AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 La jalousie est un vilain défaut [Eliott]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
17 Juillet 2007

Charlotte avait interrompu sa conversation téléphonique le temps de traverser le couloir en passant devant les infirmières - parce qu'on ne téléphonait pas dans un hôpital, voyons Miss Meyer - et la reprit en s'appuyant contre la porte d'Eliott, qu'elle sentit cliqueter légèrement sous son poids. Alison lui avait téléphoné pendant la journée et Charlie avait rappelé sa soeur en arrivant devant l'hôpital, après avoir quitté le Bureau après une journée de boulot, pour venir voir Eliott, qui était toujours hospitalisé depuis son réveil.

- Bien sûr que Ian est un garçon très mignon, répondit-elle à voix basse, mais tout de même. Oui, sympa et intelligent aussi ! Mais...

Elle fut coupée par un rire d'Alison qui embraya. La conversation se poursuivit ainsi pendant cinq bonnes minutes avant que Charlotte n'abandonne sa sœur pour passer le pas de la porte d'Eliott, rangeant son téléphone dans la poche de son jean. Elle déposa un long baiser sur les lèvres de son petit ami avant de s'assoir sur le fauteuil à coté du lit.

- Ça va ? s'enquit-elle. T'as l'air étrange ! Bonne journée ?


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Les journées étaient beaucoup trop longues et ennuyantes ici, et Eliott tournait en rond comme un lion en cage, du moins il l'aurait fait s'il n'avait pas eu de vertiges chaque fois qu'il faisait plus de quelques pas. Cela allait un peu mieux chaque jours, mais il s'impatientait et il avait de plus en plus hâte de pouvoir sortir. Il fut donc ravi de reconnaitre la voix de Charlotte qui lui parvenait du couloir. Se demandant à qui elle pouvait bien parler, une infirmière sans doute, il tendit l'oreille pour l'entendre dire que "Ian" était un garçon "très mignon" et "sympa et intelligent". Il n'avait aucune idée de qui était Ian, mais il ne l'aimait pas beaucoup.

Il passa les cinq minutes suivantes à se demander qui était cet idiot et quels liens l'unissait à sa petite amie, espérant qu'il n'y en ait aucun. Charlotte finit par passer la porte et déposa un baiser sur ses lèvres, auquel il répondit, parce qu'il était tout de même content de la voir, mais auquel il mit fin un peu rapidement. Elle s'installa à coté de lui et remarqua immédiatement que quelque chose n'allait pas.

" Ca va pas trop mal, et toi ? Tu as passé la journée en agréable compagnie, non ? Il avait voulu lancer ça sur un ton badin, mais c'était raté. Il ne saurait jamais caché ses émotions et se montrait clairement vexé. Mignon et intelligent c'est ça ?" rajouta-t-il en marmonnant.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Oh, ça va, j'ai passé une bonne journée.

Elle s'apprêtait à rajouter quelque chose, mais le ton d'Eliott l'en dissuada immédiatement, surtout quand il lança qu'elle avait passé la journée en agréable compagnie. Elle aimait beaucoup Seamus, c'était un fait et sa compagnie était agréable mais vu comment cela sonnait dans la bouche d'Eliott, ce n'était certainement pas le moment de se lancer sur ce sujet là. Lorsqu'il mentionna soudain - d'un ton boudeur et clairement désapprobateur - la conversation qu'elle avait eut avec sa sœur quelques minutes plus tôt, elle haussa un sourcil et croisa ses bras sur sa poitrine.

- J'adorerais savoir ce que tu insinues, là, Eliott. Et ta mère t'as jamais dit qu'on écoutait pas aux portes ? Surtout quand on a pas le contexte de la conversation, d'ailleurs. Et je suis ravie de te voir aussi, au fait.

C'était de jalousie, sérieusement ? Il n'y avait aucune raison, pourtant.  


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
"Je n'ai pas écouté, j'ai entendu."

Nuance très importante. Il se retint de lever les yeux au ciel quand elle lui fit remarquer qu'il n'avait pas le contexte de la conversation. Peu importait le pourquoi du comment, Ian restait mignon et intelligent, et Charlotte avait l'air de beaucoup l'apprécier. Et oui, il était un peu jaloux. Juste un peu. Il s'apprêtait à lui demander de lui expliquer ce fameux contexte justement, et notamment de lui dire qui était cet imbécile, mais Charlotte ajouta froidement qu'elle était contente de le voir, et il regretta aussitôt ses propos un peu virulents.

"Mais je suis content de te voir Charlie, bien sûr, répondit-il aussitôt, plus doucement. Mais ne débarque pas en vantant les mérites de ton amant la prochaine fois."

Il se rabattait sur l'humour, parce qu'il n'avait pas la moindre envie de se disputer avec Charlotte, mais c'était sérieux et il tenait à savoir qui était ce type, et il y avait intérêt à ce que ce ne soit pas un amant, justement. Quoique, ça lui ferait de la compagnie à l'hôpital...


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte se leva à demi de son siège pour déposer un nouveau baiser sur les lèvres d'Eliott lorsqu'il affirma qu'il était content de la voir. Elle n'avait pas très envie de se disputer avec lui, surtout pas pour un tel malentendu.

- Moi aussi, je suis contente, souffla-t-elle tout contre ses lèvres avant de se rassoir. Mais il n'empêche que tu me sous-estimes, j'avais d'excellentes notes en Filature et Tapinois lors de ma formation. Je ne ferai pas une telle erreur de débutant si j'avais un amant, crois-moi ! lança-t-elle avec un sourire malicieux.

Surtout qu'elle n'avait pas d'amant à dissimuler, d'ailleurs. Elle avait passé tellement de temps à s'inquiéter pour Eliott qu'elle n'avait pas vraiment pu se pencher sur la possibilité d'une relation secrète.

- Et c'est une crise de jalousie que tu fais, là ? demanda-t-elle sans se départir de son sourire et s'en accoudant sur le matelas. Il n'y a aucune raison en plus, tu le sais bi...

Ce qui s'était passé - ou plutôt ce qui ne s'était pas passé - avec Adonis avant-hier lui revint en mémoire. Elle avait voulu en parler à Eliott hier mais il était plus fatigué que d'habitude et elle avait estimé que ce n'était pas le moment. Après tout, il ne s'était rien passé.

- Sauf peut-être...

Hum, finalement, elle sentait la dispute arriver.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott se détendit quand Charlotte posa ses lèvres sur les siennes, trop brièvement à son goût, et s'efforça d'afficher une expression outrée quand elle assura qu'en bonne Auror, elle n'aurait jamais fait une telle erreur si elle avait vraiment eu un amant.

"Et c'est censé me rassurer ? lança-t-il sans parvenir à retenir un sourire amusé, avant de déposer à son tour un baiser sur les lèvres de sa petite amie. Quoi ? Mais non, pas du tout c'est...De la curiosité, c'est tout !" se défendit-il -très mal- quand elle lui demanda s'il lui faisait une crise de jalousie.

Il attrapa la main de Charlotte et noua ses doigts au sien, alors qu'elle lui assurait qu'il n'avait aucune raison d'être jaloux. Il n'était pas jaloux. Il s'inquiétait un peu d'apprendre que Charlotte trouvait un certain garçon mignon et intelligent, rien de plus. C'était parfaitement normal, c'était même une preuve d'amour. Il s'apprêtait à le lui dire quand elle s'arrêta en plein milieux de sa phrase par un "sauf peut-être..." qui lui déplut tout de suite.

"Sauf quoi ?" demanda-t-il, soudainement méfiant.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
C'était la première fois qu'elle voyait Eliott jaloux et elle trouvait ça presque mignon. A petites doses évidemment, parce qu'elle avait déjà fais les frais du copain beaucoup trop jaloux mais là, à ce moment précis, elle trouvait ça adorable. Évidemment, elle n'était jamais objective pour toutes les choses qui concernaient Eliott, mais bon... En revanche, songea-t-elle, ce qui serait sûrement moins mignon, c'était la conversation qui allait suivre, au vu du ton méfiant de son petit ami. Elle aurait sûrement eu le même, d'ailleurs.

- Rien de grave, assura-t-elle en resserrant sa main dans la sienne. C'est juste que j'étais au Circée, avant-hier et j'ai oublié mon sac, enfin bref. Je suis tombée sur Adonis Greengrass, tu sais, de notre année à Serpentard. J'ai bu un verre avec lui - je sens déjà que ce détail là ne te plaît pas mais tant pis - et il a... Il a juste essayé de m'embrasser. Mais il ne s'est rien passé, s'empressa-t-elle d'ajouter, pressentant ce qui allait suivre. Je l'ai repoussé, il s'est excusé, il avait bu aussi et je suis partie. Fin de l'histoire, je n'aime que toi, parlons d'autre chose, tu veux ?

Non, il n'allait pas vouloir, elle le savait déjà.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott se prépara au pire quand Charlotte commença son histoire en évoquant le Circée et Adonis Greengrass. Il se souvenait assez bien de leur ancien camarade pour avoir passé sept ans dans sa classe, et pour l'avoir croisé à quelques réception, mais n'en avait jamais été proche. Ses doigts se crispèrent malgré lui autours de ceux de Charlotte quand celle-ci lui raconta qu'Adonis avait voulu l'embrasser, après l'avoir invité à boire un verre.

Comme le pensait sa petite amie, la première réaction d'Eliott aurait sans doute été de lui reprocher d'avoir passé sa soirée dans un bar avec un autre homme, mais il se souvint de ce qui s'était passé avec Lilly et ne dit rien. Il ne pouvait pas en vouloir à Charlotte d'avoir bu un verre avec Greengrass alors que lui-même en avait partagé plusieurs avec Lilly. Et puis, elle l'avait repoussé, et elle venait de lui dire qu'elle l'aimait. Toute la colère qu'il avait pu ressentir sur l'instant s'évanouit aussitôt, pourtant quelque chose continuait de le tracasser.

"Pourquoi tu ne me l'as pas dit hier ?"

Lui savait que si Lilly ne l'avait pas fait, il aurait tout raconté à Charlotte à la minute où il l'aurait vu.Si elle n'avait rien à se reprocher, pourquoi n'avoir rien dit ?


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott le prit mieux qu'elle ne l'aurait pensé. Soulagée, Charlotte tendit la main pour lui caresser la joue. Pas de dispute, tant mieux. Leur dernière remontait à avant l'accident, après qu'elle ait été le voir après avoir parlé avec Lilly et l'expérience avait été suffisamment désagréable pour qu'elle n'ait pas envie de la recommencer avant longtemps. Evidemment, les prises de bec étaient des passages obligés dans un couple mais elle préférait se disputer avec lui parce qu'il avait oublié de mettre son réveil et qu'elle était en retard au travail que pour des histoires comme celles-ci, qui arrivaient un peu trop souvent à son goût.

- Je sais que j'aurais dû, commença-t-elle, mais tu n'étais pas bien hier - et ne dis pas le contraire, je l'ai bien vu - et je savais que tu le prendrais mal. Enfin, je pensais que tu le prendrais vraiment mal et je ne voulais pas rajouter. Le Docteur Wade dit qu'elle ne sait pas encore quand tu sortiras, j'avais pas envie d'aggraver les choses. Et puis c'est sans importance, il n'y a absolument rien eu et je suis quasiment sûre de ne jamais revoir Adonis Greengrass de ma vie, et toi non plus d'ailleurs. Et en plus... Ça faisait un peu trop écho à.... A Lilly et toi et j'ai pas voulu en rajouter, parce que ça peut tellement sonner comme une vengeance.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott leva les yeux au ciel quand Charlotte répondit qu'elle n'avait rien dit la veille parce qu'il n'était pas bien. Il allait parfaitement bien. Bon, quelques absences, la vision qui se troublait parfois, des vertiges et des maux de têtes, mais il avait connu des gueules de bois pire que ça. Et puis il ne voyait pas en quoi apprendre qu'Adonis avait voulu embrasser sa petite amie aurait pu aggraver quoi que ce soit, il sortait du coma, il n'était pas cardiaque. Ca ressemblait plus à une excuse qu'à autre chose.

"Hum...répondit-il simplement, pas vraiment convaincu. Il n'y a que ça ?"

Il commença à hocher la tête quand Charlotte affirma qu'ils ne reverraient jamais Adonis Greengrass de toute façon -et cela valait mieux, pour Adonis- mais il s'arrêta net. Greengrass. Comme Daphnée Greengrass, la copine de son frère depuis quelques mois. Il n'eut toutefois pas le temps de donner cette information à Charlotte qui continua en expliquant qu'elle avait aussi eu peur que cela apparaisse comme une vengeance suite à ce qui s'était passé avec Lilly. Il n'avait même pas songé à ça, parce qu'il ne pensait pas Charlotte capable de ça, et espérait la connaitre au moins un peu. Assez pour savoir qu'elle ne lui aurait pas fait ça pour se venger.

"Je n'aurais jamais pensé ça. Il tenait à le préciser. Il soupira finalement avant d'ajouter, avec un sourire désabusé : J'imagine qu'on est quitte alors ?"


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Il n'y a que ça, affirma-t-elle fermement. Il ne s'est strictement rien passé, je l'ai même traité de goujat, et il ne se passera rien. Tu es le seul garçon que j'ai envie d'embrasser et que j'embrasse, déclara-t-elle se penchant vers lui pour illustrer ses paroles.

Un long moment s'écoula avant qu'elle ne rassoie, en adressant un sourire à Eliott et en reprenant sa main, qu'elle avait lâchée pour caresser sa joue.

- C'est absolument horrible de dire ça, grimaça-t-elle quand il affirma qu'ils étaient quittes. Cela sonne comme une compétition ou le mauvais jeu de qui blessera l'autre. Disons plutôt qu'on oublie tout ce qui a pu se passer, que ce soit avec Lilly ou Adonis Greengrass. Même s'il ne s'est rien passé d'ailleurs. Et on n'en parle plus. Ce n'est pas important, cela ne l'est plus, affirma-t-elle avec un sourire. Je préfère parler de choses beaucoup plus importantes. Et pour clore ce sujet, tu veux peut-être savoir qui est ce Ian, que tu jalouses tant ? demanda-t-elle, malicieuse. Trois indices : Oxford, vingt-trois ans, moldu.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott répondit tendrement au baiser de Charlotte et passa une main dans ses cheveux, savourant la douceur de ses lèvres sur les siennes et s'enivrant de son parfum. Elle était la seule pour lui aussi, il ne voulait aucune autre fille, elle était celle qu'il aimait, il en était certain.

"Je t'aime[", souffla-t-il avant qu'elle ne s'éloigne, gardant sa main dans la sienne.

Il grimaça quand elle affirma que ce qu'il venait de dire était horrible. Ce n'était pas ce qu'il avait voulu dire, bien sûr que non ce n'était ni un jeu ni une compétition, ça n'avait rien de drôle, c'était juste une manière de dédramatiser. La jeune femme proposa d'ailleurs de clore ce sujet, ce qu'il approuva d'un hochement de tête. Tout oublier, il ne demandait que ça. Il avait d'ailleurs presque oublié le fameux Ian, jusqu'à ce qu'elle le lui rappelle. Il avait leur âge, était moldu et habitait visiblement Oxford, comme les parents de Charlotte. Il faisait un trop bon prétendant à son goût, m'enfin.

"Un ami d'enfance ? demanda-t-il finalement. Et je ne le jalouse pas !" protesta-t-il.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Je t'aime aussi, répondit-elle avec un grand sourire.

Cela faisait cinq mois qu'elle pataugeait dans un monde de guimauve mais elle s'en satisfaisait assez, en fin de compte. Elle était complètement amoureuse et même si cela lui faisait perdre toute crédibilité ou contrôle d'elle-même, elle en était assez heureuse. Autant profiter de ces moments-là, les premiers mois de relations étaient toujours les meilleurs.

- Tu n'es pas très loin. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un ami mais on jouait ensemble quand on était petits. C'est le fils des voisins d'en face de chez mes parents, je t’emmènerai un jour. Ses parents se sont séparés à un moment et il a suivi son père aux États-Unis. Il est revenu en Angleterre récemment et passe souvent voir sa mère. C'est le nouveau béguin d'Alison, révéla-t-elle, narquoise. Je ne sais pas à quoi il ressemble mais elle affirme qu'il est très mignon et très sympa. Et je lui affirmais que dans mes souvenirs, il avait déjà un sacré égo et avoir étudié aux USA ne devait pas l'avoir aidé.

Elle quitta son siège inconfortable pour s'assoir sur le rebord du matelas, sans lâcher la main d'Eliott.

- Et si, tu le jalouses, ça crève les yeux, ne mens pas ! lança-t-elle avec un rire. C'est presque mignon ! De toute manière, les étudiants en droit, très peu pour moi, ça me ferait trop penser à mon père, affirma-t-elle en haussant les épaules. Même si lui adorerait, tiens.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott ne retint pas un sourire satisfait en apprenant que Ian faisait craquer Allison, la sœur de Charlotte. C'était parfait ainsi, et il en arrivait presque à penser que ça devait être quelqu'un de très bien ce Ian, même s'il avait visiblement un égo surdimensionné. Bon, il se sentait un peu idiot d'avoir imaginé qu'il plaisait à Charlotte, et non à sa sœur, mais l'erreur était humaine, non ?

"Mais c'est parfait ! lança-t-il. Enfin, pas que ta sœur craque pour un type prétentieux mais...enfin voilà."

La jeune femme quitta son fauteuil pour venir s'asseoir au bord du lit et il se décala pour lui faire un peu plus de place, grimaçant en sentant son épaule le lancer suite à un mouvement un peu brusque. Il passa un bras autours de la taille de Charlotte pour l'attirer contre lui, ne relevant pas le fait qu'elle trouve mignon qu'il soit jaloux. Il n'était pas jaloux...Enfin, si ça lui plaisait, il l'était peut-être un peu. Cette dernière affirmait que, de toute façon, les étudiants en Droit ne l'intéressaient pas, même si cela aurait bien plu à son père avocat qu'elle en fréquente un.

"Alors estimons-nous heureux que ni toi ni moi n'accordions trop d'importance à ce que veulent nos parents..." répondit-il avec un sourire avant de déposer un baiser sur la tempe de la jeune femme.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Ça doit être notre esprit de Gryffondor rebelles, commenta Charlotte en posant sa tête sur le torse d'Eliott, bien mieux installée que dans son fauteuil inconfortable.

Elle ne connaissait pas les parents d'Eliott, même si elle avait eut une charmante rencontre avec son père, mais ses propres parents étaient loin d'être comme ça et elle plaisantait largement en disant que son père voulait un étudiant en droit. Ils ne s'imiscaient pas dans ses choix, même si sa mère aimait bien lui présenter des prétendants de temps à autres, et se montraient toujours curieux et affables quand elle leur parlait d'un garçon et toujours gentils quand elle en ramenait un à la maison. D'ailleurs, elle avait fini par leur parler d'Eliott et ils n'avaient absolument rien dit, sauf qu'ils étaient ravis pour elle.

- Il faudrait que je te présente à mes parents, déclara-t-elle en se redressant. Que tu viennes déjeuner un jour à la maison, ils seraient contents.

Même s'ils ne se mêlaient pas de sa vie, ils aimaient bien savoir qui elle fréquentait, ne savait-on jamais, comme ils disaient. Elle sortait avec Eliott depuis cinq mois, ce n'était pas précipité.

- Et qu'on parte en vacances aussi, une fois que tu seras sorti. Même si ce n'est que quelques jours ! Toi, moi, la plage et un endroit ensoleillé, loin de Londres et de tous nos problèmes, déclara-t-elle en ponctuant sa phrase par un baiser. Ça te dirait ?


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott rit doucement quand Charlotte assura que c'était leur coté Gryffondors rebelles qui les faisait s'opposer aux désir de leurs parents. Il était vrai que ni l'un ni l'autre n'avait volé sa place chez les rouges et or. Il caressa doucement les cheveux de la jeune femme, qui avait posé sa tête sur son torse, profitant simplement de pouvoir la serrer contre lui. Elle se redressa soudainement pour déclarer qu'elle voulait le présenter à ses parents. Il la fixa un instant, interdit, alors que son cerveau passait en état d'alerte rouge. Il était persuadé que les Meyers étaient des gens charmants mais...Mais c'était effrayant, de rencontrer les parents de sa petite amie, surtout quand on tenait autant à cette dernière. Ça ressemblait un peu à une épreuve et puis ça faisait...officiel.

"Euh...oui, d'accord, finit-il par répondre. Je ne t'imposerai pas de rencontre les miens en revanche..." ajouta-t-il avec un rire amer.

Charlotte embraya alors sur un projet qui l'emballait bien plus qu'une rencontre avec les parents de cette dernière. Profiter de sa petite amie pendant plusieurs jours, sans rien ni personne pour les déranger, il ne demandait que ça. Il répondit au baiser de la jeune femme, la pressant un peu plus contre lui, avant de lui adresser un sourire ravi.

"On part maintenant ? Le pire, c'était qu'il en aurait été capable. Je plaisante, mais j'adore vraiment cette idée, tu veux partir où ?"reprit-il avant d'embrasser Charlotte à nouveau.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte observa attentivement la réaction d'Eliott, qui n'avait pas l'air particulièrement emballé. C'est sûr que ça pouvait sonner très officiel, mais après tout, ils s'étaient dit il y a des mois que c'était sérieux entre eux. Elle pouvait très bien le présenter à ses parents, tout simplement parce c'était officiel.

- Tu n'as pas l'air très partant... Si je peux me permettre, mon chéri, ils ne seront pas pires que ton père. Mais ta mère... Pourquoi pas ? Ou ta sœur. Enfin, c'est comme tu veux, s'empressa-t-elle d'ajouter. Mais je ne serai pas forcément contre.

En revanche, les vacances - idée qui lui plaisait beaucoup, d'ailleurs - semblaient plus agréables aux yeux d'Eliott.

- J'adorerai, répondit-elle quand il demanda s'ils partaient maintenant. Tu me manques, le soir. Et le matin. Enfin, quand je te ne vois, lança-t-elle en riant. Où tu veux ? Tu as déjà voyagé ? Tant qu'il y a du soleil, ça me va ! J'ai des vacances bientôt, on peut partir où on veut. Enfin, dans la limite bien trop rationnelle de nos moyens, évidemment mais... Jensen pourrait nous avoir un Portoloin de dernière minutes, j'en suis sûre.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Personne n'était pire que son père, alors c'était facile à dire. Ce n'était pas tellement qu'il n'était pas emballé, c'était juste...un peu effrayant. Il n'aurait plus qu'à aller chercher ce qui restait de son éducation d'héritier d'une noble famille pour faire bonne impression. Il fut touché d'entendre que Charlotte accepterait de rencontrer sa mère ou sa soeur, visiblement son père n'avait pas réussi à l'effrayer tant que ça.

"Je suis partant c'est juste que...T'es sûre qu'ils seraient contents ? C'était important pour lui de plaire aux Meyers parce que Charlotte semblait bien s'entendre avec eux et il ne tenait pas à être un sujet de discorde. Paige serait ravie de te rencontrer en tout cas, ajouta-t-il en souriant. Andrew aussi d'ailleurs."

Mais Andrew restait...Comment disait-elle ? Ah oui, celui qui lui avait imposé le premier échec de sa carrière, alors ce n'était peut-être pas une bonne idée.

"Tu me manques aussi, tout le temps. C'était en grande partie pour ça qu'il voulait sortir au plus vite. J'ai visité quelques pays d'Europe, avec mes parents, la France, l'Autriche, l'Allemagne...Et toi ? Mais si on veut du soleil autant viser un peu plus au Sud,  je te laisse choisir ! Je te suis où tu veux."


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Bien sûr qu'ils seraient contents ! Ils aiment bien savoir qui je fréquente. Mais pas dans le sens "ils aiment bien contrôler", c'est juste qu'ils sont toujours heureux de rencontrer mes petits amis. Ça se passera bien, je te jure. Et tu connais déjà Alison !

Alison était déjà venue sur Londres et Charlotte en avait profité pour lui présenter Eliott, il y a des mois déjà. Quant à elle, elle aimerait bien rencontrer Paige, il était vrai. Quant à Andrew... Ce n'était pas pareil, évidemment, parce qu'elle avait eut un mauvais départ avec lui, mais c'était le frère d'Eliott, en dehors de leur cadre professionnel. Peut-être que cela pouvait bien se passer. Elle se pencha pour l'embrasser - oui, elle était accro, elle le reconnaissait - quand il affirma qu'il lui manquait aussi et lui adressa un sourire. C'est vrai qu'avant leur dispute et l'accident, elle avait pris l'habitude de dormir avec lui presque toutes les nuits et elle avait encore tendance à se retourner dans son lit vide avant de s'endormir.

- T'as été dans plein d'endroits ! lança-t-elle, admirative. J'adore la France, j'y suis allée avec mes parents et j'y ai passé l'Année des Ténèbres. Et en Belgique aussi et en Italie. Dans les pays du Sud... L'Espagne ? L'Italie ? Si tu veux faire les musées, l'Italie est fantastique, vraiment, j'adore Rome. Ou l'Espagne, si tu préfères. Pour la plage et les fêtes ! ajouta-t-elle en riant. Tant qu'on est tous les deux. Nos premières vacances, tiens. Ça fait étrange !


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
"Si tu le dis, je te crois, répondit-il, un peu rassuré, quand Charlotte assura que ses parents étaient toujours ravis de rencontrer ses petits-amis. Je suis partant alors."

Il avait effectivement rencontré la sœur de Charlotte quelques mois plus tôt et tout s'était bien passé, alors il n'y avait pas de raison que ce ne soit pas le cas avec ses parents. A force de se le dire, il finirait par arriver à s'en auto-persuader, peut-être. La jeune femme lui proposa alors l'Italie ou l'Espagne comme destination, et il ne mit pas longtemps à faire son choix.

"Mon père voyageait pas mal, on le suivait parfois, répondit-il, une pointe de nostalgie dans la voix. Tout était tellement plus simple à cette époque. L'Espagne alors ? Et je dis ça parce que tu as déjà visité l'Italie bien sûr, pas pour la fête et la plage. Il ne retint pas un sourire amusé et embrassa tendrement Charlotte. Nos premières vacances...C'est vrai que ça fait étrange ! Mais j'ai hâte."

Ils ne pouvaient vraiment pas partir maintenant ?


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Ils vont t'adorer, déclara-t-elle en passant ses bras autour de son cou.

De toute manière, même si ce n'était pas le cas, cela ne changeait rien. Et même si ses parents n'appréciaient pas Eliott, elle savait qu'ils ne diraient rien pour ne pas la froisser. Ils en parleraient sciemment devant Alison pour qu'elle vienne lui en parler. Chaque famille avait son propre mode de communication, songea-t-elle, pas très charitable. Quand Eliott assura qu'il choississait l'Espagne pour la nouveauté, elle haussa un sourcil.

- C'est pas grave, je sais que tu n'es pas du tout du genre à aimer la fête et la plage, c'est pour ça que je proposais l'Italie. Je te remercie pour ton sens du sacrifice, Eliott. Mais ne t'inquiètes pas, ajouta-t-elle malicieusement, il y a plein de musées fantastiques en Espagne aussi.

Elle le charriait bien évidemment, elle savait très bien que traîner dans les musées n'était pas forcément son activité favorite. Elle-même aimait énormément cela, mais elle adorait aussi la plage et passer des après-midi entières dans l'eau. Oui, décidément, elle avait besoin et envie de vacances.

- Va pour l'Espagne alors, ses plages, ses fêtes, ses Tequilas et ses jolies filles en maillot ! lança-t-elle, un peu narquoise. Enfin, il faut que le Docteur Wade soit d'accord. Elle a déjà dit qu'à ta sortie, tu ne devrais pas reprendre le travail trop vite, ne pratiquer aucune activité physique et je suis sûre que le voyage est compris dans ces activités, entre autres. Et je ne vais pas demander si c'est bon pour que tu prennes un Portoloin. Sainte-Mangouste t'arrangera tes fractures, on pourra leur demander.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott éclata de rire alors que Charlotte saluait son sens du sacrifice, tout en le rassurant sur la présence de très beaux musées en Espagne. Il n'avait rien contre les musées, mais à très petite dose, on l'y avait trop trainé étant enfant pour qu'il puisse les apprécier à leur juste valeur, mais il y accompagnerait évidement Charlotte si elle voulait en visiter quelques uns.

"Je suis rassuré, j'avais peur de devoir passer mon temps à profiter du soleil et à regarder une jolie fille en maillot."

Il ponctua sa phrase d'un clin d’œil mais perdit son sourire quand Charlotte ajouta qu'il faudrait que le Docteur Wade soit d'accord. C'était une femme adorable, le Docteur Wade, mais elle n'était jamais d'accord avec rien. Il se levait trop, il demandait à sortir trop tôt et il ne se reposait pas assez, d'après elle. N'importe quoi.

"Inutile de suivre ses conseils à la lettre. Tu l'as dit, Sainte-Mangouste arrangera les fractures, donc pas la peine de se priver de toute activité physique..."répondit-il avec un regard entendu.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- N'y pense même pas ! répliqua-t-elle en riant à son regard entendu. Que Sainte-Mangouste puisse faire quelque chose pour tes fractures ne change rien aux consignes du Docteur Wade. Ce n'est pas comme si tu avais été dans le coma douze jours ! Et t'as encore ces vertiges et ces absences. Donc aucune activité physique jusqu'à autorisation du Docteur Wade. Soyons un peu raisonnables, ça ne nous fera pas de mal, déclara-t-elle en souriant. Ou je serai raisonnable pour deux, ça peut également marcher.

Elle se réinstalla sur le lit, ayant un peu glissé avant de reporter son attention pour Eliott, attrapa sa main pour nouer ses doigts aux siens. Coinçant une mèche de ses cheveux derrière son oreille, elle chercha rapidement le meilleur moyen d'aborder le sujet et opta pour une question directe, plutôt que de tourner autour du pot.

- Tu comptes recommencer à travailler, après ?


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Douche froide. Charlotte était beaucoup trop raisonnable. Il n'était pas bien dur de résister quand le seul endroit où ils se retrouvaient était une chambre d’hôpital, mais après...

"Tu es une femme cruelle..." soupira-t-il alors que la jeune femme se réinstallait à ses cotés.

Il allait parfaitement bien en plus, et aurait bien aimé qu'on le laisse vivre tranquillement. De toute façon, il suffisait en général qu'on lui déconseille quelque chose, pour qu'il veuille le faire absolument. Et ce n'était pas comme s'il avait besoin des mises-en-garde du Docteur Wade pour avoir envie de Charlotte...Non vraiment, c'était cruel.

"Bah oui, répondit-il à la question de Charlotte. Enfin je sais pas dans quel état est la voiture, ajouta-t-il en fronçant les sourcils. En très mauvais état, sans doute. Mais oui, pourquoi ?"


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Je préfère le terme "raisonnable" ou "soucieuse de la santé de son petit ami", c'est beaucoup plus flatteur, répliqua-t-elle en souriant.

Après tout, le Docteur Wade savait ce qu'elle faisait et ce qu'elle demandait à ses patients. Et ils avaient attendu des mois entre leur premier et leur rendez-vous où ils s'étaient mis ensemble, ils pouvaient bien attendre quelques semaines. Néanmoins, si sa réponse n'avait pas plu à Eliott, la sienne lui déplut également. Recommencer à travailler signifiait reprendre le volant et elle n'avait pas très envie de voir Eliott reconduire, pas après ce qui aurait pu lui arriver. Elle savait que la conduite était dangereuse, évidemment, elle était née-moldue, avait déjà vu ses parents échapper à des accidents de la route. Le transplanage aussi était dangereux quand on y pensait, avec les désartibulations mais l'idée qu'Eliott puisse de nouveau avoir un accident et ne pas s'en sortir cette fois-ci l'angoissait.

- Il faudrait que tu en parles à Dylan, elle m'avait touché un mot à ce sujet mais je n'ai pas très bien compris, répondit-elle pour la voiture. Et si je demande, c'est parce... Parce que c'est un métier dangereux, voilà, et j'ai pas envie que tu recommences et qu'il t'arrive quelque chose, encore, expliqua-t-elle, en caressant la paume de la main d'Eliott avec son pouce. Il y a des gens qui meurent tous les jours, à cause des accidents de voiture !


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

La jalousie est un vilain défaut [Eliott]

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» La sagesse est un vilain Défaut [LIBRE]
» La curiosité est-elle un vilain défaut ?
» La curiosité est un vilain défaut (Zelda)
» La curiosité est un vilain défaut chère filleule [Fae]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-