AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Le problème de la colocation [Jeremy & Juliet]

Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
4 juillet 2007 - Londres.

Les doigts noués à ceux de son petit-ami, flânant dans les rues de Londres depuis quelques heures, Juliet se décala pour éviter un autre couple, visiblement bien plus pressé qu'eux. Ils s'étaient retrouvés, plus tôt dans la journée, et avaient décidé de rester dans le monde Moldu. Moment de détente avant sa grande épreuve de demain, songea-t-elle en glissant un regard vers Jeremy avant de lui adresser un sourire. Elle essayait de ne pas se torturer l'esprit avec ça, mais sentait déjà le stress - le bon stress, celui qui donne envie de soulever des montages - monter. Elle inspira profondément avant de se rapprocher de lui, faisant passer le bras du jeune homme par dessus ses épaules. Depuis quelques jours, elle avait un autre sujet à aborder avec Jeremy et... Mieux valait le faire maintenant, plutôt que de le reporter à plus tard, n'est-ce pas ?

"Jerem ?" appela-t-elle en repoussant une mèche de cheveux qui lui barrait le visage.

"J'ai un truc à te demander..." amorça la jeune fille en jetant un coup d'oeil à son petit-ami pour observer sa réaction.



Kit par Irving Ship
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Ah, les vacances, quel pied ! Jeremy se sentait parfaitement bien, en ce début d'été. Plus de concours à préparer, plus d'ASPICs à passer, plus de problèmes sentimentaux, plus de matchs de Quidditch jonchés d'embûches... Il n'avait qu'à se reposer, passer du temps avec son petit frère et flâner dans les rues de Londres en compagnie de Juliet. Que demander de mieux ? De plus, Jeremy avait toujours aimé retrouver l'agitation et l'ambiance si caractéristique de la capitale après une année passée dans l'isolement du château.

Un soupir de contentement s'échappa de ses lèvres et il serra doucement les épaules de Juliet, quand cette dernière fit passer son bras autour d'elle. Jeremy tourna la tête vers elle quand elle l'interpella, avant de hausser les sourcils avec curiosité. Quelque chose à lui demander ? Rien dans l'expression de la jeune fille ne lui permettait de savoir si c'était un sujet de conversation qui allait lui plaire ou non...

"Bien sûr, qu'est-ce que c'est ?", répondit-il, légèrement intrigué.


Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
"Eh bien voilà, tu sais que l'année prochaine, je vais m'installer à Aberystwyth ?" demanda-t-elle, après que Jeremy l'ait incité à parler.

Elle avait d'ailleurs l'impression d'être l'une des seules à aller s'y installer - avec Aaron, donc. Beaucoup de ceux à qui elle demandait lui répondaient vouloir partir à Londres, Bristol. Comme Jeremy, Eva, Olivia, et d'autres de leur promotion. Elle haussa les épaules, avant de reporter son attention sur son petit-ami, cherchant intérieurement ses mots.

"Et donc, j'étais avec Aaron, le jour qui suivait la soirée de fin d'année et on a parlé et... Bref, on s'est rendus compte qu'on allait tous les deux à Aber, l'année prochaine. Et on voudrait prendre une colocation, là-bas."

Elle s'interrompit quelques secondes, avant de lever les yeux vers lui, et de terminer :

"Et je voulais savoir si ça te dérangerai ?"

"Sachant qu'on prendrait un troisième colocataire", s'apprêtait-elle à ajouter. Le regard désagréablement surpris de son petit-ami l'en dissuada, et elle resta silencieuse.



Kit par Irving Ship
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy hocha la tête quand Juliet mentionna son installation à Aberystwyth, se demandant où elle voulait en venir. Surpris qu'elle mentionne Aaron, il tiqua à sa question, surpris. Qu'est-ce que c'était que cette histoire de colocation ? Depuis quand Juliet et Aaron étaient-ils amis, déjà ? Aaron était SON ami, pour commencer. Et l'idée qu'il vive avec SA petite-amie ne lui plaisait pas du tout, réalisa-t-il comme un désagréable sentiment de jalousie l'envahissait. S'immobilisant, il s'arrêta de marcher et ôta son bras des épaules de Juliet pour lui faire face.

"Aaron et toi, vivre ensemble ? Je...non je...", bafouilla-t-il avant de s'interrompre.

Que pouvait-il dire ? Il n'avait pas la moindre bonne raison de refuser, à part le fait que cela lui déplaisait. Mais Juliet aurait pu le prévoir, tout de même... Que ressentirait-elle s'il partait s'installer avec Olivia ? Rien, peut-être, peut-être qu'elle était suffisamment ouverte d'esprit et il aurait aimé que ça soit son cas, mais il ne pouvait pas prétendre que cela le laissait totalement de marbre...

"Enfin, Juliet... Juste vous deux ? Parce que là, oui, ça me dérange."



Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
Juliet soupira alors que Jeremy s'arrêtait et ôtait son bras de ses épaules, pour se retourner afin de lui faire face. Elle leva les yeux vers lui, alors qu'il commençait à parler, et finit par froncer les sourcils. D'un côté, elle comprenait sa réaction. Elle n'avait pas eu le temps de préciser que non, évidemment, qu'ils ne s'installeraient pas tous les deux. Pourtant, elle était déçue de la confiance que son petit-ami plaçait en elle.

"Non, évidemment, on prendrait un troisième coloc." déclara-t-elle donc, avant d'observer le jeune homme avec attention.

Elle se mordilla la lèvre inférieure, indécise, et se décida finalement à ne pas tourner autour du pot durant des heures. De toute façon, elle n'avait jamais aimé cela.

"Mais ça te dérange tant que ça si on prend une colocation ensemble, avec Aaron, même avec une autre personne ? Tu n'as pas confiance en moi ?" demanda-t-elle en lâchant un léger rire, pourtant très sérieuse.



Kit par Irving Ship
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy se détendit sensiblement quand Juliet démentit, affirmant qu'ils comptaient prendre un troisième colocataire. Voilà qui changeait la donne, car même si l'idée ne le séduisait toujours pas, il n'aurait pas à imaginer de petits-déjeuners en tête-à-tête entre son ami et sa petite-amie. La dynamique d'une colocation à trois était bien différente ! Jeremy s'agita sous le regard de Juliet, mal à l'aise.

"Si, je te fais confiance, bien sûr. Je ne m'imagine pas que tu vas me tromper avec Aaron ou quoi que ce soit !"

Il laissa échapper un petit rire un peu faux, avant de reprendre :

"Mais il n'empêche que oui, ça me dérange un peu de vous imaginer vivre ensemble, c'est vrai. Je crois que je suis un peu jaloux..."

Ces derniers mots lui échappèrent tandis qu'il détournait le regard, peu à l'aise. Il aurait du se réjouir de la situation, qui promettait de nombreuses soirées à venir où il pourrait squatter la colocation des deux jeunes gens. Fort de cette idée, Jeremy s'efforça d'ajouter avec enthousiasme :

"Mais s'il y a une troisième personne, je peux l'accepter et je m'habituerai ! Ce n'est pas comme si je voulais qu'on vive ensemble de toute façon, je veux dire, c'est trop tôt... alors autant que tu sois avec quelqu'un de bien comme Aaron, j'imagine."

Esquissant un sourire pour faire bonne figure, Jeremy pria pour que Juliet n'insiste pas sur ce sujet. Il n'aimait pas beaucoup cette conversation...


Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
La réponse de Jeremy laissa Juliet perplexe, même si elle esquissa un léger sourire lorsqu'il avoua être un peu jaloux. Cette jalousie là était mignonne, tant qu'elle n'allait pas trop loin... Le ton forcé de sa dernière phrase ne lui échappa pas, et elle retint un éclat de rire, en le dévisageant avec douceur. Secouant la tête, elle reprit une mine sérieuse, et prit quelques secondes pour réfléchir.

"Non parce que, je peux comprendre que tu sois jaloux, en un sens, parce que je pense que je le serai aussi, si tu t'installais avec une fille." commença-t-elle, imperturbable. "Après, je sais que je te fais assez confiance pour ça, enfin, que je sais que tu ne me trompera pas... J'ai raison de penser ça, hein ?" demanda-t-elle en riant.

Parce que s'il y avait une chose que Jeremy avait, en particulier, c'était sa confiance. Depuis qu'elle le considérait comme son meilleur ami, et même lorsqu'il était devenu son petit-ami, il l'avait toujours eu. Elle haussa les épaules, et poursuivit.

"Mais, je veux dire, on n'est pas attirés l'un par l'autre avec Aaron, et puis même, je t'aime toi, donc il n'y pas de raison que je... Bref. C'est pas comme je voulais m'installer avec... Valentyne par exemple - je te rassure, ça n'arrivera jamais."

Elle songea qu'elle prendrait très mal le fait que Jeremy veuille vivre avec Lorgan, puis ferma brièvement les yeux pour chasser cette idée de sa tête.

"T'es mignon, lorsque t'es jaloux." déclara-t-elle finalement avec un sourire amusé.



Kit par Irving Ship
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
"Bah oui !", répondit Jeremy en haussant les épaules, "bien sûr que t'as raison !"

Comme s'il allait tromper Juliet, sa meilleure amie, son amante, la fille de ses rêves... ! C'était justement parce qu'il l'aimait si fort qu'il était jaloux pour quelque chose d'aussi banal qu'une colocation entre étudiants. Un sourire éclaira son visage quand elle affirma qu'il était mignon lorsqu'il était jaloux, et il attira Juliet dans ses bras, avant de l'embrasser avec tendresse. Puis il s'écarta légèrement et tenta d'expliquer un peu mieux sa réaction.

"Ce qui me rend jaloux, ce n'est pas l'idée qu'Aaron et toi puissiez tomber amoureux ou être attirés l'un par l'autre, mais simplement le fait que ça soit avec lui que tu partages tous les moments du quotidien, et pas avec moi. Et inversement, Aaron est mon ami, depuis longtemps. Je ne suis pas habitué à... Je ne sais pas, à partager mes amis, à avoir une petite-amie hors de Poudlard où c'est facile de passer du temps ensemble... Je suis un peu possessif on dirait ! Vous allez passer pleins de bons moments sans moi. Mais ne t'en fais pas, je suis sur qu'au bout d'un mois je me serai fait à la situation. Et puis moi aussi je vais me trouver des colocs, probablement !"


Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
Glissant sa main dans celle de Jeremy, Juliet lui adressa un sourire, avant de reculer d'un pas et de l'écouter lui expliquer un peu plus clairement son ressenti sur la situation à venir. Elle pressa doucement sa main de son petit-ami en l'observant avec attention, et finit par hocher la tête.

"On en aura aussi, des moments quotidiens." déclara-t-elle tranquillement, avant de se rendre compte de la portée de ses paroles. Elle eut un léger rire, se passa une main derrière la nuque, et reprit. "De toute façon, je te jure qu'on en passera ensemble, du temps, même l'année prochaine ! Quelle question..." murmura-t-elle avant de sourire à nouveau. "Et évidemment que tu vas en trouver, des colocs ! Une colocation de garçons, ça doit être sympa, non ?" demanda-t-elle avec un regard innocent, avant d'éclater de rire. "Je plaisante !"

Elle s'approcha de lui, l'embrassa, et, restant à quelques centimètres de son visage, souffla :

"Je ne suis pas jalouse."

Presque pas. Peut-être un peu, parfois. Mais ça ne comptait vraiment pas, n'est-ce pas ?



Kit par Irving Ship
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
"Dommage, t'es mignonne quand t'es jalouse", répéta Jeremy avec malice, avant de déposer un baiser sur le bout de son nez. S'écartant légèrement, il repensa à sa promesse, qu'ils trouveraient des moments pour être ensemble. Bien sûr, mais cela ne serait pas comme à Poudlard, fatalement. Il passerait ses semaines à Bristol pour l'académie et il y aurait encore l'université magique, tandis que Juliet vivrait au rythme d'une équipe de Quidditch professionnelle. Leurs études et boulots effrénées les tiendraient à l'écart qu'ils le veuillent ou non... Mais Jeremy n'avait pas envie de s'attarder sur cette pensée, déprimé à l'idée qu'ils puissent s'éloigner par la simple force des choses. Pour l'instant, il préférait croire que leur relation était suffisamment forte pour survivre à tout. Dissimulant ses inquiétudes sous ses plaisanteries, il rebondit sur le sujet de la colocation :

"Une colocation mixte, c'est pas mal, en fait, t'as raison ! Parce que si je vis seulement avec des garçons... Ben, tu te souviens de l'état du dortoir, de toute façon. On passerait notre temps à faire des soirées et à mettre le bazar... J'oserais pas t'inviter après... "

Il poussa un petit soupir à l'idée de devoir se mettre en quête de colocataires et d'un appartement. Il ne voyait pas vraiment à qui le proposer parmi ses camarades actuels, puisqu'il n'avait pas souvenir d'un autre qui parte à Bristol. Peut-être pourrait-il demander à Rosaleen de le conseiller pour trouver quelque chose.

"Les dortoirs de Poudlard vont me manquer, quand même", conclut-il avec un brin de mélancolie.


Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
"D'accord, peut-être un peu jalouse." avoua-t-elle en riant. Rien de bien méchant, au fond. Elle n'était pas d'une jalousie maladive non plus, merci pour elle ! Seulement un peu, parfois. Mais ce n'était pas de sa faute, c'était à cause des autres filles qui tournaient autour de son chéri, aussi ! Quelle idée. Elle lui sourit alors qu'il évoquait la propreté de son ancien dortoir. Elle en avait eut un aperçu, le jour où elle était venue le trouver là-bas, pour lui annoncer la relation qui liait leurs parents. Cela lui semblait si loin, constata-t-elle en baissant les yeux vers leurs mains entrelacées. Cinq mois depuis leur fameuse conversation dans le dortoir, quatre depuis qu'ils étaient ensemble. Elle eut un nouveau sourire. Et dire qu'ils encore toute la vie devant eux.

"Et parce qu'avec des filles, c'est censé être complètement différent... ?" demanda-t-elle malicieuse. "C'est vrai que tu n'es jamais venu dans notre dortoir..." ajouta la jeune fille avec un sourire amusé. Certes, elle ne pouvait pas prétendre arriver au niveau du dortoir des garçons de Gryffondor. Mais les filles avec qui elle avait partagé ce lieu pendant huit ans n'étaient pas maniaques, loin de là ! Et comme elle avait tendance à s'éparpiller et à repousser le ménage au lendemain, elle avait souvent vu le dortoir tellement en bazar qu'il était presque impossible de marcher sur le sol. Enfin, peut-être que, contrairement à certains garçons, il leur arrivait parfois d'être prises d'une brusque envie de voir l'endroit où elles dormaient propre. Peut-être.

"Oui, ça va me manquer aussi." déclara-t-elle à son tour. "Ça va être étrange, surtout, ça fait huit ans que je dors avec les mêmes personnes ! Enfin, on finit par s'habituer à tout, j'imagine. Et puis, je connais une personne avec qui je vais pouvoir dormir sans que ça soit interdit." ria-t-elle avec un regard entendu. Malheureusement, pas tout de suite, puisqu'elle était en vacances et logeait encore chez ses parents.



Kit par Irving Ship
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
"Non, je ne suis jamais venu dans votre dortoir, c'est d'ailleurs l'un de mes plus grands regrets", plaisanta-t-il en tentant de se figurer à quoi pouvait bien ressembler un lieu où cohabitaient Juliet et Olivia. Y avait-il un élevage de papillons et des photos de joueurs de Quidditch sur les murs ? Jeremy n'était jamais entré non plus dans la chambre de Juliet chez ses parents ni n'était même entré dans sa maison, et vu les circonstances il n'était pas prêt de le faire. Alors même s'il était très étrange de quitter Poudlard et même si le château lui manquerait énormément, il était aussi heureux que Juliet et lui aient chacun un endroit à eux, où ils pourraient apprendre à se connaître différemment que dans le cadre de l'école. Le monde adulte les attendait...

Un sourire badin apparut sur ses lèvres aux derniers mots de Juliet, et il s'exclama :

"Dormir avec toi ? C'est bon, n'en dis pas plus, je suis convaincu !"

Les moments d'intimité avec sa chérie avaient été bien trop rares à son goût à l'école, et il serait très agréable de pouvoir passer la nuit avec la jeune fille dès que l'envie les en prenait, il fallait bien le reconnaître. Même si c'était dans une colocation qu'ils devaient partager avec d'autres personnes. Une pensée lui traversa justement la tête et il pouffa de rire, avant de lâcher :

"En plus j'ai toujours rêvé de voir la tête d'Aaron au réveil, pour savoir s'il était encore plus râleur qu'en temps normal... J'essaie de te faire peur, ça fonctionne ?"


Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
Un sourire malicieux aux lèvres, Juliet se pencha vers Jeremy pour l'embrasser, passant sa main derrière la nuque du jeune homme. Les moments qu'elle avait pu passer seule avec son petit-ami lors de la fin de leur scolarité avaient été un peu trop rares. Tout simplement parce que Poudlard était une école, remplie d'élèves, et que, par conséquent, il était bien difficile de trouver un endroit où se retrouver en toute intimité. Elle effleura sa joue avec sa main, avant de la laisser retomber le long de son corps. Suite aux dernières paroles de Jeremy, elle tenta d'imaginer la scène et esquissa une grimace faussement désespérée.

"Ne parle pas de ça, pitié, ça me fait peur..." supplia-t-elle avant de rire. "Si jamais je débarque chez toi sans prévenir, tu sauras pourquoi..." plaisanta-t-elle.

Elle se remit à marcher, l'ombre d'un sourire sur le visage, et glissa un regard vers Jeremy, avant de lâcher un soupir heureux. Restant silencieuse quelques instants, profitant uniquement du moment présent, elle finit par reprendre, tournant la tête vers le jeune homme :

"Jeremy ? Tu fais quoi, cet été ?" demanda la jeune fille avec un regard faussement innocent. "Parce que, je me demandai si ça te plairait de partir loin de..." elle balaya les alentours du regard. "Loin ?" questionna-t-elle en lui adressant un regard interrogateur. "Juste toi et moi."

Ils n'avaient pas eu une année facile, ils méritaient bien des vacances tranquilles, non ?



Kit par Irving Ship
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
"Débarque chez moi sans prévenir autant que tu veux !"

Jeremy glissa un regard en coin à Juliet tandis qu'ils recommençaient à marcher, et avisa avec plaisir son air heureux. C'était exactement cette expression qu'il voulait voir sur son visage, chaque fois qu'il la regardait. Le jeune homme s'apprêtait à dire quelque chose d'assez niais, ou d'assez romantique, selon le point de vue, quand Juliet lui posa une question en apparence innocente. Sa suggestion fit naître un sourire ravi sur les lèvres de Jeremy, qui s'efforça de ne pas sautiller sur place comme un gamin. Des vacances, rien qu'avec Juliet ? En voilà une excellente idée ! Cela serait une expérience nouvelle que de partir avec sa chérie, et cela leur ferait probablement de magnifiques souvenirs.

"Je dis oui !", s'exclama-t-il avec enthousiasme. "Il faudra que je convainque mes parents, mais ça devrait pouvoir se faire... Tu veux aller où ? A la mer ? Toi, moi, et une plage de sable fin... Ou alors à la montagne, faire des randonnées ! Tiens, pourquoi ne pas quitter l'Angleterre ? Rome, Barcelone, Berlin, Paris...?"

S'arrêtant de marcher, il glissa son bras autour de la taille de Juliet et rapprocha son visage du sien pour souffler, espiègle :

"Toi et moi, dans la ville des romantiques..."



Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
Devant l'approbation de son petit-ami, qui énonçait déjà des lieux où ils pourraient se rendre, le sourire de Juliet s'agrandit encore un peu plus, et elle se rapprocha de Jeremy pour se blottir contre lui. En voilà une nouvelle agréable, des vacances rien qu'avec le jeune homme ! Oh, évidemment, il fallait encore qu'elle réussisse à convaincre ses parents, mais après tout, elle était majeure depuis deux ans, et ce ne serait pas la première fois qu'elle partirait sans eux.

Elle tourna son visage vers celui de son petit-ami alors qu'il se rapprochait d'elle, en soufflant avec un air espiègle une proposition de voyage. Elle laissa traîner sa réponse en plongeant son regard dans le sien. Elle se mouva de telle façon à se retrouver en face de lui et, passant une main derrière sa nuque et avança un peu afin de l'embrasser. Rompant l'étreinte, elle lui sourit une nouvelle fois.

"Je dis oui !" répéta-t-elle à son tour. "J'ai toujours voulu visiter Paris." ajouta-t-elle, les yeux brillant. "Ça va être génial !"

Puis, prise d'une envie soudaine de lui témoigner son amour, mêlé à la joie qu'elle ressentait pile en ce moment, elle fit un pas vers le jeune homme.

"Je t'aime, si tu savais à quel point..." souffla-t-elle avant de capturer ses lèvres en un baiser.



Kit par Irving Ship
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy sourit avec tendresse en voyant l'ardeur de Juliet à l'idée de ces vacances qui les attendaient. Il répondit à son baiser et se recula quelque peu pour lui répondre :

"Allons voir la Tour Eiffel, alors !", s'exclama Jeremy avec un enthousiasme égal au sien.

Sa déclaration le réduisit au silence tant il était touché. Il la serra contre lui tandis qu'elle l'embrassait à nouveau, se laissant envahir par la joie que lui procuraient ses paroles.

"Je sais", répondit-il doucement, avant d'ajouter : "Je t'aime au moins autant."

Oui, il l'aimait, et cela n'était pas prêt de changer. Peu importait le temps qu'il passait avec elle, la distance qui les séparait ou les personnes avec lesquelles elle s'installait, au fond, cela n'avait pas d'importance. Il savait que cette complicité qui les unissait n'était pas prête de disparaître, et c'était tout ce qui importait.

RP Terminé


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Le problème de la colocation [Jeremy & Juliet]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le problème de la colocation [Jeremy & Juliet]
» La pièce secrète [Jeremy & Juliet]
» Ma faute à toi [Jeremy & Juliet]
» Somewhere only we know [Jeremy et Juliet]
» Cours de drague [Pv Juliet, Jeremy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-