AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Les grands [Sasha]

Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 277

Voir le profil de l'utilisateur
13 Juillet 2007

- Andy, chéri, debout.

Andrew poussa un grognement et enfouit sa tête sous son oreiller. C'était les vacances, on devait le laisser dormir. Il était fatigué, il s'était couché tard la nuit d'avant et n'avait pas encore récupéré. La chambre était encore plongée dans le noir. Ou alors c'est parce qu'il avait la tête sous l'oreiller, il ne savait pas trop. Il sentait la main d'Amanda qui le secouait doucement et n'avait qu'une envie, c'était de lui dire de le laisser.

- Je dors, déclara-t-il, grognon, d'une voix étouffée.
- J'ai bien vu, grenouille. Et c'est ça le problème, justement. Arrête donc de dormir. Ta mère est à la Cheminée, elle veut te parler. Allez, debout mon grand !

De mauvaise grâce, Andrew s'extirpa de son lit et s'assit sur le rebord en se frottant les yeux. Amanda était face à lui, dans l'encadrement lumineux de la porte, un demi-sourire aux lèvres.

- Joyeux anniversaire, Andrew. Douze ans... Ça fait étrange ! Tu n'avais que cinq ans quand je t'ai vu pour la première fois.

Andrew cligna des yeux, le temps que l'information arrive à son cerveau embrumé par le sommeil. C'était son anniversaire, il avait douze ans ! Ça y est, c'était le treize juillet ! Il avait douze ans ! Et ses amis arriveraient cet après-midi, sauf Sasha qui venait le matin pour l'aider à tout installer. Un sourire naquit sur ses lèvres tandis qu'il remerciait chaleureusement sa belle-mère et posait ses pieds sur le parquet froid avant de se diriger dans le couloir, en pyjama, pour descendre dans la cuisine. Son père était déjà installé, en tenue - il travaillait aujourd'hui mais rentrerait tôt, il avait promis - et Grace était assise sur sa chaise, de la confiture partout autour de la bouche. Suzie n'était pas encore descendue. Le visage de sa mère était dans les braises de la cheminée et Andrew s'agenouilla sur le tapis posé devant - c'était plus confortable comme disait Amanda - pour parler au visage rayonnant de sa mère.

- Joyeux anniversaire ! Mon bébé a déjà douze ans, c'est abominable ! Tu es encore un petit pour moi ! J'aurai bien voulu venir en personne mais le Médicomage m'a conseillé de réduire mes déplacements le plus possible.

Sa mère allait accoucher le mois prochain et cette idée faisait très étrange à Andrew. Il n'arrivait pas à réaliser qu'il allait avoir un petit frère ou une petite sœur du coté de sa mère. La réalité le rattraperait à la naissance, forcément. Il bavarda encore quelques instants avec sa mère, qu'il verrait ce week-end, en allant voir son copain Bobby avant que celle-ci ne s'en aille pour aller à un rendez-vous médical. Doug lui souhaita également un très bon anniversaire et ce fut très amusant de le voir parler dans une Cheminée pour la première fois. Andrew apprécia l'effort. Quand il se releva, ce fut son père qui le serra dans ses bras pour lui souhaiter un bon anniversaire.

- Maintenant, tu peux jouer dans une équipe, mon fils ! déclara-t-il avec fierté.
- On voit le sens des priorités... déclara Amanda en s'installant pour petit-déjeuner.

Grace lui souhaita son anniversaire en lui faisant un bisous poisseux de confiture sur la joue et il eut droit aux crêpes d'anniversaire d'Amanda, qui étaient à tomber. Susan finit par descendre, déjà toute habillée et coiffée, pour boire son chocolat. Elle faisait un peu tâche au milieu des pyjamas, excepté Olivier qui partait bientôt. Sa petite soeur lui souhaita son anniversaire avec un grand sourire avant de s'attaquer précautionneusement à la confiture.

- Pourquoi est-ce que tu t'es habillée si tôt, chérie ? interrogea Amanda, un peu surprise.
- L'amie d'Andy vient le matin, déclara-t-elle, tranquillement.
- Oui, mais tu avais encore du temps, tu sais. Ce n'était pas la peine de te presser.

Mais Susan se contenta d'hausser les épaules en mangeant ses tartines. La matinée s'écoula assez rapidement après le départ d'Olivier et Andrew pu utiliser la salle de bains rapidement, étant donné que Suzie était déjà prête. Il apporta les dernières retouches à son rangement de chambre - rangement salué par Amanda et Olivier - et fut prêt dix minutes avant l'heure d'arrivée de Sasha. Flaquemare était une petite communauté sorcière, surtout connue pour son équipe de Quidditch et son grand stade. C'était principalement les familles de joueurs qui y vivaient, ainsi que le staff et quelques habitants lamdas qui tenaient des petits commerces. Après sa séparation avec la mère d'Andrew, Olivier avait pris un appartement Londres mais avait acheté une grande maison quand il avait épousé Amanda. A vrai dire, cette maison était bien plus grande que celle de sa mère, elle avait un immense jardin et plein de pièces. Au début, Andrew était juste content d'avoir une aussi grande chambre mais avait compris récemment que les salaires de ses parents n'étaient pas vraiment les même et que c'était pour cela que tous les gros cadeaux venaient de son père. Cela lui avait fait étrange de le réaliser, à vrai dire. Cela ne changeait rien, à part le fait que la maison d'Olivier était plus à même d'accueillir tous les gens qu'il avait invité à son anniversaire. Comme la maman de Sasha était sorcière, son amie allait arriver par la grande cheminée de la cuisine et Andrew l'attendait, assis sur une chaise, quand Susan descendit, un air indescriptible sur le visage. Sans dire un mot, elle s'assit face à son frère ce qui le mit assez mal à l'aise, sans qu'il sache pourquoi.

- Ça va, Suze ?
- Ça va.

Le silence retomba dans la pièce.

- T'es sûre que ça va ? interrogea Andrew. T'as l'air bizarre.
- Pourquoi est-ce qu'elle vient plus tôt, elle ? demanda brusquement Susan.
- Bah... pour m'aider à tout préparer, répondit-il, un peu déstabilisé par le ton de sa sœur.
- J'aurai pu t'aider, moi !

Andrew n'eut pas le temps de répondre que des flammes vertes émeraude apparaissaient dans la cheminée, au moment même où Amanda descendant, Grace dans les bras. Susan et Andrew se levèrent tandis que Sasha débarquait dans la cuisine. Amanda déposa Grace en bas des escaliers et cette dernière gambada vers la peluche qu'elle avait oubliée sur une chaise.

- Salut ! la salua Andrew avec un grand sourire, ravi de la voir.
- Tu es Sasha ? Je suis enchantée te de rencontrer, je suis Amanda, la belle-mère d'Andrew. Il nous a beaucoup parlé de toi, dans ses lettres et à la maison. Je suis ravie de pouvoir mettre un visage sur ton nom, tu es vraiment ravissante !

Andrew adorait sa belle-mère, vraiment. Mais parfois, elle était carrément embarassante. La cheminée se déclencha de nouveau pour faire place cette fois-ci à la maman de Sasha, qu'Andrew avait vu à la gare, à la descente du train.

- Bonjour ! Vous devez être Mrs Floyd, je suis Amanda Dubois, la belle-mère d'Andrew ! Vous prendrez bien un peu de thé ?

Andrew salua également la mère de Sasha, avec un grand sourire.

- C'est mes demi-soeurs, ajouta-t-il à l'adresse de son amie. Grace, qui mange la peluche, et Susan, ma cadette !

Susan se planta devant Sasha et lui tendit la main, levant les yeux pour bien la regarder.

- Enchantée. Tu ressembles à une petite fille modèle.

Andrew ne sut pas vraiment ce que voulait dire Suzie par là et si c'était un compliment ou pas. Sa sœur était vraiment étrange, aujourd'hui.

- Je te fais visiter ? lança-t-il avec un sourire.
- Je viens avec vous ! déclara Susan.

Une bonne journée d'anniversaire.



Andrew Dubois-Cavill
Gryffondor domine le monde. Les joueurs de Quidditch de Gryffondor dominent l'univers. Et Flaquemare aussi. ©️ by anaëlle.



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 291

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha s'était levée tôt. Elle se levait toujours de bonne heure de toute façon. Elle aimait trainer dans son lit pourtant et parfois elle y serait bien restée des heures après s'être réveillée, mais il suffisait qu'elle pense à toutes les choses productives qu'elle pourrait faire pendant cette grasse matinée pour qu'elle culpabilise et saute aussitôt du lit. Elle avait petit-déjeuné toute seule dans la cuisine, pendant que sa mère dormait encore. Elle avait pris une douche, s'était lavé les cheveux, s'était appliqué à se faire deux tresses parfaitement identiques qu'elle avait attaché avec des rubans blancs, puis avait enfilé la tenue qu'elle avait préparé depuis quelques jours. Elle avait d'abord pensé mettre une jolie robe pour l'anniversaire d'Andrew, mais ils allaient passer la soirée et la nuit dans le jardin, mieux valait quelque chose de plus pratique. La fillette avait finalement opté pour une salopette en jean blanche, en dessous de laquelle elle avait enfilé un t-shirt turquoise, avec des petits volants au niveau des manches, qui faisait ressortir ses yeux, d'après sa mère. Une fois prête, Sasha s'examina dans le miroir et adressa finalement à son reflet un sourire satisfait.

Il était à peine dix heures, elle avait encore du temps devant elle avant le départ, parfait. Elle allait pouvoir travailler un peu. Sa mère lui avait déjà acheté ses livres pour l'année prochaine. On n'était qu'au début de l'été mais Sasha passait le mois d'aout chez son père et ce n'était certainement pas lui qui allait l'emmener sur le Chemin de Traverse. Elle avait déjà terminé de lire tout son manuel d'Histoire de la Magie et avait commencé à parcourir celui de sortilège. Elle aurait adoré s'entrainer, pour prendre de l'avance sur ses camarades, mais elle n'avait pas le droit de faire de la magie en dehors de Poudlard, et sa mère faisait attention à ce qu’elle respecte cette règle. La fillette se contentait donc de s'avancer sur la théorie, et travaillait sa gestuelle, sans jamais prononcer les formules qui allait avec. Sasha attrappa donc son manuel et s'assit sur son lit pour se plonger dans la lecture de la page consacrée au sortilège d'oblitération.

Quelques dizaines de minutes plus tard sa mère passa la tête par l’entrebâillement de la porte de sa chambre pour lui annoncer qu'elles partaient dans une demi-heure.

"Nous ? reprit Sasha en posant son livres, les sourcils froncés.
-Il faut bien que je t'accompagne.
-Mais Maman j'ai douze ans, je suis grande. Je suis presque une adulte, je peux y aller toute seule."

Sa mère éclata de rire et Sasha soupira. Dans cinq ans elle serait majeure, il serait temps de ne plus la traiter comme une petite fille ! Toutefois, sa mère semblait déterminée à la déposer chez Andrew et Sasha n'avait aucune envie d'en débattre pendant des heures. Ce n'était pas en faisant une scène pour quelque chose de si peu important qu'elle allait prouver son niveau de maturité. Tant pis, sa mère ne resterait que trente secondes de toute façon.

"Tiens-toi prête."

Sa mère referma la porte après cet ultime conseil et Sasha leva les yeux au ciel. Cela faisait plus d'une heure qu'elle était prête. Son sac avec ses affaires était posé sur son bureau, à côté de son sac de couchage. Le cadeau d'Andrew se trouvait juste à côté, soigneusement emballé. Elle avait d'abord voulu lui acheter un livre, la biographie de Gordon McSternish, un joueur de Quidditch qui était devenu ministre de la magie, il y a de cela un peu plus d'un siècle, mais s'était ravisé au dernier moment. Andrew n'aimait pas trop lire, elle le savait bien. Elle avait hésité et s'était finalement décidé pour une belle paire de gants en cuir comme en portait les gardiens et les batteurs. Elle était sortie de la boutique d'accessoire de Quidditch particulièrement fière de son achat, mais en repassant devant la libraire, elle n'avait pas résisté à l'envie de lui acheter le livre quand même. Elle avait dû déployé des trésors de diplomatie pour que sa mère accepte qu'elle achète un deuxième cadeau, et elle avait dû en payer la moitié, mais elle ne regrettait pas. Elle avait plus de chance de faire plaisir à Andrew ainsi.

La fillette abandonna son manuel de Sortilège sur son lit, enfila ses ballerines blanches, vérifia que sa coiffure était toujours impeccable et entreprit d'amener tous ses sacs dans le salon pour être prête à partir au moment du départ. Elle déposa un peu de nourriture dans le cage de Blanchelune et caressa doucement la tête de la petite chouette. Sasha ne savait pas trop quoi faire de ce cadeau du Professeur Sorden, personne ne savait qu'elle possédait cet animal lié aux Mardoliens, et elle-même n'avait pas encore déterminé si c'était une bonne chose ou pas. Elle avait encore un peu de mal à savoir quoi penser de ce groupe d'extrémistes, elle attendait d'en savoir un peu plus avant de se forger un avis. Elle aviserait à ce moment-là. Elle avait hâte de passer la journée avec Andrew. Elle avait été très flattée qu'il lui propose de venir plus tôt que les autres -bon, c'était parce qu'elle lui avait proposé de venir l'aider, mais peu importait. Son meilleur ami lui avait manqué, pendant ce début de vacances, et elle savait qu'elle ne pourrait pas le voir au mois d'août donc voulait passer autant de temps avec lui que possible.

"Tiens, n'oublie pas les fleurs pour la maman d'Andrew, et voilà la poudre de cheminette, on va prendre la cheminée du Chaudron Baveur.
-Sa belle-mère, corrigea Sasha machinalement. Elle s'appelle Amanda."

Après son divorce, Susan s'était installée dans un petit immeuble sorcier qui donnait sur Charing Cross, juste en face du chemin de Traverse. L'appartement n'était pas très grand, mais vraiment bien situé, Sasha l'aimait bien, malgré le fait qu'il ne possède pas de cheminée. La fillette hissa son sac sur son épaule gauche, cala son sac de couchage sous son bras droit, attrapa le cadeau d'Andrew d'une main et les fleurs de l'autre, et soupira en avisant le pot de poudre de cheminette que sa mère lui tendait. Il lui manquait un bras.

"Laisse-moi prendre ton sac de couchage voyons, lança cette dernière avec un sourire amusé. Tu veux me donner tes affaires aussi ?
-Non non, ça va."

Sasha avait du mal à tout porter en réalité, mais il était hors de question qu'elle le reconnaisse alors qu'elle venait d'assurer à sa mère qu'elle n'avait pas besoin qu'on la dépose chez Andrew parce qu'elle pouvait se débrouiller toute seule.

Quelques minutes plus tard, la mère et la fille entrèrent au Chaudron Baveur. Susan s'arrêta pour discuter cinq minutes avec le patron, faisant impatienter Sasha. Celle-ci n'en montra toutefois aucun signe et adressa au propriétaire de l'établissement son plus beau sourire. Se faire bien voir par ses voisins était la moindre des chose, surtout quand ceux-ci gérait un des bars les plus populaire du monde sorcier et que l'on utilisait tout le temps leur cheminé.

"J'y vais en premier !" claironna la fillette quand sa mère eut enfin prit congé de monsieur le patron.

Elle attrapa une poignée de poudre de cheminette et annonça distinctement l'adresse d'Andrew avant d'ouvrir la main. Elle fut aussitôt entourée par les flammes vertes qui lui léchaient le corps sans la brûler, provoquant simplement une douce sensation de chaleur. Elle vit défiler des centaines et des centaines d'âtres de cheminée, tellement vite qu'elle en avait le tournis, et elle préféra fermer les yeux. Elle ne les rouvrit qu'en sentant les flammes diminuer et sourit en découvrant le visage d'Andrew, qui l'attendait. Elle épousseta sa tenue et sortit de l'âtre.

"Salut, lança-t-elle avec un immense sourire. Et joyeux anniversaire !"

La fillette se tourna alors vers la belle-mère de son camarade qui lui assura qu'elle était ravissante, après s'être présentée comme Amanda. Sasha n'eut aucun mal à se forcer à rougir un peu et tendit son bouquet de fleurs à la jeune femme avec un sourire.

"Merci beaucoup, je suis très contente de vous rencontrer moi aussi. Andrew parle beaucoup de vous et de ses sœurs quand il est à l'école. C'est très gentil de m'avoir invité."

Un instant plus tard, sa mère apparut à son tour dans la cheminée et salua successivement Andrew, puis sa belle-mère, pendant que le Gryffondor présentait ses sœurs à Sasha. Grace était adorable, lui rappelait un peu Penny, et Susan l’observait avec un drôle d'air. Elle finit par se poster en face d'elle, la main tendue, pour lui dire qu'elle ressemblait à une petite fille. Sasha n'était pas certaine que cela soit un compliment, mais consciente que la meilleure chose à faire était d'agir comme si c'était le cas.

"Enchantée également, assura-t-elle en serrant la main de la petite fille. J'avais hâte de faire ta connaissance, tu es toute mignonne."

Sasha adressa un immense sourire à la fillette avant de se tourner vers Andrew qui proposait de lui faire visiter la maison. Susan s'empressa d'ajouter qu'elle venait avec eux et Sasha hocha la tête. Elle aperçut sa mère qui s'asseyait à la table de la cuisine un peu plus loin et en déduit qu'elle avait accepté l'invitation de la belle-mère d'Andrew à boire le thé.

"Avec plaisir ! Je peux poser mes affaires quelque part ?" demanda-t-elle.

Elle n'offrirait pas son cadeau à Andrew avant ce soir et n'avait pas vraiment envie de le porter toute la journée. C'était qu'il était lourd, ce livre. Cinq cents page, et une belle couverture rigide, ça pesait.



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 277

Voir le profil de l'utilisateur
Andrew ne retint pas son sourire lorsque Sasha qualifia Suzie de "toute mignonne". Oh, sa sœur était effectivement mignonne quand elle le voulait mais elle avait ce symptôme - le même que Sasha d'ailleurs - qui consistait à se considérer plus grande qu'on ne l'était en réalité. Susan n'avait que six ans, bientôt sept, et agissait déjà comme une grande, alors qu'elle était encore tout petite. Elle prenait exemple sur les filles plus grandes qui pouvaient vivre à Flaquemare et copiaient des mimiques afin de se grandir. Sasha aussi faisait pareil, elle voulait qu'on la traite comme une adulte, Andrew l'avait bien remarqué. Il n'aimait pas être traité comme un bébé, c'était vrai, il avait douze ans aujourd'hui, mais il n'était quand même pas un adulte. De toute manière, être un adulte, c'était pas vraiment marrant. Il fallait payer des factures et des choses comme ça et on ne pouvait pas faire semblant d'être malade à l'infirmerie de Poudlard si on ne voulait pas aller travailler. Et on avait moins de vacances scolaires. Bref, c'était nul. Puis il fallait trouver un travail sérieux alors franchement, il n'avait pas hâte d'être un adulte. Mais n'aurait pas dit non à être un peu plus vieux. Quinze ou seize ans, c'était bien, décréta-t-il. Quoi qu'il en soit, Suzie ne semblait pas avoir apprécié la remarque de Sasha vu qu'elle fronça ses sourcils épais et la fusilla du regard. Il avait pourtant cru que sa meilleure amie et sa petite sœur s'entendraient bien, elles avaient un peu le même caractère. Parfois, quand il était face à l'une, il ne pouvait s'empêcher de penser à l'autre. En tout cas, Susan ne semblait pas ravie que Sasha soit là et ne semblait surtout pas décidée à faire un effort pour être sympathique.

- Dans ma chambre, répondit-il avec un sourire quand Sasha demanda si elle pouvait poser ses affaires quelques part. Viens.

Andrew passa au salon suivi de près par sa sœur. Les grandes baies vitrées donnaient sur le jardin et le soleil tapait déjà, chauffant la pièce. Une abeille voletait autour d'une plante et Susan poussa un petit cri en se précipitant vers l'escalier en bois. Elle avait toujours eu peur des insectes, ce qui arracha un sourire moqueur à Andrew, qui l'avait toujours taquinée avec ça.

- Qu'est-ce que tu feras quand tu seras à Poudlard ? demanda-t-il, narquois. En cours de potion, on utilise comme ingrédients d'horriiiiibles insectes gluants et énormes. Des araignées noires et velues, des limaces visqueuses... N'est-ce pas Sasha ? s'enquit-il en lui lançant un clin d’œil de connivence. Et si tu refuses de toucher les insectes, le terrible professeur Adamson sévit ! C'est la directrice des vilains Serpentard ! annonça Andrew, théâtralement.

Réalisant soudainement que Sasha était à Serpentard, il lui adressa un sourire d'excuse.

- Nous sommes une famille de Gryffondor, c'est un réflexe, désolé ! Mon père l'était, mes grands-parents paternels, ma tante...
- Maman était à Serdaigle, intervint Suzie en montant les marches.
- Et ma mère à moi était à Poufsouffle. Mais les gènes Gryffondor sont bien évidemment supérieurs ! annonça-t-il en tirant la langue à Sasha.

Ils arrivèrent sur le pallier du premier étage et Andrew désigna les portes de la main au fur et à mesure qu'ils passaient devant.

- La chambre de mes parents, leur salle de bains, la chambre d'amis...

Il poussa la porte de cette dernière avant de continuer son chemin.

- La chambre de Suzie.

La porte était ornementées de lettres en bois, peintes en bleues. Derrière, la pièce était grande et lumineuse et toute en bleue turquoise, impeccablement rangée et qui faisait très... Princesse, avec ses dentelles et le voile au dessus du lit. Andrew remarqua bien le regard inquisiteur que Suzie lança à Sasha et passa un bras autour des épaules de sa sœur, furtivement, pour l'inciter à rester gentille, comme elle pouvait l'être quand elle le voulait. Elle pouvait également être une véritable petite peste et Andrew n'avait pas envie que ce soit le cas le jour de son anniversaire. Il referma la porte, montra la chambre de sa petite sœur Grace, qui était encore une chambre de bébé, puis la deuxième salle de bains de l'étage et enfin sa propre chambre, dont il poussa la porte. Il y avait sur le battant les même lettres que sur celui de Susan, formant les lettres Andrew, le "D" étant en forme de locomotive du Poudlard Express, du même rouge écarlate. Il avait rangé sa chambre spécialement pour l'occasion et tout était parfaitement ordonné. Son lit était fait, évidemment aux couleurs de Flaquemare, et le papier-peint bleu marine était recouvert d'affiches animées représentant tous les membres de l'équipe de Flaquemare, ainsi que des posters les montrant en plein vol. Ses livres scolaires étaient rangés dans sa bibliothèque, qui comportait une collection de toutes les bandes dessinées de Martin Miggs, le moldu fou, ainsi que de nombreux livres sur le Quidditch. Le tapis bleu qui recouvrait le parquet était un peu pelucheux et la grande fenêtre donnait sur la rue tranquille qui passait devant leur maison. Sa baguette était posée sur sa table de nuit, à coté d'un porte-chandelle en forme de Souaffle.

- Et voilà ! déclara-t-il en les faisant entrer, même si Susan connaissait largement la pièce.

D'habitude, c'était beaucoup moins bien rangé. Ses livres avaient longtemps trainé sur son bureau, en vrac, ses vêtements n'étaient pas aussi bien rangés dans son armoire, impeccablement pliés, son lit n'était pas fait et divers choses trainaient sur le sol, attendant de retourner à leur place originelle.

- On a une salle de jeux au sous-sol, je te la montrerai tout à l'heure ! annonça-t-il. Et il y a un deuxième étage, mais il n'y a que le bureau d'Amanda et une autre chambre d'amis, ainsi qu'une pièce qui ne sert à rien. Une sorte de grand placard. Tu veux qu'on aille voir le jardin ?

Il aurait bien aimé parler à Sasha d'autres choses que de banalités, mais la présence de Susan l'en empêchait. Il lança un regard désolé à son ami et redescendit dans la cuisine, où sa belle-mère et la maman de Sasha discutaient toujours autour d'un thé et de petits gâteaux.

- Ça va les enfants ? s'enquit Amanda avec un sourire. Vous vous amusez bien ?

Andrew s'apprêtait à répondre mais Susan le devança avec un "oui" sonore et il lança à sa belle-mère un regard équivoque. Cette dernière sembla comprendre le message, au vu du sourire qu'elle lui adressa.

- Suzie, chérie, viens donc là un peu, je voudrais te parler de quelque chose.

Susan leur jeta un regard avant de s'avancer vers sa mère et Andrew saisit le bras de Sasha.

- Je propose une évacuation d'urgence furtive, souffla-t-il en se dirigeant vers le salon dans le dos de sa sœur.

Il traversa le salon d'un pas rapide et poussa la baie vitrée en faisant attention de ne pas mettre les doigts sur les carreaux - Amanda détestait - et traversa la terrasse pour descendre jusqu'à la pelouse.

- Au bout du jardin, on voit la mer ! Et Susan ne nous verra pas ! Avec Cindy à Poudlard, j'ai développé des sacrées techniques d'esquive ! lança-t-il en riant.

Il l'entraina vers la pente douce du fond du jardin et circula entre les hauts arbres qui leur donnait une ombre bienvenue par cette chaleur. Si près de la côte, le vent était assez fort mais l'odeur des embruns était agréable. Andrew avait toujours aimé la maison de son père, surtout ce coin-là.

- Alors, demanda-t-il, maintenant qu'on est tous les deux, quoi de neuf ? Tu as déjà lu tous les livres de l'année prochaine ? interrogea-t-il, taquin.


Andrew Dubois-Cavill
Gryffondor domine le monde. Les joueurs de Quidditch de Gryffondor dominent l'univers. Et Flaquemare aussi. ©️ by anaëlle.



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 291

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha suivit Andrew dans le salon après que celui-ci lui ait répondu qu'elle pouvait poser ses affaires dans sa chambre. Elle admira un moment la vue qui s'offrait à elle à travers les immenses baies vitrées. C'était tellement beau ! Andrew avait de la chance de vivre ici, elle aurait bien aimé avoir une maison comme ça elle aussi. Mais ses deux parents vivaient en appartement. Celui de sa mère était bien situé, elle devait lui reconnaitre ça, puisqu'il était juste en face du chemin de Traverse, mais celui de son père était perdu au milieu d'une banlieue résidentielle ou tous les petits immeubles se ressemblaient. Elle fut tirée de sa contemplation par le cri aigu que poussa Suzan et, en se retournant, elle aperçut une abeille qui voletait contre le carreau. Elle n'aimait pas trop ça elle non plus, mais elle prit sur elle pour ne pas le montrer. Parce qu'elle était courageuse elle.  

"Oh oui, et puis il y a les yeux de poissons aussi, qui sentent super mauvais, et les longs vers de terre touts gluants ! renchérit-elle quand Andrew entreprit d'effrayer sa sœur avec des menaces quant aux ingrédients qu'elle aurait a utilisé en potions. Il fallait reconnaitre qu'il y avait plus agréable à manipuler que des ailes de doxys séchées, mais la plupart du temps ce n'était pas trop dégoutant quand même. Oh oui, le professeur Adamson est terrible, un vrai dragon ! ajouta-t-elle avec conviction. Eh !" protesta-t-elle quand Andrew mentionna les "vilains Serpentard".

Ce dernier s'excusa et se lança dans une explication à propos de ses gènes Gryffondors qui fit sourire Sasha. La fillette ne connaissait pas beaucoup sa famille magique, sa mère avait coupé les ponts avec ses parents quand elle s'était mariée, pour cacher sa nature de sorcière à son mari. Elle savait seulement que sa mère avait été à Serdaigle, mais ignorait tout à propos de ses grands-parents. Sasha tira la langue en retour à Andrew quand celui-ci lui lança une enième pique sur la prétendue supériorité des Gryffondors.

"Tu n'as aucun Serpentard dans ta famille, tu ne peux pas savoir si les gènes Gryffondors sont vraiment les meilleurs." répliqua-t-elle avec un sourire satisfait tout en suivant son ami dans les escaliers.

Ils arrivèrent au premier étage et s'engagèrent dans un couloir le long duquel Andrew lui présenta plusieurs pièces. Sasha hocha la tête à chaque fois en essayant de retenir les emplacement de chacune des pièces. Ils s'arrêtèrent devant la chambre de Suzan et Sasha regarda autours d'elle avec un sourire attendri volontairement un peu exagéré. On voyait bien que c'était encore une chambre de petite fille, et c'était normal après tout. Elle s'était séparé de tous ses jouets et de tous ses meubles d'enfants au moment du divorce de ses parents. Elle avait à peine plus de huit ans mais s'était vite retrouvée avec deux chambre "d'adulte" à la place de sa grande chambre de princesse. Maintenant il n'y avait plus que des livres en guise de distraction, et quelques DVD chez son père.

"C'est très mignon, une vrai chambre de princesse !" commenta-t-elle avec un grand sourire à l'intention de Suzan.

Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais elle avait le sentiment que la petite ne l'aimait pas beaucoup et qu'elle essayait de se mettre entre elle et Andrew. Sasha avait bien l'intention de lui faire sentir la différence d'âge qu'il y avait entre elles. Elle avait douze ans, comme Andrew, alors que Suzan devait avoir à peine six ans. Ils passèrent devant la chambre de Grace, une adorable petite chambre de bébé qui ressemblait un peu à celle de Penny, puis se dirigèrent vers celle d'Andrew. Sasha fut surprise de découvrir une pièce parfaitement rangée et tourna un regard amusé vers son ami.

"Tu es sûr que c'est la tienne hein ? Parce que ça m'a l'air un peu trop ordonné."

Elle connaissait assez Andrew pour savoir qu'il n'aimait pas vraiment l'ordre, il était tout le temps débraillé et s'étalait dans tous les sens quand ils travaillaient à la bibliothèque. Soit il était bordélique, soit mal organisé, ou les deux peut-être. Comme beaucoup de garçons d'ailleurs. Sasha fit un pas dans la pièce, en profita pour déposer ses sacs à coté du tapis, et tourna sur elle-même pour observer la chambre. Tout dans la pièce criait "Flaquemare", du choix des couleurs aux posters sur les murs. Aucun doute, c'était bien la chambre d'Andrew.

"C'est joli, déclara-t-elle en se tournant vers son ami. J'aime bien ! Et ta maison est vraiment géniale !"

La fillette hocha la tête avec un sourire quand Andrew proposa d'aller faire un tour dans le jardin. Si Suzan avait peur des insectes, elle ne les suivrait peut-être pas là-bas, non ? Cependant, ils n'eurent même pas besoin de terrifiantes abeilles pour se débarrasser un peu de la petite fille puisque sa mère, qui discutait toujours avec celle de Sasha, l'appela pour lui parler. Ça devait quand même avoir de bons côtés, d'avoir une petite sœur un peu collante, on ne devait jamais se sentir seul et toujours avoir quelqu'un à qui parler. La Serpentard retint difficilement un éclat de rire quand Andrew suggéra de prendre la fuite, et le suivit dans le jardin. Ils traversèrent une grande terrasse avant de se retrouver sur la pelouse et Sasha ne put retenir un "wahou" d'admiration. Le jardin était immense ! On aurait pu croire que c'était le parc de Poudlard en entier. Quelle chance il avait ! Sasha fut encore plus impressionnée quand Andrew lui expliqua qu'on pouvait voir la mer depuis le fond du jardin, et que Suzan ne les y verrait pas, avant de faire référence à Cindy, qui était pas mal dans le genre collante elle-aussi.

"Elle est gentille, et elle t'aime vraiment bien. Tu devrais être flatté !"

Cindy aimait même Andrew un peu trop au goût de Sasha. Elle ne savait pas trop pourquoi mais elle détestait entendre son amie répéter à quel point Andrew était gentil, beau et intelligent. Pourtant elle partageait son opinion, la plupart du temps, mais ça la dérangeait d'écouter Cindy le clamer sur tous les toits. Après une petite course à travers les arbres, ils finir par arriver au bout du jardin et un immense sourire se dessina sur le visage de Sasha lorsqu'elle vit en effet la mer venir s'écraser sur les falaise à leurs pieds.

"C'est super beau !" lança-t-elle, assez fort pour se faire entendre par dessus le vent assez puissant.

Le vent soufflait si fort qu'il eut tôt fait de lui enlever un de ses rubans, elle laissa échapper une exclamation de surprise en sentant ses cheveux flotter au vent, libérés de la tresse dans laquelle elle les avait emprisonné, et tendit le bras dans une vaine tentative de rattraper son ruban mais celui-ci avait déjà été emporté par le vent. Elle éclata de rire, amusée par la situation, avant de défaire sa deuxième natte -elle n'allait pas garder une seule natte, c'était ridicule- tout en écoutant la question d'Andrew.

"Presque, répondit-elle quand il lui demanda si elle avait lu tous leurs livres de deuxième année. Je n'ai pas encore eu le courage d'affronter la défense contre les forces du mal, ni la métamorphose d'ailleurs, mais notre programme d'histoire est su-per intéressant cette année, bien plus que l'année dernière, mais j'ai hâte d'arriver aux BUSE, pour qu'on étudie les deux guerres plus en profondeur. Elle se tut soudainement en se rendant compte qu'elle s'était un peu emballé et qu'elle ennuyait probablement Andrew. Et toi alors, comment occupes-tu tes vacances étant donné que je t'imagine mal lire notre manuel de Sortilèges ?"

Elle lui adressa un sourire moqueur avant de fermer les yeux pour laisser le vent marin lui fouetter le visage et l'odeur de la mer emplir ses narines. Elle adorait ça, l'océan. Le bruit des vagues était à la fois si apaisant et si excitant. Il la berçait tout autant qu'il lui donnait envie d'aller courir au bord de l'eau. Quand elle serait ministre, elle aurait une maison au bord de la mer. Une grande maison. Mais dans un endroit un peu plus chaud, pour pouvoir se baigner sans claquer des dents. Pourquoi pas le Sud de la France, si elle arrivait à améliorer son français, ça lui plairait bien. Sasha s'arracha à contre cœur de ses douces rêveries pas forcément très réalistes et reporta son attention sur Andrew.

"Alors, quel est le programme de cet après-midi ? Je suis à ton service !"

Elle était venue pour l'aider à préparer après tout. Enfin, officiellement, parce qu'en vérité elle avait surtout eu envie de passer un peu de temps seule avec son meilleur ami avant que tout le monde n'arrive. Alors elle était ouverte à toutes propositions.



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 277

Voir le profil de l'utilisateur
Andrew ricana devant l'air horrifié de Suzie et celle-ci le fusilla du regard. Sa sœur et lui avaient beau être proches, ils étaient véritablement comme chien et chat, sans cesse en train de se taquiner, de s'envoyer des petites piques et de se moquer. Lorsqu'Andrew avait appris des années auparavant que son père allait avoir un nouvel enfant, il se rappelait clairement d'avoir voulu un petit frère. Mais c'était Susan qui était arrivée, petit bébé étrange qu'Andrew se plaisait à observer. Ils avaient grandi ensemble même si ils n'étaient que demi-frère et demi-soeur, Andrew avait presque tendance à l'oublier, et il adorait sa frangine. Il avait même hâte qu'elle soit à Poudlard pour voir dans quelle maison elle irait, il tablait sur Serpentard, et pour qu'il puisse lui montrer le château même s'il aimait bien la narguer en lui rappelant que c'était lui l'aîné et qu'il connaissait déjà Poudlard. Malheureusement, ils avaient trop de différence d'âge pour être longtemps à l'école ensemble tandis que Grace et lui ne seraient jamais à Poudlard en même temps, ils avaient beaucoup trop de différence et Grace n'était encore qu'un bébé. Son père avait refait sa vie assez vite mais il y avait quand même pas mal de différence entre les enfants Dubois. Et il y en aurait encore plus entre le bébé de sa mère et lui étant donné qu'ils avaient douze ans de différence, ce qui était énorme. Lorsque le bébé attendra ses onze ans, Andrew, lui, en aura vingt-trois, ce qui était quand même vachement vieux. Et si cela se trouvait, Doug et sa mère auraient encore un autre bébé après et ils auraient encore plus de différence. Enfin, il espérait que le bébé à venir serait le seul. Entre sa mère qui refaisait un enfant et son père qui en voulait un quatrième, il allait finir par se sentir exclu de sa propre famille. C'était aussi cela le problème des parents séparés qui refaisaient leurs vies chacun de leur coté. 

- Tu ne sais pas ! répliqua-t-il, un sourire aux lèvres, quand Sasha affirma qu'il n'avait pas de Serpentard dans sa famille. J'ai parlé de ma famille proche mais qui te dit que mes arrières-grands parents n'y étaient pas ? Je viens d'une famille de sorciers, mes ancêtres étaient peut-être tous des Serpentard ! Bon, nous sommes Sang-Mêlé, ajouta-t-il après un moment de réflexion, et il y avait beaucoup de Sang-Pur à Serpentard avant. Mais quand même !

Les Dubois étaient une famille de sorciers majoritairement même s'ils étaient loin d'être Sang-Pur. On retrouvait des moldus un peu partout, que ce soit les parents d'untel ou le mari de bidule mais il y avait tout de même beaucoup de sorciers chez eux, depuis des générations. Alors avant autant de sorciers dans une famille, on devrait bien retrouver des Serpentard quelque part, non ? Il faudrait qu'il demande à ses grands-parents. Ils étaient tous les deux des sorciers enfants de sorciers, peut-être que leurs parents étaient à Serpentard ? C'est aussi cela qui avait préservé leur famille pendant la guerre. Ils n'avaient pas le Sang-Pur mais on retrouvait des sorciers eux-même descendants de sorciers à chaque génération ce qui avait pu leur permettre d'éviter d'être accusé de "vol de magie". Pour sa mère, les choses avaient été plus compliquées étant donné qu'elle était née-moldue. Ils vivaient dans un village moldu, elle ne travaillait pas dans le monde sorcier et elle était déjà séparée de son père. Ce dernier avait quelques contacts au Ministère, des amis d'école, qui avait effacé malencontreusement le nom de Sarah Cavill de quelques fichiers avant que le Ministère tombe. C'était ce qui les avait sauvé, affirmait toujours sa grand-mère quand elle reparlait de cette période. Ils avaient échappé à la Commission de peu et ils s'étaient beaucoup reposés sur des sortilèges de protection qui entourait la maison. Andrew était parti vivre chez son père qui n'avait pas de problème avec son statut du sang et Olivier avait affirmé qu'il ne savait pas où se trouvait la mère de son fils. Andrew avait tout oublié de cette période et c'était tant mieux, il n'avait que deux ans à l'époque.

Il fit visiter sa maison à Sasha avec une certaine fierté tandis que Suzie les accompagnait, passant toujours devant eux. Cette dernière, qui aimait pourtant beaucoup sa chambre et la montrait à toutes ses copines lorsqu'elles venaient à la maison, ne remercia pas Sasha pour le compliment. Et pourtant, c'était une vraie chambre de princesse comme disait son amie, c'était ce que Susan avait voulu pour la décoration. Elle adorait les contes et c'était ce que les parents lui lisaient toujours le soir, des contes moldus. Mais Andrew ne savait pas ce que sa sœur avait aujourd'hui, elle semblait contrariée et de mauvaise humeur alors qu'il n'y avait pas de raison. C'était son anniversaire, elle pourrait faire un effort ! Elle n'allait pas les suivre en faisant la tête toute la journée tout de même ! Cela risquait d'être vite lassant ! Il lui donna un léger coup de coude pour qu'elle remercie Sasha mais Suzie se contenta de l'ignorer. Il n comprenait vraiment pas le fonctionnement cérébral des filles, même lorsqu'elles avaient six ans. On faisait un compliment à Susan et elle n'était pas contente alors qu'elle était fière de sa chambre. Il ne comprenait vraiment rien. Il fallait sûrement porter des nattes pour activer cette partie là du cerveau. Heureusement, ils ne s'attardèrent pas et passèrent à sa propre chambre ce qui leur permis de changer de sujet sans s'attarder sur la réaction pas très bien élevée de Susan. Amanda ne serait pas contente si elle apprenait cela sur sa fille, elle qui mettait toujours la politesse en haut de sa liste des priorités.

- Je l'ai rangée, bien sûr ! répondit-il en riant quand Sasha fit remarquer que c'était un peu trop bien organisé pour lui. Mais il n'y a pas eu tant de travail que cela en fait, vu que je l'ai rangée l'été dernier avant de partir à Poudlard. Je ne suis là que depuis une dizaine de jours donc....

Bon, certes, il avait mis deux jours entiers à la ranger parfaitement. Mais ce n'était pas quelque chose qu'il était obligé de préciser à Sasha. Il faut dire que son rangement de l'année dernière avait été assez superficiel étant donné qu'il avait fourré plein de trucs sous son lit et sous son placard. Mais cette année, c'était vraiment bien rangé, il n'y avait rien sous le lit ! Ni sous l'armoire d'ailleurs. Et même l'intérieur de l'armoire était rangé ! Même lui avait du mal à y croire, d'ailleurs.

- Merci ! répondit-il rayonnant au compliment de Sasha.

Il aimait vraiment beaucoup la maison de son père, surtout le jardin et le salon à vrai dire. Le salon était son endroit préféré avec les grandes baies vitrées qui donnaient sur le jardin et c'était génial quand il y avait de la neige ! Le jardin aussi était immense et il y avait même un endroit pour jouer au Quidditch tranquillement. Sa chambre était bien aussi parce qu'il avait pu y mettre les couleurs de Flaquemare. Il aimait bien la maison de sa mère, c'était sa maison principale aussi, mais le jardin était moins grand et il n'avait pas pu mettre de Flaquemare dans sa chambre parce que tout ses copains étaient moldus et donc ne connaissaient pas le Quidditch. D'ailleurs, pour faire du Quidditch chez sa mère, il devait prendre son vélo pour sortir du village et aller en pleine campagne. Mais il y avait une rivière super cool avec des hautes pierres pour sauter et tous ses copains moldus, dont son meilleur ami Bobby qui lui manquait beaucoup. Ils étaient tout le temps ensemble à l'école primaire moldue et maintenant, Bobby était dans un autre collège et lui aussi. Mais ils avaient prévu de passer tout le mois d'Août ensemble et ils allaient faire plein de chose ensemble ! C'était dommage d'ailleurs que Bobby ne puisse pas venir à son anniversaire, il aurait adoré lui présenter tous ses amis de Poudlard. La prochaine fois, il ferait son anniversaire chez sa mère pour inviter ses copains moldus. Après tout, il n'y avait pas de raisons pour que cela se passe mal ! Sasha avait un père moldu, Gowan était né-moldu et il expliquerait les choses aux autres. L'année prochaine, il faisait cela ! se promit-il.

- Mais je l'aime bien, promis ! protesta-t-il quand le sujet Cindy vint sur le tapis. Elle est invitée aujourd'hui. Mais parfois, elle est un peu... Collante ?

Collante était le terme adéquat. Cindy était très sympa, vraiment très sympa, mais parfois un peu envahissante. Enfin, tout le monde avait des défauts et c'était cela aussi l'amitié, c'était les prendre en compte. Et puis Cindy était amusante et gentille alors cela compensait tout le reste. Il rit en voyant l'un des rubans de Sasha s'envoler et il tenta en vain de le rattraper avec elle. Il allait finir à la mer ! S'ils avaient pu faire de la magie en dehors de l'école, ils auraient pu tenter un Accio mais là, ils ne pouvaient rien faire. Lorsqu'il était petit, Andrew n'avait pas le droit de s'approcher d'ici et il n'avait toujours pas le droit en balai, son père et Amanda disaient que le fin était trop fort et qu'il risquait de tomber. A ses yeux, il était important de s'entrainer dans des conditions difficiles mais son père avait été très ferme sur ce point. Le village de Flaquemare était installé sur les falaises de la côte du Dorset et le vent y était souvent fort, surtout en hiver. Il écouta Sasha confirmer qu'elle avait déjà commencé à lire ses livres de classe - encore une des choses qu'il ne comprendrait jamais - et ricana lorsqu'elle affirma que le programme d'Histoire était passionnant. Il avait planté son examen d'Histoire de la Magie en beauté et avait passé l'année à jouer au pendu avec Gowan ou à bavarder dans le fond de la classe en se balançant sur sa chaise. Il ne devait même pas avoir de notes, ou alors un ou deux parchemins datant de l'époque où il était encore un bon élève. Soit les deux premières semaines de Septembre.

- Je vais m'entrainer pour les sélections de Quidditch ! Mon père a promis qu'il m'aiderait. J'ai deux mois entiers pour tout faire pour être pris ! J'ai déjà rédigé un programme d'entrainement quotidien, je te le montrerai si tu veux !

Il avait piqué le cahier d’exercices de son père et avait copié l'enchainement des exercices, en les remplaçant par des trucs à son niveau évidemment. C'était surtout le rythme qui l'intéressait. Et une ou deux figures, certes. Il voulait apprendre à faire des loopings sans les mains. Sa mère disait que c'était suicidaire et lui avait interdit sinon il allait encore se casser quelque chose. Mais il avait quand même l'intention de le faire, que ses parents soient d'accord ou non. Il avait tout l'été pour s'entrainer à cela ! Et il ne se casserait rien. Ou au pire, Sainte-Mangouste réparait ça rapidement !

- Il faudrait qu'on monte les tentes pour ce soir, mais on peut attendre que mon père revienne de l'entrainement, c'était tellement plus simple avec un Erigo. On peut visiter Flaquemare ! proposa-t-il soudain avec enthousiasme.

Il avait envie de montrer le village à son amie, il adorait cet endroit. Et le stade du club était immense ! Ils pourraient même y entrer, le staff le laissait toujours entrer quand son père était en entrainement pour qu'il puisse aller le voir. Il passait beaucoup de temps dans les tribunes à le regarder jouer. A pieds, c'était un peu long mais il y avait des vélos à la cave. Le sien était encore là de l'année dernière et il y en avait un autre. En fait, à la base, Andrew avait un vélo dans chaque maison parce que même si c'était moldu, il adorait en faire. On le regardait toujours un peu étrangement dans les rues de Flaquemare, à se balader sur son engin roulant mais il adorait faire du vélo. L'année dernière, il avait cassé celui que lui avait offert son père en tombant dans la descente qui menait à la mère - il s'était égratigné toute la jambe c'était horrible - et son père avait fait venir celui de chez sa mère parce qu'il n'arrivait pas à le réparer avec la magie mais lui avait promis qu'il l’emmènerait chez les moldus pendant l'année. Il devait être réparé maintenant ! Il entraina Sasha vers la cabane à balais qui contenait aussi les deux vélos, dont l'un complètement réparé, même si la peinture était abimée du fait de sa chute.

- On pourrait se balader dans le village et ensuite on descendrait sur la plage ! Tu veux lequel ?

Pas un instant il ne lui passa à l'esprit que Sasha ne savait peut-être pas faire de vélo. Pour lui, tous les gens qui avaient des origines molduse savaient le faire ! Les sorciers non mais tous les moldus savaient faire du vélo, quand même !



Andrew Dubois-Cavill
Gryffondor domine le monde. Les joueurs de Quidditch de Gryffondor dominent l'univers. Et Flaquemare aussi. ©️ by anaëlle.



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 291

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha hocha la tête en signe de compréhension quand Andrew qualifia Cindy de collante. C’était en effet le premier mot qui venait à l’esprit quand on songeait à la blondinette. Ce n’était pas très gentil de penser ça, elle en était consciente, surtout qu’elle aimait bien Cindy, mais c’était la vérité. Son amie avait plein d’autres qualités, elle était drôle, elle était gentille et….gentille. Cindy était vraiment gentille, parfois Sasha se demandait ce qu’elle faisait à Serpentard. Que cachait-elle donc sous ses couettes blondes et ses grands sourires pour que le Choixpeau l’ait envoyée chez les roublards ? C’était un des grands mystères de Poudlard.

Quoiqu’il en soit, Cindy était une des rares vraies amies de Sasha, alors elle passait sur le côté un peu étouffant. Elle était contente qu’Andrew l’ait invitée d’ailleurs. Elle ne connaissait pas beaucoup les autres amis du Gryffondor, même si elle avait fait la connaissance de Gillian, qu’elle aimait bien. Avec Cindy elle était certaine qu’elle ne se retrouverait pas toute seule, sauf si cette dernière décidait de passer la soirée à suivre Andrew partout où il allait. Sasha avait souvent l’impression que Cindy aimait vraiment bien Andrew. Un peu trop, à vrai dire. Et sans qu’elle ne sache vraiment pourquoi, cette idée ne lui plaisait pas. Du tout. Imaginer Cindy et Andrew amoureux, c’était bizarre. L’idée de les voir toujours ensembles dans les couloirs ou celle de les imaginer s’embrasser sur la bouche la dérangeait. Heureusement, le Gryffondor ne semblait pas s’être rendu compte des sentiments de la petite blonde. Tant mieux. Pendant un instant, Sasha hésita à lui en parler, histoire d’en avoir le cœur net. C’était le meilleur moyen d’être certaine qu’Andrew n’était pas amoureux de Cindy. Elle décida néanmoins de garder ses soupçons pour elle. Son ami ne semblait pas s’être rendu compte de quoi que ce soit et attribuait le comportement de groupie de Cindy à son coté naturellement envahissant, et c’était très bien comme ça. Ce n’était certainement pas Sasha qui allait lui ouvrir les yeux sur la vérité.

Elle fut tirée de ses pensées par le ruban d’une de ses nattes qui se détacha et se laissa emporter par le vent avant qu’elle ou Andrew n’ait eu le temps de le rattraper. Elle était obligée de défaire la deuxième natte maintenant, elle aurait l’air d’une idiote avec une coiffure asymétrique. Mais avec le vent elle serait toute décoiffée en quelques secondes, et ne ressemblerait plus à rien pour ce soir. C’était hors-de-question. Il faudrait absolument qu’elle emprunte une brosse à Andrew, ou à sa petite sœur, rectifia-t-elle en jetant un œil aux cheveux ébouriffé de son ami. Andrew ne devait pas avoir de brosse à cheveux. Ou alors il savait très mal s’en servir. Tout en défaisant sa natte avec ses doigts, elle expliqua au Gryffondor qu’elle avait commencé à étudier le programme d’Histoire de la Magie, ce qui ne parut pas l’étonner, et lui demanda à son tour ce qu’il allait faire de son été. Comme elle l’avait imaginé, le programme estival de son camarade tournait autour du Quidditch. Sasha n’était pas vraiment une dingue de Quidditch, elle s’impliquait dans le club des supporters de sa maison uniquement pour montrer son investissement ailleurs que dans les études. Pourtant, elle aimait bien écouter Andrew parler de sa passion. Cela la faisait toujours sourire de l’entendre se mettre à parler un peu plus vite, de le voir faire de grands geste avec ses mains quand il lui expliquait une figure et de remarquer que ses yeux s’étaient mis à briller d’excitation. Alors même si elle ne comprenait pas la moitié de ce qu’il racontait la plupart du temps, elle le laissait dire.

« Un programme d’entrainement quotidien ? Je tiens à voir ça ! répondit-elle avec un grand sourire. Pourquoi es-tu incapable de faire la même chose avec un programme de révision ? » ajouta-t-elle, taquine.

Elle plaisantait souvent de l’inaptitude complète d’Andrew à travaille plus de…Quinze minutes d’affilé ? Ils avaient révisé un peu ensembles pour les examens de fin d’années et elle n’avait cessé de s’étonner de l’incapacité de son ami à s’investir dans des matières qui ne l’intéressaient pas. Elle non plus n’était pas franchement passionnée par la botanique mais elle savait que c’était important d’avoir de bonnes notes partout et elle avait autant travaillé cette matière que les autres. Elle n’avait pas encore reçu son relevé de notes mais espérait qu’elle avait un maximum de E et de O. Elle n’aurait sans doute qu’A en vol, ainsi qu’en Astronomie, ses deux matières faibles, mais elle estimait avoir bien réussi les autres examens. Elle avait hâte de connaitre ses notes ! Elle avait tellement travaillé, elle serait déçue de ne pas avoir réussi. Ce serait injuste, cruel même. Elle avait passé plus d’heures à la bibliothèque que tous les Poufsouffles réunis, elle avait participé dans tous les cours, elle s’était investie. Il fallait qu’elle ait réussi. Elle avait besoin d’un dossier scolaire exemplaire. Pas juste pour sa fierté personnelle, pas seulement pour faire plaisir à ses parents mais parce que c’était important. C’était même nécessaire, sans ça elle n’accèderait jamais aux hauts postes du Ministère. Elle savait qu’elle exagérait un peu, que c’était surtout les notes des BUSE et des ASPIC qui comptaient pour leur avenir, mais si elle commençait avec de mauvais résultat en première année, qu’est-ce que ce serait dans cinq ans ?

La fillette coupa court à la construction d’un scénario où elle finissait mendiante dans l’allée des embrumes et se tourna vers Andrew pour lui demander leur programme de l’après-midi. Officiellement, elle était venue pour l’aider à tout installer pour ce soir. Officieusement c’était surtout pour passer un peu de temps avec son meilleur ami avant que tout le monde n’arrive, mais rien ne les empêchait de discuter tout en montant les tentes. Elle espérait qu’Andrew était un expert en la matière car elle n’avait jamais fait de camping. Son père préférait de loin séjourner dans des hôtels quand ils partaient en vacances, et elle ne partait jamais en vacances avec sa mère, son salaire de secrétaire ne le leur permettait pas, sauf pour rendre visite à ses grands-parents dans les Midlands. Le jeune homme lui répondit qu’ils feraient mieux d’attendre que son père rentre pour les aider à installer les tentes et elle hocha vivement la tête. Voilà qui était une excellente idée. Mr. Dubois irait beaucoup plus vite avec sa baguette qu’eux deux armés de leurs neurones et d’une notice d’utilisation avec des dessins compliqués. Oh, ils étaient assez intelligents pour y arriver, elle n’en doutait pas, mais ils auraient perdu beaucoup de temps. Andrew lui proposa plutôt de visiter Flaquemare et elle accueillit cette proposition avec un grand sourire.

« Avec plaisir ! s’exclama-t-elle, enthousiaste. Je n’ai jamais visité de village sorcier, à part le quartier magique de Londres, bien entendu. J’ai hâte de pouvoir aller à Pré-au-lard d’ailleurs, c’est nul de devoir attendre la troisième année. »

On les prenait vraiment pour des bébés ! Ils avaient douze ans, c’était assez vieux pour pouvoir se promener tous seuls dans un village tout de même ! Et puis il n’y avait rien de dangereux à Pré-au-lard, on disait que c’était un endroit charmant. Toute excitée à l’idée de découvrir le village de Flaquemare, dont Andrew lui avait beaucoup parlé, Sasha le suivit avec entrain. Son sourire disparut lorsqu’elle vit le Gryffondor s’arrêter devant un placard à balais. Elle savait que c’était une ville de dingue de Quidditch, mais Andrew savait qu’elle n’aimait pas vraiment voler, il ne tenait pas à faire le tour du village en balais tout de même ? Ce qui l’attendait était en réalité bien pire puisque son ami ouvrit le placard, dévoilant deux vélos qui attendaient sagement dans un coin. Elle aurait encore préféré devoir y aller à balais. Elle esquissa un sourire qui ressemblait plus à une grimace tout en fixant les vélos d’un regard paniqué, comme si cela pouvait les faire disparaitre.

Elle ne savait pas faire de vélo. Elle n’avait jamais su. Tous ses camarades de l’école primaire savaient en faire, elle en croisait parfois dans la rue, sur des VTT flambants neufs, mais elle non. Elle ne savait pas exactement à quel âge on était censée apprendre à faire du vélo –poser la question aurait trahi son secret- mais ses parents avaient loupé cette étape. Elle se rappelait très bien de l’anniversaire de Megan Rilley, en CM1. Ses parents avaient proposé de faire un grand pique-nique en forêt pour l’occasion, et elle avait invité presque toute la classe. Sasha avait d’abord répondu à l’invitation, avant d’apprendre qu’ils se promèneraient dans la forêt à vélo. Elle avait dû prétendre être malade pour échapper à cette humiliation, et avait raconté à sa mère qu’elle s’était disputé avec Megan. Elle avait cru que maintenant qu’elle était à Poudlard, ce genre de situations n’arriverait plus. Il y avait sans doute plein de sorciers qui ne savaient pas faire de vélo, c’était normal. Mais Andrew savait qu’elle avait grandi dans le monde moldu et qu’elle était censée savoir faire du vélo. Tous les enfants savaient en faire, c’était comme lacer ses chaussures, ou connaitre ses tables de multiplications. Elle se sentait tellement ridicule en cet instant qu’elle aurait pu en pleurer. Comment pouvait-elle avouer à son meilleur ami qu’elle ne savait pas faire de vélo, elle qui se prétendait plus mature que les autres, elle qui ambitionnait de devenir ministre de la magie. Elle n’oserait plus se regarder dans la glace. Elle ne pouvait pas lui dire, c’était impossible. Elle inventerait quelque chose, n’importe quoi.

« Tu…Tu ne préfères pas qu’on y aille à pieds ? Commença-t-elle, hésitante. Elle s’était connue meilleure comédienne. On profitera plus du paysage ! ajouta-t-elle avec plus de conviction. Et on pourra discuter plus facilement. »

Elle ponctua sa phrase par un sourire assuré. Elle était relativement crédible. Du moins elle l’aurait été si ses joues n’avaient pas pris une teinte écarlate –elle les sentait devenir brûlante. Andrew allait comprendre qu’elle mentait. Qu’est ce qui était le pire, ne pas savoir faire de vélo ou mentir à son meilleur ami ? S’il découvrait la vérité, lui en voudrait-il de ne pas lui avoir dit ? C’était choisir entre l’humiliation et la solitude, c’était comme choisir entre la peste et le choléra. Qu’est ce qui comptait le plus, sa réputation ou Andrew ? Le choix fut vite fait et elle baissa la tête, penaude.

« Je sais pas faire de vélo… » avoua-t-elle d’une voix faible.



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 277

Voir le profil de l'utilisateur
- Parce que les cours, c'est ennuyant.

Et c'était une triste vérité aux yeux d'Andrew. Evidemment, il aurait bien voulu apprendre ses cours rapidement, comme Sasha et aimer travailler afin de décrocher des bonnes notes pour faire plaisir à ses parents, notamment à sa mère. Mais voilà, travailler l'ennuyait, écouter aussi et il préférait de loin les cours pratiques où il était actif plutôt que d'écouter un cours où le professeur ne faisait que parler sans discontinuer. Et puis surtout, il préférait les cours en extérieur comme la botanique ou le vol, bien évidemment. Et il avait du mal à rester concentré pour quelque chose qui ne l'intéressait pas, il rêvait de consacrer tout son temps à s'amuser ou à faire des choses plus intéressantes que d'apprendre les influences des cycles de la lune. Il n'avait jamais été vraiment attiré par les études et Andrew doutait de l'être un jour, ce n'était pas son truc. Il ne savait pas vraiment ce qu'il voulait faire plus tard mas il fallait que ce soit passionnant et en extérieur. Il rêvait d'aventures, de métier dangereux et d'autres choses qui ne seraient jamais les même de jour en jour. Il savait que Charlie Weasley, un ami de son père qui avait aussi enseigné à Poudlard, travaillait avec des dragons. Quoi de plus passionnant que de travailler avec des dragons, sérieusement ? Est-ce qu'il y avait plus cool que des dragons ? Quoi qu'il en soit, l'instauration de l'université l'ennuyait car cela le forcerait à faire trois ans d'études supplémentaires alors qu'il voulait juste commencer à travailler rapidement. Il fut ravi de voir que Sasha acceptait sa proposition de visiter Flaquemare et l'entraina donc vers la cabane où était rangés les vélos en bavardant.

- Je suis déjà allé à Pré-au-Lard avec ma mère et même avec mon père, chez Honeydukes. Ta mère ne t'y a jamais emmenée ? C'est cool pourtant !

Il savait que la mère de Sasha était une sorcière et qu'elle ne vivait pas très loin du Chemin de Traverse, aussi fut-il surpris de savoir qu'elle n'était jamais allée à Pré-au-Lard. Certes, le père de Sasha était un moldu, ce qui pouvait expliquer cela et certains parents essayaient de conserver le plaisir de la découverte de Pré-au-Lard à leur enfants, tout comme eux l'avaient découvert. Les parents d'Andrew, eux, n'avaient pas pris cette peine et avaient emmené leur fils dans toutes leurs courses ce qui faisait qu'il connaissait déjà le village.

- Mais ça doit être différent d'y aller seul, je suppose, tu peux tout visiter dans les moindres recoins !

Ils finirent par arriver devant la cabane à balais - où se trouvaient également les vélos - et Andrew l'ouvrit pour dégager le premier vélo, un peu laborieusement avant de l'appuyer de manière précaire contre le mur extérieur de la cabane et de faire pareil avec le deuxième. Il avait grandi depuis l'année dernière - heureusement d'ailleurs - mais cela devrait encore être possible. Il était en train de vérifier les pneus lorsque la voix de Sasha s'éleva derrière lui et il se retourna pour lui adresser un regard surpris.

- C'est long à pieds et fatiguant aussi, je pense que ça serait plus sympa en vélo, mais c'est comme tu veux...

Il aimait bien faire du vélo, c'était sa mère qui lui avait appris et très vite, ses mercredi après-midi s'étaient transformés en courses de vélo dans la grande descente de l'Eglise avec ses copains de l'école. Parfois même, en été, ils allaient jusqu'à la crique à coté du bois, même si les adultes leur avait formellement interdit de se baigner là, ils le faisaient quand même. Ils sautaient du haut des roches et remontaient en faisant un peu d'escalade sur les parois. C'était vraiment un endroit super. Il se redressa et se retourna vers Sasha pile à temps pour la voir rougir comme le blason des Gryffondor. Il fronça aussitôt les sourcils, soupçonneux. Sasha ne rougissait jamais. Mais jamais jamais du tout.

- Un problème ? interrogea-t-il.

Et il aurait pu s'attendre à beaucoup de choses. Mais pas à ce que Sasha lui confie qu'elle ne savait pas faire quelque chose. C'était sa meilleure, il la connaissait bien et Andrew savait que ce n'était vraiment pas son genre d'avouer qu'elle ne savait pas faire quelque chose, surtout quelque chose d'aussi commun que du vélo. Tous les enfants savaient faire du vélo, du moins, tous les enfants avec des origines moldues ! Il adressa un regard surpris à Sasha et observa sa mine honteuse.

- Mais faut pas t'en faire ! s'exclama-t-il spontanément en lui adressant un sourire réconfortant. Ce n'est pas compliqué le vélo ! Et puis je suis sûre que tu n'es pas la seule ! Tu imagines Henry sur un vélo ? demanda-t-il un peu narquois, dans le but de faire rire Sasha.  

A la décharge de son ami, ce dernier était fils de sorcier et n'avait pas de moldus dans sa famille proche. Mais tout de même, c'était une image comique.

- Je peux t'apprendre si tu veux ! J'ai appris à Suzie l'hiver dernier, à en faire sans les petites roulettes !

Plein d'enthousiasme à cette idée - c'était bien la première fois qu'il allait apprendre quelque chose à Sasha, c'était sûrement un cadeau d'anniversaire de la part de Merlin - il saisit le vélo le moins haut et l'approcha de son amie.

- Sur l'herbe, ce n'est pas très pratique, mais on va sortir.

Il attrapa l'autre vélo et le fit rouler à ses cotés, guidant Sasha pour faire le tour de la maison et sortir par le portail de devant. Pendant tout le chemin, il lui assura que c'était tout à fait facile de faire du vélo et que tous les enfants pouvaient le faire, que ça allait faire comme une leçon de sortilège et rentrer en une heure. La rue devant la maison était déserte en cette matinée d'été et tout à fait plate ce qui offrait un endroit parfait pour s'entrainer à faire du vélo. Andrew appuya le sien contre sa clôture et se tourna vers Sasha, posant une main sur le guidon du vélo de sa meilleure amie.

- C'est pas très compliqué ! Le truc, c'est de pédaler à un rythme régulier et de bien regarder devant soi, il ne faut surtout pas regarder les pédales et ne pas s'arrêter de pédaler. Les freins sont là, indiqua-t-il en exerçant une pression sur ces derniers. Et pose les pieds par terre quand tu t'arrêtes, aussi, c'est utile. Je vais rester à coté, pour t'aider à t'équilibrer. Parée ? interrogea-t-il, souriant de toutes ses dents.



Andrew Dubois-Cavill
Gryffondor domine le monde. Les joueurs de Quidditch de Gryffondor dominent l'univers. Et Flaquemare aussi. ©️ by anaëlle.



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 291

Voir le profil de l'utilisateur
En entendant Andrew lui expliquer qu'il avait déjà été à Pré-au-lard plusieurs fois, Sasha se demanda pourquoi sa propre mère ne l'avait jamais fait. Jusqu'à son divorce elle avait caché sa nature de sorcière à sa famille, mais après ? Elle aurait pu l'y emmener, Sasha était certaine qu'elle aurait apprécié, mais sa mère n'avait jamais rien fait de tel, à vrai dire elle ne sortait pas beaucoup. Sasha ne partait en vacances qu'avec son père, c'était lui qui l'emmenait quand elle voulait aller voir des ballets, lui qui l'emmenait faire du shopping. Sa mère ne faisait plus grand chose d'autre que d'aller et rentrer du travail depuis qu'elle vivait seule, finalement. Ses sorties se résumait à quelques courses sur le chemin de traverse, juste à coté de son appartement. Contrariée par cette constatation, Sasha se promit d'y remédier.

"Non, jamais, répondit-elle simplement. Elle préfère aller sur le Chemin de Traverse je crois, mais moi j'ai hâte d'y aller et de tout visiter ! Tu viendras avec moi dans la Cabane hurlante ?" ajouta-t-elle avec une lueur de défi dans le regard.

Après leur escapade nocturne dans la forêt interdite en compagnie de Linnet Sneals, plus rien ne les effrayait. Elle allait finir par devenir une vraie Gryffondor, sans peur et sans reproche. Sauf que des peurs, elle en avait plein, et Andrew venait d'en sortir une d'un abris de jardin. Pendant toute sa scolarité à l'école primaire elle avait redouté que l'on découvre un jour qu'elle ne savait pas faire de vélo, elle aurait cru être débarrassée de cette histoire en entrant à Poudlard, mais avait visiblement crié victoire trop vite. La fillette tenta de dissuader son meilleur ami de faire une promenade à vélo mais il semblait y tenir. Elle commençait à avoir du mal à cacher son malaise et dut se résoudre à lui avouer qu'elle ne savait pas faire de vélo. Elle mentait mieux que ça d'habitude, mais mentir à Andrew se révélait plus difficile que de mentir aux autres.

Sasha baissa les yeux face au regard surpris du Gryffondor. Elle n'aurait jamais dû lui dire, qu'est-ce qu'il devait penser maintenant ? Le ton chaleureux d'Andrew la rassura un peu et elle releva la tête pour découvrir qu'il affichait un sourire réconfortant. Il lui assura qu'elle ne devait pas être la seule, citant Henry pour exemple, et elle sourit. Elle ne le remercierait jamais assez pour avoir été si gentil avec elle. Il aurait pu en profiter, elle qui se plaignait tout le temps de leurs camarades qui faisaient pleins de fautes, parlaient comme des enfants et étaient complètement immature, venait d'avouer qu'elle était incapable de faire quelque chose que la plupart des enfants de six ans maitrisaient parfaitement. Il aurait pu simplement lui faire la remarque, ou en rire, mais il n'en avait rien fait et elle lui en était réellement reconnaissante.

Le Gryffondor poursuivit en proposant de lui apprendre et Sasha hésita. Cela avait été suffisamment éprouvant de lui révéler qu'elle était incapable de faire quelque chose d'aussi commun que le vélo, elle ne tenait pas vraiment à se donner en spectacle. Mais Andrew semblait emballer par l'idée, et il faisait ça pour l'aider, elle ne pouvait pas vraiment refuser. Et puis, si sa petite sœur avait réussi à apprendre, il n'y avait pas de raison pour qu'elle n'y arrive pas.

"C'est gentil."

Elle lui sourit et le suivit  en poussant le vélo qu'il lui avait amené. Elle l'écouta distraitement expliquer à quel point c'était simple tout en appréhendant le moment où il lui faudrait passer à la pratique. Ils s’arrêtèrent au milieu d'une rue déserte, devant la maison d'Andrew et il abandonna son propre vélo pour venir se placer à coté de Sasha. La fillette hocha la tête à chacune de ses consignes en s'efforçant de tout retenir. Pédaler vite. Ne pas s'arrêter. Ne pas regarder les pédales. Freiner. Poser les pieds par terre.

"Je crois..."répondit-elle, un peu hésitante, quand il lui demanda s'il elle était prête.

Elle enjamba le vélo, regarda les pédales, la rue devant elle, Andrew, encore les pédales, et se décida finalement à s'asseoir sur la selle et à poser le pied gauche sur la pédale. Elle poussa timidement le sol du pied droit pour se donner un peu d'élan mais ne parvint pas à le poser sur la pédale assez rapidement. Le vélo fit un ou deux mètres en chancelant et Sasha reposa les pieds à terre juste à temps pour éviter la chute.

"C'est beaucoup plus compliqué qu'une leçon de sortilège..." Elle se tourna vers Andrew avec un sourire un peu honteux.

Mais il en fallait plus pour décourager le Gryffondor, qui la fit essayer encore et encore, allant jusqu'à courir derrière le vélo qu'il promettait de tenir pour ne pas qu'il tombe -promesse qu'il en tint pas, d'ailleurs, mais qui se révéla efficace. Il fallut presque une heure, et une ou deux chutes -alors qu'il avait promis de ne pas la lâcher ! - mais elle parvint finalement à démarrer, pédaler, et s'arrêter comme une pro. Andrew enfourcha son vélo aussi mais alors qu'ils s’apprêtaient à démarrer enfin leur promenade dans le village, le père du Gryffondor vint à leur rencontre et leur proposa d'aller monter les tentes dans le jardin. Les deux amis ramenèrent donc les vélos dans leur cabane, et se promirent d'aller visiter le village un autre jour.

"Merci Andrew, lança-t-elle alors que son ami refermait la porte de l’abri de jardin. C’est gentil, vraiment. Et tu es un bon professeur, tu pourras peut-être remplacer Harris un jour !"

Elle lui adressa son plus beau sourire et le suivit vers l'endroit où ils avaient décider d'établir leur campement. Ils étaient presque arrivés à la hauteur de Mr.Dubois quand, rattrapée par ses préoccupations habituelles, Sasha arrêta son ami en lui attrapant le poignet.

"Andrew est-ce que...ça peut rester entre nous ?"

Elle se sentait un peu bête de poser cette question, elle savait qu'Andrew n'était pas du genre à agir d'une façon qui pourrait la mettre mal à l'aise, mais elle avait besoin d'être sûre. Elle devait être certaine que c'était un secret bien gardé. Ce n'était pas grand chose, mais c'était une faiblesse, quelque chose dont on pouvait se moquer, qui pouvait l'atteindre. Et moins elle montrait de faiblesse mieux elle se portait. Andrew lui répondit par un hochement de tête et elle lui sourit. Elle était vraiment chanceuse de pouvoir compter sur lui.

RP Terminé



Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Les grands [Sasha]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grands garçons musclés et bronzés
» Organigramme du conseil des grands maîtres.
» Obama met Haiti dans la "Blacklist" des plus grands cartels de la drogue
» Dirty Little Sasha. [Done.]
» Histoire des grands magasins de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-