AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Comme des sœurs [Cassandre & Kessy]

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur
Kessy Brooks, quinze ans, Gryffondor
Demi-soeur de Cassandre Harper


12 juillet 2007

"Les garçons sont tous des goujats !"

Kessy adressa un regard mi-triste, mi-boudeur au serveur, plutôt mignon soit dit en passant, qui venait de poser devant elle deux énormes coupes de glace. Elles avaient l'air succulentes et devaient coûter une fortune, songea Kessy avec un pincement au coeur. Dire que Kevin lui avait promis de payer ! Mais c'était avant qu'il ne la plante dès le début de leur rendez-vous sous prétexte que Ragnor Helski, le célèbre joueur de Quidditch des Géants de Stockholm, aurait été repéré se baladant un peu plus loin sur le Chemin... Kessy laissa échapper un lourd soupir, peu ravie de se voir ainsi abandonnée par cette belle après-midi estivale. Pour une fois que sa mère avait accepté de la laisser partir seule en terre sorcière ! C'était le problème quand on n'avait qu'un seul parent pour nous élever : il était doublement inquiet et doublement sur notre dos. Sa mère se méfiait du monde magique, ce qui ne plaisait guère à Kessy. Apprendre qu'elle avait des pouvoirs magiques, comme les sorcières de sa série télé préférée, cela avait été merveilleux pour l'enfant qu'elle était alors. Et, chaque jour, le monde des sorciers lui prouvait à quel point il était génial. Le Chemin de Traverse était d'ailleurs son endroit préféré au monde. On y trouvait des glaces aux parfums les plus exotiques, énormes et savoureuses, qui ne faisaient pourtant pas prendre un gramme. Du moins, Kessy ne grossissait pas, elle, mais ce n'était visiblement pas le cas de la sorcière qui se trouvait à la table d'à-côté... Sur le Chemin de Traverse, on trouvait aussi des créatures adorables à la ménagerie magique, comme les boursouflets, qu'elle adorait. Il y avait également T&T, où elle venait de s'acheter la petite robe lavande qu'elle portait aujourd'hui et qui lui donnait une silhouette sublime. Sans oublier la boutique de Quidditch, où se pressaient les plus beaux garçons du pays pour admirer le dernier Nimbus...

"Vous devriez trouver quelqu'un d'autre pour déguster cette glace avant qu'elle ne fonde", répondit le serveur avec un gentil sourire.

Son regard s'attarda un peu trop longtemps sur sa jeune cliente et Kessy esquissa un petit sourire en coin tout en relevant légèrement le menton. Il avait raison, elle allait d'abord trouver quelqu'un d'autre pour lui tenir compagnie, et dans un second temps elle se débarrasserait de Kevin. Elle en avait assez de ce Poufsouffle pataud qui ne vivait que pour le Quidditch et ne lui prêtait aucune attention ! A son bras, elle n'était qu'un trophée, ce qui était certes flatteur et justifié mais n'était pas suffisant. Kessy était une petite-amie exigeante et elle requérait toute l'attention de ses soupirants, qui se devaient d'être romantiques et attentionnés sous peine de se voir larguer sans le moindre remord. Pourtant, Kessy n'avait jamais trop de mal pour séduire l'un de ses camarades de classe quand l'envie l'en prenait, comme elle l'avait remarqué dès sa quatrième année. Elle ne savait pas exactement à quoi c'était dû, à son optimisme et à son enthousiasme constants peut-être, à sa présence lumineuse... Ou à son physique avantageux, car il fallait bien reconnaître qu'elle était beaucoup plus jolie que certaines de ses amies un peu boulottes, au teint blafard ou couvertes de boutons d'acné. Son regard se fit légèrement vaniteux alors qu'elle examinait ses longues jambes bronzées et ses jolis pieds vernis mis en valeurs par de superbes sandales à talons acquises côté moldu. Kessy était légèrement vaniteuse, elle en était consciente, mais comment ne pas l'être quand tous les garçons lui disaient qu'elle était jolie, même les Serpentard ? Pourtant, l’orgueil n'était pas l'unique raison qui la poussait à passer beaucoup de temps dans la salle de bain. L'adolescente ne pouvait pas croiser un miroir sans plonger dans de longues hypothèses sur l'identité de son père. Elle notait sa peau, plus claire que celle de sa mère, son sourire, plus mutin, et se questionnait. A quoi ressemblait-il, qui était-il ? Le saurait-elle un jour ? Etait-il un sorcier ? Probablement, sinon elle ne serait pas là, seule et abandonnée sur le Chemin de Traverse...

Kessy poussa un nouveau soupir et se mit à observer la foule qui se mouvait sur l'allée. La première personne qu'elle croisait et qu'elle connaissait serait réquisitionnée d'autorité pour manger la glace de Kevin, décida-t-elle avec détermination. Comme souvent, la chance semblait être de son côté puisqu'elle reconnut bientôt le visage acariâtre de Cassandre Harper. Cet air hautain que seul les coincés de la noblesse sang-pur savaient arborer, cette prestance, ce regard vif...Nul doute, il s'agissait bien de sa camarade, d'un an sa cadette ! Kessy et Cassandre se connaissaient très mal. Il fallait dire que Cassandre était en marge de leur maison là où Kessy en était au coeur, plutôt populaire parmi sa promotion, alors elles n'étaient pas amenées à se parler très souvent... Mais aujourd'hui, Kessy n'était pas en position de faire la fine bouche. Il était hors de question qu'elle paie pour une glace que personne ne mangerait. Kessy et Clara Brooks étaient loin d'être riches, vivant à deux avec un simple salaire de serveuse, même si elles s'en sortaient remarquablement bien. Kessy ne comprenait pas comment faisait sa mère pour lui donner si régulièrement de l'argent pour qu'elle puisse remplir sa garde-robe, mais elle ne la questionnait jamais, trop heureuse de pouvoir compléter sa collection de vernis à ongle.

Sautant sur ses pieds, Kessy s'élança vers Cassandre avec toute la vitesse que lui permettaient ses hauts talons tout en s'écriant :

"Cassandre ! CASSANDRE !"

Parvenue à la hauteur de la jeune fille, elle attrapa son bras et commença à l'entraîner de force vers la terrasse de chez Florian Fortarôme, tout en déblatérant :

"Je suis SI heureuse de te voir ! Tu comprends, cet imbécile de Kevin m'a abandonné pour aller voir un crétin de joueur de Quidditch et je me retrouve toute seule avec deux délicieuses glaces à manger. C'est bête non ? Je ne peux quand même pas les laisser se gâcher, et puis c'est l'occasion de discuter un peu, entre copines ! On ne parle jamais à Poudlard, je ne comprends vraiment pas pourquoi. Tiens, assied-toi ! J'espère que tu aimes le citron, sinon on peut échanger."

Se laissant tomber à nouveau sur sa chaise, elle adressa son sourire le plus désarmant à Cassandre. Avec ça, elle ne pourrait pas refuser !
Cassandre HarperSeptième annéeavatar
Messages : 342

Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre ne s'était toujours pas résolue à devoir vivre à la Cité Nimbus, surtout pas pendant deux mois. Heureusement qu'elle partait en vacances, elle serait devenue folle sinon. Elle cherchait à s'échapper de son quartier le plus souvent possible et passait son temps sur le Chemin de Traverse ou chez sa grande-tante Helen, à lire tranquillement. Il fallait dire qu'il n'y avait pas plus reposant que le manoir Harris au cœur de l'été, quand la bâtisse restait délicieusement fraiche et que les Elfes de Maison étaient là pour vous servir. C'était à ce genre d'étés que Cassandre aspirait, pas à la chaleur moite qui régnait dans les rues de la Cité Nimbus. Helen l'invitait à revenir tous les jours, étant heureuse d'avoir de la compagnie quand elle ne recevait pas. Chez sa grande-tante, Cassandre alternait entre la bibliothèque, la terrasse et les thés très prisés que donnait régulièrement Helen, où elle invitait les mères de famille de la bonne société, ainsi que leurs filles. Si encore Irving était resté à la Cité, son été là-bas aurait pu être supportable. Mais il était parti pour la France et même si Cassandre ne le reconnaîtrait jamais, il lui manquait. Elle lui écrirait une lettre en rentrant, tiens. Alors sans Irving pour occuper ses journées à la Cité Nimbus, elle n'avait plus aucune raison d'y rester. Ses parents déploraient cela, affirmant qu'ils ne la voyaient plus du tout et qu'elle leur manquait. C'est vra que parfois, elle ne rentrait même pas pour le dîner, préférant rester avec tante Helen et oncle Daniel. Ce dernier répétait souvent qu'avoir un peu de jeunesse à leur table ne leur ferait pas de mal. Et puis de toute manière, en ce moment, elle trouvait les Harris bien plus fréquentables que ses propres parents qui avaient le don de l'agacer alors qu'ils se comportaient exactement comme ils l'avaient toujours fait avec elle. Elle n'était plus une enfant, elle n'avait plus besoin d'être couvée en permanence comme ils aimaient à le faire ! Chaque mot, chaque attention, chaque remarque l'agaçait au plus haut point et elle avait tendance à élever le ton de plus en plus, ce qu'elle ne faisait jamais avant. Ses parents étaient surpris par ce brusque revirement de comportement et, inquiets, resserraient leur étau de plus en plus. C'était aussi pour cela qu'elle restait avec Helen. Sa grande-tante lui laissait de l'air, elle au moins.

C'est ainsi qu'elle avait pu venir se promener sur le Chemin de Traverse en toute tranquillité, vêtue de sa jolie robe de sorcière orange, celle qui était toute légère et absolument adorable. Il faisait beau et chaud et Cassie était d'assez bonne humeur, ce qui était assez rare ces temps-ci, sans qu'elle sache vraiment pourquoi. Peut-être parce que pour la première fois depuis des années, elle avait passé une assez bonne année à Poudlard et avait découvert de nouvelles personnes. Évidemment, tout était relatif car la Laponie resterait à jamais l'un des pires souvenirs de sa vie, elle en était persuadée, mais si on occultait cela, elle était assez satisfaite de son année. Et si auparavant elle ne jurait que par le domicile de ses parents où elle était tranquille, elle avait la vague impression que Poudlard lui manquait. Et c'était une sensation toute nouvelle. Il fallait aussi dire que l'école lui permettait d'être indépendante alors que ses parents lui donnaient cinq ans lorsqu'elle rentrait chez eux. C'était également une sensation nouvelle, de ressentir de l'agacement vis à vis de ses parents, alors qu'elle avait toujours été assez proche d'eux, en tant que fille unique et gâtée. Enfin, les choses changeaient, songea-t-elle en promenant son regard sur le Chemin de Traverse. Elle avait également l'intention de changer ses habitudes estivales, cette année. Elle voulait revoir les gens qu'elle fréquentait à Poudlard, cela devait être une expérience sympathique. C'était la première année où elle pouvait envoyer un hibou à quelqu'un pour lui proposer de se voir et cette possibilité était assez grisante. La vie sociale n'avait pas que du mauvais, finalement. Elle avait même établi de passer voir Irving lorsqu'elle irait en France avec ses parents. Mais en attendant, elle avait envie d'aller s'acheter quelques livres pour ses lectures d'été. Les Harris avaient une immense bibliothèque dans lequel elle avait plaisir à piocher mais c'était surtout des grimoires de magie et autres livres savants alors qu'elle avait envie d'un roman bien épais et passionnant, qui pourrait l'occuper quelques semaines. Elle était en chemin pour Fleury et Botts quand quelqu'un cria son nom dans la foule. Cassandre tourna la tête vers l'origine du bruit et eut la surprise - une surprise aussi grosse qu'un Pitiponk ayant avalé de la potion de croissance - de voir Kessy Brooks courir vers elle.

Certes, cette année, elle avait commencé à se socialiser et avait trouvé des camarades avec qui elle entretenait des atomes crochus. Mais soit sa mémoire avait énormément souffert après la Laponie, soit il n'y avait aucune raison pour que Brooks se jette sur elle de cette manière. Elle n'avait jamais adressé la parole à Brooks, qu'elle classait sans hésiter dans la catégorie des dindes sans cervelle - ou de manière plus politiquement correcte dans les K-Girls - c'est-à-dire le genre de personne qu'elle ne fréquentait pas et qu'elle ne fréquenterait qu'après une lobotomie. Objectivement, elle ne connaissait pas Kessy, elles ne s'étaient jamais adressé la parole. Mais Cassandre était intimement persuadée qu'elle n'avait absolument rien en commun. Alors pourquoi est-ce que Kessy avait soudainement décidé de lui adresser la parole ? En temps normal, voir Brooks débarquer devant elle ainsi aurait été le moment idéal pour lancer une pique afin de faire fuir la malotrue, que Cassandre puisse replonger dans son monde d'asociabilité où personne ne lui courait après sur le Chemin de Traverse quand elle venait acheter un livre. Mais se voir ainsi alpaguée et attraper brusquement par Kessy l'empêcha de prononcer un mot. Et une Harper à court de réplique, c'était suffisamment rare pour être signalée. Elle était en train de se faire enlever par une K-Girl. Kessy allait la séquestrer dans une cabine d'essayage, la ligoter avec des vêtements et lui parler de garçons, de vernis à ongles et du dernier article de Sorcière Hebdo jusqu'à que son cerveau crie grâce. Puis elle prendra une photo et l'enverra à ses parents afin de demander une rançon pour s'acheter du T&T jusqu'à la fin de sa vie. Godric, Merlin, Morgane, Circée. Heureusement - ou malheureusement, parce qu'elle était encore tenue par Kessy - Cassandre ne se retrouva pas dans une cabine d'essayage avec des K-Girls enragées mais sur la terrasse de Florian Fortarôme où deux glaces étaient posées sur la table, coulant un peu le long de leur pot à cause de la chaleur. Kessy Brooks voulait l'emmener manger une glace ? C'était un monde parallèle. Sans savoir pourquoi - c'était sûrement la compagnie d'une K-Girl, cela devait altérer les facultés mentales - Cassandre s'assit lentement face à Kessy, sourcils froncés et observant sa glace avec méfiance comme si cette dernière allait lui sauter au visage.

- Tu es courant que nous ne sommes pas amies, Brooks ? interrogea-t-elle, lentement.

C'était une question tout à fait légitime, Kessy pouvait très bien avoir oublié ce détail, on n'attendait pas de sa part une grande rapidité d'esprit ni qu'elle invente le Chaudron auto-mélangeur. Cillant légèrement, Cassie fit rapidement le tri dans toutes les informations que Kessy lui avait balancées pendant qu'elle la traînait jusqu'à cette table. Elle était avec un certain Kevin - que Cassandre ne connaissait pas ou dont elle se fichait, au choix - qui l'avait plantée pour un joueur de Quidditch - Olivia Fowler s'était aussi faite quitter par Samaël Smith parce qu'il était gay, c'était un véritable fléau en ce moment - et Kessy cherchait maintenant de la compagnie pour manger sa glace parce qu'elle était incapable de rester seule deux minutes, ce qui était le fléau des gens populaires. Hum, oui, quand on y pensait, c'était un peu plus logique que l'histoire de l'enlèvement à main manucurée. On ne pouvait pas lui en vouloir d'avoir songé cela, se faire sauter dessus par une K-Girl, c'était carrément effrayant. Donc, Kessy cherchait de la compagnie. Mais est-ce qu'elle pensait réellement que toutes les deux pourraient s'assoir ensemble et manger une glace comme si elles étaient les meilleures amies du monde ? C'était très Poufsouffle, comme raisonnement, c'est à dire complètement naïf et utopique. Pardon Théo. Et Cassandre ne voulait pas de compagnie, surtout pas celle de Kessy Brooks ! Alors qu'est-ce qu'elle faisait assisse à cette table, d'abord ?

- Et on ne se parle jamais parce que... Tu es toi, je suis moi.

Et c'était bien assez clair et évident comme raison. D'aileurs, au passage, Cassie était assez satisfaite de cette réponse tout à fait diplomatique qui ne mentionnait pas le QI de Kessy comme égal ou inférieur à celui d'un volatile.

- On ne peut rien faire ensemble, on serait même incapables de trouver un sujet de discussion commun !

C'était pourtant évident, non ? Elle n'avait strictement rien en commun, était radicalement différentes, rien ne les rapprochaient. Elles n'étaient clairement pas du même monde, Kessy et Cassie.


   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur
Kessy Brooks, quinze ans, Gryffondor
Demi-soeur de Cassandre Harper


Kessy esquissa une petite moue souriante devant les protestations de Cassandre. Elle était trop mignonne ! Bien sûr, Kessy comprenait tout à fait qu'une outsider telle que Cassandre ait du mal à se voir invitée à la table des filles populaires comme Kessy. Il y avait de quoi déboussoler une adolescente solitaire et probablement mal dans sa peau comme Cassandre. Oui, elle devait être mal dans sa peau, pourquoi sinon se sentirait-elle obligée de sauter à la gorge des honnêtes gens pour un oui ou pour un non ? Mais Kessy n'était pas susceptible pour un sou, et encore moins rancunière, alors Cassandre ne l'effrayait pas. De toute façon, Kessy fréquentait qui elle voulait quand elle le voulait, et ne laissait personne critiquer ses choix amicaux, pas même ses amies proches. Si elle voulait Cassandre comme amie, elle l'aurait, et il ne lui vint pas une seconde à l'esprit que sa cadette ne tenait peut-être pas à cette amitié. C'était impossible ! Kessy était charmante, et la fréquenter remonterait forcément la côte de popularité de Cassandre... Un petit rire franchit les lèvres recouvertes de rouge à lèvre rose de Kessy, qui écarta les protestations de son interlocutrice d'un geste de main.

"Ne sois pas ridicule, nous pouvons tout à fait être amies, cela ne dépend que de nous, tu ne crois pas ?"

Plantant avec enthousiasme sa cuillère dans sa glace, Kessy la porta à ses lèvres avec gourmandise et savoura un instant l'arôme fruité de la glace qui fondait sur sa langue. Elle considéra Cassandre un instant, cherchant leurs points communs. Elles en avaient forcément ! Elles étaient deux jeunes sorcières ravissantes qui avaient le monde à leur pied, et c'était bien suffisant.

"Nous avons plein de points communs. Par exemple...hum...bon, il y a bien Poudlard, mais nous n'allons tout de même pas parler cours pendant les vacances. Oh, je sais ! J'adore ta robe ! Très seyante, estivale, colorée ! Où l'as-tu achetée ? C'est quoi, ta boutique favorite ? Ma robe vient de T&T, et je trouve qu'elle me va plutôt bien."

Kessy lissa le tissu lavande sur ses genoux et décroisa les jambes avant de les recroiser, s'agitant légèrement sur sa chaise. Il faisait chaud, et elle se hâta de savourer quelques bouchées de glace supplémentaires avant de reporter son attention sur son interlocutrice. Elle essaya de se rappeler de ce qu'elle connaissait de Cassandre, mais ses informations à son sujet étaient plutôt maigres, à part que son père faisait de la politique et qu'il avait été démis de ses fonctions suite à l'élection du MIM. Cela avait provoqué quelques moqueries dans la salle commune, étant donné la vanité avec laquelle Cassandre avait l'habitude de rappeler la haute fonction de son père...

"Tu vis à la cité Nimbus, non ? Comme Irving Whitaker ? Quel dommage qu'il s'en aille en France", soupira-t-elle avec une mine rêveuse. "Avec ses yeux bleus et ses bouclettes je le trouve plutôt craquant... Un peu looser, dans son genre, mais plutôt mignon ! Et musicien, en plus... Tu as un chéri, toi ? Ou quelqu'un en vue ? Je suis sur que les garçons doivent se bousculer pour toi, avec tes grands yeux ! J'ai moi-même mon petit succès mais il faut croire que personne ne peut rivaliser avec le Quidditch, pour un mec. Kevin est un crétin de toute façon, il est mignon mais n'a pas grand chose dans la cervelle, il faut bien le reconnaître..."

Sans se douter que Cassandre pensait exactement la même chose qu'elle, Kessy poussa un léger soupir avant de poser un regard empli de curiosité sur la jeune fille. Les garçons, voilà un sujet de conversation qui plairait forcément à Cassandre, non ? Quelle jeune fille de quinze ans normalement constituée n'aimait-elle pas parler garçons ? A part Lauren McGowan, cette fille bizarre de Serpentard peu féminine et complètement brute, bien entendu... Aucune ! Cassandre avait forcément quelqu'un en vue, restait à savoir qui.

"Alors, qui c'est ?", s'enquit-elle en se penchant un peu sur la table, le regard avide de potins.
Cassandre HarperSeptième annéeavatar
Messages : 342

Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre se posait des questions d'ordre métaphysique. Le gloss - cette espèce de pâte infâme, visqueuse et pailletée - était par définition collante. Or, Kessy Brooks parlait et mangeait sans que ses deux lèvres voire même la cuillère ne reste collées. On pouvait certes les critiquer mais les K-Girl étaient capables de réaliser des exploits défiant les lois de la nature pour de simples considération esthétiques. On devrait les observer, faire des sortes de safaris, comme au Kenya mais à K-GirlLand. Ces filles méritaient véritablement une étude anthropologique en tant qu'espèces, Cassandre en était intimement persuadée. Comment pouvait-on survivre avec trois connexions neuronales, respectivement intitulées "respirer" "faire un régime" "se maquiller" ? Comment survivrait une K-Girl lâchée en terre sauvage et inconnue ? La K-Girl pouvait-t-elle se passer de maquillage pendant vingt-quatre heures ? Comment réagissait une K-Girl en situation de stress ? Cassandre aurait volontiers fait un documentaire sur cette espèce et Kessy Brooks semblait être le spécimen parfait pour son enquête. Personne ne s'inquiétait de sa disparition après tout, on penserait simplement qu'elle avait vu de la lumière quelque part et qu'elle était entrée.

- J'ai plutôt l'impression que cela ne dépend que de toi, là... marmonna Cassie en réponse à l'affirmation de Kessy sur leur possible amitié.

Malgré tout ce qu'elle pouvait reprocher à Kessy - et Cassandre aurait pu disserter sur cela - elle comprenait pourquoi le Choixpeau l'avait envoyée à Gryffondor. Elle ne manquait pas de culot, cette fille-là. Et étonnamment, c'était quelque chose qui ne déplaisait pas à Cassie. Elle avait la critique très facile, elle ne dirait jamais le contraire mais savait également reconnaître des qualités aux gens et Kessy Brooks était culottée. Et tant mieux pour elle, c'était ce qui vous faisait avancer dans la vie, pas comme tous ces gens faibles qui n'osaient jamais rien faire et restaient là à tergiverser pendant des heures. Et puis ce qui était certain, c'était que Kessy avait également confiance en elle et ce trait de caractère là, Cassandre aurait été mal placée pour le remettre en question étant donné qu'elle avait plus confiance en elle-même quand dans le reste du monde. Elle était la personne sur qui elle comptait le plus, ce qui était assez égocentrique aux yeux de certains, normal dans l'esprit de Cassandre. Mais si on ne pouvait pas compter sur soi-même, sur qui d'autre pouvait-on compter ? On devait avoir confiance en soi avant de pouvoir faire confiance aux autres et on devait être sûr de soi pour avancer dans la vie. Les choses n'étaient jamais mieux faites que par soi-même et c'était un précepte que Cassandre appliquait largement. C'était aussi accompagné d'un certain égocentrisme mais personne n'avait rien sans rien et une qualité allait forcément avec un défaut.

- La mienne aussi vient de T&T, répondit Cassandre du bout des lèvres.

Elle avait l'impression que si elle s'en allait, Kessy essayerait de l'attaquer avec un escarpin pour la faire revenir. Elle l'assommerait avec son talon et badigeonnerait l'assise de la chaise avec son gloss pour la coller dessus. Alors autant ne pas opposer de résistance si elle voulait s'en sortir sans dommage, songea Cassandre en attrapant sa cuillère. Elle avait été prise en otage par Kessy Brooks, qui était une créature bien plus redoutable qu'elle n'y paraissait au premier abord. Cassie avait sous-estimée son ennemie et voilà qu'elle s'était faite attaquée par derrière et qu'elle était tombée dans le piège de Kelsey. Et dire qu'elle se pensait intelligente. Battue par une K-Girl. Alors autant profiter de la glace et répondre à ses questions avant qu'elle ne la menace avec un recourbe-cils.

- J'aime bien T&T. C'est la boutique de ma cousine Swann. Et j'aime bien aussi Elisabeth Bourgeois, c'est une marque française.

Elle était en train de faire la conversation de manière aimable - ou du moins polie - à une K-Girl. Qu'est-ce que Kessy avait mis dans sa glace ? Elle venait même de parler de Swann comme si Kessy et elle étaient amies ! Évidemment, tout Poudlard était au courant de la paternité d'Edmund peu de monde était au courant du fait que lui et Cassie soient cousins. Si ça se trouve, Kessy allait croire qu'elle était une autre fille cachée d'Edmund. Bah, qu'elle y croit si elle en avait envie ! De toute manière, elle avait appris par Edmund que Swann partait pour Milan, ce qui avait eu l'air de beaucoup attrister son cousin. C'était presque... Mignon. Et il était rare qu'elle utilise l'adjectif mignon pour décrire Edmund Harris. Elle jeta un coup d'oeil à la tenue de Kessy - qui lui allait bien, en effet - mais refusa de répondre. Elle n'allait pas participer au culte de la personnalité Kessien, il y avait sûrement déjà suffisants de garçons guidés par leurs hormones qui le pratiquait. Elle était heureuse que les garçons ne bavent par sur son passage comme ils le faisaient sur celui de Kessy, elle avait vocation à être autre chose qu'un ficus en pot qu'un mari trainerait derrière lui pour poser à coté. Cassandre se crispa quand Kessy évoqua la Cité Nimbus et attaqua sa glace avec une certaine agressivité à peine refoulée. Elle n'aimait pas que cette histoire se soit répandue mais bon... Il y avait plusieurs élèves de Poudlard qui vivaient à la Cité Nimbus et l'arrivée des Harper avait fait grand bruit, c'était évidemment que la chose avait été reprise par Radio-Poudlard, à son plus grand désespoir. Elle fronça les sourcils quand Kessy évoqua le fait qu'Irving soit "craquant". Elle appréciait Irving, hein, vraiment. Mais trouvait étrange qu'on veuille sortir avec lui. Enfin, sauf Nora mais Nora et Irving, c'était un peu évident. Et Samantha, mais cette fille ne comptait pas. Irving, même s'il était très sympa et tout, ne serait sûrement pas son premier choix de petit copain. Ni le dernier, d'ailleurs.

- Irving est pris, déclara-t-elle, glaciale.

Par Nora. Il allait revenir de France et voilà. Cassie n'avait déjà pas aimé la période Samantha alors qu'il était écrit en rouge, gras, souligné et italique sur le front de Nora qu'elle était amoureuse de son meilleur ami alors ce n'était sûrement la tri-neuronale Kessy Brooks qui allait l'avoir. D'ailleurs, cette dernière enchaina sur sa sous-connexion neuronale rangée dans "maquillage" en abordant le sujet "garçons". Cassandre ne parlait jamais de garçons, jamais. D'abord parce qu'avec ses amis garçons, justement, ce n'était pas un sujet à aborder - surtout pas Théo - mais parce qu'elle refusait de parler de choses aussi superficielles et clichés que les garçons. Elle avait une réputation à tenir, tout de même. Réputation déjà bien mise à mal par le fait qu'elle mange en public une glace avec une K-Girl, mais bon. C'était des histoires personnelles, les histoires de cœur et Cassie refusait d'en parler à qui que ce soit. Même le concerné. Et contrairement à ce que Kessy pensait, les garçons ne se "bousculaient" pas pour elle. Même Théo l'avait repoussée alors que c'est lui qui s'était rapproché d'elle à la base. Aucun garçon ne la regardait. Mais tant pis, elle avait bien d'autres choses bien plus constructives à faire !

- Il n'y a personne, répondit Cassandre simplement. Je me concentre sur mes études.

Et je n'irais plus jamais aux soirées de fin d'année.

- Tu l'aimes bien, Kevin ? Parce que si tu l'aimes bien, tu devrais le rendre jaloux.

Elle voulait absolument changer de sujet et était prête à tout pour cela, même à parjurer ses propres neurones.

- Si j'étais toi, je sortirai avec un joueur de Quidditch pour lui montrer qu'il peut toujours baver sur les joueurs, mais il n'en sera jamais un alors que toi, tu peux avoir qui tu veux. Une question de supériorité, conclut-elle en haussant les épaules.

Elle donnait des conseils de K-Girl. Que Merlin la foudroie sur le champ.


   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur
Kessy Brooks, quinze ans, Gryffondor
Demi-soeur de Cassandre Harper

Kessy souleva un sourcil amusé devant la réponse lapidaire de Cassandre. Aurait-elle touché la corde sensible en évoquant les charmes d'Irving Whitaker ? Peut-être bien, à en juger par l'air renfrogné de la Gryffondor ! Un petit sourire évocateur s'étira sur ses lèvres et elle répondit, d'un ton espiègle :

"Ne t'en fais pas, je ne compte pas te le piquer !"

C'était vrai. Irving était effectivement mignon mais elle n'allait tout de même pas se lancer dans une relation à distance entre l'Angleterre et la France, aussi romantique l'idée soit-elle, et puis Irving n'était pas vraiment son genre. Cela dit, elle était surprise qu'il plaise à quelqu'un comme Cassandre, elle les imaginait plutôt se mettre des baffes, mais l'amour avait ses raisons...

Peu désireuse de voir son interlocutrice se braquer, Kessy se contenta d'un hochement de tête entendu lorsque sa cadette lui affirma qu'elle n'avait personne et se concentrait sur ses études. C'était le genre de salades que l'on sortait à ses parents pour qu'ils ne fouillent pas trop dans notre vie privée, ça, mais Kessy n'était pas dupe. Aucune fille de leur âge ayant toute sa tête pouvait décemment choisir de sacrifier sa vie sentimentale à ses études, surtout lorsque les dites études consistaient simplement à s'en sortir suffisamment correctement aux examens de fin d'année pour passer à l'année supérieure. D'autant plus que Cassandre avait l'air d'être intelligente et bonne élève, elle ne devait probablement pas se casser la tête des heures durant sur ses devoirs !

Kessy fut surprise par la suggestion de Cassandre, et posa sur elle un regard nouveau. Elle ne s'attendait pas à recevoir des conseils sur la façon de rendre jaloux son ex petit-ami de la part d'une fille pareille, mais ce n'était pas si étonnant à bien y réfléchir. Cassandre avait une certaine réputation de petite peste et avait probablement l'habitude de concocter des vengeances à l'égard de ceux qui l'avaient offensée.

"Si je l'aime bien ? Hum... Je ne sais pas, je l'apprécie c'est sûr mais pas au point de vouloir le récupérer. C'est un idiot !"

Oui, elle avait passé deux heures dans la salle de bain le matin même pour plaire à cet idiot, oui elle avait bassiné ses copines avec les grands yeux rêveurs et les tablettes de chocolat de Kevin, mais c'était avant qu'il la laisse tomber. Et s'il la laissait tomber, c'était qu'il n'était pas assez bien pour elle, voilà tout.

"Cela dit, je ne serais pas contre une petite vengeance ! Tu as raison, il faut que je sorte avec quelqu'un de mieux que lui, un sportif, un gars plus mignon et plus populaire ! Ca lui apprendra ! Je suis sûre que je peux trouver ça facilement, voyons..."

Tout en terminant sa glace, Kessy entreprit de trouver le candidat idéal, tout en demandant conseil à la pauvre Cassandre qui se retrouva forcée de l'écouter encore un bon moment. Puis Kessy décida qu'il était temps de relâcher sa proie pour aller faire un tour dans ses boutiques préférées et médire au téléphone avec ses meilleures amies sur cet imbécile de Kevin. Elle était néanmoins contente d'avoir croisé la route de Cassandre Harper. Elles allaient être amies, désormais, car Kessy en avait ainsi décidé. Et le monde ne s'en porterait que mieux...

RP Terminé
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Comme des sœurs [Cassandre & Kessy]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cassandre
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Chemin de Traverse,-