AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Deux vieux amis... [Ulrich & Théo]

Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
23 août 2007

"Je vous remercie, miss Guipure !"

Théo adressa un sourire charmeur à la sorcière et déposa quelques gallions dans la paume de sa main, avant de ranger soigneusement sa bourse dans sa poche. Le jeune homme venait de passer à Gringotts pour retirer de l'argent, ayant beaucoup dépensé pour son voyage en Italie, et il ne tenait pas à perdre la jolie somme qu'il venait d'emprunter. Son installation au pays de Galles allait lui coûter pas mal d'argent et il mourrait d'impatience de savoir s'il était pris ou non chez les Oubliators. Le cas contraire, il lui faudrait trouver une solution pour gagner un peu d'argent en attendant de trouver un emploi définitif. Théo détestait vivre ainsi aux crochets du compte familial, qui était loin d'être aussi garni qu'avant la guerre... C'était justement pour cela qu'il venait de s'offrir une nouvelle robe chez Guipure, sobre, élégante et pratique, qui présenterait très bien pour son entretien à venir. Il avait de nouveau été convoqué chez les Oubliators et croisait les doigts pour qu'il s'agisse simplement de lui annoncer s'il était pris ou non, car il ne voyait pas quoi dire de plus pour les convaincre qu'il était parfait pour ce travail...

Le jeune homme était donc décidé à faire la meilleure impression possible, voilà pourquoi il s'était autorisé cet achat. Il en était d'ailleurs plutôt satisfait, trouvant qu'il avait plutôt belle allure dans le miroir de la boutique. Cela dit, sa bonne mine était à mettre sur le compte de la mixture qu'il avait préparé ce matin, vu son sommeil troublé ces derniers temps. Grâce à ses talents en potion, il avait presque réussi à faire disparaître les cernes qui lui encerclaient les yeux et son visage paraissait plus détendu. Cependant, la potion avait cet effet secondaire bien connu, de détendre celui qui la buvait aussi bien physiquement que mentalement, et Théo ressentait fortement cet aspect aujourd'hui. A en juger par la façon dont il adressait des sourires radieux à d'illustres inconnus et à la chanson qu'il sifflotait entre ses dents, Théo avait un peu trop forcé sur l'essence de rose. Il avait l'impression de flotter sur un petit nuage et il n'avait pas ronchonné de la journée, ce qui n'avait pas manqué d'étonner sa mère, d'ailleurs. Sa mère... Elle agissait bizarrement à son égard, ces derniers temps. Peut-être se faisait-il des idées, peut-être devenait-il trop soupçonneux à force de garder des secrets, mais il avait l'impression que son regard perçant le suivait partout dans la maison, qu'il fuyait donc le plus possible.

Quant à sa soeur, cela faisait maintenant plusieurs mois qu'il la trouvait étrange, depuis leur réconciliation. La conversation qu'il avait eu avec la meilleure amie d'Artémis lui revenait souvent en tête, sans qu'il ne sache quoi en faire. Théo n'osait pas aborder directement Artémis avec cela, de peur de briser la fragile harmonie qui régnait désormais entre eux, et ne savait pas par quel bout prendre le problème. Ce n'était pas lui qui irait en parler à leurs parents, alors qu'Artémis avait fait l'effort de garder son secret. Cela n'aurait pas été loyal...et puis rien n'indiquait qu'il y ait réellement un problème. Artémis avait peut-être tout simplement changé, ses intérêts avaient peut-être évolué, ses fréquentations également. Sur ce dernier point, Théo avait d'ailleurs surpris un jour une scène qui était restée, elle aussi, dans un coin de sa tête sans qu'il ne parvienne à l'oublier. Ulrich et Artémis, en pleine conversation d'apparence plutôt sérieuse, seuls dans un coin reclus du château... Cette scène, il l'avait surprise en juin, en pleine préparation des ASPICs, et il avait eu trop de soucis en tête à cette époque pour s'en soucier. Mais avec le recul, c'était étrange. Depuis quand Ulrich et Artémis étaient-ils proches ? Quel était ce lien entre eux ? Nora et lui avaient bien évoqué la piste du petit-ami mystérieux, mais Théo refusait de croire une chose pareille. Ulrich était son ami, un fils de mangemort sur qui la guerre avait laissé des traces, comme il y en avait d'autres. Il était plus âgé qu'Artémis et n'aurait pas fait une chose pareille dans son dos, pas vrai ? Mais peut-être qu'il y avait quelque chose d'autre, quelque chose en lien avec l'évolution du comportement de sa soeur. Il n'en avait aucune idée, à vrai dire, mais il avait si peu de pistes pour enquêter que toute théorie était bonne à prendre.

Voilà pourquoi il fut particulièrement content de croiser son ancien camarade de classe sur le Chemin de Traverse, ce jour là. Voilà une rencontre bien plus agréable que celle qu'il avait fait ici même trois jours plus tôt, avec l'ex de Samaël... Théo avait toujours apprécié Ulrich. Discret, cultivé et agréable, Ulrich lui avait toujours donné l'impression de le comprendre, un peu comme Rosaleen. A la vue de la silhouette caractéristique d'Ulrich, qui marchait dans la direction opposée, le sourire de Théo s'agrandit et il lui adressa un signe de la main pour attirer son attention.  

"Tiens ! Ulrich, mon ami, quel plaisir de te voir. Comment vas-tu ? Ton été se déroule bien ? Ecoute, si tu as du temps, que dirais-tu d'aller boire un verre aux Trois Balais ? Il y a justement quelque chose dont je souhaitais te parler."



Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 736

Voir le profil de l'utilisateur
Un ingrédient et quatres bouts de tissu... Voilà ce qui avait poussé Ulrich Keller à quitter son manoir pour se rendre sur le chemin de traverse. Le premier lui était destiné pour une potion dont il allait finir par manquer et qu'il souhaitait donc produire avant d'être complètement à sec. Le second était une demande de Kathrina qui souhaitait confectionner une nouvelle tenue à chaque membre de sa famille. Dès lors qu'elle avait su que son aîné s'y rendait, elle était venue lui trouver pour lui demander de lui rapporter les tissus qu'elle avait commandé lors de sa précédente visite sur le Chemin de Traverse. Exceptionnellement, la jeune fille préférait rester au manoir. Peut-être était-ce du à la toux qu'avait développé leur mère et qui n'était sans doute qu'une petite grippe sans importance... Toujours est-il que le jeune homme s'était retrouvé à devoir passer chez Twilfit, lieu qui l'agaçait prodigieusement, pour prendre les différents tissus qu'avaient choisi sa cadette. Ulrich s'était attendu à voir la commère de sa maison mais il s'était rapidement souvenu que celle-ci s'était montrée très enthousiaste à la fin de l'année scolaire à l'idée de partir ouvrir une filiale du côté de Madrid, s'il avait bon souvenir.

A la sortie du magasin, le Serpentard tomba sur la personne qu'il s'attendait le moins à voir ici : Théo Nott. Bien sûr, il savait qu'il serait amené à recroiser régulièrement le Poufsouffle puisque celui-ci serait également du côté du ministère, ce qui arrangeaient considérablement les plans d'Ulrich concernant la famille Nott d'ailleurs,  mais c'était rarement dans les habitudes du jeune homme de se promener de la sorte.
Celui-ci justement s'avança vers lui, visiblement heureux de le voir. C'est qu'Ulrich avait toujours tout fait pour paraitre au mieux aux yeux du Poufsouffle plus réservé. Voir le frère le fit d'ailleurs penser à sa soeur, Artémis. Celle-ci était au courant de son rôle dans le meurtre des O'Connor et avait d'ailleurs cru lui faire du chantage en lui demandant de lui enseigner à être plus forte. Ainsi durant le reste de l'année précédente avait-il prodigué des cours particuliers à la jeune soeur Nott. Des sorts plutôt simples n'ayant aucune chance de parvenir à se retourner contre lui le jour où il serait opposé à son ancienne élève.

 "Tiens ! Ulrich, mon ami, quel plaisir de te voir. Comment vas-tu ? Ton été se déroule bien ? Ecoute, si tu as du temps, que dirais-tu d'aller boire un verre aux Trois Balais ? Il y a justement quelque chose dont je souhaitais te parler."

Quelque chose dont il voulait lui parler ? Ulrich était curieux de savoir de quoi son ancien camarade voulait l'entretenir. Peut-être se posait-il des questions concernant le comportement d'Artémis ? A moins que cette petite gourde ne lui ait tout révélé à son sujet ? Mais ce dernier point était impossible... N'avait-il pas pris ses précautions pour être certain qu'elle ne le trahirait pas ?

- "Théo !", le salua-t-il poliment, " C'était un plaisir réciproque. Mon été se déroule très bien, je te remercie. Je suis pas mal occupé mais j'ai bien du temps à accorder à un vieil ami.".

Passant son bras dans le dos de Théo, Ulrich lui tapota amicalement l'autre épaule en l'emmenant vers les Trois Balais.

- " Comment c'est passé son propre été, dis-moi ? ", le questionna-t-il alors qu'ils pénétraient à l'intérieur de l'enseigne.

Une fois à l'intérieur, les deux jeunes hommes s'installèrent à une petite table à l'écart tout en commandant chacun une boisson.

- " Tu voulais me parler de quelque chose en particulier ? Il y a un soucis ? ", s'inquiéta-t-il faussement.

Car si ce dont Théo Nott voulait lui parler comportait des doutes à son sujet, cela serait réellement un gros problème... Surtout à la veille du meurtre d'une de ses amies, Cécilya Richardson.




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : UlrichJaydenNathanaël UrielGeorgianaDorianCecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Le sourire de Théo s'agrandit quand Ulrich lui répondit qu'il avait du temps à lui accorder en dépit de ses occupations, avant de tapoter son épaule en un geste amical. Cette rencontre inattendue était décidément heureuse, cela ne pourrait pas faire de mal à Théo de se changer les idées avec Ulrich. Non seulement il allait pouvoir obtenir une explication au sujet de sa relation avec Artémis, mais il allait aussi pouvoir se détendre un peu en présence de son ami. Avec Ulrich, il n'y avait pas de surprises : c'était quelqu'un sur qui l'on pouvait compter. Le professeur McGonagall ne s'y était d'ailleurs pas trompé en le nommant préfet-en-chef, tâche qu'il avait accomplie avec discrétion et professionnalisme. Ces derniers mois avaient cependant été suffisamment mouvementées pour Théo pour qu'il ne soit pas réellement disponible pour discuter avec Ulrich, ce dernier étant probablement lui-même occupé avec ses ASPIC, si bien que le jeune homme réalisa qu'il ne savait pas ce qu'Ulrich allait faire l'an prochain. Ils avaient du temps à rattraper, songea Théo en pénétrant dans le Chaudron Baveur.

"Mon propre été s'est bien déroulé", répondit-il, sibyllin. Il adressa un signe de main à une connaissance à l'autre bout du bar pour détourner la conversation, ne souhaitant pas s'éterniser. Théo avait beau apprécier Ulrich, la confiance qu'il lui accordait était née du fait qu'ils partageaient un certain nombre de valeurs, d'idées et un passé communs, dont Théo se détournait peu à peu. Il n'était donc pas sûr de vouloir lui expliquer comment il avait passé une partie de l'été avec Samaël en Italie et l'autre à s'installer à Aberystwyth. En revanche, il était tout disposé à lui évoquer ses inquiétudes au sujet d'Artémis...

Théo commanda un verre de Whisky Pur Feu distraitement tout en observant Ulrich à la dérobée. Le Serpentard n'avait rien de commun, c'était certain. Il y avait une beauté indéniable dans ses traits, Théo l'avait toujours pensé, mais il se demandait à quel point le charme d'Ulrich était dû à son air sombre et mystérieux. Il y avait des fantômes au fond des yeux d'Ulrich, il lui semblait parfois entouré de ténèbres, et c'était quelque chose à laquelle il pouvait s'identifier. C'était probablement ce qui nourrissait sa sympathie naturelle à son égard... Sympathie naturelle qui serait cependant mise à l'épreuve si Théo apprenait qu'il était à l'origine des changements de comportement de sa soeur. Théo était un ami loyal, mais sa fidélité et son instinct de protection allait avant tout à sa famille. Voilà pourquoi il fouilla un instant le regard de son ancien camarade, comme pour tenter de lire à travers lui, avant de se décider à rentrer dans le vif du sujet.

"Je voulais te parler d'Artémis", lâcha-t-il d'un ton sérieux, s'avançant légèrement sur la table. "Elle a changé, ces derniers temps, c'est indéniable, et d'une façon suffisamment brusque pour que son entourage s'inquiète."

Théo laissa délibérément Nora dans l'ombre, conscient qu'elle n'apprécierait probablement pas que son rôle dans cette conversation remonte aux oreilles d'Artémis.

"Or il se trouve que je vous ai vu, elle et toi, en juin, en pleine conversation dans un recoin isolé du château. Cela semblait sérieux, vous aviez l'air proches... Aux dernières nouvelles vous n'étiez pourtant pas amis."

S'efforçant de ne pas avoir l'air trop accusateur, ses soupçons à l'encontre d'Ulrich étant plutôt maigres, il se laissa retomber sur le dossier de sa chaise et porta son verre à ses lèvres. Théo but une gorgée d'alcool qui lui brûla la gorge et tourna un visage neutre vers son interlocuteur.

"Qu'est-ce qu'il se passe avec ma soeur, Ulrich ?"


Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 736

Voir le profil de l'utilisateur
Tandis que Théo lui assurait que son été se passait très bien, il salua de la main une connaissance se trouvant non loin. A l'évidence, le jeune homme ne souhaitait pas outre mesure s'attarder sur sa personnage. Dès lors quel était cette chose qui l'intriguait ? ... Ou cette personne !  Immédiatement, Ulrich observa avec plus d'attention les expressions de son condisciple. 

Commandant un verre de Whisky pur feu, le Poufsouffle commença à le regarder à la dérobée, mettant tout de suite Ulrich sur la défensive. Qu'avait-il donc à lui dire ? Car clairement cela le concernait !

- "Je voulais te parler d'Artémis", lâcha-t-il d'un ton sérieux, s'avançant légèrement sur la table. "Elle a changé, ces derniers temps, c'est indéniable, et d'une façon suffisamment brusque pour que son entourage s'inquiète. Or il se trouve que je vous ai vu, elle et toi, en juin, en pleine conversation dans un recoin isolé du château. Cela semblait sérieux, vous aviez l'air proches... Aux dernières nouvelles vous n'étiez pourtant pas amis."

Face au sujet qui semblait inquiéter son interlocuteur, le Serpentard ne put que se détendre. Artémis Nott... Il ne s'agissait que de cela. Rien qu'elle !  Une fois encore, cependant, Ulrich s'était vu espionné. Baker et maintenant Nott... Combien de personnes s'amusaient à l'espionner ?

- "Qu'est-ce qu'il se passe avec ma soeur, Ulrich ?"

Même si le visage de Théo s'avérait être neutre, quelque chose faisait présentir à Ulrich qu'il était tout sauf neutre par rapport aux changements qui s'étaient opérés sur sa soeur.  Que d'inquiétudes pour rien ! Les Nott étaient vraiment stupides !  La soeur s'était laissée prendre au jeu en croyant apprendre des sorts importants de magie noirs alors qu'il n'avait fait que lui faire effleurer du bout des ongles le pouvoir. Et voilà que maintenant son aîné s'y mettait ...

- " Avec ta soeur ? Voyons Théo mon ami !  Que penses-tu que je ferais avec ou à ta soeur ? ", lui répondit-il pour le rassurer.

Les cours... Tout avait commencé là !  S'il avait refusé et réglé son compte à cette mijaurée alors il n'aurait pas ce genre de conversations ennuyeuses avec Nott Aîné.

- "Ecoute...", lui murmura-t-il en se penchant en avant sur la table pour éviter cette fois que quiconque ne surprenne ce qu'il disait, " Artémis ... est venue cherché mon aide et comme tu es mon ami et qu'elle est ta soeur, je ne la lui ai pas refusée. Mais c'était en tout bien tout honneur. Ne va donc pas t'imaginer des choses bizarres. Je ne la vois clairement pas de cette manière comme tu ne vois pas Cécilya de cette manière non plus. Ta petite soeur a plus d'orgueil qu'il n'y parait. Elle ne souhaitait pas se reposer sur toi alors elle est venue me voir moi uniquement parce que je suis l'ami de votre famille.  C'est tout ce qui t'inquiétait ? "

Se rasseyant correctement sur sa chaise, Ulrich but une gorgée du breuvage qu'il avait commandé.




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : UlrichJaydenNathanaël UrielGeorgianaDorianCecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Théo esquissa un petit sourire crispé pour s'excuser d'accuser ainsi son ami à mots couverts, mais il tenait malgré tout à connaître le fin mot de l'histoire. Quelle que soit la confiance qu'il accordait à Ulrich, elle n'était pas aveugle et il ne tenait pas à ce qu'il arrive quelque chose à sa soeur parce qu'il s'était montré trop naïf. L'explication de son cadet lui parut néanmoins logique, connaissant le caractère d'Artémis, car Théo n'avait pas besoin qu'on lui rappelle que sa soeur avait de la fierté. Il le savait parfaitement, c'était de famille de toute façon. Mais de là à refuser de lui demander son aide au profit de celle d'Ulrich, un garçon plus âgé qu'elle ne connaissait pas très bien, c'était tout de même fort... Théo ne pouvait s'empêcher d'être un peu vexé par ce comportement, et décida de le mettre sur le compte de l'état chaotique de leur relation ces derniers mois.

"Je suis ravi de savoir qu'il ne se passe rien d'inconvenant entre elle et toi, je dois reconnaître que l'idée m'a traversé l'esprit", répondit-il avec une moue d'excuse. "Tu ferais un beau-frère tout à fait acceptable, et je serais ravi de t'accueillir dans la famille, mais ma petite soeur est encore trop jeune pour ces choses là."

Théo but une gorgée d'alcool avant de reposer son verre, un sourire amusé aux lèvres. Le jeune homme savait bien que sa soeur n'était plus si petite que cela, mais il n'était pas près d'encourager les garçons qui s'amuseraient à lui tourner autour, c'était certain. Tant pis si sa famille ne voyait pas de beau mariage avant un certain nombre d'années, Théo préférait Artémis célibataire plutôt que courtisée, voilà tout. Même si Ulrich aurait fait une bonne amélioration par rapport à ce Sneals qu'elle appréciait un peu trop à son goût. Ces pensées futiles ne s'attardèrent pas dans son esprit, et il revint vite à ses préoccupations, posant sur Ulrich un regard pressant.

"Malgré tout, j'aimerais que tu m'en dises plus, si cela ne te dérange pas. Pourquoi au juste avait-elle besoin de ton aide ? Si elle a des ennuis, de quelque nature que ce soit, il faut que tu me le dises. Je te remercie pour l'avoir soutenue, mais je suis son frère aîné et je dois la protéger, tu comprends n'est-ce pas ? J'imagine que c'est pareil pour toi avec Kathrina. D'ailleurs..."

Les lèvres pincées, Théo pencha légèrement la tête en un geste réprobateur, et lâcha :

"Enfin, tu aurais pu m'en parler malgré tout. Nous sommes amis, il me semble."

Si les places avaient été échangées, Théo n'aurait pas dissimulé à Ulrich que sa petite soeur avait réclamé son aide. La famille et la loyauté étaient deux valeurs particulièrement importantes pour Théo, qui n'avait pas été envoyé à Poufsouffle pour rien... Décidé à ne pas le lâcher tant qu'il n'aurait pas le fin mot de l'histoire, Théo insista :

"Alors, pourquoi avait-elle besoin de ton aide ?"


Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 736

Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich répondit d'un hochement de tête compatissant et amicale au sourire crispé de Théo. Il le soupçonnait ? Que s'attendait-il donc qu'il fasse avec sa soeur ? Qu'il la courtise ? C'était complètement déraisonnable et risible.

Ulrich Keller : Complètement ridicule ... Non sérieusement cette petite...
Joueuse : Petite rien du tout ! Les grossièretés, je suis assez servie avec Jay', tu vas pas t'y mettre non plus hein !
Ulrich Keller serre les dents avec une moue.
Joueuse : Oh ne joue pas au méchant avec moi, j'en connais bien plus que quiconque à ton sujet, mon bonhomme ! Je t'ai créé et je connais le moindre de tes secrets ainsi que ton sale caractère tortueux alors t'es pas prêt de m'effrayer.
Ulrich Keller : Ou pas...
Joueuse : Chouchouuuu !  On reprend, allez zoup !


Si seulement son ami savait les réelles occupations que sa petite godiche de soeur et lui avaient eues dernièrement !  Là il aurait réellement des raisons de s'inquiéter et de le soupçonner de la sorte. Mais Théo n'en saurait jamais rien ... du moins jusqu'au jour où il se pencherait au dessus de lui pour l'achever.

Joueuse : Dois-je te rappeler qu'il y a à peu prêt autant de chance que tu tues les Nott que de chances que tu te matérialises en dehors de ma tête ?
Ulrich Keller : Rien n'est jamais définitif. Tu le sais mieux que quiconque, n'est-ce pas ?
Ulrich Keller a un rictus mauvais.
Joueuse : Plait-il ?
Ulrich Keller : Plait-il ? Ne joue pas l'innocente, ça fait longtemps que je me gère tout seul alors qu'au départ, tu étais si attaché à me manipuler telle une marionnette !
Joueuse marmonne dans son coin.
Joueuse : Bref ! Reprenons veux-tu !
Ulrich Keller : Si je ne voulais pas subitement, tu serais à peine dans la mouise... Faible comme tu es !
Joueuse :Mouise ? Qu'est-ce que ce mot fait dans ta bouche ? Tu fréquentes Jay' de trop prêt toi ! Bon allez, go Chouchou, pitié  


- "Je suis ravi de savoir qu'il ne se passe rien d'inconvenant entre elle et toi, je dois reconnaître que l'idée m'a traversé l'esprit", répondit-il avec une moue d'excuse. "Tu ferais un beau-frère tout à fait acceptable, et je serais ravi de t'accueillir dans la famille, mais ma petite soeur est encore trop jeune pour ces choses là."

Ulrich acquiesça pour rassurer à nouveau son ami. Comme s'il avait la moindre envie de faire partie de leur famille de dégénérés ! Ces petits rats comme les Richardson ne tarderaient pas à savoir où étaient leur place !  Et Théo ne tenait certainement pas à ce qu'il soit " un beau-frère tout à fait acceptable" comme il s'apprêtait à devenir le fiancé d'un soir de Cécilya le lendemain.

- " Tu me flattes...", murmura l'ancien Serpentard en faisant mine d'être gêné, " Et je serais ravi de te compter parmi les miens également même si effectivement ta soeur est bien trop jeune pour ce genre de choses."


Jayden Valentyne : Non mais quel hypocrite, j'te jure ! T'aurais aussi bien pu t'la taper tant qu'à faire, Keller !
Joueuse : Génial... Voilà le cerf en rûte numéro deux qui sort de sa tanière...
Joueuse sent qu'elle va avoir mal au crâne d'ici peu de temps.
Ulrich Keller: Parce que tes manières de libertin vulgaire sont à envier sans doute, Valentyne ? Un pauvre crétin incapable de faire la moindre potion et incapable d'ailleurs de se mesurer à moi. Très clairement, ça fait envie.
Jayden Valentyne : Oy, Keller ! Fais gaffe à c'que le pseudo p'vre crétin te casse pas ton merveilleux p'tit masque d'hypocrite !
Joueuse : Et c'est partiii ! Qui des deux coqs présents gagnera la bataille ? La suite dans le prochain épisode, of course !
Jayden Valentyne : Oy Joueuse !
Ulrich Keller : Un coq ? Je te signale que le coq a du pouvoir sur la joueuse que tu es et que ...
Joueuse : Vos bouches, bon sang !  Je m'entends plus penser ! Bon... Valentyne , t'es gentil mais je t'ai doté d'un cerveau à la création, un très bon cerveau même approximativement comparable à celui de Chouchou alors t'es gentil hein et je sais que tu préfères te faire passer pour plus bête que tu n'es mais quand tu me parles ici, tu fais des phrases complètes. Ca te changera !  Chouchou ... Reprenons tu veux !
Jayden Valentyne : Hey mais je suis pas d'accord là !  Je me fais enguirlander et l'autre guignol-là comme c'est ton petit chouchou, il est pas pénalisé ! Faudrait un peu voir à ouvrir les yeux un peu !  Je suis gentil et je me comporte bien et puis même que je suis plutôt conciliant quand on joue ensemble alors que ce rustre...
Ulrich Keller : J'espère que le rustre n'est pas moi, Valentyne parce que ...
Joueuse : Maiiis vos bouches !
Jayden Valentyne et Ulrich Keller continuent leur rixe de coqs...
Georgiana Wright arrive avec le rouleau à tarte et frappe les deux garçons.
Joueuse : Ma Georgia' choupie d'amoûûûûr ! Merciii ! Bon... Les gars, Chouchou plus précisément, on est reparti !


- "Malgré tout, j'aimerais que tu m'en dises plus, si cela ne te dérange pas. Pourquoi au juste avait-elle besoin de ton aide ? Si elle a des ennuis, de quelque nature que ce soit, il faut que tu me le dises. Je te remercie pour l'avoir soutenue, mais je suis son frère aîné et je dois la protéger, tu comprends n'est-ce pas ? J'imagine que c'est pareil pour toi avec Kathrina. D'ailleurs... Enfin, tu aurais pu m'en parler malgré tout. Nous sommes amis, il me semble.""

Il voulait savoir ce qu'ils avaient fait ensemble ? Mais avait-il seulement réellement envie de le savoir ? Pouvait-il seulement avoir l'audace de poser la question ? Et comment osait-il prononcer le prénom de sa tendre soeur ?  La réponse qu'il lui aurait alors donné lui aurait-il plu ? Parce que loin de la réponse toute faite qu'il avait préparée au cas où cette situation se produirait, Ulrich s'était clairement moqué d'Artémis Nott. Lorsque celle-ci était venu lui annoncer qu'elle savait tout au sujet des O'Connor avant de lui demander des cours avancés en magie noire, l'idée avait beaucoup amusé l'ancien Serpentard et bien vite, il était parvenu, comme il l'avait prévu, à duper la jeune fille sur la nature de ce qu'il lui apprenait. Car quel intérêt aurait-il voir dans le fait d'entrainer l'une de ses futures cibles à manier des sorts qu'il utiliserait contre elle ? Dès lors, l'apprenti auror avait pris un malin plaisir à faire passer des sorts somme toute basique pour de précieux sortilèges de niveau avancé. Mais Théo ne saurait jamais cela. Du moins... Pas de suite ! Il allait donc lui servir son parfait petit mensonge pour apaiser la petite rancune que son condisciple avait envers leur amitié qu'il pensait légèrement bafouée par ce secret.

Dorian Butler: Il est vraiment obligé d'être aussi sombre ?
Jayden Valentyne : Tout le monde ne peut pas être aussi naif que toi, Dorian.
Ulrich Keller : Pour une fois, je plussoie ce que le lionceau dit. D'autant plus que notre joueuse, je vous le rappelle, me préfère largement à vous tous réunis. La pomme ne tombe jamais trop loin de l'arbre, mes chers compagnons.
Joueuse : Oui, oui, Chouchou... Sois gentil, tu veux
Ulrich Keller : C'est ce que je fais, figures-toi.
Jayden Valentyne : Bah dis donc, faut pas d'mander quand t'es seulement qu'un peu méchant hein !
Ulrich Keller : Je n'ai pas de leçon à recevoir d'un gigolo de ton acabit, Valentyne.
Jayden Valentyne : Oy ! C'est qu'un jeu !  D'façon, t'es pas bien mieux hein !  Tu coucherais  pas pour avoir tes précieuses p'tites infos sans doute ?
Ulrich Keller :  Comme tu l'as dit, c'est un jeu alors que moi je suis sérieux. Voilà toute l'énorme et infranchissable différence de niveau entre toi et moi qui fait que notre joueuse me préfère. Tu ne seras jamais qu'une petite distraction.
Jayden Valentyne : Oy ! Bordel de troll !
Joueuse : Valentyne, ton langage, bon sang ! Dorian-choupi, écoute, va te reposer encore un peu. Si tu restes, tu vas te faire manger tout cru. Même si j'avoue qu'en fait, ça te ferait peut-être pas de mal de cotoyer un peu ses deux-là pour te réveiller un peu... Georgia', ma chérie, le rouleau !
Georgiana Wright  frappe plusieurs fois les deux garçons.
Joueuse : Euuuh, Georgia', c'est bon là !  Tu as l'immunité les empêchant de toucher ne serait-ce qu'à un seul de tes cheveux mais ... pour jouer, j'ai besoin que Chouchou soit un minimum conscient. Bon...
Cécilya Richardson :  Pfff... Ca va de soit, Wright pourtant !  
Joueuse :  Géniaaaal... Excuse-moi de revenir sur ce détail, Cécilya mais à mon sens il a tout de même une fameuse importance , mais ... je t'avais pas tuée ?
Cécilya Richardson : Si... De manière très cruelle en plus !  J'ai vraiment beaucoup apprécié. C'était d'un charmant !
Joueuse :  Oui et bien, toute la nuance du "Tu es morte" signifie que tu es prié de ne plus squatter ma tête, merci bien. Allez zoup, du balai, Richardson, je veux plus voir tes boucles blondes pour l'instant sauf si j'ai besoin d'une garce dans un original. Je disais donc ... Chouchou, reprenons !


Attrapant son verre, Ulrich but lentement une gorgée. Faire ainsi patienter Théo Nott l'amusait énormément.

- " Ne te sens pas vexé, mon ami.", lui murmura Ulrich avec un sourire contrit avant de reprendre plus haut, " Si je ne t'en ai pas parlé, c'était pour éviter d'exacerber la petite querelle qui vous séparait. Le sujet n'était pas non plus très compromettant ou inquiétant dès lors j'ai préféré attendre que les choses se tassent entre elle et toi avant de t'en parler. Mais ... Et bien, je n'en ai pas eu l'occasion avec les examens et mon entretien en tant qu'apprenti auror. Artémis est venue me trouver pour que je l'aide avec les cours. Elle rencontrait des problèmes dans certaines matières notamment sortilèges et défense contre les forces du mal. Elle est venue me trouver pour me demander de l'entrainer et c'est ce que j'ai fait en tout bien tout honneur notamment en haut de la tour d'astronomie. Demande à Cassandre Harper ou à Joy si tu le souhaites, elles nous ont surprises."

Reprenant son verre qu'il vida d'une traite, Ulrich laissa le silence s'installer quelques minutes.

- " Je ne voulais pas te le cacher. J'ai juste tenter de ne pas envenimer les choses. Je me suis dit que dans telle situation, tu serais plus rassuré et que tu aurais moins à craindre si c'était moi qui enseignait à ta soeur. Et te le dire aurait poussé Artémis à changer de professeur de rattrapages."


Défi :
 




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : UlrichJaydenNathanaël UrielGeorgianaDorianCecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich était plutôt mignon quand il était gêné, songea Théo avec un petit sourire en coin. Son regard s'attarda sur son interlocuteur, détaillant ses traits avant de plonger dans ses yeux sombres. Ulrich était mignon tout court, réalisa-t-il avant de reporter son attention sur son verre, se mordillant la lèvre inférieure. C'était bien la première fois qu'il remarquait cela, mais Ulrich dégageait quelque chose de plutôt séduisant, et il se demanda pourquoi ce n'était pas de lui dont il était amoureux. Ils avaient tellement plus de points communs que Samaël et lui... Enfin, ce n'était probablement pas plus mal puisqu'Ulrich n'avait jamais montré le moindre signe laissant penser qu'il aurait pu être attiré par un homme. Au contraire, le fait qu'ils partagent un certain nombre de convictions laissait à penser qu'Ulrich n'aurait jamais accepté de passer du temps en sa compagnie s'il avait su sa vraie nature.

Théo sortit de ses pensées peu convenables lorsque son ami reprit le fil de ses explications, laissant l'ancien Poufsouffle quelque peu perplexe. Sa réconciliation avec Artémis n'était plus toute jeune, qu'est-ce qui les avait empêché de lui en parler alors ? Même s'il n'était qu'à moitié convaincu, le jeune homme décida de ne pas insister. Ce n'était pas la première fois qu'il ne comprenait pas vraiment les agissements de sa soeur, et Ulrich lui-même pouvait être un peu bizarre parfois, alors il décida de ne pas s'en formaliser, même s'il trouvait ce secret assez vexant. Il ne s'agissait jamais qu'un peu d'entraide entre élèves... Théo se promit de demander confirmation à Cassandre la prochaine fois qu'il la verrait, puis répondit avec un sourire légèrement crispé :

"N'en parlons plus, dans ce cas, le mystère est résolu."

Un léger silence suivi ses propos tandis qu'il savourait une gorgée de son verre. Il considéra son ami pensivement pendant quelques secondes, avant de se décider à changer de sujet :

"Comment te portes-tu, sinon ? Sais-tu déjà si tu seras au Ministère l'an prochain ? J'ai encore un entretien à passer en ce qui me concerne, mais j'ai bon espoir. Il sera agréable d'avoir un ami dans les couloirs du Ministère, nous pourrons aller boire un verre après les journées de stage, de temps en temps ! Ou après les cours à Aberystwyth, je crois que nous en aurons besoin... Quelle drôle d'idée du MIM que cette université magique, franchement !"


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Deux vieux amis... [Ulrich & Théo]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux vieux amis... [Ulrich & Théo]
» diorama : de très vieux amis
» [tuto] De très vieux amis
» Salut à vous mes vieux amis !
» Après-midi entre vieux amis [PV manu][TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Chemin de Traverse,-