AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Obéissance absolue [PV Sean Fitcher, Harmonie Fernoys]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
InvitéInvité




Dernière édition par Shamee Fuller le Jeu 27 Oct 2011 - 0:26, édité 2 fois
Lundi 5 septembre 2005

Shamee avait reçu un hibou de son père au petit matin . La jeune sorcière ne désirait pas que tout le monde sache qu’elle avait reçu ce hibou, surtout s’il contenait quelque chose de déshonorant pour elle. Elle avait peut-être encore fait une bêtise dont elle ne se souvenait pas et qui impliquerait une punition. Si c’était le cas, elle ne tenait pas à ce que tout le monde le sache, même si elle ferait tout ce que son père lui demanderait comme à son habitude. Elle ne s’était jamais mal comportée face à un homme et elle ne commencerait pas aujourd’hui. Elle se rendit donc dans une salle vide où elle pouvait lire tranquillement sa lettre, ignorant que trois Serpentard l’avaient repéré, l’avaient aussitôt classée dans la catégorie « proies faciles » et l’avaient suivie en espérant pouvoir profiter de la situation. La jeune sorcière s’assit à une table dans la salle complètement vide et ouvrit sa lettre dont elle parcourut le contenu des yeux avant de soupirer de soulagement, elle n’avait rien fait de mal.

Code:
Shamee,
Nous avons bien reçu ta précédente lettre dans laquelle tu nous annonçais ton résultat à ton dernier devoir. C'est très bien, c'est une bonne note. Finalement, tu as peut-être été éduquée correctement puisque tu as réussi à obtenir des résultats corrects. J'espère que tu ne nous fait pas honte à Poudlard et que tu continues de te comporter correctement. N’oublie jamais que tu es une femme, ne manque jamais de respect et ne désobéis jamais à un homme. Montre à quel point les Fuller savent éduquer leur fille, que nous n’ayons pas honte de toi.
Ton père

A cet instant, alors qu’elle se croyait tranquille et en sécurité, Shamee se fit brusquement, et sans s’y attendre, voler sa lettre. Un jeune garçon qui se trouvait derrière elle venait de lui voler la missive et était en train de la lire à haute voix afin d’en faire profiter ses amis. Shamee n’était pas honteuse de ce que ces garçons lisaient puisqu’elle n’avait reçu que des félicitations. Elle n’avait pas l’impression que ces garçons faisaient quelque chose qu’ils n’auraient pas dû faire puisque les garçons ont le droit de tout. Elle ne comprenait même pas pourquoi une lettre adressée à une fille comme elle, insignifiante et sans intérêt, pouvait bien passionner ces trois Serpentard. Elle ne dit rien, comme il convenait, se contentant de baisser la tête d’un air humble et d’attendre que ces messieurs daignent s’adresser à elle. S’ils ne le faisaient pas, Shamee resteraient ainsi jusqu’à ce qu’ils s’en aillent, quelque soit ce qu’ils feraient de la lettre. Quoi qu’il advienne, comme elle venait de le lire, ils étaient dans leur bon droit, ce que les gamins comprirent aussitôt, et ils décidèrent de profiter du fait que les Poufsouffle et les Serpentard avaient cours commun toute la journée.

Ils ordonnèrent à la pauvre petite de porter leurs trois sacs sans se plaindre et de les suivre partout où ils iraient. Pendant le déjeuner, ils la forcèrent à rester à la bibliothèque en la présence de chacun d’eux, car ils allèrent déjeuner à tour de rôle, pour rédiger les devoirs de leurs cours du matin. La fillette n’eut le droit de manger qu’un sandwich que l’un des trois garçons était allé chercher à la cuisine et lui avait ramené juste avant le début des cours de l’après-midi. Puis, il lui fallut reprendre les sacs et passer l’après-midi à suivre les trois garçons avec leurs affaires dans les bras. A la fin du dernier cours, les garçons entraînèrent Shamee en direction de la bibliothèque dans l’intention de lui faire rédiger les devoirs concernant les cours de l’après-midi, mais n’ayant que peu mangé et ayant passé la journée à porter des choses trop lourdes pour ses petits bras fébriles, Shamee ne parvint pas à résister plus longtemps et s’effondra sous le poids des sacs. Les Serpentard maîtrisaient parfaitement le système car l’un d’eux s’approcha de Shamee et, pour la punir de s’être laissée aller à tomber, se mit à la frapper à l’aide d’une règle en plastique. Shamee, persuadée d’avoir mérité la punition, la supporta en se forçant à ne pas hurler.
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Sean marchait tranquillement dans les couloirs de l'école, se laissant dépasser par des groupes d'élèves plus rapide que lui. Il avait toujours eu une démarche plutôt lente, parce qu'il regardait absolument tout ce qui se trouvait autours de lui. Son père disait souvent que le regard d'un artiste est ce qu'il a de plus précieux, et Sean en était persuadé. Il ne voulait rien manquer, pas un seul détail de son environnement ne devait lui échapper.

La journée de cours avait été fatiguante, tous le sprofesseurs les avaient averti de la difficulté des A.S.P.I.C et de la grande quantité de travail qu'ils auraient à fournir cette année. Mais Sean n'avait écouté que d'une oreille, et avait préféré tracer un portrait plutôt fidèle de son professeur de métamorphose. Il avait d'ailleurs du fusain plein les mains, ils les essuya rapidement sur sa cape.

Alors qu'il arrivait à un angle, il balaya le couloir qui s'étendait devant lui du regard, et quelque chose attira son attention. Trois jeunes élèves de Serpentard s'amusait à frapper un quatrième élève, visiblement une fille, de ce que Sean pouvait voir.

Sean n'était pas un héros, il n'était pas très courageux et il n'était pas dans ses habitudes de se mêler des affaires des autres. Mais cette petite fille avait des ennuis, il ne pouvait pas la laisser comme ça.

"Hey vous !" héla-t-il à l'intention des jeunes

L'un d'eux se retourna, visiblement avec l'intention de s'en prendre au nouvel arrivant. Cependant Sean, bien que petit pour un garçon de son âge, surpassait les trois gamins en taille et en muscles.

"Laissez la tranquille ! Sinon vous aurez bientôt tout le dortoir des septièmes années de Serdaigle derrière vous. Notre batteur est un véritable colosse..."

Sean était conscient que la menace était sa meilleure arme contre les trois idiots qui le regardaient maintenant avec hésitation. Il avait beau être plus âgé, il était assuré de perdre dans un combat, ils étaient plus nombreux. Pour les décider à déguerpir, il sortit sa baguette de sa poche et la pointa sur le petit groupe.

Les trois élèves laissèrent échapper un petit gémissement, ils étaient visiblement en première année et ne connaissaient sans doute aucun sortilège de défense. Sans demander leur reste, il s'éloignèrent rapidement.

Sean s'approcha alors de la pauvre petite fille qui s'était effondrer sur le sol.

"Ca va ? Tu veux que je t'emmène à l'infirmerie ?"

D'ordinaire, Sean était incapable d'aligner trois mots pourvus de sens lorsqu'il se trouvait face à une fille, mais là il s'agissait d'une enfant de onze ans.
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie avait croisé trois jeunes élèves de sa maison se précipiter depuis un couloir. Un des garçons la percuta de plein fouet mais continua sa fuite, laissant là quelques parchemins et une enveloppe.

Le premier réflexe d'Harmonie fût de vérifier son ouvrage. Mais il était bien son sac, aucune aiguille n'était maculé de sang, malgré que les pointes de celles ci soit sorties.

* Ouf, pas de blessé. Faudrait que je pense à mieux les ranger, je vais finir par tuer quelqu'un.*

Elle se baissa pour ramasser les objets oubliés par ses jeunes, même très jeunes camarades de maison. Tout de suite, l'écriture sur les parchemins la fit réagir. Il s'agissait sans aucun doute d'une écriture féminine. Elle parcouru un des parchemins et eut vite la preuve que ses devoirs n'appartenaient pas aux fuyards. à moins qu'il ne se considèrent comme une fille et marque "... que j'ai remarquée..." au lieu de "... que j'ai remarqué...".

Elle continua sa route en examinant sa découverte. L'enveloppe était au nom de Shamee Fuller.

* Pauvre gamine, elle n'a déjà pas de cance avec sa famille, et voilà qu'on lui vole ses devoirs et son courrier. *

Elle finit par tomber sur la victime en question accompagné d'un garçon de sixième ou septième année.

"Ca va ? Tu veux que je t'emmène à l'infirmerie ?"

* A l'infirmerie? Mais qu'est ce qu'il s'est passé? C'est vrai qu'elle a l'air pâle. *

" Je suis d'accord avec lui, tu ferais mieux d'aller à l'infirmerie, tu es vraiment pâle."

Elle s'avança jusqu'au deux personnes. Et pût remarquer à quel point elle était pâle, presque blanche. Elle pût remarquer que la jeune fille avait le col boutonné jusqu'en haut.

" Tu devrais dégrafer le premier bouton de ton col, tu respirerais mieux." Conseilla t'elle à la petite.

" Tu sais ce qu'il s'est passé? " Demanda t'elle au jeune homme.
InvitéInvité


Alors qu’elle tremblait en se demandant combien de temps la punition allait durer, Shamee fut surprise qu’elle s’arrête si soudainement. Elle ouvrit les yeux pour constater, avec non moins de surprise, qu’un jeune homme venait de s’attaquer à ses trois tortionnaires, les avait menacés et que ceux-ci s’étaient enfuis. Pour Shamee, c’était un nouveau concept qui venait d’apparaître devant ses yeux. Tous les hommes n’étaient pas toujours ligués les uns avec les autres. Ils ne formaient pas une seule phalange inébranlable.

Elle avait toujours pensé que, quand il s’agissait de corriger une femme, les hommes s’unissaient pour punir celle qui s’était mal conduite, mais apparemment, ce n’était pas toujours le cas. Et quand les trois Serpentard s’enfuirent en courant, quelle ne fut pas la surprise de Shamee en entendant son sauveur lui parler avec douceur et gentillesse. Shamee ne comprenait pas. Aucun homme, pour elle, n’avait à être aimable avec elle. C’était à elle d’avoir honte de ne pas avoir réussi à faire ce qu’on lui demandait et elle méritait la punition infligée. Elle le savait. Mais ce garçon semblait avoir un autre point de vue et cela troublait la jeune Poufsouffle qui n’avait jamais entendu ce genre de discours. Elle avait toujours cru ce qu’on lui disait, en somme, qu’elle était négligeable, sans se poser de question.

Le jeune garçon semblait légèrement intimidé, ce qui surprit encore davantage, si c’était possible, Shamee. Elle était tellement éberluée qu’elle ne parvenait qu’à le regarder avec des yeux ronds, comme si le garçon qu’elle avait devant les yeux venait tout bonnement et tout simplement d’une autre planète. Shamee ne savait pas pourquoi il voulait l’aider mais il ne connaissait pas les règles et Shamee décida de les lui expliquer, poliment, bien-sûr, mais clairement pour qu’il comprenne bien que ces élèves étaient dans leur droit et que c’était à elle d’obéir sans discuter.

Après tout, elle savait ce qu’elle avait à faire pour être une bonne fille bien sage et elle allait faire ce qui lui était demandé. Si elle ne le faisait pas, elle avait des raisons d’être punie. Elle regarda son sauveur avec douceur, puis baissa humblement les yeux avec politesse et respect pour bien lui montrer que, quoi qu’elle dît, elle n’était pas en train de lui faire des reproches mais elle clarifiait une situation.

« Bonjour, Monsieur ! Je suis ravie de faire votre connaissance. Vous ne devez pas vous inquiéter de ces messieurs. Ils me punissaient parce que je n’avais pas obéi, c’est ma faute. J’espère que je ne vous ai pas causé trop de souci. »

Au moment où elle achevait ces mots, elle constata qu’une autre jeune personne l’avait entendue les prononcer. Il s’agissait, d’après son blason, d’une Serpentard. Et elle semblait presque aussi âgée que le garçon qui lui était venu en aide. Elle non plus ne se fâcha pas contre Shamee alors qu’en tant qu’aînée, elle se devait de la reprendre si elle ne se conduisait pas bien. Au lieu de ça, elle appuya les dires de son camarade en lui conseillant d’aller à l’infirmerie et Shamee commença à se demander si elle ne ferait pas mieux d’obéir.

Mais quand la jeune Serpentard lui suggéra de déboutonner le haut de sa robe, Shamee se révolta intérieurement. Jamais elle ne pourrait autant manquer de respect à son père. Il ne saurait être question de ça. Elle réfléchissait à la meilleure manière de le lui expliquer pour ne pas la blesser car, après tout, cette jeune fille était bien plus âgée qu’elle. A cet instant, Shamee entendit la Serpentard demander à son camarade ce qui s’était passé et elle estima normal de répondre également à cette question.

« Je te remercie de ta sollicitude, mais je me sens tout à fait bien. Je n’ai nul besoin d’ouvrir mon vêtement. Mais tu es très gentille de t’occuper de ma santé. »

Ce n’était pas l’exacte vérité. Shamee se sentait faible et fatiguée, mais elle ne l’aurait avoué pour rien au monde devant un membre de la gent masculine. Elle s’efforça donc de sourire à sa camarade de Serpentard afin que celle-ci comprenne qu’elle ne lui disait pas ça méchamment et qu’elle ne lui en voulait pas de le lui avoir proposé. Elle espérait que ses paroles ne blesseraient pas sa camarade malgré son refus.

« Ce n’est vraiment rien, tu sais. Je ne me suis pas bien comportée, je n’ai pas assez bien obéi. Donc, j’ai été punie. Mais je ferai mieux à l’avenir, voilà tout. Ce n’est pas très grave. »
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que Sean s'était agenouillé auprès de la petite fille et lui demandait si elle désirait aller à l'infirmerie, ils furent rejoint par une élève de Serpentard, de la même année que Sean. Alors qu'elle marchait dans leur direction, il entendit les explications de la victimes qui affirmait que les jeunes hommes l'avaient frappé car elle n'avait pas obéi. Qu'est ce que c'était que cette histoire ? Il n'eut pas le temps de poser plus de question car la jeune Serpentard était arrivée à leur hauteur.

Sean la reconnut, elle s’appelait Harmonie. Ils avaient plusieurs matières en commun. Il avait même dessiné un portrait de la jeune fille l'année dernière en cours de divination. Mais il ne lui avait jamais adressé la parole, évidement, elle ne savait probablement même pas qu'il existait.

Elle aussi conseilla à la petite d'aller à l'infirmerie ou d'au moins déboutonné son col, qu'elle portait serré autours du cou. Cette dernière protesta, affirmant que ce n'était pas nécessaire, puis ajouta quelque chose qui troubla Sean.

« Ce n’est vraiment rien, tu sais. Je ne me
suis pas bien comportée, je n’ai pas assez bien obéi. Donc, j’ai été
punie. Mais je ferai mieux à l’avenir, voilà tout. Ce n’est pas très
grave.
»

Qu'est ce qu'elle racontait là ? Pourquoi diable devrait-elle obéissance à ses trois imbéciles ? Elle avait l'air de considérer ça tout à fait normal. Sean lança un regard perdu en direction d'Harmonie, peut-être comprenait-elle quelque chose à cette histoire ? Mais à peine avait-il croiser le regard de la jeune fille qu'il sentit ses joues s'enflammer. Il était ridicule ! Il n'avait aucune raison d'être mal à l'aise, lui et Harmonie était là pour aider cette pauvre petite. Etait-il donc incapable de regarder une fille sans prendre al couleur d'un souaffle ?

"Pourquoi devrais-tu leur obéir ? Tu ne leur dois rien ! Ils n'ont absolument pas le droit de te traiter comme ils l'ont fait. Tu en es consciente pas vraie ?"

Il commençait à s'inquiéter un peu pour elle. Visiblement, elle avait des concepts et des principes très archaïques, et -même si il savait que ça n'était absolument pas de sa faute, mais plutôt de celle de ses parents- il tenait à la faire changer d'avis.

"Comment tu t'appelles ?" reprit-il avec douceur en lui offrant sa main pour l'aider à se relever.
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
« Je te remercie de ta sollicitude, mais je me sens tout à fait bien. Je n’ai nul besoin d’ouvrir mon vêtement. Mais tu es très gentille de t’occuper de ma santé. »

Pour Harmonie, la petite parlait vraiment bizarrement, comme si elle semblait venir d'une autre époque.

* Mais dans quel univers ses parents l'ont t-elle élevée? *

« Ce n’est vraiment rien, tu sais. Je ne me suis pas bien comportée, je n’ai pas assez bien obéi. Donc, j’ai été punie. Mais je ferai mieux à l’avenir, voilà tout. Ce n’est pas très grave. »

Cela effrayait Harmonie, Comment ça elle n'avait pas assez bien obéï? Les trois jeunes serpentards n'allaient pas s'en tirer comme ça. Harmonie allait trouver au plus vite un préfet en chef ou Miss Adamson afin qu'ils ne s'en sortent pas indemne.


"Pourquoi devrais-tu leur obéir ? Tu ne leur dois rien ! Ils n'ont absolument pas le droit de te traiter comme ils l'ont fait. Tu en es consciente pas vraie ?"

Malheureusement Harmonie doutait fortement que la benjamine soit consciente de cela. Bien que le jeune homme ai tout à fait raison, la jeune Shamee avait dû être élevé sous le contrôle masculin.

"Comment tu t'appelles ?"

Voilà une question à laquelle Harmonie pouvais répondre. Mais il fallait absolument qu'elle fasse comprendre à cette petite à quel point sa conduite pouvait se révéler dangereuse. Aussi elle tendit les parchemins et l'enveloppe qu'elle avait récupéré auparavant à la petite, et lui posa une main sur l'épaule.

" Tiens ceci est à toi. Ecoutes Shamee, j'ai entendu parler de ta famille et crois moi même si c'est difficile à admettre. Nos parents, que ce soit notre mère ou notre père n'ont pas toujours raison. Tu n'es pas forcé d’obéir à un homme si cela ne te plais pas. Tu peux et même tu dois, prendre tes propres décisions, et te faire tes propres opinions.
Dans certains cas, tu devras même leur tenir tête et te défendre, sinon certains essaieront d'en profiter comme ses garçons l'ont fait. Car même si c'est leurs noms qui sont écrits sur ses parchemins, ce n'est pas eux qui ont fournis le travail mais toi, donc ses devoirs t'appartiennent.
Là, ce n'était que des enfants, mais un homme plus âgé aurait pû... Te... Te forcer..."


Harmonie sollicita silencieusement l'appui de la gente masculine. Mais le jeune homme était aussi rouge qu'une tomate.

" Eh, mais tu es Sean... Sean Fitcher! On est ensemble en Divination et Métamorphose. Et aussi Potions il me semble. Oui Potions, tu n’arrêtais pas de dessiner en cours. C'est toi l'artiste de Serdaigle. Il parait que tu es super doué en dessin. Il faudrait que tu me montres tes œuvres un de ses jours."


Cependant, le jeune homme semblait vraiment très mal à l'aise en présence d'elle.

* Ca y est, ça continues. Ton histoire te précède Harmonie.*


" C'est bon, mes parents étaient mangemorts mais je ne vais pas pour autant te tuer sur place. Ils avaient des mauvaises idées mais ça ne fait pas de moi un monstre, ni eux d'ailleurs. Vous m’énervez à tous me juger sur le passé de ma famille."
InvitéInvité


Le Serdaigle qui lui était venu en aide ne semblait pas comprendre comment Shamee fonctionnait, quelles règles elle devait respecter et ce genre de choses. Mais étant donné que c’était un homme, Shamee se garderait bien de le reprendre. Elle se contenta de se relever, sans s'appuyer sur lui, ce aurait été un signe de faiblesse, de baisser les yeux en adoptant une attitude humble et respectueuse, écoutant attentivement la leçon qu’il avait la gentillesse et la patience de lui donner. Comme cette leçon ne semblait pas conforme aux ordres de son père, Shamee ne devrait pas s’y soumettre. Mais elle devait être polie et acquiescer malgré tout.

« Je comprends, monsieur. Mais mon père n’approuverait pas. »

Tout était dit. Et elle était restée courtoise. Normalement, il ne devrait pas insister s’il connaissait le protocole. Une fille non mariée obéit en priorité à son père, une femme mariée à son époux. Comme son sauveur n’était ni l’un ni l’autre, il n’avait pas de priorité d’ordre. Mais elle se devait de répondre consciencieusement à ses questions et à ses interrogations tout-de-même. Et justement, il venait de lui demander son nom. Il était donc du devoir de Shamee de se présenter.

« Je me nomme Shamee Fuller, Monsieur. Puis-je me permettre de vous demander le vôtre ? »

Harmonie, après qu’elle eut parlé, lui donna les devoirs qu’elle avait faits pour les autres garçons. Shamee paniqua. Ces parchemins n’étaient pas à elle, ils étaient à ces messieurs. Mais soudain, elle calma son cœur en se disant qu’elle pourrait les leur rendre bien assez tôt. Ce n’était pas sa faute après tout. Elle fut, par ailleurs, très surprise quand la Serpentard lui révéla qu’elle connaissait bien sa famille. Pourtant, Shamee ne se souvenait pas l’avoir vue auparavant.

La Serpentard était étonnante. Elle lui disait qu’elle n’avait pas besoin d’obéir à un homme. Cette fille n’avait pas dû être élevée correctement. Mais Shamee avait affaire à une personne plus âgée, elle se devait d’être respectueuse. Elle ne lui fit donc pas remarquer sa mauvaise éducation. Et bien qu’elle fût très surprise de l’entendre dire que ces documents étaient à elle, elle ne répondit pas. Mais là, la Serpentard s’interrompit en plein milieu d’une phrase. Shamee ne put alors retenir sa langue.

« Les hommes ont le droit de me demander ce qu’ils veulent. On ne peut pas forcer une femme à faire quelque chose puisqu’une femme bien élevée obéit de son plein gré. En tout cas, c’est ce qu’on m’a appris. »

Ce qui était ironique, c’est que son entourage forçait Shamee sans qu’elle ne le ressente comme ça. Ils l’avaient bien endoctrinée. La Serpentard se tourna vers le Serdaigle et Shamee eut la réponse à sa question. Il s’appelait Sean. Sean Fitcher. Elle ignorait son Statut du Sang, mais c’était bon à savoir au cas où elle le recroiserait et devrait lui parler. La Serpentard annonça alors que ses parents avaient été des Mangemorts. Shamee était encore plus étonnée qu’elle soit si différente d’elle. Les familles de Sang-Purs élevaient généralement leurs filles comme les Fuller, d’après son père.

« Tes parents étaient Mangemorts ? Tu es une Sang-Pure alors ? »

Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Sean essayait gentiment de convaincre Shamee qu'elle ne devait obéissance à aucun des élèves, qu'ils soit garçons ou filles. Harmonie se joignit à lui, appuyant son discours. Alors qu'il rougissait après avoir croisé le regard de la jeune fille, celle-ci le reconnut, elle connaissait même son prénom ! Sean n'en revenait pas, personne ne connaissait son prénom, surtout pas les filles. Il espérait qu'Harmonie ne l'avait pas surpris l'an dernier en train de faire un portrait d'elle, ce qui lui était arrivé plusieurs fois. Il passait tous ses cours à dessiner les autres élèves, surtout les filles, il les trouvait bien plus jolies.

Alors qu'il la regardait avec des yeux ronds, celle-ci se vexa et déclara soudainement :

" C'est bon, mes parents étaient mangemortsmais je ne vais pas pour autant te tuer sur place. Ils avaient des
mauvaises idées mais ça ne fait pas de moi un monstre, ni eux d'ailleurs. Vous m’énervez à tous me juger sur le passé de ma famille."


Alors que Sean s’apprêtait à se défendre, le petite fille, qui s'était présentée comme Shamee Fuller, prit la parole. Elle demanda à Hamonie si elle était une sang pure, ce qui était visiblement son cas à elle, en tout cas..

"Je ne te juge absolument pas sur ta famille, je..je ne connais même pas tes parents, et ce sont sans doute des gens respectables. Écoute je...mes parents son moldus, je ne sais de la guerre que ce que Bins nous apprend en cours d'histoire, alors je suis mal placé pour juger qui que ce soit."

Sean avait du mal à croire qu'il ai réussi à terminer sa phrase. Ses bégaiement et ses hésitations aurait déjà du le faire mourir de honte. Voulant évider de se donner plus longtemps en spectacle devant sa camarade de septième année, Sean se tourna à nouveau vers Shamee qui continuait d'affirmer que les femmes devaient obéir aux hommes sans y être forcées. La pauvre...elle n'y pouvait rien si elle avait été éduquée de cette façon, pourtant il fallait qu'elle change de façon de penser sinon d'autres élèves continueraient d'en profiter.

"Ici à Poudlard, les filles sont égales aux garçons, tu ne dois rien à personne Shamee, d'accord ?"
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie était encore énervé de la réaction du jeune homme.

* Mais pourquoi les gens ne peuvent t'ils pas oublier que mes parents étaient mangemorts?*

« Les hommes ont le droit de me demander ce qu’ils veulent. On ne peut pas forcer une femme à faire quelque chose puisqu’une femme bien élevée obéit de son plein gré. En tout cas, c’est ce qu’on m’a appris. »

Visiblement la petite fille était bien endoctriné. Mais cette réaction faisait peur à la jeune femme. Certaines personnes voudraient profiter d'elle, et bien plus que comme ses enfants l'avaient fait.

« Tes parents étaient Mangemorts ? Tu es une Sang-Pure alors ? »

La petite avait dit ça d'un ton étonnée, comme si elle ne s'attendait pas à ce qu'elle soit de sang-pur.

" Oui, mes parents étaient des sorciers et leurs parents avant eux. Donc oui, on peux dire que je suis de sang pur. Ils étaient mangemorts mais je les aimais énormément malgré qu'ils ont fait des erreurs. Ecoute moi bien Shamee, il te faudra énormément de temps pour te rendre compte des erreurs de tes parents, tout comme moi j'ai du voir les erreurs des miens. Aujourd'hui encore j'ai du mal à oublier les principes qu'ils m'ont inculqués.
Mais en attendant, je veux que tu fasses attention à ne pas obéir à tous les ordres de tes aînés. Ce n'est pas à moi de te l'expliquer mais... il y a une chose en toi qui n'appartient qu'à toi... et aussi selon tes principes actuels à ton futur mari. Mais si tu te laisses faire, certains hommes te réclameront cette chose sans pour autant prétendre t'épouser.
Ce n'est pas à moi de t'expliquer quel est cette chose, mais envoie donc une lettre à ton père pour lui demander. Je suis certains que pour ça, il sera d'accord avec moi."


Harmonie espérait énormément que la petite demanderait conseil à son père.

Soudain, elle se rapella la présence de Sean Fitcher.

"Je ne te juge absolument pas sur ta famille, je..je ne connais même pas tes parents, et ce sont sans doute des gens respectables. Écoute je...mes parents son moldus, je ne sais de la guerre que ce que Bins nous apprend en cours d'histoire, alors je suis mal placé pour juger qui que ce soit."

* Mais visblement, il se moque de moi.*

"C'est ça Monsieur le sang de bourbe, et si ce n'est pas mes parents qui te terrifiant autant, tu peux me dire pourquoi tu étais aussi gêné?"

Harmonie se mordit la lèvre, elle venait une fois de plus d'insulter un né moldu. Même si celui ci l'avait bien mérité... Cela n'allaient pas l'aider dans sa réputation. Harmonie tremblaient à nouveau et en fit tomber son sac, sa pelote se déroulant dans le couloir.

* Je me dégoute! Ce monde me dégoute! Papa, maman, vous me manquez tellement. *

Une larme solitaire perla aux coins de ses yeux tandis qu'elle ramassait sa pelote.
InvitéInvité


Harmonie commença à lui parler de sa famille. Apparemment, elle était bien de Sang-Pure. Quand ses parents apprendraient que Shamee avait fait la connaissance d’une jeune fille au Sang-Pure beaucoup plus âgée qu’elle, ils seraient sûrement impressionnés. Elle se demanda si le jeune homme qui lui était venu en aide était lui aussi de Sang-pur, mais elle savait que c’était peu probable. Il n’existait pas beaucoup de familles de Sang-pur dans le monde sorcier.

Harmonie commença alors à lui parler de principes familiaux. Elle avait apparemment pris du temps pour s’opposer à la doctrine familiale. Shamee se demandait quel pouvait être l’intérêt de s’opposer ainsi à sa famille, mais il y avait peut-être certaines choses qu’elle ignorait encore. Quant à cette chose dont parlait Harmonie, apparemment réservée à son futur époux, elle ne pourrait jamais questionner son père à ce sujet. Mais Shamee ne le dit pas à Harmonie et se promit de contacter sa mère à ce propos. Les intérêts de son futur époux étant en jeu, elle devait savoir.

« Merci pour tes sages conseils, Harmonie. Je tâcherai d’en parler à mes parents afin qu’ils m’éclairent à ce sujet. »

Ainsi, elle n’avait pas menti, même si elle n’avait pas l’intention d’en parler à son père et Harmonie serait sûrement satisfaite de sa réponse. A la suite de la réponse de Shamee, Harmonie traita Sean de Sang-de-Bourbe. Shamee avait l’information qu’elle voulait, ce garçon était né de parents Moldus. Il ne pourrait jamais la comprendre, il ne savait pas comment fonctionnait la bonne société sorcière. Aussi, quand il fit un petit commentaire à son intention, n’en prit-elle pas ombrage.

« Merci de me dire ça, Monsieur Fitcher. »
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Sean essayait vraiment d'aider Shamee mais il ne savait pas ce qu'il pouvait faire. La jeune fille le remercia mais il avait comme l'impression qu'elle ne tenait absolument pas compte de ce qu'il lui disait. Peut-être devrait-elle plutôt avoir ce genre de conversation avec une fille. D'ailleurs Harmonie apporta également ses conseils à la jeune Poufsouffle, avant de se tourner à nouveau vers Sean.

"C'est ça Monsieur le sang de bourbe, et si ce n'est pas mes parents qui te terrifiant autant, tu peux me dire
pourquoi tu étais aussi gêné?"


Alors que Sean haussait les sourcils, vexé et surpris par le ton dur de la jeune fille, celle-ci fit tomber sa pelote de laine. Il allait se baisser pour la lui ramasser mais elle fut plus rapide que lui. Le jeune homme ne savait pas comment réagir. Il savait qu'harmonie venait de l'insulter mais il n'avait jamais compris cette histoire de hiérarchisation du sang, il trouvait ça ridicule. Ce n'était pas tant l'insulte que le ton qui l'avait blessé. Il aurait bien répondu à harmonie qu'elle n'avait aucune raison de l'agresser de l'agresser mais cela n'aurait fait qu’envenimer la situation, et Sean était plutôt un pacifiste. Il choisit finalement d'opter pour l'honnêteté.

"Je suis...timide, c'est tout."

*Bravo Sean ! Incapable de faire une phrase complète sans balbutier !*


Il sentit à ses joues qui devenaient brûlante qu'il devait avoir la couleur du blason de Gryffondor. Apprendrait-il un jour à prendre confiance en lui ? Sans doute jamais. Il était une cause perdue. Il deviendrait un artiste silencieux, à qui personne ne parle et qui ne vit qu'à travers ses dessins.
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Shamee venait de la remercier ainsi que Sean, mais Harmonie avait toujours mal au coeur.

"Je suis...timide, c'est tout."

Cette réponse surpris tant la jeune fille qu'elle n'osa tout d'abord pas relever les yeux vers le jeune homme.

* Il est... timide. Mais alors... ce n'est pas mes parents qui lui font peur... mais moi!*

La couleur que prenait les joues du jeune homme confirmait que celui ci disait la vérité. Un sourire se dessina sur ses lèvres avant qu'elle n'éclate de rire. Sa larme de tristesse disparaissant bientôt sous les larmes de joie. Elle dû s'accrocher au mur puis s'assoir au châssis d'une fenêtre pour ne pas tomber. Dans son fou rire, elle avait à nouveau laissé tomber son sac et de nouvelles pelotes roulaient dans le couloir. Elle en ramassis une et tenta de remettre en pelotes la laine défaite.

" Je te pris de m'excuser Sean.... ah ah ... J'ai tellement l'habitude que ma famille me précède.... Ah... Que j'en tire des conclusions hâtives. C'est bien la première fois qu'un ... garçon bafouille devant moi.... ahhha ... Parce que je suis .... ahhh.. Une fille. C'est plutôt mignon en fait.
"

Harmonie Riait à présent en larmes.

" Tu vois Shamee, tout les hommes ne sont pas pareil. Ahah... Il faut se méfier de certains... Mais d'autres comme Sean sont des grands romantiques."
InvitéInvité


Shamee ne se sentait pas très à l’aise entre Sean et Harmonie qui étaient beaucoup plus âgés qu’elle et qui commençaient à discuter de choses dans lesquelles elle n’avait pas de connaissance. Il n’était certainement pas correct de continuer à écouter ce qui se disait alors que ça ne la concernait plus. Mais elle réfléchit pour pouvoir prendre congé de façon correcte et polie pour ne froisser ni le garçon qui lui était supérieur de par son sexe, ni la fille qui lui était supérieure de par son âge. Il fallait être extrêmement prudente.

Elle décida que le seul moyen d’arriver à un résultat optimum serait de formuler un au-revoir correct et simple, sans chercher d’histoires et sans montrer qu’elle cherchait à partir par tous les moyens. Par ailleurs, n’ayant que peu mangé dans la journée, la jeune Poufsouffle commençait à avoir faim et elle sentait que sa faim toucherait les deux élèves, et qu’ils ne lui en voudraient pas de s’en aller précipitamment. Elle garda donc un sourire forcé, vu son état de fatigue, et prit la parole d’une voix douce et simple.

« Je suis désolée, mais je vais devoir aller dîner. J’espère que nous aurons l’occasion de nous revoir. »

Elle demeurait polie même s’il vaudrait mieux éviter à l’avenir de revoir Sean. Ses parents ne seraient pas satisfaits qu’elle fréquente un Sang-de-Bourbe. S’il lui parlait, bien entendu, elle avait le devoir de répondre cordialement et poliment, et d’obéir tant que faire se pouvait à ses ordres. Néanmoins, elle ne devait surtout pas rechercher sa compagnie. Autrement dit, elle avait légèrement menti, mais ça n’avait aucune importance car, en finalité, elle ne dépendait tout simplement que de sa famille.

Elle s’éloigna donc des deux sorciers et se dirigea vers la Grande Salle. Ses pensées se tournèrent vers ce que Harmonie lui avait dit à propos de cette mystérieuse chose qu’elle devait réserver à son époux et à lui seul. Elle se promit d’en toucher un mot à sa mère et de lui demander de quoi il s’agissait et si elle devait résister à un homme dans ce cadre de figure là. Elle devait connaître la moindre règle dans ses moindres détails afin de pouvoir obéir correctement. Shamee se promit donc d’envoyer une lettre à sa mère.


[FINI POUR SHAMEE]

Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Sean s'était attendu à tout sauf à ça. Il s'était presque déjà préparer à recevoir une autre réplique cinglante ou à se voir jeté un regard méprisant, à la place de quoi, Harmonie éclata d'un rire franc. Elle du même s'appuyer contre le bord d'une fenêtre pour ne pas tomber. Le jeune homme ne savait pas si il devait être heureux d'avoir donner le sourire à sa camarade, ou se désolé à l'idée qu'elle le trouvait sans doute ridicule.

" Tu vois Shamee, tout les hommes ne sont pas pareil. Ahah... Il faut se méfier de certains... Mais d'autres commeSean sont des grands romantiques."

Un grand romantique ? Il n'était pas certain qu'on puisse qualifier de romantique un garçon qui tombait amoureux de chaque fille qu'il se mettait à dessiner. C'était impossible à contrôler, dès qu'il se mettait à faire un portrait, il se concentrait sur chaque détails du visage de son modèle et y trouvait toujours quelque chose de magnifique. Un grain de beauté que personne n'aurais remarqué, des cils particulièrement bien dessinés, une étincelle dans le regard. Puis il dessinait quelqu'un d'autre, et son cœur changeait d’allégeance. Il se demandait si cela allait un jour s'arrêter, si il finirait par trouver une fille qu'il ne se lasserait pas de dessiner, de peintre,...une sorte de muse, en quelque sorte.

« Je suis désolée, mais je vais devoir aller dîner. J’espère que nous aurons l’occasion de nous revoir. »

"Au revoir Shamee, prends soin de toi."

Il espérait de tout son cœur que la jeune fille n'aurait pas d'autres ennuis, et qu'elle ne ferait pas de mauvaise rencontres. Elle était si faible qu'elle pourrait facilement se laisser manipuler par des garçons aux mauvaises intentions, et qui sait ou cela pouvait mener...

Alors qu'il suivait la silhouette de la jeune fille du regard, ses yeux se posèrent sur une pelote de laine qui avait roulé hors du sac d'Harmonie. Quel genre de fille se promenait avec des pelotes de laine ?

*Et quel genre de garçon se promène avec un sac rempli de pinceaux et de fusain ?*

Il s'empressa d'aller la ramasser et la rendit à sa propriétaire.

"Tu as toujours de la laine sur toi ?"


Il avait du mal à cacher sa surprise, mais après tout, elle était justifiée. Peu de gens à Poudlard se baladait avec des pelotes de laines.
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
« Je suis désolée, mais je vais devoir aller dîner. J’espère que nous aurons l’occasion de nous revoir. »

Harmonie ayant toujours du mal à retrouver son souffle après sa crise de fou rire, lui fit seulement un signe de la tête. Elle finit par le retrouver tout doucement en enroulant sa pelote. Celà la fit repenser à sa mère... quand la jeune fille était encore trop jeune pour apprendre à tricoter et qu'elle aidait sa mère en confectionnant ou démêlant les pelotes.

Elle vit une pelote bleue arriver sous ses yeux.

"Tu as toujours de la laine sur toi ?"


En suivant la main qui tenait cette pelote, elle arriva au visage du jeune homme.

" Oh que oui, sans laine, je ne survivrai pas. Je suis toujours en train de tricoter. Constamment! C'est mon plaisir, ma passion, alors je tricote... Pour mes frères ou mes... ma soeur, pour les amis, pour moi même, ou encore pour les animaux ou qui en voudra. Tu verrais le nombre de pull, bonnet écharpes, gants ou autres que j'ai en trop. Je crois que je vais faire comme l'année dernière je vais les laisser dans la salle commune et les élèves qui auront perdus leur vêtements pourront se servir.
Ca me fait penser que j'ai une commande de pelotes qui devraient bientôt arriver. "
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que Sean lui demandait si elle avait toujours de la laine avec elle, Harmonie lui expliqua que tricoter était une véritable passion pour elle, et qu'elle y passait le plus clair de son temps. C'était étrange, et sacrément original, mais Sean était sans doute un des élèves les mieux placés pour la comprendre.

Lorsqu'il était entré à Poudlard, il avait remarqué que peu de jeunes sorciers pratiquait des activités en dehors de la magie. Il y avait le Quidditch, bien entendu, et pas mal de ses camarades jouaient régulièrement aux échecs, mais c'était tout. Personne ne faisait de danse, personne ne savait jouer d'un instrument...il avait longtemps cru qu'il était le seule à avoir une passion qui sorte un peu du monde magique. Et il était plutôt rassuré que ce n'était pas le cas.

Jamais il n'aurait pu imaginer vivre sans son art. Sean n'avait que très peu confiance en lui, mais quand il avait un crayon dans la main : il devenait le maitre de n'importe quelle situation. Il pouvait choisir de changer l'apparence des choses, d'en créer qui n'existent même pas, de leur donner des formes toutes plus originales les unes que les autres. Et puis il voyait ce que tous les autres ne remarquait même pas. Mais il n'y avait pas que le dessin, il y avait la peinture, la poésie, l'écriture...tout cela lui offrait tant de moyen de s'exprimer, de parler, de crier, bien plus que sa timidité ne pouvait le lui permettre de faire à haute voix.

"C'est...original comme passion."

Se rendant compte que sa phrase pouvait être mal interpréter et ne voulait surtout qu'Harmonie pense qu'il la jugeait comme quelqu'un de bizarre, il s'empressa de rajouter, virant de nouveau au rouge pivoine :

"Mais c'est bien, je voulais pas dire que c'est étrange, enfin si..ça l'est mais...de la bonne, de la bonne façon, enfin...voilà."

*Depuis quand tu parles une nouvelle langue Sean ? Ça t'arrive de dire quelque chose qui a du sens ?*

Il ne changerait donc jamais...Incapable d'aligner trois mots sans bafouiller, sans hésiter et sans rougir, surtout devant une fille. Une fille qui, soit dit en passant, lui avait plusieurs fois servi de modèle l'an passé, et ce sans même le savoir.
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
"C'est...original comme passion."

Harmonie n'avait même pas eu le temps de répondre quoi que ce soit que le jeune homme repris sa phrase en rougissant.

"Mais c'est bien, je voulais pas dire que c'est étrange, enfin si..ça l'est mais...de la bonne, de la bonne façon, enfin...voilà."

Harmonie trouvait ce garçon vraiment attendrissant. Il rougissait pour un rien.

" Eh, calme toi... je ne vais pas te manger. Alors là, c'est sûr, tu ne mentais pas quand tu disais être timide."

Pour détendre l'atmosphère, Harmonie sortit un de ses ouvrages de son sac. Un petit lapin bleu à qui il manquait une patte fit son apparition.

" C'est une peluche pour mon ou ma future neveu ou nièce. Je l'ai commencé il y a 3 semaines et j'attend le reste de laine pour pouvoir le finir. "

Harmonie caressa doucement la tête de l'animal. C'était un des cadeaux qu'elle avait pris le plus d'amour à faire; ce petit lapin et la peluche serpent qu'elle avait finalement offerte à Ambre après l'avoir ensorcelé.

" Et toi, Sean, tu me montrerais tes oeuvres?"
Demanda t-elle le regard suppliant.
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Voyant qu'il commençait à perdre ses moyens au point de ne plus arriver à parler correctement, Harmonie lui assura qu'elle n'avait pas l'intention de le mordre et qu'en effet, il n'avait pas mentit en affirmant être timide.
En fait si, il avait mentit, parce qu'à ce stade ce n'était même plus de la timidité, ça en devenait une maladie. Il se demandait si un jour il finirait par devenir muet. Il se servait si peu de sa voix qu'il semblerait presque normal qu'il la perde...

La jeune fille sortit alors de son sac une peluche, un lapin visiblement, bleue. Sean commençait à la voir différemment, il n'avait jamais pensé qu'une élève de Serpentard puisse se promener avec une peluche dans son sac.

" C'est une peluche pour mon ou ma future neveu ou nièce. Je l'ai commencé il y a 3 semaines et j'attend le reste
de laine pour pouvo
ir le finir. "

"Je...Je suis sur que ça lui plaira une fois terminé. C'est déjà très joli, bien sur, mais...mais...ce sera parfait."

" Et toi, Sean, tu me montrerais tes oeuvres?"

Lorsqu'il était en première année, Sean avait pour habitude de montrer ses dessins à ses camarades de dortoir. La plupart d'entre eux lui répétait qu'il perdait son temps, et que le dessin ça ne servait à rien. Un jour, il leur avait montré un portrait qu'il avait fait d'une fille de sixième année, dont il était secrètement amoureux. Un de ses amis s'était emparé de la feuille, s'était précipité dans la salle commune et l'avait montré à tout le monde, risée générale. Sean avait brûlé le dessin, et s'était promis de ne plus jamais faire partager ses oeuvres, il préférait les garder secrètes.

"Je...je ne sais pas...Ce n'est peut-être pas une bonne idée, enfin je veux dire que ça ne vaut pas la peine, c'est que je ne suis pas très doué, ça t’ennuierais, j'en suis sur."

Il était tellement angoissé à l'idée qu'Harmonie ne le prenne mal qu'il en avait la respiration haletante.

"Je ne les ai jamais montré à personne" ajouta-t-il dans un murmure comme pour se justifier.
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Sean semblait selon Harmonie de plus en plus tendu. Mais la petite peluche semblait lui avoir fait changer de point de vue.

"Je...Je suis sur que ça lui plaira une fois terminé. C'est déjà très joli, bien sur, mais...mais...cesera parfait."

Harmonie sourit. Elle appréciait énormément qu'on la complimente pour son travail. A part sa famille, personne ne l’avait jamais complimenté pour ses oeuvres. Les serpentards à qui elle prêtait des ouvrages se contentaient de les utiliser sans même la remercier. Cela la touchait énormément. Même si Sean continuait à bafouiller, Hramonie se sentait en confiance avec lui.

" Merci, j'espère aussi que ça lui plaira."

Cependant lorsqu'elle lui demanda de voir ses oeuvres, le jeune homme sembla se raviser.

"Je...je ne sais pas...Ce n'est peut-être pas une bonne idée, enfin je veux dire que ça ne vaut pas la peine, c'est que je ne suis pas très doué, ça t’ennuierais, j'en suis sur."

* Pas très doué! Il plaisante là? D'après ce que l'on en a vu en cours il dessine à merveille!*

"Je ne les ai jamais montré à personne"

Harmonie écarquilla les yeux. Cet artiste de l'ombre n'avait alors jamais essayé d'aller dans la lumière? Mais soudain Harmonie se mordit la lèvre.

* Peut-être que ses oeuvres sont trop personnel... Mais ce serai trop dommage, il doit dessiner vraiment bien.*

" Je suis désolée, je ne voulais pas te mettre mal à l'aise. C'est juste que du peu que j'ai pû voir en cours, tu dessinais super bien. C'est juste dommage de ne pas partager ton talent avec les autres. Crois moi beaucoup doivent t'envier d'avoir un tel don. Et malheureusement la jalousie n'est pas toujours bonne conseillère."

Harmonie sourit en repensant à une scène en particulier.

" Si tu savais le nombre de fois où Mel m'a volé une aiguille et gaché tout mon tricot. J 'ai du recommencer encore et encore...Et je n'ai toujours pas terminé cette couverture."

Effectivement, au fond des tiroirs d'Harmonie traînait un tricot qui était là depuis bientôt 8 ans. Elle l'avait abandonné à la mort de Mel, n'ayant plus le plaisir de la continuer sans sa soeur.
Harmonie en avait hardé un sourire triste mais souriait tout de même... nostalgique.
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie s'excusa, en affirmant qu'elle ne voulait pas le mettre mal à l'aise. Apparemment elle avait du apercevoir quelques uns de ses dessins car elle le complimenta à ce sujet, Sean vira de nouveau au rouge écrevisse. Elle ajouta qu'elle trouvait dommage de ne pas partager son talent avec les autres, car beaucoup devaient l'envier. Le jeune homme n'en était pas persuadé.

Les Serdaigles étaient réputés pour être tolérant et créatifs mais la plupart de ses camarades le trouvait bizarre. On jugeait anormal qu'il s'intéresse plus à l'art qu'au Quidditch, qu'aux filles...

"Je...je ne crois pas qu'ils soient jaloux...on ne...on ne ne dirait pas en tout cas."

" Si tu savais le nombre de fois où Mel m'avolé une aiguille et gaché tout mon tricot. J 'ai du recommencer encore
et encore...Et je n'ai toujours pas terminé cette couvertur
e."


Harmonie eut soudain un triste sourire nostalgique. Sean aurait tout donné pour avoir le courage de lui demander de ne plus bouger, pour pouvoir la dessiner. Il n'avait pas besoin de faire un dessin très travaillé, juste de coucher en quelques traits cette expression de tristesse nostalgie, ce doux sourire, ce regard un peu perdu. Il tenta de mémoriser le plus de détails de son expression, pour pouvait la mettre sur le papier dès qu'ils se sépareraient.

"Je suppose que "Mel" est ta soeur ?"

C'était incroyable, dès qu'on ne parlait plus de lui, il maitrisait mieux ses bégaiements et s'exprimait de façon plutôt normal.
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
"Je suppose que "Mel" est ta soeur ?"

Harmonie tilta. Sa soeur adorée... C'était vraiment rare qu'elle parle aussi rapidement d'elle avec quelqu'un qu'elle venait de rencontrer.

* C'est bizarre, je me sens en confiance avec lui. Mais Mel serait furieuse de savoir qu'il est né-moldu... Oui, mais c'est bien la première personne depuis longtemps avec qui je me sens... aussi bien.*

Harmonie s'assit à même le sol, le dos contre le mur, et désigna la place à coté d'elle de la main.

" Viens t'asseoir je vais t'expliquer. "

Harmonie se doutait que cette proposition allait faire rougir à nouveau le jeune homme, mais elle ne se sentait pas capable de repenser à sa soeur, à sa famille... tout en restant sur ses jambes. Elle fouilla dans son sac et montra au garçon une photo de toute sa famille.

C'était la photo préférée d'Harmonie. C'était un soir de noël...à peine quelques mois avant la dernière bataille. On y voyait les Fernoys au complet. Son père était torse nu couché au sol, Au dessus de lui... Ses 2 garçons, Nathanaël et Lucas tentaient visiblement de l'écraser. Olivia avait dans la main droite la toute petite Ambre et de l'autre tenait un énorme gateau à la crème qu'elle tentait visiblement de lancer sur une jeune fille ressemblant traits pour traits à Harmonie, portant une petite fille d'une dizaine d'année sur le dos.

Sur cette photo, tout le monde riait. Et il n'y avait que les ennemis de la famille Fernoys pour remarquer de suite la marque des ténèbres tatoué sur le bras gauche des parents, et sur celui de Lucas.

" C'est elle, Mélodie. Ma soeur adorée. Elle voulait devenir mangemorte. Elle a été tuée lors de la grande bataille. Ainsi que mes parents. Lucas quant à lui est enfermé à Azkaban, pour avoir torturé et tué des né-moldus ou moldus. Ils ne restent plus que nous, Nathanaël, Ambre et moi."

Harmonie n'avait pas une seule fois regardé le jeune homme.

" Plutôt bizarre comme scène pour une famille de tueurs tu ne trouves pas? C'est la première fois que je la montre à quelqu'un, tout le monde ici considère les mangemorts comme des tueurs, point barre. Ils sont loin de s'imaginer ce genre de scène. Ils croiraient que j'ai trafiqué la photo. Mais toi je ne sais pas pourquoi j'arrive à te faire confiance. Je me sens bien avec toi. "

Harmonie sourit et passa son inde sur ses lèvres.

"On va garder ça pour nous, sinon Lucas serais capable de s'évader d'Azkaban pour te rajouter à sa liste."
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Après que Sean lui ai demandé si la dénommée Mel était sa sœur, Harmonie se laissa glisser contre le mur, pour s'asseoir à même le sol. Puis elle invita le jeune garçon à s'asseoir à coté d'elle en lui désignant la place d'un geste de la main. Sean se sentit rougir et baissa les yeux, il était vraiment très mal à l'aise avec cette idée mais il s’exécuta, laissant tout de même une distance d'au moins vingt centimètres entre lui et Harmonie.

La demoiselle fouilla un moment dans son sac et en sortit une photo qu'elle montra à Sean. C'était visiblement une photo de famille, tout le monde riait, et ils avaient tous l'air heureux. Rien n'aurait pu indiquer qu'il s'agissait d'une famille de mangemorts, si ce n'était la marque des ténèbres, présente sur certains avant-bras.

Harmonie lui désigna sa grande soeur du doigt, et l'informa qu'elle avait été tuée pendant la bataille, tout comme ses parents. Elle ajouta que son frère, Lucas, avait été envoyé à Askaban pour torture de moldus et de né-moldus. Sean avait beau savoir que n'importe quel membre de cette famille n'aurait pas hésiter une seconde à le tuer, il y a quelques années, il se sentait peiné. Personne ne méritait de vivres de telles pertes.

Le jeune homme avait toujours été un pacifiste, il trouvait la guerre barbare et souvent inutile. Et il jugeait que personne ne méritait de mourir, même ceux qui avaient fait des choses horribles, la prison était une bien meilleure alternative d'après lui. Il remarqua qu'Harmonie n'avait pas une seule fois regardé dans sa direction. Étrange, d'ordinaire c'était plutôt lui qui évitait le regard des autres...

" Plutôt bizarre comme scène pour une famille de tueurs tu ne trouves pas? C'est la première fois que je la
montre à quelqu'un, tout le monde ici considère les mangemorts comme destueurs, point barre. Ils sont loin de s'imaginer ce genre de scène. Ilscroiraient que j'ai trafiqué la photo. Mais toi je ne sais pas pourquoi j'arrive à te faire confiance. Je me sens bien avec toi. "


Sean écarquilla les yeux, il avait du mal à comprendre comment il pouvait mettre quiconque en confiance, alors qu'il était incapable d'être en confiance avec lui-même.

"Je trouve ça bien...enfin, que tu m'en ai parlé ! Pas ce qui est arrivé à ta famille, ça c'est terrible, je...Personne ne devrait vivre ça. Je suis désolé Harmonie je...toutes mes condoléances pour ta soeur, et pour tes parents."

Il aurait pu poser une main sur son épaule, la serrer dans ses bras, lui dire des choses rassurantes, mais le simple fait de penser à ces gestes le paralysait. Elle risquerait de mal le prendre, il serait ridicule, elle le rejetterai, c'était évident.

"On va garder ça pour nous, sinon Lucas serais capable de s'évader d'Azkaban pour te rajouter à sa liste."

Sean ne put s’empêcher de déglutir difficilement.

"Je..préfèrerai que ça n'arrive pas alors...enfin...gardons ça pour nous, comme tu dis."
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Contrairement à ce qu'elle avait pensé, Sean s'assit à ses cotés sans protester. Bien sûr, il avait rougi mais personne ne pouvait changer aussi vite.

"Je trouve ça bien...enfin, que tu m'en ai parlé ! Pas ce qui est arrivé à ta famille, ça c'est terrible, je...Personne ne devrait vivre ça. Je suis désolé Harmonie je...toutes mes condoléances pour ta soeur, et pour tes parents."

La maladresse du jeune homme attendrit la jeune fille. Le jeune homme avait donné ses condoléances oralement sans rien de plus, pas une main sur l'épaule, pas une accolade... Mais le jeune homme était surement déjà assez géné pour faire quoi que ce soit.
L'évocation de son frère eût l'effet escompté vu que le jeune homme se crispa et avala bruyamment sa salive.

"Je..préfèrerai que ça n'arrive pas alors...enfin...gardons ça pour nous, comme tu dis."

Là, il avait bluffé la jeune fille. Il avait répondu! Dire qu'elle avait fait ça pour le taquiner était un euphémisme, mais elle pensait que ça lui aurait coupé la parole. Mais non, il s'était repris et avait répondu.
Abasourdie, la jeune fille le regarda les yeux ronds. Son sourire s'agrandit de plus en plus.

" T'es vraiment un mec exceptionnel, Sean t'as le don de me faire rire! Et pourtant me faire rire alors que je pense à Mel... C'est vraiment un exploit! Merci!"

Aussi sans même y réfléchir, Harmonie prit le jeune homme dans ses bras et posa un baiser sur sa joue. Ce ne fût qu'après qu'elle réalisa ce qu'elle venait de faire. Elle lacha son étreinte et commençait à rougir de sa bêtise.

" Euh... Excuse moi! Je ne sais pas ce qu'il m'a pris. Je ne voulais pas te mettre dans l'embarras!"


* Bravo Harmonie, il te dis qu'il est timide et toi tu te jettes sur lui! Il va te fuir comme la peste à présent*
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
" T'es vraiment un mec exceptionnel, Sean
t'as le don de me faire rire! Et pourtant me faire rire alors que je
pense à Mel... C'est vraiment un exploit! Merci!"


La couleur de son visage devait être quelque part entre le coquelicots et le vermillon, deux nuances qu'il appréciait en peinture mais dont il se serait bien passé pour le moment. Tout à coup, Harmonie le prit dans ses bras et déposa un baiser sur sa joue. Surpris, Sean se raidit et eut un mouvement de recul, ce qui eut pour effet de faire cogner sa tête contre le mur de pierre derrière lui. Alors que la douleur lui brouillait la vue et l'obligeait à se mordre la lèvre.

" Euh... Excuse moi! Je ne sais pas ce qu'il m'a pris. Je ne voulais pas te mettre dans l'embarras!"

"Non, non, ne t'excuse pas ! C'était bien ! Enfin non ! Ce n'est pas ce que je veux dire, ce n'était pas bien ! Je veux dire que ça ne m'a pas plu, plus que ça ne devrait me plaire, mais c'était pas mal non plus hein ! Dans le sens ou c'est rien de grave, c'est juste...voilà"

*Et si tu pensais à reprendre ta respiration de temps en temps espèce de buse ?*

Il était riddicule. Peut-être qu'il n'avait jamais été aussi ridicule de sa vie, et ce n'était pas peut dire ! Mourrir, ça aurait été la meilleure des choses à faire maintenant, ou fuir, partir en courant, aller vivre en Finlande et ne plus jamais mettre les pieds à Poudlard.

De toute façon, si sa boite crânienne continuait de le faire souffrir comme si elle menaçait d'exploser, ce n'est pas en Finlande mais à l'infirmerie qu'il allait finir.
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsqu'elle l'avait pris dans ses bras, Harmonie avait distinctement senti le jeune homme se raidir, elle pu egalement entendre un "boum" assez sourd.

* Oups, il s'est fait mal.*

Aussi lorsqu'elle s'excusa, son interlocuteur paniqua.

"Non, non, ne t'excuse pas ! C'était bien !
Enfin non ! Ce n'est pas ce que je veux dire, ce n'était pas bien ! Je
veux dire que ça ne m'a pas plu, plus que ça ne devrait me plaire, mais
c'était pas mal non plus hein ! Dans le sens ou c'est rien de grave,
c'est juste...voilà
"

Harmonie se mordit la lèvre, pour ne pas à nouveau éclater de rire. Mais son ventre, gargouilla si fort qu'elle ne pouvez plus nier avoir faim.

" Tu n'as pas faim toi? Moi je vais te laisser, je meurs de faim. J'espère te revoir bientôt."

Harmonie aurait bien conduit le jeune homme à l'infirmerie, mais elle pensait que ce dernier n'aurait pas accepté. Aussi, elle se releva, parti pour faire la bise au jeune homme puis se rattrapa et ne lui fit qu'un signe de la main.

[Fin pour Harmonie, désolé mais je vais avoir moins de temps]
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Obéissance absolue [PV Sean Fitcher, Harmonie Fernoys]

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'enfer n'est rien face à la femme qu'on a trahie ( PV Darren O'Connor, Sean Fitcher)
» Sean Penn and Wyclef Jean: Hollywood, Hip Hop and Haiti
» Down - JAY SEAN - LIL WAYNE
» Sean Irbe (Serdaigle)
» Petite Harmonie & Boule de Granit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.