AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Celle qui était là avant

Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Vendredi 30 Août, au soir.

Après demain, c'était la rentrée scolaire à Poudlard. Cela faisait quelques années que Charlotte avait arrêté de se soucier de ce genre de choses mais cette année, le premier septembre signifiait de nouveau quelque chose à ses yeux : c'était le départ d'Eliott comme professeur. Ce n'était pas un départ définitif évidemment, il pourrait revenir à Londres quand il aurait du temps, mais quand même. Elle avait pris l'habitude de le voir presque tous les jours et l'idée de ne plus le voir que une ou deux fois par semaine était assez déprimante. Ils étaient sortis boire un verre ce soir-là dans le centre-ville de Londres mais elle n'avait pas vraiment eut le cœur à la fête. C'était bête, elle le savait, mais ne pouvait pas s'en empêcher. La nuit commençait à tomber et les lampadaires étaient allumés. L'air s'était rafraichi et elle avait plongé les mains dans les poches de sa veste pour se réchauffer. Elle s'apprêtait à prendre la main d'Eliott - c'était mieux que sa veste - quand elle entendit quelqu'un crier le nom de son petit-ami et qu'elle s'arrêta par réflexe. Une fille blonde se planta devant eux et adressa un grand sourire à Eliott. Son visage disait quelque chose à Charlie mais elle mit quelques secondes pour la replacer. Oh, Seigneur, Sandy Reynolds. Une Poufsouffle de leur année. La petite-amie d'Eliott en septième année.

- Eliott ! s'exclama-t-elle avec un sourire ravi. Ca fait longtemps, comment tu vas ? Et Charlotte Meyer ! Qu'est-ce que vous faîtes ici ?

De toute manière, elle ne l'avait jamais aimé. Lilly confirmera. Et maintenant qu'elle était devenue l'ex-copine de son petit-ami, elle l'aimait encore moins.

- Sandy, la salua-t-elle avec un sourire crispé et en se retenant de la jauger.

Un peu de tenue, quand même.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott n'avait jamais été nerveux à l'approche de la rentrée scolaire. Il avait toujours été de ceux qui étaient plutôt pressés de retourner au château, pour retrouver ses amis et échapper un peu à la surveillance de ses parents. Non, de toute son enfance il ne se rappelait pas avoir été anxieux une seule fois pour la rentrée, et il fallait qu'il le soit maintenant, à vingt-trois ans. C'était ridicule. Mais il avait tout simplement peur de ne pas être à la hauteur, c'était plus fort que lui. Il avait été boire un verre avec Charlie en centre ville et cela lui avait un peu changé les idées, tout en lui rappelant que bientôt ils ne pourraient plus passer autant de temps ensembles. Ils pourraient se voir une ou deux fois par semaine, bien sûr, mais c'était beaucoup trop peu à son goût. Il se retint de soupirer à cette pensée et se retourna, surpris, en entendant quelqu'un crier son prénom.

Quelle ne fut pas sa surprise de se retrouver face à Sandy Reynols, sa petite amie de septième année, son premier vrai amour. Il ne l'avait pas revu depuis la fête de fin d'année où elle l'avait quitté pour un Poufsouffle dont il avait préféré oublier le prénom, mais elle n'avait pas beaucoup changé.

"Sandy ! Ça fait plaisir de te revoir, assura-t-il avec un sourire. On vient juste d'aller boire un verre avec Charlie, et toi qu'est ce que tu fais dans le coin ?"


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Plaisir de te revoir ? Pourquoi cela lui faisait plaisir ? Charlie avait été en septième année avec eux et savait très bien - tout le monde le savait parce que Radio Poudlard avait fonctionné à plein régime à leur soirée d'ASPIC - que Sandy avait plaqué Eliott ce soir là pour finir dans les bras de Clark Peterson, un Poufsouffle de leur année. Et cela lui faisait plaisir de la revoir ? Charlotte ne put s'empêcher de froncer les sourcils, contrariée. Ca voulait dire quoi, quand ça nous faisait plaisir de revoir un ex ? Rien de bon en tout cas. Et allez que je te souris, rajoutons donc un peu une couche. Un verre avec Charlie. Évidemment, Charlie, ma petite-amie depuis huit mois parce que je compte à partir de Janvier, aurait été un terme plus juste. Charlotte croisa ses bras sur sa poitrine en jetant un regard à Eliott.

- Je rends visite à ma cousine ! annonça Sandy en souriant. Je vis à Manchester maintenant mais elle m'a invité à passer la semaine à Londres.

C'était bien Manchester, c'était loin.

- Et toi ? Qu'est-ce que tu deviens ? Ca fait étrange de te revoir ! ajouta-t-elle avec un rire. Mais très plaisir !

Quelqu'un d'objectif l'aurait qualifié de "cristallin". Charlie préférait le terme "de midinette". Et encore mieux, "très plaisir". Ben voyons.

- Et toi, Charlotte ? s'enquit Sandy comme si elle se rappelait soudain de sa présence.
- Je suis Auror, annonça Charlie avec un sourire hypocrite aux lèvres. J'arrête des criminels, des Mages Noirs, m'entraine à abattre des cibles à cinquante mètres, ce genre de choses.

Sandy lui adressa un regard étrange mais Charlie soutint son regard, sans que son sourire entendu ne quitte son visage. Le message était clair, non ?


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
-C'est vrai ça fait bizarre, renchérit-il quand Sandy affirma que ça faisait étrange de se revoir.

Il avait maudit la jeune fille pendant de longs mois, après leur rupture, et lui avait probablement souhaité une mort atroce. Mais, les années aidant, il avait appris à mettre sa rancœur de coté et avait à présente une vision bien plus positive de sa relation avec Sandy. Elle avait été sa première vraie petite amie, de celle qui comptait, et il gardait de bon souvenir de cette époque. La jeune femme les interrogea sur ce qu'ils étaient devenus et Eliott jeta un regard surpris à Charlotte quand celle-ci expliqua qu'en tant qu'Auror, elle s'entrainait notamment à abattre des cibles à cinquante mètres. C'était vrai, certes, mais ce n'était pas forcément une précision utile. Elle n'était quand même pas...jalouse ? Elle n'avait aucune raison de l'être, pourtant.

-Je bosse dans le monde moldu, comme chauffeur de taxi, s'empressa-t-il de répondre pour calmer la situation. Mais je vais remplacer un peu le Professeur Mason à la rentrée, ajouta-t-il avec un sourire qui se voulait confiant, et qui ne l'était pas du tout.

-Prof, vraiment ? J'y crois pas ! Oh non, tu te souviens quand Harris était arrivé, quand on était dans le couloir du septième étage, j'ai cru qu'il allait nous tuer. Qu'est ce qu'il avait dit déjà "une honte pour cette école" ? Elle éclata de rire et Eliott l'imita. Je suis sûre qu'il sera ravi de te revoir !


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Elle n'était pas jalouse, évidemment que non. Elle n'était pas possessive. Du moins pas à ce point. Elle était juste agacée, c'était tout. De toute manière, elle n'était pas de bonne humeur aujourd'hui, l'idée du départ d'Eliott la taraudant et devoir faire face au sourire de midinette de Sandy n'arrangeait pas son humeur. Elle avait pas mal de copines à Poudlard, dans presque toutes les maisons, y compris à Poufsouffle où avait étudié Sandy mais elles ne s'étaient jamais vraiment entendues, sans raison particulière. Sandy avait toujours été très proche de Jensen ce qui ne l'avait pas aidé à monter dans leurs faveurs, avec Lilly. Et puis même, Charlotte avait le béguin pour Eliott en septième année - elle avait eut beaucoup de béguin à Poudlard mais c'était tout de même important - et c'était le moment où Sandy et lui étaient ensemble. On aurait pu penser que cinq ans après Poudlard, son point de vue sur Reynolds avait évolué. Mais maintenant qu'elle se mettait à jouer sur le registre de "Oh, et tu te souviens quand...", elles n'allaient vraiment pas s'entendre. Et toi, Sandy, tu te souviens de cher Clark ? songea Charlie, peu charitable. Et en plus c'était sympa, le souvenir de "quand nous étions tous les deux dans des couloirs déserts". Elle ne voulait pas connaître la suite, sans façon. Et si en plus Eliott s'y mettait... Elle pouvait aussi bien les laisser tous les deux, hein, si elle dérangeait.

- Le couloir du septième étage ? Oh, Harris passait tout le temps par là, c'était tout près de la Tour de Gryffondor et il aime bien essayer de coincer des Gryffondor. Clark me disait d'ailleurs tout le temps que... Tu le connais, Sandy ? demanda-t-elle avec un sourire candide. Clark Stephenson, le meilleur ami du préfet de Poufsouffle, tu sais, Mark Bennet. Mark et Clark, les meilleurs amis du monde. Un grand blond. Ca te parle ?

Elle connaissait bien Clark en plus. Vu qu'elle était sortie avec le Mark pendant toute une année. Mais bon, ce n'était pas le sujet.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Alors qu'Eliott riait de bon cœur aux souvenirs de ses...frasques adolescentes, Charlie intervint pour affirmer qu'Harris se promenait toujours au septième étage dans l'espoir de coincer des Gryffondors. C'était bien son genre en effet, Eliott n'avait pas vraiment hâte de se retrouver en face de son ancien professeur de Sortilèges d'ailleurs. Charlotte ajouta alors que c'était Clark qui le lui avait dit, Clark Stephenson, avant de demander sur un ton innocent à Sandy si elle le connaissait. Eliott se tourna vers sa petite-amie en fronçant les sourcils, pas dupé une seule seconde par son sourire candide. Elle savait parfaitement que Sandy connaissait Clark, elle avait quitté Eliott pour lui au moment de la fête pour les ASPIC et la nouvelle avait fait le tour des invités avant même que lui ne soit au courant. A quoi elle jouait ?

"Clark ? Oui, je m'en rappelle maintenant ! Je l'avais complètement oublié ! Bien tenté Sandy. J'ai perdu tout le monde de vue après Poudlard, vous êtes restés amis vous ? C'est cool !
-On est ensemble en fait, répondit-il en attrapant la main de Charlotte. Depuis huit mois, ajouta-t-il avec un clin d’œil à l'intention de la jeune femme.
-Ah ok, c'est....Bah c'est cool !"


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte croisa le regard mécontent d'Eliott quand elle évoqua Clark Stephenson et ne cilla pas, son sourire parfaitement innocent n'ayant pas quitté ses lèvres. Elle posait une question tout à fait légitime ! Elle prenait juste des nouvelles d'un ancien camarade de classe à travers une fille qui l'avait connu... intimement. C'était de la pure curiosité, voilà tout. Et en bonne Poufsouffle, Sandy ne semblait pas savoir mentir avec aplomb puisqu'elle affirma qu'elle avait complètement oublié Clark. Et bien voyons. Tout le monde se rappelait de Clark et Sandy qui s'étaient donnés en spectacle en plein milieu de la fête. Et quand cette dernière finit par demander s'ils étaient amis, Charlotte se promis que si Eliott ne disait rien - non seulement elle lui en voudrait - mais en plus elle le dirait elle-même à Sandy. Elle n'allait pas continuer avec son jeu de cheveux longtemps, elle, la pub pour shampoing, ce n'était pas ici. Heureusement, elle sentit les doigts d'Eliott se glisser dans les siens et il lança qu'ils étaient ensemble depuis huit mois et répondit à son clin d'oeil par un demi-sourire, sans pouvoir s'en empêcher.

- Cinq mois, répliqua-t-elle en rapport à leur grand questionnement. Oui, ils avaient des discussions de couple importantes.

Néanmoins, Sandy ne sembla pas vraiment ravie par cette affirmation vu qu'elle lança un "c'est cool" qui manquait de conviction. Qu'est-ce qu'elle pensait faire ? De toute manière, elle avait rompu avec Eliott pour finir dans les bras d'un autre dix minutes après, elle n'avait aucune raison d'espérer. D'ailleurs, elle sembla le comprendre vu qu'elle se racla la gorge avant de reprendre la parole.

- Bref, je dois vous abandonner, ce fut cool de vous revoir, tous les deux, mais on m'attend. Eliott, ce fut vraiment un plaisir de te revoir, envoie moi un hibou à l'occasion, d'accord ? Salut Meyer !

Elle s'éloigna avec un dernier sourire à l'adresse d'Eliott et disparu au coin de la rue, tandis que Charlie se tournait vers Eliott, bras croisés sur sa poitrine.

- Pourquoi est-ce que tu as mis autant de temps à lui dire qu'on était ensemble ? Et tu vas lui écrire ?


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Après que Charlotte eut corrigé la durée de leur relation, arrachant un sourire amusé à Eliott, Sandy expliqua qu'on l'attendait mais que ça avait été un plaisir de les revoir, allant jusqu'à inviter Eliott à lui envoyer un hibou. Il haussa les sourcils, un peu surpris, ils ne s'étaient pas parlé en cinq ans, il ne voyait pas vraiment ce qu'il pourrait avoir à lui dire. Il garda toutefois ses réflexions pour lui et se contenta de sourire à son ancienne camarade.

"C'était sympa de te revoir, à plus !"

Il avait gardé la main de Charlotte dans la sienne et s’apprêtait à se remettre à marcher mais la jeune femme se libéra de son étreinte pour croiser les bras sur sa poitrine. C'était mauvais signe. Ce désagréable pré-sentiment fut confirmé par la question de sa petite-amie, qui visiblement n'avait pas du tout apprécié cette rencontre. Pourtant il n'y avait pas de quoi faire une scène, il n'y avait rien. Sandy et lui c'était de l'histoire très ancienne, il avait presque le sentiment que c'était dans une autre vie.

"Qu'est ce que tu voulais que je fasse ? Je ne peux pas saluer les gens en commençant par "nous sortons ensembles depuis huit mois" ou me promener avec une pancarte. Il avait du mal à cacher un certain amusement, mais c'était plus fort que lui, il trouvait Charlotte adorable quand elle croisait les bras comme ça. Et non, je ne vais pas lui écrire, je n'ai aucune raison de le faire, assura-t-il sur un ton plus rassurant. Et après c'est moi qui suis jaloux...." ajouta-t-il avec un sourire moqueur.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Une rencontre tout à fait sympa, évidemment, il n'y avait rien de plus amusant que de tomber sur ce qui avait sûrement été le premier grand amour de son petit ami en pleine rue. Elle se promit d'inviter Lilly à déjeuner dès demain pour l'entretenir de l'affaire Reynolds, ainsi que d'écrire un long hibou à Harriet pour pouvoir critiquer entre filles comme elles aimaient bien le faire du temps où elles étaient toutes les trois dans le même pays. De toute manière, elle allait revoir Harriet en Octobre et cette idée l’enthousiasmait énormément car elle ait hâte de revoir son amie qui lui avait énormément manqué. Mais avant de revoir son amie, elle avait d'autres choses à régler. Comme cette histoire de Sandy.

- Je ne te parle pas des gens, répondit-elle comme si c'était une évidence. Mais de tes ex-copines. Cela leur évitera de te faire un numéro de charme devant moi.

Néanmoins, la réponse d'Eliott qui lui assura qu'il n'allait pas lui écrire la rassuraa. Tant mieux, elle n'avait pas envie de voir Sandy - enfin, voir était un bien grand mot étant donné qu'elle ne lirait jamais la correspondance d'Eliott ni ses messages - glisser des sous-entendus derrière ses mots.

- Et je ne suis pas jalouse ! affirma-t-elle. Sinon je t'aurais embrassé devant elle afin de faire passer le message. Ce que je n'ai pas fait.

Parce qu'elle n'était pas jalouse. Ou du moins, pas à ce point.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott leva les yeux au ciel avec un soupir, sans réussir à retenir un sourire amusé en entendant Charlotte parler de numéro de charme. Si ça ce n'était pas de la jalousie...Pourtant elle n'avait rien à envier à Sandy, et puis cette dernière ne s'intéressait pas du tout à lui, c'était même elle qui l'avait quitté. De toute façon cette histoire remontait à des années, cela faisait longtemps qu'il avait oublié Sandy. Il rit quand Charlotte répondit qu'elle n'était pas jalouse -il répondait exactement la même chose quand elle lui faisait la remarque- sinon elle l'aurait embrassé devant Sandy.

"Tu aurais pu...répondit-il avec un sourire. C'est pas moi que ça aurait dérangé."

Il se pencha vers elle pour lui voler un baiser avant d'attraper sa main pour se remettre à marcher.

"Je l'aurais fait si on avait croisé Mark Bennett.

Il exagérait peut-être un peu. Quoique...Il n'avait jamais été ami avec Mark Bennett, mais il l'appréciait encore moins depuis qu'il avait écopé du statut d'ex petit-ami de Charlotte, forcément. Il n'en savait que très peu sur les précédentes histoires de sa petite-amie, n'ayant jamais abordé le sujet. C'était peut-être l'occasion.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte prit un air vexé lorsque Eliott leva les yeux au ciel lorsqu'elle parla de "numéro de charme". Elle parlait sérieusement en plus ! Elle était là, elle l'avait bien vu.

- Pour ton information Warlock, il n'est pas normal de secouer ses cheveux ainsi. Soit Reynolds essayait de se débloquer la nuque soit j'ai raison.

Elle lui adressa un regard entendu lorsqu'il lui affirma qu'elle aurait pu l'embrasser devant Sandy. Cela ne l'aurait pas dérangée non plus en théorie mais il fallait tout de même conserver un peu de tenue, ils ne sortiraient plus du tout sinon. Elle aurait d'ailleurs aimé qu'il l'embrasse plus longtemps que cela... Eliott partait demain et plus les heures passait moins Charlotte avait envie de laisser partir pour l’Écosse pendant quatre mois. Elle se laissa entrainer pour qu'il continue leur chemin après l'épisode "Sandy" et tourna des yeux surpris vers son petit-ami quand il mentionna Mark. Elle n'avait plus pensé à lui depuis des années, ils avaient rompu à la fin de leur sixième année, pendant les vacances de Pâques... Il y a une éternité en somme.

- Mark ? Je ne sais même pas ce qu'il est devenu. Et puis même, il n'a jamais été le plus important, honnêtement !

Il était son premier vrai petit ami, c'était vrai. Mais ils n'avaient pas eu une relation très facile et c'était séparés en mauvais termes. Son premier vrai amour, c'était une autre histoire. Une histoire qu'Eliott n'aimerait sûrement pas entendre d'ailleurs et une histoire qu'elle n'avait pas très envie de raconter. Les amours passés n'étaient vraiment pas un bon sujet de conversation dans un couple. Vraiment pas du tout.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
-Ne m'appelle pas comme ça, Meyer, répliqua-t-il. Il détestait qu'elle l'appelle par son nom de famille. Et même si tu as raison on s'en fiche parce que Sandy c'est de l'histoire ancienne, et que ses mouvements de cheveux n'intéressent personne.

Certainement pas lui en tout cas, il préférait les cheveux de Charlotte, dont il adorait l'odeur. Ça lui manquerait, quand il serait à Poudlard, de ne plus pouvoir y enfouir son visage quand elle dormait contre lui. Il chassa ses pensées de son esprit, décidé à profiter de sa petite amie tant qu'il le pouvait, et attrappa la main de la jeune femme pour se remettre à marcher.

-Et qui c'était, ce "plus important" ? demanda-t-il en haussant les sourcils, intrigué.

Il aurait du savoir que c'était le genre de questions qu'il regretterait d'avoir posé, mais pour le moment il était trop curieux pour se rappeler qu'il n'était jamais agréable d'entendre parler des anciens copains de sa petite amie. Il se demandait si Charlotte avait eu beaucoup de petits-amis d'ailleurs, si certaines de ses relations avaient duré longtemps, ça faisait beaucoup de questions, mais ils avaient toute la soirée.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Excuse-moi, souffla Charlotte quand elle vit Eliott se brusquer quand elle prononça son nom de famille.

Elle ne le faisait pas pour être méchante ou blessante, c'était quelque chose qu'elle faisait parfois, comme avec Lilly ou Jensen, voire même Seamus, même si c'était très courant de s'appeler par son nom de famille au BDA. Et puis même si elle comprenait le fait qu'Eliott associait son nom à son père et à sa famille, elle, elle l'associait à son petit-ami et pas à John Warlock, leader du SPAM coincé au dix-neuvième siècle. Elle aurait bien dit dix-septième mais comme il laissait apparemment sa fille sortir sans chaperon, elle lui avait accordé deux siècles supplémentaires.

- C'est toi, répondit-elle avec un sourire en passant ses bras autour de son cou pour l'embrasser longuement.

C'était vrai en plus, elle était sincère et elle le pensait. Elle aimait énormément Eliott et n'imaginait pas se séparer de lui. Il avait pris une place énorme dans sa vie en quelques mois et n'imaginait pas vivre autrement qu'avec lui. Alors certes, elle avait eu des relations auparavant, plus ou moins longues, elle avait déjà été amoureuse elle ne le nierait pas, mais rien ne s'approchait de ce qu'elle vivait avec Eliott ou de ce qu'elle ressentait pour lui. Et c'était tant mieux d'ailleurs.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott répondit au sourire de Charlie quand elle lui assura que c'était lui, le "plus important". Il ne demandait qu'à la croire. Il referma ses bras autours de sa taille et passa une main dans ses cheveux blonds en l'embrassant longuement. Ce qu'elle allait lui manquer. Leurs lèvres finirent par se quitter mais il maintint son étreinte un instant, gardant Charlotte contre lui.

"Je suis sûr que tu dis ça à tous tes copains..." répondit-il avec un sourire.

Il entremêla ses doigts à ceux de la jeune femme avant de se remettre doucement à marcher. Il n'était pas naïf au point de croire que Charlotte n'avait fréquenté personne avant lui, ils avaient tous les deux connus d'autres histoires, même si Charlie était de loin sa plus sérieuse relation, la plus importante oui. Toutefois ils avaient tous les deux un passé, et il était assez curieux de connaitre les aspect de celui de sa petite-amie qu'il ne connaissait pas.

"Ne m'épargne pas, c'est mauvais de vivre dans l'illusion, vas-y, brise moi le cœur !" lança-t-il non sans une certaine théâtralité.



Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte se détacha d'Eliott avec un grand sourire et elle ne résista pas à l'envie de lui voler un dernier baiser tandis qu'il conservait ses bras autour de sa taille. Elle prit une mine faussement outrée lorsqu'il lança qu'elle devait dire ça à tous ses copains.

-  Serais-tu en train d'insinuer que j'ai des mots d'amour tout faits à ressortir ? Et moi qui comptais te jurer un amour éternel, je crois que je suis trop vexée pour ça, désormais ! s'exclama-t-elle, taquine.

Tandis qu'ils se remettaient à marcher, elle jeta un regard amusé à Eliott quand il lui demanda de ne pas l'épargner. Le passé était toujours un sujet délicat et même si elle ne reniait pas le sien, ce n'était pas vraiment le sujet du siècle à aborder en amoureux... Mais elle n'allait pas mentir à Eliott, de toute manière.

-  Dans Sorcière Hebdo, ils affirment que les illusions maintiennent le couple à flots, précisa-t-elle, amusée. Enfin... Il n'y a rien de vraiment passionnant. Je suis sortie avec Mark en sixième année, ça tu le sais déjà... Il y a eu Gabe Stephenson en septième année, à la fête des ASPICS, juste un baiser... Hum...

Il y avait bien Alexander mais elle avait l'impression qu'il serait le plus dérangeant pour Eliott.

- Je suis sortie avec un moldu quand j'avais vingt ans, six mois ou quelque chose comme ça, c'était un Américain du nom de Roy. Il y a eu un avocat de la Justice Magique aussi, quelques mois, quatre ou cinq. Et de mai de l'année dernière à septembre dernier, il y a eu Helmet - oui, mes copines ont aussi ri quand j'ai avoué son prénom - mais ça s'est vraiment mal fini, je ne le supportais vraiment plus. Il était tout le temps en train de me demander "tu ne trouves pas que cette jupe est bien trop courte ?" ou "tu ne vas pas sortir comme ça quand même ? Et tu vas rentrer à quelle heure, encore ?". Ça a fini sur une énorme dispute, bref, une catastrophe, conclut-elle en haussant les épaules. Quelques relations d'un soir, aussi. Et... j'ai eu une longue relation sérieuse en sortant de Poudlard, de plus d'un an.

Ça coinçait toujours un peu plus, celle-là.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott ne mit pas longtemps à décider des es ex-copains de Charlotte qu'il n'aimait pas, par principe, et de ceux qu'il aurait aimé voir mourir dans d'atroces souffrance, Helmet à titre d'exemple. Oh il était bien content que cela ce soit terminé avec Charlotte, ils n'auraient pas cette conversation en ce moment sinon, mais il trouvait vraiment inadmissible la façon dont il avait pu lui parler.

"Des relations d'un soir ? Je te croyais plus sage..." répondit-il avec un sourire plus amusé qu'autre chose.

Il était bien placé pour lui faire la morale tiens. Il fut surpris lorsque Charlie termina en expliquant qu'elle était sortie avec un garçon pendant plus d'un an, une relation assez sérieuse visiblement. Elle ne lui en avait jamais parlé, ce qui en soit n'était pas étonnant, personne ne parlait de ses anciennes histoires. Mais un an cela lui paraissait énorme, il sortait avec Charlie depuis huit mois et c'était plus que sérieux pour lui, que pouvait-on bien ressentir pour quelqu'un après un an ? Et comment se rendait-on finalement compte que ce n'était pas la bonne personne ?

"C'est long...commenta-t-il finalement. Très fine observation. Comment ça s'est terminé ?"

Ce n'est qu'une fois qu'il eut posé sa question qu'il réalisa que Charlotte n'avait peut-être pas envie d'en parler, surtout si cela c'était mal fini entre eux. Pour la délicatesse on repasserait.



Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Je suis très sage, je pense que tu es plus que bien placé pour le savoir, répondit-elle avec un sourire entendu.

A vrai dire, elle n'avait pas très envie de s'attarder sur ce genre de choses. Ce n'était pas une question de honte ou de fierté, mais c'était toujours un sujet délicat. Certes, c'est elle qui avait commencé avec Sandy, mais c'était différent. Ses anciennes relations étaient tout de suite plus abstraites que Sandy Reynolds qui leur tombait dessus dans la rue avec ses grands sourires et ses airs charmeurs. Comme elle l'avait prévu, Eliott s'attarda sur sa relation avec Alexander et Charlotte coinça une mèche de cheveux derrière son oreille, gênée.

- Et bien... Comme tout le reste de cette histoire en fait : tranquillement, expliqua-t-elle en haussant les épaules. Elle avait eu du mal, mais les années lui avait permis de prendre du recul sur cette relation, ce premier vrai amour. On avait vingt-ans et on ressemblait à un couple de retraité qui avait quarante ans de mariage derrière lui ! On s'était précipité tous les deux, on avait fait des tas d'erreurs... Et... Je ne sais pas vraiment, je pense qu'on s'aimait beaucoup, je l'aimais, mais il n'y avait rien de passionné et au bout d'un moment, même plus rien de vraiment enthousiaste. On a essayé de relancer les choses, on avait pensé à emménager ensemble, il m'avait demandé mais... C'est nos amis respectifs qui nous ont ouvert les yeux, un peu. Si on s'ennuyait à vingt-ans, qu'est-ce que cela allait être pour la suite ? Mais il n'y avait pas de conflits ni quoi que ce soit, alors pourquoi rompre ? C'est ce que je me demandais. C'était peut-être ça, une relation longue, en fin de compte.

Se rendant compte qu'elle s'était emportée sans s'en rendre compte, Charlotte s'interrompit brusquement et rougit, croisant le regard d'Eliott avec un peu d'anxiété.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott écouta le récit de Charlotte avant de hocher la tête pensif. C'était assez effrayant ce qu'elle racontait finalement. Tomber dans la routine, s'ennuyer, étaient-ce des choses qui arrivaient forcément ? Finissaient-on toujours par se lasser, par s'habituer ? Il n'avait pas la moindre envie que leur histoire finisse comme ça. Elle n'en prenait pas le chemin, mais ça devait être le genre de choses dont on ne se rendait compte que lorsqu'il était trop tard. Il n'était jamais resté avec la même fille plus d'un an, il n'avait aucune expérience dans les relations longue, mais espérait que celle de Charlotte n'en était pas un bon exemple.

Il lui sourit en la voyant rougir, visiblement consciente de s'être un peu laissée emporter.

"Ou peut-être pas, répondit-il en écho aux paroles de la jeune femme. On verra bien."

Il n'était décidément pas du genre à s'inquiéter de l'avenir au point d'en oublier de profiter du présent. Passant un bras dans le dos de sa petite amie, il se pencha vers elle et l'embrassa longuement.

"Mais j'avoue ne pas vraiment comprendre comment je pourrais m'ennuyer..." reprit-il avec un grand sourire.

Il n'était pas certain de grand chose, mais était près à parier qu'il serait encore amoureux de Charlotte pendant très longtemps.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte avait mis du temps à s'en rendre compte, elle avait dû acquérir la maturité nécessaire pour prendre du recul sur elle-même, mais elle savait qu'elle avait besoin de prévoir, d'organiser et de contrôler pour se sentir rassurée. Elle avait besoin d'anticiper, de savoir ce qui l' attendait, elle détestait se sentir inutile, ne pas avoir l'impression d'avoir les choses en main. C'est pour cela qu'elle organisait beaucoup de choses, listait, préparait, anticipait à l'avance et avait du mal avec l'idée de se laisser surprendre par quelque chose. Eliott, c'était un peu l'inverse. Plus qu'un peu même. Ils se complétaient sur ses points-là, Eliott apportant souvent de l'imprévu dans ses plans bien orchestrés et Charlotte songeait parfois, ou espérait du moins, lui apporter un peu de sens des réalités. Elle avait l'impression qu'ils se ressemblaient sur cetains points mais s'opposaient complètement sur d'autres et au final, ils s'entendaient plus que bien au point qu'elle se demandait pourquoi ils n'étaient pas sortis ensemble plus tôt.

- Oui, on verra, souffla-t-elle alors qu'elle n'était vraiment pas du genre à avoir ce genre de philosophie. Mais que pouvaient-ils faire d'autre ? Ils n'allaient pas aller voir le Professeur Hellsoft pour qu'elle lise leur marc de café tout de même.

Elle adressa un sourire à Eliott quand il se pencha vers elle et sourit contre ses lèvres tandis qu'il l'embrassait, profitant de cette étreinte et lui rendant son baiser. Elle lui adressa un sourire quand il se sépara d'elle et rit doucement à sa remarque. Il allait lui manquer horriblement lorsqu'il partirait en Écosse, c'était abominable.

- Ça c'est parce que l'amour rend aveugle, répondit-elle, malicieusement.

Ou tout simplement parce qu'ils étaient faits pour être ensemble, aussi.

RP TERMINE


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Celle qui était là avant

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'était mieux avant ?
» L'avenir c'était mieux avant - Adolf
» Tirer un bon coup, c'était mieux avant (attention : vidéo en vo)
» pourtant elle était intelligente avant de tomber amoureuse. ∞ (amira)
» • Raphaël - Avant j'étais gentil, mais ça c'était avant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-