AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Les étudiants [Jeremy & Rosaleen]

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1003

Voir le profil de l'utilisateur
8 septembre 2007

C'était une belle journée à Bristol, et les grands jardins de l'académie Lycaon étaient arpentés par de nombreux élèves profitant d'une heure libre pour prendre le soleil. Parmi eux, un gros chien doré couraient à toute allure, ravi de se dégourdir un peu les pattes. Le sportif arrogant et m'as-tu-vu avait bien du mal à supporter autant de temps assis en cours sans le moindre entraînement de Quidditch pour se détendre, après des années dans l'équipe de sa maison. L'envie de fonder une équipe amateur à Bristol le titillait, mais ce n'était vraiment pas sérieux avec la charge de travail qu'il allait avoir cette année...

Jeremy était occupé à courir après le pauvre chat de Bianca, sa camarade de promotion et son ancienne rivale, lorsque deux jambes fines et blanches attirèrent son attention. Si son flair ne le trompait pas... Mais oui ! C'était Rosaleen, sa tutrice !! Jeremy aboya avec enthousiasme en se dirigeant vers la jeune fille, avant de regagner sa forme humaine en arrivant à sa hauteur.

"Mais si ce n'est pas ma tutrice préférée !", lança-t-il joyeusement avant de déposer une bise sur sa joue. "Comment vas-tu ?"

En arrivant à l'académie quelques jours plus tôt, Jeremy et Rosaleen avaient pris le parti de ne pas reparler de la dispute qui les avait opposé quelques mois auparavant. Ils avaient bien fait, car Jeremy se prenait à beaucoup apprécier sa camarade, en dépit de leurs grosses divergences d'opinion et d'éducation...


Rosaleen MarchebankPremière dameavatar
Messages : 361

Voir le profil de l'utilisateur
Rosaleen rassembla ses livres et abandonna la fraicheur de la bibliothèque de l'Académie Lycaon pour reprendre les grands escaliers qui lui permettraient de sortir dans le parc, encore agréable à cette période de l'année où la température permettait pour le moment de s'installer dans l'herbe pour y travailler, ce qui était tout de même un cadre bien plus agréable que l'austère bibliothèque de Métamorphose. Les cours avaient repris depuis quelques jours et Rosie s'était replongée avec plaisir dans ses traités de métamorphose, même si un devoir en métamorphose animale lui posait un véritable casse-tête. Les études de troisième année étaient vraiment plus difficiles que celles de la deuxième. Elle en était là de ses pensées quand un aboiement lui fit tourner la tête en direction d'un Golden Retriver qui finit par se redresser en Jeremy Baker. La vision lui arracha un sourire réjoui, sourire qui s'accentua encore, ajouté au rosissement de ses joues, quand Jeremy lui déposa une bise sur la joue. Elle n'avait pas vraiment l'habitude de ces gestes spontanés d'affection. Ils avaient tous les deux fait le choix de ne pas évoquer leur léger différent il y a quelques mois et leurs relations n'en n'étaient que plus cordiales et agréables.

- Fort bien ! répondit-elle avec un sourire enjoué. Et comment va mon première année préféré ? Sache que j'ai vanté tes mérites à mes camarades, les grands paris sont pour savoir qui de Bianca ou toi aura les meilleures notes aux examens finaux ! lança-t-elle, rieuse. Ne me déçois pas, ma bourse compte sur toi !

Elle réajusta les livres qu'elle portait tout en reprenant la parole.

- Si je me retrouve ruinée, je serai obligée de vendre tes petits secrets de petit-ami de joueuse célèbre à Sorcière Hebdo pour assurer ma subsistance ! ajouta-t-elle, malicieuse.



Avatar par Outlines

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1003

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Jeremy Baker le Mar 24 Sep 2013 - 12:50, édité 1 fois
Jeremy éclata de rire lorsque Rosaleen lui annonça avoir parié sur les résultats de Bianca et lui. 

"Je suis flatté", répondit-il avec sincérité. "Mais nous allons avoir de la concurrence, j'ai l'impression que le niveau est très élevé. C'est un peu intimidant, honnêtement ! Quant à Bianca, sache que nous avons décidé de travailler ensemble ! Tu sais ce qu'on dit, il faut toujours garder ses ennemis près de soi... Je plaisante, bien sûr. Elle m'a l'air sympathique, bien que particulièrement réservée. Cette école de Salem dont elle vient me semble un peu étrange, elle était d'ailleurs assez réticente quand je la questionnais à ce sujet."

Jeremy haussa les épaules, avant de revenir sur le second sujet qu'avait évoqué Rosaleen. Si son interlocutrice plaisantait, elle avait en réalité titillé Jeremy sur le sujet précis qui l'agaçait depuis plusieurs jours.

"M'énerve, d'ailleurs, Sorcière Hebdo !", grommela-t-il. "Juliet a à peine eu le temps de faire deux entraînements qu'ils écrivaient déjà sur elle ! Je sais bien qu'elle n'a rien d'une fille ordinaire, mais je n'aime pas vraiment avoir à la partager avec l'Angleterre entière, et encore moins avec ce McGowan. Il a une sale tête et puis je n'ai pas du tout aimé l'article d'avant-hier..."

Jeremy réalisa alors qu'il ne devait pas être agréable pour Rosaleen de l'entendre rouspéter, et perdit aussitôt son air renfrogné.

"Hum, désolé, je ne vais pas tout de même pas t'embêter avec mes histoires de couple. Et toi, alors, y a-t-il un homme dans ta vie ?"


Rosaleen MarchebankPremière dameavatar
Messages : 361

Voir le profil de l'utilisateur
Dire qu'il n'y avait pas de concurrence à l'Académie Lycaon aurait été mentir. Ils étaient l'élite de la métamorphose mondiale et n'avaient pas l'habitude d'être contestés dans leur place de premier de la classe en métamorphose. L'émulation était certaines, ils étaient poussés à se dépasser mais les premières années étaient souvent placées sous le signe de la camaraderie. Cela se détériorait un peu dans les années qui suivaient car ils étaient de moins en moins nombreux mais Rosaleen s'était toujours sentie bien au sein de l'Académie, c'était une deuxième maison pour elle. Certains disaient que c'était Poudlard, leur deuxième maison, elle l'avait entendu plusieurs fois. Mais pour Rosie, c'était vraiment Lycaon. Il n'y avait que là qu'elle avait pu s'intégrer facilement, sans que son nom de famille ne soit jugé étant donné qu'il n'avait pas d résonance particulière aux oreilles des étudiants étrangers.

- Mais quel Serpentard ! s'exclama-t-elle d'un ton amusé. Et moi qui voyait en toi un preux Gryffondor ! lança-t-elle lorsque Jeremy affirma qu'il gardait ses ennemis près de lui.

Elle l'effleura de son épaule dans un geste qui visait à être réconfortant lorsque le jeune homme mentionna Sorcière Hebdo. Cela ne devait pas être facile de voir sa petite-amie à l'affiche d'un journal aussi lu, surtout si on lui prêtait une liaison avec un autre.

- Cela signifie au moins qu'elle ne passe pas inaperçue et la renommée est importante pour un joueur, c'est ce qui lui permet de décrocher des contrats ! tenta-t-elle, incertaine.

Elle ne savait pas vraiment comment consoler Jeremy, elle n'avait jamais vécu cette situation et ils n'étaient pas assez proches pour qu'elle ait la méthode parfaite pour s'occuper d'un Jeremy Baker contrarié. Elle s'apprêtait à rajouter quelque chose mais Jeremy la prit de court en demandant s'il y avait quelqu'un dans sa vie. Rose rosit instantanément et détourna le regard gêné. C'était la première fois qu'on demandait cela de manière aussi... naturelle.

- Oh non ! s'exclama-t-elle, mal à l'aise. Je ne suis pas fiancée. Réalisant que pour une personne normale cela n'allait pas de soi, Rosaleen s'empressa d'expliciter sa pensée. Je ne peux fréquenter que la personne que je vais épouser.


Avatar par Outlines

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1003

Voir le profil de l'utilisateur
"Je suis un preux Gryffondor, à votre service mademoiselle", s'exclama Jeremy d'un ton pompeux, en faisant un salut chevaleresque avec plein de moulinets des bras. Son enthousiasme disparut néanmoins à l'évocation de Sorcière Hebdo, et la tentative de Rosaleen de positiver ne lui tira qu'un "Mouais" peu convaincu. La réponse de la jeune fille à sa question eut néanmoins le don de lui faire oublier totalement Juliet et le magasine, tant il était sous le choc.

*Mais...mais...*, songea-t-il en ouvrant de grand yeux ébahis. *Pas de copain avant le mariage ?! Mais c'est triste !! Et puis on est au XXIe siècle tout de même ! Et elle a vingt ans ! Elle ne peut pas être sérieuse... Mais si, elle rougit, elle a l'air gêné... Par le slip de Dérébusor !*

Ce n'était peut-être pas très courtois d'insister, mais Jeremy ne put s'empêcher de mettre les pieds dans le plat et de la questionner à nouveau. Sa surprise à l'idée que l'on puisse encore imposer cela à un jeune de nos jours était trop grande. Nott était bien sorti avec Olivia, O'Connor avec Natasha... Pourquoi cette restriction ne s'appliquait-elle qu'à Rosaleen ? Parce qu'elle était une femme, peut-être ? Dans tous les cas, il trouvait cela stupide et injuste, même s'il garda cette opinion pour lui.

"Vraiment ? Tu ne peux pas avoir de petit-ami, même comme ça, pour quelques temps, sans que ça soit sérieux ?"

Jeremy secoua la tête en signe d'incrédulité, dévisageant la jeune femme sous un angle nouveau. Elle lui semblait jeune, comme lui, et pourtant elle pensait déjà à l'avenir, au mariage, à la famille... Lui était bien loin de ces considérations, il avait encore le temps. Le temps de faire les études, de grandir, de voir venir...et c'était très bien ainsi.

"Donc tu n'as jamais été en couple, alors ? Et tu...sais qui tu voudrais épouser ?"



Rosaleen MarchebankPremière dameavatar
Messages : 361

Voir le profil de l'utilisateur
L'expression faciale de Jeremy était tout à fait fascinante et amusante. Il semblait à la fois surpris, horrifié tout en ayant l'air de ne pas vraiment la croire. Elle avait toujours trouvé amusant les gens que l'on semblait pouvoir lire comme dans un livre ouvert, qui affichaient leurs émotions ouvertement et dont on pouvait presque lire les pensées sur leur visage. Rosaleen avait grandi dans un monde de retenue et de convenances. Elle n'était pas une statue, évidemment, et il lui arrivait de se laisser déborder par ses sentiments mais elle faisait des efforts et essayait de garder une expression cordiale et posée en toutes circonstances. Et elle avait l'impression de s'en sortir plutôt bien, surtout qu'elle redoublait d'efforts dans les réceptions mondaines afin d'être irréprochable.

- Tu ne trouves pas dommage le fait d'avoir une relation qui ne soit pas sérieuse ? Une relation amoureuse n'est-elle pas basée sur le sérieux de la chose, justement ? s'enquit-elle, véritablement curieuse.

Elle avait entendu parler de ces gens qui se contentaient de passer une nuit avec l'autre, sans même le connaître et elle trouvait cela malheureux et profondément irrespectueux envers soi-même voire même envers l'autre. Lorsque Jeremy lui demanda si elle avait déjà été en couple, son cœur rata un battement. Elle avait eu une longue relation avec Matthew Connolly, le Capitaine de Jeremy, pendant un long moment mais cela avait toujours été secret et elle refusait de le confier maintenant. Elle appréciait Jeremy mais si Rosaleen savait une chose, c'était qu'un secret n'était vraiment secret que lorsqu'une seule personne le connaissait. Ou alors lorsque l'autre personne était morte, comme elle l'avait lu dans un ouvrage de la bibliothèque de ses grands-parents. La mort de Jeremy n'était pas dans ses plans actuels aussi fit-elle le choix de se taire.

- Non, jamais, mentit-elle tranquillement. Et non, je ne sais pas. J'ai été fiancée un temps mais il s'est avéré qu'Arthur... préférait les garçons, cela n'avait jamais été une relation amoureuse. Et je n'ai pas rencontré de potentiel garçon qui puisse plaire à mes grands-parents !

Elle songea un instant à la petite-amie de Jeremy, qui était la petite fille d'Adriana Flint si ses souvenirs de généalogie étaient intacts. Puisque Jeremy se montrait curieux...

- Cela ne pose pas de problèmes aux grands-parents de Juliet qu'elle fréquente quelqu'un ?


Avatar par Outlines

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1003

Voir le profil de l'utilisateur
"Si", répondit Jeremy en haussant les épaules. La personne avait qui il avait eu une aventure que l'on pouvait sans hésiter qualifier de non sérieuse, c'était avec Kelsey et on pouvait dire qu'il le regrettait amèrement aujourd'hui... Néanmoins, ce n'était pas pour autant qu'il partageait le point de vue de Rosaleen, qu'il jugeait légèrement moyen-âgeux.

"Mais il y a une marge entre une relation sans importance et un mariage, je trouve... Comment peux-tu savoir si la personne avec laquelle tu te fiances est la bonne pour toi, si tu ne la fréquentes pas avant ? Je trouve ça dommage."

A son tour, Jeremy observa Rosaleen avec curiosité, avant d'esquisser un sourire crispé à sa question. Ah, les Flint, les fameux Flint...

"Pour être honnête, je n'en ai aucune idée... Mais Juliet m'a demandé de les rencontrer, donc je suppose que je serai bientôt fixé. J'appréhende un peu, je ne pense pas que j'ai besoin de te dire que nous n'appartenons pas au même monde eux et moi. Les bonnes manières, l'étiquette, tout ça je n'y connais rien... Mais même s'ils désapprouvent, Juliet et moi commençons à avoir de l'entraînement. Même les journaux s'y mettent. Enfin, j'aimerais bien leur faire une bonne impression tout de même..."

Jeremy poussa un soupir désabusé et enfonça les mains dans ses poches. S'il avait du mal à avoir une discussion avec Rosaleen sans se demander dans quel siècle elle vivait, alors il ne voyait pas comment il réussirait à établir le contact avec les Flint...


Rosaleen MarchebankPremière dameavatar
Messages : 361

Voir le profil de l'utilisateur
Comment pouvait-elle savoir que son futur fiancé serait la bonne personne pour elle ? Tout simplement parce que les ingrédients pour un bon mariage étaient simples : il fallait une personne gentille, c'était clair. Quelqu'un d'honnête, de loyal et de bien éduqué, qui partagerait les même valeurs qu'elle. Ils établiront les règles de leur ménage lors de leurs fiançailles et sauront cohabiter en bonne intelligence. Les mariages qui duraient étaient ceux qui étaient basés sur une base solide de compréhension mutuelle, de valeurs partagées et de vision identique de l'avenir, sa grand-mère lui répétait ce mantra depuis des années et des années. L'amour était un sentiment fugace et précaire qui menait à des déchirements violents néfastes pour le développement des enfants. Rosaleen était moins terre-à-terre que sa grand-mère et elle croyait en l'amour conjugal. On pouvait tomber amoureuse et se fiancer rapidement ou bien l'amour pouvait venir après le mariage.

- On peut fréquenter quelqu'un durant les fiançailles, répondit-elle avec un sourire. Et si vraiment les deux fiancés sont incompatibles, ils peuvent rompre leurs fiançailles. Mais nous sommes un petit milieu, les gens se connaissent souvent au préalable.

Lorsque Jeremy annonça que Juliet voulait le présenter aux Flint, un immense sourire naquit sur les lèvres de Rosaleen.

- Oh, laisse-moi t'apprendre l'étiquette ! lança-t-elle, plus qu'enthousiaste. Je vais tout t'expliquer, te dire quoi dire aux Flint, tu seras le gendre parfait, Mrs Flint n'aura rien à y redire ! Après tout, ajouta-t-elle avec un sourire malicieux et les yeux pétillants, je suis ta tutrice. Je peux l'être dans un autre domaine !


Avatar par Outlines

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1003

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy retint une petite moue septique face aux explications de Rosaleen. Il doutait que les ruptures de fiançailles soient si fréquentes que cela et il était fort probable que le nombre de mariages d'amour soient bien moins élevé parmi les sang-pur qu'ailleurs, avec des principes tels que ceux-là. Pour lui, la liberté de choix de Rosaleen était tout de même bien amoindrie, il suffisait d'entendre comme elle considérait que son futur mari se trouvait forcément dans ce "petit milieu"...

"Et si tu rencontres quelqu'un hors de ce petit milieu, et que tu en tombes amoureuse...?", s'enquit-il alors en l'interrogeant du regard. "Ce sont des choses qui arrivent... Et si ta famille n'approuve pas, au fait, qu'est-ce que tu ferais ?"

Etait-elle prête à sacrifier l'amour pour rentrer dans le moule et accepter les préceptes de sa famille ? Si tel était le cas, alors il désapprouvait très fortement. Comment aurait-pu en être autrement, cela dit, en fréquentant Juliet ? Sa petite-amie était le fruit d'une telle union décriée par la noblesse sang-pur... Rosaleen lui proposa alors de le transformer en gendre parfait, avec un enthousiasme tel qu'il ne put réfréner un éclat de rire. Une pensée légèrement déplacée traversa son esprit à ses dernières paroles et il esquissa un sourire malicieux.

"Dans un autre domaine, hmm ?", répondit-il, taquin, avant d'ajouter : "Je serai ravi d'apprendre l'étiquette avec toi, merci, tu me sauves la vie ! Alors, qu'est-ce que je dois savoir ?"


Rosaleen MarchebankPremière dameavatar
Messages : 361

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque Jeremy lui demanda ce qui se passerait si elle tombait amoureuse de quelqu'un qu'elle ne pouvait pas épouser, Rosaleen lutta pour conserver son sourire et pour ne pas détourner le regard. Matthew avait beau être un fils de sorciers, il restait un Sang-Mêlé et sa famille était loin d'être dans une classe aisée, au contraire. Matthew et elle avaient rompu après ses fiançailles avec Arthur, lorsqu'il lui avait demandé de choisir entre son mariage et lui. A l'époque, son mariage était l'assurance de pouvoir faire ses études, c'est ce qu'elle avait juré à ses grands-parents. Alors elle avait choisi Arthur, elle avait choisi ses études. Et si elle devait le refaire, elle le referait. Si elle tombait amoureuse de quelqu'un en dehors de son milieu - et cela n'arrivera pas - elle agirait comme une personne censée en écoutant sa tête et non son cœur. Elle devait agir de manière raisonnable et elle le ferait.

- Cela n'arrivera pas, répondit-elle simplement.

Elle ne s'en donnerait pas la possibilité de toute manière. Il fallait fréquenter quelqu'un régulièrement pour tomber amoureuse et elle ne prendrait pas ce risque si elle sentait que quelque chose pourrait aller mal.

- Oui, dans un autre domaine, répondit-elle avec une innocence non feinte à la question de Jeremy. Après tout, si tu n'avais pas été anglais, j'aurais dû te guider à travers la ville alors je peux bien te guider à travers les méandres de l'étiquette !

Alors, par où commencer ? Il fallait voir la façon de s'habiller, de parler, les sujets de conversation à éviter, les choses à dire... Cela ne s'apprenait pas en jour et Rose ne pouvait pas faire de miracles mais elle pouvait toujours donner les bases à Jeremy.

- Comment comptes-tu t'habiller ?



Avatar par Outlines

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1003

Voir le profil de l'utilisateur
"L'amour est imprévisible", ne put s'empêcher de faire remarquer Jeremy avec un léger amusement. Peut-être qu'il se trompait et que certaines personnes avaient la faculté de choisir de qui elles pouvaient tomber amoureuses, mais ce n'était clairement pas son cas. Si on lui avait dit, à ses premiers entraînements avec Georgiana, qu'il finirait par développer des sentiments pour elle, il aurait probablement traité son interlocuteur de fou, et pourtant... Et, même si leur relation lui apparaissait aujourd'hui comme une évidence, il n'envisageait pas Juliet de cette façon là lorsque leur amitié s'était forgée. On ne savait jamais ce qui pouvait arriver, même s'il souhaitait à Rosaleen de rencontrer quelqu'un qui corresponde à ses standards et à ceux de sa famille.

Il esquissa un sourire mi-incrédule, mi-attendri en remarquant que la jeune femme n'avait même pas compris son sous-entendu. Rosaleen était plus âgée que lui, plus marquée par la vie aussi et pourtant elle dégageait une telle innocence ! Il en était là dans ses réflexions lorsque Rosaleen lui posa une question qui le laissa hautement perplexe. A dire vrai, Jeremy n'y avait même pas réfléchi !

"Euh... J'sais pas, j'imagine qu'il vaut mieux proscrire les vêtements moldus déjà, ça enlève une bonne partie de mon placard ! Alors, une robe du coup, hum... J'en ai bien une sympa de chez Guipure, elle est un peu rouge bordeau... Peut-être qu'il faut que j'en achète une ? J'en aurai besoin pour le mariage de mon cousin dans quelques mois, de toute façon. Mais...mais je suis nul pour m'habiller ! Qu'est-ce qui est approprié ?"

Jeremy jeta un regard perdu et suppliant à la jeune fille, soudain effrayé par la perspective de la rencontre avec les Flint. S'il ne savait même pas s'habiller, comment était-il censé leur parler et leur faire bonne impression ?





Rosaleen MarchebankPremière dameavatar
Messages : 361

Voir le profil de l'utilisateur
- Mais j'aime l'organisation répliqua Rosaleen malicieusement quand Jeremy lui affirma que l'amour était imprévisible. Elle le savait bien mais elle n'avait pas envie de penser à ce genre de complications dans sa vie.

Elle observa son camarade attentivement lorsqu'il lui décrivit un peu ce qu'il avait dans sa garde-robe. Les Flint étaient des gens élégants et Jeremy devrait se montrer à la hauteur s'il voulait faire bonne impression. De plus, la première impression était toujours primordiale et était véhiculée par l'apparence que l'on présentait aux autres, elle le savait depuis son enfance.

- Pas de moldu, tu oublies ça tout de suite, lança-t-elle en riant. Hum... Le bordeaux est trop voyant, il faut être plus classe, plus neutre et plus classique. Une robe de chez Guipure ou de chez T&T, dans leur section classique si tu as les moyens de mettre plus. Je te vois bien avec une robe grise, cela irait bien avec tes yeux, tu serais très élégant... lança-t-elle, songeuse, en le détaillant. Gris perle, peut-être... Tu veux que je t'accompagne ? proposa-t-elle, spontanément avec un sourire. Pour t'aider à choisir ? Et à choisir un cadeau aussi ! Que pensais-tu offrir à la maîtresse de maison ?


Avatar par Outlines

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1003

Voir le profil de l'utilisateur
Ce n'était pas classe, le bordeaux? Il se trouvait beau, lui, en bordeaux ! Avec ses cheveux blonds, il faisait très Gryffondor... En plus, le bordeaux était aussi le nom d'un vin délicieux qu'il avait goûté avec Juliet en France, alors cela lui rappelait de bons souvenirs. M'enfin, songea-t-il avec bonne grâce, Rosaleen savait de quoi elle parlait et il valait mieux l'écouter. Il avait de la chance de l'avoir ! Sinon, il n'aurait jamais su qu'il fallait emmener un cadeau à la maîtresse de maison...

"Euh...le plaisir de mon auguste compagnie, et une bonne bouteille ?", proposa-t-il avec une moue peu convaincue.

"Je veux bien que tu m'accompagnes", avoua-t-il avec un sourire reconnaissant. "Mon demi-frère sera impressionné si je reviens avec une robe de bon goût ! Pour l'argent, je pense que je peux m'offrir une robe de T&T, mais peut-être pas parmi les plus chères... Merci Rosie, je ne sais pas ce que je ferai sans toi !"



Rosaleen MarchebankPremière dameavatar
Messages : 361

Voir le profil de l'utilisateur
Rosaleen fronça le nez lorsque Jeremy proposa d'amener une bouteille de vin. Oh, non, surtout pas. C'était tout de même quelque chose d'évident, non ? Cela ne lui serait jamais venu à l'esprit, à vrai dire. Certes, elle connaissait les règles de l'étiquette depuis qu'elle était enfant mais c'était aussi de la logique quand on y pensait bien.

- Non, pas de bouteille. Cela serait remettre en question la capacité de la maîtresse de maison à choisir correctement son vin. De plus, tu ne sais pas ce qui sera servi à table donc quel genre de vin ira avec le repas, expliqua-t-elle. En revanche, ce qui serait très élégant de ta part, c'est de faire livrer un bouquet de fleurs le matin-même du repas voire même la veille, avec un mot de remerciement. Le soir de la réception, les hôtes n'ont pas le temps de s'occuper d'un bouquet, il faut l'offrir au préalable. Crois-moi, Mrs Flint sera enchantée !

Elle ne devait pas s'attendre à cela de la part de Jeremy, Rosaleen en était certaine. Oh, elle ne remettait pas en cause les capacités de son camarade à être charmant et bien élevé mais Rosie connaissait suffisamment le genre de personne qu'était Mrs Flint pour savoir qu'elle espérait sûrement prendre Jeremy en faute sur quelque chose.

- Je t'accompagnerai avec plaisir, alors répondit-elle avec un sourire. Et sans moi tu... Aurais offert une bouteille de vin à Mrs Flint ce qu'elle aurait abondamment commenté le lendemain avec ses amies ! lança-t-elle en riant. Je ne savais pas que tu avais un demi-frère, tes parents sont... divorcés ?

Elle avait failli lui demander s'il avait perdu l'un de ses parents mais quand on y pensait bien, le divorce était bien plus plausible. Cela semblait être à la mode, ces derniers temps.


Avatar par Outlines

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1003

Voir le profil de l'utilisateur
"Merci pour les conseils", répondit Jeremy avec un petit rire. Heureusement que Rosaleen était là pour lui servir de guide dans ce monde fort étrange, en effet, sinon il serait passé pour...eh bien, pour ce qu'il était. Quelqu'un de normal. Chez les gens normaux, on amenait un bouquet avec soit mais on ne l'envoyait certainement pas à l'avance. Plus souvent, d'ailleurs, on emmenait quelque chose pour accompagner le repas. Si la famille de Rosaleen était invitée chez des gens comme lui, ce seraient eux qui seraient passés pour des personnes étranges. Comme quoi tout était une question de perspective...

Ne souhaitant pas passer pour un rustre, Jeremy se sentit obligé de s'expliquer :

"Mes parents et leurs amis emmènent la bouteille de vin ou le dessert lorsqu'ils sont invités à dîner, et ils se renseignent sur le menu au préalable. Quant à mes parents... Oui, ils sont divorcés, c'est tout récent. Depuis le printemps, en fait, ce qui explique notamment pourquoi j'étais un peu irritable à l'époque."

Il esquissa une petite grimace au souvenir de leur rencontre houleuse, et de son état de l'époque, puis reprit :

"Tout cela ne s'est pas très bien passé, dirons-nous. Mes rapports avec mon père sont toujours très conflictuels pour l'instant, et cela a été le cas avec ma mère également mais tout cela s'est apaisé depuis qu'elle vit avec son nouveau compagnon, le père d'un de mes anciens camarades de classe. Victor s'entend bien avec Taylor, nous sommes assez différents lui et moi mais nous faisons tous les deux des efforts alors..."
 
Jeremy haussa les épaules puis ajouta :

"Je crois que le sujet du divorce de mes parents sera à éviter avec les Flint. Tout comme la charmante histoire sur comment Juliet et moi en sommes venus à sortir ensemble. Pff...Je crois que je vais y aller sous ma forme animagus, ça sera plus simple !"


Rosaleen MarchebankPremière dameavatar
Messages : 361

Voir le profil de l'utilisateur
- De rien, c'est un plaisir. J'apprends ça depuis que je suis enfant et je fais travailler mon petit frère régulièrement, il me préfère à ma grand-mère, expliqua-t-elle simplement. 
Elle remonta les quelques marches qui menaient au hall de l'Académie et poussa la porte avant de la retenir pour laisser passer Jeremy. Elle manqua de demander si l'Elfe de Maison n'était pas trop vexé qu'on remette ses capacités de pâtisserie en cause en amenant le dessert avant de se rappeler que tout le monde n'avait pas d'Elfe de Maison. Mercy serait très vexée dans ce cas-là, Rosie en était certaine, du genre à mettre les couverts ternes aux invités maladroits. Elle adressa un sourire en coin - un peu gêné - au souvenir de leur rencontre délicate avant de lui adresser un regard empli de curiosité lorsqu'il mentionna ses parents divorcés. C'était quelque chose qu'elle connaissait peu et qu'elle envisageait difficilement, ses grands-parents n'ayant presque jamais évoqué le sujet et étant clairement l'une des familles les plus traditionnelle de leur milieu, si ce n'était la plus traditionnelle. Les Flint étaient sûrement plus ouverts que les Rosier, ce n'était pas très difficile. Après tout, Adriana Flint avait épousé un moldu. Et avait divorcé de ce dernier. Cela avait alimenté les ragots pendant de longues semaines.
- Je suis désolée pour tes parents, Jeremy, cela doit être une situation très délicate à gérer, répondit Rose, sincère. Avec les Flint, je te conseille de parler de Quidditch - vante Marcus Flint et les Pies, oublie Flaquemare, j'espère que tu n'es pas fan d'eux -, de Poudlard,  des voyages que tu as pu faire, de ta passion pour la métamorphose, du fait que tu respectes toujours une distance de sécurité de trente centimètres avec Juliet, de ton admission à Lycaon, vante la décoration de la maison, le jardin... Bref, reste neutre. Et si tu y vas sous ta forme Animagus, je te conseille de ne pas manger les bégonias, cela serait très malvenu.

Elle salua d'un sourire un élève de sa promotion avant de se tourner de nouveau vers Jeremy.

- Sans être indiscrète, quelle est l'histoire de votre relation, puisque tu dis qu'elle peut contrarier les Flint ?


Avatar par Outlines

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1003

Voir le profil de l'utilisateur
"Merci Rose", répondit Jeremy quand sa tutrice lui affirma qu'elle était désolée. La suite de ses conseils le laissa cependant légèrement perplexe et il ne put s'empêcher de protester :

"Les Pies ? Mais Juliet est à Flaquemare, évidemment que je ne suis pas pour les Pies !"

Jeremy hésita un instant à répondre à la question de Rosaleen, réalisant qu'il n'avait pas été très judicieux d'en parler devant elle. Et si elle les jugeaient ? Tant pis, elle ne serait pas la première... Avec un léger soupir, Jeremy répondit :

"Juliet et moi étions amis, les meilleurs amis, en septième année. Elle sortait avec un gars de Serpentard qui se trouvait être également de mes meilleurs potes, Killian, quant à moi je sortais avec Georgiana, l'attrapeuse de notre équipe. On a fini par découvrir que son père, encore marié, et ma mère, en instance de divorce, avaient une relation et ça a été un sacré choc, qui, bizarrement, nous a rapproché. Un jour... Nous venions de passer une journée ensemble à Aberystwyth à faire les idiots, à jouer à cap ou pas cap, à danser et boire dans un petit bar de la ville et elle m'a mis au défi de l'embrasser. Et...je l'ai fait. C'est là que j'ai compris que j'étais amoureux d'elle et que rien ne pouvait m'empêcher d'être avec elle. Je te laisse imaginer les retombées. Georgiana m'a balancé quelques sorts dans les couloirs, je n'ai plus jamais entendu parler de Killian, qui a d'ailleurs été exclu de Poudlard juste après ça, et nos parents se sont séparés. Pas exactement un récit digne d'un dîner mondain, n'est-ce pas ?"



Rosaleen MarchebankPremière dameavatar
Messages : 361

Voir le profil de l'utilisateur
- Mais ce n'est pas Juliet que tu dois séduire ce soir-là, Jeremy, expliqua Rosaleen patiemment. Marcus Flint joue chez les Pies, c'est la grande fierté des Flint. Explique que tu as toujours soutenu les Pies et que même ton immense amour pour Juliet n'a pas pu te détourner d'eux, même si tu reconnais son grand talent. Le but, ce n'est pas d'être honnête à toute épreuve, il faut toujours enjoliver un peu la vérité, Juliet comprendra. De plus, le propriétaire des Pies est Daniel Rowles, ça fait toujours bien. Tu devrais apprendre quelques arbres généalogiques, je pense, ajouta-t-elle, un peu songeuse.

Ils continuèrent de marcher côte à côte dans les couloirs de Lycaon tandis que Jeremy répondait à sa question après une légère hésitation. C'était une histoire... Pour le moins originale, certes. Il était curieux d'observer comment une histoire d'amour pouvait se nouer, c'était quelque chose d’intrigant. La seule qu'avait connue Rosie alors qu'elle n'avait que dix-sept ans s'était nouée avec Matthew Connolly, le Capitaine de l'Equipe de Gryffondor de l'école, qui l'avait invitée à Pré-au-Lard. Cela avait été secret et elle avait vraiment été amoureuse, du moins elle en avait l'impression, même si cette histoire s'était finie lorsqu'elle avait choisi Arthur Bones et leurs fiançailles, et donc ses études à Lycaon. C'était bien que Jeremy ait trouvé quelqu'un qu'il aimait, même si l'histoire avec leurs parents était assez étrange.

- Je pense qu'une version douce est une bonne solution, pour les Flint, lança-t-elle avec un sourire en coin. Vos parents sont toujours ensemble ? Pardonne-moi, je suis curieuse.


Avatar par Outlines

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1003

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy haussa un sourcil sceptique tout en se gardant de répondre. Certes, c'était aux Flint qu'il voulait plaire mais il ne voyait pas en quoi soutenir une équipe autre que celle de leur petite-fille, qui était aussi sa petite-amie, allait l'aider. De toute façon, c'était à Juliet qu'il voulait plaire avant tout et même au-delà de cela, il n'y avait pas de mensonges en matière de Quidditch. Un véritable supporter ne pouvait trahir ses couleurs à des fins personnels, c'était tout simplement impossible, or Jeremy supportait Flaquemare. Voilà qui était donc réglé.

Il lui raconta l'histoire de sa romance avec Juliet tout en avançant dans les couloirs, et opina du chef à sa suggestion. Jeremy ne comptait pas entrer dans les détails si jamais on les interrogeait, un simple "nous étions dans la même équipe de Quidditch et nous sommes tombés amoureux" suffirait amplement.

"Non, nos parents se sont séparés, fort heureusement. Ils ont voulu faire une "réunion de famille" et c'est là que Juliet et moi leur avons dit que nous étions ensemble. Tu peux imaginer à quel point le moment a été gênant ! Ils ont décidé de rompre pour nous laisser une chance... Et je ne regrette pas une seconde de les avoir poussé à cette décision. Cela peut paraître égoïste, mais ma mère a déjà retrouvé quelqu'un d'autre alors que moi je sais que Juliet est celle qu'il me faut. Heureusement, sinon notre histoire n'aurait clairement pas tenu."



Rosaleen MarchebankPremière dameavatar
Messages : 361

Voir le profil de l'utilisateur
Rosaleen voyait bien que sa proposition ne plaisait pas vraiment à Jeremy mais elle ne s'en formalisa pas : elle n'était pas là pour le diriger, juste là pour émettre quelques conseils qu'elle estimait utiles, libre ensuite à Jeremy de faire ce qu'il voulait, il en verrait le résultat au dîner. Elle serait également au courant, les potins allaient vite dans leur petit milieu et les Flint se feraient un plaisir de narrer cette rencontre en détails. Elle espérait également que Jeremy lui raconterait son point de vue, elle le trouvait toujours très intéressant, toujours très rafraichissant et tellement décalé du sien ! Ils vivaient vraiment dans deux mondes différents, songea-t-elle en observant le jeune homme à la dérobée.

Elle hocha la tête quand il répondit que leurs parents n'étaient pas restés ensemble et écouta attentivement la suite du récit. Quelle rencontre gênante et perturbante ! Elle n'imaginait pas ses grands-parents séparés et encore moins l'un d'entre eux avec un parent de son futur mari même si c'était impossible. Tout d'abord parce que ses grands-parents préféreraient ne plus se parler que de divorcer et ensuite parce qu'ils étaient trop âgés pour fréquenter les parents de son futur mari, ou alors celui-ci devait au moins avoir trente ans de plus qu'elle, ce qui était plus qu'étrange.

- C'est adorable, dit-elle sincèrement quand Jeremy mentionna Juliet.  J'espère que cette rencontre se passera bien ! Et dans le cas contraire... Je t'expliquerai comment t'excuser selon l'étiquette !

RP TERMINE


Avatar par Outlines

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Les étudiants [Jeremy & Rosaleen]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» jeremy bougot [Gryffy]
» L’essentiel, c’est de retomber sur ses pattes, comme les chats. [Jeremy]
» Jeremy Mckourtney
» Bah alors bonhomme, tu t'es perdu ? [Jeremy & James]
» Cours de drague [Pv Juliet, Jeremy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol,-