AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Les profs aussi ont une rentrée

Aller à la page : 1, 2  Suivant
MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3881

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Chloé Hellsoft le Sam 17 Déc 2016 - 12:09, édité 1 fois
Chloé Hellsoft Ancien Personnage
Vendredi 14 septembre 2007 - Salle des profs
Déjà deux semaines de cours, pfiou, que ça passait vite. Etre maman d'une ado, d'un bébé, professeur de Divination, directrice des Gryffondor ET directrice adjointe, voilà qui était trop pour Chloé. On avait pas idée de cumuler autant de responsabilités à son âge! Enfin, elle allait se taire sinon certains de ses collègues ne se priveraient pas de lui faire quelques remarques à ce sujet.
Malgré sa fatigue, Chloé était présente à l'habituel pot de rentrée de l'équipe pédagogique. Il y avait eu la pré-rentrée, bien sûr, mais le deuxième week-end, c'était le pot de rentrée, pour laisser aux nouveaux de prendre leur marque et instaurer une bonne ambiance. C'était important, surtout cette année. Entre l'affaire Sorden, le changement de directrice et la myriades de nouveaux enseignants... Vêtue d'une robe beige, Chloé entra seule dans la salle et vit qu'elle n'était pas la première arrivée. Elle salua Art, son ancien chef et nouveau collègue - dire qu'elle était sa supérieure temporaire! ça faisait vraiment bizarre - et se dirigea vers la table, s'asseyant à la droite d'Haytham Pullman, le jeune prof de vol.
"Je vois que tu es ponctuel" dit-elle avec un sourire. "Pas trop d'incidents pour ces premiers jours?"
Chloé espérait que tout le monde arriverait vite, histoire qu'ils puissent trinquer dignement.


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Haytham PullmanProfesseur de Volavatar
Messages : 46

Voir le profil de l'utilisateur
Haytham n'avait pas trouvé primordial d'attendre que tous les professeurs fussent arrivés dans la salle des professeurs pour attaquer le buffet. Après tout, celui-ci n'était ni plus ni moins qu'une provocation : Haytham pensait qu'en tant que professeur, il aurait pu satisfaire sa faim quand celle-ci devenait intenable à n'importe quel moment. Apparemment, ce n'était pas prévu.
Tandis qu'il avait la bouche pleine d'un petit four et regardait distraitement ses collègues discuter entre eux, la directrice adjointe vint s'asseoir sur la chaise à côté et souriante, s'assura qu'il n'avait pas eu de problèmes.
Haytham se retourna vers elle avec une grimace, qui était en réalité une tentative de sourire avec des joues pleines, lorsque son cœur se mit à battre un peu plus vite. Était-ce un sous-entendu teinté de reproche ? Était-elle au courant pour les quelques cours qu'il avait malencontreusement oublié de dispenser à l'heure prévue ? Ou pour les cigarettes fumées par inadvertance...?

"Cheu 'ends 'es..."
bafouilla-t-il avant de s'interrompre et d'avaler sa bouchée. "Je prends mes marques. Et vous ? Vous avez des gros cer--- Enfin, vous avez l'air fatigué. Faites attention, ce serait dommage qu'on vous perde si tôt." ajouta-t-il en riant doucement avec l'intention de se faire bien voir.
Pas gagné... Haytham fixa la porte. Il espérait vivement que d'autres professeurs arrivassent afin qu'il pût se faire oublier.




Team Ornithorynques

 
Margot AdamsonAncien personnageavatar
Messages : 1956

Voir le profil de l'utilisateur
Margot constata avec soulagement que plusieurs de ses collègues étaient présents lorsqu'elle pénétra dans la salle. La directrice était affamée et n'avait pu attendre une seconde de plus pour se rendre au pot de rentrée, mais elle ne tenait pas à arriver la première. Déjà qu'elle avait hésité à venir, maintenant qu'elle n'était plus exactement une enseignante... Minerva n'était pas là l'an passé, mais Margot avait fini par se décider : elle aussi voulait rencontrer ses nouveaux collègues, et elle n'allait pas s'enfermer dans son bureau toute l'année sous prétexte qu'elle avait des responsabilités. 

Sans plus attendre, Margot se dirigea vers le buffet et attrapa deux petits fours avant d'en enfourner un dans sa bouche. Elle s'assit à la gauche d'Haytham sans plus de cérémonie, assez contente de pouvoir enfin discuter avec le nouveau professeur de vol. Margot leur adressa un sourire avant de nettoyer le liquide gluant et assez louche qui maculait le tissu de sa robe au niveau de l'épaule.
 
"Peeves...", commenta-t-elle en levant les yeux au ciel. "Comment allez-vous ? Ma filleule se porte bien, Chloé ? Et vous Haytham, les premiers cours de vol ? Etes-vous satisfaits de vos élèves ? Pas de bras cassés pour ces deux premières semaines, c'est ce que je qualifierais de bon début !"

Après tout, les accidents dans ce sport étaient plus que fréquents, surtout au niveau des première année. Margot jaugea son collègue du regard, sans se départir du sourire. Elle ne savait trop que penser de sa nouvelle recrue pour l'instant, qui ne correspondait pas vraiment à l'archétype du professeur strict et rigoureux, mais elle avait là l'occasion de s'en faire une idée plus précise...
 



Isabelle Adjani, kit par Juliet
Myrdhin SchafferProfesseur d'Histoire de la Magieavatar
Messages : 59

Voir le profil de l'utilisateur
Il avait tergiversé pendant une heure, debout derrière la porte de son bureau. Il allait y aller ? Non, hors de question. Ne pas y aller ? Ce n’était pas raisonnable. Myrdhin avait longuement pesé le pour et le contre. Y aller lui donnait des sueurs froides rien qu’en imaginant une pièce pleine de gens qui parlaient. Pire ! Qui voulaient faire la conversation. Et il y aurait certainement ce nouveau prof de vol qui avait un air très louche. Ça ne l’étonnerait pas d’apprendre qu’il faisait un trafic de quelque chose, celui-là… Par Salazar, et s’il y avait de la nourriture ? Il y en aurait probablement. Et qui sait ce qu’il y avait dedans ! Il suffisait de quelques secondes d’inattention pour que ce professeur douteux y glisse de la drogue, ou pire, du poison ! Myrdhin se rua sur son bureau, ouvrit brutalement le tiroir pour en sortir les biscuits qu’il confectionnait lui-même après avoir tamisé cent-trois fois la farine, et qu’il rangeait dans des boites qu’il soudait magiquement par la suite, ouvrit laborieusement la boite et avala rapidement quelques biscuits. Ainsi, il était certain qu’il ne serait pas tenté de manger, il n’avait pas du tout faim. Au contraire, même, il avait peut-être un peu trop mangé, songea-t-il en entrant silencieusement dans la salle où se trouvaient ses collègues, pâle comme un linge. Il surveilla chacun de ses pas, dans l’espoir vain qu’on ne s’aperçoive pas qu'il était là, et était très satisfait de lui lorsqu’il atteignit la chaise la plus éloignée des autres professeurs, et en voulant la tirer délicatement... la fit horriblement grincer sur le sol. Myrdhin se figea instantanément, comme si cela pouvait faire oublier sa présence après ce boucan.

« Bonjour. » lâcha-t-il du bout des lèvres lorsqu’il s’aperçut que sa tentative de passer inaperçu avait lamentablement échoué.

Il s’assit précipitamment, sans un mot de plus, ne quittant pas ses collègues des yeux.


Haytham PullmanProfesseur de Volavatar
Messages : 46

Voir le profil de l'utilisateur
Haytham éprouva d'abord du soulagement lorsqu'il vit la silhouette de Margot Adamson. Il se retourna ensuite vers Chloé, le regard insistant.

* Allez, lève-toi, va la rejoindre ! Entre sous-directrice et directrice - et surtout entre nanas - vous avez sûrement des trucs à vous dire ! *


Cependant, quel ne fut pas son désespoir lorsqu'il vit Margot Adamson s'asseoir à sa gauche. ENCERCLÉ. C'était le mot. Mais malgré son profond malaise, Haytham rendit son sourire à Margot. Se faire bien voir. C'était l'objectif qu'il venait de se fixer pour la soirée.

Décidément, elles voulaient toutes les deux absolument connaître ses impressions. Mais elles avaient raison de s'inquiéter. Pas de bras cassés ? Haytham répondit par un petit rire crispé. C'est-à-dire, il lui avait déjà fallu deux jours pour comprendre que les cours étaient à 8h du matin, et non pas du soir. Et puis, il avait préféré jouer aux cartes avec les élèves pendant les premiers cours histoire de sympathiser. Peut-être était-il temps qu'il se mette enfin à travailler sérieusement.

" J'ai pour principe de laisser les élèves travailler à leur rythme et de ne pas les brusquer. " expliqua-t-il pour justifier sa prouesse. " C'est le fondement même de ma... pédagogie."

Tandis que Haytham avait l'impression de s'embourber dans des paroles qu'il ne comprenait même pas lui-même, un fort grincement provoqué par un professeur attira l'attention de l'assemblé. Haytham y vit l'occasion parfaite de s'enfuir. Après s'être excusé, il se leva faire de nouveau ses réserves au buffet. Il bifurqua ensuite en direction de son professeur-sauveur et lui tendit une petite tartine verdâtre meilleure au goût qu'à la vue :

" Vous voulez manger quelque chose ? " lui dit-il d'un air avenant.

Après tout, c'était au moins cela qu'il lui devait.




Team Ornithorynques

 
Edmund HarrisPersonnage décédéavatar
Messages : 92

Voir le profil de l'utilisateur
La première interrogation qu'il avait faite à ses élèves avait été catastrophique. Certes, un contrôle surprise le premier jour avait de quoi déboussoler les meilleurs. Mais tout de même ! Personne n'ouvrait ses cours pendant les vacances ? Il avait pourtant donné des devoirs à faire... Lorsqu'il était jeune, il n'abandonnait pas ses devoirs pendant l'été, bien au contraire. Il passait des heures dans ses livres de cours, confortablement installé dans le jardin d'hiver de son manoir. Il n'y avait que sa sœur qui avait le pouvoir de le tirer de ses livres. Ou ses frères, quand ces derniers se mettaient à déchirer ses affaires. Quoi qu'il en soit, il avait toujours eu d'excellentes notes et un professeur aurait pu mettre un contrôle surprise le premier jour qu'il l'aurait réussi les yeux fermés. Les élèves n'étaient vraiment plus ce qu'ils étaient et la jeunesse se relâchait, c'était scandaleux ! Il faut dire aussi que l'école était un peu moins plaisante maintenant qu'il ne pouvait plus converser facilement avec Swann. Et c'était ses élèves qui en faisaient les frais. Tant pis pour eux, ils n'avaient qu'à apprendre. Personne ne réussissait avec une conduite oisive et en prenant les études à la légère. C'est du moins ce qu'il se disait en se dirigeant vers le petit buffet traditionnel de rentré organisé comme tous les ans. Il poussa la porte et salua les collègues présents d'un signe de tête avant de repérer Margot et Chloé, qui venaient d'être abandonnées par le nouveau professeur de vol. Edmund s'assit à sa place, jaugeant le nouveau venu d'un œil sévère.

- Entre ce Monsieur Pullman et Eliott Warlock, notre équipe enseignante est... haute en couleurs cette année !

Il n'avait rien contre les professeurs extravertis, ou du moins pas grand-chose, il suffisait de voir qu'il pouvait être tout à fait cordial avec Chloé mais tout de même ! Poudlard était une Institution sérieuse.

- Eliott Warlock... Daisy est chanceuse d'être à Londres, je lui en aurais touché quelques mots sinon et je compte bien le faire ! Cet enfant n'était qu'un Gryffondor turbulent et le voilà maintenant enseignant !

Le monde n'était plus ce qu'il était auparavant et c'était bien dommage.



Kit par SwannyFilleChérie

 

On travaille en silence, jeunes gens.
MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3881

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Chloé Hellsoft le Sam 17 Déc 2016 - 12:09, édité 1 fois
Chloé Hellsoft Ancien Personnage
Haytham semblait un peu à l'aise en sa présence, et Chloé trouva cela amusant. Il était vrai qu'elle pouvait déconcerter, mais pourtant, elle n'avait absolument rien fait dans ce but cette fois.

"Je suis plus solide que j'en ai l'air, rassurez-vous." répondit-elle avec un sourire.

Elle allait continuer lorsque Margot arriva, mentionnant Peeves et demandant des nouvelles de Lou. Haytham en profita pour filer après quelques mots bredouillants sur sa pédagogie. Chloé le regarda avec amusement et confia à sa nouvelle supérieure:

"Eh bien, en voilà un qui n'a pas un courage excessif... J'espère qu'il a un peu plus d'assurance devant les élèves. Oh, et Lou va très bien. Elle commence à attraper des trucs. Et à les jeter, évidemment."

Haytham avait abordé Myrdhin, et Chloé lui souhaita bien du courage pour dérider l'armoire fermée à double tour qui servait de professeur d'histoire. Franchement, cette matière devait être maudite, elle n'avait aucun enseignant digne de ce nom capable d'intéresser les élèves. Edmund arriva sur ces entrefaites et commença à râler après les nouveaux arrivants.

"Tu as quelque chose contre les gens hauts en couleur" demanda-t-elle en levant un sourcil faussement menaçant. Elle lança un accio et attira à eux une petite assiette d'amuse-gueules.

L'ancien Serdaigle en ajouta une couche en traitant Eliott de Gryffondor turbulent, ce qui fit lever les yeux au ciel de son ancienne directrice.

"Merlin, j'étais une Gryffondor turbulente, Edmund, et je crois plutôt bien m'en sortir maintenant. Toi, en revanche, tu es toujours un Serdaigle sacrément coincé..."

Après s'être servie, elle lui tendit l'assiette avec un sourire innocent.

"D'ailleurs, en parlant de Gryffondor turbulents, ta nièce Cassandre en tient une couche!"

S'il voulait jouer à ce petit jeu là, elle avait beaucoup d'armes à sa disposition.


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
William fit une dernière fois le tour du château avant de décider qu'il avait assez travaillé pour ce soir là, il y avait la soirée de rentrée et il avait prévu d'y faire un tour, ne serait-ce que pour avoir l'occasion de discuter avec le nouveau professeur de vol et de retrouver Rachelle. Il avait encore un peu de mal à se faire à l'idée qu'elle était désormais sa femme depuis deux mois déjà. Il était l'homme le plus heureux du monde et cela se voyait peut-être au sourire qui ne le quittait presque plus.

Il se dirigea d'un pas assez rapide vers la salle des professeurs et remarqua que la majorité du corps enseignant été déjà présent, même Myrdhin avait fait le déplacement, une absence lors de cette soirée serait donc fortement remarquée. Il entra dans la pièce et salua tout le monde avant de se diriger vers le buffet, un léger sourire étira ses lèvres alors qu'il avisait un plateau de fromage sur la table, il se souvenait parfaitement bien de cette nuit dans les cuisines avec Peter et Samuel, ils avaient passé un excellent moment et il regrettait beaucoup que le professeur de Métamorphose soit parti ainsi, sans un mot. Il laissa échapper un léger soupir et tourna la tête, son regard se posa alors sur le prof de vol qui tendait une tartine à Myrdhin. Ce dernier ne semblait d'ailleurs pas enchanté plus que ça.

Will prit de pitié, s'approcha des deux hommes, un léger sourire aux lèvres. Il n'allait pas laisser Haytham se faire crier dessus par le professeur d'histoire et l'enseignant croire qu'il était en train de se faire empoisonner. Il avait discuté avec Myrdhin et la seule chose qu'il pouvait conclure de cette discussion c'était qu'il était bizarre, donc laisser le nouveau seul avec lui, n'était pas très charitable.

"Bonsoir Messieurs. Professeur Pullman, si je ne me trompe pas ? Enchanté, William Silverster le concierge, je crois que nous n'avons pas encore eu le plaisir de nous rencontrer. La rentrée a été assez mouvementé je dois dire."

Il afficha un léger sourire avenant sur ses lèvres. Il espérait faire bonne impression, les hommes manquaient beaucoup dans l'équipe enseignante et quand il y en avait soit ils étaient complètement barjo, comme Shaffer, soit coincé, comme Harris. Il espérait donc que Haytham Pullman, Eliott Warlock et Art Haddock seraient normaux et sympathiques.



Team Ornithorynques
Peter VirtanenProfesseur d'Etudes des Runesavatar
Messages : 817

Voir le profil de l'utilisateur
Peter avait faillit être en retard -il avait surpris Ben Shalou en train de camoufler des feuxfous fuseboum dans un placard à balais, sans doute avec l'intention de les faire exploser quand le couloir serait plus rempli- mais heureusement il était arrivé à temps pour ne pas louper le meilleur moment de la soirée. le professeur de runes eut grand mal à retenir un sourire satisfait en entendant Chloé traiter Edmund de Serdaigle coincé juste au moment où il poussait la porte. Il n'aurait pas pu rêver d'un meilleur accueil.

"Tous les Serdaigles ne sont pas coincés voyons, intervint-il, certainement pas pour prendre la défense d'Edmund. Bonsoir tout le monde."

Il s'approcha du buffet, se servit une tasse de café, et salua William, Myrdhin et Haytham avant de s'installer sur la chaise laisser libre par ce dernier à coté de Chloé. Il avait bien fait de s'asseoir ici, le spectacle ne faisait visiblement que commencer puisque l'enseignante faisait remarquer à son collègue que sa nièce était une excellente représentation de la Gryffondor turbulente. C'était presque aussi bon que de boire une tasse de café après toute une après-midi de cours.


Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 417

Voir le profil de l'utilisateur
Il était incapable de se souvenir de l’emplacement de la salle des professeurs. Ce qui, pour un professeur, était plutôt ridicule. Il était censé y passer une partie de son temps mais pour le moment il s’était contenté de passer de la salle de classe aux appartements du Professeur Mason, sans s’arrêter par la salle des professeur. Il se souvenait vaguement y avoir été convoquée par McGonagall, pendant sa deuxième année, il ne savait plus pourquoi mais certainement pas pour le féliciter de quoi que ce soit. Le professeur Adamson la lui avait peut-être montré lors de son premier jours…Il ne se souvenait plus. Génial.

Avisant un élève de Gryffondor qui prenait le chemin de la salle commune, avec la mine dépitée de quelqu’un qui vient de se faire attraper par un professeur, sentiment qu’il connaissait bien, il l’arrêta pour lui demander où se trouvait la salle des professeurs. Le gamin le dévisagea avec des yeux ronds –ce qui était plutôt compréhensible- mais finit par lui indiquer le chemin. Eliott le remercia et s’empressa de prendre la direction indiquée, il était déjà suffisamment en retard comme ça. Il poussa finalement la porte et constata qu’il était visiblement le dernier arrivé. Misère.

- Bonsoir…commença-t-il, hésitant à évoquer son –très léger- retard. Peut-être que personne n’avait remarqué qu’il aurait dû être là depuis vingt minutes. Mais s’ils l’avaient remarqué mieux valait s’en excuser. Excusez mon retard. Cela suffirait, il n’allait tout de même pas leur dire qu’il s’était perdu.

Son regard passa d’un côté de la table, où étaient notamment assis les Professeur Harris, Adamson, et Virtanen, à l’autre ou se trouvait William et le nouveau prof de vol. Il eut tôt fait de choisir son camp.

-Salut William, lança-t-il en arrivant à la hauteur de son ancien camarade. Bonsoir, Eliott Warlock, enchanté, reprit-il à l’intention des deux autres professeurs à qui il n’avait encore jamais parlé. Haytham Pullman avait l’air sympa, mais Myrdhin Schaeffer avait l’air un peu étrange…Mais il ne fallait pas se fier à une première impression, c’était surement quelqu’un de parfaitement normal.


Edmund HarrisPersonnage décédéavatar
Messages : 92

Voir le profil de l'utilisateur
- Je n'ai rien contre les gens haut en couleur tant qu'ils ont plus de quarante ans et c'est ton cas Chloé, si je ne m'abuse, répondit Edmund en toute innocence.

On ne soulignait pas l'âge d'une dame, certes. Mais si la dame en question tendait le bâton pour se faire battre.

- Et je suis peut-être coincé comme tu le soulignes avec délicatesse, mais j'estime être un professeur un tant soit peu correct, répondit-il en se drapant dans sa dignité.

Il salua Peter d'un signe de la tête mais ne releva pas son trait d'esprit, sachant trop bien repérer l'ironie qui y était dissimulée.

- Cassandre est ma petite-cousine, la fille de ma cousine, corrigea Edmund. Et tu ne peux que lui accorder un sens de la ponctualité contrairement à certains... lança-t-il en voix Eliott Warlock arriver en retard, évidemment. Ce dernier ne se dirigera pas vers eux, heureusement, ce qui permit à Edmund de continuer à parler. Et puis, tu as nommé Cassandre préfète, Eliott Warlock ne l'a jamais été. Daisy fait vraiment des drôles de choix, vraiment. C'est le seul candidat que tu as reçu, Margot ?



Kit par SwannyFilleChérie

 

On travaille en silence, jeunes gens.
Haytham PullmanProfesseur de Volavatar
Messages : 46

Voir le profil de l'utilisateur
Les paroles de Haytham furent accueillies par un splendide silence qui ne manqua pas de mettre le professeur très mal à l'aise. Avait-il fait quelque chose d'abject ? Haytham se posa la question : il était doué pour ce genre de chose. Mais à la réflexion, il n'arrivait pas à trouver ce qui avait pu brusquer son collègue. Lors des très longues secondes durant lesquelles Haytham resta le bras tendu, au bord de la crampe, il eut tout le temps de dévisager ce personnage qui avait l'air si... particulier.

Toutefois, quelqu'un qui probablement avait été envoyé par la providence vint mettre un terme à cet échange peu riche et si étrange. Quelqu'un qui avait l'air à peu près normal, cette fois.

" Oui, c'est bien moi. Enchanté. " répondit Haytham en tournant le dos à l’asocial et souriant bizarrement, encore peu remis de sa rencontre précédente. Après lui avoir serré la main, il poursuivit : " Vous devez avoir raison. Mais je serais bien en mal de juger, étant donné que c'est ma première rentrée. "

Haytham jeta un bref coup d’œil vers le professeur d'Histoire de la Magie, avant de demander à voix basse à son interlocuteur :

" Vous pensez qu'il est malade ? " fit-il en désignant le professeur blond. " Il ne m'a pas l'air très bien..."

Le concierge n'eut cependant pas le temps de répondre, du fait de l'arrivée d'un nouveau collègue que Haytham pensa reconnaître.




Team Ornithorynques

 
William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
William écouta la réponse polie de Haytham un léger sourire aux lèvres et retint un éclat de rire alors que ce dernier lui demandait si Myrdhin était malade. Il allait répondre lorsqu'il fut coupé par Eliott qui les rejoignit et les salua. Son sourire s'agrandit légèrement lorsqu'il se tourna vers son ami.

"Eliott, je suis ravi que tu te joignes à nous. Comment se passe ton début d'année ?"

Son sourire se fit légèrement plus ironique alors qu'il pensait au jeune Keller et à la réputation anti-moldu qu'il traînait derrière lui avant de se tourner vers Haytham.

"Et bien, commença-t-il en chuchotant, je ne pense pas que Myrdhin soit malade, simplement je crois qu'il est très méfiant de nature. Du moins c'est ce que j'ai pu constater après un an passé à Poudlard."

Il se redressa alors et adressa un léger sourire au nouveau professeur de vol avant de se tourner à nouveau vers Eliott.

"Comment s'est déroulé ton été ?"



Team Ornithorynques
InvitéInvité




Dernière édition par Sylphan Borgia Jr. le Mar 15 Oct 2013 - 20:00, édité 1 fois
           Le couloir était froid, les mines grises, les robes noires. La météo était édifiante de spontanéité : Sylphan crut voir un rayon de soleil moqueur, murmurer sournoisement que là-haut, dans le ciel, c'était mieux. Et peut-être avait-il raison. Sylphan, fort de cette impression, eut une appréhension d'autant plus renforcée qu'il vit qu'à peu près tous les enseignants étaient attablés. « Diable, serais-je le dernier à m'asseoir en leur présence ? ». Cette interrogation plânant tel un spectre mortel au-dessus de ses cheveux longs et emmêlés, il tenta un sourire en leur direction. Raté. Personne ne le vit, ou du moins lui sembla-t-il. Et puis, pensa-t-il, il avait sûrement dû faire un semblant de sourire ; tout au plus une simple grimace. 

          Il décida finalement de s'avancer, ne redoutant plus qu'on relève son arrivée légèrement tardive. Il avait revêtu sa cape noire à peu près similaire à celle d'un autre professeur célèbre de DCFM et qui avait longtemps aspiré à le devenir ; en soit, il lui ressemblait beaucoup. En apparence, tout du moins ; car Severus Rogue avait été l'un des personnages des récits de son père et, dans les médias, d'un certain Harry Potter qui l'avait éminemment marqué. Du reste, Sylphan avait une barbe naissante et il plissa les yeux lorsqu'il fut assez proche des enseignants.

         Il prit place et salua gravement ses collègues qu'il ne connaissait pas le moins du monde.
         Cela promettait d'être du grand spectacle.
         
Léa OllivanderAncien personnageavatar
Messages : 243

Voir le profil de l'utilisateur
Léa n'avait l'habitude d'arriver en retard. Pas plus que préparer à la dernière minute un cours qu'elle devait donner le lundi suivante. Ni jouer à lance-croquette depuis son bureau avec sa baguette pour qu'elle se dirige vers le mur d'en face et qu'Anis et Arsène essaye de les attraper tandis que Moon se jetaient sur eux dès qu'ils bougeaient. Bastet était trop fatigué de ne rien faire de sa vie pour sauter. Il préférait attendre que les croquettes soient oubliés de ces camarades pour les manger à même le sol. Ce n'était pas non plus son genre de se balader en tee-shirt et slip toute la journée, de ne pas se coiffer et de zapper un rendez-vous. mais vous savez quoi? Léa avait tout fait dans la même journée.

Ses pas raisonnèrent sur le sol tandis qu'elle se dirigeait expressément vers la salle des Professeurs. Rassurez-vous, elle avait prit la peine d'enfiler sa robe de sorcière, d'un ton vert foncé pour se balader dans le château et ses cheveux avaient été disciplinés. Et ses mains ne sentaient plus les croquettes. Quelle idée, ce pot de rentrée! L'idée l'avait ravie à la base, mais maintenant qu'elle était en retard, ça l'enchantait un peu moins. Arriver en retard ne faisait franchement pas bonne impression. Cela dit, il ne valait mieux pas qu'elle s'enfonce à expliquer pourquoi elle l'était au risque de faire encore moins bonne impression si c'était possible. Une prof en retard, passe encore. Une prof qui fais des galipettes avec ses chats et les écrase sous le prétexte de leur faire un calin... Non, il valait mieux se taire à moins de souhaiter avoir un lit réservé près de celui de sa mère à St Mangouste avant la fin de la journée.

La jeune femme expira l'air de ses poumons et se reprit, elle n'avait plus 15 ans à serrer les dents en attendant un coup de règle sur les doigts. Un peu de cran que diable! Léa ouvrit donc la porte et vit, comme elle le craignait mais s'y attendait, qu'elle était probablement la dernière à pénétrer ces lieux.

"Bonjour! Désolée du retard..."


Celui qui croit savoir n'apprends plus
MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3881

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Chloé Hellsoft le Sam 17 Déc 2016 - 12:09, édité 1 fois
Chloé Hellsoft Ancien Personnage
Chloé pinca les lèvres lorsqu'Edmund lui attribua un âge de plus de quarante ans. Merlin, elle venait d'avoir un enfant, cela était évident qu'elle n'avait pas franchi cette barrière fatidique. Elle le lui ferait payer, foi de Gryffondor. Elle sourit à Peter lorsqu'il arriva et écouta avec irritation Edmund faire l'apologie des gens qui arrivaient à l'heure et qui avaient été préfets. Il était un vieux grincheux et conservateur avant l'heure.

"C'est une soirée décontractée, il n'y avait pas d'heure stricte de définie, et je n'ai moi-même jamais été Préfète, pourtant je crois aussi être une enseignante un tant soit peu correcte, qui sait où va sa loyauté, elle. Cependant, ayant moins de quarante ans, je ne suis pas digne de ta compagnie et te laisse donc fréquenter les grands de ce monde." dit-elle sèchement avant de se détourner.

D'ordinaire, elle appréciait Edmund. Il était toujours un peu conservateur, mais elle s'y faisait. Mais le voir juger les nouveaux venus sur leur scolarité, leur look ou d'autre critères qui montraient à quel point il était étroit d'esprit l'énervait particulièrement après la façon dont il avait soutenu Ana l'année dernière. Il n'avait aucun droit d'être aussi arrogant après son comportement. Elle ne s'étonnait pas que Minerva ne l'ai jamais nommé directeur de maison.

Soufflant un bon coup, elle décida d'oublier Edmund pour le moment. Ils auraient d'autres accrochages, pas besoin de se braquer. Il n'avait, après tout, rien dit de surprenant. Mais quand même, les trois quart de l'équipe étant constitué de jeunes débutants, il aurait pu faire un effort! Il avait vraiment des points communs avec Cassandre Harper.

Chloé afficha un sourire avenant et se dirigea vers Sylphan et Léa, après avoir discuté quelques minutes avec Art, qu'elle appréciait toujours autant.

"Bonjour à vous deux! Vous désirez manger quelque chose? J'espère que je ne vous fait pas peur, avec mon statut d'ancienne. Certains d'entre vous sont assez timides." dit-elle en songeant au malaise d'Haytham.


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Léa OllivanderAncien personnageavatar
Messages : 243

Voir le profil de l'utilisateur

    Rejetant ses cheveux en arrière, Léa sonda l'assistance. Elle reconnut son problème la directrice, Margot Adamson, mais également les autres professeurs qu'elle connait depuis peu.. Une enseignante, plus vieille qu'elle s'approcha d'elle et d'un jeune enseignant qui était entrer juste avant elle pour les saluer. Appréciant la chaleur de son accueil, un sourire plus franc se dessina naturellement sur le visage de la jeune Ollivander. Elle jeta un coup d'oeil derrière l'épaule de sa collègue pour situer où était la nourriture en question... A la dernière remarque de la professeur de Divination, Léa jeta un coup d'oeil à son collègue pour voir si c'était son cas, et répondit :

    "Ça doit être compréhensible, non? D'être un peu intimidée au départ... Mais non, ce n'est pas mon cas..."

    Le statut d'ancienne, elle pouvait le comprendre puisqu'elle l'avait eu au ministère face aux petits nouveaux. Il était vrai qu'elle ne faisait que peu de temps dans chaque bureau, mais un peu plus un peu... sur toute une carrière, ça faisait quand même pas mal.


Celui qui croit savoir n'apprends plus
InvitéInvité


   « Dieu, à qui parle-t-elle donc ? Elle ne m'adresse pas la parole, j'espère ? Que vais-je répondre ? C'est idiot, de répondre à quelque chose quand on n'en a pas envie ; parce qu'après, on vous prend pour un demeuré ou un idiot de première classe. Conclusion, il vaut mieux rester un idiot silencieux. » C'est à peu près à cela que pensa Sylphan lorsque Chloé parla. Il entendit une autre enseignante, arrivée après lui, répondre que ce n'était pas son cas. Fichtre, il était donc le seul à être si pleutre ?

"Bonsoir", éructa-t-il.
   Gêné de son ton beaucoup trop haut, Sylphan répéta maladroitement :
"Salut."
  
    Puis il regarda la table, silencieux. Il devait être le seul à supplier en cet instant qu'un élève débarque et qu'il commette une bêtise quelconque. Au moins, pensa-t-il, il aurait eu autre chose à faire que de regarder sottement ses collègues, l'air béat. Néanmoins il engagea une conversation, tentant de rompre avec la solitude usuelle en laquelle il s'enfermait :
"Vous êtes toutes ravissantes, oui, oui. Qu'est-ce que vous enseignez, comme matière ? Dieu, ne me parlez pas de divination, j'espère, je ne vous vois pas manipuler une boule et... et prédire l'avenir, comme par magie !" fit-il à Chloé.
   Et Sylphan éclata d'un grand rire faux. Si seulement il savait... Il reprit naïvement en s'adressant à Léa :

"Et vous, mademoiselle, madame... ?"
 
Edmund HarrisPersonnage décédéavatar
Messages : 92

Voir le profil de l'utilisateur
Comment les gens pouvaient-ils agir par pur esprit de contradition en oubliant tout argument censé juste pour le plaisir de contredire quelqu'un ? Chloé, froissée dans son Sacro-Saint égo Gryffondoresque, pouvait dire ce qu'elle voulait, Eliott Warlock restait un enfant d'une vingtaine d'année. Comment pouvait-on prétendre à diriger une classe alors que cinq ans auparavant, on était encore du coté des élèves ? Devenir enseignant requérait une grande maturité, un sens des responsabilités et du recul que l'on ne possédait sûrement pas à vingt-ans, peu importe ce que maintenait Chloé embourbée dans sa mauvaise foi. Ce ce que s'apprêtait à dire Edmund quand sa collègue lui lança à la figure l'affaire Ana, ce qui lui fit ravaler tous ses arguments.

- Quelle maturité, persifla-t-il, mauvais.

Une fois que sa collègue se fut éloignée, il reposa son petit four avant de se lever.

- Margot, si tu veux bien m'excuser.

Il refusait de rester plus longtemps dans cette pièce, pas après ce que Chloé venait de dire et ce qu'elle avait rouvert en lui, encore une fois. L'affaire Ana le torturait inlassablement et il n'avait pas besoin que ses collègues le lui rappelle. Sans un mot pour le reste de ses collègues, Edmund quitta la pièce et referma la porte derrière lui. Il n'était pas à sa place ici.

FIN POUR EDMUND



Kit par SwannyFilleChérie

 

On travaille en silence, jeunes gens.
MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3881

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Chloé Hellsoft le Sam 17 Déc 2016 - 12:09, édité 1 fois
Chloé Hellsoft Ancien Personnage
Bon, Edmund avait peut-être (peut-être!) raison lorsqu'il disait que certains nouveaux professeurs ne semblaient pas à la hauteur du poste, concéda Chloé lorsque Sylphan répondit à sa question. Si Léa semblait normale, débrouillarde et avenante, le jeune professeur de Défense vivait sur une autre planète tant sa réponse était décalée. Chloé était ravie de se savoir ravissante - autant pour ce vieux croûton de Harris - mais Sylphan n'avait-il vraiment pas appris, en quinze jours, à connaître le nom de ses collègues et la matière qu'ils enseignaient? Ils n'étaient qu'une petite quinzaine, pourtant.

"J'espère que vous connaissez mieux vos élèves que vos collègues" dit-elle avec un sourire un peu confus.

Elle n'était pas vexée de la manière dont il parlait de la divination, elle avait l'habitude. Quoiqu'il en soit, il avait l'air aussi à l'aise qu'Haytham. Peut-être ferait-elle bien de les présenter, histoire qu'ils jouent les timides ensemble. Chloé préféra cependant se tourner vers Léa, qui semblait elle avoir les pieds sur terre.

"Tu viens du ministère, si j'ai bonne mémoire?" , le tutoiement lui venant spontanément. Elle n'aimait pas vouvoyer ses collègues alors qu'ils étaient sur un pied d'égalité. "Les chefs de département doivent être désespérés, Poudlard a fait de la débauche en masse, cette année. Quel côté préfères-tu?"


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Léa OllivanderAncien personnageavatar
Messages : 243

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Léa Ollivander le Mer 23 Oct 2013 - 21:37, édité 2 fois
Léa leva un sourcil alors que son collègue répondait à son tour à Chloé. Il semblait venir... d'une autre planète. Dommage qu'il ne soit pas professeur d'Astronomie, la vanne aurait pu être bonne... Et il faisait de ces bourdes... Avait-il conscience que Chloé était justement professeur de Divination ou était-ce un humour qui lui était particulier? La remarque de Chloé la fit sourire et, prenant son collègue en pitié, elle lui répondit d'un ton amusée :

"En fait, Chloé enseigne la Divination..."

Puis il se tourna vers elle pour lui demander son nom. Du moins, c'était la version que Léa préférait car sa manière d'hésiter entre mademoiselle et madame ressemblait plus à une tâtonnement de terrain pour savoir si elle était prise avant de savoir s'il pouvait tenter sa chance. Avec un sourire enjouée mais faux, elle lui répondit :

"Mademoiselle Ollivander. Mais je ne suis pas intéressée. Et je m'occupe des Soins Aux Créatures Magiques. Et toi de la Défense, c'est ça, hum?"

C'est avec une certaine malice qu'elle avait terminée sa phrase avant de tourner la tête et les yeux vers Chloé qui semblait s'intéresser à elle. Sa collègue posait une question... à laquelle elle aurait dû s'attendre.

Malheureusement, si Léa était persuadée que la ministère n'avait pas à s'occuper des affaires de Poudlard, elle n'aurait su que choisir. Son travail ici était tellement différent de celui qu'elle accomplissait au ministère! Ici, elle enseignait. Là-bas, elle se battait pour ses opinions. Sans compter la différence d'âge de ses interlocuteurs... Le cadre était différent, l'ambiance, les rapports, les objectifs... Tout était différent. Alors comment comparer deux choses aussi distinctes? Ça aurait été comme choisir entre une pomme et un sac à main, ça n'avait rien à voir.

Ne voulant pas décourager sa collègue à lui adresser la parole, Léa évita de parlementer et choisit une réponse avec une certaine gène mais toujours avec le sourire :

"Je suis pas sûre de préférer un côté ou l'autre. C'est... différent. Mais je pense que c'est plus "facile" d'enseigner ce qu'on sait à des élèves que de faire mûrir un collègue de 20 ans de plus que soi sur les droits des centaures..."

Edit modération a écrit:
354 mots!
Edit de Léa a écrit:
Et encore, j'ai effacé des phrases après coup... Désolée...


Celui qui croit savoir n'apprends plus
InvitéInvité


Un espèce de rancunier s'était levé de sa chaise, n'avait même pas pris la peine de les saluer et s'était dirigé hors de la salle. Sylphan avait donc une certitude : quelqu'un, dans ce château, d'adulte, avait de bien pires manières que lui.
Chloé lui répondit aimablement, ce à quoi Sylphan répondit à son tour par un sourire béat. Elle avait une certaine prestance ineffable, qui dénotait avec le manque d'augure qui pouvait être rattaché à Sylphan. Mais après tout, il fallait de tout pour faire un monde. Et Sylphan était sûr qu'il avait lui-même une petite prestance. Bon, une minuscule prestance.
"Oh euh, je ne suis pas de nature extravertie, glissa-t-il à Chloé. Déjà gamin je..."
Il fronça les sourcils et pensa qu'il était idiot de raconter une anecdote qui n'intéressait personne. Il toussota donc et reprit d'un ton désinvolte :
"Vous aimez le faisan ? fit-il d'un ton faussement enjoué. Moi, c'est Sylphan Borgia Jr. Junior, c'est important, mais vous devez déjà le savoir. Et mademoiselle Olivander... Oh, c'est un nom célèbre, très célèbre."
Il esquissa un sourire en coin et ajouta :
"Ce n'était nullement une tentative, ah, nullement, nullement. La DCFM, oui, c'est ça. Et euh, la SACM, voilà qui est intéressant."
Malheureusement, Sylphan ne trouvait cette matière absolument pas intéressante. Mais soit, ce n'était pas si grave en vérité, n'est-ce pas ? Il déglutit et fit craquer ses jointures.
Léa OllivanderAncien personnageavatar
Messages : 243

Voir le profil de l'utilisateur

    Vraiment étrange bonhomme... D'une très lointaine planète. Pourquoi parler de faisan? Sa gène l'amusait assez et elle se sentait un peu coupable de trouver ça drôle mais ce n'était pas méchant. Léa pouffa de rire en l'entendant l'associer à Mr Ollivander. Avec un sourire, visiblement très amusée, elle lui répondit :

    "Mais qui n'a rien à avoir avec Mr. Ollivander. Mon nom est d'origine moldu, Sylphan."

    Haussant un sourcil devant sa réponse, elle ajouta :

    "On dit SCM, il me semble. Et vous n'avez pas l'air très convaincus par ce que vous dites. Et si je vous disais que si personne ne s'y intéressaient, les sorciers seraient surement en voie d'extinction, ça vous captiverait plus ou vous êtes de ceux qui pensent que les sorciers n'ont rien à craindre des gobelins, sirènes, géants et autres créatures? Que nous serons toujours plus fort en somme."

    Toujours avec un sourcil haussé, Léa avait croisé les bras et défiait gentiment du regard son collègue avec un sourire amusée. Toujours ce sourire. Toujours amusée. La vie était trop courte pour ne pas s'amuser. Trop courte pour se désoler. Trop courte pour se plaindre et pour pleurer.


Celui qui croit savoir n'apprends plus
InvitéInvité


Sylphan, depuis son arrivée, était d'une humeur plus joviale. Un tantinet plus joviale. Un soupçon plus jovial, qu'il était. Et c'était assez pour décrire son humeur. 
Il est cependant un élément qui peut briser cette humeur. Alors là, rien ne va plus. Ollivander, associé au mot "moldu" ? Et dire qu'il avait acheté à ce vieil homme sa propre baguette. Il en avait honte désormais.

Sylphan ne détestait pas les Moldus. Non, il les abhorrait. Nuance, nuance. Il fronça donc les sourcils à la réponse de sa collègue. Elle était sympathique mais ne semblait pas manifester de réticence à ce fait de la plus haute importance. "Voilà encore une preuve que ces Moldus s'infiltrent de partout", pensa-t-il âprement. "C'est eux contre nous."

Léa enchaîna sur sa matière. SCM, c'était un détail, mais Sylphan eut tout de même un sourire à cette remarque. Rares étaient les gens aptes à déceler de si petits détails. Ou énormes, selon les individus. Bref, Sylphan avait bien aimé cela. Il opina donc avec vigueur et répondit, tout haut :

"Ces Moldus, toujours ces Moldus ! Je vous le dis, un jour, ils nous envahiront tous et toutes, qu'une question de temps."

Il ajouta rapidement :

"Mais nous sommes les plus forts, Mademoiselle Olli... Mademoiselle. Les sorciers sont aptes à dominer le monde, oh, oui. Je pense, tout du moins", conclut-il avec un sourire.

Conclure, pas si sûr. Il se pencha et demanda plus bas à Léa :

"Vous êtes sûre qu'il a des origines moldues ?"
Myrdhin SchafferProfesseur d'Histoire de la Magieavatar
Messages : 59

Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhin sursauta brusquement lorsque celui des nouveaux venus qui lui inspirait le moins confiance lui proposa de la nourriture. Persuadé de flairer un piège flagrant, le professeur d’Histoire eut un mouvement de recul incontrôlable.

« Non. Vous croyez que vous réussirez à me faire avaler ça ?! »

Heureusement, William débarqua instantanément pour lui sauver la vie. Il jeta un regard noir à Haytham, se leva soudainement en faisant à nouveau grincer sa chaise qu’il avait manqué de renverser sur le sol, et se déplaça de quelques chaises, mettant une distance de sécurité entre lui et ce jeune homme à l’air peu recommandable. Il était ainsi un peu plus proche de ses autres collègues, et écoutait leurs conversations discrètement, sans participer pour autant. Il aimait bien épier ainsi les autres, c’était, après tout, une manière comme les autres de se renseigner sur leur compte, et c’était rassurant. Quoique ce qu’il en voyait pour le moment l’inquiétait plutôt, sans compter l’énergumène qui servait de prof de vol, il trouvait Ollivander agaçante et Borgia trop étrange. Il dû se mordre la langue pour s’empêcher de lâcher une exclamation horrifiée en entendant parler de droits des centaures et de potentielle invasion moldue. Il ne pu cependant pas se retenir en entendant Borgia affirmer que les sorciers étaient les plus forts.

« Peut-être, Mr Borgia, j’ose l’espérer, mais une trop grande confiance en soit ne peut être qu’une faiblesse aveuglante. »

Vigilance constante.


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Les profs aussi ont une rentrée

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les Profs aussi aiment les Bonbons ♪ |PV Demyx|
» [THEME - PV] J'ai raté mon entrée à défaut de ma rentrée !
» Un mois de retard pour la rentrée
» T'as toujours d'aussi beaux yeux ϟ Pabo
» Silsis => ma premiére image aussi...^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Aile Sud, :: Salle des profs,-