AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Un esprit sain (ou presque) dans un corps sain ! [Haytham & Ahren]

Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
7 septembre 2007

Ahren sortit précautionneusement son balai de sa malle, il n'était pas tout neuf mais le Serdaigle y tenait beaucoup à son Nimbus 2005. Cadeau d'anniversaire pour ses dix ans, offert par sa mère, enfin il l'avait lourdement suggéré, il voulait un balai pour son anniversaire et il l'avait eu sans trop de difficulté, sa mère était incapable de lui refuser quoique ce soit de toute manière, le seul qui lui mettait des bâtons dans les roues au manoir quand il y était c'était Ulrich, il avait donc la chance que son anniversaire ait lieu en pleine période scolaire sinon il n'était pas certain qu'il aurait eu son balai. Mais tout ceci n'était que le passé, il devait se concentrer sur des choses plus importantes, comme les sélections des joueurs de Quidditch qui auraient lieu le lendemain.

Le Serdaigle se sentait prêt, quoique légèrement anxieux, c'était pour cela qu'il avait décidé de s'entraîner une dernière fois avant l'épreuve ultime, la seule chose qui le séparait encore de son objectif. Sa motivation n'était pas uniquement sportive, il voulait également montrer qu'il n'était pas seulement un intellectuel, qu'il ne brillait pas uniquement par ses excellents résultats mais également qu'il pouvait être un très bon attrapeur, certes peut-être pas aussi que Potter ou Krum en leur temps mais tout de même et il n'allait certainement pas faire du Quidditch son avenir professionnel mais il avait toujours apprécié ce sport, cela le détendait de voler un peu lorsqu'il était enfant, bien sûr il était toujours surveillé par leur vieil elfe de maison mais cela lui donner l'impression d'être un minimum heureux, il retrouvait une certaine sérénité qu'il n'éprouvait nulle part ailleurs. Et il devait bien avouer que c'était aussi un petit peu par bravade, pour surpasser Ulrich mais également pour montrer une fois pour toute qu'il était meilleur que Dubois dans tous les domaines, même dans son domaine de prédilection.

Pour être honnête, même s'il était assez bon, du moins il pensait l'être, il avait peu d'espoir de battre un jour Dubois, il savait qu'il n'avait pas vraiment le niveau, le Gryffondor devait voler avant d'avoir appris à marcher si ça se trouvait, mais il refusait d'abandonner, il n'était pas un faible, il se battrait et montrerait à tout le monde que lui aussi valait quelque chose sur un balai. Il allait donc se présenter aux sélections et il allait tout faire pour être pris, il serait le meilleur demain, il en était certain mais pour cela, il fallait qu'il s'entraîne encore un peu pour ne rien laisser au hasard. C'est donc d'un pas décidé qu'il se rendit sur le terrain de Quidditch, son vieux vif d'or dans l'une de ses poches. Il pourrait l'utiliser, il ne faisait pas encore trop sombre, il n'avait donc aucun risque de la perdre.

Lorsqu'il arriva dans le stade désert, il prit une profonde inspiration et enfourcha son Nimbus, il frappa un coup sec avec son talon sur le sol dur et s'envola, il fit quelques tours de terrain, s'imprégnant de la sensation grisante que lui procurait le vol, il sentait le vent se prendre dans ses cheveux, il fit quelques loopings et un léger sourire étira ses lèvres. Il rejoignit alors le sol et sortit son vif de sa poche, il le garda un instant dans le creux de son poing avant de fermer les yeux et de laisser la petite balle ailée prendre son envole. Lorsqu'il rouvrit les yeux, la balle dorée était hors de son champ de vision, il s'éleva à nouveau dans les airs et laissa son regard parcourir le terrain à la recherche du vif.

Il fit quelques tours de terrain pour la forme tout en cherchant un petit point doré qu'il aperçut quelques minutes plus tard, il se pencha en avant pour donner de la vitesse à son balai, enivré par la vitesse, il laissa un éclat de rire franchir ses lèvres alors que ses doigts se refermaient sur le vif d'or, il remonta en chandelle tout fier de lui. Il fallait qu'il soit plus rapide la prochaine fois, encore et toujours plus rapide, c'était le maître mot des attrapeurs. Il ferma à nouveau les paupières et lâcha le vif, sans se douter que quelqu'un au sol l'observait.


It's a small crime
And I've got no excuse
Haytham PullmanProfesseur de Volavatar
Messages : 46

Voir le profil de l'utilisateur
En cette fin de journée, Haytham traversa le terrain qui servait aux cours de vol, mais cette fois sans s'y arrêter. Non, cette fois-ci, il n'attendrait pas ses élèves pour leur faire cours. Il ne patienterait pas tout seul à 8h du soir dans le parc jusqu'à ce que la nuit fût tombée. Ça, il avait déjà donné. Deux fois, de surcroît. Il lui avait quand même fallu deux jours pour comprendre que le 8h de son emploi du temps ne signifiait pas 8h du soir, mais bien 8h du matin. "Quand on a pas de tête, il faut avoir des jambes." Du temps à perdre, plutôt.
Le professeur avait attrapé son balai avant de sortir du château, afin de pouvoir se créer un alibi si quelqu'un devait le croiser. Le cas échéant, il lui aurait alors dit : "Je prends l'air, je vais faire un petit tour de balai dans le stade de Quidditch pour me dégourdir un peu... " ou un baratin de ce genre. En vérité, il guettait simplement un coin tranquille dans lequel il pourrait fumer en toute discrétion sans risquer d'être aperçu par quelques "autorités" qui désapprouveraient ce comportement. Le terrain de Quidditch s'était avéré être plutôt adapté pour ce genre de petite escapade. Il avait en effet l'avantage de se trouver assez loin du château, et d'être très peu fréquenté en ces heures. Haytham avait pu s'en rendre compte lors des deux soirées passées dehors sans croiser personne.
Quand Haytham posa enfin un pieds dans le stade, il n'y avait effectivement personne. L'herbe était fraîchement tondue (ou ne poussait-elle jamais au dessus de deux centimètres ? Un autre mystère de Poudlard...), et le vent faisait doucement s'agiter la toile tendue des tours des gradins. Finalement, c'était tout de même très agréable de se retrouver ici, ne serait-ce que pour pouvoir apprécier la majesté quiète de ce lieu d'ordinaire si animé pour soi seul. Haytham n'en oublia pas pour autant son objectif premier : il délaissa rapidement l'air pur de la campagne écossaise pour une bonne bouffée de fumée noire pleine de goudron. Comme il y avait tout de même un peu de vent, Haytham déserta le milieu de stade pour aller s'abriter à côté d'une tour, assis en tailleur. Il eut alors tout le loisir de penser à tout le travail qu'il avait sur les épaules, et qu'il ne savait pas trop comment aborder.
Un évènement interrompit toutefois ses réflexions. Un petit individu connu plus communément dans ces contrées comme étant un "élève" entra soudainement dans son champs de vision. Avant que Haytham eût pu réaliser qu'on était venu briser son instant de solitude, le gamin avait déjà enfourché son balai et s'était envolé. Il le regarda effectuer ce qui ressemblait à un petit échauffement, à faire des tours de stade, pour ensuite effectuer quelques loopings. Intrigué, Haytham fixait le jeune homme, sans avoir bougé d'un poil. Il devait être caché des yeux de l'élève par la tour des gradins, car celui-ci ne semblait pas l'avoir remarqué. Pourtant, Haytham pouvait absolument voir tout ce qu'il faisait. Tout en laissant s'échapper la fumée de ses lèvres, il regarda le petit se poser au sol et mener quelque affaire qu'il était toutefois trop loin pour distinguer. Le gamin redécolla, et fit de nouveau quelques tours.
Finalement, puisqu'il ne semblait pas l'avoir remarqué, le gamin ne gênait pas Haytham plus que cela. Même, il appréciait ce petit spectacle qui lui faisait regretter moins d'avoir autant marché pour pouvoir s'offrir une simple petite cigarette. Ce qu'il redoutait toutefois, c'était qu'il fût bientôt rejoint par une pelotée de petits camarades qui l'obligeraient à décamper.
Haytham comprit enfin le but de l'exercice du jeune homme lorsqu'il le vit attraper ce qui ressemblait grandement à un Vif d'Or. Mais quand il fut relâché pour la seconde fois, celui-ci sembla foncer droit dans la direction de la "cachette" de Haytham, talonné par le gamin. Lorsqu'il le remarqua, Haytham lâcha un juron. C'en était finie de sa petite pause. Quoique... Haytham fixa de nouveau le Vif s'avancer vers lui et prit une dernière bouffée de sa cigarette avant de la faire disparaître d'un Lacarnum Inflamare pour n'en laisser aucune trace. Haytham enfourcha son balai à son tour et se cacha complètement derrière la tour. Il était finalement d'humeur à s'amuser un petit peu.

Le Vif d'Or avait tout de même un bonne avance sur le gamin. Quand le Vif contournerait la tour - mieux valait que ce fût la tour derrière laquelle Haytham venait de se planquer - Haytham prévoyait de l'attraper avant de se cacher sous la toile. Ainsi, le petit serait complètement perdu et pourrait chercher encore très longtemps son Vif sans jamais le trouver.
Toutefois, cela supposait déjà que le Vif d'Or tournât de son côté. Ô chance ! Ce fut le cas. Il ne restait plus qu'à l'attraper. Et ce rapidement, avant que le gamin eût déboulé, et le Vif ne fût enfui. De nouveau, Haytham eut de la chance : ayant pris de la hauteur, il fondit en piquée sur le Vif avant de disparaître sous la toile. Magnifique. Il vit l'ombre du garçon filer derrière la toile. Pas repéré.
Haytham attendit quelques instants. Il fallait le faire tourner un minimum de temps en bourrique pour que ce fût vraiment drôle. Quand il jugea qu'il était temps de sortir, Haytham repoussa la toile. Après avoir repéré le gamin, s'approcha sur son balai et lui lança avec un sourire moqueur en montrant le Vif d'Or à gauche de sa tête :
" C'est ça que tu cherches, boy ? "
Haytham fut étonné de découvrir que le garçon était plus jeune qu'il ne le pensait. Certes, il avait repéré qu'il n'était pas bien grand, mais la façon dont il avait eu de se tenir sur son balai l'avait fait paraître plus âgé. De plus, sa tête ne lui disait rien du tout. S'il avait déjà eu cours avec lui, il ne s'en souvenait pas.

" Bah alors, soit pas farouche, viens chercher... "
ajouta-t-il en secouant la main qui tenait le Vif d'Or.
Bien entendu, Haytham n'avait pas l'intention de le lui rendre si facilement.




Team Ornithorynques

 
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren ouvrit les paupières et laissa son regard parcourir le terrain à la recherche d'un petit point doré, le ciel s'assombrissait de plus en plus et il allait bientôt être difficile de repérer la Vif dans l'obscurité. Néanmoins, il repéra la petit balle ailée relativement rapidement et se pencha sur son balai pour partir à la poursuite du Vif d'or qui se dirigeait à tire d'aile vers l'une des tours délimitant le stade, il entendit le claquement du tissu soulevé par le vent. Il vit la petite balle contourner la tourelle et c'est tout naturellement que le Serdaigle partit dans la direction qu'elle avait prise pour s'apercevoir que l'objet de sa convoitise avait purement et simplement disparu. Il resta quelques instants en vol stationnaire, laissant son regard fouiller les alentours à la recherche du fameux sésame doré. Il dut cependant se rendre à l'évidence que le Vif n'était pas derrière la tour et il rebroussa chemin, d'un mouvement assuré, il fit faire demi-tour à son balai et reprit son exploration sur le terrain.

Il avait chercher et faire des tours de terrain, il ne pouvait que constater que la petite balle dorée avait disparue, ce qui était étrange puisque logiquement le stade était enchanté de façon à ce que les balles ne puissent pas quitter le périmètre de jeu. Il fronça légèrement les sourcils et s'apprêtait à refaire un tour de terrain lorsqu'un mouvement attira son attention. Il se figea et avisa une silhouette humaine s'avancer vers lui en volant. Il remarqua que la personne qui s'approchait vers lui était grande, trop grande pour correspondre à un élève, il reconnut alors le nouveau prof de vol, un léger sourire aux lèvres qui tenait son vif près de son oreille gauche, clairement dans la provocation.

Ahren fronça d'avantage les sourcils lorsque l'enseignant lui demanda provocateur si l'objet de ses recherches se trouvait bien entre ses mains. Le jeune garçon n'aimait pas du tout l'air que prenait l'homme alors il était peut-être prof et adulte mais ça ne lui donnait pas tous les droits, de quelle façon se permettait-il de l'appeler familièrement "boy". Il ne se connaissait aucunement pour que l'homme se permette se genre de familiarité avec lui. Le Serdaigle se redressa légèrement sur son balai, le dos droit et la tête haute, un petit air arrogant et supérieur sur le visage, il toisa l'enseignant.

"En effet, le Vif d'or que vous tenez entre vos doigts est le mien. Vous serez donc fort aimable de me le rendre."

Il s'était exprimé sur un ton sec et légèrement dédaigneux, il ne doutait pas que le nouveau prof allait lui rendre son bien après tout si il ne le faisait pas Ahren pourrait très bien l'accuser de vol et l'enseignant aurait sans doute réalisé la plus courte carrière en tant que professeur de l'histoire de Poudlard. Mais il dut vite se rendre à l'évidence que l'homme, Pullman, si il avait bonne mémoire, ne semblait pas disposé à le lui rendre au contraire, il semblait vouloir jouer avec lui. Il voulait jouer ? Et bien soit, ils joueraient mais selon ses règles. Professeur ou non, on n'importunait pas Ahren Keller impunément.

"Vous allez vite constater que je suis loin d'être farouche", murmura le jeune garçon sans se préoccuper ou non de savoir si il avait été entendu.

Il se pencha en avant pour donner de la vitesse à son balai et se dirigea à toute allure vers l'enseignant, visant tout d'abord le torse de l'homme pour bifurquer au dernier moment et rater de peu le vif d'or pour finalement frôler légèrement le bras du professeur, il soupçonna Pullman de s'être décalé au dernier moment à l'instant précis ou lui même bifurquait, hésitation ? Geste volontaire de sa part ? Peur ? Ou coup de chance tout simplement ? Ahren l'ignorait mais il n'allait certainement pas se laisser avoir comme cela, d'ailleurs, il se préparait à relancer l'assaut dans le dos de l'enseignant, se penchant sur son balai pour lui redonner de la vitesse, cette fois-ci hors de question qu'il rate le vif, il avait voulu fanfaronner et faire peur à Pullman tout à l'heure, désormais son objectif était bel et bien le vif.


It's a small crime
And I've got no excuse
Haytham PullmanProfesseur de Volavatar
Messages : 46

Voir le profil de l'utilisateur
Haytham regardait le jeune homme avec amusement le fixer lui même d'un air mauvais. Il avait l'air d'être une vraie petite tête de lard, celui-là. Un gamin buté et orgueilleux, sans humour, trop sérieux... Un Serpentard, sans doute. Quoique au moins, les Serpentards avaient un certain humour. Non, un Serdaigle plutôt. En tout cas, ce qui plaisait à Haytham chez ce petit, c'était qu'il avait goût pour le défi.

Haytham le comprit rapidement lorsqu'il vit le garçon foncer vers lui avec détermination. D'abord surpris, il saisit ensuite son balai de sa main libre et le tira légèrement mais vivement vers sa droite lorsque le gamin fut à quelques centimètres de lui. Par chance, celui-ci avait brusquement bifurqué sur la gauche de Haytham, évitant ainsi une douloureuse collision. Le garçon avait beau l'air ne pas peser très lourd, le professeur fut soulagé de ne pas l'avoir pris dans le ventre en pleine accélération. La robe du jeune homme avait toutefois frotté sa manche.

Toutefois Haytham n'attendit pas que le jeune homme lui fonçât de nouveau dessus pour prendre un peu de hauteur et se retourner. Lui faisant ainsi face, il était obligé d'admettre que le gamin avait certaines qualités en matière de vol. Il avait l'air de bien maîtriser son balai, et de savoir le manier avec une certaine aisance. Comme celui-ci semblait toujours décidé à récupérer son bien - et Haytham ne pouvait pas vraiment l'en blâmer - et qu'il ne semblait pas vouloir arrêter de le poursuivre, le professeur songea à faire un petit jeu. Il comptait bien s'amuser à le faire tourner, monter, descendre... jusqu'à ce qu'il eût été en nage et totalement épuisé. Cela n'avait rien de sadique - pas vraiment. C'était simplement un petit exercice qu'il avait l'habitude de faire faire à ses élèves de Sheffield pour tester leur endurance et leur motivation.

Haytham leva alors son balai et commença à dessiner des spirales psychédéliques en s'y donnant à cœur joie. Il n'hésitait pas à vriller, à piquer vers le sol, à foncer vers une tour pour s'en détourner à la dernière minute, puisqu'il avait avec lui un gamin plutôt doué. Toutefois, alors qu'il tournait rapidement la tête pour vérifier qu'il était toujours bien suivi, sa main gauche trop crispée se desserra légèrement, assez toutefois pour laisser au Vif d'Or une petite brèche pour s'enfuir.

Le professeur, qui sentit soudain un vide se créer entre ses doigts, s'arrêta brusquement en jurant. Comme la petite balle dorée était encore à sa portée, il tendit désespérément le bras dans l'espoir de l'attraper, manquant de tomber. Il rabattit cependant immédiatement ses deux mains sur le manche, puis jeta des regards à droite à gauche à la recherche de son petit pourchasseur. N'arrivant toutefois pas à le retrouver, Haytham commença à s'inquiéter. Était-il tombé alors qu'il ne le regardait pas ? Le professeur balaya le sol de ses yeux. Ou alors était-il parti en chasse du Vif libéré ? Ou n'était-il pas encore en train de lui foncer dessus par derrière...?




Team Ornithorynques

 
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren fut légèrement déçu de ne pas prendre l'enseignant pas surprise puisque ce dernier s'était retourné et lui faisait désormais face. Le Serdaigle serra les dents en voyant le nouveau prof prendre de la vitesse et fuir avec son Vif d'or. Et comme un benêt le deuxième année commença à suivre l'enseignant partout où il allait suivant parfaitement toutes les trajectoires de Pullman à la vitesse maximum de son balai, monter, descendre, vriller, piquer, il ne lui épargna rien du tout et le jeune garçon était en nage mais il ne relâcha pas son attention au contraire, il redoubla d'effort pour récupérer son bien, il crut qu'il était presque à sa hauteur lorsque le professeur se dirigea à pleine puissance vers l'une des tours.

Le Serdaigle était presque certain d'avoir enfin son vif lorsque la tour se rapprochant à trop grande vitesse, Pullman bifurqua, obligeant Ahren à remonter en chandelle pour éviter l'obstacle. Il l'avait échappé belle, il avait vraiment cru que cette fois-ci, il allait se manger le tissus recouvrant le bois de la tour mais heureusement pour lui, il avait eu le réflexe de remonter le manche de son balai. Mais la course l'avait épuisé et il avait grand besoin d'une pause, il se cacha donc un instant afin de souffler tout en observant son voleur de vif et tortionnaire. Il fallait qu'il le prenne par surprise, mais comment alors qu'il était encore en mouvement ?

Soudain Pullman se stoppa et il vit un petit éclat doré s'échapper de sa main, bingo, il tenait enfin sa solution. Par chance l'enseignant lui tournait le dos et il avait parfaitement bien repéré le petit point brillant qui s'éloignait. Il poussa alors son balai à pleine puissance, dépassa l'enseignant et attrapa le minuscule vif d'or. Il remonta en chandelle tout fier de lui, un immense sourire moqueur sur le visage. Défiant fièrement du regard le prof de vol, le poing bien fermé sur la petite balle ailée.

"Je vous avais bien dit que je le récupérerais."

Il n'était pas peu fier de son coup même si il était complètement épuisé et à bout de force, il était encore capable d'arrogance et de bravade, même s'il devait bien avouer qu'il était à deux doigts de tomber de son balai d'épuisement, il fallait vite qu'il rejoigne le sol mais pas tout de suite, il voulait encore profiter de sa victoire. Encore un tout petit peu.


It's a small crime
And I've got no excuse
Haytham PullmanProfesseur de Volavatar
Messages : 46

Voir le profil de l'utilisateur
Haytham crut son cœur s'arrêter quand, sortie de nul-part, une ombre le dépassa à toute vitesse. Quand il la vit ralentir devant lui et reprendre peu à peu la silhouette d'un jeune garçon, Haytham soupira de soulagement et ses mains crispées sur le manche de son balai se détendirent.

Le gamin était devant lui, certes, mais où était le Vif ? A voir la façon dont le petit fanfaronnait et l'air hautain et moqueur qu'il arborait, Haytham devina que son poing fermé devait sûrement cacher la balle. Le professeur soupira de nouveau, seulement par dépit cette fois-ci. La petite remarque dégoulinante d'arrogance du gamin ne manqua pas de faire monter d'un cran son agacement. Haytham se visualisa quelques instants lui faisant ravaler ses paroles, non sans une certaine violence, avant d'ouvrir la bouche dans l'intention de lancer une bonne tagline.

Toutefois, il resta quelques secondes la bouche ouverte sans rien trouver à dire. Se rendant finalement compte de son ridicule, Haytham finit par la fermer, avant de lever les mains en signe de défaite et de tourner les yeux sur sa droite.

" Ok, ok... Tu m'as bien... Tu m'as bien eu. T'as gagné. J'me rend. "

Malgré son détachement affiché, Haytham souffrait intérieurement de cette défaite. D'autant plus qu'il était l'investigateur de ce petit jeu, et qu'il s'était laissé avoir comme un bleu. Ce pourquoi, désirant garder son honneur sauf, il n'oublia pas d'ajouter avec solennité :

" Mais heureusement, j'ai envie de dire... Heureusement que tu as réussi à me le choper, ton Vif d'Or ! Un attrapeur qui n'arrive pas à attraper un vif... C'est un peu comme un verre de jus de citrouille sans jus de citrouille à l'intérieur. "

Non seulement Haytham n'était pas doué pour les métaphores, mais en plus il était affamé.

" Bref, ça sert à rien... Donc je me dois de te féliciter, boy. Tu es bon pour devenir attrapeur. D'ailleurs, je me demande quand sont les sélections pour les équipes de Quidditch... " se demanda-t-il en se grattant la nuque. " J'ai cru voir une date affichée quelque part, mais... On est quel jour aujourd'hui ? Mercredi ? "

Ce fut seulement à cet instant que Haytham s'aperçut qu'il était en train de "discuter" avec un gamin épuisé, dans les airs, en plein milieu du stade, et que lui même sentait venir une crampe.

" Je te propose qu'on redescende, sauf si tu préfères rester planter là. "
lui proposa Haytham en se retournant pour se diriger vers le sol.

* Ou sauf si tu aimes trop me contempler de haut comme tu le fais, sale morveux. *

La façon dont il avait de jauger Haytham ne plaisait pas du tout au professeur. Adolescent, il en avait déjà cogné plus d'un pour bien moins que cela. Les années avaient beau l'avoir un peu assagi, sa main tremblait toujours de passer à l'action. Il avait sûrement le double de son âge, était son professeur de surcroît, il devait bien mériter un peu de respect ! Bien sûr, Haytham devait considérer le fait qu'il était venu l'ennuyer sans raison alors que le gamin s'entraînait tranquille dans son coin, et devait comprendre qu'il pût lui en vouloir un peu. Mais finalement, Haytham lui avait offert un petit cours particulier. Et le merci ? Que dalle.

" J'espère que t'auras bien transpiré, hein ? " lança-t-il avant d'avoir touché le sol. " Admet qu'au moins, je t'aurais fait faire un échauffement bien costaud. " continua-t-il avec un sourire.

Après avoir posé les pieds au sol, Haytham s'assit à côté de son balai et sorti son paquet de cigarette. Il prit conscience qu'il était en face d'un de ses élèves - et plutôt jeune en plus - pour finalement se dire qu'après lui avoir kidnappé son Vif, il n'était plus à un écart de conduite près. Ce pourquoi, sans gêne, il alluma sa cigarette par un Lacarnum Inflamare et souffla un nuage de fumée en levant la tête, avant d'entonner une petite chanson.

" Alors, cet entraînement ? "




Team Ornithorynques

 
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren afficha un petit air supérieur alors que son enseignant ouvrait la bouche pour parler mais aucun son ne sortit, ainsi, il avait réussi à rentre muet un professeur, sur ce coup là, il n'était pas peu fier, même si le prof en question n'enseignait que le vol, qui pour être honnête n'était pas une matière très importante, à côté de la Métamorphose ou de la DCFM c'était même désuet comme enseignement. Et puis, pour faire enseigner une telle matière, il n'y avait pas besoin d'être doté d'une grande intelligence et Pullman semblait bien correspondre à son point de vu. Un grand niais pas bien finaud.

Malheureusement, il retrouva bien vite l'usage de la parole, au début pour s'avouer vaincu, ce qui gonfla encore plus l'ego du Serdaigle mais ensuite pour faire croire que sa victoire était naturelle pour un attrapeur. Ahren fronça légèrement les sourcils, il doutait fortement qu'il faille faire tout cela pour attraper un malheureux vif. Mais soit, il ne fit aucun commentaire, se contentant de geler sur place et d'essayer de ne pas tombe de balai. Il espérait qu'ils pourraient bientôt rejoindre le sol parce qu'il n'avait vraiment pas envie d'entendre plus longtemps son prof raconter sa vie.

"Les sélections ont lieu demain. Si on pou..."

Mais le jeune garçon n'eut pas le temps de continuer puisqu'il se fit couper par Pullman qui prononça ses premiers mots intelligents de la soirée. Redescendre, il poussa un léger soupir de soulagement et n'attendit pas une seconde de plus pour incliner le manche de son balai vers le sol. Il se posa en douceur sur le sol et savoura avec ravissement le relâchement de tous ses muscles. Cependant, il n'allait pas pouvoir rejoindre son dortoir tout de suite, pas encore, le prof de vol n'avait vraiment pas sa langue dans sa poche, il continuait de parler même en se posant. Mais il n'était plus vraiment en position de force, parce que l'enseignant était grand, beaucoup plus grand que lui.

Mais il finit pas s'asseoir ce qui redonna l'avantage au jeune Serdaigle qui esquissa un léger sourire, mais plus pour très longtemps car l'épuisement le gagna d'un coup et il dut s'asseoir pour ne pas se retrouver au sol contre sa volonté. Il reprit son souffle quelques instant, grimaçant légèrement sous l'odeur de la cigarette.

"Oui, c'était un entraînement particulièrement difficile, merci de votre participation, même si j'aurais pu me débrouiller tout seul j'imagine, j'ai l'habitude."

Il haussa les épaules pour montrer que la solitude ne le dérangeait pas au contraire, il était habitué et parfois cela évitait de se retrouver en mauvaise compagnie. Il souffla bruyamment par le nez, grimaçant une nouvelle fois de dégoût avant de poser son regard sur la cigarette que Pullman tenait entre ses doigts.

"Vous savez que c'est interdit ?, demanda-t-il en montrant la cigarette d'un mouvement de tête. C'est écrit dans le règlement, les élèves n'y ont pas le droit, donc j'imagine qu'il serait fort dommage que vous soyez vu en train de fumer. Cela vous causerait certainement quelques ennuis."


It's a small crime
And I've got no excuse
Haytham PullmanProfesseur de Volavatar
Messages : 46

Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir distraitement écouté la réponse du jeune homme à sa dernière question - et s'être de nouveau aperçu ô combien celui-ci pouvait être ingrat, en plus d'être prétentieux - Haytham songea à ce qu'ils allaient bien pouvoir manger ce soir. Sûrement quelque chose de réjouissant. Le buffet de Poudlard, c'était quand même quelque chose d'autre que la petite bouffe de célibataire peu diététique qu'il avait l'habitude d'ingurgiter jusqu'alors. Il y avait tout : le choix, la qualité, et la quantité ! Haytham se demanda à quel point il était privilégié. Si l'on servait de la nourriture aussi bonne dans un restaurant moldu, la qualité devait se ressentir à l'addition. Or, ses collègues, élèves et lui-même jouissaient ce luxe à chaque repas.

Le professeur entendit alors vaguement que le gamin lui parlait, mais sans comprendre tout à fait.  Ce pourquoi, tournant sa tête vers lui, il lui demanda avec élégance :

" Hein ? "

Cependant, le temps d'avoir grogné, Haytham avait fini par assimiler les paroles du jeune homme. Réalisant que ce gamin, cette petit chose insignifiante pleine d'arrogance tentait vainement avec ses petits moyens de morveux d'essayer de le menacer, le professeur commença par froncer les sourcils, irrité. Il commençait sincèrement à regretter d'avoir adressé la parole à ce petit monstre. Pourquoi ? Pourquoi ne se comportait-il pas comme un petit gamin normal, à rigoler, plaisanter, faire des bêtises...? Non, celui-là semblait préférer jouer au jeu de "je suis le plus malin". Malheureusement, Haytham n'était pas spécialement doué à ce genre de petit jeu. Au moins, il en avait conscience.

" Qu'est-ce que tu... ? " commença-t-il à protester en le fixant dans les yeux, sa main cherchant aveuglément sa baguette dans sa manche.

Puis, soudainement, il s'arrêta et son expression enfiévrée s'adoucit. A quoi bon s'énerver ? Pourquoi Haytham se prendrait-il la tête avec ce chiot venant tout juste de quitter sa mère ? C'était encore un petit bébé, il fallait être patient. Le professeur révisa sa position pour qu'elle fût plus confortable, puis prit le temps de prendre une grand bouffée de fumer avant de reprendre :

" Et pourquoi tu me laisserais pas fumer tranquille, hein ?
lui fit-il. Si c'est la fumée qui te gêne, ajouta-t-il en voyant le jeune homme grimacer, je peux aller me mettre de l'autre côté. "

Sur ce, Haytham se leva et se plaça de sorte à ce que le vent n'envoyât pas la fumée dans le visage du gamin.

" Voilà, continua le professeur en s'asseyant. Tu es content maintenant ? Tu peux reprendre ton souffle tranquillement, et moi je fume peinard. Tu devrais te remettre d'une petite clope, je pense. Ou alors tu es plus faible que je ne le pense ? C'est pas ce que j'ai cru comprendre sur le terrain, en tout cas. "

Hop, prend ça, pensa Haytham. Que pouvait-il répondre à ça ? Au moins, il la bouclerait pour un moment. Mais Haytham avait envie d'en rajouter un petit peu :

" En plus, ça te va bien de me parler de règlement alors que tu te trouves sur le terrain de Quidditch tout seul à cette heure. Tu sais quelle heure il est ? Il va bientôt faire nuit. Et toi tu te pointes tout seul sur le terrain. Je suis même pas sûr que t'aies le droit. Pas sûr du tout. Tu imagines, tu te prends une tour en pleine face ? Ou ton balai est défaillant, et tu t'écrases ? Et il y a pas de Mr. Pullman pour venir t'aider ? T'aurais l'air malin, tiens, la gueule pétée par terre. En plus je crois qu'il faut réserver le terrain pour y venir, nan ? C'est une organisation pas possible si je me souviens. Les gars qui s'entraînaient cet aprèm étaient même plus là quand je suis arrivé. Ils suivent le règlement, eux ! Et pourtant, je pense qu'il aurait pas rechigné une heure d'entraînement de plus, étant donné que demain il y a les sélections... "

Haytham pris une nouvelle bouffée de sa cigarette, puis se retourna brusquement vers le jeune le visage éclairé :

" Les sélections, c'est demain ! s'écria-t-il. Je m'en souviens maintenant. Tu... tu t'entraînais pour les sélections ? "

Le professeur eut un petit sourire amusé. Il se revoyait lui même à travers ce gamin, au même âge, avec la même arrogance - un peu moins, peut-être - et cette confiance immodérée en lui-même. Il se revoyait aussi échouer lamentablement aux sélections, puis déprimer pendant des semaines.

Haytham commença à alors éprouver de la compassion pour ce gamin et tout petit peu de sympathie.




Team Ornithorynques

 
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren haussa un sourcil interrogateur alors que l'enseignant se tournait vers lui l'air visiblement perdu, visiblement, il était complètement à l'ouest le pauvre garçon et le Serdaigle ne put retenir un sourire moqueur. Il ne voulait pas être réellement méchant puisque Gillian lui avait confié le connaître et l'apprécier. Cependant, il crut percevoir de l'énervement chez le professeur, il semblait enfin avoir compris ses paroles et cela semblait l'avoir énervé. Pourquoi ? Ce n'était pas le but, il voulait juste le prévenir pour pas qu'il ait d'ennuis, il aurait été dommage que son année se termine avant l'heure mais en aucun cas, il n'avait voulu être menaçant ou grossier alors l'emportement de Pullman le surpris. Ce dernier sembla cependant reprendre son sang-froid et lui demander si c'était la fumée qui le gênait avant de changer de place et de se mettre de façon à ce qu'il ne soit plus dérangé par l'odeur.

Le deuxième année haussa les épaules et posa son regard sur l'enseignant alors qu'il commençait à lui faire la leçon sur le fait que lui, il ne devrait même pas être là à cette heure là et encore moins tout seul. Mais il n'était pas tout seul, il était avec son professeur, un léger sourire étira ses lèvres alors qu'il se faisait la réflexion et il écarquilla les yeux d'exaspération mais il était sérieux ? Il lui avait dit un peu plus tôt que les sélections étaient le lendemain. Il était quand il lui parlait ou quoi ?

"Oui je m'entraînais pour demain, mais je n'étais pas tout seul, vous étiez là. Je ne risquais rien."

Il lui adressa un léger sourire avant d'arracher un brin d'herbe pour s'occuper, il ne savait pas vraiment comment partir sans paraître impoli et engager la conversation lui semblait assez compliqué. Il poussa donc un léger soupir d'ennui.

"Et euh... vous pensez que j'ai des chances d'être pris ? Dans l'équipe je veux dire."

Il releva la tête pour observer Pullman et son expression malgré la pénombre malheureusement il ne pouvait voir distinctement que le rougeoiement de la cigarette. Il se demandait comment on décidait comme ça de devenir professeur, est-ce que lui aurait la patience d'enseigner quelque chose à des élèves ? Peut-être. Sans doute mais en réalité, il n'était même pas sûr de supporter ses élèves et l'étripage était déconseillé.


It's a small crime
And I've got no excuse
Haytham PullmanProfesseur de Volavatar
Messages : 46

Voir le profil de l'utilisateur
Cela faisait quatre ans maintenant que Haytham avait posé ses valises à la cité Nimbus de Sheffield pour y enseigner le Quidditch à des jeunes. Il ne savait pas du tout à quoi s'attendre lorsqu'il avait passé son entretien avec le directeur des associations des activités magiques et sportive. Enseigner. Ce n'était pas comme si cela avait toujours été sa vocation. En fait, ça ressemblait plus à une issue de secours, l'ultime moyen d'avoir la chance de faire carrière quelque part, s'il toutefois il y était accepté. C'était un compromis intéressant entre pouvoir toujours être au contact des balais, tout en étant rémunéré.

Cependant, il n'y connaissait absolument rien en techniques d'éducation. Techniques d'éducation, cela voulait-il dire quelque chose ? Haytham n'avait jamais eu de très grande admiration pour ses propres professeurs à Poudlard. Comme une grande partie de ses camarades, il pensait que les profs étaient payés à ennuyer les élèves et à les assommer de devoirs, juste pour satisfaire leurs désirs de sadiques. Heureusement, sa vision des choses avaient bien évoluée depuis lors, mais il ressentait toujours une grande appréhension à l'idée de devenir "entraîneur".

Le directeur des associations avait été, bien heureusement pour lui, un homme très sympathique et compréhensif. Il avait réussi à laver une partie de ses peurs rien qu'en discutant un peu, et avait nourri en Haytham une plus grande motivation.

Vous savez, vous n'êtes pas le premier à venir le pas hésitant et la main tremblante dans ce bureau quand il s'agit de postes d'entraîneur. Non, ne prenez pas la peine regarder vos mains, c'était une image. Quand j'étais moi-même plus jeune, et qu'on m'a proposé de superviser un groupe de jeune, j'ai dit oui avant de me mordre la langue. Ça fait peur de devoir s'occuper de plein de jeunes à la fois, n'est-ce pas ? De se demander si on sera apprécié, si on sera vraiment utile, si on arrivera à leur apprendre quelque chose ? Il ne faut pas trop se focaliser sur ce genre de question. J'ai vu votre dossier, vous avez eu une excellente formation en terme de Quidditch, je pense que ce sera une chance pour les jeunes d'avoir un entraîneur comme vous. En plus, vous êtes jeune. Vous verrez, l'expérience d'être entraîneur ne pourra vous apporter que de bonnes choses. Vous serrez en contact d'élèves motivés, qui seront avides d'apprendre et aspirant à devenir meilleurs. Tout ce que vous aurez à faire, c'est vous investir un peu, vous montrez patient et attentif, mais toujours exigent et désireux de pousser les élèves aussi loin que vous le pourrez.

Évidemment, c'était une vision très optimisme de l'enseignement qui lui était là présentée, qui plus est par celui qui serait son futur "patron". Il n'était donc pas dans son intérêt de le dégoûter de son job avant même qu'il l'eût commencé. Mais pourquoi ne par croire un vieil homme souriant ayant le double d'expérience que soi ? Toutefois, quand Haytham enfila pour de vraie la casquette d'entraîneur, il apprit à connaître tous les aspects négatifs liés à cette fonction. Et, pour une personne pointilleuse, il en existe un paquet. Bien sûr, c'est très enrichissant et épanouissant l'enseignement. Mais les nerfs quant à eux le vivent très mal. Avoir à encadrer une vingtaine de gamin, c'est dur. Devoir les surveiller tous, en plein air, c'est dur. Manquer de mourir de frayeur quand l'un d'entre eux se blesse, c'est dur. Capter l'attention des plus jeunes, c'est dur. Se retenir de refaire l'éducation du petit emmerdeur de service, c'est très dur. Voir son équipe perdre un match face à la ville voisine, c'est dur. Et encore, c'était la douce époque où Haytham ne travaillait que 2 mois l'année, et 12h par semaine. Les responsabilités devenaient infiniment plus grande maintenant qu'il était professeur.

Haytham découvrit qu'il y avait tout de même de très bons côté à enseigner. Heureusement, sans quoi personne ne voudrait jamais le faire. Mais les contraintes donnaient tort à la vision d'un monde de Boursouflets tout mignons du directeur. Le métier d'enseignant était compliqué et difficile, et demandait beaucoup de concessions.

Le professeur de vol était dans l'une de ces situations qui faisaient partie des "mauvais côté" du métier de prof. Celles où l'on doit révéler à un jeune homme plein d'espoir et d'ambition qu'on ne vit pas dans un monde de Boursouflets.

Haytham n'osait même pas regarder le Serdaigle. Il connaissait sa maison, maintenant qu'ils étaient assez proches pour qu'il eusse pu voir son écharpe. Mais comment lui répondre ? Ce que Haytham brûlait de lui dire, c'était une possibilité amère mais qu'il savait la plus probable. Et pourtant, il n'en avait pas envie. Il pouvait toujours lui mentir, lui dire que tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, qu'il se marierait et aurait beaucoup d'enfants. Dans ce cas, le jeune homme ne serait pas vexé, mais ce serait se montrer égoïste et cruel.

" Écoute, finit-il par dire après ce qui avait du être un long moment de réflexion, si tu veux que je parle sincèrement... (Haytham chercha quelque instants le visage de son interlocuteur au milieu de la pelouse tant il faisait sombre à présent.) Tu as l'air d'avoir un bon niveau. Enfin, tu le sais, j'imagine. Sinon, tu ne prétendrais pas à un poste dans l'équipe. D'ailleurs, tu es certainement meilleur que moi à ton âge. C'est vrai que je me suis fais un avis très rapidement, mais enfin je pense que tu n'es pas mauvais... "

Tu tournes en rond. Oui, il était bon. Sauf qu'il était bon pour une deuxième année. Et c'était bien là tout le problème. Alors, certes, il était mal placé pour faire remarquer ce genre de détail après tout le foin qu'il avait fait pour encourager Gil cet été. Mais Gil, c'était un cas à part. Elle avait un vrai talent qui sautait aux yeux. Et puis, c'était sa petite Gilou, qui était à Poufsouffle, elle. Alors peut-être que le gamin était lui aussi un petit prodige du balai, mais Haytham ne l'avait pas observé assez longtemps pour s'en faire une vraie idée. Alors, il préférait opter pour l'honnêteté totale, plutôt que de nourrir de fausses illusions.

" Le seul soucis, gamin, c'est que je crois que c'est peut être un peu tôt pour essayer d'entrer dans l'équipe. Il y a une question de niveau et de facultés, bien sûr, qui sont liées à l'expérience, mais pas que ça. Il y a aussi simplement une histoire de générations... C'est à dire, le capitaine de l'équipe doit être en 5e, 6e ou 7e année. Et toi, tu as encore des petites joues bien pleines de bébé. Tu vois le problème ? Dans une équipe, il y a un grand soucis de cohésion. Le capitaine choisit ses équipiers pour leur jeu, c'est évident, mais aussi pour leur personne. Et je pense que, même si tu étais le garçon le plus cool et sympa du monde, le fait que tu sois jeune le rebute un peu. Juste parce qu'il ne pourrait pas te parler comme il parlerait à un camarade de dortoir. Ça peut paraître bête, mais c'est ce qu'il en est..."

A s'écouter parler, il avait l'impression d'essayer de le convaincre qu'il allait échouer, sans lui dire qu'il était nul. Ce n'était pas du tout l'effet que Haytham escomptait, ce pourquoi il s'empressa de rajouter :

" Enfin tout ce que je te dis là c'est pour te préparer, pour t'aider. Il n'est pas impossible que tu ne sois pas pris, loin de là, mais j'aime autant te mettre dans le bain. Et puis, je parle, mais si ça ce trouve le capitaine de l'équipe de Serdaigle est ton frère et alors ça fausse tout ce que je viens de te dire. "

Haytham se tourna et fit une petite grimace amusée en direction des deux petits ronds blancs qui devaient être les blancs des yeux du jeune homme.

" Tu ne perds rien à essayer, de toute façon. Ah, au fait, juste comme ça... Tu es en Serdaigle, c'est ça ? Et comment tu t'appelles ? Tu m'excuseras si je n'ai pas retenu... Ça fait qu'une semaine que je suis là. "
Ah c'est dur d'être prof... Obligé de faire des heures sup'.




Team Ornithorynques

 
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren bomba instinctivement le torse lorsque l'enseignant lui assura qu'il était doué, sûrement même plus doué que lui à son âge ce qui voulait tout dire pour lui, il serait forcément pris, c'était obligé, qui se refuserait son talent à part des idiots. Et les Serdaigle n'étaient pas des idiots, Bennett devait savoir ce qu'il fallait pour son équipe et si il avait du talent, il ne pourrait sans doute pas se passer de lui. Pourtant, Pullman entreprit alors de lui casser tous ses espoirs, si il était bon, y avait pas de raison, de quoi il parlait lui ? Trop jeune ? Non, il n'était pas trop jeune et il n'était pas un bébé, il était bien plus réfléchi que la plupart des garçons de son âge.

Il renifla dédaigneusement avant de jeter un regard noir à son professeur, il n'avait sans doute pas dû le remarquer dans l'obscurité mais ce n'était pas grave, cet homme ne semblait visiblement pas très sûr de lui, il affirmait qu'il était doué pour ensuite lui dire qu'il n'avait aucune chance d'être pris et qu'il ferait mieux d'abandonner mais il était hors de question qu'il attende pour se présenter, il voulait être pris pour montrer aux autres qu'il n'était pas seulement qu'une tête, il était également bon sur un balai, peut-être pas autant que les habitants de la cité et les enfants de joueurs de Quidditch mais lui aussi méritait sa place dans l'équipe de sa maison. Il n'allait certainement pas écouter les conseils de ce prof à deux noises.

Il poussa un léger soupir dédaigneux lorsqu'il essaya ensuite de dédramatiser ses paroles, son frère, si le capitaine de Serdaigle avait été son frère, il aurait pu être certain qu'il n'aurait pas était pris dans l'équipe, il avait donc beaucoup plus de chance d'être admis. Il avait même toutes ses chances quoi qu'en dise Pullman. Il leva les yeux au ciel alors qu'il lui demandait son nom, c'était maintenant qu'il le lui demandait, c'était vraiment pathétique.

"Ahren Keller ! Et malgré ce que vous croyez, je me présenterais et je serais pris. Parce que le capitaine de l'équipe des Serdaigle n'est pas mon frère, si ça avait été le cas, je vous aurais affirmé le contraire mais vous avez dit vous même que j'étais bon, meilleur que vous, si c'est le cas, Bennett ne se privera pas de ma présence dans l'équipe."

Le Serdaigle se leva alors et dépoussiéra prestement sa cape, elle devait certainement être recouverte de brindille d'herbe puisqu'il s'était installé dans l'herbe. Il avait assez perdu son temps comme ça et puis il avait faim, il était temps de prendre congé.

"Excusez moi Monsieur mais je vais rentrer, il fait nuit et le repas ne devrait pas tarder à commencer si ce n'est pas déjà le cas. Merci pour vos conseils et j'espère que vous vous trompez et que je serais pris demain. Bonne soirée."

Puis sans prêter plus d'attention que cela à son enseignant, il se dirigea, balais à la main, vers le château illuminé.

Fin pour Ahren


It's a small crime
And I've got no excuse
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Un esprit sain (ou presque) dans un corps sain ! [Haytham & Ahren]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "L’amitié, c’est un seul esprit dans deux corps." [Pv. Calypso]
» Quelque part dans le Val d'Anduin [Flashback PV Sefir]
» Corps de verre et coeur de pierre
» [1596] La croisière s'amuse (presque).
» Vána ♦ Corps sain, esprit sain...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Parc, :: Terrain de Quidditch,-