AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Ronchons mal lunés [Théo & Aaron]

Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Dimanche 9 septembre 2007

Aaron se réveilla tôt ce matin-là. Le samedi avait été agité, mais il n'arrivait pas à faire la grasse matinée pour autant. Il avait du, exceptionnellement, aller travailler avec son équipe pour boucler le site web de Poudlard, qui serait présenté le jeudi au public. Après cette matinée très occupée, il avait été manger chez Seamus et Lavande, puis avait rejoint Mike, John et Isaac pour un après-midi PlayStation - comme au bon vieux temps. Évidemment, le trajet jusqu'à Londres ne lui avait pris qu'une demi-seconde (ah, la magie du transplanage!) mais il avait du prétendre être rentré à Londres quelques jours et avoir enduré les cinq heures trente de trajet en train pour justifier sa présence dans le coin.

Ne plus être coincé à Poudlard lui posait des problèmes qu'il n'avait jamais imaginé. Il avait naïvement cru que ce serait la liberté, le retour à une vie normale, et qu'outre les mensonges liés au secret magique, il n'aurait plus à se casser la tête pour inventer des prétextes à propos du fait qu'il n'ai ni portable, ni internet, ni même boîte aux lettres, car désormais, il avait les trois. De plus, grâce au MIM, il était inscrit dans une université moldue réelle. Il regagnait la civilisation non sorcière: fini les soupçons liés à son inscription à Telford's collège (qui était devenu un établissement technologique de pointe durant sa scolarité alors qu'il prétendait continuellement être dans l'équivalent anglais de la préhistoire...). Fini, l'enfermement aux confins de l'Ecosse pendant huit mois, il était désormais d'aller où il voulait quand il voulait. En théorie.

Car Aberystwyth était un peu le bout du monde, et qu'il ne pouvait justifier devant ses amis le fait qu'il puisse venir à Londres quand ça lui chantait. Malgré sa liberté. Il ne pouvait pas non plus parler de son stage à Londres, car il était physiquement impossible pour les moldus de faire les 5h30 de trajets tous les jours. Il avait donc bidouillé une histoire d'alternance, prétendant être une semaine sur deux dans la Capitale. Mais cela demandait de se souvenir en permanence d'où il était censé être... Pour l'instant, ça allait, car la rentrée universitaire n'avait pas encore eu lieu et il devait donc être à Londres en permanence.

Il avait pourtant frôlé la catastrophe hier après-midi. Mike lui avait proposé d'aller faire un tour au club de rugby le lendemain, et Aaron avait répondu qu'il ne pouvait pas car il devait finir quelques trucs avec ses colocs, mais que "deux heures plus tard, ça serait bien". Il avait prononcé ces mots sans faire attention, concentré sur sa partie. C'était le silence perplexe de ses amis qui lui avait fait réaliser sa gaffe. Ses années de mensonge lui avaient permi de se rattraper, de prétendre d'un air nonchalant qu'ils étaient de passage à Londres, c'était tout. Les trois autres n'avaient pas remarqué, mais il avait eu le moment en tête toute l'après-midi. C'était trop dur, de passer d'un monde à l'autre, surtout avec les mardoliens qui rôdaient. Il y avait eu Maïa, il y avait eu le London Eye, et à force de collision entre son monde natal et son monde d'adoption, Aaron peinait à jongler convenablement. Il le devait, pourtant. Il ne voulait pas que tous ses amis subissent le même lavage de cerveau que Maïa.

Aaron jeta un œil à son réveil. Cinq heures du matin. Il savait qu'il ne se rendormirait pas, et décida donc de se lever pour boire un café, et pourquoi pas manger quelque chose. Le réveil serait dur le lendemain matin mais rester au lit à ruminer ne servait à rien.

Il descendit dans la cuisine après avoir enfilé un sweat. Poussant la porte, il s'aperçut qu'elle était allumée. Au moins, il n'était pas le seul à avoir des insomnies! Le rythme que les études et les stages leur imposait apportait sa dose de stress. Aaron poussa la porte et stoppa net. En plein milieu de la pièce se trouvait un visage connu mais pas familier, dont la dégaine montrait bien qu'il n'allait nulle part. Donc qu'il passait la nuit ici. Avec quelqu'un.

Le visage d'Aaron se ferma instantanément en reconnaissant Théo Nott. Ils ne s'étaient pas reparlé depuis leur aventure dans la chambre des secrets, et le Poufsouffle était un peu remonté dans son estime à l'issue de celle-ci. Mais il venait de descendre en flèche. En même temps que Juliet. Aaron n'aurait jamais cru ça de la jeune fille.

"Nott" dit-il d'une voix dure et froide.

Dieu, qu'allait-il donc pouvoir faire? Pouvait-il se permettre d'aller dénoncer l'infidèle à Jeremy? Lui briser le cœur? Aaron savait qu'il ne pouvait pas garder cela pour lui. Si la situation avait été inversée, Jeremy serait venu le voir et lui-même aurait souhaité savoir. Mais Merlin qu'il était dur d'être le messager d'une telle nouvelle! Bon, chaque chose en son temps. D'abord, virer Nott. Ensuite, incendier Juliet. Puis il aviserait.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Sur la pointe des pieds, Théo traversa la chambre plongée dans l'obscurité et ouvrit la porte précautionneusement, avant de la refermer derrière lui. Il s'efforça de passer devant les chambres d'Aaron et de Juliet sans le moindre bruit, peu désireux de se faire surprendre ici au beau milieu de la nuit, et prit le chemin de la cuisine. Une fois parvenu dans la pièce, il entreprit de se faire un thé et se servant de la bouilloire électrique avec un étrange mélange de désapprobation et de fierté. Sa baguette magique était restée sagement dans la poche de sa chemise, abandonnée au pied du lit de Samaël. Théo jeta un coup d'oeil à sa tenue, un simple jean, et grimaça. Heureusement que personne n'était là pour le voir... Le jeune homme attrapa une tasse, un sachet de thé et versa l'eau bouillante avant de pousser un léger soupir. Samaël lui avait dit de faire comme chez lui, et il l'avait pris au mot, incapable de trouver le sommeil. Son petit-ami dormait comme un bienheureux et, si Théo s'était contenté d'écouter sa respiration régulière pendant un moment, il avait fini par trouver le temps long. Théo était parfois en proie à l'insomnie, ce n'était absolument pas nouveau pour lui et il savait pertinemment qu'il n'y avait rien à faire dans ce genre de cas. Tant que la chose qui l'angoissait n'avait disparu, il ne parviendrait pas à s'endormir.

Le problème était que Théo n'avait pas la moindre idée de ce qui le tenait ainsi éveillé. C'était comme une sorte de mauvais pressentiment, comme si tout allait trop bien ces temps-ci, et qu'il avait peur que cela s'effondre brusquement. Son début de stage s'était très bien passé et il avait été relativement bien accueilli par ses collègues, il admirait profondément son maître de stage qui avait l'air très compétent et professionnel, et il était passionné par ce qu'il apprenait. Il se faisait doucement à sa vie avec Aberystwyth, la présence de la colocation dans la rue voisine de chez lui aidant beaucoup, et il était plus heureux que jamais avec Samaël... Bref, tout allait bien, en conséquence de quoi Théo était inquiet. Ce n'était sans doute pas très logique ni rationnel, mais Théo n'avait rien d'un Serdaigle.

Quelques gorgées de thé plus tard, dégustées dans le calme de la cuisine, Théo se sentait mieux. Ses pensées s'égaraient vers des horizons plus agréables, s'attardant sur les dernières heures qu'il venait de passer avec Samaël, si bien qu'un sourire conférait une allure un peu niaise à son visage lorsque quelqu'un poussa la porte. La tête dans les nuages, Théo n'avait pas entendu Aaron arriver et il sursauta, répandant un peu de thé sur la table. Allons bon, songea-t-il en reconnaissant le jeune homme, voilà qu'il s'était fait surprendre une fois de plus. Sa tenue ne laissait que peu de place au doute quant à la raison de sa présence ici, et il abandonna aussitôt l'idée d'inventer une excuse. Quelque chose lui disait que "'j'ai vu de la lumière et je suis entré" ne fonctionnerait pas avec Aaron... Enfin, ce n'était pas bien grave, décida-t-il en affichant un sourire contrit. Il pouvait probablement faire confiance à Aaron.

... ou peut-être pas, songea Théo en se raidissant au ton d'Aaron. Théo ne s'était pas attendu à une telle froideur de la part du colocataire de Samaël, il devait bien accepter l'homosexualité s'il avait formé cette colocation, non ? Sans même être particulièrement à l'aise avec l'idée que Samaël reçoive son petit-ami, il pouvait tout de même se montrer un peu cordial, c'était la moindre des politesses... D'un autre côté, il était chez lui et Théo s'était invité comme un voleur, alors il n'avait pas à lui faire la morale. Fort de cette idée, Théo décida de se montrer le plus engageant possible.

"Aaron", répondit-il prudemment, un sourire toujours crispé sur ses lèvres. "Je n'arrivais pas à dormir, je...suis venu me faire un thé. Désolé pour la situation gênante... J'aurais voulu que tu l'apprennes autrement, voire même pas du tout comme tu t'en doutes, mais ce n'était qu'une question de temps avant que tu le saches, j'imagine... Je peux te faire confiance pour garder ça pour toi ?"



Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
"Garder ça pour moi?!" s'exclama Aaron, outré.

Il en avait de bonnes, Nott! Il lui demandait ça comme ça, sans aucune gêne, juste avec une pointe de résignation. Genre, ce n'était qu'un détail sur lequel il pouvait fermer les yeux. Oui, Théo avait raison, ce n'était pas comme s'il était ami avec Jeremy, n'est-ce pas? Aaron ne savait pas ce qui l'enrageait le plus. De découvrir ça au milieu de la nuit, que Juliet se permette de tromper Jeremy - finalement, elle n'avait pas volé sa réputation, celle-là! - ou que Théo n'ait même pas la décence de se faire tout petit et de se confondre en excuses.

"T'en as de bonnes, toi! Garder ça pour moi! Quand on fait des conneries, on ne se fait pas prendre ou alors on assume, Nott. Et laisse-moi te dire que tu en as fait une belle, là. Et je ne te dois rien, donc non, je ne vais certainement pas me faire."

Théo avait raison sur un point, cependant. Il aurait été préférable qu'il ne l'apprenne pas du tout. Il n'avait absolument aucune envie de se mêler de la vie amoureuse et trépidante de Jeremy. Il faisait un immense effort pour ne pas crier, ne voulant pas réveiller Samaël et Juliet. Il affronterait celle-ci le lendemain matin. Le milieu de la nuit n'était pas propice aux discussions constructives - même si celle-ci serait plus destructrice qu'autre chose. Oh, il lui donnerait probablement un ultimatum pour en parler à Jeremy avant de le faire lui-même. Oui, ce serait une bonne idée. Si elle le faisait, il s'en lavait les mains. Il n'avait pas envie d'être un oiseau de mauvais augure.

Mais pour l'instant, il devait s'occuper de Nott. Enfin, s'occuper, c'était un bien grand mot. Aaron n'avait pas envie d'entendre de vagues explications. Son énervement était sans doute disproportionné par rapport à l'affaire - après tout, il ne s'agissait pas de sa copine. Ca devait être la fatigue, le stress, et le fait qu'on soit au milieu de la nuit. Et puis la manière dont il l'avait découvert, aussi. Le coupable en train de boire tranquillement dans sa cuisine. Le jeune homme s'empêcha d'avancer, préférant conserver une distance raisonnable entre Théo et lui.

"J'aurai clairement préféré ne rien savoir, ça c'est sûr. Mais je ne vais pas faire semblant de rien pour tes beaux yeux. Je te conseille de partir très loin avant que Jeremy ne débarque."


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Le ton d'Aaron acheva de surprendre Théo, qui tourna des yeux ronds vers son ancien camarade. Théo avait un peu de mal à comprendre d'où venait l'indignation apparente du jeune homme. On aurait cru qu'il venait de commettre une atrocité, une "belle connerie", et il ne voyait pas en quoi. Après tout, il n'avait pas forcé Samaël à passer la nuit avec lui ni à l'inviter à rester ! Au ton d'Aaron, on aurait cru qu'il venait de se faire surprendre en train de torturer de pauvres nés-moldus sans défense... Il ne fallait tout de même pas exagérer, songea le Poufsouffle en redressant légèrement le menton et en croisant les bras sur sa poitrine, adoptant une posture fièrement défensive. Qu'il lui fasse la morale autant qu'il le voulait, il n'allait pas s'excuser ! C'était étrange, tout de même, il n'aurait jamais cru qu'Aaron Finnigan était homophobe...

"Une belle connerie ?", répéta-t-il d'un ton hautement septique. Certes, il n'était peut-être pas le meilleur choix de petit-ami pour Samaël du point de vue d'Aaron, qui le trouvait peut-être trop coincé, trop râleur, trop sang-pur, cela pouvait se concevoir. Théo n'était pas loin de partager la même opinion, à savoir que Samaël et lui étaient trop différents et ne seraient probablement jamais devenus amis puis amants sans les hasards de la Répartition en première année. Cela dit, ce n'était pas la place d'Aaron d'en juger. Théo ne s'était pas permis de faire de remarque à Swann lorsque sa charmante et brillante camarade avait choisi ce né-moldu peu distingué et sans manières comme petit-ami. Pire encore, il s'était abstenu de faire une remarque désobligeante à Juliet vis-à-vis de son blondin, et ce n'était pas l'envie qui manquait à l'époque - il fallait dire que c'était toujours un progrès par rapport à Gray. Toujours est-il que Samaël était celui qui choisissait le mieux ses petits-amis dans la colocation, et de loin, alors il ne voyait pas trop de quel droit Aaron se permettait de s'en prendre à lui de la sorte.

Sa perplexité augmenta d'un cran à l'évocation de Jeremy, qu'il savait être ami avec d'Aaron.

"Qu'est-ce que Jeremy a à voir avec...Oh !"

Un éclair de compréhension traversa son regard et il resta choqué pendant un quart de secondes, avant d'être secoué par un grand éclat de rire impulsif. Dommage, songea-t-il entre deux rires, il n'aurait pas le loisir de se servir de cette excuse pour dissimuler la réalité... D'un autre côté, Juliet l'aurait probablement assassiné s'il n'avait pas dissipé le mal-entendu sur-le-champ, alors ce n'était peut-être pas plus mal. Retrouvant peu à peu son calme, Théo essuya les larmes qui perlaient au coin de ses yeux et répondit avec une bonne humeur qui lui était peu coutumière :

"Tu as cru que j'étais avec Juliet ? Oui, c'est logique, en fait, quand on y pense. Même si je trouve que tu pourrais lui accorder un peu plus de crédit, tu la vois vraiment tromper son bl...ton ami ? Elle en est bien trop amoureuse, si tu veux mon avis. Enfin bref, non, je ne passe pas la nuit avec Juliet. Et si ce n'est pas avec elle, ni avec toi..."

Il s'interrompit, préférant laisser Aaron mener le cheminement de pensées à sa conclusion tout seul. Inutile de le choquer deux fois de suite... Théo récupéra sa tasse de thé et en but quelques gorgées. C'était bien la première fois qu'il se sentait amusé et détendu en annonçant son homosexualité, mais c'était aussi la première fois qu'il n'était pas proche de la personne concernée - ou qu'elle n'avait pas douze ans. Avec un peu de chance, Aaron changerait d'avis et accepterait de garder le silence ! Sinon, il ne lui resterait plus qu'à l'assassiner dans le silence de la nuit...


Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Heureusement pour Théo, Aaron n'avait rien d'un   impulsif, sans quoi il n'aurait pas hésité à se   sur l'ancien   lorsque celui-ci explosa de rire, se moquant ouvertement de lui alors qu'il était en position d'infériorité. Décidément, l'orgueil des Sang-Pur ne connaissait pas de limite, même quand ils étaient fils de  . Quoiqu'il en soit, Aaron utilisa plutôt son cerveau de   et conclu bien vite que si Théo rigolait, c'était que tout n'était pas aussi simple qu'il n'y paraissait. Il y avait bien sûr l'éventualité qu'il soit  à cause de l'alcool, mais ses propos précédents étaient trop cohérents pour que cela soit le cas. Aaron croisa les bras et dévisagea donc Théo d'un air mi  , mi Suspect en attendant qu'il se calme.

Quelle ne fut pas sa surprise quand Théo entreprit de lui faire la  , lui disant qu'il devait accorder du crédit à Juliet parce qu'elle ne tromperait jamais Jeremy. Aaron n'était pas véritablement  avec Juliet. Bien sûr, ils avaient emménagé ensemble et il l'appréciait, mais ils ne se connaissaient pas assez pour qu'il lui accorde un "crédit" particulier. Après tout, elle était sortie avec Killian Gray - ce qui était signe d'un manque de goût évident - avant de le larguer pour Jeremy, elle pouvait bien décider de changer de petit ami encore une fois. Il lui en tiendrait probablement rigueur par loyauté envers Jeremy, mais au final, ça n'était pas suprenant, surtout si on en croyait les rumeurs qui circulaient à son sujet... Non, c'était n'importe quoi. Il était quatre heures du matin et il divaguait sur la moralité de Juliet alors que Jeremy n'avait pas fait mieux et que Théo Nott se bidonnait devant lui. Complètement irréaliste.

Une fois ces basses constatations effectuées, le cerveau d'Aaron pris connaissance de la suite des paroles de l'invité surprise. Il n'était pas avec Juliet, ni avec lui (encore heureux! rien que l'idée de passer un moment comme ça avec Nott lui donnait envie de  ) donc il était avec... Samaël, oui, c'était logique. Enfin, logique quand on savait que Samaël était gay. Beaucoup moins quand on savait... pardon, croyait savoir que Théo Nott ne l'était pas. L'air 😠 d'Aaron disparu complètement au moment où il assimila l'information. Les bras ballants, il fixa Théo, complètement  . 

"Tu te moques de moi?!"

Recommençons depuis le début. Samaël était gay et Aaron s'en fichait pas mal. Mais... Théo Nott, gay? Enfin, ça n'avait pas de sens! Aaron se fichait autant de la sexualité de Samaël que de la vie :wub:de Théo, mais Swann lui avait un jour raconté qu'il était sortie avec une fille nommée... Sarah quelque chose, avant d'être en couple avec Olivia Fowler, et Kelsey ne faisant pas mystère des hommes qu'elle avait séduit, il savait que Nott en faisait partie. Donc, Théo Nott n'était pas gay. Enfin... Samaël aussi était sorti avec Olivia et avait couché avec Kelsey... Cet étrange combo rendait-il homosexuel? Aaron nota mentalement de ne jamais approcher Olivia de trop près. Il ne tenait pas à faire des  à trois avec Samaël et Théo.

"Tu te moques de moi?" redemanda-t-il après un moment.

Maintenant que l'information était assimilée, il était redevenu méfiant. La première question avait fusée alors qu'il était abasourdi, la seconde était clairement défiante. Théo était-il assez retors pour prétendre passer la nuit avec Samaël histoire de sauver sa peau et celle de Juliet? Après tout, ça ne l'engageait à rien, s'il lui demandait de garder le silence. Aaron allait promettre et n'irait pas plus tard demander à Sam si ses  lui apportaient pleine satisfaction.

Et puis, si ça se trouve, Théo passait la nuit avec Sam au sens littéral du terme. Dans la même pièce parce qu'ils étaient sortis tard et qu'il avait peur de transplaner jusqu'à chez lui... Bon, son chez lui étant à deux cent mètres, ça ne tenait évidemment pas la route. Ah, si c'était vraiment une histoire de couple, Aaron en   bien une fois qu'il serait moins Shocked . Théo Nott qui était gay... si ça se savait... Effectivement, il faisait mieux de garder son  . Si cela se savait, Théo ferait mieux de rester  pour le restant de ses jours.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Théo retint à grand peine un nouvel éclat de rire lorsque l'air furieux d'Aaron se transforma pour laisser la place au choc. Le jeune homme avait l'air profondément abasourdi et Théo aurait probablement trouvé cela inquiétant s'il n'avait pas eu à ce point envie de s'esclaffer. Le jeune homme garda le silence et s'appuya contre la table de la cuisine, attendant patiemment qu'Aaron se décide à assimiler l'information. La bonne humeur de Théo s'envola quelque peu lorsqu'il répéta sa question une seconde fois, l'air méfiant. C'était incroyable de constater à quel point les réactions à son coming out se ressemblaient invariablement. Personne jusqu'à présent n'avait eu l'air de trouver cela peu étonnant, personne n'avait vu de signes avant-coureur et personne n'avait réussi à dissimuler sa surprise. Pour l'instant, il n'avait jamais eu affaire à des personnes fondamentalement opposées à l'homosexualité, alors il préférait ne jamais savoir comment réagiraient des homophobes... Des personnes aussi opposées qu'Aaron et Artémis avaient eu exactement la même réaction, à croire que l'idée qu'il soit homosexuel était complètement aberrante. Bon...peut-être un peu. Théo devait vraiment réfléchir à un moyen d'habituer les gens à l'idée progressivement, s'il voulait éviter de provoquer des crises cardiaques parmi les mamies de la haute société... Il fallait les chouchouter, ces mamies, car il ne tenait pas à assister aux guerres pour l'héritage qui découleraient fatalement de leur disparition.

"Je préférerais, crois-moi", répondit-il avec une pointe d'agacement. "Ma vie serait beaucoup plus simple si je n'avais qu'à craindre les fureurs de Jeremy... Mais non, je ne m'approche pas des personnes en couple, c'est contre mes principes et je pense que c'est aussi contre ceux de Juliet. On raconte beaucoup de choses à son sujet mais ce ne sont qu'un ramassis d’imbécillités  je ne crois pas que ton pote ait de soucis à se faire à ce sujet là... Enfin, tu dois déjà le penser j'imagine sinon tu ne vivrais pas avec elle."

Théo arrêta de parler, conscient qu'il ne faisait que déblatérer au sujet de Juliet pour repousser le moment où il devrait parler de lui. Le jugement d'Aaron Finnigan lui importait peu, théoriquement, mais il ne pouvait s'empêcher de craindre sa réaction. Théo avait suffisamment été confronté au mépris et au dégoût des gens à cause de son nom, il ne voulait pas en rajouter une couche. Et s'il était fier de s'appeler Nott, il lui était plus difficile d'afficher la même suffisance vis-à-vis de sa relation avec Samaël. Il fallait qu'il se répète assez régulièrement qu'il n'avait pas de honte à avoir, malgré tout l'amour qu'il portait à son petit-ami, sa honte était trop ancrée en lui pour disparaître complètement.

"Je ne me moque pas de toi, je passe la nuit avec Samaël, nous sommes en couple depuis plusieurs mois maintenant et c'est très sérieux. Peu de personnes sont au courant, Juliet l'est. C'est moi qui leur ai demandé de ne rien dire à personne, mais j'aurais peut-être dû faire une exception pour leur colocataire..."

Théo se gratta la nuque avec gêne, avant de tourner un visage implorant vers le jeune homme, lui faisant un regard de bébé boursouf destiné à l'attendrir.

"J'aimerais vraiment que ça ne s'ébruite pas. Ma famille me tuerait. Je sais que tu ne me dois rien, mais... S'il-te-plait, Aaron, garde-le pour toi. Ce n'est pas pour très longtemps de toute façon, seulement l'affaire de quelques mois, le temps que je trouve la meilleure façon d'annoncer ça à mon entourage."



Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Nott était sérieux. Vraiment sérieux, au vu du monologue qu'il déroulait à présent. Aaron préférait cette version de l'histoire. Il se détentit rapidement à mesure que son vis-à-vis parlait, réalisant que les problèmes de Théo n'étaient pas les siens, que Juliet n'avait pas trompé Jeremy et qu'il se fichait donc de ce que le Sang-Pur faisait de ses nuits. Ouf.

Théo se permis une remarque sur le fait qu'il devait déjà faire confiance à Juliet. Aaron ne réagi pas, trop concentré sur le fait que Samaël sortait avec Nott, mais réalisa qu'il n'avait pas tort. Il n'avait jamais vraiment cru les rumeurs sur Juliet, tout simplement parce que Jeremy sortait avec elle et avait agi comme elle, en larguant sa petite amie du moment, et que Jeremy était un type bien. Par extension, Juliet était une fille bien, et si la surprise et la colère avait ramené les rumeurs au premier plan, il était maintenant bien forcé d'admettre qu'il s'était un peu emporté. Même s'il n'aurait jamais pu deviner que Théo sortait avec Samaël. Ah, cette phrase était le nouveau leitmotiv de la soirée.

Il se laissa tomber sur une chaise de la cuisine et fit venir une tasse à lui d'un Accio, avant de répondre à Théo qui le suppliait de n'en parler à personne.

"Relax, je ne dirai rien à personne, ce ne sont pas mes oignons. Sans vouloir te vexer, je me fiche que tu ne fasses jamais ton coming-out. C'est votre problème, à Sam et à toi."

Il bu une gorgée de café.

"Je comprends que tu ne m'aies rien dit, on ne se connait pas plus que ça. Mais c'est vrai que ça aurait évité... ça."

Théo faisait vraiment un fromage pour pas grand-chose. Maintenant qu'Aaron avait digéré la nouvelle, qui n'était pas si grosse, de son point de vue, il trouvait qu'il n'y avait pas de quoi réveiller un Magyar. Mais Nott semblait vraiment craindre que sa famille ne découvre quelque chose, ce qui expliquait peut-être sa panique et son empressement - sans parler de son obsession du secret. Il était vrai que la moitié des Nott étaient à Azkaban pour avoir été des Mangemorts, ce qui rendait la peur de se faire tuer pour son homosexualité assez crédible. Les Mangemorts étaient réputés pour être des gens assez peu tolérants et avec la baguette facile... N'importe quoi. Comment pouvait-on renier l'un des siens pour quelque chose qu'il n'avait pas choisi? Aaron avait la quasi-certitude que si Amy ou lui s'avérait être homosexuels, leurs parents n'auraient pas de problème avec ça. Bon, ils gémiraient peut-être un peu pour la forme sur les petits enfants, mais ils les soutiendraient. A vrai dire, ce avec quoi Aaron aurait le plus de mal s'il avait été gay, c'était le regard des autres. Il s'en fichait, en temps normal, mais il savait que les gays, chez les moldus en tout cas, devaient vivre avec les remarques homophobes et générales d'une partie de la population. On ne parlait jamais de vous directement, mais vous deviez supporter tous les jours les piques des gens bien pensants. Ce devait être usant, violent. Théo ne se rendait peut-être pas compte qu'affronter sa famille n'était que la première étape d'un long chemin.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Théo ne fut pas vexé un instant par la réponse du né-moldu mais au contraire plutôt soulagé. Une fois la surprise passée, Aaron n'avait pas l'air particulièrement choqué ou ému par la nouvelle, ce qui n'était pas pour déplaire à Théo. Si tout le monde pouvait réagir comme cela, ça l'arrangerait... Même si c'était un voeu particulièrement optimiste. Non pas que l'avis d'Aaron compte beaucoup pour lui, de toute façon, même s'il devait reconnaître que le né-moldu lui avait fait bonne impression sur cette histoire. Aaron était plus ouvert d'esprit qu'il n'y paraissait au premier abord, lui si prompt à juger un livre par sa couverture... C'était du moins la conclusion que Théo avait tiré de leur petite aventure forcée dans la chambre des secrets, sans réaliser qu'il ne faisait pas forcément preuve de plus de tolérance qu'Aaron lui-même.

"Ta réaction ne m'a pas spécialement poussé à relaxer, pour être honnête", répondit Théo avec un rire soulagé. "Mais c'est agréable de rencontrer quelqu'un qui considère que ce ne sont pas ses oignons. Merci et désolé pour l'effet de surprise."

Un léger silence s'instaura et Théo hésita à retourner se coucher, mais il ne se sentait pas plus endormi que lorsqu'il était venu trouver refuge dans la cuisine un peu plus tôt. Puisqu'Aaron s'était installé, il décida de rester un peu lui aussi. Il comptait sur le jeune homme, qui avait l'air du genre à dire ce qu'il pensait sans prendre de gants, pour l'envoyer balader s'il souhaitait profiter d'un peu de tranquillité nocturne.

"Alors, à part le fait qu'ils ramènent leurs copains au milieu de la nuit, est-ce que Juliet et Sam sont de bons colocataires ?"

Ils discutèrent un moment, parlant de leurs amis communs, de l'université et du Ministère, puis Théo décida qu'il était temps d'aller se coucher. Il ne faudrait tout de même pas que Sam lui reproche de lui faire des infidélités avec son colocataire, songea-t-il avec amusement. Aaron et lui n'en étaient certes pas là mais cette rencontre inattendue avait eu le don d'améliorer l'image que Théo avait de son camarade de classe. Il n'était pas si désagréable, pour un né-moldu.

RP Terminé


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Ronchons mal lunés [Théo & Aaron]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs, :: Aberystwyth,-