AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Petite aventure Poudlarienne [Andrew/Nate]

Nate WindstomQuatrième annéeavatar
Messages : 599

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Nate Windstom le Lun 9 Juin 2014 - 0:03, édité 1 fois
23 août 2054 (29 septembre 2007)

Confortablement installé dans son fauteuil préféré, le vieux en cuir marron tout usé que sa femme aurait fait disparaître depuis un bon bout de temps s’il ne l’avait pas défendu farouchement, Nate lisait la Gazette des sorciers. Soudain, il sursauta, faisant glisser ses lunettes sur le bout de son nez. Un troupeau venait d’envahir le salon en braillant, des têtes blondes, brunes, des bouilles adorables : qu’il aimait les réunions de famille. Rien ne l’enchantait plus que d’être entouré des siens, d’être entouré de sa famille et aujourd’hui avait été parfait. Le temps avait été superbe et la grande tablée avait été souriante, il n’y avait pas trop eu d’haussement de ton à cause de la politique et ses aînées avaient réussi à ne pas trop s’embrouiller pour des broutilles : « ta sauce n’est pas assez relevée, où est-ce que tu as appris à faire ça ? », « Je ne sais pas comment tu peux supporter ces chaussures, elles m’ont l’air des plus inconfortables. » Parfois, il avait l’impression de les revoir durant leurs années de Poudlard, quand chaque vacances étaient rythmées par leurs cris mais qu’on ne s’y trompe pas, sous ces chamailleries, il régnait une très bonne ambiance dans la famille. Nate avait trop souffert de la séparation qui s’était produite avec Jude dans leur jeunesse pour permettre que la même chose se produise entre ses enfants alors prenant leur propre cas en exemple, il avait très tôt enseigné à ses enfants le bénéfice du dialogue pour régler les différends.

Les plus jeunes enfants après s’être poursuivi un moment sous les yeux bienveillant de Nate finirent par s’échouer à ses pieds en réclamant à grands cris une histoire. Une histoire de Poudlard précisa même Anna-Lyn, une de ses petites-filles qui entrait à Poudlard à la fin des vacances. Après les avoir fait patienter quelques instants, juste pour le plaisir de les voir s’accrocher à lui en promettant bisous et dessins pour le faire plier, il accepta. Alors qu’il réfléchissait, plongeant dans ses souvenirs afin de trouver de quoi les satisfaire, le reste de la famille s’approcha. Les récits de « Papy-Nate » était devenu un rituel sacré que chacun savourait à sa façon. Mais « Papy-Nate » était souvent bien embêté au moment de trouver un thème intéressant, il ne lui avait jamais semblé vivre des événements extraordinaires et pourtant, même le récit d’une visite à la volière pouvait faire scintiller les yeux des enfants. La volière, tiens, ça pouvait être une idée… Il pourrait leur raconter une de ses nombreuses mésaventures avec les hiboux et chouettes de l’école. Mais ses réflexions furent coupées par une petite voix :

« Papy, tu peux nous raconter Peeves ?
- Encore ? Tu es sûr ? »

Peeves… Une de ses « grandes aventures », il avait dû la raconter des centaines de fois. A ses enfants d’abord puis à ses petits-enfants, mais il avait beau la ressasser, apparemment elle plaisait toujours autant.

« Oh oui ! Peeves !
- Oui !
- Moi aussi je veux ! »

Avec un sourire, Nate tourna la tête vers ses enfants qui eux aussi le regardait avec espoir. Et bien, si tout le monde semblait décidé…

« Je n’étais encore qu’un jeune garçon, un peu plus jeune que toi Jack, ajouta-t-il avec un sourire à l’attention d’un garçon blond comme le blé. Je venais à peine de commencer ma troisième année, c’était très exactement le 29 septembre 2007. Je venais de sortit de cours… Hum… Métamorphose, je crois…
- Papy, tu as dit Sortilèges la dernière fois
- Hum… Oui, peut-être. Mais ce n’est pas très important pour mon histoire. Donc, je sortais de cours et j’avais été abordé par Andrew Dubois-Cavill, oui, oui, le fils d’Olivier Dubois, il devait me rendre un livre que j’avais prêté à une de ses amies. Je m’en souviens comme si c’était hier. Nous marchions côte à côte dans les couloirs. Sans nous en rendre compte, nous avions bifurqué dans un couloir peu fréquenté, nous étions donc seul dans un coin isolé de Poudlard. Les murs de pierre opaque n’étaient éclairés que par la lumière tremblotante des bougies lorsqu’un rire à vous glacer le sang s’éleva dans les airs. »

Nate imita assez fidèlement un ricanement moqueur, faisant ainsi tressaillir les plus jeunes.

« Face à nous se dressait Peeves ! Abasourdis, nous restâmes pétrifiés un instant jusqu’à ce que Peeves commence à nous lancer des projectiles indéfinis. Tremblant de peur, je criai alors à Andrew : « Cours ! Il faut le semer ». Nous nous sommes donc élancés dans les couloirs, poursuivi par ce satané Peeves. »

Spoiler:
 




Irving, reine des kits Ship
Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 286

Voir le profil de l'utilisateur
- ... et ton frère commence à espacer ses repas, ce qui m'a permis de prendre la plume pour t'écrire cette semaine, je suis désolée de ne pas avoir répondu à ta lettre plus tôt mon chéri, Doug et moi sommes surchargés par le bébé. Il est encore moins sage que toi, ce qui est significatif, je te promets. Et d'ailleurs... Et ça continue encore comme ça sur deux pages ! râla Andrew en fourrant la lettre de sa mère dans son sac. Cody, Cody et encore Cody ! Même pas un mot sur ma note en Sortilèges !

Andrew avait reçu cette lettre ce matin et l'avait lue discrètement en potions, n'ayant pas eu le temps au petit-déjeuner, étant trop en retard pour les cours. Il avait profité de leur sortie de cours pour la commenter - ou plutôt ronchonner - avec ses amis. Il avait écrit à sa mère il y a dix jours ! Son père avait répondu le surlendemain et sa mère venait toujours juste de lui répondre. De toute manière, depuis le 27 Août, il n'y en avait que pour le bébé. Sa mère était partie à l'hôpital en pleine nuit et c'était sa grand-mère qui l'avait réveillé le matin, pour lui annoncer que le bébé était né vers sept heures. C'était un garçon, alors qu'Andrew aurait préféré une fille. Il s'appelait Cody Harold Gardner et était en "merveilleuse santé". Ce n'était pas la première fois qu'Andrew voyait un bébé, il avait deux demi-sœurs après tout mais il avait été pendant douze ans le fils unique de sa mère et cela lui faisait bizarre de savoir qu'elle avait un autre fils désormais. Surtout que l'attitude de Cody - oui, un bébé de une semaine avait une attitude répréhensible - ne l'aidait pas à l'apprécier. Leurs chambres étaient côte à côte et Cody passait son temps à hurler à pleins poumons, ce qui réveillait Andrew toutes les heures. C'était insupportable. Le bébé pleurait, pleurait et pleurait encore, au point qu'Andrew en était réduit à passer ses journées dehors, ne rentrant qu'à contrecœur. Heureusement, son meilleur ami moldu Bobby était au village et ils passaient leurs journées ensemble, avec d'autres copains de l'école primaire. Parfois même, il pouvait rester dormir chez Bobby dont les parents n'avaient pas eu l'idée désastreuse d'avoir un enfant en bas-âge. Le pire étant que toute la maison tournait désormais autour de Cody, tout le monde s'en occupait, le pouponnait et lui aurait pu se faire manger par un Veracrasse sans que cela n'inquiète personne. Même ses grands-parents, les parents de son père, s'y mettaient. Il avait même eut l'impression que sa mère était soulagée qu'il parte pour Poudlard. Au moins, comme ça, elle pouvait donner tout son temps à son précieux môme sans culpabiliser.

- Bah en même temps, un A, c'est pas franchement glorieux... fit remarquer Henry Hallchuch en remontant ses lunettes sur son nez.

Andrew le fusilla du regard, vexé. La lettre de sa mère l'avait énervé et repenser à la fin de son été aussi. Pourquoi est-ce que sa mère avait voulu un autre enfant ? Il ne lui suffisait pas ? Enfin, il était heureux d'être de retour à Poudlard. Il avait pu revoir tous ses amis et surtout le fait de pouvoir dormir la nuit sans être réveillé par des pleurs d'enfant qui ne savait pas passer une heure sans manger. Comment un si petit truc pouvait manger autant, sérieusement ? Et crier aussi fort ? C'était pire que Dérébusor. L'avantage du dortoir, c'était que c'était calme. Même le réveil d'Henry - toujours et désespérément à six heures du matin - paraissait plus mélodieux que les cris de son demi-frère. S'il considérait Grace et Susan comme ses sœurs, il précisait toujours le demi pour Cody. Ce n'était pas son frère, c'était le fils de sa mère et de son beau-père, voilà tout. Il était heureux d'être loin de la maison, vraiment. Et il voulait passer les vacances de Noël chez son père, toutes les vacances. Et les vacances d'été aussi, même s'il espérait que Cody aurait diminué le volume sonore dans un an. Tandis qu'ils remontaient dans le hall et prenaient les escaliers pour se diriger vers leur prochain cours, qui était Sortilèges, Andrew était plongé dans ses pensées, prêtant peu attention à l'endroit où il allait, se contentant de suivre ses amis sans écouter leur conversation. Qu'est-ce qui se passerait si sa mère et Doug voulait un deuxième enfant ? Il allait vraiment finir par déménager et aller vivre chez son père. Lui aussi avait des enfants, mais il connaissait Grace et Susan depuis des années tandis que Cody venait tout juste d'envahir son espace avec ses pleurs incessants.

Andrew en était là de ses pensées quand il aperçu Nate Windstom, un Serdaigle plus âgé qu'eux. Il avait croisé Aby ce matin en descendant petit-déjeuner et cette dernière semblait assez pressée et elle lui avait confié un livre à rendre à Nate, qu'elle avait désigné dans la foule en contrebas, précisant qu'elle n'avait vraiment pas le temps de le faire elle-même. Andrew avait essayé de suivre Nate mais il l'avait perdu de vue et il avait dû se résoudre à aller prendre son petit-déjeuner rapidement, la recherche du Serdaigle l'ayant mis en retard. Il fit basculer son sac devant lui pour farfouiller dedans à la recherche du livre que lui avait confié Aby et finit par l'extraire d'une petite pochette, à coté de ses fioles d'encres qui étaient heureusement resté fermées. Il jeta un coup d’œil à sa montre avant de relever les yeux vers Nate qui s'éloignait. Il allait être en retard alors qu'il avait déjà plusieurs retards à son actif depuis le début de l'année, donc depuis le début du mois. Qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour Aby, quand même ! Soupirant, il sortit le livre de son sac, verrouilla ce dernier et se tourna vers ses amis qui s'étaient arrêtés devant la classe de sortilèges.

- Je reviens, j'vais être en retard... Dites à Harris que je suis à l'infirmerie !  

Ils avaient cours en commun avec les Poufsouffle aussi salua-t-il chaleureusement Gillian et Beth en passant devant elles, ainsi que Paul et il adressa à un signe de tête et un sourire à Kathrina Keller. Il ne pouvait pas supporter son abruti de frère mais sa sœur avait l'air normale et sympathique, donc visiblement, Ahren était le seul problème de sa famille. Il aurait pu dire que vu que Kathrina fréquentait Gillian, elle était fréquentable mais étant donné que son amie était devenue amie avec Ahren Keller, ce critère n'était vraiment plus valable. Et malgré toute l'amitié qu'il portait à Aby, et Merlin savait qu'il y en avait, c'était aussi valable pour elle. Il vérifia que Harris n'était pas dans le coin avant de filer en courant dans la direction que Nate avait prise. Mais c'est qu'ils marchaient vite ces Serdaigle ! Il regarda autour de lui avant e continuer dans un couloir vide. Peut-être que Nate allait à la bibliothèque ? Tous les Serdaigle allaient à la bibliothèque, c'était leur milieu naturel. Il appela Nate mais ce dernier ne l'entendit pas, aussi accéléra-t-il le pas pour rattraper son camarade. Il n'y avait personne dans le couloir, les gens étaient tous en cours. Harris allait le tuer et les sabliers de Gryffondor allaient sérieusement faire la tête.

- Hé, Nate !

Le Serdaigle finit par l'entendre et s'arrêta tandis qu'Andrew le rattrapait en quelques enjambées, lui tendant le livre.

- Je suis un ami d'Abigail Scavo, elle m'a dit de te rendre ça, expliqua-t-il avec un sourire.

S'il retournait en cours, Harris allait hurler. Peut-être qu'il fallait mieux sécher et aller faire semblant d'être malade à l'infirmerie pour obtenir un billet de Miss Bloomwood ? Ou de Mrs Silverster, comme aurait corrigé Henry. Oui, il allait faire ça, cela valait même mieux que d'aller s'ennuyer en sortilèges. Il se mit à marcher aux cotés de Nate pour retrouver l'escalier qui le mènerait à l'étage de l'infirmerie. C'était sa deuxième année à l'école et il savait s'y retrouver maintenant, il était heureux de ne pas faire partie des première année égarés.

- C'est bien, ce livre ? s'enquit-il pour faire la conversation. Je dois avouer que je ne lis pas beaucoup, je préfère le Quidditch !

Ils étaient encore dans un couloir désert - trop de gens studieux dans cette école - quand un ricanement retentit derrière eux. Voilà quelque chose qui n'avait pas manqué à Andrew songea-t-il en se retournant pour faire face à Peeves qui semblait de bonne humeur. Et un Peeves de bonne humeur, ce n'était jamais bon pour les élèves. Et au vu de ce que Peeves avait à la main - des boulettes trempées dans des liquides qu'Andrew ne voulait pas connaître - ce dernier avait une petite envie de se défouler...

- Dis Peeves, si je te donne...

Mais l'esprit frappeur mit fin à la tentative de négociation en lançant une première boulette visiblement pleine de morve sur Andrew, qui l'évita de justesse.

- Alors ? caqueta-t-il. Ils ne sont pas en cours les petits morveux ?

Sans prendre la peine de répondre, Andrew suivit l'ordre de Nate et se mit à courir de toutes ses forces, son sac ballottant dans son dos et Peeves les mitraillant de boulettes. Il failli tomber en faisant un écart et manqua de tomber dans les escaliers qui suivaient le couloir. Le gros avantage de Peeves était qu'il traversait les murs ce dont Nate et Andrew n'étaient pas vraiment capables aux dernières nouvelles.

- Tu connaitrais pas un sort ? lança Andrew sans s'arrêter de courir. T'es un Serdaigle !

Les Serdaigle étaient des gens intelligents et les gens intelligents connaissaient des sorts. La seule chose qu'Andrew pouvait faire, c'était bien viser et envoyer un Tallentagrella dans la tête de Peeves n'allait pas aider à grand-chose. Et puis sa baguette magique était dans son sac ce qui nécessitait de s'arrêter pour la prendre.

- ÉLÈVES EN DEHORS DES SALLES DE COURS ! hurlait Peeves sans cesser de les poursuivre et de leur balancer des boulettes.

Avisant un passage qu'il connaissait, Andrew saisit brusquement le bras de Nate et l'entraina derrière une tapisserie. Il posa son sac sur les coins de cette dernière pour essayer de la stabiliser mais les boulettes faisaient bouger le tissu. Visiblement, Peeves n'allait pas les lâcher, Andrew l'entendait caqueter derrière la tapisserie.

- Alors, le Bouffondor, c'est pas très courageux ça !

Sans prêter attention aux insultes de Peeves, Andrew farfouilla à l'aveugle dans son sac pour en sortir sa baguette magique et lança un Lumos qui dissipa l'obscurité.

- Qu'est-ce qu'on fait ? Oh, j'suis Andrew au passage. Andrew Dubois.



Andrew Dubois-Cavill
Gryffondor domine le monde. Les joueurs de Quidditch de Gryffondor dominent l'univers. Et Flaquemare aussi. ©️ by anaëlle.



Avatar par Merenwen.
Nate WindstomQuatrième annéeavatar
Messages : 599

Voir le profil de l'utilisateur
Nate fronça les sourcils, il lui avait semblé entendre quelqu'un l'appeler, bizarre, il ne connaissait pas cette voix, ça devait être une erreur, il devait entendre des voix comme cette sorcière française qui s'était fait brûler alors qu'elle avait aidé le roi... Comment s'appelait-elle déjà ? Joanne ? Non, Jeanne ! Oui, c'était ça, Jeanne quelque chose... Il fallait vraiment qu'il revoit son cours d'Histoire de la Magie, il ne pouvait décemment pas se présenter en cours avec de telles lacunes... Voilà que ça recommençait, il n'était pas fou, quelqu'un était bien en train de l'appeler. Il se retourna donc pour croiser le regard d'un garçon plus jeune que lui, il lui semblait que c'était de fils d'Olivier Dubois, il ne lui avait jamais parlé mais il avait sa petite réputation à Poudlard. Ce dernier s'approcha de lui et lui tendit un livre. Un rapide coup d'oeil dessus et il reconnut le livre qu'il avait prêté à Aby avant les vacances, il n'avait pas eu l'occasion de reparler avec la fillette et il était un peu surpris de le voir dans les mains de ce garçon qu'il ne connaissait pas. Certes il ne connaissait pas vraiment Aby quand il lui avait prêté le livre mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle l'ai prêté à son tour sans lui en toucher un mot... Mais lorsque le garçon ouvrit la bouche, il fut rassuré, elle lui avait juste donné pour qu'il lui rende. Il s'empara alors du livre en le remerciant d'avoir fait la commision. 
Alors que Nate reprenait sa route, le garçon lui emboita le pas et commença à faire la conversation, lui demandant ses impressions sur le livre tout en affirmant qu'il n'était pas tellement lecture, préférant le Quidditch, Nate sourit doucement et entreprit de lui répondre :
"Il... Il est bien, oui... J'ai bien aimé l'ambiance, plutôt mystérieuse avec du suspense. Tu sais, la lecture et le Quidditch ne sont pas incompatible, j'aime bien les deux moi... Enfin, j'dois reconnaître que je ne suis pas très doué sur un balais mais j'aime bien ça..."
Ces derniers temps, Nate se surprenait par sa capacité à entretenir une conversation, par sa "facilité" à se dévoiler à de quasi-inconnus. Néanmoins toutes ses tentatives ne servirent à rien puisqu'un ricannement sinistre raisonna dans le couloir désert : Peeves. Nate détestait l'esprit frappeur, il devait avoué qu'il en avait aussi peur que lors de sa première année et il s'arrangeait toujours pour essayer de l'éviter mais cette fois la confrontation semblait innévitable, bon, il pouvait se rassurer en se disant qu'il était avec un Gryffondor, les Gryffondor étaient sensés être courageux, non ? Et en effet, le garçon, bien que plus jeune que lui, s'empressa de prendre le taureau par les cornes afin d'essayer de négocier avec Peeves. Négocier avec Peeves ! Il n'y aurait jamais pensé à vrai dire... Enfin, ça n'avait pas l'air rès efficace puisque le fantôme s'empressa de le couper en leur lançant une boulette visqueuse, Nate ne voulait surtout pas savoir ce qu'il y avait dessus. Alors que Peeves continuait de les narguer, Nate comprit que la réaction la plus sûre consistait sans doute à s'enfuir en courant, ce qu'il fit comprendre à son camarade par un cri qui partit un peu trop dans les aigûes mais qu'importe... 
Andrew semblait être de son avis puiqu'il suivit Nate sans attendre. La course n'était pas aisée dans les couloirs de Poudlard, des obstacles surgissaient à tout moment, des escaliers apparaissaient et disparaissaient avant qu'on ait eu le temps de s'en apercevoir. Le pire c'est qu'ils couraient sans vraiment regarder devant eux, essayant de surveiller les faits et gestes de Peeves qui continuait de les bombarder. Nate faillit s'étaler de tout son long lorsqu'il disparut puis réapparut face à eux : demi-tour. Andrew se mit alors à crier en lui demandant s'il ne connaissait pas un sort... Un sort, face à Peeves, il en avait des bonnes lui...
"J'ai rien contre Peeves ! Je ne suis qu'en troisième année... Et Peeves n'est pas présent physiquement, j'peux rien faire..."
Son petit discours l'avait essouflé, il n'avait pas l'habitude de courir autant et un point de côté commençait à se faire sentir. L'idée d'Andrew continuait de faire son chemin dans sa tête et il pensa soudainement au sortilège Flipendo, ça pouvait peut-être fonctionner ou au moins destabiliser Peeves ? Il saisit sa baguette dans sa poche, se concentra, se retourna, visa :
"Flipendo !"
Seul un ricannement lui répondit, apparement, ce n'était pas efficace... Peeves continuait de brailler, il allait peut-être finir par alarmer quelqu'un qui viendrait à leur aide ? Mais qu'il fasse vite ! Nate n'en pouvait plus, son souffle commençait à être vraiment court et il était plié en deux par son point de côté, son sac lui pesait, il avait songé un moment à l'abandonner sur place puis il avait pensé que Peeves se ferait sans doute un malin plaisir de le réduire en pièce alors il l'avait gardé. Soudain, Andrew saisit son bras et le tira violement vers une tapisserie, Nate faillit tomber, trébuchant durement, il ferma les yeux au moment de l'impact mais la tapisserie cachait en fait un passage. Il se rattrapa contre le mur pendant qu'Andrew essayait de stabiliser la tapisserie mais Peeves la bombardait déjà, leurs minutes de tranquilité étaient comptées. Le dos contre le mur, les yeux fermés, Nate tentait vainement de reprendre son souffle qui pour l'instant était étrangement sifflant. Pendant ce temps, Andrew s'affairait, ignorant les insultes de Peeves sûrement destinées à le faire sortir de ses gonds, et lança un "Lumos". 
"Qu'est-ce qu'on fait ? Oh, j'suis Andrew au passage. Andrew Dubois."
Nate hocha la tête ainsi il ne s'était pas trompé, c'était bien le fils d'Olivier Dubois puis il entreprit de répondre assez laborieusement :
"En... Enchanté. Je... Je... Je ne sais pas trop quoi faire pour être franc, j'ai perdu ma capactié à réfléchir dans la course."
Et pour une fois, son discours n'était pas saccadé à cause de ses bégayements mais bien à cause de son souffle court. 
"Ce qui est sûr... C'est qu'on ne peut pas... Rester ici... Il ne va pas tarder... A traverser le mur... Il mène où ce passage ?"
Nate n'était pas un expert des passages secrets de Poudlard, il n'en connaissait que quelques uns qui permettaient de faire des trajets quotidiens plus facilement, il y en avait notamment un qui partait près de la Salle Commune des Serdaigle et qui leurs permettait de rejoindre le Hall directement sans passer par les escaliers capricieux. Mais celui dans lequel ils étaient, il ignorait totalement son existence... 
"Je sais que vous êtes là petits morveux ! Je vais venir vous déloger !"
Le temps n'était plus à la réflexion, Nate récupéra son sac qu'il avait laissé tomber et le recala sur son épaule. Il s'apprêtait à partir en courant dans le tunnel noir lorsqu'une idée lui traversa l'esprit :
"Collaporta"
Pas sûr que ce soit très efficace mais si ça pouvait ralentir Peeves, tout était bon à prendre. 
"On y va ?"
Et sans attendre Andrew, Nate s'élança.




Irving, reine des kits Ship
Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 286

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Andrew O. Dubois-Cavill le Dim 3 Nov 2013 - 19:25, édité 1 fois
Comment ça, il n'était qu'en troisième année ? Mais l'année ne comptait pas, c'était un Serdaigle par Merlin ! Cette espèce étrange - pardon Aby - qui connaissait plein de choses et savait plein de sorts par cœur ! Les Serdaigle étaient des gens intelligents, ils devaient connaître des sorts, c'était évident ! Sinon, à quoi servait la maison Serdaigle ? Andrew passa en revue dans son esprit tous les sortilèges qu'il connaissait et qui pourraient être susceptibles de l'aider contre Peeves. Rictusempra ou Tallentagrella peut-être ? S'il se rappelait comment les lancer, évidemment... En sortilèges, Andrew avait pu constater qu'il visait plutôt bien avec une baguette, il atteignait souvent sa cible. Le problème étant qu'il ne connaissait pas énormément de sorts étant donné qu'il était plutôt dissipé en classe et c'était peu de de le dire : Andrew n'était pas un enfant très concentré sur ses études. A quoi bon savoir viser si on n'avait pas de sorts à lancer ? Si seulement Sasha était là... Elle connaissait plein de sorts elle, vraiment plein ! Elle leur avait sauvé la mise dans la forêt l'année dernière, face à cette tarée de Linnett Sneals. Quoique, Peeves avait des centaines d'années d'expérience dans la torture d'élève, Andrew n'était pas certain que Sasha puisse y faire quoi que ce soit, aussi douée soit-elle avec la magie. Pourquoi avait-il fallu qu'ils tombent sur Peeves ? Quoique, ça donnait une excuse à Andrew pour sécher toute son heure de cours. Les professeurs pouvaient comprendre, non ? Enfin, il avait cours avec Harris et ce dernier ne comprenait plus rien dès que c'était un Gryffondor qui parlait donc bon... Les sabliers allaient souffrir !

Heureusement, Nate fit soudain honneur à sa nature de Serdaigle puisqu'il dégaina sa baguette magique pour lancer à Peeves un sort qu'Andrew ne connaissait pas. Plein d'espoir, il se retourna sans cesser de courir - pas question de prendre un tel risque - afin de voir si Peeves était touché ou au moins sonné afin qu'ils puissent s'échapper sans trop de dommages. Malheureusement, rien n'avait changé chez l'esprit frappeur qui avait dû éviter le sortilège de Nate, étant donné que son sourire moqueur et machiavélique n'était même pas atténué. Étouffant un juron qui aurait offusqué sa mère, Andrew accéléra dans l'optique de semer l'esprit frappeur. S'ils arrivaient dans un lieu très fréquenté comme le hall ou la Grande Salle, Peeves les laisserait non ? Enfin, il l'espérait. Ils ne pouvaient pas rejoindre une Salle Commune étant donné qu'ils étaient issus de deux maisons différentes et il n'y en a qu'un qui serait sauvé. Andrew avait l'habitude de courir partout et même s'il commençait à fatiguer, il avait l'impression que Nate ne tiendrait pas plus longtemps et qu'il semblait au bout du rouleau. Andrew regarda autour de lui et constata avec une certaine satisfaction qu'il connaissait ce coin du château et notamment un passage secret derrière une tapisserie qui ne devait pas être loin. Ce fut lorsqu'il aperçu cette dernière qu'il attrapa le bras de Nate pour l'emmener dans cette direction. C'était certes un abri temporaire mais c'était déjà ça et peut-être que Peeves se lasserait, songea Andrew, naïvement. Nate ne semblait pas dans un très bon état, constata-t-il en voyant son camarade s'affaler contre le mur. Lui-même était très essoufflé mais aurait pu courir encore un peu. Il fallait faire un peu de sport dis donc, chez les Serdaigle ! Il rit quand Nate affirma avoir perdu sa capacité à réfléchir dans la course et lui adressa un franc sourire. La situation n'était pas si désespéré s'il était coincé avec quelqu'un de marrant !

- Tu casses tout le mythe des Serdaigle, là ! affirma-t-il en souriant.

Oui, il aimait bien charrier les gens sur leurs maisons. Mais on le lui rendait bien, donc bon... C'était une petite tradition pas bien méchante de Poudlard, sûrement dû à la compétition entre les maisons pour les deux Coupes de l'école. Poufsouffle avait fait un joli combo l'année dernière avec la Coupe de Quidditch et la Coupe des Quatre Maisons mais cette année, Andrew comptait bien aider sa maison à remporter la Coupe de Quidditch au moins ! Il ne méritait pas la Coupe de la maison la plus sage - Ana Sorden y avait bien veillé l'année dernière avec ses horribles retraits de points aux Dark Boursoufs - mais ils pouvaient facilement décrocher la Coupe de la maison la plus douée !

- Je ne me rappelle plus... Je ne l'ai jamais emprunté, à vrai dire, avoua Andrew. C'est un type de troisième année de ma maison qui en avait parlé l'année dernière.

Il s'apprêtait à dire qu'ils allaient bientôt découvrir où menait ce passage de toute manière quand la voix de Peeves retentit derrière la tapisserie, déplaisante et grinçante. Visiblement, ce dernier devait s'ennuyer fortement puisqu'il n'avait pas envie de les lâcher de sitôt. Andrew avait essayé de caler la tapisserie avec son sac de cours - autant qu'il serve à quelque chose - mais Nate lança un sort qui stabilisa beaucoup mieux cette dernière que n'importe quel sac de cours. Et bien voilà, c'était ça un vrai Serdaigle ! Il fallait vraiment qu'il travaille plus ses cours, cela devenait urgent. Il allait vraiment finir par avoir des problèmes qu'il ne pourrait pas résoudre avec la magie alors qu'il était un sorcier, c'était un comble tout de même ! Andrew s'apprêtait à répondre à Nate quand ce dernier s'élança dans le couloir sans l'attendre.

- Hé, mais attends moi !

Andrew récupéra son sac d'un geste brusque et rattrapa Nate en allongeant ses foulées, ralentissant en arrivant à sa hauteur. Le couloir était sombre et il plongea la main dans la poche de sa robe pour en ressortir sa baguette magique avant de marmonner machinalement un Lumos qui illumina le passage secret. Le passage était bas de plafond et même si Andrew n'était pas très grand, il devait pencher légèrement la tête pour ne se cogner. Visiblement, ce passage n'était pas fait pour les élèves les plus âgés ! Le sol était fait de carreaux un peu fissurés et des toiles d'araignées ornaient le tout. Sympathique, songea Andrew en augmentant la lumière émise par sa baguette. Le passage était légèrement en pente et Andrew se demandait vraiment où ils allaient atterrir, combien d'étages ils allaient descendre, peut-être qu'ils iraient dans les cachots ? Ou encore mieux, la Salle Commune des Serpentard ! Il rêvait de visiter les autres Salles Communes, pour voir comment elles étaient. Et de trouver les cuisines aussi et la Chambre des Secrets et tous les passages secrets de l'école ! Il avait encore six ans pour ça et il avait hâte. Selon son père, il y avait des jumeaux, à son époque, qui connaissait tous les passages de l'école sur le bout des doigts. Ils avaient de la chance, quand même !

- J'espère que tu n'avais pas cours, s'enquit Andrew, rompant le silence qui s'était installé entre Nate et lui. Parce que je crois que tu es un peu en retard !

Et c'était peu de le dire. Lui avait laissé tomber l'idée d'y aller, tant pis pour Harris. Ses amis lui passeraient sûrement leurs notes.

- T'es ami depuis longtemps avec Aby ? interrogea-t-il, curieux.

Il s'écoula encore quelques instants durant lesquels Andrew écouta la réponse de Nate tout en étant intrigué par un bruit derrière eux, un peu comme une déchirure. Même si cela pouvait paraître malpoli, il cessa soudainement de marcher et fit signe à Nate de se taire, tendant l'oreille pour essayer de comprendre ce qu'il entendait. Un net bruit de déchirure retentit soudainement suivi presque immédiatement d'un caquètement qu'Andrew aurait reconnu même en dormant. Visiblement, Peeves utilisait les grands moyens !

- Cours ! lança-t-il de nouveau à Nate en refrénant leur course folle.

Le sol inégal et le plafond bas ne facilitait pas leur tâche surtout qu'Andrew avait toujours sa baguette à la main et son sac dans le dos. Ils couraient bien moins vite que dans les couloirs et la maigre avance qu'ils avaient pu avoir sur Peeves se réduisait à vue d’œil. Ils arrivèrent soudainement à un croisement et Andrew jeta un regard inquiet à Nate. Un croisement dans un passage secret ? Mais où est-ce qu'ils se trouvaient ?

- Droite ou gauche ? interrogea-t-il, pressant.


1 - 3) Pas le temps de choisir, Peeves se rapproche et leur renverse du mucus de Veracrasse sur la tête avant de les faire léviter à l'horizontal.
2 - 6) Ils reprennent leur course le plus vite possible quand un grognement retentit soudain. Un chien furieux dans un passage secret de Poudlard ? Mais d'où est-ce que pourrait venir un chien à Poudlard ?
4 - 5) Tandis qu'ils courent, ils trébuchent soudain tous les deux sur une vieille malle en bois qui gigote un peu. Que peut-il y avoir à l'intérieur ?





Andrew Dubois-Cavill
Gryffondor domine le monde. Les joueurs de Quidditch de Gryffondor dominent l'univers. Et Flaquemare aussi. ©️ by anaëlle.



Avatar par Merenwen.
MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3875

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Andrew O. Dubois-Cavill' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé à 6 faces' : 1


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Nate WindstomQuatrième annéeavatar
Messages : 599

Voir le profil de l'utilisateur
Le cerveau de Nate était désespérément vide, sa course dans les couloirs déserts semblait avoir effacer sa capacité de réflexion ; il se concentrait, tentait de toutes ses forces de trouver une solution, un petit quelque chose qui pourrait l’aider mais rien, le vide intersidéral. Pourtant Andrew semblait compter sur lui, il faudrait qu’il arrive à lui dire quelque chose, quelque chose d’un minimum intelligent si possible. Mais après avoir réfléchi encore quelques instants, il dû admettre son ignorance, répondant en toute franchise que la course l’avait dépossédé de ses moyens. C’est pourquoi il fut un peu surpris du grand sourire que lui retourna le garçon, appréciant néanmoins de lui avoir redonné le sourire, sourire qu’il lui rendit lorsqu’il entendit sa réflexion… Casser le mythe de Serdaigle, en effet, il ne faisait pas honneur à sa maison mais bon, Andrew était aussi sensé savoir se débrouiller en cas de situation « à risque » :

« Je… Je reconnais que mon intelligence de Serdaigle me fait défaut mais..., il hésita quelques instants de peur de vexer le garçon puis se lança. Les Gryffondor sont sensés être capable de se sortir des situations périlleuses avec brio, non ? ll… Il n’est dit nulle part que les Serdaigle se débrouille dans ce genre de situation… Au… Au contraire, on les trouve plutôt dans les bibliothèques, ce n’est pas l’image que vous avez de nous ? »

Et bien, il fallait croire que l’adrénaline lui avait offert une bonne dose de courage, il se trouvait bien bavard tout à coup mais si ça pouvait l’aider à faire retomber la pression et à, enfin, réfléchir correctement… Ils enchaînèrent rapidement sur le passage secret et Nate ne fut pas très rassuré lorsqu’Andrew avoua qu’il n’avait pas idée d’où il menait. Nate n’était pas très friand des passages secrets, il en connaissait quelques uns mais il n’aimait pas beaucoup les utiliser, s’enfoncer dans un boyau obscur n’était pas très rassurant, on ne savait pas où on mettait les pieds, qui on allait rencontrer, il avait l’impression d’être prisonnier. Alors, un passage inconnu ! Non, franchement, Nate n’était pas rassuré, qui sait, ils allaient peut-être se retrouver piéger, se perdre ou arriver dans une partie abandonnée du château ? Mais ils n’avaient pas vraiment le choix, Peeves était de l’autre côté, près à les poursuivre semblait-il et Nate tenait à son sa sécurité. Ils allaient devoir déguerpir et vite ! Nate récupéra ses affaires, respira un grand coup et après avoir lancé un dernier sort, il se lança dans l’inconnu.

Andrew le rejoignit rapidement et lança un Lumos, geste que Nate s’empressa d’imiter, illuminant le passage d’une lueur tremblotante mais tout de même rassurante. Nate était obligé de se courber pour pouvoir avancer, de temps en temps une toile d’araignée lui frôlait le visage, il n’avait rien contre ces petites bêtes-là mais il aurait quand même préféré une autre déco. En tout cas, sa première impression avait été la bonne, les passages secrets, ce n’était vraiment pas pour lui, plus ils s’enfonçaient plus il avait envie de faire demi-tour, après tout Peeves n’était pas si terrible que ça… Il pourrait s’en sortir sans trop de dommage, une réputation tâchée tout au plus mais il n’était pas très orgueilleux ce n’était donc pas si grave, alors que s’il continuait dans ce boyau… Qui sait ce qui allait lui arriver ? Il sentit quelque chose lui toucher la jambe et il frissonna violemment, il préférait ne pas savoir ce dont il s’agissait… Il songeait très sérieusement à faire demi-tour quand la voix d’Andrew s’éleva, brisant le silence faisant sursauter Nate.

« Non… Je… Je n’avais pas cours. Heureusement, je… je n’aime pas trop manquer des cours. »

A peine eut-il fini que déjà Nate regrettait ses paroles, rien de tel pour renforcer les idées reçues sur sa maison, il donnait à Andrew l’image du parfait petit Serdaigle et ce n’était pas forcément à son avantage. Le jeune Gryffondor brisa de nouveau le silence et Nate lui en fut reconnaissance, sa voix le réconfortait, elle le rassurait sur sa présence : il n’était pas seul. Inconsciemment, Nate décida de suivre le Gryffondor, de toute façon, s’il voulait faire demi-tour il faudrait qu’il fasse le chemin du retour tout seul, autant rester accompagné, c’était plus sûr.

« Je ne la connais pas tant que ça. On ne s’est vraiment parlé qu’une seule fois… A la fin de l’année dernière… Elle était venue pour une histoire de rumeur… Et on a fini par parler de lecture et je lui ai proposé de lui prêter « Le Manoir des Brumes Eternelles » et… »

Andrew venait de s’arrêter et lui faisait signe de se taire, ordre que Nate s’empressa d’exécuter, il ne fallait pas oublier la situation présente qui était plutôt critique. Inquiet, Nate se transforma en statue, tous ses sens en alerte, qu’est-ce qu’Andrew avait bien pu percevoir ? Le silence était pesant et c’était peu le dire, l’air lui paraissait tout à coup étouffant, il avait l’étrange impression que les murs se resserraient autour de lui, les secondes s’écoulaient avec une lenteur insupportable. Et soudain il l’entendit, un bruit de déchirure qui brisa le silence pour parvenir jusqu’à leurs oreilles. Tétanisé, Nate ne put qu’écouter le semblant de rire qu’émettait Peeves. Andrew le secoua en lui criant de courir, pour la discrétion, on repassera mais de toute manière Peeves savait très bien qu’ils étaient là. Les jambes de Nate se mirent à avancer sans qu’il ne s’en aperçoive.

La course était difficile, Nate était fatigué de leur première poursuite dans les couloirs et l’adrénaline n’arrivait pas à calmer ses tremblements. Il n’avait vraiment rien d’un aventurier ! Le plafond était vraiment bas, il avançait complétement replié sur lui-même, un point de côté le tenaillait et ses pieds butaient sur le sol inégal. Un observateur extérieur l’aurait sûrement trouvé très amusant mais lui était loin de s’amuser, d’autant plus qu’il entendait Peeves se rapprocher et il avait beau faire tout son possible, impossible d’aller plus vite. Devant lui, Andrew s’arrêta et lui lança un regard inquiet, semblant lui demander de l’aide mais Nate n’avait aucune idée du chemin à prendre. Merlin, pourquoi est-ce que Peeves leur était tombé dessus, il aurait pu être tranquillement dans sa Salle Commune en ce moment. Enfin, ce n’était pas le moment de penser à ça, il y avait plus urgent. Nate s’apprêtait à se lancer dans la voie de gauche lorsqu’un rire sinistre se fit entendre : trop tard !

Nate n’osait pas bouger, il se mit à trembler violemment, ils étaient seuls, isolés dans un passage peu connu, Peeves les menaçant. Ils étaient en très mauvaise posture et c’était peu dire ! Nate ne voulait pas se retourner, il ne voulait surtout pas voir l’esprit frappeur, il préférait fixer le mur face à lui, les traces d’humidité que révélait la lueur de sa baguette lui paraissaient tout à fait passionnantes.

« Ah, ah ! Vous voilà petits Veracrasses ! On n’échappe pas comme ça à Peeves ! Vous méritez une bonne correction pour vous être enfui, quel manque de courage ! »

La voix de Peeves résonnait dans le passage, elle semblait sortir d’outre-tombe alors Nate décida de se retourner pour lui donner une réalité. Cependant, il n’eut pas le temps de bouger qu’une substance gluante lui tomba sur la tête :

« Ah ! »

Le cœur battant à mille à l’heure, Nate sentait la substance se répandre, coulant sur son visage, se glissant dans le col de sa chemise. Le dégoût le submergeait et il manqua de rendre le peu qu’il avait dans l’estomac. L’odeur était nauséabonde, Nate n’avait aucune idée de ce que c’était mais il préférait ne pas le savoir, Peeves avait le chic pour balancer des substances répugnantes et, bien souvent, organiques. Nate ne pouvait plus respirer de peur d’inhaler cette… chose… Sa bouche était hermétiquement fermée et ses yeux résolument clos mais, malheureusement, il devait inspirer. En gémissant de dégoût, le garçon leva la main jusqu’au visage et l’essuya grossièrement, il secoua sa main pour essayer d’en retirer le liquide et comme ça ne suffisait pas, il s’approcha du mur pour y étaler la substance.

« Où vas-tu stupide gamin ? Ne bouge plus ! »

Horrifié, Nate se sentit décoller du sol. Instinctivement, il ouvrit les yeux en grand et croisa le regard paniqué d’Andrew qui flottait à ses côtés, à l’horizontal, à un bon mètre du sol. Nate voulait crier, ordonner à l’esprit frappeur de les reposer, lui hurler qu’il n’avait pas le droit de faire ça mais il n’y arrivait tout simplement pas, la terreur pure figeant ses cordes vocales. Un espèce d’instinct de survie le poussa à gigoter dans tous les sens dans le but vain de se libérer. Paniqué, Nate n’écoutait plus rien de ce qu’il se passait et soudain, il arriva : l’éclair de lucidité. D’un geste étonnamment assuré, Nate brandit sa baguette et lança toute une batterie de sort, les sortilèges c’était son domaine et sentir son corps effectuer des gestes aussi familiers le rassurait bien qu’il soit suspendu en l’air sous le bon vouloir de Peeves. Sans trop savoir comment, il se retrouva brutalement au sol, sa tête heurtant le bord d’une crevasse, lui entaillant le front ; il lui fallut quelques secondes avant de réagir et d’arrêter de lancer automatiquement des sorts autour de lui. Un peu sonné, il finit néanmoins par se relever sous les injures de Peeves, Nate n’avait aucune idée du sort qui avait atteint son but et il n’avait clairement pas le temps de s’en préoccuper. Sans un regard pour Peeves, il s’élança dans le couloir de gauche, tirant Andrew par la manche.

Le passage, toujours en pente, était toutefois plus haut et Nate put enfin se redresser, il pressa le pas, tentant de mettre le plus de distance entre lui et Peeves. Il sentait le sang pulser au niveau de son front, il y passa la main et sentit le sang maculer ses doigts, il savait bien que c’était dangereux tout ça ! Et ce n’était pas fini, ils étaient toujours dans ce fichu passage secret et Peeves était déjà sûrement en train de se remettre de ses émotions. Nate prit tout à coup conscience qu’il traînait toujours Andrew par la manche, il s’empressa de le lâcher :

« Désolé… Tu… Tu vas bien ? Rien de casser ? »

Il espérait sincèrement que le garçon n’avait rien, apparemment il parvenait à marcher mais il n’avait pas vraiment fait attention à lui, peut-être l’avait-il brusqué ? Le passage continuait, il semblait sans fin et Nate commençait sérieusement à se demander s’il avait une fin. Peut-être que la sortie était cachée et qu’ils l’auraient ratée dans la précipitation ? Poudlard était déjà un vrai labyrinthe alors si on y ajoutait les passages secrets, on se retrouvait avec un vrai gruyère, à se demander comment il pouvait tenir debout… Les sens aux aguets, Nate continuait d’avancer dans la semi-pénombre dans l’attente du prochain rebondissement.

Spoiler:
 




Irving, reine des kits Ship
MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3875

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Nate Windstom' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé à 6 faces' : 6


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 286

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Andrew O. Dubois-Cavill le Sam 15 Fév 2014 - 22:35, édité 1 fois
- Je n'ai pas dit que ton intelligence de Serdaigle te faisait défaut, répondit Andrew sans se formaliser de l'interprétation. Mais d'habitude, vous connaissez plein de sorts et tout et tout !

C'était quelque chose qui l'avait toujours impressionné, cette capacité des Serdaigle à retenir énormément de choses et à pouvoir lancer des sorts dans toutes les situations, parfois même des sorts dont Andrew n'avait jamais entendu parler de sa vie alors qu'il était quand même un fils de sorciers ! Lui-même se contentait des sorts qu'il apprenait en cours - et c'était déjà beaucoup à ses yeux - ainsi que quelques sorts relatifs au Quidditch et à l'entretien des balais et du matériel, mais ces derniers étaient plus par passion qu'autre chose. Il les enviait un peu à vrai dire, il aurait bien aimé être également une banque de sortilèges mais il ne passait pas assez de temps sur ses cours pour cela : le voir s'avancer dans ses études serait un miracle de la nature, au bas mot.

- Et c'est vrai ! concéda-t-il en riant lorsque Nate évoqua le fait que les Gryffondor étaient censés savoir réagir dans ce genre de situations. Mais disons que je suis encore un apprenti Gryffondor ! ajouta-t-il malicieusement.

Après tout ce n'était pas faux : il avait certes été réparti l'année dernière, il restait dans les jeunes élèves de l'école et parmi les petits Gryffondor. Il n'était pas encore formé aux aventures trépidantes dans l'école. Quoique, quand on y pensait bien, Harry Potter - l'une des ses idoles - avait affronté Lord Voldemort lors de sa première année ! Et encore une fois en deuxième année ! Finalement, Andrew était un mauvais Gryffondor quand on y pensait bien, vis-à-vis de de ses illustres prédécesseurs. Peut-être que cette expédition là pourrait être sa première aventure ? Il n'allait sûrement pas combattre Voldemort ou un dragon mais c'était déjà un début ! Enchanté par cette perspective, Andrew ne se souciait plus des péripéties à venir : il avait l'impression de marcher sur les pas des grands Gryffondor de l'école, comme lorsqu'il jouait à affronter des dragons dans le jardin de sa mère, et cette idée suffisait à le motiver et à rendre chaque attaque de Peeves amusante.

Alors qu'une personne normale aurait sûrement dû être contrariée d'être forcée d'emprunter un passage sombre et mystérieux pour éviter les attaques d'un Esprit Frappeur intenable, Andrew était lui absolument ravi. C'était quand même bien plus marrant que les cours du Professeur Harris ! Contrairement à Nate, il n'avait rien contre le fait de sécher de temps en temps : ils étaient déjà bien trop souvent en classe pendant la semaine. Non seulement ils faisaient les même horaires que leurs parents sans être payés mais en plus ils devaient travailler le soir et faire d'horribles et longs devoirs ! Ils en avaient même pendant les vacances ! C'était comme si les professeurs n'avaient jamais été jeunes et avaient oublié l'importance de s'amuser et de passer du temps entre amis. Ou peut-être bien que même jeunes, les futurs profs de l'école n'aimaient pas s'amuser et n'avaient pas d'amis. Oh Merlin, réalisa Andrew avec stupéfaction. Ahren Keller devait être le prochain Directeur de l'école alors, si on suivait cette logique. Il plaignait les futures générations !

Il en était là de ses pensées quand un bruit de tapisserie qui se déchirait se fit entendre - pourquoi Peeves n'était-il tout simplement pas passé à travers le mur, Andrew l'ignorait - et les deux jeunes gens se mirent à courir dans l'espoir un peu vain d'échapper à leur tortionnaire. Peeves aurait pu juste changer de cible, non ? S'en prendre à d'autres élèves ? Mais non, il avait dû être vexé dans son égo et était bien destiné à mener sa mission jusqu'à la fin : les humilier de manière à ce qu'ils s'en souviennent encore après leurs ASPICS, la cerise sur le gâteau étant que cette humiliation soit publique. Mais malgré la situation difficile dans laquelle ils se trouvaient, Andrew n'était pas désespéré quant à une possible victoire : tant que le Vif d'Or n'est pas attrapé, tout peut encore changer. Malheureusement, Peeves s'attacha à vite détruire cette considération optimiste puisqu'il les rattrapa en quelques secondes, sans le moindre effort. Andrew se retourna face à leur opposant dans une faible tentative d'avori l'air menaçant. Il faut dire que du haut de son mètre soixante, il n'avait pas grand-chose de très impressionnant.

- C'est sûr que de s'en prendre aux plus jeunes, c'est une vraie marque de courage ! riposta Andrew en relevant les yeux vers Peeves. Tu t'es pris trop de raclées pour changer comme ça de gamme, Peeves ?

La répartie d'Andrew fut néanmoins soudainement noyé sous une masse gluante et dégoûtante qui se renversa brusquement sur son crâne. Fermant les yeux par réflexe, il n'échappa cependant pas à l'odeur nauséabonde qui emplit ses narines, le liquide poisseux encrassant ses vêtements, coulant lentement dans son cou et dans son dos. Il aurait été près à se jeter dans le lac pour s'en débarrasser au plus vite et surtout pour noyer Peeves du même coup ! Lentement, Andrew porta ses mains à son visage pour le nettoyer, essuyant grossièrement sa peau avant de secouer les bras pour faire tomber le liquide. Dégoûtant. C'était vraiment à vomir. Peeves avait vraiment un don pour trouver les choses les plus dégoûtantes du monde magique et les déverser sur les élèves de l'école : un véritable talent. Mais Andrew ne put continuer à râler intérieurement contre l'Esprit Frappeur - il n'osait pas ouvrir la bouche de peur d'inhaler du liquide - puisqu'il se retrouva brusquement suspendu à l'horizontal dans les airs tandis que Nate se retrouvait dans la même situation à ses cotés.

- Hé ! protesta-t-il en faisant fi de ses précautions pour se protéger de la substance. Repose nous immédiatement espèce de fils de Véracrasse baveux croisé avec un Botruc manchot !

Mais il avait beau s'agiter comme un forcené et déverser des litres d'injures à l'adresse de Peeves, ce dernier se contentait de caqueter joyeusement, savourant tranquillement sa victoire. Andrew en était réduit à tenter de donner des coups de pieds à un être qui n'était même pas matériel - idée brillante et donc assurément efficace - quand il vit avec stupéfaction un sortilège atteindre leur opposant en pleine tête. Il n'eut pas le temps de réagir (une réaction en fait assez puérile consistant sûrement en un "Haha !" victorieux) qu'il sentit Nate le tirer par la manche et il retomba lourdement sur le sol, évitant de près la blessure. Heureusement d'ailleurs, puisque Nate l'entrainait déjà en courant, abandonnant un Peeves un peu sonné sur place.

Le passage secret était un vrai dédale et semblait sans fin. Mais il y avait forcément une sortie, non ? Si ce n'était pas au sein de l'école, c'était forcément quelque part. Il avait entendu parler de passages qui donneraient à Pré-au-Lard et si l'idée de pouvoir sortir de l'école était assez excitante, le renvoi qui risquait de suivre cette prise de risque suffisait à calmer ses ardeurs. Mais tant Peeves ne se décidait pas à abandonner la poursuite, Nate et Andrew étaient condamnés à avancer sans s'arrêter.

- Ca va ! répondit-il à la question de son camarade. Et je ne dirais plus jamais de mal des Serdaigle ! ajouta-t-il en riant.

Il faut dire que Nate leur avait véritablement sauvé la mise sur ce coup là ! Levant légèrement sa baguette pour mieux distinguer son camarade, Andrew eut la surprise de découvrir une profonde entaille sur le front de ce dernier.

- Ouch, c'est vraiment pas joli ! Ca ne te fait pas trop mal ? Mrs Silvester arrangera cela en un coup de baguette dès qu'on sera sortis, j'en suis sûr !

L'infirmière de l'école pouvait faire des miracles, Andrew l'avait vu durant les matchs de Quidditch. Et en plus, elle était jolie et gentille ! Malheureusement, la confortable infirmerie et l'adorable Mrs Bloomwood semblaient s'éloigner au fur et à mesure qu'ils s'enfonçaient dans le passage, rendant désormais toute retraite impossible. Ils finirent par arriver devant une épaisse malle en bois et Andrew s'arrêta net, jetant néanmoins un regard derrière son épaule pour guetter l'arrivée de Peeves. Ils avaient pu prendre un peu d'avance grâce à Nate mais il serait une erreur de se reposer sur leurs lauriers : ils finiraient par se faire rattraper à un moment ou un autre et ils avaient intérêt à avoir décampé d'ici là.

- J'ai l'impression d'être dans un jeu de société, marmonna Andrew. "Une mystérieuse malle se dresse devant vous. Que faut-il faire ?". Et j'ai même pas d'épée pour tuer la momie !

Oui, Andrew avait de sacrées références. La solution raisonnable aurait sûrement été de laisser la malle où elle était et de continuer bien sagement leur chemin pour ne pas s'attirer d'ennuis. Mais il n'avait jamais été une personne raisonnable - les Gryffondor étaient tout sauf raisonnables - et la curiosité était trop forte. Après tout, quelqu'un était venu jusque ici pour abandonner cette malle. Cela voulait forcément dire qu'il y avait quelque chose à l'intérieur. Et si Andrew avait eut trois noises de réflexion, il se serait peut-être dit qu'abandonner une malle hermétiquement fermée dans un endroit difficile à trouver où personne ne passait jamais était peut-être le signe que le contenu de la malle n'était pas vraiment sympathique. Mais Andrew ne possédait pas trois noises de réflexion et s'empressa donc de s'accroupir devant le cadenas de la malle, enthousiaste comme un enfant dans un magasin de bonbons.

- On l'ouvre ? lança-t-il, ravi.

Et sans attendre la réponse de Nate - après tout, ils étaient dans une aventure donc tout était cool et marrante et rien n'était dangereux - il pointa sa baguette sur le cadenas et lança un Alohomora.

Un léger cliquetis se fit entendre et Andrew se recula dans un réflexe - il n'était pas suicidaire non plus, contrairement à ce que les apparences laissaient entendre - et le couvercle de la malle se souleva lentement. Une forme noire en surgit, poussant un léger râle. Ce fut à ce moment là qu'Andrew songea que ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça. Mais juste peut-être hein. Surtout qu'à ce moment exact, un cri de rage - Peeves avait visiblement abandonné les caquètements - se fit entendre quelques mètres derrière eux.

Ce n'était peut-être pas si marrant que ça, finalement, les aventures.

Spoiler:
 
 


Andrew Dubois-Cavill
Gryffondor domine le monde. Les joueurs de Quidditch de Gryffondor dominent l'univers. Et Flaquemare aussi. ©️ by anaëlle.



Avatar par Merenwen.
MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3875

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Andrew O. Dubois-Cavill' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé à 6 faces' : 5


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Nate WindstomQuatrième annéeavatar
Messages : 599

Voir le profil de l'utilisateur
« Bah… Heu… Je connais déjà un certain nombre de sorts… J’adore les sortilèges… Mais, heu, les mettre en pratique dans une telle situation c’est autre chose que les cours du professeur Harris… »

Parce que lancer des sorts de troisième – oui, bon, d’accord, de quatrième aussi – année dans un contexte scolaire, c’était tout autre chose que de devoir réagir en situation de stress. Et encore, le stress était un faible mot pour décrire l’état de Nate à ce moment, panique ou terreur étaient plus adéquats.

« Un… Un apprenti Gryffondor… Bi… Bien, alors je suis un apprenti Serdaigle. »

Nate lança un regard à Andrew et sans trop comprendre comment, il se mit à rire. Les nerfs sûrement, il n’y avait pas d’autre explication logique à ce qu’il se retrouve le souffle coupé par un gros fou rire, alors qu’il était perdu dans les passages secrets de Poudlard avec Peeves à ses trousses. Encore heureux qu’il ne soit pas seul parce qu’il n’aurait pas donné cher de sa peau dans le cas contraire. Le brusque retour de Peeves lui fit comprendre qu’il n’allait pas pouvoir y échapper malgré la présence d’Andrew à ses côtés.

Lorsqu’ils furent enfin libérés, Andrew lâcha qu’il ne dirait plus jamais de mal des Serdaigle et Nate ne put s’empêcher d’être fier, il n’avait pas l’habitude qu’un inconnu lui dise qu’il portait bien les couleurs de sa maison et c’était plutôt gratifiant comme remarque. Il sourit ensuite au Gryffondor alors qu’il s’apercevait de sa blessure. C’est vrai que ce n’était pas très agréable mais il y avait pire et pour l’instant, Nate pensait plus à sauver sa peau qu’aux blessures qu’il pourrait récolter. Leur course s’arrêta devant une mystérieuse malle.

« Les… Les jeux de société, j’aime bien ça… Là, c’est pas drôle… Tu… Tu crois vraiment qu’il peut y avoir une momie ? »

L’idée paraissait totalement saugrenue dans un vénérable château sorcier perdu au milieu de l’Ecosse mais la panique n’aidait pas à la réflexion, c’était bien connu. Andrew ne lui répondit pas, il ne l’avait peut-être même pas entendu, occupé qu’il était à trifouiller le cadenas. Il ne comptait tout de même pas l’ouvrir ? C’était sûrement dangereux et puis, ils avaient d’autres choses à faire comme échapper à Peeves. Malheureusement, Andrew était un Gryffondor et Nate eut beau crier « Non ! » lorsqu’il lui demanda s’ils ouvraient la malle, c’était trop tard.

Dans le silence soudain des couloirs, le cliquetis du cadenas résonna lugubrement, Nate recula de plusieurs pas alors que le couvercle se soulevait et qu’une forme noir en sortait. Le râle qu’elle poussa le fit reculer d’encore quelques pas mais le cri de rage que Peeves lança juste dans son dos lui fit faire un bon en avant. Il était cerné, piégé, devant lui se dressait une forme obscure et Peeves se tenait derrière lui. Nate se pétrifia.

C’était un Epouvantard, Andrew avait laissé s’échapper un Epouvantard ! Finalement, il retirait tout ce qu’il avait dit, Andrew n’était pas sympathique du tout, il était même dangereux de lui adresser la parole, après on se retrouvait dans des situations impossibles. Nate ne bougeait toujours pas, dans l’attente du coup, il savait que Peeves était derrière lui, même s’il ne faisait plus un mouvement, attendant sous doute de voir ce qui allait se passer. Il gardait les yeux fixés sur l’Epouvantard qui semblait avoir besoin de quelques secondes pour comprendre où il se trouvait, à moins que ce ne soit Nate qui avait l’impression que le temps était suspendu ?

Comme dans un mauvais film, Nate vit la créature se tourner vers lui et s’approcher au ralenti. Peu à peu, elle se transformait. Elle prenait forme humaine, un garçon, un jeune garçon, une douzaine d’année, non, un peu plus… Brun, le visage pale, gringalet. Nate voyait son double se créer sous ses yeux mais il n’était pas dupe, ce n’était pas lui… C’était lui. C’était Jude.

Le choc fut rude, le manque se fit sentir, surtout dans une telle situation. D’un seul coup, une pensée unique s’inscrit dans son crâne : « Si Jude était là, il saurait quoi faire, lui ! ». Mais l’Epouvantard n’avait pas fini son numéro, la simple apparition de Jude n’était pas un cauchemar, au contraire. Ce qui suivit par contre…

Nate hurla. Le corps de son frère tombant brusquement au sol comme une poupée de chiffon, inerte, sans vie. Plus aucune logique ne parvenait à se frayer un chemin jusqu’à son cerveau que la panique avait depuis longtemps paralysé. La terreur, elle, parvint encore à grandir, alors que Nate se jetait sur le corps de son frère à la recherche désespérée d’un pouls.

Il lui fallut un long moment avant qu’un sursaut de lucidité lui fasse prendre conscience de la situation dans sa globalité. Ce n’était qu’un Epouvantard, une créature magique qui lui montrait sa plus grande peur, une créature magique qu’il pouvait combattre. Il n’avait pas encore appris officiellement le sort permettant de ridiculiser un Epouvantard mais, par chance, il l’avait travaillé de son côté comme bien souvent lorsqu’il s’agissait de Sortilège. Il dû s’y reprendre à plusieurs fois avant de parvenir à un résultat mais la créature se retransforma bientôt pour laisser place à un Jude bien vivant en train de faire le pitre.

Cette mésaventure semblait avoir calmer Peeves pour quelques instants, les deux garçons en profitèrent pour poursuivre leur chemin dans les souterrains. Nate commençait à vraiment se demander s’il existait une sortie à ce passage. Les toiles d’araignées pendouillaient au dessus de leur tête et de temps en temps le rire cruel de Peeves leur parvenait, répercuté sans fin par les boyaux étroits. Nate avait mal à la tête, son souffle était toujours aussi court et ses jambes ne semblaient plus vouloir arrêter de trembler. Il détestait les aventures !

De la lumière ! Au bout, là-bas, le tunnel s’éclaircissait. Ses pas se précipitèrent vers la clarté promesse de chaleur et de réconfort. La rumeur des élèves lui parvint aux oreilles, lui redonnant le sourire. Enfin, ils poussèrent une tapisserie épaisse. La luminosité soudaine lui brûla les yeux, les voix et les cris des autres élèves lui blessèrent les oreilles mais il était heureux, soulagé, ce cauchemar était terminé. Tremblant, il s’adossa au mur quelques instants avant de se tourner une dernière fois vers le Gryffondor :

« Je… Je vais retourner dans mon dortoir. Heu… A bientôt ? Ra… Ravi d’avoir fait ta connaissance, mê… même si les circonstances n’étaient pas supers. »

Et sur ces paroles, il s’éloigna, la main longeant le mur pour se soutenir alors que les jambes tremblotantes peinaient à le soutenir.

Fin du RP




Irving, reine des kits Ship
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Petite aventure Poudlarienne [Andrew/Nate]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une toute petite aventure.....
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» petite aventure au cirque (pv nayki)
» [Terminé] Evénement: la petite aventure du billywig
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-