AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Lendemain douloureux [Juliet & Samaël]

Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
2 octobre 2007 ~ Colocation d'Aber

Un violent mal de crâne se réveilla en même temps que Samaël, il avait beaucoup trop bu, il sentait encore l'alcool même à l'heure tardive qu'il était. Le soleil semblait couché depuis un certain temps puisque le ciel était noir d'encre, seulement parsemé de quelques étoiles automnales. Il se dirigea alors vers la douche pour enlever cet horrible odeur d'alcool bon marché qui semblait le suivre partout, une douche froide pour faire disparaître son mal de tête. Mais cette douleur là, comparée à celle de son coeur était encore supportable. Il ferma les paupières sous l'eau froide et laissa couler les larmes qu'il avait retenu toute la journée.

Il sortit un peu plus réveillé et avec un mal de crâne moins intense de la douche, néanmoins, il jugea préférable de descendre se préparer un thé. Ça commencerait à éliminer un peu tout l'alcool qu'il avait ingéré et son estomac allait certainement lui en être reconnaissant. Il descendit le plus silencieusement possible l'escalier de la coloc et se rendit dans la cuisine déjà occupée. Il se figea un instant avant d'afficher un faible sourire sur ses lèvres.

"Salut Juliet"

La dernière des choses qu'il souhaitait, était d'inquiéter son amie, malheureusement malgré la douche froide, il sentait bien qu'il n'était pas encore des plus présentable.




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1968

Voir le profil de l'utilisateur
Le bruit l'avait réveillé avec les premières lueurs du jour. Elle avait étrangement songé à un cambriolage, et s'était levée discrètement pour voir ce qu'il en retournait. Sa surprise avait été de taille lorsqu'elle avait aperçu Samaël à moitié inconscient, soutenu par une fille qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Lola, s'était-elle présentée. Elle avait trouvé le jeune homme sur la plage, ivre mort. Soucieuse, Juliet lui avait demandé si elle connaissait la raison de cet état, ce à quoi la jeune fille avait répondu par la négative, attisant l'inquiétude la poursuiveuse. Samaël était raisonnable, au quotidien. Enfin, pas du genre à boire jusqu'à ne plus tenir debout visiblement sans raison. Donc il y avait forcément une raison. Et cela ne la rassurait absolument pas.

Cependant, elle n'avait pas pu lui poser la question en partant - il dormait encore - ou même lorsqu'elle était revenue - il dormait toujours. Elle avait finalement dîné avec Aaron, s'était affalée devant une série stupide avec des rires pré-enregistrés, et avait attendu. Elle était restée éveillée longtemps, sans que le sommeil ne la gagne. Elle était finalement partie se faire un thé, avec dans l'idée d'aller se coucher par la suite. La jeune fille attendait que l'eau chauffe lorsqu'un bruit derrière elle la fit se retourner et découvrir - non sans surprise - Samaël. L'état de ce dernier était... Discutable, dirons-nous.

"Salut, Sam." le salua-t-elle en retour. "Assieds-toi, tu veux un thé ou un truc à manger ?" proposa-t-elle en fronçant les sourcils, soucieuse.

Par la suite attablée devant sa propre tasse de thé, elle vrilla son regard dans celui du jeune homme.

"Tu m'expliques ?" demanda-t-elle finalement.



Kit par Irving Ship
Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
"Je veux bien un thé s'il te plait."

Alors qu'il répondait à Juliet, Samaël s'installa au bout de la table, plissant légèrement les paupières ébloui par la lumière du plafonnier. Il n'éclairait pourtant pas très fort mais la luminosité s'en dégageant suffisait à l'éblouir et à augmenter encore d'un cran son mal de crâne. Il ne s'était jamais senti aussi mal, même pas après la soirée mousse, ni après la soirée de fin d'année. Pour la dernière, l'explication tenait peut-être du fait, qu'il avait eu à l'époque, le meilleur des remèdes. Mais aujourd'hui, Théo n'était pas là. D'ailleurs, son absence crée la plus grosse de ses douleurs.

Il posa les yeux sur la tasse que son amie déposa devant lui et s'en saisit pour souffler sur le breuvage brûlant avant d'en boire une gorgée. Il voulait gagner le plus de temps possible avant d'avoir à répondre à la jeune fille, il se doutait bien que s'il disait qu'il ne se passait rien, elle ne le croirait pas. Au fond, elle le connaissait presque trop bien pour se laisser berner par ses mensonges.

"J'ai quitté Théo hier soir."




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1968

Voir le profil de l'utilisateur
Ouvrant un placard pour sortir une autre tasse, Juliet attendit silencieusement que l'eau chauffe, le regard fixé sur la bouilloire qui finit par siffler. Elle termina la préparation des deux thés, tendit le sien à Samaël, et, sa question posée, garda le silence. Avalant une gorgée de son breuvage qui la fit grimacer parce qu'il était trop chaud, la jeune femme observa son ami avec attention. Soucieuse, elle tenta d'accrocher son regard, sans y parvenir, et finit par se contenter de patienter. Les mots qu'il prononça la laissèrent abasourdie, ahurie.

"Tu as quoi ?" répéta-t-elle, sans vraiment y croire.

Samaël avait quitté Théo. Oh non, par Merlin, ce n'était pas possible. Théo et Sam, lorsqu'on le savait, c'était presque une évidence. C'était devenu une évidence, pour elle, du moins. C'était ce qui faisait tenir Théo, c'était ce qui faisait leur bonheur à tous les deux. Elle cligna des yeux et secoua doucement la tête, avant de reposer sur le jeune homme un regard grave. La question qui tournait dans son esprit depuis quelques secondes était "Pourquoi ?". Et malheureusement, elle avait déjà sa petite idée. Pour se donner contenance, elle reprit une gorgée de thé.

"Qu'est-ce qu'il s'est passé, Sam ?" questionna-t-elle avec douceur.



Kit par Irving Ship
Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
L'exclamation de Juliet le glaça légèrement et il se raidit sur sa chaise. Oui, qu'avait-il fait ? Il se le demandait, ses raisons lui paraissait beaucoup moins juste que la vieille, moins louable. Sa décision lui semblait juste stupide mais au fond, il savait qu'il avait pris la bonne décision, même si c'était douloureux, même si ça le tuait de l'intérieur.

Il releva le regard vers son amie lorsqu'elle lui demanda ce qu'il s'était passé. Lui même n'était même plus certain de ce qu'il s'était réellement déroulé la veille chez Théo. Il baissa à nouveau le regard et but une nouvelle gorgée de thé préalablement refroidie.

"Je... J'ai vu la photo dans le journal et je... je peux pas Juliet. Je peux pas le voir dans ses bras, je peux pas la voir l'embrasser. Ils paraissaient tellement amoureux. Et finalement, c'est peut-être mieux comme ça. Théo et moi, ça n'aurait jamais dû se produire, j'ai été égoïste, il ne mérite pas la vie que je lui offre. Rosaleen est capable de lui donner tout ce qu'il a toujours voulu et moi j'en suis incapable. Alors... oui, c'est sans doute mieux comme ça."

La dernière phrase avait été murmuré, plus pour lui que pour Juliet, plus pour se convaincre lui même qu'il avait fait ce qu'il fallait.




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1968

Voir le profil de l'utilisateur
Le baiser, évidemment. Rosaleen, par extension. Cette histoire de fiançailles, de mariage. Cette histoire si sordide, si improbable. Une véritable farce, une belle comédie mise en scène. Et comment en vouloir à Samaël de ne pas supporter voir Théo dans les bras d'une autre ? Et comment blâmer Théo de vouloir gagner un peu de temps, de vouloir reculer l'échéance, vu le milieu dans lequel il vivait ? Pour avoir une partie de sa famille qui provenait de ce monde, elle ne pouvait que trop savoir ce qu'on disait des homosexuels. Alors comment l'accuser de ne pas avoir envie de se séparer si rapidement de sa famille ? D'un autre côté, elle comprenait Samaël, qui avait accepté avec patience de cacher leur relation, et qui découvrait son petit-ami faire la Une des journaux, le montrant embrassant sa fiancée...

Fronçant cependant les sourcils au fur et à mesure de sa tirade, Juliet écouta attentivement le jeune homme, pensive.

"J'étais à la réception." avoua-t-elle doucement. "Et je ne crois pas pour autant que ce baiser ait pu représenter quoique ce soit pour Théo." Après, elle ne lisait pas dans les pensées de son ami. "Tu sais Sam, je pense que tu réfléchis bien plus à ce que tu n'apportais pas à Théo qu'à ce que tu lui apportais. Je crois qu'il était parfaitement conscient de ce qu'il faisait, et que si tu ne pouvais pas lui donner ce qu'il voulait, il y aurait bien longtemps que son choix aurait été fait. Après, cela reste mon avis personnel mais... Je te comprends aussi." elle tendit le bras pour lui attraper la main. "Qu'est-ce qui t'a décidé à le quitter ?" finit-elle par demander. "Tu étais au courant pour les fiançailles, n'est-ce pas ?"



Kit par Irving Ship
Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Sam posa son regard sur sa tasse et écouta douloureusement les paroles de Juliet. Alors, elle était présente aux fiançailles, elle avait assisté à son humiliation en direct et elle minimisait le baiser, du moins elle essayait, prenant la défense de Théo, lui affirmant que ça ne devait rien vouloir dire pour lui et c'était la vérité, du moins, ce qu'il en avait retiré de leur "discussion" de la veille. Mais l'amour ne faisait pas tout dans la vie, il fallait être réaliste.

Ses mains se crispèrent autour de sa tasse alors que Juliet continuait à vouloir lui démontrer qu'il avait fait la pire erreur de toute sa vie mais comment pouvait-elle comprendre ? Elle n'était pas dans la situation de Théo, ni dans la sienne. Elle n'avait pas à partager Jeremy avec un autre, elle n'avait pas à le voir se faire fiancer, ni embrasser une autre fille, elle n'avait pas l'impression qu'on riait d'elle à chaque fois, qu'elle sortait de chez elle. Et encore si il n'y avait eu que ça, Sam aurait peut-être pu le supporter. Il posa son regard sur son amie alors qu'elle lui attrapait la main avant de baisser à nouveau les yeux.

"Oui, je savais pour les fiançailles, je l'ai su dès le début et au début ça allait mais hier soir c'est devenu vraiment concret tu comprends, j'ai compris ce que tout cela impliquait. J'ai compris que je n'étais pas celui qu'il fallait pour Théo. Honnêtement Juliet, qu'est-ce que je lui apporte de bien ? A part avoir crée un grand chambardement dans sa vie, à part avoir mis par terre tout ce en quoi il croyait, après avoir brisé tous ses rêves d'enfants et presque détruit la relation qu'il entretient avec sa famille. Non, je ne veux pas le faire souffrir à ce point. Je ne peux pas le faire renoncer à tout ce qu'il a. Qui te dit que dans cinq ans quand il n'aura plus rien à part moi, il ne se rendra pas compte que tout ceci était une erreur. Il me quittera alors et se retrouvera tout seul, sans rien, sans famille et tout ça par ma faute. Je ne veux pas le faire souffrir, je veux ce qu'il y a de mieux pour lui et si pour cela je dois renoncer à mon bonheur et à l'amour que je lui porte et bien je le ferais. Je ne m'attends pas à ce que tu comprennes."




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1968

Voir le profil de l'utilisateur
Tiraillée, Juliet se mordilla la lèvre inférieure, ses mains entourant sa tasse de thé chaude, les réchauffant par la même occasion. Elle ne savait pas vraiment comment réagir, à vrai dire. D'un côté, elle avait envie de défendre Théo - qui était celui qu'on avait quitté, en soit - de l'autre, Samaël semblait souffrir tellement de la situation qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de compatir avec lui. Tout avait été bien plus simple, songea-t-elle, lorsqu'Olivia était venue pleurer dans ses bras, après cette sombre histoire avec O'Connor, et qu'elle avait pu le critiquer - sans faire semblant - pour remonter le moral de son amie. Dans cette situation, c'était plus délicat, puisqu'elle appréciait les deux garçons. Et puis, parce que, contrairement à d'habitude, Samaël - qui était pourtant celui qui avait quitté Théo - souffrait visiblement tout autant de la situation.

"Tu sais, je pense que Théo est quelqu'un d'assez raisonnable pour ne pas se laisser entraîner dans une situation sans avoir pesé le pour et le contre avant. Et puis, que tu le quittes ne changera certainement rien, non ? Puisque Théo aime les hommes." elle appuya ce mot avant de reprendre une gorgée de thé. Evidemment, il y avait toujours la solution de vivre dans le secret et le mensonge toute sa vie. "Je ne dis pas pour autant que je cautionne ce qu'il a fait, Sam. Embrasser Rosaleen n'était sûrement pas l'idée du siècle, la demander en mariage, malgré la pression de sa famille, non plus. La Haute est un monde difficile, tu sais ? Le moindre faux-pas, et on se retourne contre vous. Je suis bien placée pour en parler, ma famille en fait les frais. Malgré tout, ce n'est pas pour autant que tu ne peux pas choisir qui tu veux être. On se retourne très facilement contre ces gens." plaisanta-t-elle dans une vague tentative de détendre un peu l'atmosphère. "J'essaie de vous comprendre tous les deux, Sam. Cela dit je pense que tu pouvais lui apporter d'avantage que son monde. C'est ce qu'il est vraiment, après tout." elle lui serra doucement la main, et resta silencieuse quelques instants. "Comment s'est passée votre rupture ?" finit-elle par demander.



Kit par Irving Ship
Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Sam poussa un léger soupir avant de se passer une main tremblante dans les cheveux alors que Juliet semblait essayer de le faire revenir sur sa décision. Elle lui affirmait que Théo était réfléchi mais là n'était pas le problème, cette situation les faisait souffrir tous les deux et elle semblait être sans solution. Surtout lorsque son amie lui affirmait que le monde de la Haute était sans pitié, cela Théo le savait parfaitement et devait à tout prix vouloir éviter de se retrouver sous leurs critiques. Voilà pourquoi, il laissait cette situation s'éterniser, malgré le fait qu'il l'aime et aime les hommes en général d'après Juliet. Seulement de cela, il n'en avait aucune certitude, Théo l'aimait lui mais aimerait-il d'autres hommes ? Qui pouvait l'affirmer à part Théo lui même ? Peut-être se rendrait-il compte qu'il l'aimait juste lui mais qu'en réalité, il préférait les femmes. Ses doigts se serrèrent d'avantage contre sa tasse lorsque la jeune fille lui demanda comment s'était passé la rupture, il sentit ses yeux le picoter et il baissa la tête pour ne pas montrer sa peine à son amie.

"Mal - et encore c'était un euphémisme - il m'a mis dehors et il était en colère, il m'a d'ailleurs insulté, ce qui est compréhensible, je le mérite de toute façon, il a raison, je suis un connard. J'aurais jamais dû commencer cette relation. J'ai toujours plus ou moins su que quitter son monde et bouleverser toutes ses croyances seraient une épreuve pour lui. J'ai pensé qu'à moi sans me soucier de ce que cela aurait comme impact sur lui. Et quand je m'en suis rendu compte, il était trop tard alors j'ai voulu réparer mes erreurs, lui permettre de retourner en arrière. Je... je lui ai dit que je ne l'aimais plus."

Le jeune homme sentit une larme couler le long de sa joue, il l'essuya rageusement du dos de la main, il n'avait pas le droit d'être triste.

"J'ai menti, bon sang. Je l'aime tellement et ça me fait mal putain."




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1968

Voir le profil de l'utilisateur
Il y avait beaucoup de situations que Juliet pouvaient comprendre. De la simple à la plus complexe en passant par le "mon-père-sort-avec-la-mère-de-mon-copain." Pourtant, ce que Samaël était en train de lui raconter, elle avait bien du mal à l'intégrer. Du moins, elle avait dû mal à comprendre la logique de son ami. Oh, elle ne pouvait rien faire contre - de toute façon, elle ne pouvait pas le forcer à changer d'avis - mais il n'empêche qu'elle restait sceptique. Les fiançailles, le mariage, le baiser, oui, elle voyait pourquoi cela avait été de "trop" pour Samaël. Mais devant sa détresse, devant ses pleurs, devant sa dernière phrase, elle resta muette. Il l'aimait toujours. Et il l'avait quitté. Parce qu'il ne pouvait pas lui apporter ce qu'il voulait, visiblement. Mais Juliet avait dans l'idée que ce que désirait vraiment Théo, elle l'avait juste devant elle.

Elle ne pouvait pas prétendre comprendre, puisqu'elle n'avait jamais fait face à cette situation, mais s'était plutôt trouvée dans le cas contraire... Pensive, elle porta sa tasse à ses lèvres, et finit par observer le jeune homme. Elle se leva pour aller serrer doucement son ami dans ses bras, faisant durer un peu l'étreinte, avant de reculer.

"Le retour en arrière est difficile, dans cette situation." souffla-t-elle. "Tu ne regrettes pas ?" demanda la jeune fille en vrillant son regard dans celui du jeune homme, soucieuse.



Kit par Irving Ship
Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Samaël sentit alors les bras de Juliet l'entourer. Il posa l'une de ses mains sur les bras de son amie pour faire durer l'étreinte un peu plus longtemps. Il lui fit un sourire faible alors qu'elle reculait mettant fin à leur étreinte. Elle lui souffla alors que les retours en arrières n'étaient jamais facile, était-ce une façon de le réconforter ? Il ne savait pas trop, en réalité, il voyait bien que Juliet n'était pas d'accord avec ce qu'il avait fait, qu'elle ne comprenait pas pourquoi. Il s'en doutait qui pourrait comprendre ? Lui même n'était pas sûr de comprendre. Elle lui demanda alors s'il regrettait et il prit un certain temps pour répondre.

"Je ne crois pas, non. Enfin, une part de moi veut courir le rejoindre, m'excuser et tout reprendre là où on s'est arrêté mais l'autre est certaine que ma place est le plus loin possible de Théo pour qu'il puisse gérer sa vie comme il le devrait. Et je crois que c'est celle là qui l'emporte, je crois que c'est celle là, la plus raisonnable, alors non, je ne regrette pas vraiment."

Mais son cœur douloureux regrettait lui, il regrettait tellement qu'il lui faisait mal comme s'il l'avait saigné à blanc, comme s'il se l'était arraché de la poitrine et l'avait serré entre les mâchoires d'un étau. Il leva alors les yeux sur Juliet.

"Je suis un crétin, hein ?"




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1968

Voir le profil de l'utilisateur
Il ne regrettait pas de l'avoir quitté... Parce qu'il pensait avoir quitté Théo pour des raisons raisonnables. Oh, peut-être, en soit ! Peut-être qu'il épouserait Rosaleen, peut-être qu'il offrirait aux Nott une descendance nombreuse. Mais était-ce réellement ce qu'il désirait ? Etrangement, elle en doutait. Elle voyait Théo comment quelqu'un qui savait ce qu'il voulait - et ce n'était que son jugement - mais elle n'était pas certaine que laisser le jeune homme gérer sa vie comme il le voulait soit une si bonne idée... Du moins, le laisser gérer sans Samaël à ses côtés.

Enfin, qui était-elle pour juger son ami qui venait de rompre ? Aussi, elle se contenta d'hausser les épaules lorsqu'il lui demanda s'il était un crétin. Si ce qu'il avait fait n'était pas le plus judicieux, à ses yeux, elle ne pouvait pas le blâmer non plus. S'il ne regrettait pas sa décision, et qu'il l'assumait pleinement...

"Je ne dis pas que j'approuve, je ne te blâme pas non plus. Je pense que tu as dû y réfléchir avant, non ? Quant à dire que tu es un crétin... Tu prends tes décisions, Sam, et tu sais que je serai là pour toi." elle lui adressa un maigre sourire. "Par contre, je compte soutenir Théo également." préféra-t-elle prévenir. Etre amie avec un couple, ce n'était pas tous les jours si simple que ça.



Kit par Irving Ship
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Aaron n'était pas encore rentré à Aberystwyth - ou plutôt, il était déjà parti - lorsque Juliet avait récupéré Sam ivre mort. Mais, lorsqu'il était rentré, la poursuiveuse lui avait sommairement dit de faire attention car il dormait, et avait été soucieuse durant tout le repas. N'étant pas vraiment proche de Samaël, Aaron ne s'était pas permi de poser des questions et était parti terminer la soirée dans sa chambre.

Il redescendit cependant quelques heures plus tard se chercher un café - la partie de Wow qu'il venait de commencer avec Mike allait durer une bonne partie de la nuit - et eu la surprise de trouver Juliet et Samaël attablés dans la cuisine, l'air sombre. Entendant les mots de Juliet, il compris rapidement (pour une fois) que ça n'allait pas fort entre Sam et Théo. Une dispute? Une rupture? Il avait vaguement entendu parler d'une histoire de fillançailles incluant Nott mais pas son petit-ami mais, comme ils n'avaient pas rompu sur le champ, s'était contenté de croire qu'il avait mal compris. Swann était une source de renseignement qui lui faisait défaut ces temps-ci. Quoiqu'il en soit, en voyant la misère de Samaël, Aaron se sentit obligé de lui apporter un peu de soutien. Les ruptures, ça n'était jamais facile.

"Salut, Sam" dit-il à voix basse pour ne pas lui donner un mal de tête.

Il dépassa ses colocataires pour attraper une tasse et y verser du café.

"Je ne sais pas ce qu'il se passe, mais n'étant pas ami avec Théo, je n'ai que toi à soutenir. Enfin, si je vous embête, je pars." ajouta-t-il d'un ton d'excuse.

Certes, il habitait là, mais il pouvait faire un effort dans cette situation délicate si on ne voulait pas de lui. Tant que ça ne devenait pas quotidien, il n'avait pas de problèmes avec ça.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Il hocha la tête affirmativement lorsque son amie lui demanda s'il y avait déjà réfléchi avant. Il avait déjà eu une conversation avec Théo sur ce sujet, une fois mais ses doutes avaient été balayé par le jeune homme, à l'époque, il n'était pas encore fiancé. Il pensait encore, à tort, que tout irait bien pour eux deux. Il sourit alors faiblement à Juliet lorsqu'elle lui affirma qu'il avait pris sa décision et qu'elle serait toujours là pour lui. Ses paroles le touchaient plus qu'il n'aurait su le dire. 

"C'est normal, tu es autant son amie que la mienne. Prend soin de lui pour moi s'il te plait. Je ne voudrais pas qu'il fasse quelque chose de stupide."

Il poussa un léger soupir et but une gorgée de thé avant de sursauter légèrement lorsque Aaron déboula dans la cuisine. Il lui fut d'ailleurs reconnaissant de chuchoter lorsqu'il le salua et sourit légèrement lorsqu'il lui avoua n'avoir que lui à soutenir puisqu'il n'était pas ami avec Théo.

"Salut Aaron. Merci de ton soutien, ça me touche beaucoup. Et tu ne me déranges pas, vas-y assied toi."

Il décala légèrement sa chaise pour laisser plus de place à son colocataire et posa son regard sur Juliet. Ils vivaient ensemble de toute façon, alors autant le mettre dans la confidence et il finirait par le savoir. Et puis, il devait bien admettre que mettre Aaron à l'écart le gênait un peu.




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1968

Voir le profil de l'utilisateur
Il n'avait pas intérêt à faire quoique ce soit de stupide, songea Juliet alors qu'elle hochait la tête aux paroles de Samaël. De toute façon, elle comptait bien savoir comment le jeune homme allait, et ce, le plus tôt possible. Bon, sûrement pas ce soir - du moins, cette nuit - mais elle irait dès demain. Elle porta sa tasse à ses lèvres pour boire quelques gorgées de thé à présent bien refroidit, avant d'observer son ami. Elle ouvrait la bouche pour prendre la parole, lorsque Aaron fit à son tour son apparition dans la cuisine. Levant la tête vers lui, la jeune femme lui offrit un léger sourire, alors qu'il se préparait une tasse de café. Elle avait dû être insupportable pendant tout le dîner. Bon, soucieuse serait plutôt le mot. Captant le regard de Samaël, elle haussa les épaules et termina son thé avant d'observer son deuxième colocataire.

"Tu ne m'embêtes pas non plus." déclara-t-elle. En réalité, c'était même plutôt sympa de savoir que l'on pouvait compter sur les autres. "En réalité, Samaël et Théo ont rompus... Hier c'est ça ?" demanda-t-elle en tournant la tête vers Sam. Elle avait un peu de mal avec cette chronologie. Elle savait que Lola avait retrouvé le Poufsouffle ivre mort sur la plage, mais n'avait aucune idée du temps qui s'était écoulé depuis qu'il avait quitté l'appartement de son ex petit-ami.



Kit par Irving Ship
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Aaron constata avec plaisir que Samaël et Juliet ne lui en voulaient pas de son interruption. Le contraire aurait été un peu délicat pour la bonne ambiance dans la colocation, même si actuellement, le temps semblait plutôt aux enterrements. Juliet expliqua alors que Théo et Samaël avaient rompu, et le Serdaigle grimaça en tirant la chaise à côté de Samaël.

"Je suis désolé, ce n'est jamais drôle ces trucs là." Il bu une gorgée de café. "Je peux demander pourquoi?"

Sûrement Nott qui avait fait une bêtise, il était prêt à le parier. Samaël était une bonne pâte, le genre de gars droit et honnête - un Poufsouffle, quoi. Un peu torturé, peut-être, Aaron devait l'admettre. Sam avait l'air de penser beaucoup, un peu trop pour son propre bien. Le Serdaigle savait ce que ça faisait, et ça n'amenait jamais rien de bon. Mais comment ne pas se creuser les méninges quand vous sortez en secret avec un Sang-Pur coincé et ronchon?


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Samaël hocha silencieusement la tête lorsque Juliet demanda confirmation alors qu'elle expliquait à Aaron se qui se passait. Oui, hier, c'était hier et ça faisait mal, tellement mal. Il posa son regard sur son colocataire alors qu'il s'excusait, oui, il savait le mal que causait les séparations, il avait été en couple avec Swann si il se rappelait bien et ils s'étaient séparés.

"Pour faire simple, il s'est fiancé et si au début, je me disais qu'il allait bien finir par la quitter. Hier, j'ai pris conscience que finalement je n'étais sans doute pas ce qu'il fallait pour Théo. Et que le mieux c'était qu'on arrête tout maintenant, avant qu'il soit trop tard et avant que je ne serve de maîtresse."

Il avait parlé un peu crûment mais finalement l'idée été là. Il poussa un léger soupir et but une gorgée de thé froid.




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1968

Voir le profil de l'utilisateur
Si les raisons de Samaël lui semblait un peu étranges, Juliet était bien obligée de les respecter. Pourtant, dans son esprit, le couple qu'il formait avec Théo était quasiment devenu une évidence, depuis qu'elle était au courant. C'était presque comme si ils avaient toujours été ensemble. Leur complicité, leur amitié de longue date avant leur relation amoureuse... Mais rien n'était immuable, visiblement. Tout changeait, toujours.

Et elle ne savait pas trop quoi en penser, de cette rupture. D'ailleurs, pour l'instant, elle n'avait pas trop pu se faire d'avis sur la question, préférant se charger de réconforter son ami du mieux qu'elle le pouvait, avant d'y réfléchir. Elle voulait essayer de raisonner Sam, de lui dire que Théo savait ce qui était le mieux pour lui. Mais le jeune homme avait visiblement pris sa décision, et elle n'allait pas la contester - pas maintenant.

Aussi, elle resta muette, et préféra porter son thé - devenu froid - à ses lèvres, pour en boire une gorgée.



Kit par Irving Ship
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Ca ressemblait un peu aux Feux de l'Amour, leur histoire, mais Aaron se garda bien de critiquer. Ainsi, l'histoire des fillançailles étaient vraies. C'était vraiment étrange que Samaël n'ai pas rompu à la minute ou il en avait entendu parler, mais s'il lui fallait du temps pour peser le pour et le contre... chacun fonctionnait bien comme il l'entendait.

"C'est... bizarre" dit-il cependant, pas sûr de tout comprendre. "Mais... hum, pourquoi tu te remets en question? C'est lui qui se fiance, c'est lui qui n'est pas ce qu'il faut pour toi, non? Je ne vois pas bien en quoi tu es responsable de la situation."

Il pouvait comprendre la situation de Théo, qui n'avait pas l'air d'avoir une famille très ouverte. Mais il lui avait semblé que le Poufsouffle tenait sacrément à Samaël, lorsqu'ils avaient parlé l'autre nuit.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Samaël haussa les épaules alors que Aaron trouvait la situation bizarre, fatalement, Sam ne trouvait plus rien étrange, la vie était ainsi faite, elle semait des embûches de plus en plus tordues pour les éprouver mais il n'était plus certain de pouvoir résister encore bien longtemps aux coups du destin qui se montraient fort cruel avec lui. Il n'était pas une femme, il n'était pas de sang-pur, il n'était pas ce qu'on attendait de lui dans la famille de Théo, voilà pourquoi il se remettait en question.

"Regarde moi Aaron, est-ce que je suis une femme ? Est-ce que je suis de sang-pur ? Est-ce que chez moi, il y a la moindre petite partie qui pourrait plaire à la famille de Théo ? Si nous continuons ensemble, il perdra fatalement sa famille pour moi. Ils ne m'accepteront jamais, ils ne l'accepteront jamais lorsqu'ils sauront. Voilà pourquoi, je me remets en question, ces fiançailles m'ont ouvert les yeux, tout simplement. Je ne veux pas qu'il souffre à cause de moi,certaines de mes soeurs et une partie de ma famille me détestent depuis ma naissance, je peux te dire que ce n'est pas agréable. Je ne veux pas ça pour Théo."

Il termina son thé devenu froid et posa son regard sur Aaron.

"Je ne m'attends pas à ce que tu comprennes. De toute façon, je suis même pas sûr moi même de me comprendre parfois."




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1968

Voir le profil de l'utilisateur
En entendant les paroles de Samaël, Juliet baissa la tête et se garda bien de répondre sur le moment. Si elle pouvait le comprendre, elle comprenait tout aussi bien Théo. Descendante d'Isadora Flint, elle connaissait la Haute Société, elle connaissait les façons de penser, et surtout - surtout - elle savait ce qui se disait sur les homosexuels. Elle avait encore en mémoire le scandale qu'avait créé Arthur Bones - l'ex-fiancé de Rosaleen - lorsqu'il avait fuit aux Etats-Unis, avec un homme. Alors oui, si se fiancer n'était décidément pas la meilleure solution, elle pouvait imaginer ce que ressentait le jeune homme face à sa famille. Mais elle restait persuadée que Théo savait ce qu'il voulait pour lui, qu'il savait celui qu'il voulait avec ses côtés. Elle posa un regard songeur sur Sam alors qu'il terminait sa dernière phrase.

"C'est le problème, Sam, dans toutes les familles de la Haute. Les exigences de nos parents - ou de nos grands-parents - sont dépassés, ne nous conviennent plus. Pour la plupart, du moins. Et je pense que ce que voulait Théo, ces dernières années, a pu largement évoluer ces derniers mois. Enfin, tu le connais bien mieux que moi, après tout." finit-elle par conclure en haussant les épaules.



Kit par Irving Ship
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Aaron eu un mouvement de recul face à la réponse brutale de Samaël. Il essayait simplement de lui remonter le moral, et pour une fois il estimait ne pas avoir été maladroit. Il voulait simplement lui faire comprendre qu'il n'avait pas besoin de culpabiliser, de vouloir changer. C'était Théo, le fautif. Aaron pouvait comprendre vaguement la difficile situation du Sang-Pur, et parler de faute n'était peut-être pas approprié, mais Samaël n'avait aucune responsabilité dans tout cela. Il n'avait pas rendu Théo gay, à ce qu'il savait. Il lui avait peut-être fait prendre conscience d'une réalité douloureuse, mais Nott avait fait des choix lui aussi.

"C'est toi qui voit." dit-il d'un ton neutre, bien conscient que ses paroles seraient mal accueillies. "Si tu veux te culpabiliser pour quelque chose dont tu n'es pas responsable, c'est ton choix."

Aaron n'avait pas envie de se fâcher avec son colocataire, mais le ton employé ne lui plaisait pas. Il termina son café et se leva, contenant les gestes brusques qui lui venaient. Il savait qu'il n'aurait pas du s'énerver, que Samaël souffrait et que son agressivité n'était que passagère, mais c'était plus fort que lui. Il avait toujours détesté être agressé pour rien, préférant se réfugier dans un silence grognon lorsque lui-même était énervé plutôt que d'imposer ses humeurs aux autres - bon, il n'y arrivait pas tout le temps, mais l'idée était là. Avec un sourire d'excuse à l'adresse de Juliet, il repris le chemin de sa chambre. Sa propre rupture avait été parfaitement saine, comparée à celle de Théo et Samaël.

[RP Terminé pour Aaron]


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Peut-être avait-il été un peu brusque lorsqu'il s'était adressé à Aaron, après tout ce dernier n'avait cherché qu'à le soutenir et lui même avait répondu un peu sèchement. Il soupira de lassitude lorsque son colocataire, lui affirma qu'il faisait ce qu'il voulait, ce qui était vrai, il était capable de choisir seul ce qu'il voulait faire et au fond, Aaron avait raison, il n'avait pas à culpabiliser pour quelque chose qui n'était pas de son fait. Il termina son thé froid et se leva à la suite du jeune homme, il adressa un regard désolé à Juliet avant de se diriger vers l'évier pour laver sa tasse.

"Je retourne me coucher, merci et bonne nuit Juliet."

Puis sans un regard, il regagna sa chambre et s'affala sur son lit avant de se rendormir comme si de rien était.

Fin pour Sam




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1968

Voir le profil de l'utilisateur
Juliet resta silencieuse, écoutant les paroles d'Aaron, qui ne tarda pas à se lever, ayant terminé son café. Elle lui retourna son sourire d'excuse en lui souhaitant bonne nuit, puis reposa son regard sur Samaël, qui était toujours assit en face d'elle. Par Merlin, les ruptures n'étaient vraiment jamais faciles. Devant la précipitation du jeune homme à regagner sa chambre à son tour, la jeune femme soupira et hocha vaguement la tête, sans répondre. Elle finit par déposer sa propre tasse dans l'évier, et monta à son tour à l'étage.

Une fois dans son lit, elle se roula sous ses couvertures et posa sa tête sur son oreiller. Ses yeux se fermèrent immédiatement, et elle ne mit que quelques secondes à s'endormir. La soirée avait été riche en émotion, mais étrangement, elle avait l'impression que la suite le serait davantage.
RP terminé.



Kit par Irving Ship
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Lendemain douloureux [Juliet & Samaël]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lendemain de fête
» Roxy Juliet Montgomery ☆ Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser.
» [Flashback] Les cicatrices d’un passé douloureux
» Lendemain de veille
» le passé c’est douloureux, mais à mon sens, on peut soit le fuir soit... tout en apprendre ![Alexouille]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs, :: Aberystwyth,-