AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 "T'es miro ou quoi ?!" (Hee Jun & Nelly)

Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 693

Voir le profil de l'utilisateur
Dimanche 20 Octobre 2007:

Nelly fit un geste de la tête pour remettre ses cheveux en place en sortant de sa salle commune, les bras chargés de pots de peinture et de pinceaux. Elle les avait emprunté à la salle des arts pour peintre dans son dortoir et les ramenait puisqu'elle avait fini sa toile qui représentait la salle commune. Elle était pas peu fière du résultat et était contente de s'être testée à le faire, depuis 4 ans, elle ne l'avait jamais fait. L'obscurité et la fraîcheur des sous-sols lui donna des frissons et elle pressa le pas avant de s'arrêter net à l'écoute d'un bruit suspect. Elle jeta un regard dans le coin plongé dans la pénombre d'où provenait le bruit avant de sortir sa baguette et de murmurer "Lumos". Le rayon lumineux de sa baguette éclaira un gros rat bien laid et repoussant. La Serpentard poussa un cri discret d'entre ses dents avant de secouer sa baguette pour en faire sortir des étincelles rouges qui effrayèrent le rat. Nelly partit en courant, remonta les marches quatre à quatre et arriva dans le hall d'entrée où elle s'arrêta pour reprendre son souffle. Elle détestait ces bêtes, elles la repoussait au plus haut point. Même plus que le Quidditch. Non, quand même pas. Il ne fallait pas exagérer non plus. Les rats lui faisaient peur, elle n'avait pas peur du Quidditch tout de même. Elle reprit sa marche en passant devant les sabliers de décomptes géants et commença sa grimpée dans les étages.

Arrivé à l'étage du dessus, tandis qu'elle marchait dans un couloir presque désert, elle se souvint de la lettre de sa grand-mère qu'elle avait reçu le matin même et qu'elle n'avait toujours pas lu. Elle fouilla difficilement dans sa poche pour en sortir le parchemin recouvert de l'écriture au lettres arrondies de sa grand-mère. Elle mit ses lunette qu'elle avait décroché de son gilet et entreprit de lire la lettre. Sa grand-mère allait bien, tant mieux. La vie à la campagne se déroulait bien, l'hiver arrivait et elle avait déjà allumé la cheminée. Ah ça, à la campagne, on avait pas la pollution urbaine qui faisait une cloche de chaleur ! Il faisait froid plus tôt. La Serpentard était en train de lire les lignes qui disait que les chats là-bas, se portaient toujours aussi bien, quand elle releva la tête pour s'assurer qu'elle était toujours sur le bon chemin. Elle n'eut pas le temps de réagir, elle vit tout d'abord une forme sombre et flou avec ses lunettes devant elle, elle essaya de l'esquiver mais... Trop tard. En moins de temps que ça, elle avait percuté l'élève qui arrivait en face d'elle. Ses lunettes se cassèrent sous le choc, un pot de peinture explosa dans ses bras, l'aspergeant elle et l'autre élève de peinture, et le reste tomba par terre en se fracassant et en aspergeant une nouvelle fois de peinture les deux sorciers.

Un silence pesant s'installa dans le couloir après le fracas des explosions des pots de peinture. Nelly contempla les résultats de la collision. Des morceaux de verre recouvraient le sol au milieu des flaques de peinture verte, rouge, bleue... Les lunettes de la Serpentard était au sol, les branches cassées et Nelly elle-même était dégoulinante de peinture, ses cheveux, ses habits, ses chaussures... Tout y avait eu droit. Sans parler du Serdaigle qui lui faisait face. Lui aussi était telle une toile pas sèche. Enfin au moins, la peinture lui cachait un peu son visage ingrat. Le visage du jeune homme inspirait un peu à Nelly le rat qu'elle avait vu tout à l'heure... Il était de 5ème année lui semblait-il, à Serdaigle. Et préfet qui plus est songea-t-elle en avisant l'insigne recouvert de peinture verte sur sa poitrine. Hee Jun... Nelly battit des cils et regarda le Serdaigle moitié en colère moitié interloqué.

- "Mais tu peux pas faire attention ?! Genre tu vois pas que je lis un truc ? Tu peux pas te décaler bordel ! Putain... Regarde dans quel état j'suis maintenant ! Et tout est cassé ! Et tu crois que tu t'excuserais ?! Non mais franchement ! Les mecs. Et mes lunettes !..." Elle se pencha pour ramasser ses lunettes, pointa sa baguette dessus et prononça la formule "Occulo Reparo" Les branches de ses lunettes se recollèrent toutes seules et Nelly les nettoya avec un bout de son gilet intact. "T'es content de toi ? Le couloir n'est pas assez grand pour toi ? Votre Altesse Royale ?! Ah non mais c'est sûr qu'avec ta grosse tête, tu dois plus passer les portes !"

La vanité du Serdaigle n'était pas resté inconnue aux élèves de Poudlard, enfin à elle du moins. Elle se pencha et répara les pots en verre avec un Réparo, et lança un regard de mépris à Lee.


Nora-mode ~ Collection printemps 2018
Lee Hee JunAncien personnageavatar
Messages : 75

Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui c'était Dimanche. Dimanche... Que ce mot sonnait mal aux oreilles d'Hee Jun. Après tout, c'était un jour que seul les gens oisifs adorait et détestait à la fois. C'était le jour où paraissait semblait une occupation tout à fait légitime, mais c'était aussi le jour précédent le Lundi. Un jour lui par contre haït de tous. De tous sauf de lui. Les Dimanches c'était pas son truc, il n'avait rien à faire le Dimanche. Le Dimanche il s'ennuyait. Ce jour là il tournait en rond cherchant une occupation quelconque après ses heures de révisions quotidienne. Ce jour là il faisait une ronde pour tromper son ennui.

Être préfet était grisant et pénible à la fois, il avait du pouvoir et  s'en servait, cela ne faisait aucun doute, mais il avait aussi des responsabilités. Il devait aider ses fichus gamins de première année à s'orienter. Il ne pouvait pas les envoyer paître, et ça c'était moche. Il devait faire des rondes aussi donc, qu'il en ai l'envie ou pas d'ailleurs. Et des fois cela empiétait dangereusement sur les heures qu'il consacrait à réviser consciencieusement  ces jours-là, il faisait nuit blanche, pour rattraper le retard accumulé plus tôt. Il ne pouvait pas se permettre de ne pas travailler, il avait un programme à suivre pour être le plus intelligent et cela passait forcément par travailler d'arrache-pied pour être le meilleur. Enfin bref, il faisait des rondes donc, et c'est ce qu'il faisait en ce moment.

Il déambulait dans les trop nombreux couloirs de Poudlard, en jetant un oeil furtif et blasé sur tout ce qui l'entourait. Il devait vérifier que personne ne faisait de bêtises ou n'avait de problème. Être préfet n'avait définitivement pas que des avantages, mais ça faisait bien sur le CV. Hee Jun avait bien étudier la question avant de s'engager, il n'en avait rien à faire des autres, et puis le pouvoir n'était pas si attrayant après tout, mais ne faisant aucunes activités extra-scolaire dans l'enceinte de l'établissement, il avait bien fallut qu'il trouve quelque chose. Alors être préfet lui avait semblé une solution comme une autre, et plus qu'à sa portée. Il était un excellent élève et n'avait jamais fait de vagues, alors personne n'y avait vu rien à dire.
Et il s'était retrouvé préfet. Et c'est ce qui l'amenait à faire une stupide ronde dans ce stupide couloir à ce moment précis. Il pensait être tranquille, faire le tour de quelque couloir puis aller faire un tour à la bibliothèque pour tenter de trouver quelque chose d'intéressant à lire (bien que malgré tout ce temps passé à lire à Poudlard il en ai fait rapidement le tour). Néanmoins il ne s'attendait pas du tout à ce qui allait suivre.

Tout d'abord quelqu'un lui rentra dedans sans vergogne alors qu'il avançait tranquillement, un peu ailleurs il devait bien l'avouer (mais ne le ferait évidement pas). S'en suivit un énorme fracas, puis un autre, puis un autre, puis un autre... Bref ! Beaucoup de bruits non sans conséquences. Avant d'avoir réaliser quoique ce soit, il était parterre recouvert de liquides visqueux de multiples couleurs, qui s'avéra être de la peinture après une brève analyse. Il réalisa également que sa vue était troubles car ses lunettes étaient recouvertes de ce fameux liquide. Cependant avant de n'avoir fait le moindre mouvement, il fut assaillit de nombreuses injures, reproches, ce n'était pas joli joli en vérité. Une furie brune/châtain/peu importe lui hurlait dessus sans vergogne !

Il eut d'y mal à y croire et restant un instant sans voix. Après tout, c'est elle qui lui était rentrée dedans, et cette misérable créature osait le rendre responsable de tout ceci, lui ?! C'était un comble ! Il était en colère maintenant. Ce n'était pas une colère passagère, mais de celle qui vous ronge et qui vous donne envie de frapper dans quelque chose, il serra les poings jusqu'à s'en faire blanchir les jointures pour s'en empêcher. Après tout il était préfet, et c'était une fille de surcroît, alors il devait s'en empêcher. Il enleva ses lunettes qui l'empêchait de voir correctement, et ce que dévoila son regard n'était pas annonciateur de bonnes nouvelles. Il la darda d'un oeil si mauvais que si cela avait pu tuer, la fille aurait brûlé sur place. Et il aurait faire une dance de la joie autour de ses cendres, pour sûr. Il serrait les dents d'une telle force que sa mâchoire le lançait, essayant de lui signifier de se calmer si il ne voulait pas se retrouver édenté sûrement. 
Mais il s'en fichait royalement de ça ! Il voulait la faire payer ! Payer de l'avoir salit lui ! Lui si propre sur lui-même et tellement supérieur. Quelle image devait-il bien donner de lui-même à cet instant ? Une bien piètre image, celle d'un clochard recouvert de peinture, misérable. Il n'inspirerait que la pitié alors qu'elle lui inspirait la haine. Il la détruirait, il lui ferait payer, et sa pitoyable vie finirait pas n'avoir plus aucune importance à ses propres yeux tellement il la lui ruinerait. Ce serait son but en tant que préfet, lui faire mal.

- Tu t'attends à quoi en ce moment ? cracha-t'il d'une voix glaciale. Tu aimerais que je m'excuse ? Que je rampe à tes pieds misérable sotte ! Ta prétention n'a d'égale que ton incapacité à regarder devant toi quand tu marches, ou peut-être ta stupidité, que sais-je ? Et bien, tu es un cas particulier toi, tu aimes attirer l'attention ? C'est pour ça que tu ne peux t'empêcher d'être aussi grossière ? Tu mériterais une leçon pour sûr ! 

Il fit une pause de quelques instants, il le sentait la colère le faisait dire n'importe quoi, il s'égarait là ! Il fallait qu'il se reprenne.

- Tout en toi me dégoûtes  tu m'inspires autant de respect qu'un vulgaire cafard. Et tu sais ce que j'en fait des cafards ? Une fois qu'ils ont cessés de me divertir, je les écrase sans aucuns remords, lentement, en écoutant le doux sang du craquement de leur exosquelette sous la semelle de ma chaussure, et je souris. Les voir si soumis me rempli de joie. Saches que tu n'es qu'un cafard pour moi, mais que même en t'écrasant je ne serais pas satisfait. Car après tout je le pourrais, tu es si minuscule comparé à moi et ma grosse tête ! s'écria-t'il tout d'un coup, un air de folie pure sur son visage. Sois prévenue, je te ferais pire. 

Il reprit un air convenable, tout en passant une main sur son visage dans le but d'enlever un peu de la peinture qui le macule. 

- Alors, pour nos vêtements, que fait-on ? reprit-il étonnamment calmement.

Il était préfet maintenant après tout, alors il devait savoir garder un minimum son sang froid.


Like a Star @ heaven Kit by Ulrich notre Dieu à tous Like a Star @ heaven 
Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 693

Voir le profil de l'utilisateur
Hee Jun ne parut pas comprendre tout de suite ce qui lui arrivait. Pendant que Nelly lui hurlait dessus, il s'était contenté d'essuyer ses lunettes, l'air hagard. Tout ça était bien beau mais la Serpenatrd attendait des excuses, les bras croisés, et pas un simple intérêt pour des lunettes. Enfin, on lui dirait qu'elle pouvait parler, mais les siennes s'étaient cassées, celles du préfet étaient juste salies. Bon ne parlons plus de lunettes voilà qu'Hee Jun daignait parler. Oh mais pas pour dire n'importe quoi par Merlin ! Voilà maintenant qu'il lui faisait la morale et se mettait à lui sortir les plus belles menaces qui soient en exposant le malin plaisir qu'il prenait à faire souffrir des cafards sous ses chaussures. Il la comparait donc à un cafard? Oh mais c'est qu'on employait de grands mots chez lui ! Nelly aurait tout simplement raccourci tout ça en une phrase mais apparemment il fallait que le Serdaigle prouve ses connaissances sur les insectes en faisant carrément un exposé sur les cafards. Nelly lanca un regard de mépris au Serdaigle avant d'entreprendre d'enlever la peinture de ses cheveux. Il osait lui donner des leçons, il osait insinuer qu'elle était prétentieuse ! Il devrait se regarder dans un miroir avant de parler. Il allait le payer lui aussi. Il était vrai que, sans s'en rendre compte, Nelly aimait se faire remarquer. Inconsciemment, elle voulait briller dans la société, elle voulait montrer à tout le monde qu'elle était capable de grandes choses. C'était pour cela qu'elle pouvait paraître prétentieuse, mais c'était dans sa nature, et il fallait que les gens la côtoyant s'habituent, ce n'était sûrement pas elle qui allait s'adapter à eux, ah non sûrement pas ! Elle n'allait donc sûrement pas fréquenter des personnes comme Hee Jun, des personnes ayant le même but qu'elle et des personnes ne l'aimant pas pour ce qu'elle est. La Serpentard ramena ses cheveux horriblement sales en un chignon improvisé et s'approcha du Serdaigle, les yeux flamboyants de colère.

- "C'est tout ce que tu sais dire hein ? C'est tout ce que tu sais faire ?! Écraser les gens plus bas que toi pour t'en servir d'escalier ? Tu es pathétique, ton arrogance te perdra, crois-moi. Mais moi, je ne me laisse pas abattre si facilement que tu ne le crois ! Je suis plus forte que j'en ai l'air. Et si je suis un cafard comme tu dis, ma carapace est très dure à percer. Tu ne dois pas avoir vu beaucoup de cafards dans ta vie, moi non plus je te confirme, mais tout ce que je sais, c'est que ces bêtes sont redoutables, elles sont quasi indestructibles ! Ça sera donc dur pour toi de me nuire !"

Elle lui tourna le dos. Elle n'avait dit aucune injure malgré toutes celles qui lui passaient par la tête rien qu'à le vision d'HJ. Elle faisait des efforts. Elle songea que le Sedaigle et elle-même se ressemblaient quelque peu, il voulait sûrement tous les deux briller dans la société, mais lui se servait des personnes comme escalier en les écrasant avec son arrogance, elle, elle ne se servait pas de ses amis, préférant gravir les marches vers la gloire seule. Elle haussa ensuite les sourcils quand Hee Jun demanda étrangement plus calmement ce qu'ils feraient de leurs habits. Elle lui fit face et retira son gilet, restant donc en T-shirt à manches courtes blanc qui, par chance, n'avait pas goûté à la peinture. Elle s'approcha ensuite du préfet et secoua son gilet vers lui, ce qui recouvrit son visage de gouttelettes de peinture.

- "Oups, désolée !" Railla-t-elle d'un ton appuyé faussement innocent.

Nelly n'était pas du genre provocante, mais là, HJ l'avait cherché et il l'avait trouvé.

- "T'es Hee Jun, c'est ça ? Ton nom n'est pas inconnu dans Poudlard. Moi c'est Nelly Horrocks, n'oublies pas ce nom."

Elle plia son gilet et, dans un mouvement de bonté pour le concierge, entreprit de nettoyer la peinture au sol avec le tissu. Elle s'arrêta net, consciente tout à coup, qu'Hee Jun étant plus âgé qu'elle et préfet avec ça, serait sûrement bien capable de lui faire du mal. Il fallait réparer quelque peu les dégâts. Nelly tenta le tout pour le tout sans perdre son ton tranchant, il ne fallait pas devenir aimable d'un coup avec le Serdaigle, il pourrait avoir des soupçons.

- "Ceci dit, j'avoue que je suis également un peu en tort. Je ne regardais pas trop devant moi et j'avais mes lunettes. Mais je pensais qu'il n'y aurait personne quand même un dimanche ! Ou en tout cas pas beaucoup de monde, et si c'était le cas que le couloir était assez grand ! Enfin bref. Elle épongea une flaque verte avec son gilet et jeta un regard neutre au préfet. T'es préfet non ? Tu pourrais m'aider à réparer les dégâts. Tu serais à moitié pardonné."

HRP:
 


Nora-mode ~ Collection printemps 2018
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

"T'es miro ou quoi ?!" (Hee Jun & Nelly)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "T'es miro ou quoi ?!" (Hee Jun & Nelly)
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-