AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [Scénario mystère] "Time is an illusion"

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1251

Voir le profil de l'utilisateur

Anton Smith - 19 ans - Vigile au Ministère et Etudiant

31 Octobre 2007, un peu avant minuit, Département des Mystères

Anton réajusta son badge avec un sourire satisfait. Depuis le début de l'année, parallèlement à son cursus à l'université magique, le jeune homme travaillait comme agent de sécurité au département des mystères, et il aimait s'en vanter. Plus tôt dans la journée il avait répondu haut et fort à Rebecca Edelstein qu'il ne pourrait pas venir à sa soirée d'Halloween car il travaillait. Plusieurs de ses camarades avaient tourné vers lui un regard surpris et il avait répondu fièrement qu'il était agent de sécurité du Ministère. Katy Scott avait un peu cassé son effet en demandant si l'on ne confiait pas ce poste à des Troll d'ordinaire, mais personne ne prêtait attention à cette bécasse de toute façon -même quand elle avait raison. Pour être honnête, Anton aurait quand même aimé se rendre à cette soirée -il avait un costume de bourreau très sympa, avec une superbe faux- mais il devait assumer sa responsabilité. La sécurité nationale reposait sur ses larges épaules.  Il fallait qu'il soit très vigilant, toujours sur ses gardes, prêt à s'opposer à toute tentative d'intrusion. C'était un vrai métier d'homme ça, songea-t-il en étouffant un bâillement, un métier qui impressionnerait les filles à coups sûr.

Il se promenait donc entre les différentes salles du département des mystères, à la recherche d'un potentiel intrus. S'amusant à retourner à son point de départ, à savoir la salle aux portes comme il l'avait surnommé, celle avec toutes les portes menant aux salles, il les testait les unes après les autres pour se mettre dans la peau de l'intrus potentiel. Il avait donc parcouru plus d'une fois toutes les salles, grimaçant de dégoût devant des espèces de cerveaux nageant dans un liquide bizarre. On lui avait interdit de toucher à quoique ce soit, il appliquait donc les ordres à la lettre, même si parfois la tentation était grande. Il marchait à grande enjambée, prenant son rôle très au sérieux, son regard parcourant le moindre recoin, lorsqu'il entendit un bruit étrange dans une autre pièce. Il se mit donc à courir sans vraiment trop savoir où il allait.

De nouveau, ce petit bruit, comme un tintement qui résonnerait dans une grande pièce. Avec la précipitation, il était parti dans le mauvais, du moins c'est l'impression qu'il eut, il fit donc demi-tour de ses longues jambes et reprit sa course dans les couloirs obscures du Ministère, sa baguette tendue devant lui, ne lui offrant qu'une maigre lueur tremblotante. Tout devenait fantomatique et il se mit à scruter la moindre ombre, à la recherche de... l'intrus ? Il entra dans une première salle, en fit rapidement le tour, rien qui ne pouvait justifier le bruit qu'il avait entendu. Il enchaîna avec une deuxième salle, toujours rien... Il continua sa lente progression, il y avait tant de salles dans ce fichu département, alors que l'inquiétude le gagnait, il commençait à regretter ce post, il avait vraiment un mauvais pressentiment. Il s'approchait doucement des salles qu'il aimait le moins... Ces salles emplies d'objets bizarres, de bocaux contenant des substances en flottaison, il appréhendait d'y pénétrer en ne sachant plus ce qu'il risquait d'y trouver.

Comme il l'avait appréhendé, Anton finit par n'avoir à visiter que les salles qu'il craignait le plus. Enfin craindre... C'était un bien grand mot !  Anton Smith n'avait peur de rien... surtout devant les autres. Il en était tout autre chose quand il se retrouvait seul. N'était pas Serpentard qui voulait après tout ! Non, disons qu'une certaine tension l'habitait lorsqu'il avait à visiter ces quelques lieux remplis de choses étranges dont la portée et l'intérêt le dépassaient clairement.

Néanmoins, il était gardien de sécurité et il ne tenait vraiment pas à ce que Katy Scott vienne en rajouter une couche en tentant de se rendre intéressante, en propageant la rumeur qu'il avait été renvoyé d'un poste d'habitude confié à un troll pour cause de couardise ! Aussi s'engagea-t-il dans la première salle qui lui déplaisait tant d'avoir à inspecter. Celle-ci contenait toutes une flopée de bocaux plus ou moins haut ou large mais toujours plus imposant que lui. Dedans flottaient tantôt d'étranges créatures apparemment mortes tantôt des espèces de cerveau. En passant d'ailleurs devant le grand aquarium contenant ses derniers, Anton ne put retenir un frisson de le parcourir. Dans une attitude purement puéril et ne visant qu'à se rassurer, le jeune homme lança un vague " Ca flotte, mon pote!" à l'un des cerveaux flottants. Eux aussi avaient l'air parfaitement morts...

Continuant son inspection, un nouveau bruit se fit entendre juste derrière lui. Sursautant, il se retourna d'un bloc pour voir une brève ombre s'éloigner en dehors de la pièce. Anton s'apprêtait à s'encourir rapidement lorsqu'il releva les yeux sur l'aquarium contenant les sortes de cerveaux qu'il avait cru trépassé. Un de ceux-ci semblait s'acharner contre la vitre dans sa direction, ses espèces de filaments - qu'il n'avait pas tout de suite vu - coller à la paroi en verre et une sorte de bouche monstrueuse et garnie d'innombrables mais très certainement tranches petites dents s'ouvrant dans une vision pour le moins effroyable.
La peur s’emparant de lui, Anton se mit à courir, renversant au passage un bocal qui se répandit sur le sol manquant de peu de le faire glisser. Arrivé à la porte, il la referma sans grande délicatesse et chercha des yeux de quoi la verrouiller.

Paniqué, Anton promena son regard tout autour de lui, cherchant désespérément de quoi bloquer la porte. Il croyait de souvenir d'un sortilège qui verrouillait les portes, mais était bien incapable de retrouver la formule...Par Salazar, il était un sorcier et voilà que sa baguette ne lui était plus d'aucune utilité ! Décidé à prouver l'entendue de ses capacités magiques, le Serpentard resserra les doigts autours de sa baguette, inspira un grand coup, et rouvrit la porte menant à la pièce aux cerveaux, déterminé à les détruire à l'aide de tous les maléfices qu'il connaissait ! Il n'allait tout de même pas s'avouer vaincu face à quelques tentacules ! Le jeune homme s'était attendu à se retrouver nez à nez avec un cerveau agressif, toutes dents dehors, mais quand pénétra dans cette salle de malheur, elle était aussi calme que la bibliothèque de Poudlard un après-midi d'été. Il avança tout de même prudemment, sa baguette brandie devant lui...

Veillant à rester silencieux, Anton fit quelques pas de plus dans la mystérieuse salle, cherchant des yeux l'origine du bruit qu'il avait entendu tout à l'heure. Il n'avait pas peur, non monsieur ! Certes, la situation n'était en rien rassurante, mais jamais le Serpentard ne l'aurait avoué, même sous la torture. Il était un homme fier, par Merlin ! C'était d'ailleurs pour ça qu'il allait régler tout cela au plus vite. Et puis, c'était toujours une bonne histoire à raconter à ses collègues le lendemain, et dont il pourrait même se servir pour impressionner une fille, tiens ! Aussi, faisant preuve de vigilance il entreprit de regarder autour de lui. Rien. Absolument rien. Par Salazar, tout cela allait commencer à l'énerver prodigieusement ! Agacé, Anton quitta d'un pas rapide la salle où les cerveaux flottaient dans des bocaux, et poussa une autre porte. Celle-ci, c'était la bonne, décida-t-il tout en observant autour de lui. Quel lieu étrange, tout de même, toutes ces horloges réunies dans une même salle... Enfin, c'était toujours préférable aux cerveaux qu'il avait rencontrés précédemment ! Puis, tout était calme, il n'aurait aucun mal à trouver celui qui avait provoqué le bruit, au moins ! Ce n'était peut-être même pas un intrus, mais simplement un animal quelconque qui avait réussi à se faufiler ici. Ce n'était pas impossible. Prise d'une soudaine inspiration, il pointa sa baguette vers le sol, alors qu'il continuait d'avancer vaillamment dans cette pièce étrange. Tout à coup, il s'arrêta brusquement, et leva les yeux au ciel en découvrant l'origine du bruit. Un rat. Un simple rat. Anton allait se baisser pour mettre le pauvre animal dehors, lorsque le premier coup de minuit sonna...

Ne s'y attendant pas, il sursauta violemment. Son bras percuta alors la grande cloche de cristal lumineuse posée sur un bureau... Anton eut à peine le temps de regretter son mouvement trop brusque que déjà elle vacillait, et sans qu'il put se reculer, elle lui tomba dessus. Quelque chose lui heurta le crâne et...

Lorsque Anton ouvrit les yeux, une horloge fut la première chose qu'il aperçut. La deuxième chose aussi. Puis un réveil. Puis encore un autre, et un autre, tous accrochés un peu partout au-dessus de lui, l'assommant de « tic tac » agressifs. Quel était ce lieu bizarre ? Au lieu d'être dans son lit qu'il devrait logiquement occuper, il était allongé à même le sol, entouré de débris de verre. Il se redressa et épousseta sa robe de ses petites mains. Pourquoi était-il en robe de sorcier et non en pyjama ? Il se mit debout et constata qu'il flottait dans ses habits sombres, des habits qui de surcroît ne lui appartenaient pas.

« S... mi... th, vi... vig... vigile ! » déchiffra-t-il difficilement sur le badge collé sur son torse.

Anton offrit un regard circulaire à la pièce sombre dans laquelle il se trouvait et commença à paniquer. C'était un cauchemar. Il se pinça le bras et son visage se contracta. Il était en train de faire un cauchemar, c'était obligé ! Il se mit à courir mais il n'avait pas fait trois pas qu'il se prenait les pieds dans sa robe trop longue. Il s'effondra sur le sol et éclata en sanglots.

« Ma... ma... maman, j-je suis réveillééé ! Maman, t-t'es où ? Mamaaaaaaaaaaaaaaaan ! »

HRP:
 

PS : Post écrit par l'ensemble des membres ayant participé au scénario

Lys BluesQuatrième annéeavatar
Messages : 38

Voir le profil de l'utilisateur
1 novembre 2007
Lys ouvrit doucement les yeux quand une lumière commença à l'éblouir.Elle cligna plusieurs fois des yeux pour s'habituer à la lumière. Une fois cela fait elle vit à la place de sa table de chevet avec sa lampe de nuit avec des motifs de fée une sort de long tissu recouvrir son lit. Surprise Lys se leva et découvrir qu'elle n'était plus dans son lit. La peur commença à gagner la petite de 9 ans qu'était devenue Lys. La fillette ouvrit alors le rideau du lit qui deviendra plus tard son lit à Poudlard. Et descendit du lit pour remarquer ses vêtements était trop grand pour elle. Mais ce n'était pas sa priorité


"Maman! Papa ! Sarah ! Vous êtes où ? Si c'est une blague elle est pas drôle."

Quand elle vit sur la table de chevet sa futur baguette. Lys comme hypnotiser par la baguette la pris et puis s'écria:

"Papa, Maman regarder j'ai trouver une baguette!!" puis réalisa que ses parents n'était pas là.

La petite fille de 9 ans commença alors à pleurer de peur dans cet chambre qu'elle ne connaissait pas. Quand elle vit les escaliers et la fillette se dit que peut-être sa famille étaient en bas. Elle descendit alors les escaliers. En bas elle vit une salle ronde avec des couleurs chatoyante qui l'apaiser un peu dans sa peur. Dans cette salle il y avait des gens entre 5 et 80 ans. Ce qui donnait un effet comique dans cette salle qui fit sourire Lys. Puis commença a cherché ses parents dans cette masse de foule en tombant souvent a cause de son pyjama trop grand. Mais elle ne les trouva pas. Mais elle pensa que peut-être qu'elle mal chercher et recommença. Mais elle du avouer qu'ils n'étaient pas là. Quelque temps plus tard elle vit quelqu'un sortit part une porte assez spéciale. Lys s'approcha doucement de cette porte et s'y engouffra après un instant d'hésitation. 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[Scénario mystère] "Time is an illusion"

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [Scénario] Vol
» Hawkmoon : scénario Premier (2)
» [Scénario] La voix des Damnés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Ministère de la Magie,-