AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Comme on se retrouve [Jeremy-Kelsey]

Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
24 Octobre 2007

La vie au Sucré ne ressemblait pas vraiment à ce que Kelsey avait imaginé. C'était moins de paillette et plus de crasse. Elle se souvenait être venue ici une fois, quand elle avait quinze ou seize ans, avec Killian. C'était pendant les vacances d'été et elle avait regardé les serveuses, les danseuses, elle ne savait pas trop comment les appeler à l'époque. Elle les avaient trouvé belle, sur leurs hauts talons, dans leurs tenus brillantes, et en les voyant sourire, rire et plaisanter avec les clients, elle s'était dit qu'elles devaient être heureuse. Le tableau était moins beau vu de l'intérieur. Le boulot était plus dur qu'elle ne l'aurait cru, les clients beaucoup moins gentils, et tout était plus sombre. Mais elle s'y faisait, elle prenait ses marques, ses habitudes. Et son indépendance, surtout. Elle avait quitté ses parents, tous ses camarades de Poudlard, et vivait dans un monde complètement différent. Ce n'était peut-être pas un monde merveilleux, tout n'était pas rose, mais elle s'y sentait complètement libre, et c'était agréable.

Elle louait un appartement, une chambre plutôt, dans un immeuble un peu délabré, à quelques rues du bar. Ce n'était un quartier plutôt mal famé, mais les filles du Sucré était connues par ici, et on y touchait pas. Tant mieux. Elle bossait la nuit, dormait le jour, en décalage complet avec le reste du monde, et ça ne le dérangeait plus. La vie nocturne, sa musique trop forte, son alcool à flot et sa fumée épaisse, lui allait bien mieux que le jour et sa lumière agressive. Elle vivait dans une sorte de brouillard depuis deux mois, loin de tous les problèmes qui avaient pu être les siens. Elle n'avait plus à se soucier de rien, ses seuls impératif était de payer son loyer et d'être à peu près à l'heure au bar. Elle n'avait plus de compte à rendre à personne, et ça valait tout l'or du monde. Elle n'en manquait pas, d'or, de toute façon. Son salaire était ridicule mais elle pouvait gagner le double en pourboires, quand les clients étaient généreux -et ils l'étaient quand on l'était avec eux. Elle gardait des liasses de billets dans un tiroir de sa commode -Killian la payait en liquide- et dépensait toujours tout un peu trop vite. Elle savait qu'elle aurait dû épargner, mettre ça sur un compte en banque, pour un jour acheter un vrai appartement, ou un truc du genre, mais l'argent filait toujours trop vite. Elle ne savait même pas ce qu'elle achetait avec, des chaussures parfois, de la mandragore, aussi.

Elle avait commencé à fumer de plus en plus régulièrement, et ne se limitait  plus au tabac. Ce n'était rien de bien méchant, juste un peu de racines de Mandragore, ça avait le goût des soirées de fin d'année de Poudlard et ça égayait la plus morose de ses fins de nuits. Elle essayait un peu le cannabis de temps en temps, quand ses collègues lui en proposaient. Toutes les filles fumaient au sucré, ça aidait à sourire, et c'était un coupe-faim efficace.

Kelsey souffla d'ailleurs une dernière volute de fumée opaque, avant d'écraser son mégot contre un mur et de l'envoyer dans la poubelle la plus proche, puis poussa la porte qui menait dans les "coulisses" du sucré. de là on entendait déjà le bourdonnement des conversations, la musique lascive et le bruit des verres qui s'entrechoquaient. Elle ne savait pas exactement à quoi servait cette pièce, un peu à tout sans doute. Killian et son père y stockaient les bouteilles pour le bar, les employés y laissaient leurs vestes, les filles s'y échauffaient un peu. Kelsey salua Candice, une de ses collègue, qui se remaquillait devant un morceau de miroir accroché au mur. Elles bossaient toujours de nuit toutes les deux, et s'entendait assez bien.

"Ça s'est fini commun avec ton irlandais hier soir ? lança Kelsey en déposant son sac dans un coin, avant de jeter son manteau par dessus et d'enlever ses bottes.
- Chez lui, donc plutôt bien.
- Tu vas le revoir ?
- Jamais de la vie, il est marié !"

On pouvait faire beaucoup de rencontre au Sucré, c'était un des avantages. L'inconvénient, c'était que c'était souvent de mauvaises rencontres. Kelsey évitait de fréquenter des clients, ça ne créait que des problèmes. Elle s'entendait bien avec Brendan, qui bossait comme barman dans un pub à coté, et avait sympathisait avec ce type qui vendait de la mandragore sur l'allée des embrunes, mais c'était à peu près tout. Elle continuait de voir Aaron régulièrement. C'était assez étrange, jamais elle n'aurait cru qu'il serait le seul camarade de Poudlard avec qui elle garderait contact, et pourtant...Elle avait reçu une lettre adorable de la part de Maeva, qui voulait qu'elles se voient lors de la sortie à Pré-au-lard, et n'avait pas pu dire non. Elle en profiterait sans doute pour voir Kelly et Kessy. Tout ça lui semblait si loin...Elle avait quitté Poudlard depuis trois mois mais elle avait déjà le sentiment d'avoir vécu une autre vie depuis.

Il fallait dire qu'elle avait pas mal changé, remarqua-t-elle en poussant un peu Candice pour avoir une place devant le miroir. Elle faisait beaucoup plus âgé, avec ses cheveux courts, son visage un peu émacié, ses yeux toujours fardés de noir...La jeune femme attrappa son mascara pour noircir encore davantage un regard bien sombre, elle dessina ses lèvres au crayon rouge, et les colora au rouge à lèvre, et termina en déposant quelques gouttes de parfum au creux de son cou.

"C'est parti ma belle, déclara Candice après avoir jeté un coup d’œil à son téléphone portable. Tu finis à cinq heures ?
-Ouai, toi aussi ? lui répondit Kelsey qui finissait d'enfiler ses chaussures
-Ouai, j'espère que je serai en salle, mon dos me fait un mal de chien !"

Aucune fille du sucré n'avait plus de trente ans et elles avaient toutes le dos bousillé, le corps fatigué de se voir imposer tous les soirs des contorsions pas toujours naturelles. Les deux jeunes femmes furent rejointe par Annie, une jeune polonaise qui ne parlaient pas un mot d'anglais, et poussèrent la porte pour se retrouver dans le bar. Elles se dirigèrent directement vers le bar où Killian les accueillit avec un sourire.

"Annie, t'es sur le podium. Il lui indiqua l'estrade d'un geste de la main. Kelsey et Candice, vous restez en salle pour l'instant."

Kelsey répondit par un sourire au clin d’œil de Candice et se dirigea vers le bar. Elle était rarement de podium, les autres filles dansaient mieux qu'elle, Sarah avait même fait une école de danse à Londres, mais s'occuper de la salle ne la dérangeait pas. Tout ce qu'elle avait à faire c'était servir les clients, discuter avec ceux qui voulaient parler, se laisser regarder, et être toujours charmante. Apercevant un jeune homme accoudé au bar, l'air morose, elle s'approcha de lui et posa une main sur son épaule.

"Qu'est ce qui vous ferait plaisir ?" demanda-t-elle d'une voix suave.

Le jeune homme tourna la tête vers elle et Kelsey retira aussitôt sa main de son épaule. Jeremy. Qu'est ce que Jeremy venait faire ici ? Les souvenirs de leurs dernières conversation lui revinrent en mémoire et son sourire charmeur disparut au profit d'un sentiment de colère mêlé de honte. Il avait dit des choses horribles ce jour-là. Mais elle aussi, elle avait fait des choses horribles, et pas seulement ce jour-là. Elle ignorait si le Gryffondor lui en voulait encore. Ils s'étaient quitté sur des Adieux, avec l'idée qu'ils ne se reverraient jamais, et voilà qu'ils étaient face à face.

"Que...Qu'est-ce que tu fais là ?" demanda-t-elle, hésitante.

La dernière fois qu'elle lui avait posé cette question, elle avait déclenché un véritable déchainement de colère.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy s'adossa contre le mur de la ruelle, face à l'entrée du Sucré, une cigarette au bec. Le jeune homme ne s'était jamais réellement mis à fumer, ne l'ayant fait qu'occasionnellement à Poudlard, mais sa rupture avec Juliet l'avait détraqué et il avait cherché n'importe quel moyen de se défaire de cet état d'hébétude dans lequel il était plongé en permanence. La cigarette avait le don de détendre, à ce que l'on disait, alors il avait pris un peu de son argent moldu destiné à l'achat de ses sandwich à Aberystwyth pour affronter un bureau de tabac moldu. Le goût du tabac lui avait instantanément rappelé Killian et leurs discussion dans le parc de Poudlard. Killian était celui qui lui avait fait découvrir la cigarette, ça et tant d'autres choses. La drague, l'art de maltraiter Juliet et les filles en général... Jeremy lui avait fait la morale, pour mieux le trahir ensuite et perdre son amitié. 

C'était en fumant cette cigarette sur un banc d'un petit parc de Bristol que Jeremy avait réalisé à quel point il n'avait aucune leçon à donner à Killian, et à quel point son ancien ami lui manquait. Oh, il ne pensait que rarement à Killian. La vie fuyait à toute allure et il était bien trop occupé pour penser à quoi que ce soit d'autre que ce qui composait son quotidien. Surtout, il était beaucoup trop dangereux de laisser ses pensées s'attarder du côté de son ancien ami, car il savait que les regrets et la culpabilité menaçaient de l'envahir. Killian ne lui avait plus adressé la parole depuis sa rupture avec Juliet, ce qui était compréhensible, mais il avait été beaucoup plus dur à accepter pour Jeremy de le voir exclure de Poudlard, suite à une bêtise de plus, une bêtise de trop. Comment ne pas se sentir responsable sachant que l'on avait retrouvé un Killian ivre, quelques jours après sa rupture, cherchant de toute évidence les ennuis ? Jeremy avait fuit sa culpabilité dérangeante et s'était efforcé de ne plus jamais penser à Killian. Il faisait partie de son passé, comme tant d'autres personnes qu'il côtoyait à Poudlard et ne reverrait plus. Killian, Irving, Georgiana et ses coéquipiers de Quidditch, et tant d'autres...

Mais aujourd'hui, avec cette odeur de cigarette dans les narines et ce goût de solitude sur la langue, Jeremy ne pouvait plus faire abstraction de sa culpabilité latente. Combien de personnes allait-il décevoir encore ? Killian allait-il seulement bien, après son expulsion ? Jeremy avait envie de le voir, de savoir ce qu'il devenait et, peut-être, de lui présenter des excuses. Il n'y avait guère de chances pour que cela change quoi que ce soit entre eux, Jeremy doutait vraiment pouvoir obtenir son pardon un jour, mais il avait besoin de le faire. Il voulait savoir ce qu'était devenu Killian, à quoi ressemblait sa vie à présent, et il voulait lui dire à quel point cette histoire l'avait touché, et que cela n'avait rien à voir avec lui. Tant pis si Killian lui en voulait, tant pis s'il l'insultait ou le frappait, Jeremy n'avait pas peur de cela. Il le méritait, de toute façon... Alors il avait transplané hors de Bristol et avait trouvé son chemin jusqu'au Sucré, devant lequel il s'était immobilisé, le temps de finir une nouvelle cigarette. Le temps de trouver un peu de courage...

Jeremy écrasa son mégot au sol, prit une brusque inspiration et se décida à entrer. Il ne se sentait pas particulièrement à son aise dans ces lieux enfumés, dans lesquels déambulaient des jeunes femmes décharnées et vulgaires, sur des talons vertigineux. Jeremy promena rapidement son regard sur l'endroit, décida aussitôt qu'il ne lui plaisait pas et se dirigea vers le comptoir, dans l'espoir de trouver Killian rapidement. Hélas, son ancien camarade n'était nul part en vue et il finit par se résoudre à s'asseoir, morose. Une consommation ne lui ferait pas de mal, de toute façon. Après un peu d'attente, Jeremy se sentait sur le point d'abdiquer et de rentrer chez lui. Comment les hommes pouvaient-ils trouver du plaisir à se genre d'endroit ? Cela le dépassait, même s'il ne pouvait s'empêcher de regarder, par curiosité. 

Une main se posa alors sur son épaule et une voix féminine murmura quelques mots aguicheurs à son oreille. Jeremy se glaça instantanément, osant à peine se retourner. Merlin, cette voix, il la reconnaîtrait entre mille, il ne pourrait l'oublier. On n'oubliait pas sa première fois...

Ayant du mal à en croire ses oreilles, Jeremy tourna la tête vers elle et ressentit un véritable choc en la voyant, là, devant lui. Kelsey n'avait jamais vraiment ressemblé à une enfant, pas même dans ses souvenirs de première année, mais cette fois elle avait réellement changé. C'était peut-être le maquillage, tant accentué, sa minceur qui la rendait frêle comme une brindille, c'était peut-être dans son regard mais c'était bien présent. Il n'avait fallut que trois mois à Kelsey pour se débarrasser des derniers restes d'innocence que Poudlard avait réussi à maintenir en elle. 

La jeune femme semblait au moins aussi surprise que lui de le voir ici, et était probablement aussi mal à l'aise que lui. Leur dernière conversation avait été pour le moins mouvementée, pour ne pas dire violente. Jeremy s'était promis de ne plus jamais lui adresser la parole, mais c'était avant. Avant de la voir ici.

"Je cherchais Killian, répondit-il prudemment, "je voulais lui parler, mais je ne l'ai pas vu alors je me suis assis et... Tu bosses ici ?"

La réponse était évidente. A vrai dire, avec le recul, il aurait dû y penser lui-même. Killian et Kelsey s'étaient toujours bien entendus, et Kelsey ne suivait pas plus les cours de l'université magique que l'ancien Serpentard. Et elle avait clairement le physique pour un tel travail, tout comme le mental d'ailleurs. Par la barbe de Dumbledore, songea Jeremy, horrifié. Toutes ces bonnes résolutions vis-à-vis de Killian venaient de s'envoler. Il la faisait vraiment travailler ici ?!


Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Il se passa une seconde de silence, peut-être deux, voire trois. Elle eut l'impression que cela durait une éternité. Elle avait maudit Jeremy pendant plusieurs jours pour tout ce qu'il lui avait dit. Elle l'avait détesté parce qu'il l'avait mise face à des vérités qu'elle ne voulait pas voir, parce qu'il avait trop loin. Elle lui en avait vraiment voulu, mais ça avait fini par se tasser, elle avait un peu oublié. Maintenant qu'elle avait son camarade sous les yeux, les souvenirs de leur dernière entrevue lui revenait en mémoire, mais accompagnés d'autres souvenirs, plus agréable. Ceux d'une danse partagée au beau milieu de la fête d'anniversaire de Swann Twilfit, ceux d'une soirée d'été qui aurait pu mal finir...Elle préférait de loin associer Jeremy à ces souvenirs-là, plutôt qu'à toutes ces choses horribles qu'ils s'étaient envoyés au visage.

Kelsey s'était mis en tête que Jeremy n'avait aucune importance pour elle, parce que c'était plus facile comme ça, mais elle savait que c'était faux. Ils n'avaient jamais été vraiment amis, mais il avait toujours été là, quelque part. Dans le fond de la classe, à la table voisine pendant le petit-déjeuner, sur le terrain de Quidditch alors qu'elle criait comme une groupie dans les tribunes. Et finalement, si elle oubliait leur dernière conversation, elle avait passé plus de bons moments que de mauvais en sa compagnie. Ils avaient été assez rares, mais agréables. Elle se souvenait de ce matin où, en partant de chez lui, il l'avait retenu pour l'embrasser. C'était idiot, de se souvenir de ça, d'un baiser de rien de tout. Pourtant elle s'en rappelait, elle aurait pu oublier mais elle ne l'avait pas fait. Parce que ça l'avait agréablement surprise, qu'elle avait trouvé ça ridiculement mignon, et un peu touchant.

Le Gryffondor finit par prendre la parole pour lui répondre qu'il cherchait Killian et Kelsey hocha la tête. Bien sur qu'il voulait voir Killian, elle n'aurait même pas dû avoir à poser la question, mais en le voyant là elle avait été tellement surprise qu'elle aurait pu imaginer n'importe quoi.

"Tu viens de le manquer, il est parti. Il sera là demain soir si tu veux. "

Killian et son père se relayait pour s'occuper du bar, le jeune homme était partie juste après l'ouverture. Il devait "faire affaire" sot disant. Étant donné que son partenaire d'affaire était une fille paumée de l'East End qui répondait au surnom de Dylan, Kelsey doutait qu'il s'agisse d'un business très sérieux.

La surprise dans la voix de Jeremy lorsqu'il lui demanda si elle travaillait aussi l'étonna un peu. Elle ne s'était pas inscrite à l'université, où pensait-il la retrouver ? A la tête d'un département au Ministère ? Et puis, d'accord ce n'était pas le paradis sur Terre ici, mais elle n'était pas trop mal. Elle gagnait assez d'argent, ne faisait pas beaucoup d'heures, et le boulot était loin d'être compliqué. Et était moins dégradant que ce que certains pensaient. On touchait avec les yeux ici, c'était la règle. Finalement elle ne faisait jamais que le travail de n'importe quel serveuse, avec un uniforme un peu différent. Mais elle n'avait jamais eu de problème à se montrer, c'était loin de la déranger.

"Bah oui..." répondit-elle simplement, avec un haussement d'épaules.

Elle laissa passer quelques secondes d'un silence pesant avant de se forcer à sourire et de reprendre la parole.

"Je t'offre un verre, prend ce que tu veux, assura-t-elle. Parait que le Gin est bon..."

Pourquoi lui parlait-elle du Gin alors qu'elle aurait eu un tas d’autres choses à lui dire ? Elle hésita à s'excuser, pour la dernière fois, mais n'en fit rien. Elle regrettait la façon dont les choses s'étaient terminées mais n'était pas prête à en endosser l'entière responsabilité. Elle aurait voulu lui demander comment se passait ses études à l'Université, s'il se plaisait à Lycaon, s'il sortait toujours avec Juliet, s'il jouait encore au Quidditch. Tout un tas de questions complètement banales et sans intérêts lui traversaient l'esprit, des questions dont malgré tout elle aurait voulu les réponses, mais elle n'osait pas.

Kelsey n'avait jamais eu beaucoup de retenu, en général elle ne se gênait pas pour aborder les sujets même les plus gênants, et quand elle avait quelque chose à dire, elle ne passait pas par quatre chemin. Mais là ce n'était pas le sujet de discussion qui rendait la situation délicate, mais l'interlocuteur. Elle avait comme le sentiment qu'elle avait perdu le droit d'avoir ce genre de conversation avec Jeremy. On ne pouvait pas qualifier leur relation de "normale", ils étaient devenus amants sans jamais avoir été amis, tout en restant camarade de classe, avant de se détester, de s'oublier, mais jamais elle n'avait eu ce sentiment qu'elle n'avait pas le droit d'avoir une banale discussion avec le Gryffondor. Pourtant c'était exactement ce qu'elle ressentait en cet instant.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy entendit à peine la réponse de Kelsey au sujet de Killian, encore sous le choc de sa découverte. Il se moquait bien de trouver Killian, désormais. Les raisons qui l'avaient poussé à vouloir renouer avec son ancien camarade s'étaient déjà envolé de son esprit, et il ne voyait pas pourquoi il avait eu cette étrange idée. Certes Killian était un ami amusant et Jeremy ne s'était jamais ennuyé avec lui, mais l'idée que Kelsey se retrouve serveuse dans un endroit pareil lui donnait la nausée. Et cela ne serait pas arrivé sans l'influence de Killian... Jeremy haussa les épaules et laissa un silence pesant s'installer après la réponse de la jeune femme, la dévisageant de plus belle, cherchant la preuve dans son visage aux traits durcis par le maquillage et dans son corps filiforme qu'elle allait bien, malgré tout. Il avait suffisamment entendu Killian parler du bar de son père pour savoir qu'il ne s'agissait pas forcément de l'ambiance de travail la plus épanouissante qui soit, et jamais il ne voudrait cela pour une fille importante pour lui. Kelsey était-elle importante pour lui ? Plus vraiment, c'était du moins ce dont il avait tenté de se convaincre. Il était plus facile d'oublier à quel point il ne la comprenait pas et à quel point sa petite aventure avec son père l'avait blessé dans son ego...

"Ah, c'est...d'accord", répondit-il en un murmure, incapable de prononcer un "c'est bien" de convenance. Non, ce n'était pas bien, de voir son ancienne camarade de classe au Sucré. C'était écoeurant, car il était à peu près persuadé que Kelsey se réservait une vie misérable et que son futur était bien noir. Il l'avait pressenti, pourtant, pourquoi était-il aussi surpris ? Peut-être parce qu'il avait voulu croire que la jeune femme était plus intelligente que cela, qu'elle avait un potentiel que personne ne voyait réellement. Peut-être qu'elle l'était, d'ailleurs, mais aujourd'hui elle lui apparaissait surtout résignée, résignée à n'être que cette fille qui n'avait d'autre ambition que de nourrir les fantasmes des hommes pour un salaire de misère, exerçant un métier qui ne lui permettrait probablement jamais de construire quoi que ce soit. C'était quelque chose que Jeremy, qui avait grandit dans une famille solide, aimante et relativement aisée, Jeremy qui n'avait eu que l'embarras du choix après ses ASPICs, ne parvenait pas à comprendre. Comment l'on pouvait choisir une telle vie pour soi-même, comment l'on pouvait en arriver là et ne même pas essayer. Mais depuis leur dernière entrevue, Jeremy avait néanmoins compris que Kelsey ne verrait jamais les choses de la même façon que lui, et qu'il n'était peut-être pas à même de comprendre ses choix. Et puis, peut-être qu'elle serait vraiment heureuse, après tout, qu'en savait-il ? Ce n'était pas comme s'il ne faisait aucune erreur, lui, avec sa vie en apparence parfaite. Alors qui était-il pour donner des leçons ?

"Va pour du Gin", bredouilla-t-il lorsqu'elle proposa de lui offrir un verre. "Merci."

Etrange situation, et si embarrassante, songea Jeremy en l'observant lui servir un verre. Ils avaient pourtant convenus d'un adieu, après une dispute mémorable, toute rencontre après cela ne pouvait donc être que gênante...

"Comment ça se passe, ici ?", demanda-t-il prudemment, sur un ton teinté de curiosité mais dépourvu de jugement. Il souhaitait réellement savoir à quoi ressemblait sa vie, cela lui éviterait d'imaginer le pire. Leurs regards se croisèrent et Jeremy se remémora certaines des paroles qu'il lui avait balancé au visage, la dernière fois. Une boule de honte se forma au creux de son estomac. Il n'y avait pas été de main morte, à vrai dire, il ne se reconnaissait pas lorsqu'il repensait à toutes les horreurs qu'il lui avait sorti. Sans qu'il ne sache trop pourquoi, il ressentit soudain le besoin de s'excuser, d'effacer ses paroles passées. Pourtant, il la détestait vraiment, ce jour-là. Il l'avait pensé, cet adieu, mais le temps avait apaisé sa colère pour ne laisser qu'une désagréable impression d'amertume teintée de culpabilité.

"Kelsey...", lâcha-t-il soudain, "Je suis désolé pour la dernière fois. Je n'ai pas à te dire comment tu dois vivre ta vie, j'ai été injuste et cruel et...et je n'ai pas vraiment d'excuse, à vrai dire."

Jeremy esquissa une légère grimace avant de porter son verre à ses lèvres et d'avaler une gorgée de gin, pour se donner une contenance. Ces mots d'excuse n'avaient pas été faciles à prononcer, mais il sentait qu'il les lui devait, quand bien même il pensait toujours une partie de ce qu'il lui avait dit ce jour-là... Ce n'était pas son rôle de la mettre face à sa vie et à ses actes, et de jouer les moralisateurs. Après tout, il n'aurait probablement pas aimé que l'on vienne en faire de même avec lui...


Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Kelsey s’éloigna un instant quand Jeremy accepta le Gin qu’elle lui proposait et revint un instant plus tard avec un verre généreusement rempli qu’elle posa sur le comptoir, en face de son ancien camarade avec un sourire un peu forcé. Elle se retrouva les bras ballants, à regarder le jeune homme sans avoir quoi lui dire. Qu’est-ce qu’elle attendait ? Rien, réalisa-t-elle avec une certaine tristesse. Ils n’avaient plus rien à se dire tous les deux et elle ferait probablement mieux de partir, plutôt que de rester plantée là comme une idiote.  Elle s’apprêtait à lui souhaiter une bonne soirée et à s’éloigner quand Jeremy lui demanda comment les choses se passaient ici.
 
Bien que surprise par la question du jeune homme, Kelsey dû reconnaitre qu’elle était également touchée par ses paroles. Il avait envie de savoir ce qu’était sa vie, comment elle allait, un peu comme on se renseignait sur de vieux amis perdus de vu. Ils n’étaient pas vraiment de vieux amis pourtant, loin de là même. D’anciens amants d’une nuit, de vieux camarades, oui, mais elle pensait que tout ça n’avait plus aucune valeur depuis la dernière fois.  Elle était à la fois étonnée et rassurée de voir qu’il ne semblait plus y avoir la moindre animosité entre eux.
 
« Ça va, répondit-elle avec aplomb. Je me suis installée dans le coin, quand j’ai commencé en Septembre, et le boulot…ça va. »
 
Elle ponctua sa phrase d’un haussement d’épaules. Ce n’était pas le boulot qu’elle avait imaginé, Killian avait sacrément enjolivé les choses quand il lui parlait du sucré, mais ça allait, vraiment. Elle était indépendante, complètement autonome, et elle ne se débrouillait pas trop mal pour le moment. Oh il y avait aussi la solitude qui allait avec cette nouvelle liberté, il y avait des nuits plus difficiles que d’autres, mais ça allait. La jeune femme s’apprêtait à retourner sa question à son ancien camarade, même si elle était à peu près certaine que tout allait bien pour lui, ou du moins elle l’espérait. Elle imaginait bien Jeremy dans une école prestigieuse, où il deviendrait rapidement aussi populaire qu’il l’était à Poudlard, apprécié de tous et entouré d’un solide groupe d’amis. Elle n’avait pas envie d’apprendre que les choses allaient mal pour lui, ou étaient différentes. Trop de choses avaient déjà changé en quelques mois, c’était bon de pouvoir se dire que certaine restaient immuables. Elle n’avait plus beaucoup de repères, elle avait tout abandonné, mais elle tenait aux quelques-uns qui lui restaient.
 
Kelsey n’eut toutefois pas le temps de se renseigner sur ce qu’était devenu son camarade car celui-ci reprit la parole pour s’excuser  pour ses paroles lors de leur dernière rencontre.  Kelsey fit non de la tête quand il s’accusa d’avoir été cruel et injuste. Il  avait été dur, mais elle en avait vu d’autre, et c’était tout de même en partie justifié, même si elle ne l’aurait jamais reconnu sur le moment. Elle avait eu le temps de réfléchir depuis, de regretter aussi. La réaction de Jeremy, qu’elle avait trouvé complètement démesurée ce jour-là, lui était apparue de plus en plus compréhensible.
 
« T’excuses pas, répondit-elle avec un faible sourire. Je…je l’avais un peu cherché. Elle baissa la tête, gênée de revenir sur un comportement dont elle était de moins en moins fier à mesure qu’elle y repensait. Désolée, reprit-elle en relevant les yeux. Pour ce que j’ai dit, ce jour-là, et pour…Enfin pour tout. »
 
Elle se sentait un peu plus légère maintenant que c’était dit, moins mal à l’aise. Elle adressa au jeune homme un sourire d’excuse un peu plus naturel. Kelsey jeta un coup d’œil du côté du bar pour vérifier que Gregory ne la surveillait pas et, voyant que son patron était occupé avec un client, décida qu’elle pouvait bien s’attarder quelques minutes avec Jeremy.
 
« Et toi, comment ça va ? »
 
Elle avait beau espéré que Jeremy était resté ce bon élève, sportif sain de corps et d’esprit, s’il était là ce soir il y avait sans doute quelque chose qui clochait. Il n’y avait que des gens à problèmes au Sucré.  Maintenant qu’elle y regardait bien il n’avait pas l’air de respirer la joie de vivre, et sentait même la cigarette.  Alors oui, il était venu trouver Killian, mais si elle se souvenait bien la relation entre les deux garçons n’était plus au beau fixe depuis que Jeremy sortait avec Juliet, pourquoi voulait-il le voir alors ?
 
« Qu’est-ce que tu es venu oublier ici ? » reprit-elle, jugeant cette formulation plus approprié.
 
Il n’y avait qu’à regarder autour d’eux pour voir qu’on ne poussait pas la porte du sucré au hasard. Il y avait ceux qui essayaient de noyer une peine de cœur dans l’alcool, ceux qui s’efforçaient de ne pas penser à leur femmes et leurs enfants qui les attendaient, à leur vie bien rangée mais ennuyante, ceux qui venaient jouer une partie  de carte dans l’espoir de gagner quelques livres, les habitués qui venaient juste regarder…Kelsey se demandait à quelle catégorie Jeremy appartenait ce soir.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy écarta d'un haussement d'épaule les excuses de Kelsey. Il était content de les entendre, mais ne souhaitait pas s'attarder sur le sujet. Ils avaient tous les deux des torts et, maintenant qu'ils les avaient reconnus, il ne servait à rien de rester bloqués dessus. Avec le temps, Jeremy avait finit par comprendre que sa colère était avant tout dirigée contre son père qui avait cru bon de coucher avec la jeune camarade de son fils, contre cet homme irresponsable et égoïste. Kelsey avait surtout eu le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment... Mais ce n'était pas de sa faute si Jeremy avait projeté sur elle ses exigences et sa conception de la moralité. C'était déplacé, il s'en rendait bien compte désormais, car il n'avait lui-même rien d'un saint. Juliet pouvait en témoigner...

"Oublions cela. Je suis content de te voir", avoua-t-il avec un sourire.

Et c'était vrai, même si Jeremy était particulièrement décontenancé par cette rencontre inattendue. Il était particulièrement bizarre de voir Kelsey dans ce contexte, dans ce bar, et d'imaginer ce que devait être son quotidien. Certes, il n'avait jamais associé Kelsey à quoi que ce soit de très vertueux, mais elle faisait partie de son passé à Poudlard et aux couloirs rassurants du château, pas aux bars sordides de la capitale... De plus, même s'il lui pardonnait sans trop de mal ce qui s'était passé avec son père, Jeremy ne trouvait pas moins étrange de se dire qu'elle avait été intime avec lui. Cela le mettait toujours en colère et il était énervé par sa propre réaction, reconnaissant qu'il s'agissait là d'une forme d'ego et de jalousie mal placée.

Le jeune homme s'attendait à moitié à voir Kelsey prétexter du travail pour s'éloigner de lui, maintenant que les politesses étaient échangées, mais la jeune fille semblait aussi curieuse que lui d'avoir des nouvelles. Compréhensible. Il pouvait être particulièrement déroutant de passer sept ans en huis-clos avec un groupe de personnes et de ne plus avoir de nouvelles du jour au lendemain, tout en voyant son propre quotidien bouleversé... Lui-même avait des nouvelles grâce à l'université magique, mais Kelsey n'avait pas pris la peine de suivre ces cours. Il le comprenait mieux au regard de son nouveau travail. Pourquoi irait-elle s'embarrasser de cours sur l'économie moldue alors que le Sucré l'attendait, tous les soirs ?

"J'ai...", commença-t-il avec une grimace, devant sa question perspicace. Jeremy avait beau mépriser cet endroit, il ne valait au final pas mieux que les habitués du lieu. Certes, Jeremy n'avait pas poussé la porte du Sucré dans le but de profiter du spectacle... Mais n'était-il pas venu chercher ici la même chose que tous les autres ? Une forme de rédemption, ou d'oubli ?

"Je viens oublier une peine de coeur, comme bien d'autres, j'imagine."

Son regard captura celui de Kelsey l'espace d'un instant, alors qu'il hésitait à poursuivre. Elle se fichait probablement de ses petites histoires sentimentales... Peut-être même penserait-elle que c'était bien fait pour lui, qu'il n'avait eu que ce qu'il méritait, à donner des leçons aux autres. Bah ! Elle ne lui aurait pas posé la question si elle n'avait pas envie de connaître la réponse.

"J'ai rompu avec Juliet", expliqua-t-il en baissant les yeux sur le comptoir. "Elle a rompu avec moi, plus exactement. J'ai un peu trop cru ce que racontaient les journaux, j'ai cru qu'elle me trompait, et..."

Il se gratta la nuque, mal à l'aise, encore honteux de ce qui s'était passé avec Rosaleen. A vrai dire, il ne se le pardonnerait peut-être jamais. Perdre Juliet était déjà horrible en soit, mais la perdre de cette façon rendait l'épreuve d'autant plus insupportable.

"...j'ai agi en conséquence. Ce n'était pas le cas, en réalité, mais j'ai réalisé cela un peu trop tard. Bref, j'ai été stupide..."

Quant à ce qu'il était venu chercher auprès de Killian, c'était un peu flou dans son esprit. Il n'était plus si sur de vouloir lui parler maintenant qu'il avait croisé Kelsey, de toute façon. Jeremy redressa les épaules et tenta d'avoir l'air un peu moins pathétique qu'il ne l'était, en vain. Beaucoup de choses lui souriaient pourtant, à commencer par ses études, mais sa rupture avait réussi à ternir tout le reste. Il se doutait que Kelsey ne comprendrait pas, elle qui n'était jamais restée bien longtemps avec le même homme, et voulut changer de sujet.

"Mais sinon, ça va. Je me plais bien à Bristol, pour mes études de métamorphose", continua-t-il sans grand entrain. Je suis en coloc' avec Sean Fitcher, ça se passe bien."

Jeremy porta ses lèvres à son verre, cherchant à noyer dans la boisson l'amertume dissimulée derrière les platitudes.

"Et toi, tu vis dans le coin ? Tu revois des gens de Poudlard, parfois ?"


Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Kelsey adressa un sourire compatissant à Jeremy quand celui-ci lui avoua qu'il était venu ici pour oublier une peine de cœur, comme beaucoup d'autres. Le Gryffondor sembla hésiter un instant et elle l’encouragea à continuer d'un regard. Elle en avait écouter tellement d'autres, des cœurs brisés, elle n'était plus à un récit larmoyant près. Elle avait entendu de tout depuis qu'elle était ici, les disputes de Jack et Katy avaient laissé place à de sordides histoires de tromperie et de divorce. La jeune femme s'efforça d'avoir l'air un peu surprise quand Jeremy annonça qu'il avait rompu avec Juliet, même si Aaron le lui avait déjà dit quatre jours plus tôt.

Le Gryffondor lui raconta alors comment Juliet en était venu à rompre avec lui et Kelsey voulut poser une main réconfortante sur son épaule, mais se ravisa au dernier moment, ne sachant pas si le jeune homme apprécierait le geste.

"L'amour fait faire des trucs stupides..." lança-t-elle avec un haussement d'épaules.

Elle comprenait ce que Jeremy avait pu vouloir trouver auprès de Killian, le Serpentard était plutôt doué pour faire oublier les peines de cœur. Il avait toujours quelques phrases de philosophes de comptoir ou une bonne bouteille à partager. Kelsey se souvenait assez bien du lendemain de sa première fois avec Darren, elle avait aperçu le Serpentard dans un couloir et s'était avancé vers lui pour l'embrasser mais il l'avait rejeté violemment avant de lui servir un sermon sur toutes les fausses raisons pour lesquelles on ne devait pas les voir ensemble. Blessée et humiliée, elle avait assuré que ça ne la dérangeait pas, qu'elle n'avait jamais eu l'intention de sortir sérieusement avec lui de toute façon, et elle avait cherché des yeux un échappatoire. Son échappatoire avait été Killian, de l'autre coté du couloir, elle avait crié son nom et s'était jeté sur lui pour l'embrasser langoureusement. Le jeune homme n'avait pas paru surpris, comme si ce genre de chose lui arrivait souvent, et avait passé un bras autours de ses épaules en proposant de l'escorté jusqu'à son prochain cours. Et Kelsey était partie avec Killian, non sans un dernier regard en arrière pour Darren. Depuis Killian avait épongé ses peines de cœur, et elle avait épongé les siennes. Ils se ressemblaient trop pour s'aimer vraiment mais parvenaient à se comprendre sans parler, parfois ça faisait du bien.

Kelsey n'osait pas poser plus de questions, après tout c'était à Killian et pas à elle que Jeremy avait eu envie de parler en premier lieu, mais se demandait quand même ce que Jeremy entendait par "agir en conséquences", avait-il trompé Juliet à son tour ? Elle n'eut pas le temps de s'interroger plus longtemps car Jeremy poursuivit en lui racontant, sans grand enthousiasme, que ses études de métamorphose lui plaisaient et qu'il était en collocation avec Sean Fitcher.

"Fitcher ? Ça doit pas être gai tous les jours...On avait connu  plus joyeux qu'un Serdaigle dépressif. Sans mauvais jeu de mot, s'empressa-t-elle d'ajouter avec un sourire amusé en se rendant compte que son choix de termes prêtait à confusion. Moi ça va, je loue une chambre à deux trois rues d'ici. Je n'ai revu personne, à part Killian."

Elle aurait aimé dire que c'était un concours de circonstances, qu'elle n'avait pas eu le temps, mais la vérité c'était qu'elle n'avait plus personne à voir. Elle s'était disputé avec Katy, et toutes les filles du dortoir avaient suivi, Darren ne voulait plus la voir, jusqu'à aujourd'hui elle était fâchée avec Jeremy...Il n'y avait qu'Aaron qu'elle revoyait de plus en plus souvent, mais elle ne savait pas si Jeremy était au courant et sentait qu'elle n'était pas celle qui devait le lui apprendre.

Elle était censée retourner travailler, mais devant l'air dépité du Gryffondor elle ne put se résoudre à le laisser noyer son chagrin dans le Gin tout seul, comme tous les pauvres types qui trainaient ici. Beucoup venaient ici en se disant que quelques verres d'alcool et des filles en petite tenues les aideraient à se sentir moins mal, mais tout ce dont ils avaient besoin c'était d'un peu de compagnie.

"Je reviens."

Kelsey s'approcha du bar et chercha Gregory du regard pour lui annoncer qu'elle prenait sa pause. Elle avait le droit à quinze minutes, qu'elle préférait d'habitude prendre au milieu de son service. Une fois son patron prévenu, elle passa prendre son manteau et on sac dans le vestiaire et retourna auprès de Jeremy.

"Prend ton verre et viens."

Elle entraina son ancien camarade à l'extérieur et emprunta une petite ruelle pour se retrouver derrière l'établissement qu'il venait de quitter, dans la petite cour pavée qui servait de jardin au Sucré. Kelsey s'assit sur les marches qui menaient à la porte de service et invita Jeremy à faire pareil. La jeune femme sortit une cigarette de son sac qu'elle alluma et tendit au Gryffondor.

"Tu veux ?"

C'était la formule magique de Killian, la solution à tous les problèmes d'après lui : un verre d'alcool, une cigarette, et une oreille plus ou moins attentive.

"T'as pensé à t'excuser ? Auprès de Juliet j'veux dire. C'était qu'un malentendu après tout, elle comprendra, non ?"  



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy éclata de rire au jeu de mot involontaire de Kelsey avant de réaliser que ce n'était pas vraiment approprié et se mordit l'intérieur de la joue pour s'arrêter. Il était vrai que l'on avait connu plus joyeuse compagnie que celle de Sean Fitcher, mais Jeremy en était venu à apprécier le Serdaigle au fil des mois. A première vue, ils n'avaient pas grand chose en commun en dehors de leur besoin de partager un appartement à Bristol, et cette impression s'était confirmée, mais il n'était pas désagréable de fréquenter des personnes différentes de temps en temps. Sean et lui ne seraient probablement jamais les meilleurs amis du monde, mais il leur arrivait de passer de discuter de leurs journées voire de leurs vies, et Jeremy avait découvert un garçon intelligent, cultivé et sensible. Il avait d'ailleurs été amusé d'apprendre sa relation avec Ashley, ce Gryffondor extraverti à qui il avait confié l'organisation de la soirée mousse. Jeremy se trouvait désormais à son aise dans la colocation, bien qu'il ait été un peu emprunté au début, de peur de déranger Sean.

Kelsey, elle, vivait seule, ce qui n'étonnait pas Jeremy. En revanche, jamais il n'aurait pensé qu'elle perdrait contact avec la quasi totalité de ses anciens camarades, et il ne put s'empêcher d'hausser un sourcil, étonné. Kelsey était probablement la personne de leur promotion que tout le monde connaissait le mieux et qui connaissait le plus de gens, que ce soit auprès des garçons qu'elle séduisait ou des filles qui l'entouraient souvent. Il aurait tellement pu l'imaginer poursuivre sa petite vie sur les bancs de l'université magique, entourée de Katy et Kelly ou autres filles en "K-quelque-chose-y", à traîner des notes passables et à faire des oeillades au professeur Atkins... Et, quelque part, il aurait préféré la voir là-bas plutôt qu'ici, seule et s'assumant grâce à un travail qui n'avait rien de très glorieux. Mais Jeremy devait reconnaître que Kelsey avait eu le courage de prendre sa vie en main et de faire le choix de grandir plutôt que de s'attarder dans une adolescence attardée, sans but réel ni avenir. Le changement avait été radical, mais c'était peut-être ce qu'elle avait voulu...

"Comment va-t-il ?", demanda Jeremy lorsque Kelsey évoqua Killian, fuyant son regard. Il avait perdu le droit de s'intéresser à son ancien ami mais sa curiosité était trop forte. Il voulait savoir que Killian allait bien et qu'il ne regrettait pas le monde de la magie.

La jeune fille le laissa un instant pour aller discuter avec son patron, puis revint avec ses affaires pour l'entraîner à l'extérieur.

"C'est gentil, t'étais pas obligée", commenta Jeremy tout en la suivant jusqu'à une petite cour. Il s'assit à côté d'elle sur les marches froides et attrapa la cigarette qu'elle lui tendait avec gratitude. Jeremy porta la cigarette à ses lèvres et haussa les épaules. S'excuser à nouveau auprès de Juliet changerait-il quelque chose ? Il n'était pas présomptueux au point de penser que Juliet le trouvait si irrésistible qu'elle pouvait lui pardonner sa trahison et son manque de confiance.

"Je me suis déjà excusé, ce jour là, je lui ai tout expliqué mais cela n'a pas suffit. Je pense qu'elle est vraiment déçue que j'ai cru cela d'elle, au-delà même du fait que j'ai embrassé Rosie, alors... Je doute que des excuses de plus changent quoi que ce soit. Mais je pourrai peut-être essayer, plus tard, lorsque les choses se seront calmées. C'est si bête de se séparer là-dessus..."

Oui, c'était bête, considérant l'importance qu'avait cette relation à ses yeux, considérant l'intensité de leurs sentiments respectifs et la complicité incroyable qui les unissait. Jeremy n'avait jamais connu cela avec personne auparavant. Et s'il ne retrouvait jamais une telle symbiose avec quelqu'un ? Et s'il venait de laisser passer le vrai grand amour ? Merlin, il aurait tout donné pour faire disparaître ses regrets et sa culpabilité, tout donner pour oublier Juliet ne serait-ce qu'une heure. Un soupir lourd s'échappa de ses lèvres et il détacha son regard de son verre pour le poser sur Kelsey. Il repensa à ce qu'elle lui avait dit un peu plus tôt, l'amour fait faire des choses stupides... Cela avait l'air d'une banalité mais c'était également parfaitement vrai. L'amour poussait aux comportements les plus irraisonnés et désespérés. Jeremy se demanda furtivement si Kelsey avait connu cela, elle aussi, s'il y avait l'une de ses multiples conquêtes qui s'était détachée du lot... Cela semblait peu probable et en même temps, tout le monde tombait amoureux un jour. Kelsey ne devait pas faire exception.

"T'as déjà été amoureuse, Kelsey ? Vraiment amoureuse ?", interrogea-t-il en l'observant avec attention.



Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
"Il va bien, je crois, répondit Kelsey avec un haussement d'épaules quand Jeremy l'interrogea à propos de Killian. C'était généralement assez difficile de savoir ce que ressentait vraiment le Serpentard. Il n'était pas vraiment du genre à parler de ses sentiments, comme elle. Ils se ressemblaient beaucoup sur ce point. Elle avait supporté ses peines de cœur, il avait supporté les siennes, et pourtant elle n'était pas certaine qu'ils aient déjà eu de vrai discussion sur le sujet. En général ils se contentaient de boire et de s'apporter un peu de réconfort à leur manière. Il est comme d'habitude je dirais, j'imagine que c'est bon signe."

Quelques minutes et un court échange avec son patron plus tard, Kelsey entrainait Jeremy dans la petite cour arrière du sucré. Elle balaya d'un geste de la main les remerciements du jeune homme. Elle lui devait bien ça ! Elle passa sa cigarette à Jeremy et en alluma une deuxième pour elle tout en observant d'un air songeur son ancien camarade lui expliquer que s'excuser à nouveau ne l'aiderait surement pas. Elle hocha distraitement la tête quand il assura que c'était bête de se séparer ainsi. Il avait raison, c'était horrible de se quitter sur une dispute. Kelsey souffla un peu de fumée en essayant d'éloigner d'elle les souvenirs de sa dernière conversation avec Darren. C'était horrible de se séparer après une telle scène, car quoi qu'on fasse, il n'y avait plus que les mauvais souvenirs. On pouvait essayer d'oublier, de se concentrer sur les moments heureux, tout était assombri par cette dernière dispute.

"J'espère que ça s'arrangera, déclara-t-elle sincèrement. T'as sans doute raison, le temps calmera un peu les choses."

Le temps ne l'avait pas vraiment aidé, elle. Il n'avait fait que l'éloigner des autres encore davantage. C'était elle qui était partie, elle le savait et elle ne regrettait pas, mais la rupture avait été un peu plus brutale qu'elle ne l'avait imaginé. Toutefois, cet éloignement et la solitude qui l'accompagnaient n'étaient peut-être pas définitifs. Elle avait bien retrouver Jeremy, peut-être aurait-elle l'occasion de revoir d'autres camarades. Peut-être qu'avec le temps Katy finirait par la pardonner, Darren aussi. Elle se permit un sourire désabusé face à sa propre naïveté. Elle passait cinq minutes avec Jeremy et elle se transformait en guimauve, ridicule. Bien sur que non le temps n'arrangerait rien, pas plus que la distance, le mal était fait et s'il avait du être réparé ce serait fait depuis longtemps. Elle n'avait plus qu'à vivre avec ses erreurs maintenant.

"T'as déjà été amoureuse, Kelsey ? Vraiment amoureuse ?" l'interrogea soudainement Jeremy.

En parlant d'erreur, ça en était une belle tiens ! Elle fut un instant tentée de répondre non, de s'accrocher à sa réputation de briseuse de cœur et d'éclater de rire en rejetant ses cheveux en arrière, mais elle n'en fit rien. Jeremy s'était confié à elle à propos de sa rupture avec Juliet, la moindre des choses était d'être un peu honnête en retour.

"Deux fois, répondit-elle avec un soupir. Deux échecs lamentables ! reprit-elle avec un sourire ironique. Crois moi, ce n'est pas avec cette histoire que je vais te remonter le moral."

Elle était tombée amoureuse deux fois, et de deux façons bien différentes. Il y avait d'abord eu ce garçon, Andy, le neveu de ses voisins. C'était l'été suivant la quatrième année, il avait dix-sept ans, un sourire à tomber et jouait de la guitare. Elle était tombée dans le panneau comme n'importe quelle gamine de quinze ans l'aurait fait. Ils avaient passés de longues après-midi ensemble et elle était vite tombée amoureuse de lui, comme une enfant. C'était de ces amours purs mais tenaces qu n'appartiennent qu'aux adolescentes. A a fin de l'été elle avait finalement accepté de lui donnée ce qu'il voulait depuis le début, il était parti satisfait, promettant de lui écrire. Elle n'avait jamais reçu la moindre lettre. Ça avait été son premier amour, sa première fois et sa première peine de cœur. Elle l'avait détesté longtemps, au point que le seul fait de penser à cette histoire lui faisait mal. Maintenant elle y repensait avec un mélange de tristesse, de nostalgie et de regrets, se demandant comment elle avait pu se faire avoir par un type pareil.

Pourtant elle s'était faite piégée une seconde fois, par un Serpentard au regard sombre dont le simple souvenir continuait d'exciter son cœur. Mais ses sentiments pour Darren n'avaient jamais rien eu d'innocents ou d'enfantins. C'était l'amour, le vrai, même si elle ne l'avait compris que bien trop tard. Longtemps il n'avait été question que d'un simple béguin, puis elle s'était mise à penser à lui en permanence, à tout faire pour le garder, à n'exister que pour lui. Ça l'avait détruit. Elle avait fait tellement d'erreurs, elle avait fait tellement de mal, mais le pire était qu'elle serait prête à refaire tout ça une deuxième fois si elle pouvait le récupérer. L'amour était décidément une terrible connerie.

"La pire chose qu'il me soit arrivé, reprit-elle avec un nouveau soupir. Il semblerait que j'ai mauvais goût en matière de mecs...Oh je dis surtout pas ça pour toi hein ! s'empressa-t-elle d'ajouter, réalisant que ses dernières paroles pouvaient être assez mal accueillies. Et toi ? A part de Juliet j'veux dire."



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy s'était à moitié attendu à ce que Kelsey écarte sa question d'un petit rire moqueur, mais il avait visiblement vu juste en pensant que tout le monde devait connaître l'amour un jour. Sa curiosité fut piquée et il se mit à passer en revue la liste connue des conquêtes de la jeune femme, pour tenter de démasquer celui dont elle avait pu tomber amoureuse. A vrai dire, il en avait une petite idée, mais cela dépassait son entendement. Comment une femme pourrait-elle aimer un crétin comme O'Connor lorsqu'il y avait tant de garçons plus gentils et intéressants qui se seraient damnés pour obtenir son attention ? Les filles aimaient les bad boy, cela lui avait toujours semblé être un cliché mais il fallait croire que cela ne l'était pas tant que ça. Le jeune homme fut tenté de l'interroger mais il réfréna sa curiosité, conscient que cela ne serait pas très délicat de sa part.

"J'avais compris", répondit-il avec un petit sourire quand Kelsey évoqua son mauvais goût en la matière. Ce n'était pas comme s'il y avait eu quoi que ce soit de sérieux entre Kelsey et lui, et c'était tant mieux. S'il se montrait déjà déraisonnablement possessif et parano avec quelqu'un comme Juliet, il n'imaginait pas ce que cela donnerait avec Kelsey, qui lui donnerait probablement plus de raisons de se montrer jaloux.

"Moi ?", répéta-t-il en réfléchissant, passant en revue sa courte idylle avec Georgiana. "Non, pas vraiment, du moins rien de comparable à Juliet. Avec Georgiana c'était plus...une amourette d'ado, tu vois, mais Juliet..."

Mais Juliet était la femme de sa vie, songea-t-il avant d'écarter cette pensée d'un haussement d'épaule. Il ne fallait pas qu'il pense comme ça, sinon, il n'allait pas réussir à s'en sortir. La conversation entre les deux anciens camarades dura encore quelques minutes puis Kelsey dut retourner au travail, sa pause étant terminée. Jeremy la suivit à l'intérieur et jeta un coup d'oeil au bar, presque soulagé de ne pas y voir Killian. Il allait bien, à en croire Kelsey, et c'était peut-être mieux s'ils ne se revoyaient pas. Jeremy devait faire le deuil de ses relations passées, pour aller de l'avant.

"C'était sympa de te croiser", lâcha-t-il maladroitement en direcn de Kelsey. "A la prochaine, alors, donne des nouvelles."

Et des nouvelles, elle allait en donner... Tandis que Kelsey reprenait son service, Jeremy prit le chemin de la sortie, sans s'imaginer que la prochaine fois qu'ils se verraient, ce serait autour d'un cadavre...

Rp terminé


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Comme on se retrouve [Jeremy-Kelsey]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Comme on se retrouve - with Ley' ♥
» Comme on se retrouve Mister Akane [Soma]
» Ash comme on se retrouve! PV Ashley Jones
» Comme on se retrouve ! Connard. ▬ Akemi & Alexi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-