AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 De l'art de se mettre en ménage [Eliott]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
29 Octobre 2007

Charlotte était rentrée du travail plus tôt ce qui était un véritable exploit un soir de semaine. Seamus l'avait regardé avec des yeux ronds comme ceux d'une chouette, encore installé pour deux bonnes heures, mais elle n'avait pas cédé à ses suppliques concernant leur dernier dossier. Eliott avait une soirée de libre et ils ne s'étaient pas vus depuis deux semaines, ce qui était un record pour eux. Elle avait rangé son appartement, avait cuisiné quelque chose qui ne soit pas un plat à emporter - miracle aussi quand on voyait ce qu'elle consommait en plats tout faits en rentrant tard du travail - et avait enfilé l'une de ses robes, bref, avait fait encore plus d'efforts que d'habitude. Eliott lui manquait vraiment beaucoup trop, elle avait hâte que ce travail se termine, son absence se ressentait vraiment sur son humeur parfois. Elle reposa son flacon de parfum au moment où elle entendit la clé tourner dans la serrure et se précipita dans son salon pour se jeter dans les bras d'Eliott au moment où il ouvrait la porte.

- Tu m'as tellement manqué, souffla-t-elle en passant ses bras autour de son cou avant de l'embrasser longuement, laissant ses doigts s'égarer dans sa nuque et sur le haut de son dos et se hissant sur la pointe des pieds pour être plus près de lui.

Ils restèrent un long moment ainsi enlacés, Charlotte profitant du fait de pouvoir serrer Eliott dans ses bras, de pouvoir enfuir son visage dans son cou, de pouvoir l'embrasser autant qu'elle voulait, de respirer son odeur, de déposer des baisers sur sa peau et de pouvoir croiser son regard et lui sourire.

- Tu me manques vraiment, répéta-t-elle en soupirant et en se blottissant contre lui. C'était bien tes deux semaines ? interrogea-t-elle sans quitter ses bras, trop heureuse de le retrouver. 


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Il aurait dû choisir un fleuriste moldu, songea-t-il en fuyant les regard insistants de Clara Lorgan. Mais les fleuristes moldus n'avaient pas de tulipes qui fanaient seulement après deux ou trois semaines, il le savait parce qu'on l'avait regardé de travers quand il avait posé la question un jour. Il attrappa le bouquet que la vendeuse lui tendait et paya rapidement avant de sortir du magasin au plus vite. Il retrouvait Charlotte ce soir, après deux longues semaines loin d'elle, dire qu'il était impatient aurait été un euphémisme.

De façon assez surprenante, le poste de professeur lui plaisait bien, mais il détestait être loin de Charlotte, qui lui manquait beaucoup trop. Il souriait déjà alors même qu'il était seulement en train de chercher ces clés, il devait avoir l'air fin. Une seconde plus tard, il ouvrait la porte de l'appartement de la jeune femme et, avant qu'il ait eu le temps de faire trois pas, se jeta à son cou. Il répondit à son baiser en refermant ses bras autours de sa taille, avant de venir glisser sa main de libre dans ses cheveux blonds. Il respira profondément pour s'enivrer de l'odeur de sa peau qui lui avait tant manqué et la serra un peu plus contre lui alors qu'elle se blottissait dans ses bras.

"Trop longues, tu me manques vraiment toi aussi, répondit-il quand elle lui demanda comment s'était avait été ses deux semaines. Et toi ça va ?"

Ils s'étaient échangé plusieurs lettres, parfois pas tout-à-fait innocentes, mais les hiboux n'étaient pas toujours très rapides, ils pourraient mettre un peu du leur tout de même !

"Oh, tiens..." reprit-il en s'apercevant qu'il avait toujours le bouquet de tulipes à la main.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
-  Ca va, je passe beaucoup de temps au boulot, je n'ai plus vraiment de motivation pour rentrer le soir. C'est quand déjà les vacances de Noël ?

Elle savait qu'Eliott aimait ce travail, oui, et elle était sincèrement heureuse pour lui, elle aimait le voir épanoui et heureux d'enseigner à Poudlard. Mais c'était loin Poudlard, ils se voyaient beaucoup moins qu'avant et Charlotte supportait cet éloignement de moins en moins bien. Elle voulait rentrer du travail et pouvoir s'installer dans les bras d'Eliott toute la soirée à juste profiter de sa présence et de leurs moments tous les deux, pas espérer qu'il puisse rentrer ce soir-là pour finalement s'endormir seule dans son lit. Surtout qu'ils devaient jongler entre deux appartements ce qui n'était pas non plus une partie de plaisir. Elle oubliait des affaires chez lui et c'était réciproque pour Eliott et c'était toute une organisation. Tout serait tellement plus simple s'ils habitaient ensemble... Charlotte y avait déjà pensé, évidemment, mais n'avait jamais formulé ce souhait. C'était une étape importante dans un couple et si elle se sentait prête à la franchir les yeux fermés, elle ne savait pas si c'était la même chose du coté de son petit-ami. Elle lui adressa un sourire rayonnant quand il lui tendit un bouquet de tulipes - ses fleurs préférées, c'était adorable qu'il s'en rappelle - et le saisit en déposant un nouveau baiser sur ses lèvres.

- C'est la première fois que tu m'offres des fleurs, tu sais, le taquina-t-elle en se dirigeant vers son plan de travail pour les mettre dans un vase. Je vais prendre ça comme un signe que tu es prêt pour l'engagement, lança Charlotte pas tout à fait innocemment mais sans se départir de son sourire.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
-Le 22 Décembre, répondit-il automatiquement. Il ne se souvenait jamais des dates, que ce soit celle de l'anniversaire de sa mère ou d'un rendez-vous important, mais bizarrement il avait retenu celle-ci. Dans...cinquante trois jours, ajouta-t-il avec un sourire amusé. A plus ou moins deux jours, parce qu'il n'était pas bon en calcul.

Il observa Charlotte placer les fleurs dans un vase et nota de lui en offrir plus souvent pour se rattraper, mais de ne plus les acheter chez Clara Lorgan. Il sourit alors qu'elle lançait, taquine qu'il devait être prêt pour l'engagement. Paradoxalement, lui qui fuyait les responsabilités, n'avait jamais été effrayé à l'idée de s'engager avec Charlotte. Il était encore plus amoureux d'elle qu'au début et était persuadé qu'il l'aimerait encore longtemps. Elle était celle avec qui il passerait le reste de sa vie c'était certain.

-Je dois signer où ? répondit-il sur le même ton, avec un sourire amusé.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Cinquante-trois jours. Cela semblait faisable, décida Charlotte en faisant léviter son vase pour qu'il se pose sur la commode de l'entrée. Elle adressa un sourire à Eliott avant de jeter un coup d’œil à sa tarte dans le four qui cuisait paresseusement. Elle se débrouillait plutôt bien en cuisine mais son four était une machine antique héritée de ses parents qui soit ne cuisait rien, soit cuisait trop et rendait les choses immangeables. Et c'était plus facile de blâmer le four que sa propre inattention, évidemment. Elle retint un immense sourire quand Eliott lui demanda où il devait signer pour s'engager, en réponse à sa précédente remarque et s'appuya sur son comptoir, malicieuse et en même temps un peu nerveuse.

- En bas d'un bail de location, peut-être ?

Elle se redressa et se dirigea d'un pas preste vers le canapé où Eliott était assis, désireuse d'expliciter son point de vue. Elle se laissa tomber juste à coté de lui et attrapa sa main.

- On pourrait emménager ensemble, souffla-t-elle en replaçant une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Prendre un petit truc tous les deux, ça pourrait être bien... Et ça serait plus pratique aussi ! ajouta-t-elle, pour essayer de faire croire que sa proposition n'avait qu'un objectif concret et pas seulement comme objet de pouvoir passer tout son temps auprès d'Eliott.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
-D'un quoi de quoi ? reprit-il en fronçant les sourcils.

Avait-il rêvé ou avait-elle parlé de location ? Est-ce qu'elle voulait qu'ils emménagent ensembles ? L'idée lui plaisait, beaucoup même. Il hésita à lui poser la question, par peur d'avoir mal compris. Ce n'était peut-être pas du tout ce qu'elle voulait, peut-être qu'elle trouverait ça précipité. Charlotte mit fin à ses doutes en s'installant à coté de lui, prenant sa main dans la sienne, avant de lui proposer de prendre un appartement ensemble. Il lui répondit par un immense sourire alors qu'elle se justifiait en disant que ce serait plus pratique.

-Ce serait parfait, répondit-il en glissant une main dans sa nuque pour l'embrasser tendrement. J'ai très envie de vivre avec toi, et pas seulement pour l'aspect pratique.

Il avait du mal à croire qu'ils allaient vraiment s'installer ensemble, mais plus il y pensait plus l'idée lui plaisait, elle lui avait déjà traversé l'esprit à quelques reprises mais à chaque fois il s'était raisonné en se forçant à admettre que c'était trop tôt, qu'il s'emballait trop vite. Il était heureux que Charlotte soit moins trouillarde que lui.

-Je n'arrive pas à croire que tu m'aies devancé sur ce coup...ajouta-t-il avec un sourire amusé.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Le sourire d'Eliott la rassura immédiatement sur ce qu'il pensait de son idée et elle laissa de coté l'angoisse qui avait pu la saisir quand elle lui avait posé la question spontanément. Elle s'efforçait toujours de peser le pour et le contre afin d'agir de manière réfléchie et de pouvoir organiser et rationnaliser tout ce qui l'entourait, elle ne se sentait pas à l'aise sinon. Mais, de manière assez paradoxale, elle avait ces moments de pure spontanéité où elle oubliait toutes ses angoisses et ses questionnements pour agir sans réfléchir, comme la Gryffondor qu'elle était. Généralement, ce n'était pas ses meilleurs moments. Mais parfois, comme maintenant, elle était heureuse d'avoir mis de coté sa raison pour quelques instants.

- C'est vrai ? répondit-elle, ravie, comme pour confirmer ce qu'elle venait d'entendre.

Néanmoins, la réponse d'Eliott à sa propre question fut plus qu'explicite et elle sourit contre ses lèvres, se rapprochant de lui sans même y penser. Entendre qu'il "avait très envie de vivre avec elle" l'emplit de bonheur et illumina sa soirée voire même sa semaine toute entière. C'était des petites phrases qu'Eliott prononçait parfois, Charlie ne savait même pas s'il s'en rendait compte à tous les coups, mais c'était des mots qui restaient gravés dans son esprit et dans son cœur et qui lui faisait plaisir rien qu'en y repensant.

- Tu ne t'y attendais pas du tout ? interrogea-t-elle en riant. Ça prouve au moins que je peux encore te surprendre ! Il est vrai que c'était plutôt l'inverse, d'habitude. Ca sera la première fois que je vis avec quelqu'un, souffla-t-elle. Enfin, avec quelqu'un qui ne soit pas mes parents ou les filles de mon dortoir. Je vis seule depuis que je suis sortie de Poudlard.

Elle n'avait jamais franchi ce pas dans une relation avant, c'était quelque chose d'un peu effrayant, parce que c'était un engagement concret. Mais avec Eliott, c'était quelque chose de naturel, la suite logique de ce qui se passait entre eux depuis des mois. Et elle en était plus qu'heureuse.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
S'il s'y attendait ? Pas vraiment, certainement pas ce soir en tout cas. Il avait été vraiment étonné de la tournure qu'avait pris la soirée mais il en était plus qu'heureux. Il passa un bras autours de la taille de Charlotte qui l'avait rejoint sur le canapé et la serra contre lui.

"Ce sera une première pour moi aussi, je n'ai jamais vécu avec quelqu'un, enfin pas en couple avec quelqu'un."

La seule personne avec qui il avait partagé un appartement était Dylan, et bien qu'elle ait ses qualités, elle était loin d'être un exemple de normalité et "hantait" plus les lieux qu'autre chose. Il avait hâte de découvrir la vie à deux avec Charlotte. Choisir l'appartement, s'installer petit à petit, s'y réveiller le matin. L'idée lui plaisait beaucoup.

"Notre première première fois commune, commenta-t-il avec un sourire, pas vraiment certain que ce qu'il venait de dire ait un sens, mais tant pis. Il adorait l'idée de découvrir de nouvelle choses avec Charlotte, et commençait sérieusement à se demander pourquoi il ne lui avait pas proposé d'emménager ensembles plus tôt. Tu y penses depuis longtemps ?" demanda-t-il avec curiosité.

Il savait que la jeune était un peu plus réfléchie que lui -ce qui n'était, avouons-le, pas très difficile- mais elle le surprenait parfois en révélant une impulsivité toute Gryffondoresque et il se demandait si cette proposition était le fruit d'une longue réflexion ou l'expression d'une envie spontanée.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte posa sa tête sur l'épaule d'Eliott et remonta ses jambes sur le canapé, dérangeant Peanut qui dormait tranquillement sous un coussin. Elle soupira de contentement et ferma les yeux, savourant un moment qui n'était plus arrivé depuis deux semaines. Elle commençait à comprendre à quel point l'absence pouvait peser à quelqu'un, surtout dans un couple. D'habitude, c'était elle qui n'était jamais là, toujours à travailler sans cesse et à rentrer tard et à reporter les rendez-vous. Elle faisait des 'efforts depuis qu'elle était avec Eliott, parce qu'elle avait envie d'être avec lui, mais commençait à comprendre ce que ses ex lui reprochaient.

- Ça ne veut rien dire ! lança-t-elle en riant et en se redressant légèrement quand Eliott parla de "première première fois commune".

Est-ce qu'elle y pensait depuis longtemps ? Oui et non, dans un sens. Elle se laissait rarement guider par une totale spontanéité et avait donc pesé le pour et le contre auparavant mais ne s'attendait sûrement pas à lui demander maintenant, comme ça.

-  J'ai commencé à y penser vaguement quand on a eu nos premiers soucis d'organisation quand tu revenais de Poudlard. J'avais pensé en parler quand tu reviendrais définitivement mais... J'avais pas envie d'attendre.

Elle déposa un baiser dans le creux de son cou et lui adressa un sourire, se blottissant un peu plus contre lui.

-  C'est une décision importante, donc je devais y penser - tout comme toi, j'imagine - mais... Ce n'est pas comme si je t'avais demandé en mariage, lança-t-elle sans savoir pourquoi, dans un rire un peu nerveux.

Ils parlaient souvent de mariage tous les deux, c'était une plaisanterie récurrente depuis le début de leur histoire. Mais dans ce contexte, alors qu'ils venaient de décider d'emménager ensemble - Merlin que cela sonnait encore étrange -  cela avait une résonance toute particulière.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott afficha un sourire amusé quand Charlotte lui expliqua qu'elle avait d'abord songé lui faire cette proposition quand il aurait terminé son remplacement à Poudlard mais qu'elle n'avait pas eu envie d'attendre. L'impatience n'était pas un défaut, il l'avait toujours dit. Il répondit à son sourire et resserra un peu son étreinte autours de la jeune femme alors qu'elle se blottissait contre lui.

Il hocha la tête lorsqu'elle devina qu'il devait y penser lui aussi -depuis un moment à vrai dire- mais fut un peu surpris lorsqu'elle conclut en affirmant qu'elle ne l'avait pas non plus demander en mariage. C'était une blague récurrente entre eux, pourtant. Depuis qu'ils avaient franchi le cap des trois rendez-vous il la menaçait souvent de la demander en mariage, un peu n'importe quand. Mais ils venaient de décider de vivre ensembles, c'était une étape importante. Et l'éventualité d'une demande en mariage, qui avait toujours paru complètement absurde jusqu'à aujourd'hui, ne l'était plus complètement. Après tout il était persuadé de vouloir passer le reste de sa vie avec Charlotte...Alors pourquoi pas ?

"Non, je t'interdis de me devancer pour cette demande là ! protesta-t-il avec humour. Il plaisantait...presque. Et étant donné ta patience légendaire -il lui adressa un clin d’œil- je vais devoir me dépêcher."

Il disait ça pour rire, évidement. Comme d'habitude. Absolument pas pour observer les réactions de Charlotte face à cette éventualité. Du tout.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Cette discussion était une pente glissante, Charlotte en était persuadée. Parce que derrière leurs tons légers et leurs plaisanteries, tout cela avait une dimension bien plus sérieuse que les fois précédentes, que lors de leurs rendez-vous ou de leurs conversations sur l'avenir. Elle se redressa lorsqu'il lui lança qu'elle n'avait pas le droit de le devancer sur cette demande-là et son cœur manqua un battement, sans qu'elle puisse se défaire de son sourire. Il était sérieux, lorsqu'il parlait de se dépêcher ou... ? Charlie se posait véritablement la question et hésitait fortement sur la réponse.

- Je...

Elle ne savait pas quoi dire car elle se rendait compte qu'ils étaient vraiment en train de parler de mariage, en train de parler de se marier et elle n'arrivait pas à savoir si elle était effrayée, euphorique ou au comble du bonheur. Elle scruta les traits d'Eliott avec attention, le cœur battant.

- Est-ce que tu...

... es en train de me demander en mariage sérieusement ? Mais Charlotte ne finit pas sa phrase, brusquement interrompue par la sonnerie du four qui signalait la fin de la cuisson de sa tarte. Elle se leva par réflexe, toujours perturbée par la discussion qu'ils étaient en train d'avoir et relança le four de quelques minutes. Ces quelques actions avaient eu le mérite de lui remettre les idées en place et elle s'appuya sur le comptoir la tête un peu plus froide.

- Je reste quand même plus patiente que toi la plupart du temps !

Voilà, ça c'était un sujet moins glissant. Mais ce qui venait de se passer la taraudait encore , incapable de dire si oui ou non Eliott lui avait fait une sorte de demande.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott comprit au regard de Charlotte qu'elle n'avait pas été dupé par son ton léger et ses grands sourires. Ils étaient engagés dans une véritable conversation à deux degrés et il n'était plus sûr de savoir distinguer ce qui tenait de la plaisanterie de ce qui était sérieux, ni même de savoir ce qu'il voulait. Il n'avait pas eu l'intention de demander Charlotte en mariage, mais plus il y pensait plus il commençait à croire que si, il pourrait bien en avoir envie.

- Est-ce que tu...?

Est-ce qu'il était en train de la demander en mariage ? Non. Oui. Peut-être. Il voulait l'épouser, un jour, c'était certain. Mais il ne pouvait pas faire sa demande ce soir, il n'avait rien prévu, il n'avait même pas de bague, et puis c'était trop tôt et...D'un autre coté, pourquoi attendre ? Il l'aimait, et il voulait passer toute sa vie avec elle, c'était tout ce qui comptait, le reste n'était que des conventions, et il n'avait jamais été très attaché aux protocoles...

Il fut brutalement tiré de ses réflexions par la sonnerie stridente du four. Charlotte se sépara de lui et il l'observa s’éloigner, un peu perturbé par les réflexions qui lui avaient traversé l'esprit. Avait-il vraiment envisagé de demander sa petite amie en mariage, là, maintenant ? Il reporta son attention sur la jeune femme qui faisait remarquer qu'elle était plus patiente que lui la plupart du temps. On pouvait difficilement faire moins patient de toute façon, mais là n'était pas la question.

"Tu préférerais que je sois plus patient ?" lança-t-il avec un sourire qui se voulait désinvolte.

La question n'était toujours pas là. Il s'agissait seulement de savoir si elle voulait qu'il se montre un peu plus patient dans un domaine particulier, qu'il était inutile de préciser.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Qu'est-ce qu'elle préférerait ? Charlotte n'en n'avait pas la moindre idée. Tout simplement parce qu'elle n'avait jamais pensé à l'idée d'épouser Eliott avant ce soir, enfin elle n'y avait jamais pensé concrètement. Le mariage, c'était abstrait, ils étaient ensemble depuis sept mois maintenant, quasiment huit, son coté raisonnable avait tendance à crier que c'était bien trop et que cette conversation n'avait pas lieu d'être avant encore au moins un an. Mais d'un autre coté, elle l'aimait plus que tout, plus qu'elle n'avait jamais aimé aucun des hommes qui avait partagé sa vie jusque là et elle était persuadée que ça serait la même chose dans un an, dans deux ans, dans dix ans, peu importe le temps qu'ils attendaient... Alors, dans cette logique... Pourquoi attendre ? Et malgré ce raisonnement, Charlotte n'arrivait pas à prononcer les mots parce que c'était un bouleversement si important qui venait de s'imposer dans son esprit de manière si brusque qu'elle n'arrivait pas encore à savoir si elle le désirait vraiment ou si c'était le moment qui jouait sur sa volonté. Si elle en avait encore envie à tête reposée, c'est qu'elle avait franchi un cap. Sinon... C'était le bonheur de retrouver Eliott et l'envie de ne plus jamais le quitter ?

- Et bien... Avec cette conversation qui se voulait désinvolte mais qui ne l'était pas, Charlotte était un peu perturbée pour exprimer son avis. Oui et non. Pas la peine de faire dans la précipitation sans réfléchir pour les choses importantes mais sans faire dans l'exagération non plus... Je dirai que tempérer ses ardeurs mais sans se priver, c'est la bonne solution. Aucun sous-entendu derrière ça, bien entendu. Je dis juste qu'il faut être raisonnable dans la vie. Sauf quand ce n'est plus possible et qu'on a envie de faire les choses rapidement dans certains domaines parce qu'on ne peut plus attendre ou qu'il ne sert à rien d'attendre.

Çà voulait dire quelque chose ? Elle ne le savait même pas elle-même.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott fronça les sourcils en écoutant la réponse de Charlotte qui ne voulait pas dire grand chose. Qui ne voulait même rien dire du tout. Il fallait être raisonnable, sauf quand on ne pouvait plus être raisonnable, et tempérer ses ardeurs mais ne pas se priver. Génial. Voilà qui l'aidait grandement. Il finit toutefois par éclater de rire, amusé par la situation. Ils devaient avoir l'air ridicules à se répondre de façon de plus en plus énigmatique en évitant toujours soigneusement le cœur du sujet.

"Tu pourrais faire de la politique avec un discours pareil !" lança-t-il en riant.

Quittant le canapé pour venir s'accouder au comptoir, en face de la jeune fille, il lui sourit avant de se pencher vers elle pour l'embrasser longuement. Il l'épouserait un jour, il en était certain, enfin si elle le voulait bien. Mais elle avait raison, s'ils n'arrivaient pas à en parler sérieusement pour le moment, c'était visiblement parce qu'ils n'étaient pas prêts pour ça.

"Je vais essayer de tempérer un peu mes ardeurs, assura-t-il finalement. De ce coté là, ajouta-t-il avec un sourire entendu, avant de lui voler un nouveau baiser. Alors, où voudrais-tu t'installer ?"

Un projet à la fois, c'était déjà bien assez.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte se passa une main sur le visage lorsqu'Eliott éclata de rire à sa réponse mais elle était plus amusée que fâchée. C'était un charabia incompréhensible, elle en avait conscience. Elle-même ne savait pas ce qu'elle avait voulu dire par là.

- Ton père me donnera des conseils, tu penses ?

Elle se pencha par dessus le comptoir de sa cuisine quand Eliott s'approcha et l'embrassa en retour, fermant les yeux et se laissant aller, oubliant son fourmillement de pensées visant à démêler leur obscure conversation. Elle finit par effleurer la joue de son petit-ami du bout des doigts avant se s'accouder de son coté du comptoir, à coté de l'évier.

- On a tout le temps qu'il faut, utilisons-le, souffla-t-elle avec un sourire et sans sous-entendu pour la première fois de la soirée. Elle sourit lorsqu'il lui vola un baiser et coinça une mèche de cheveux blonds derrière son oreille, ravie de retourner à des sujets qu'elle maitrisait. J'aimerais quitter Dalston, je vis ici depuis cinq ans et j'aime bien mais c'est assez agité. Et surtout pas l'East End, j'ai l'impression qu'on va me sauter dessus à chaque coin de rue, là-bas. Mais pas trop loin du centre-ville... Et Londres, encore, évidemment. Hum... Whitechapel ou Bloomsbury - j'adore ce quartier - ou dans ces coins-là... Et toi, une préférence ?



All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte semblait avoir déjà bien réfléchi à la question, songea-t-il avec un sourire. Eliott grimaça quand elle mentionna que l'East Ends était inenvisageable. Il s'était installé là-bas parce que les loyers y étaient les plus bas, mais avait vite compris pourquoi par la suite. C'était loin d'être un quartier recommandable et même s'il n'avait jamais eu de problème, il préférait effectivement changer de coin.

"J'aime bien Blommsbury, répondit-il, songeur. Nothing Hill est agréable aussi, ou Paddington d'ailleurs."

A force de arpenter Londres en taxi à longueur de journée, il commençait à connaitre assez bien la ville, qui était pourtant immense. Mais cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas fait de courses pour pouvoir se rappeler d'appartements à vendre devant lesquels il serait passé.

"Mais je n'ai pas vraiment de préférences pour le moment" conclut-il avec un haussement d'épaules.

Il fit le tour du comptoir pour rejoindre Charlotte dans la cuisine et l'embrassa à nouveau. Il la souleva doucement pour l'asseoir sur le comptoir et approfondit le baiser, glissant une main derrière sa nuque, l'autre dans ses cheveux et savourant toutes ces sensations qui lui avaient tant manqué.

"Mais je veux une cuisine ouverte" ajouta-t-il avec un sourire après s'être finalement séparé de la jeune femme.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Bloomsbury est vraiment sympa ! Paddington aussi, Covent Garden, South Kensington également... Nothing Hill, ça fait comme dans le film, sourit-elle. Se rendant compte qu'Eliott ne saisirait probablement pas la référence, Charlotte explicita. C'est une comédie romantique, Coup de foudre à Nothing Hill.

Tous ces quartiers étaient sympathiques mais pas forcément les plus bas du marché. Charlie avait un salaire confortable en tant qu'Auror et s'ils payaient le loyer à deux, peut-être pouvaient-ils se permettre d'autres quartiers que leurs quartiers actuels... Il fallait voir, elle n'était pas très renseignée même si elle savait que de toute manière à Londres, rien n'était donné. Elle passa ses bras autour du cou d'Eliott quand il fit le tour du comptoir pour l'embrasser à nouveau et sourit contre ses lèvres lorsqu'il passa ses bras autour de sa taille pour la soulever et qu'elle puisse s'assoir sur le rebord du comptoir. Elle mesurait treize centimètres de moins que lui et cela pouvait en effet avoir quelques désavantages, mais ils s'en accommodaient très bien songea-t-elle tandis qu'il glissait sa main dans ses cheveux.

- Pour le plaisir du comptoir ? demanda-t-elle avec un sourire entendu. Je dois sortir ma tarte, souffla-t-elle en déposant un baiser sur ses lèvres et en redescendant sur le sol. Elle ouvrit la porte du four, attrapa un torchon et en sortit le plat brûlant. Il faudra qu'on voit notre budget aussi, mais pas ce soir, c'est trop sérieux. Mais ce serait bien qu'on ait un bon quartier et un joli appartement, pas trop petit. Un grand salon, une cuisine ouverte donc, précisa-t-elle avec un sourire entendu, et... deux chambres ?

C'était passer d'un sujet glissant à un autre, elle en avait l'impression. Un vrai jeu d'équilibristes ce soir !


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott fronça les sourcils quand Charlotte mentionna un film qui se déroulerait à Nothing Hill. A sa sortie de Poudlard il avait du visionner des dizaines et des dizaines de films pour se faire une culture cinématographique décente -on avait déjà failli le tuer pour avoir oser demander ce que c'était qu'un dark vador- mais il n'avait pas le souvenir d'une quelconque comédie romantique à Nothing Hill. Mais "coups de foudre à Bollywood" l'avait endormi en moins de dix minutes, alors il n'était pas certain de vouloir tenter l’expérience.

"En partie oui..." répondit-il quand elle le questionna sur son soudain amour pour les cuisines ouvertes, effectivement lié aux diverses possibilité offerte par le comptoir.

Il embrassa à nouveau sa petite-amie mais fut interrompu par la sonnerie du four. Il se sépara à contrecœur de la jeune femme pour l'observer sortir du four une tarte visiblement brûlante.

"Ça a l'air délicieux" assura-t-il avec un sourire. Charlotte était décidément bien plus douée que lui en cuisine, ce qui n'était pas bien difficile, certes, quand on savait qu'il était capable de rater un croque monsieur.

Il hocha distraitement la tête alors qu'elle énumérait les qualités de leur futur appartement. Un grand salon, bonne idée, une cuisine ouverte, parfait, deux chambres...Pourquoi deux chambres ? Pourquoi deux chambres maintenant ? Ils n'avaient besoin que d'une chambre. Il dévisagea un instant Charlotte en masquant tant bien que mal sa surprise.

"Deux chambres ? reprit-il d'un ton par-fai-te-ment désinvolte, détendu, tout ça. Pas de panique, du tout, jamais. Tu veux te faire un bureau ? Un bureau, pour une auror. Brillant. Euh, un dressing ?"



Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- C'est une tarte aux légumes et il y a des dés de dinde dedans, j'essaye quelque chose de nouveau fit-elle avec un sourire en démoulant d'un coup de baguette.

Il faut dire qu'en semaine, lorsqu'elle rentrait tard, elle ne prenait pas le temps de cuisiner et était la spécialiste des plats tout faits et à emporter. Et pourtant, elle aimait cuisiner et manger des choses qui ne soient pas dans un carton, cela changeait. Du coup, elle cuisinait le week-end ou lorsqu'elle avait l'occasion de rentrer plus tôt, comme ce soir. Elle cherchait du regard la bouteille de vin qu'elle avait prévu - son plan de travail était un peu désordonné - tout en continuant de parler avec Eliott et en lançant de manière tout à fait innocente l'idée de deux chambres. Elle abandonna la recherche de la bouteille pour regarder Eliott dans les yeux alors qu'il semblait visiblement plus que surpris - et un peu paniqué - par ce qu'elle venait de dire. Honnêtement, Charlotte avait bien conscience que deux chambres dans l'appartement d'un couple pouvait sous-entendre des enfants mais ce n'était pas son idée première. Elle ne voulait pas d'enfants avant ses trente-ans au moins et voyait la deuxième chambre comme quelque chose de pratique, voilà tout.

- Non, ni bureau et ni... Quoique, le dressing, c'est pas mal. Mais je pensais à une chambre d'amis, fit-elle, plus qu'amusée de voir Eliott au bord de la crise cardiaque. Pour mes parents, Allison, tes amis, mes amis, ma famille... Pour les invités, donc. Pourquoi ? demanda-t-elle innocemment en saisissant son plat, sa bouteille de vin et en allant les déposer sur la table. Tu pensais à quoi, toi ?


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Une chambre d'amis. Évidement. Eliott s'autorisa finalement à respirer, et sourit à Charlotte. C'était une bonne idée, en fait. Bon, il n'était pas ravi par l'éventualité d’accueillir les Meyer, mais Charlotte était assez proches de ses parents, il finirait par s'y faire. Et peut-être qu'un jour Mr. Meyer n'essaierait plus de le tuer rien qu'en le regardant. Peut-être.

"Ah oui, deux chambres. Bien sûr."

Cela sonnait tout de suite beaucoup mieux. Il pensait la discussion close mais Charlotte lui demanda à quoi il avait pensé, lui. Il n'allait tout de même pas lui répondre qu'il avait cru qu'elle parlait d'enfants, ils sortaient ensemble depuis un peu moins d'un an, c'était un coup à la faire fuir en courant. Il aimerait avoir un enfant avec Charlotte, un jour, mais certainement pas tout de suite. Pas avant au moins...un moment. Ils auraient bien le temps de parler de ça plus tard, un jour. Ils n'allaient pas aborder tous les sujets importants en une soirée tout de même.

"Oh euh...à rien de particulier...répondit-il maladroitement en suivant Charlotte jusqu'à la table. Rien d'important, ajouta-t-il avec plus d'aplomb. Tu veux que j'ouvre le vin ?"

Changement de sujet parfaitement exécuté. Catastrophe évitée.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte déposa son plat sur la table, la bouteille de vin, chassa Peanut qui s'était endormi en boule sur l'une des chaises et attrapa un couteau pour couper sa tarte de manière à peu près correcte. Bon, elle devait l'avouer, elle taquinait volontairement Eliott en lui demandant ce qu'il pensait mais c'était tout simplement parce que, contrairement au mariage, elle était à l'aise avec le sujet des enfants : elle connaissait sa position là-dessus depuis des années. Elle ne voulait pas d'enfants maintenant, elle voulait se consacrer à sa carrière et trente ans lui semblait un bon âge pour en avoir, voilà tout. Et Eliott avait beau assurer qu'il ne pensait à rien de particulier, Charlie avait bien vu ce qui lui était passé par la tête : il était facile à lire comme un livre ouvert. Et elle trouvait ça mignon en plus.

- Avec plaisir, fit-elle avec un sourire en lui tendant le tire-bouchon.

Si elle était à l'aise avec cette question, Eliott ne semblait pas l'être et ce n'était pas quelque chose à aborder à la légère. Et pourtant, complètement paradoxalement à leur dernière conversation et leurs sous-entendus à peine voilés sur le mariage, Charlotte avait envie de lui demander clairement ce qu'il pensait des enfants, peut-être un peu pour compenser leurs idées floues sur le mariage. Et aussi un peu pour le taquiner aussi, c'est vrai, songea-t-elle en servant son plat avant de s'assoir.

- Tu veux des enfants ? interrogea-t-elle soudainement, sans équivoque.

Hum, peut-être qu'elle pourrait saupoudrer cette conversation de tact, quand même. Il ne s'agissait pas de le faire s'étouffer.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott déboucha la bouteille de vin et remplit leur deux verres avant de s'asseoir en face de Charlotte qui se chargeait de découper la tarte. Il avait aimé le poste d'enseignant à Poudlard plus qu'il ne l'aurait cru mais avait tout de même hâte que ça se termine pour passer plus de soirées avec sa petite-amie. Les soirées qu'ils passaient ensembles, tranquilles dans l'un ou l'autre de leurs appartements étaient ce qui lui manquait le plus. Tranquilles, ou pas d'ailleurs. Alors qu'il portait son verre de vin à ses lèvres pour y goûter, Charlotte lui posa une question qui lui fit interrompre son geste aussitôt. Excellent timming, trois secondes plus tard et il s'étouffait.

Est-ce qu'il voulait des enfants ? Oui, un jour. Un jour lointain, dans un avenir complètement indéfini. Il n'était pas vraiment certain de sa réponse parce qu'il n'était même pas sûr de savoir ce qu'il ferait dans trois mois. Il avait du mal à se projeter sérieusement dans l'avenir. Il était le premier à s'emballer et à prévoir des plans sur quatre-vingt ans, mais quand il s'agissait de parler d'un avenir concret, c'était une autre histoire. Il n'était sûr que d'une chose, à savoir qu'il aimerait avoir des enfants, mais pas maintenant. Il ne savait pas trop quand d'ailleurs.

De toute façon le problème n'était pas tellement de savoir ce que lui voulait, mais de deviner ce que Charlotte voulait. Est-ce qu'elle posait la question parce qu'elle avait envie d'un enfant dans un futur proche ? Ou parce qu'elle avait compris qu'il y avait pensé un instant plus tôt, et que justement elle ne voulait pas d'enfants ? C'était un vrai casse-tête. Il avait droit à un joker ?

"Euh...oui, commença-t-il prudemment, scrutant les réactions de Charlotte à mesure qu'il partait. Un jour précisa-t-il aussitôt. Un jour pas tout de suite, dans un moment...Un long moment, enfin pas trop long non plus, mais un peu. C'était, de loin, la réponse la moins claire de la soirée, ce qui n'était pas peu dire. Et toi ?"

Il aurait dû poster la question avant, il aurait préféré connaitre tout de suite la réponse de Charlotte.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte coupa sa tarte pour se donner une contenance, au bureau, elle faisait tourner sa baguette entre ses doigts, et faire mine d'être détachée même si la réponse d'Eliott lui importait beaucoup. Et s'il disait non, qu'il ne voulait pas d'enfants ? Parce que même si elle n'en voulait pas avant des années, Charlie savait qu'elle voulait être maman un jour, elle n'avait jamais vraiment questionné cela mais c'était aussi parce qu'elle avait toujours eu ce schéma un peu traditionnel en tête, d'un couple et ses enfants. La faute aux contes de son enfance, sûrement. Mais si d'un autre coté, Eliott voulait des enfants tout de suite ou dans les mois à venir alors qu'elle voulait encore attendre au moins sept ans ? Scrutant le visage de son petit-ami à la recherche du moindre indice, elle fut soulagée par sa réponse. Certes, ce n'était pas la réponse la plus claire du monde mais l'idée était là : des enfants un jour, pas maintenant, mais un jour.

- J'en veux aussi, assura-t-elle avec un sourire. Mais je veux me consacrer à mon travail pour le moment et je ne suis pas prête du tout de toute manière, alors ça attendra quelques années je pense. Trente ans, ça me semblait bien...

Elle prit un morceau de tarte et constata avec satisfaction qu'elle était bonne, avant de relever la tête vers Eliott, un sourire un peu timide aux lèvres.

- C'est la première fois qu'on parle de choses aussi sérieuses sérieusement... Qu'on parle d'avenir, en fait.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 382

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott s'autorisa à respirer de nouveaux, et même à sourire, en entendant Charlotte répondre à peu près la même chose que lui, quoique de façon beaucoup plus claire. Des enfants, oui, mais pas tout de suite. Elle ne se sentait pas prête, et lui non plus, du tout même. Trente ans c'était bien, c'était loin, mais pas trop.

- Trente ans c'est parfait, répondit-il, rassuré, avant de gouter un morceau de tarte. C'est délicieux ! assura-t-il avec un sourire.

Leurs futurs enfants ne seraient donc pas condamnés aux croque-monsieur brûlés et pâtes trop cuites. Et puis peut-être que d'ici-là il se serait amélioré en cuisine, il pouvait toujours espérer. Il répondit au sourire timide de Charlotte par un sourire plus franc. C'était effectivement la première fois qu'ils parlaient d'avenir ensemble, en ce qui le concernait c'était probablement la première fois qu'il parlait d'avenir en général. C'était le genre de choses qu'il détestait d'habitude, planifier, organiser, prévoir, mais bizarrement aujourd'hui il trouvait ça plutôt agréable.

- J'aime bien, répondit-il sans se départir de son sourire. Je crois que tu as réussi à faire de moi un homme raisonnable. Ce qui n'était pas peu dire. Tu voudras un chien ou un chat ? lança-t-il avec un éclat de rire.

Oui parce qu'une fois qu'on avait la maison, le couple, et les deux enfants, il fallait le fidèle compagnon pour compléter le cliché.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Ravie de voir que leurs opinions s'accordaient sur leur vision de l'avenir et des enfants, Charlotte décrocha un grand sourire à Eliott tandis qu'elle coupait un bout de sa tarte aux légumes, la recette de son père. Cela pouvait paraître un peu étrange de prévoir son avenir pour dans sept ans, mais Charlotte avait toujours aimé planifier sa vie, dans les moindres détails. Elle s'était toujours dit qu'elle aurait des enfants vers la trentaine, après avoir mené une carrière. Sa nomination en tant que lieutenant était arrivée plus tôt que prévu mais il lui restait encore à faire ses preuves et à s'imposer au sein du BDA, à montrer à ses supérieurs qu'ils ne s'étaient pas trompés en la nommant Lieutenant.

- Un homme raisonnable ? demanda Charlotte, malicieusement. Je ne demande qu'à voir ça... fit-elle avec un sourire en coin.

Elle effleura la jambe d'Eliott avec son pied de manière tout à fait innocente avant de relever les yeux vers lui.

- Il y a déjà Peanut, lança-t-elle en désignant la grosse boule de poils orange vautrée sur son canapé tel un strangulot sur son rocher. Mais j'aime bien les gros chiens, mais il faut un grand jardin.

Elle prit une gorgée de vin, sans se départir de son sourire.

- Ce n'est pas très rock n'roll comme vie, quand même..


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

De l'art de se mettre en ménage [Eliott]

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» plan pour mettre fin à l’ exclusion de la Diaspora haïtienne et de l’arrière-pay
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Inutile de mettre les points sur les I
» vous aimer les puzzles??? a mettre dans vos favoris
» [QUESTION]Comment mettre un livre d'or en php?[réglé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-