AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Rencontre professorale [Daisy & Samaël]

Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
11 novembre 2007

Samaël annota rapidement ce que son maître de stage venait de lui dire avant de réduire son parchemin et sa plume pour les ranger dans l'une des poches de sa blouse. C'était l'heure du déjeuner, il avait une demi-heure devant lui avant de rejoindre le Médicomage Hellsoft pour qu'il lui montre de nouveaux cas de patients, il ne pouvait pas dire que son stage était inintéressant, au contraire, il était passionnant, il apprenait beaucoup, il aimait ce qu'il apprenait et il admirait la patience que montrait son mentor avec les patients, il prenait bien le temps de tout leur expliquer et Sam se demandait si lui même, serait capable d'en faire de même, il apprenait bien sûr mais ne retenait pas grand chose, son esprit toujours tourné ailleurs, systématiquement. Il avait beaucoup de mal à se concentrer à ne pas penser à lui malgré la drogue censée l'aider, au début, sa fonctionnait plutôt bien, il se sentait bien mais il s'était récemment rendu compte qu'il devait augmenter un peu les prises pour tenir, il n'avait pas osé demander une autre substance à Ben, il ne savait pas l'effet que cette dernière aurait sur lui et il était hors de question qu'il devienne accro, non, il n'était pas accro, il avait juste du mal à vivre sans ça. Il ne tenait pas, il n'assumait pas ses erreurs, il ne voulait pas les assumer, il ne voulait pas se regarder dans le miroir, il était trop lâche pour ça, c'était tellement plus simple de se rendre euphorique.

Il avait pourtant entendu ce qu'Alicia avait à lui dire mais ça ne changeait strictement rien à la situation, il n'allait pas se faire virer parce que personne ne serait au courant parce qu'il ne consommait pas à l'hôpital, il n'était pas non plus devenu totalement inconscient, il faisait attention quand même, il savait que ce qu'il faisait n'était pas très légal mais il s'en moquait, tout comme il se moquait de rater son année, ce n'était qu'un an après tout, il pouvait toujours recommencer l'année d'après. Il n'y avait aucune urgence, tout était sous contrôle. Il se rendit dans le hall de Ste-Mangouste pour rejoindre la salle de pause lorsqu'une silhouette familière, il fronça légèrement les sourcils et s'approcha de la personne, un léger sourire aux lèvres lorsqu'il la reconnu enfin.

"Professeur Mason ? Si je m'attendais à vous voir ici."

Il passa une main dans les cheveux un peu mal à l'aise, oui si il avait su qu'il la verrait aujourd'hui, il aurait sûrement soigné son apparence, il aurait commencé par se raser et par prendre un peu de repos parce que les cernes qu'il avait sous les yeux n'étaient pas très esthétiques, sans doute causées par le manque de sommeil dû aux fêtes et à sa consommation illicite, il aurait ensuite essayé de reprendre un peu de poids, celui qu'il avait perdu depuis sa séparation d'avec Théo, il lui aurait sans doute fallut plusieurs semaines pour qu'il reprenne bonne figure mais finalement son état pouvait parfaitement être mis sur le dos de ses études prenantes. Il se redressa alors légèrement et accentua son sourire.

"Comment allez-vous ? J'espère que rien de grave vous amène ici."

Une moue légèrement inquiète se grave sur le visage du jeune homme, il espérait que tout allait bien pour le professeur Mason, il l'aimait beaucoup, elle avait été une directrice de maison parfaite et la vie serait vraiment cruelle si elle éprouvait l'enseignante.




Daisy MasonDirectrice de Poudlardavatar
Messages : 3281

Voir le profil de l'utilisateur
Qui avait dit que l'attente était lente aux consultations de Sainte-Mangouste ? Certes, Daisy n'était là que pour faire renouveler une ordonnance en urgence et elle attendait déjà depuis une heure et demie mais elle avait eu l'occasion de croiser une dizaine d'anciens élèves et elle en avait été ravie. Elle avait longuement pris des nouvelles de chacun d'eux et était de bonne humeur en tournant la page d'un vieux Sorcière-Hedbo écorné laissé à la disposition pour les patients qui attendaient. Son mari Wendell faisait du diabète et venait tout juste de se rendre compte qu'il n'avait presque plus de potion de traitement et leur Médicomage habituel, qui possédait un cabinet du coté magique de Bristol était en vacances. Et comme Wendell n'avait pas pu prendre sa journée, Daisy était partie plus tôt du Ministère pour faire la queue et faire renouveler l'ordonnance.

Elle était en train de relire l'article consacré au mariage d'Harry Potter quand son nom fut enfin appelé et elle fut accueillie par un Médicomage charmant qui eut néanmoins un peu de mal à lui accorder ce renouvellement étant donné que l'ordonnance n'était pas à son nom. Ce ne fut que vingt-minutes plus tard que Daisy put repartir avec son nouveau parchemin et soulagée de pouvoir passer à l'apothicaire. La maladie de Wendell avait été diagnostiquée il y a quelques années mais il avait encore du mal à la gérer, rechignant à abandonner les produits sucrés. Et comme il était seul à la maison la plupart du temps, il n'y avait personne pour le réprimander et pour lui dire de faire attention. Il n'y avait pas de remède à cette maladie qui touchait aussi bien les moldus que les sorciers et Wendell devrait donc faire avec toute sa vie et apprendre à gérer son traitement mieux que ça. Elle était sa femme, pas sa mère, songea Daisy en refermant son manteau. Elle releva les yeux en entendant quelqu'un s'approcher d'elle et un sourire naquit naturellement sur son visage en reconnaissant Samaël Smith.

Ayant été sa directrice de maison, elle savait parfaitement que Monsieur Smith avait voulu s'orienter vers la Médicomagie et elle avait eut vent de son admission à Sainte-Mangouste en septembre mais ne s'attendait pas forcément à le croiser ici : avec les jours de cours à l'université, elle savait que la jeune génération n'était plus formée par les institutions à plein temps. Ils avaient des remontées assez mitigées au DOM, beaucoup critiquant la réforme vis à vis de l'emploi du temps des élèves qui étaient surchargés. D'ailleurs, il lui suffisait d'observer son ancien élève pour que son sourire se fane. Il avait maigri et n'avait vraiment pas bonne mine, il semblait épuisé. Soucieuse, Daisy fronça les sourcils. Elle avait toujours prêté attention à tous ses élèves mais ses Poufsouffle bénéficiaient évidemment d'un soin particulier. Ils arrivaient à Poudlard alors qu'ils n'avaient que onze ans et voir ces petits réveillait l'instinct maternel de Daisy, elle devait le dire. Elle couvait ses élèves, s'attacher à toujours les soutenir et à leur offrir une présence réconfortante. C'est pour cela qu'elle était toujours peinée de les voir s'en aller, surtout qu'ils ne donnaient pas toujours de nouvelles alors qu'elle aurait aimé savoir comment se déroulait leur vie finalement et quels adultes ils étaient devenus. Et Samaël Smith était encore un élève trop proche de Poudlard pour qu'elle puisse se défaire de l'affection qu'elle avait pour lui : elle l'avait vu grandir et mûrir, alors qu'il était arrivé jeune et effrayé à l'école. C'était un plaisir de voir l'adulte qu'il tendait à devenir et elle ne pouvait que s'inquiéter de le voir ainsi.

- Oh, rien du tout ! fit-elle en agitant la main. Juste un renouvellement d'ordonnance qui n'est même pas pour moi. Et vous, Monsieur Smith, comment allez-vous ? Vous me semblez fatigué ! Votre stage se déroule bien ? J'espère vraiment que ce n'est pas trop difficile, même si je me doute bien que vous y arriverez, vous êtes un vrai Poufsouffle ! Elle lui adressa un sourire réconfortant. Il ne faut pas sacrifier votre sommeil, vous savez, c'est trop important ! Un peu de loisirs ne nuira pas à votre carrière, je peux vous l'assurer !



Merci Irving
Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Samaël laissa échapper un soupir de soulagement lorsque son ancienne directrice de maison dissipa ses doutes quant à sa présence à Ste Mangouste. Un simple renouvellement d'ordonnance, son sourire s'agrandit à nouveau alors que le professeur Mason commençait un flot de question pour savoir comment il allait et ce qu'il devenait. Il avait toujours adoré la façon dont elle les couvait, ils avaient été ses petits Poufsouffle, c'est aussi ce qui avait donné l'impression à Sam d'être chez lui à Poudlard, vraiment chez lui, là où personne ne le jugeait sur son passé parce que personne ne le connaissait.

"Je vais très bien merci, légèrement fatigué mais ça va. Ce n'est pas aussi évident qu'il n'y paraît surtout avec l'université en parallèle, cela donne une masse de travail plus conséquente. Mon stage se passe à...."

Il n'eut malheureusement pas le temps de terminer sa phrase puisqu'une voix l'interpella, son sourire se figea légèrement et il se retourna pour faire face à son maître de stage qui l'interpellait, ils devaient se retrouver dans une demi-heure logiquement, il ne voyait pas trop ce qu'il avait à lui dire qu'il ne pouvait pas dire devant les autres, lorsqu'il vit le rouleau de parchemin entre ses mains. Il comprit et se figea légèrement.

"Monsieur Smith, vous tombez bien, j'ai votre compte-rendu d'il y a quinze jours. Ce n'est pas fameux, vous m'avez habitué à beaucoup mieux, déjà le dernier n'était pas aussi bon que vos travaux de début d'année. J'espère que pour le prochain vous aurez retrouvé votre inspiration. Bien, je vous retrouve dans une demi-heure."

"Merci Monsieur, à toute à l'heure."

Samaël jeta un léger coup d'oeil à son travail, le plia et le cacha dans sa poche sans y prêter plus d'attention. Il n'avait pas besoin de relâcher le pied malgré ce que disait son ancienne enseignante, c'était même plutôt le contraire, il aurait mieux fait de travailler un peu plus sérieusement et de rendre de meilleurs travaux, il avait quinze jour pour faire le prochain mais il ne le travaillerait pas plus que le dernier parce qu'il n'avait pas la force de rester derrière un bureau à faire fonctionner son cerveau puisque inlassablement, il ressasserait les mêmes choses. Théo, leur rupture, ses erreurs, oublier. Il reporta alors son attention sur le professeur Mason.

"Désolé, nous avons été interrompu. J'ai appris que vous aviez intégré le DOM. Poudlard ne vous manque pas trop ?"

Détourner l'attention pour ne pas parler de lui, c'était le secret de la réussite, il força un nouveau sourire à étirer ses lèvres. Légèrement tremblotante, il sentit également sa main commencer à trembler, il s'empêcha de soupirer ou de montrer une quelconque gène continuant de sourire comme si de rien était, comme si le manque ne commençait pas déjà à se faire sentir. Ce n'était pas vraiment normal ça par contre, il aurait dû pouvoir tenir jusqu'à la fin d'après-midi encore. Mais il n'était pas encore temps de s'inquiéter, il devait paraître parfaitement normal et feindre le bien-être avant que Daisy Mason ne remarque quoique ce soit d'inhabituel.




Daisy MasonDirectrice de Poudlardavatar
Messages : 3281

Voir le profil de l'utilisateur
Les retours sur l'université n'étaient pas toujours très positifs, il était vrai. En dehors des traditionnelles critiques de la part des enfants - enfin, des jeunes adultes - qui connaissaient déjà le monde moldu du fait la plupart du temps de leurs parents, le problème qui remontait le plus était celui de l'emploi du temps. Les étudiants étaient déjà très chargés s'ils faisaient un apprentissage en parallèle et l'université alourdissait considérablement leur emploi du temps. Mais Daisy était persuadée que les choses allaient s'améliorer, c'était la première année, le système tâtonnait encore, le Ministère, les entreprises et l'université allaient trouver un bon mode de fonctionnement qui ne surchargeait pas les étudiants. Peut-être que les heures d'apprentissage en entreprise baisseraient, même si cette idée ne plaisait pas du tout aux formateurs qui avaient dû adapter leur programme à l'université, rallongeant ainsi la durée des apprentissages étant donné que les jeunes n'étaient plus à plein temps sur leur lieu de travail. Mais Daisy était persuadée que dans trois ans, les nouveaux adultes sur le monde du travail sera très bien formés et très performants grâce à leurs apprentissages, ce qui compenserait le temps qu'ils n'avaient pas passé auprès de leurs formateurs. Elle croyait en ce projet et elle croyait au MIM.

- Oui, beaucoup d'étudiants se plaignent de la masse de travail. Je pense que des aménagements vont devoir être faits, pour les horaires aussi, peut-être.

Une voix appela Monsieur Smith et interrompit leur conversation. Patiente, Daisy regarda ailleurs mais ne put s'empêcher de saisir des brides de la conversation. Bon, elle avait peut-être écouté un petit peu. Un tout petit peu. Juste un petit peu. Mais elle était curieuse, aussi ! C'était l'un de ses défauts, elle le savait, c'était un vilain défaut mais c'était ainsi. Ainsi, les deux derniers devoirs de Monsieur Smith n'étaient pas excellents. C'était dommage, mais cela arrivait à tout le monde d'avoir une baisse de régime, surtout qu'il semblait fatigué. Quelques jours de vacances et tout allait mieux ! Plus qu'un mois et c'était les vacances de Noël ! Monsieur Smith devait être déçu par sa note étant donné qu'il regarda fugacement son devoir. Enfin, s'il avait une note et pas seulement une appréciation. Daisy avait trop de réflexes professoraux, depuis le temps qu'elle enseignait.

- Le DOM est un endroit fantastique, j'adore y travailler ! J'ai commencé ma carrière au Ministère au Bureau de Désinformation avant d'enseigner et j'adorais cet endroit et travailler avec les moldus et les autorités moldues. Le DOM va beaucoup plus loin et c'est vrai que j'aime énormément y travailler et ce que j'y fais.

Le temps passait extrêmement vite tant elle était passionnée par son travail. L'environnement était stimulant et elle revenait à son premier amour, celui qui l'avait fait quitter le monde moldu et entrer au Ministère de la Magie. Elle était plus que reconnaissante au Ministre Fiennes de lui avoir offert cette option et de lui avoir permis de faire ce travail.

- Mais Poudlard me manque, mes élèves me manquent et mes collègues aussi, je dois le dire. Je n'ai même pas encore rencontré les nouveaux première année, pour vous dire ! J'aime enseigner et je pense que cela me manquerait si mon travail au DOM n'était pas temporaire.

Ce rythme de travail plus traditionnel convenait plus à Wendell qui appréciait de la voir tous les soirs à la maison mais Daisy savait que ses élèves et enseigner lui manquerait trop. Elle adorait son travail au DOM et aurait aimé y rester encore longtemps mais paradoxalement, Poudlard lui manquait trop pour qu'elle reste trop longtemps au Ministère. C'était une situation un peu compliquée. Elle adressa un sourire à Monsieur Smith en constatant qu'il avait vraiment mauvaise mine. Un peu soucieuse, Daisy fit néanmoins le choix de ne pas l'embêter plus avec ça. Après tout, la Médicomagie était une filière difficile, tout le monde le savait, même si elle ne doutait pas du fait que son ancien élève puisse réussir avec brio s'il s'en donnait les moyens.

- Vous avez revu d'anciens camarades, depuis votre sortie ? Monsieur Nott, Monsiuer Peterson, Monsieur Maxwell, Miss Lorgan ou Miss Scott ? Je n'ai pas de nouvelles d'eux, c'est bien dommage ! Vous savez comment ils vont ?



Merci Irving
Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Samaël acquiesça silencieusement alors que son ancienne enseignante lui expliquait sa joie de travailler au DOM tout comme le fait qu'enseigner lui manquait. Pour lui, il n'y avait pas de doute que Daisy Mason était faite pour l'enseignement. Elle avait la patience et la gentillesse à toute épreuve. Il avait toujours été fasciné par la façon qu'elle avait d'arriver là où elle voulait sans hausser le ton ou sans se montrer désagréable. Il n'y avait pas à dire son ancienne directrice de maison représentait parfaitement les Poufsouffle. Un léger sourire vint étirer ses lèvres avant qu'il ne se fane légèrement quand elle lui demanda des nouvelles des ses camarades.

"Hum... Je suis en colocation avec Aaron Finnigan et Juliet Wilson, donc j'ai régulièrement des nouvelles. Pour Jack et Katy, mis à part qu'ils suivent certains de mes cours. Il me semble qu'ils vont bien. Aux dernières nouvelles, ils étaient encore ensemble. Pour ce qui est de Damien, il va bien. Je le vois assez régulièrement, il est égal à lui même je dirais, un léger sourire étira à nouveau ses lèvres. J'ai également revu Kelsey, son ton se fit plus grave et il perdit tout sourire. Pour être honnête, elle n'allait pas très bien. Elle a eu quelques ennuis mais je crois que ça va mieux maintenant. Elle travaille comme danseuse mais cela n'empêche que je m'inquiète un peu pour elle. Quant à Théo et bien... il est apprenti Oubliator et je ne sais pas. J'imagine qu'il va... bien. Enfin, je l'espère."

Il avait légèrement baissé le regard. Théo était un sujet sensible, il espérait sincèrement qu'il allait bien mais comment cela se pouvait-il réellement après ce qu'il lui avait fait ? Il ne devait pas penser à ça, c'était beaucoup trop douloureux. Il préférait se concentrer sur des choses beaucoup plus futiles.

"Mais si vous travaillez au DOM, vous devez sûrement voir Aaron souvent non ?"

Mieux valait parler de choses moins personnelles. Il ne voulait pas que son enseignante se doute de quelque chose. Ni qu'elle s'inquiète plus qu'il n'aurait fallu. Il aurait été bien embêté après si elle commençait à poser des questions assez dérangeantes.




Daisy MasonDirectrice de Poudlardavatar
Messages : 3281

Voir le profil de l'utilisateur
Daisy sourit en apprenant que son ancien élève était en colocation avec Miss Wilson et Monsieur Finnigan. Elle n'aurait pensé qu'ils étaient amis, elle n'avait pas souvenir de les avoir vus ensemble à Poudlard mais Daisy savait très bien que les professeurs étaient loin de tout savoir sur leurs élèves, même en passant sept années à leurs cotés. Il y avait des liens qu'ils ne pourrient jamais soupçonner et des histoires qu'ils ne devineraient jamais. C'était un bien dans un sens, ils n'étaient pas là pour les espionner mais d'un autre coté, parfois, ils auraient pu apporter un soutien bienvenue. Daisy avait toujours affirmé ouvertement qu'elle était prête à recevoir les élèves s'ils avaient besoin de parler, toutes maisons incluses, et avait ainsi recueilli de nombreuses confidences d'adolescents au fil de sa carrière, principalement des Poufsouffle en fait. Parfois, elle essayait de les faire parler pour les aider mais ils ne se montraient pas toujours réceptifs, ils n'avaient pas envie de parler à une enseignante et c'était dommage car elle aurait vraiment voulu les aider. L'année dernière, elle s'était fait beaucoup de soucis pour Miss Lorgan mais n'avait jamais réussi à savoir ce qui taraudait son élève. Danny Sneals, Théo Nott, Artémis Nott, Kelsey Lorgan, Marianne Wolf... Tant d'enfants qu'elle avait vu grandir, qu'elle voyait grandir et pour qui elle s'était ou s'inquiétait. Elle avait consolé Katy Scott pendant des années après chaque rupture avec Monsieur Maxwell, avait encouragé Monsieur Sneals à prendre des initiatives, avait essayé de pousser Miss Lorgan dans la voie des études. C'est aussi pour cela qu'elle aimait enseigner : pour aider ses élèves à grandir.

- Oh, fit-elle nerveusement quand Monsieur Smith confia que Miss Lorgan n'allait pas très bien. Elle avait souri à la mention de tous les autres mais une ride d'inquiétude apparu sur son front à cet instant précis. J'espère qu'elle a quelqu'un sur qui se reposer, souffla Daisy, plus pour elle-même qu'autre chose. Elle enverrait un hibou à Miss Lorgan dès son retour à la maison, afin de prendre de ses nouvelles. Si vous la croisez, passez lui mes salutations, reprit-elle à l'adresse de Monsieur Smith. Je suis heureuse que vous vous voyiez encore, c'est important de pouvoir compter sur quelqu'un, surtout quelqu'un comme vous ! affirma-t-elle en souriant.

Monsieur Smith avait été un enfant timide mais il était devenu quelqu'un de droit et honnête, une personne sur qui on pouvait compter et Daisy était très fière du chemin qu'avait accompli son ancien élève. Elle était très fière de tous ses élèves, de toute manière.

- Vous n'avez plus vraiment de nouvelles de Monsieur Nott ? s'enquit-elle gentiment. C'est dommage, vous qui étiez si bons amis ! On perd souvent la trace des gens après Poudlard, moi-même je n'ai presque plus de contacts avec mes amis de l'époque. Mais il n'est jamais trop tard pour faire machine arrière ! affirma-t-elle avec enthousiasme. Cela ne fait pas si longtemps !

Le fait d'avoir quitté le monde magique pour quelques années afin de vivre complètement dans le monde moldu n'avait pas non plus aidé Daisy à garder le contact avec ses anciens camarades. Ils étaient venus à son mariage et ils s'envoyaient des cartes de vœux de temps à autres mais cela s'arrêtait là : ses nouvelles amitiés s'étaient nouées dans le milieu professionnel.

- On se croise plus qu'autre chose en réalité, avoua Daisy. Le DOM est un grand Département avec plusieurs rayons d'actions mais il faudrait que je prenne le temps d'aller lui parler, en effet, admit-t-elle jovialement.

Aaron Finnigan n'était pas un Poufsouffle mais il avait fait Étude des Moldus et avait été le président du club des Moldus et Daisy avait toujours vu en lui un élève sérieux et travailleur, impliqué dans ce qui le passionnait.



Merci Irving
Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Samaël hocha la tête lorsque son ancienne enseignante lui demanda de passer le bonjour à Kelsey lorsqu'il la reverrait. Si il la revoyait d'ailleurs. Rien n'était moins sûr. Il avait décidé de faire plus attention à ses proches et notamment à la jeune femme mais si elle ne voulait pas de son aide, il ne pourrait pas la forcer. Il n'avait pas l'intention de s'immiscer dans sa vie contre son gré, il n'aimait pas qu'on le fasse dans la sienne donc il n'insisterait pas auprès de Kelsey. Il esquissa un sourire gêné sous le compliment du professeur Mason et détourna le regard. Il ne méritait pas autant d'éloges. Déjà, la dernière fois qu'il avait vu Kelsey, elle lui avait plus ou moins dit la même chose. A croire que tout le monde le voyait comme quelqu'un de bien, incapable de faire du mal à qui que ce soit. Et pourtant. Il y avait eu tellement de personne déçu et blessé par son comportement. Zacharias dans un premier temps, puis Théo et enfin Juliet. Juliet qui voulait se mêler de tout, qui croyait tout savoir. Mais elle ne savait rien. Rien du tout.

Il esquissa un nouveau sourire de façade et hocha distraitement la tête. Le professeur Mason avait toujours était de bon conseil mais cette fois ci, elle se trompait. Il était trop tard, il n'y avait pas de marche arrière possible avec Théo. Ils avaient été trop loin. Il avait été trop loin et avait causé trop de torts. Pourtant, il ne contredit pas son enseignante, il ne voulait pas lui faire de peine. C'était sans doute mieux qu'elle reste dans l'illusion et qu'elle se souvienne de leur amitié sans en savoir plus. Après tout, eux qui étaient si proches, comment expliquer qu'ils ne se parlaient plus à présent ? C'était le genre de chose qui amenait les questions et Sam ne voulait pas de questions. Il ne pouvait rien dire, il ne pouvait rien expliquer. Ce n'était pas son secret, ce n'était plus rien pour lui. Du moins, il laissait penser que ça ne voulait plus rien dire. Mais c'était faux, il souffrait chaque jour un peu plus que le précédent. Un nouveau sourire de façade étira ses lèvres tandis qu'ils abordaient Aaron. Mais encore une fois, il se contenta de garder le silence. Il jeta alors un furtif regard sur sa montre et releva la tête.

"Je suis désolée professeur, je vais devoir y retourner. Ce fut un plaisir de vous revoir et de discuter avec vous. Portez vous bien et à bientôt j'espère."  

Son sourire se fit plus franc sur ses dernières paroles puis sur un dernier mouvement de tête, il tourna les talons et rejoignit l'étage où l'attendait son tuteur pour la suite de la journée.

Fin pour Sam




Daisy MasonDirectrice de Poudlardavatar
Messages : 3281

Voir le profil de l'utilisateur
- Le plaisir était réciproque Monsieur Smith, assura Daisy avec un sourire sincère. Prenez bien soin de vous !

Daisy observa son ancien élève s'éloigner avec un avis mitigé sur cette rencontre : d'un coté, elle était toujours heureuse de revoir d'anciens élèves mais de l'autre, Monsieur Smith ne lui avait pas semblé particulièrement en forme aujourd'hui, ou bavard. Pas qu'il soit particulièrement volubile, il avait été d'ailleurs un enfant plutôt timide mais il ne semblait pas forcément très heureux. Enfin, se raisonna-t-elle, elle devait se faire des idées, il n'y avait pas de raisons. Peut-être que c'était juste le poids du travail qui lui pesait, la Médicomagie était une carrière difficile et exigeante. Et puis le rythme était forcément différent de Poudlard : ils étaient protégés et chouchoutés dans le château durant sept ans puis on les poussait brusquement dans le monde des adultes en leur intimant de se débrouiller seuls, ce n'était pas forcément facile. Mais Daisy avait foi en ses élèves, elle avait toujours eut foi en eux d'ailleurs, et était certaines qu'ils se débrouilleraient très bien. C'était juste une question de temps d'adaptation. Et malheureusement, même si ce n'était pas le cas, elle ne pouvait plus y faire grand-chose désormais : Poudlard était terminé.

RP TERMINE



Merci Irving
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Rencontre professorale [Daisy & Samaël]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les joies de la famille... ♥ [Daisy]
» Daisy veut venger la mort de sa mère
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» Samaël Akiam [Padawan]
» DAISY CANICHETTE ABRICOT 10 ANS REFUGE 4 PATTES NIMES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Sainte-Mangouste,-