AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 All I want for Christmas [OS de Noël]

Margot AdamsonAncien personnageavatar
Messages : 1956

Voir le profil de l'utilisateur
25 décembre 2007
  
Le tissu lourd de la robe vert émeraude de Margot lui tomba autour des chevilles. D'une main agile, elle noua la ceinture bordeaux autour de sa taille et tournoya sur elle-même face au miroir. Parfait, songea-t-elle avec satisfaction, une touche de maquillage doré et elle représenterait parfaitement l'esprit de Noël. Margot avait toujours aimé être au château à cette époque de l'année. Poudlard était plus magique que jamais lorsque l'école était sublimée par les décorations, que les armures chantaient des cantiques et que même le Baron Sanglant perdait quelque peu son air sinistre. Élève, elle avait toujours admiré la façon avec laquelle le professeur Dumbledore se fondait dans l'esprit de Noël - il fallait bien avouer qu'il correspondait plutôt bien à l'image du père Noël, ce qui n'était pas réellement son cas. En tant que directrice, elle avait donc estimé que son rôle était de rester au château pendant le soir du réveillon pour tenir compagnie aux quelques pauvres âmes qui n'avaient pu rejoindre leurs familles et pour maintenir un peu de vie dans le château déserté. Elle avait déjà fêté Noël avec son fils la veille, et recommencerait plus tard avec Alastair.
 
Un petit sourire illumina furtivement son visage à la pensée de son amant. Son intuition à propos d'Alastair s'était révélée bonne, et elle ne regrettait pas une seconde d'avoir décidé de tenter quelque chose avec lui. C'était un homme charmant et intéressant, avec lequel elle avait beaucoup d'affinités, même si leurs fonctions respectives restreignaient quelque peu la fréquence de leurs rencontres. Ce n'était pas toujours facile d'être directrice de Poudlard, mais Margot estimait qu'elle s'en sortait plutôt bien, et ses craintes de l'an passée s'étaient envolées. Le système de correspondants mis en place avec les directeurs de Beauxbâtons et Salem semblait fonctionner et plaire à la majorité des élèves, ce qui était de bonne augure pour les relations entre les trois écoles. Pour finir, aucun serpent géant ne se baladait dans les canalisations et aucun mage noir n'était encore revenu d'entre les morts depuis septembre, et le staff semblait dépourvu de mardoliens. Bref, tout allait pour le mieux, ce qui était assez surprenant pour une école qui était connu pour rassembler le plus haut taux d'aventures et de désastres du monde. Mais Margot n'allait pas s'en plaindre, gérer les parents d'élèves et les adolescents turbulents avec les conseils précieux du Choixpeau Magique était déjà bien assez de travail.
 
Le Choixpeau Magique s’était avéré être un collègue de travail tout à fait charmant. Il lui composait à l’occasion de charmantes chansons toujours très utiles, car il semblait toujours y avoir un message caché que les tableaux des anciens directeurs s’empressaient de décoder en un joyeux brouhaha. Lorsqu’ils souhaitaient avoir des discussions privées, il arrivait même à Margot de poser le Choixpeau sur sa tête. C’était un mode de communication particulièrement intime car elle entendait ses paroles directement dans sa tête, comme dans ses souvenirs de la Répartition, bien des années auparavant. Margot n’était plus une petite fille depuis fort longtemps et elle sentait parfois le poids des années peser sur ses épaules, mais coiffer le Choixpeau lui permettait de regagner sa jeunesse pour quelques instants. Elle se sentait mise à nue devant l’objet magique ancestral, qui pouvait caresser son esprit pour y lire la moindre de ses pensées, fouiller le fin fond de son âme de Serpentard… Ses plus sombres secrets étaient ainsi exposés aux yeux de l’Illustre Choixpeau Magique de Godric Gryffondor, et pourtant Margot n’était pas embarrassée, car elle savait que le Choixpeau l’appréciait. C’était assez étrange, d’ailleurs, elle qui n’appartenait pas à sa maison de cœur contrairement à Minerva. Quoi qu’il en soit, le courant passait bien entre eux, c’est pourquoi Margot n’hésita pas à regagner son bureau et à venir tournoyer devant l’objet millénaire pour qu’il approuve sa tenue. Le miroir de la directrice était quelque peu capricieux depuis qu’elle l’avait malencontreusement aspergé de l’une de ses potions, et elle avait besoin d’un avis.

« Choixpeau, mon beau Choixpeau, qui est la plus belle des enseignantes du royaume ? », s’exclama Margot en plagiant l’un de ses contes moldus préférés.

« Le professeur Mason, ma reine », répondit le Choixpeau d’un air goguenard.

« C’est parce qu’elle est plus jeune, n’est-ce pas ? Tss ! Pour la peine, je m’en vais ! Joyeux Noël, Choixpeau », s’exclama-t-elle d’un ton faussement offensé, avant de tourner les talons. Un cri larmoyant brisa alors la douce quiétude du bureau, réveillant au passage le tableau de Severus Rogue qui émit un reniflement méprisant.

« Non, attendez ! Ne m’abandonnez pas le soir de Noël ! »

Margot fit volte-face et posa un regard étonné sur l’objet.

« Noël me déprime, je me sens si seul… Voyez-vous, la légende raconte que lorsqu’il a quitté l’école, outre la création de la Chambre des Secrets, Salazar Serpentard a également décidé de jeter un maléfice à l’objet préféré de Godric Gryffondor. »

« L’épée ? », répondit Margot distraitement.

« Moi ! », répliqua le Choixpeau d’un ton offensé.

« Oh ! Oh oui bien sûr, pardon. Quel maléfice ? »

« Il m’a doté de l’immortalité, une éternité de solitude car je suis le seul vrai Choixpeau pensant au monde. Comprenez-vous, ainsi, je ne suis jamais voué à connaître l’amour ou le bonheur d’avoir une famille, sauf si…»

« Sauf si ? »

« Sauf si un directeur de Poudlard me donnait un baiser », expliqua doctement le Choixpeau. « Auquel cas je gagnerais forme humaine et vivrais le temps d’une vie humaine. J’ai bien tenté de le demander au professeur Dumbledore mais il n’a jamais voulu essayer… Il me répétait que son cœur était déjà pris. Et le professeur McGonagall me demandait de cesser d'être ridicule. »

Jeu de piste:
 

Margot considéra le Choixpeau avec un certain scepticisme, peu persuadée qu’une telle légende soit vraie. S’il était exact que Salazar Serpentard aimait lancer des maléfices, et si sa rivalité avec Gryffondor était légendaire, elle doutait qu’il soit du genre à s’inspirer des contes moldus pour jeter un sort au Choixpeau en lui conservant la possibilité d’une fin heureuse… Mais le pauvre objet magique semblait si apitoyé, avec sa pointe à demi repliée, qu’elle le prit en pitié et décida de lui exaucer son vœu, au nom de l’esprit de Noël.

« Eh bien, mon cœur est également pris mais je veux bien tenter de lever le maléfice », dit-elle en s’approchant du Choixpeau. Elle le souleva délicatement de son étagère et le porta à hauteur de son visage, avant de l’observer d’un air interloqué. Comment était-on censé embrasser un chapeau ? Priant pour que personne n’entre dans son bureau à cet instant et la surprenne en pareille position, Margot avança le Choixpeau jusqu’à son visage et pressa ses lèvres sur la fente qui lui serait de bouche, attendit quelques instants puis écarta le Choixpeau. Cela n’avait pas fonctionné, le Choixpeau était toujours fait de tissus et de fils, même s’il semblait avoir noirci de gêne.

« POUFSOUFFLE ! », s’exclama le Choixpeau d’un air béat, avant de se reprendre. « Hum, oh, cela n’a pas marché. Bon, tant pis, cela valait le coup d’essayer… » 

« Poufsouffle ? », répéta Margot avec amusement, « je ne suis plus une Serpentard ? Vous vous ramollissez, mon bon ami. Bon, je suis désolée que cette histoire de malédiction n’ait pas fonctionné. Pour la peine, je vais vous emmener au banquet. »

La directrice coiffa le Choixpeau sur sa tête, et fut surprise pas les quelques pensées incohérentes qu’il lui communiqua. Peut-être bien que le pauvre chapeau, bien loin d’être immortel, était en train de devenir un peu sénile… Elle ferait de son mieux pour lui rendre la fin de sa longue vie la plus agréable possible, et quoi de mieux que de participer au grand banquet de Noël pour cela ? Le Choixpeau Magique participa donc à la veillée de Noël 2007 posé aux côtés de Margot, amusant les quelques élèves et professeurs présents d’anecdotes de son cru, sous le regard bienveillant de la directrice.
 
 
The End
 
 Joyeux Noël Ythel & Noah
  



Isabelle Adjani, kit par Juliet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

All I want for Christmas [OS de Noël]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Merry Christmas!!
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» Christmas Hat on a Pole Match : Trish Stratus vs Brooke Tessmacher vs Serena vs Angelina Love
» We wish you a merry christmas [PV] [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Aile Sud, :: Bureau du directeur,-