AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Je crois que je me suis perdue... [Ellie & Alice]

Alice PorpeyDeuxième annéeavatar
Messages : 215

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Alice Porpey le Lun 30 Déc 2013 - 10:05, édité 1 fois
Lundi 23 décembre 2007

Alice ne connaissait pas la raison pour laquelle ses parents l'avaient laissée à Poudlard pendant les vacances de Noël. Ils avaient prétexté une semaine seuls en amoureux, mais si la fillette était rentrée, elle n'avait qu'à aller chez sa grand-mère pendant ces sept jours. Et puis c'était Noël, et elle préférait recevoir ses cadeaux à la maison. En plus, sa mère travaillait pendant les vacances, à moins qu'elle n'ait pris quelques jours de congé... Pour Alice, les vacances étaient ennuyeuses. À Poudlard, il n'y avait que jouer aux échecs, lire, ou faire ses devoirs qui étaient intéressant. Mais elle n'avait pas envie de lire, de moins pas pour le moment.

Alice avait passé les premiers jours de vacances à faire ses devoirs, pour pouvoir être libre le reste du temps. Ensuite, le château avait été recouvert d'un grand manteau blanc, ce qui avait suscité l'admiration du peu d'élèves restés à l'école. Alice détestait être réveillée par des cris de joie et d'admiration. Ce qui arriva ce matin-là. Enervée au plus haut point par les jacassements des deux fillettes partageant son dortoir et qui restaient à Poudlard pour Noël, Alice ne se résolut pas à prendre sa douche, et se promit de la prendre le soir. Elle s'habilla, se coiffa, puis vérifia que sa souris était bien dans sa cage, elle descendit en bâillant les escaliers qui menaient à la salle commune. Une jeune fille se réchauffait près de l'âtre en robe de chambre, un livre à la main.

Alice sortit de la pièce et s'enfonça dans un long corridor qui aboutit auprès des escaliers mouvants. Alice ne s'y retrouvait plus dans tous ces mouvements. Elle se perdait souvent, à la plus grande joie de Peeves et de quelques tableaux accrochés au mur. Justement, l'esprit frappeur passa non loin, une chaussure à la main et en fredonnant : « C'est l'histoire d'un p'tit garçon, Qui a perdu sa jambe : oh non ! On la trempa dans la marmite, Pour qu'elle soit infestée de mites ! » Un petit garçon courait derrière lui en pleurnichant. Pensant que c'était son devoirs d'intervenir, Alice s'approcha de Peeves en prenant son air le plus sévère.

« Alors on est réveillée, demoiselle ? se moqua l'esprit frappeur.

- Rends-lui sa chaussure, Peeves, ordonna Alice.

- Obéirai-je à Mademoiselle Je-sais-tout ? la taquina-t-il tandis que le garçon faisait des efforts désespérés pour attraper sa basket. Et le mot magique, petite ? »

Ayant peur qu'il ne lui fasse une mauvaise farce pour cet affront par la suite, Alice ne répondit rien et se contenta de faire demi-tour après s'être excusée auprès du garçon qui lui lança un regard de reproche. Il tenta d'attraper la chaussure, mais, n'y parvenant pas, il renonça et pivota pour retourner d'où il venait, un pied portant une chaussette, l'autre une basket assez abîmée. Alice reprit son chemin et arriva, sans savoir comment, dans la Grande Salle qui contenait seulement deux ou trois personnes, ce qui lui coupa l'appétit. Après avoir avalé un verre de jus de fruit, une saucisse et une pomme, elle sortit de l'immense pièce en traînant les pieds. Elle décida d'aller se promener dans le parc, mais elle devait d'abord aller chercher sa cape pour se protéger de la neige qui tombait à gros flocons. D'ailleurs, était-ce bien raisonnable ? Oh, et puis, ce n'était pas grave, elle jouirait d'un peu plus de liberté qu'enfermée dans le château. Tout en pensant à la mésaventure du pauvre garçon, elle emprunta plusieurs escaliers sans rendre compte, et se retrouva désemparée dans un couloir qui lui était inconnu. Elle décida alors qu'elle demanderait son chemin à la prochaine personne qu'elle apercevrait, qu'elle soit une Serdaigle ou non. Et la première chose qui entra dans son champs de vision au bout d'un moment fut une longue crinière rousse. Béate d'admiration pour les cheveux enflammés, Alice interpella la nouvelle venue et se planta devant elle.

« Excuse-moi... » dit-elle.

La jeune fille qui se tenait devant elle avait donc des cheveux roux, et des yeux noisette légèrement en amande. Elle lui sourit, ce qui déforma un peu son visage, mais sinon elle était très jolie.

« Excuse-moi, répéta la fillette. Désolée, mais... mais je me suis perdue... Est-ce que tu sais où il faut que j'aille... que j'aille pour... »

Elle s'interrompit. Au fur et à mesure qu'elle parlait, ses joues se coloraient et elle se sentait de plus en plus ridicule. Se perdre ? C'était bon pour les première ou les deuxième année, voire les troisième année ! Mais... elle était en première année ! Ah la la... Elle s'emmêlait un peu les pinceaux à se croire plus grande qu'elle ne l'était déjà...

« Pour rejoindre la salle commune des Serdaigle, si tu sais où c'est » reprit-elle.

Avant que la jeune fille ne réponde, Alice poursuivit :

« Tu es dans quelle maison ? Et tu as quel âge ? Comment tu t'appelles ? Tu es en quelle année ? Tu as des frères et sœur ? Et un animal ? Oups, je suis trop bavarde... Tu n'as sûrement pas envie de discuter avec une petite première année... Moi c'est Alice Porpey... J'ai 11 ans... Désolée, je suis un vrai moulin à parole ! » constata-t-elle en rougissant.

A présent, elle était rouge comme une tomate ! La jeune fille ouvrit la bouche pour lui répondre, un peu surprise de cette effusion de question.




Merci à Ellie et à Steven pour leurs kits trop choupis 

Ellie NightchaseSixième annéeavatar
Messages : 34

Voir le profil de l'utilisateur
C'était enfin les vacances de Noël! Tout était plus tranquille que d'habitude et Ellie en profitait pour rester au lit, bien au chaud, un livre à la main. Elle lisait beaucoup puisque ça lui permettait d'améliorer sa vitesse de lecture. Depuis sa première année à Poudlard, la jeune fille avait fait de gros progrès et elle en était fière. Elle savait que la dyslexie ne se guérissait pas, mais elle n'allait pas se laisser abattre. Plongée dans sa lecture – Le Quidditch à travers les âges – Ellie lisait un passage sur les précautions anti-moldus, ce qui l'intéressait assez puisqu'elle s'était toujours demandée comment il était possible de pratiquer un sport aussi populaire auprès des sorciers sans être repéré et elle appris qu'en plus des sortilèges de protection, il y avait des lois en vigueur depuis très longtemps. Sa concentration fut perturbée par une patte blanche qui tenta de lui emparer la main lorsqu'elle tourna la page. Baissant son livre, elle se retrouva nez-à-nez avec une boule de poils aux yeux jaunes, Tommy.

La matinée était plus avancée qu'elle le croyait et son chat l'attendait pour aller manger, comme chaque matin. Soupirant, elle ferma son bouquin, enfila ses pantoufles et se dirigea sous la douche. L'eau chaude la réveilla pour de bon et elle se sentait prête à affronter le reste de sa journée, même si elle n'avait pas l'intention de faire grand chose. Se lissant les cheveux à l'aide d'un coup de baguette, elle se maquilla légèrement, enfila des jeans et un chandail de laine noir. Elle mis son sac sur son épaule et attrapa son chat.

Sortant de la Salle Commune, Ellie et son fidèle compagnon à quatre pattes se laissèrent guider par leur estomac pour se diriger vers la Grande Salle. Ils s'installèrent à leur place habituelle, au bout de la table, même si il n'y avait pas grand monde.


- Tiens glouton, avale ça.


Elle posa devant Tommy quelques bouts de bacon et une saucisse avant de se remplir une assiette. Tout en avalant son déjeuner, elle repensa aux travaux qu'il lui restait à faire pour les vacances. Pour être sûre de bien réussir, elle se dit qu'elle pourrait faire son devoir de potions aujourd'hui. La Poufsouffle décida donc de se rendre à la bibliothèque. Elle avait à peine fait quelques pas en dehors de la Grande Salle qu'elle changea d'avis et décida d'explorer un peu. Se promenant sans trop regarde où elle allait, Ellie observait un tableau lorsqu'elle entendit une voix derrière elle et se retourna.


- Excuse-moi. Désolée, mais... mais je me suis perdue... Est-ce que tu sais où il faut que j'aille... que j'aille pour... Pour rejoindre la salle commune des Serdaigle, si tu sais où c'est.


La Salle Commune de Serdaigle.. Hmm.. Ellie se souvenait avoir entendu vaguement qu'elle se trouvait dans une tour, mais laquelle? Et encore, elle ne savait pas du tout comment repérer l'entrée et encore moins comment entrer! Les Poufsouffles n'avaient qu'à chatouiller un tableau pour se retrouver chez-eux. Avant qu'elle réponde quoi que ce soit, la Serdaigle retrouva la parole.


- Tu es dans quelle maison ? Et tu as quel âge ? Comment tu t'appelles ? Tu es en quelle année ? Tu as des frères et sœur ? Et un animal ? Oups, je suis trop bavarde... Tu n'as sûrement pas envie de discuter avec une petite première année... Moi c'est Alice Porpey... J'ai 11 ans... Désolée, je suis un vrai moulin à parole ! 


Ne pouvant se retenir, Ellie se mis à rire. Alice lui faisait penser à son petit frère qui la suivait partout et la questionnait toujours. Comme elle était habituée d'être entourée de plus jeunes qu'elle, la jeune fille ne voyait aucun inconvénient à discuter avec ''une petite première année'' et engagea la conversation.


- Enchantée Alice, moi c'est Ellie. Je suis en 6ème année à Poufsouffle et oui, j'ai une sœur et trois petits frères alors ça ne me dérange pas de passer du temps avec des gens plus jeunes que moi, ne t'en fait pas.


Elle lui fit un clin d'oeil, espérant la mettre plus à l'aise étant donné qu'elle semblait assez gênée. Toujours prête à aider, l'adolescente se disait que ce pourrait être amusant d'aider Alice à retrouver son chemin.


- Je ne sais pas où se situe ta salle commune, mais on pourrait se balader dans le château et peut-être que tu trouveras des points de repères que tu connais? Sinon, on découvrira peut-être des passages secrets, qui sait!


Ellie allait s'approcher d'Alice lorsqu'un chat noir et blanc sorti furtivement de derrière une armure pour aller se frotter en ronronnant sur cette dernière. Ellie roula des yeux, ce chat était un vrai pot de colle !


- Ah oui, je te présente Tommy. Il nous suivra probablement. Il aime tout le monde, désolée pour cette intrusion. Tu n'es pas allergique j'espère?



When you say hello it makes me happier than you would ever know.

Kit by Aloysius
Alice PorpeyDeuxième annéeavatar
Messages : 215

Voir le profil de l'utilisateur
Alice fut très surprise lorsque Ellie se mit à rire. Qu'avait-elle dit de drôle ? Elle lui avait simplement posé quelques questions un peu rapidement, mais elle ne voyait pas ce qui était amusant... Alice se mordit la lèvre inférieure. Elle détestait qu'on rigole d'elle, parce qu'elle croyait souvent qu'on se moquait, ce qui n'était pas toujours le cas. Un peu vexée, elle écouta la jeune fille d'une oreille distraite. Elle pensait à Noël, aux cadeaux qu'elle recevrait...

La jeune fille s'appelait Ellie, était en 6ème année à Poufsouffle. Elle avait également une sœur et trois frères. Alice se rassura lorsqu'elle déclara que discuter avec des plus jeunes ne la dérangeait pas. Elle ses détendit d'un coup et sa peur de déplaire s'envola. Ellie lui fit un clin d'œil, ce qui acheva de la mettre en confiance. La jeune Poufousffle lui proposa de l'aider, ce qu'Alice accepta aussitôt.

"Il y a deux grands vases avec des fleurs... bleues, je crois, au milieu du couloir qui mène à la salle commune. Et je sais qu'il y a des escaliers qui mènent à ce couloir, mais il bouge tellement..."

Ellie allait se rapprocher d'elle lorsqu'une boule de poils surgit de derrière une armure et alla se frotter contre ses jambes. Alice poussa un cri et fit un bond en arrière, effrayée.

"Ah oui, je te présente Tommy. Il nous suivra probablement. Il aime tout le monde, désolée pour cette intrusion. Tu n'es pas allergique j'espère ?

- Euh... si, désolée, fit Alice d'un air gêné. Je ne supporte pas les poils de chat... Ca me donne de grosses plaques rouges qui me démangent... J'en ai eu y a pas longtemps..."

Tommy essaya de se rapprocher d'elle encore une fois, mais il ne pouvait pas savoir qu'elle était allergique à ses poils. La fillette recula jusqu'au mur, jusqu'à ce que sa maîtresse le rappelle, puis garda une bonne distance entre lui et elle.

"Bon, dit-elle un peu hésitante, si on commençait à la chercher, cette salle commune !"

Et, toujours en restant à un bon mètre du chat, elles se mirent en route, admirant rapidement au passage les nombreux tableaux accrochés aux murs et les armures de métal. Alice reconnaissait certains endroits, mais tous se mélangeaient dans sa tête et elle ne s'y retrouvait plus, confondait le deuxième étage avec le cinquième, tel escalier avec un autre, bref, c'était un mélange incompréhensible de tout Poudlard dans sa tête. Elle était gênée que sa compagne se sent obligée de l'aider, mais elle ne semblait pas ennuyée, du moins pour l'instant.




Merci à Ellie et à Steven pour leurs kits trop choupis 

Ellie NightchaseSixième annéeavatar
Messages : 34

Voir le profil de l'utilisateur
Malheureusement pour le félin, Alice était allergique aux chats, ce qui voulait dire qu'il ne pourrait pas participer à leur exploration. Les deux filles commencèrent donc à marcher tranquillement en observant tout autour et Ellie appris que le couloir qui menait à la salle commune des Serdaigle était décoré de vases avec des fleurs. Sauf que la plupart des couloirs de l'école avaient des vases. Et si il fallait qu'elles visitent chaque couloir au hasard, il leur faudrait quelques semaines, voir quelques mois avant de s'en sortir. Tant pis, elles finiraient bien par trouver.

Tommy continuait d'essayer de se rapprocher, pas discret du tout, Ellie le rappela donc et il vint vers elle en trottinant. Elle l'avait adopté lorsqu'il était tellement jeune qu'il lui obéissait au doigt et à l'oeil. Évidemment il pouvait parfois faire à sa tête, mais Ellie le réprimandait et il finissait toujours par faire ce qu'elle voulait. Il était assis devant elle et attendait, comme un chien bien dressé, fixant ses deux yeux jaunes sur elle.

- Allez! Va-t'en, on se revoit plus tard.

Elle pointa le bout du couloir et il s'étira longuement avant de s'en aller sans se retourner une seule fois. Lorsque la dernière touffe de poils tourna le coin, la Poufsouffle reporta son attention sur Alice.

- Vraiment désolée. J'espère que tu n'auras aucune réaction ou quoi que ce soit. Si tu ne te sens pas bien, dis-le moi. Ce chat est pire qu'un pot de colle, c'est un peu de ma faute, il est toujours avec moi depuis que je l'ai. Et toi, tu as un animal malgré tes allergies?

Ellie ne pouvait imaginer sa vie sans animaux, ils faisaient partie d'elle. La jeune fille repensait à tout le temps qu'elle avait passé dans la clinique vétérinaire de sa mère à l'aider. Évidemment elle ne pouvait pas faire de grandes choses, comme des chirurgies, mais elle aidait quand même à l'entretient des cages, les soins de base comme la nourriture ou encore l'accueil des patients et elle adorait ça. Comme elle avait hâte de terminer ses études pour pouvoir en côtoyer tous les jours! Pour l'instant, elle se contentait de passer son temps avec Tommy.

Les deux filles débouchèrent finalement sur un choix d'escaliers; à gauche, il descendait et à droite il montait. Techniquement, si la Salle était dans une tour, elles devaient monter, mais est-ce que la salle se situait en-haut de la tour ou bien à sa base? Ellie n'en savait strictement rien, mais elles devaient se décider rapidement avant que les escaliers changent de direction.

- Écoute, je sais que nous ne sommes pas censés révéler l'emplacement de nos Salles Communes, mais si on veut la retrouver, il va me falloir quelques points de repères. Quand tu regardes par une fenêtre, est-ce que tu es très haute? Et que vois-tu? Le lac, le parc, le terrain de Quidditch..? Si on arrive à situer environ où est la tour, ce sera déjà une bonne indication.

Ellie n'était pas nécessairement douée en orientation, mais au moins elle utilisait sa logique.



When you say hello it makes me happier than you would ever know.

Kit by Aloysius
Alice PorpeyDeuxième annéeavatar
Messages : 215

Voir le profil de l'utilisateur
Alice avait peur d'embêter la jeune fille avec son allergie et tout ça, aussi s'excusa-t-elle si la Poufsouffle se sentait obligée de l'aider et d'être gentille avec elle. Elle renvoya son chat, Tommy. Ellie lui demanda aussi si elle avait un animal.

"Oui, répondit la fillette. J'ai une souris, qui s'appelle Lola, comme ma grand-mère avant. Mais elle s'échappe tout le temps et me rend la vie folle ! Elle s'est blessée, dernièrement, mais le professeur Ollivander l'a bien soignée, et maintenant, elle doit juste se reposer. Tu connais le professeur Ollivander ?"

Et voilà, elle s'était remise à jacasser comme une pie. Pourquoi sa langue avait-elle sans cesse besoin de bouger ? Elle tenait ça de sa mère... ou peut-être de son père... enfin, ils étaient tout les deux de grands bavards. Alice se souvenait, qu'après leur divorce, ils se téléphonaient parfois pour régler où elle irait à chaque vacances, avec qui... Et ça se terminait toujours par une dispute. Mais à chaque fois, son père et sa mère voulaient avoir le dernier mot et ça ne terminait jamais. Alors Alice s'enfermait dans sa chambre en attendant que ça passe, que ce soit chez son père (plus souvent) ou chez sa mère (rarement car elle est souvent absente).

La voix d'Ellie tira la Serdaigle de son rêve éveillé. Si elle avait des indications ? Alice n'avait jamais fait attention à ce genre de détail, mais elle se souvenait que, lorsque le préfet les avait conduits dans la salle commune, ils avaient monté... beaucoup monté. Alice se souvenait des courbatures qui l'avaient réveillée le matin, même si, au fur et à mesure de l'année, le chemin lui avait paru moins long. Ce n'était pas la première fois qu'elle se perdait, mais c'était la première fois - et sûrement la dernière - qu'elle demandait son chemin à quelqu'un. Elle avait fait un effort, un. Elle s'était fixé un objectif : à la fin de l'année, elle devait pouvoir parler librement et en toute sérénité à n'importe qui, que ce soit quelqu'un de malveillant, ou quelqu'un de bienveillant. Elle préférait surtout la deuxième option, mais heureusement, il n'y avait pas que des personnes sournoises à Poudlard.

"Ca monte, donc on prend l'escalier gauche. Par une fenêtre, je vois... je vois... ça dépend d'où elle est située. La fenêtre de mon dortoir donne sur le parc, et un de celles de la salle commune dans la cour du château, mais après je ne fais pas trop attention à ça, parce que je ne me perds pas. En théorie, ajouta-t-elle avec un sourire mesquin. Quoi qu'il en soit, j'ai l'instinct qu'il faut monter."

Elle montèrent donc les marches avant qu'il ne change de direction, et, arrivant en haut, découvrirent un long couloir orné de tableaux de bon goût.

"Je crois que c'est par là..., hésita Alice. Il faut tourner à droite là-bas, puis il y a un passage secret qui mène juste devant la statue de la salle commune. Oui, c'est ça ! Merci beaucoup, Ellie, je te revaudrais ça !"

En gambadant joyeusement, elle s'approcha du corridor qui menait à droite. Il y avait bien les grandes tapisseries accrochées aux murs, et la plante un peu tordue qui gardait l'entrée du passage secret. Alice tourna son visage rayonnant vers la jeune fille, et, plantant ses yeux animés d'une lueur joyeuse dans ceux d'Ellie, la remercia une nouvelle fois.




Merci à Ellie et à Steven pour leurs kits trop choupis 

Ellie NightchaseSixième annéeavatar
Messages : 34

Voir le profil de l'utilisateur
- J'ai une souris, qui s'appelle Lola, comme ma grand-mère avant. Mais elle s'échappe tout le temps et me rend la vie folle ! Elle s'est blessée, dernièrement, mais le professeur Ollivander l'a bien soignée, et maintenant, elle doit juste se reposer. Tu connais le professeur Ollivander ?

Ellie n'était pas du genre souris. Il y en avait trop dans le monde des moldus, surtout à la campagne où elle vivait. Trop souvent, elle en avait vu passer dans sa maison. Elle préférait les créatures magiques, qui étaient souvent beaucoup plus compliquées, donc plus intéressantes et surtout, plus rares pour certaines. Pourtant, elle n'aurait échangé son chat pour rien au monde, même si il était moldu, il était l'exception.

Et si elle connaissait la professeur Ollivander? Évidemment! Celle-ci enseignait la matière préférée d'Ellie. Pour elle, c'était comme un modèle, du moins sur le plan professionnel puisqu'elle ne la connaissait pas personnellement. Elle était tellement douée avec les créatures magiques que la Poufsouffle espérait un jour avoir autant de connaissances, mais Ellie décida de garder ces réflexions pour elle. Après tout, elle ne connaissait pas Alice, et les réflexions d'avenir d'une fille de seize ans n'étaient sûrement pas le sujet préféré d'une fillette qui n'en avait qu'onze et qui tentait simplement de retrouver son chemin.

Alice fini par lui décrire un peu ce qu'elle voyait de sa salle commune, même si ça n'aidait pas beaucoup finalement et décida qu'il valait mieux prendre l'escalier qui montait. La jeune fille décida de suivre sa petite camarade. Après tout, c'était sa salle commune à elle. Aussitôt rendues en-haut, la jeune Serdaigle se précipita au bout du couloir, certaine d'avoir retrouver son chemin. Elle se retourna pour remercier Ellie et s'en alla très rapidement sans que celle-ci ne puisse ajouter quoi que ce soit.

Curieuse, la Poufsouffle alla voir au bout du couloir, mais Alice avait disparu. Ellie sourit pour elle-même.

- C'est bon, je sais que tu es là, tu peux revenir.

Tommy tourna le coin, nonchalant comme si la Poufsouffle venait de le déranger. Depuis qu'il avait eu contact avec Poudlard, Tommy semblait presque avoir une identité humaine. Il comprenait tout et réagissait beaucoup à son environnement. Mais bon, les chats pouvaient-ils être magiques? Probablement pas.

Sans perdre une seconde, Ellie retourna à sa première idée, la bibliothèque, en espérant ne pas se perdre en chemin.

RP TERMINÉ



When you say hello it makes me happier than you would ever know.

Kit by Aloysius
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Je crois que je me suis perdue... [Ellie & Alice]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Berlioz ♦ Crois moi Dude je suis la plus bonne de toutes tes copines.
» Ou vais-je ? Que fais-je ? Je suis perdue... (PV Eliott)
» Maman est-ce que tu crois que les anges existent ? Non. Ah bon ? Oui, je ne crois pas, j'en suis sûre. Comment tu sais ? Je le sais car j'en ai un devant moi. Je t'aime maman, je t'aime tellement...
» je suis perdue, indiquez moi le chemin!
» Ne suis pas le Lapin, Alice...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-