AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Quand Avery rencontre Nelly. (Avery & Nelly)

Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 883

Voir le profil de l'utilisateur
19 Décembre 2007:

Les Sortilèges... Quel sacrilège ! La voix du professeur Harris parvenait à Nelly par une oreille mais en ressortait par l'autre. Ils s'entraînaient actuellement sur le sortilège Diffindo. Nelly avait beaucoup de mal à maîtriser ce sortilège et ses cibles était rarement coupées mais rester intacte ou alors étaient déchiquetées par une petite explosion. Elle n'était pas la seule à ne pas y arriver mais le fait qu'elle ne réussisse pas la tourmentait beaucoup. D'habitude elle arrivait à maîtriser ses sorts, même au bout d'un certain temps mais ce jour-là, cela faisait maintenant environ trois jours qu'ils s'entraînaient et encore aucun résultats souhaitables pour Nelly qui pourtant s'entraînait dur. Même les autres élèves qui n'y arrivait pas commençait à bien maîtriser le sortilège. La Serpentard s'acharnait donc sur sa corde qui avait été déchiquetée plusieurs fois avec une explosion et réparée ensuite par ses soins. Sa voisine de table lui fit remarquer qu'il fallait couper la corde et non la désintégrer. "Oui merci je sais, mais c'est un effet du sortilège tu sais, c'est juste que ça veut pas couper., siffla Nelly. Et tais toi si tu veux pas te retrouver désintégrée toi aussi." Sa binôme de Sortilège l'exaspérait au plus haut point avec ses manières de madame je-sais-tout et ses "Oh ben moi j'y arrive regarde" avant de montrer à Nelly comment elle faisait. Et en plus elle avait la sale manie de tenir sa baguette avec le petit doigt levé, Nelly avait envie de lui casser, son fichu doigt... Exaspérée après que sa corde finisse à nouveau en charpie brûlée, elle jeta un coup d’œil vers la fenêtre. Son frère aussi avait un peu de mal en Sortilèges, ça devait être de famille. Lui, il était très fort en métamorphose, en tout cas, il s'en donnait les moyens puisqu'il souhaitait devenir plus tard un Animagus. Chose que Nelly admirait beaucoup, être Animagus n'était pas réservé à tout le monde et si son frère le parvenait, il aurait déjà un point fort pour son avenir. Elle, en revanche, ne savait pas encore très bien ce qu'elle souhaitait faire. Elle aimait de plus en plus les potions et devenir potionniste la tentait beaucoup mais vivre de l'art lui plaisait bien aussi tout comme devenir Oubliator... Elle s'était tout de même résigné à abandonner l'envie de travailler au Comité d'Inventions d'Excuses à l'usage des Moldus puisqu'elle souhaitait que les deux mondes ne fassent qu'un, et travailler à ce Comité en étant pour l'intégration des sorciers aux moldus, c'était assez bizarre -surtout pour une future mardolienne dont ses actes seront probablement plus tard la cause du travail des sorciers du Comité-. Au fond d'elle-même, Nelly commençait sérieusement à se poser des questions. Elle se découvrait de plus en plus l'envie dévorante de prouver aux moldus qu'elle avait quelque chose de spéciale, d'user de la magie devant eux, voir même sur eux quand certains l'énervait. Plus elle y réfléchissait, plus cette envie se faisait marquante. Elle se disait donc de ne plus y penser, que de toute façon elle ne pouvait pas utiliser la magie en dehors de Poudlard avant ses dix-sept ans et que les mardoliens étaient très mal vu chez les sorciers. Elle secoua la tête s’apercevant qu'elle se qualifiait elle-même de mardolienne. Elle pointa à nouveau sa baguette sur la corde posée devant elle et en un « Diffindo », la corde s'enflamma, cette fois-ci. Consciente que de se remuer les méninges et de se faire du soucis sur son avenir n'était pas très idéal pour sa réussite en Sortilèges, elle éteignit sa corde d'un Aguamenti et la cloche sonna au même moment annonçant la fin du cours. Le professeur Harris donna des devoirs pour le cours suivant en incitant les quelques élèves n'ayant pas très bien réussi leur sortilège de s'entraîner. Sous son invitation, ces derniers sortirent de la salle dans un brouhaha de chaise.

Nelly sortit de la salle de classe au milieu de la masse mouvante d'élèves en rangeant son dernier parchemin dans son sac avant de le balancer sur son épaule. Les sorties de cours faisaient partie des choses qu'elle aimait le moins à Pouldard, surtout en fin de journée comme ici. Les élèves se précipitaient dans leur salle commune respectives sans faire attention où ils allaient, en bavardant bruyamment avec leurs camarades et en ne s'excusant même pas quand ils percutaient quelqu'un. D'ailleurs un élève de deuxième année sûrement, se cogna dans l'épaule de Nelly embarquant quelque peu son sac au passage. Ce dernier s'ouvrit légèrement et son livre de Botanique, le plus lourd, glissa de la poche. La Serpentard fit demi-tour en criant après le sale gamin qu'il devrait faire plus attention et qu'il devrait s'excuser, la moindre des politesses. S'en fichant royalement, le garçon fila sans tourner la tête et Nelly ramassa son livre malgré les nombreux pieds qui faillirent marcher dessus. Elle reprit ensuite son chemin dans le couloir bondé en remettant son livre dans son sac qu'elle avait placé sur son ventre, les yeux baisés vers les fermetures de son sac. Elle n'eut pas le temps de relever la tête qu'elle percuta une nouvelle personne, plus grande qu'elle ce coup-ci puisqu'elle se cogna le nez sur le torse de l'inconnu et eut le souffle coupé à cause de son sac. Portant sa main à son nez endolori, elle maugréa quelques injures en faveur de la personne qui venait de lui rentrer dedans. C'est qu'elle avait les os durs par Merlin ! En relevant la tête elle découvrit que la personne aux os durs n'était autre qu'Avery Lestrange. Un jeune homme de sa maison à qui elle avait déjà adressé la parole dans le passé, simplement pour des salutations ou autre, sans plus. Le sorcier aux yeux sombres n'avait pas l'air d'avoir eut mal. En tout cas, Nelly s'était bien éclatée le nez, elle avait l'impression qu'on lui donnait des coups de marteau, la douleur la lançait. Elle adressa un sourire gêné au Serpentard avant de passer sa main dans ses cheveux pour tenter de se recoiffer. Il fallait bien être présentable devant un jeune homme, surtout face à Avery qui était particulièrement charmant aux yeux de Nelly.

- "Salut Avery ! Désolée je ne regardais pas où j'allais, un gamin venait de faire tomber un livre de mon sac et je ne t'ai pas vu, pourtant ce n'est pas la taille qui te manque ! Haha... Hum, elle se reprit, consciente qu'elle allait dire n'importe quoi. Ça va ? Je ne t'ai pas fais mal ? Par contre je me suis bien fait mal au nez moi... Bref ! Tu rentrais à la salle commune ? Moi j'y allais, je sortais de Sortilèges et..." Elle s'arrêta un instant. Avery était en sixième année lui semblait-il, il avait donc passé ses BUSEs. Peut-être qu'il pourrait l'aider à améliorer ses Sortilèges. Elle se permit donc de lui demander : "T'es doué en Sortilèges ? Parce que moi j'ai un peu de mal en ce moment. Excuse moi de te demander ça mais... Tu pourrais pas m'aider un peu ?"

Elle s'arma d'un grand sourire et rougit un peu en attendant la réponse de son camarade.

HRP:
 



Kit par Irving

InvitéInvité


Il ne restait que deux jours avant les vacances! Deux jours à supporter les couloirs de Poudlard, sa grande salle bondée de monde, ces premières années courant de partout, les tonnes de devoirs à faire (ou pas), et les cours interminables d'étude des runes! Le pire dans tout ça, c'était quand même l'étude des runes. Avery ne se souvient pas pourquoi il avait choisi cette matière. Il devait être fou! Ou victime du sortilège de l'imperium. L'explication valable? Sa mère. Elle avait lourdement, LOURDEMENT insisté pour qu'il suive ces cours "intéressants" à souhait. En plus, il se sentait tellement seul au milieu de ces premiers de la classe! Bon, il exagérait certes. Mais la plupart des élèves qui choisissait l'étude des runes étaient de très bons élèves. 

Avery n'est pas non plus un nul. C'est un très bon élève emplit de feignantise. C'est ce spectre qui le hante jour et nuit et qui l'empêche de devenir le mage le plus puissant de tout les temps. M'enfin pour devenir le mage le plus puissant, il faut d'abord arrêter de dire "Je le deviendrais demain". Bref, laissa derrière lui ces réflexions philosophique auxquelles il pensait lors de ces fameux cours d'étude des runes. Si passionnant soient-ils...

Les quelques élèves présents se levèrent lorsque la sonnerie retentit, et il fut le premier dehors. Néanmoins, il fut libre que quelques instants seulement avant que le flux d'élèves ne se déverse dans les couloirs. Les pires, c'était les premières et deuxièmes années. A se bousculer, se chamailler et à crier bruyamment ils allaient le rendre fou. 

Certes, Avery adorait Poudlard, mais il y avait aussi quelques inconvénients à le vie de château. Il s'accrocha à son sac lorsqu'un môme lui fonça dedans, tête baissée. Il avait une petite tête rousse, et des yeux ronds comme des soucoupes. Il fixa sur lui un regard apeuré, et il tailla sa route, baissant les yeux. Derrière lui, Avery entendit un première année de Serdaigle chuchoter à son ami :

- C'est un Lestrange, mon père m'a dit qu'il ne fallait pas trop l'approcher.

Avery souria, avançant fièrement entre les élèves. Il croisa sur sa route Ellie Nightcase, à qui il adressa un sourire express, car celle-ci avait l'air plutôt pressée. C'est après avoir croisé la jeune Pouffsouffle qu'il se souvint qu'il avait SCM avec elle. En plus, il était déjà en retard!
Il rebroussa brusquement son chemin sans regarder autour de lui. A son grand étonnement, il heurta violemment quelque chose, ou plutôt... quelqu'un. Il reçut une légère douleur au genou, et manqua d'équilibre pendant un court instant. Il venait de foncer dans une fille, elle semblait plus jeune que lui de quelques années. C'était une Serpentard, quelqu'un de sa maison qui osait lui foncer dedans!

Lorsqu'elle le vit, elle passa frénétiquement une main dans ses cheveux pour se recoiffer. 

- Salut Avery ! Désolée je ne regardais pas où j'allais, un gamin venait de faire tomber un livre de mon sac et je ne t'ai pas vu, pourtant ce n'est pas la taille qui te manque ! Haha... Hum, Ça va ? Je ne t'ai pas fais mal ? Par contre je me suis bien fait mal au nez moi... Bref ! Tu rentrais à la salle commune ? Moi j'y allais, je sortais de Sortilèges et... T'es doué en Sortilèges ? Parce que moi j'ai un peu de mal en ce moment. Excuse moi de te demander ça mais... Tu pourrais pas m'aider un peu ?

Bon sang, un véritable moulin à paroles cette fille! Avery l'avait écouté d'un oeil distrait sans vraiment entendre ce qu'elle lui disait. Elle se mit à rougir et Avery pensa qu'elle était intimidée. Elle se frottait l'arrête du nez, ce qui arracha un petit sourire à Avery. 

- Nelly, c'est ça?

Il n'avait vraiment pas le temps de discuter des heures, surtout que son cours allait débuter d'ici quelques minutes. Bon, il était certain d'arriver en retard, mais il ne devait pas dépasser 15 min de retard non plus! Elle le fixait encore avec un grand sourire, attendant qu'il réagisse à sa demande.

- Je n'ai pas le temps pour ça et je ne suis pas une nounou à temps plein...

Il voulut passer son chemin, énervé qu'elle le mette si en retard. Mais en réfléchissant il se dit que cette fille pouvait lui faire une excellente excuse pour son retard. "Je ne suis pas arrivé à l'heure, j'ai été retardé par une quatrième année de ma maison qui avait besoin d'aide", ça faisait une bonne excuse non? Il soupira, et ajouta:

- Tu as du temps libre après les cours?
Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 883

Voir le profil de l'utilisateur
Nelly hocha la tête pour approuver son nom à Avery. La Serpentard appuya son regard dans celui d'Avery, guettant sa réaction. Quand il lui répondit, elle entrouvrit la bouche, baissa légèrement la tête et haussa les sourcils, signe de son étonnement mêlé à de l'énervement. Pas le temps pour ça ? Et c'était quoi, ça ? C'était l'aider ? C'était aider quelqu'un de sa maison ? Et ben bravo la solidarité ! Nelly ne pensait pas Avery comme ça. Elle le pensait un peu plus ouvert et plus solidaire. Mais bon, si ce n'était pas son cas, elle n'avait qu'à tracer son chemin. D'ailleurs, son camarade pensait probablement la même chose puisqu'il entreprit de reprendre son chemin. Nelly soupira de déception malgré son léger dégoût pour la réaction d'Avery. Il fallait qu'elle se débrouille tout seule pour s'améliorer en Sortilèges maintenant. Elle tourna les talons en secouant la tête avant de se résigner en entendant Avery soupirer et lui demander si elle avait du temps libre après ses cours. Elle se tourna rapidement et s'approcha d'Avery. Elle avait envie de le gifler. Elle venait de lui dire qu'elle rentrait à la salle commune, par Salazard ! C'est qu'elle n'avait plus de cours ! Il n'avait donc rien écouter ? La jeune femme se calma un peu en songeant qu'Avery aurait pu croire qu'elle avait Astronomie, qui se passait le soir. Mais ce n'était pas non plus sur le coup des 17 heures ! Enfin, s'il lui demandait ça, c'est qu'il comptait finalement l'aider, mais qu'il devait sûrement se rendre à un cours avant. Vrillant ses yeux noisettes dans ceux d'Avery, Nelly pensa qu'au fond, ce-dernier devait être très sympathique, juste un peu dur aux premiers abords. Et puis c'était un Lestrange, il voulait peut-être se donner un genre en étant si raide. La Serpentard avait entendu parler de sa famille qui n'était pas très bien vu chez les sorciers. Les murmures qui se faisaient entendre dans le château quand Avery était dans les parages ne lui avaient, non plus, pas échappé. Mais Nelly se fichait bien de ce qu'on pouvait dire sur son camarade et elle ne le jugerait jamais sur ses antécédents familiaux. Ni lui, ni un autre élève descendant d'une famille de Mangemorts.

Son calme retrouvé, elle ne put s'empêcher de voir une lueur d'espoir à ses difficultés dans la question d'Avery. Il allait peut-être l'aider finalement. Croisant ses bras elle interrogea le sixième année du regard.

" -Oui j'ai du temps libre. Je sors de cours je te rappelle, ma journée est finie. Pourquoi, pas toi ? T'as cours là ? Et ben je peux très bien t'attendre si tu souhaites vraiment m'aider. Mais si ça te dérange tant que ça de faire la "nounou à plein temps", je vais pas t'embêter, elle avait accompagné ses paroles du geste pour faire les guillemets du bout des doigts. Elle s'adressait au Serpentard normalement, avec courtoisie, sans trop de gentillesse et sans trop de "méchanceté" si on pouvait appeler ça comme ça. Tu finis à quelle heure donc ? Non parce que je suis désolée si ça t'embête, vraiment, mais j'ai besoin de ton aide" Pourquoi lui ? Nelly ne le savait pas. Avery était la personne idéale pour l'aider à ses yeux, il avait déjà passé ses BUSEs et semblait sérieux. Elle recouvra donc ses airs pleins de malice avant de dire à voix basse : "Allez, s'il te plaît. Il doit bien y avoir quelqu'un de gentil, de serviable sous cette carcasse grincheuse. Tu ne refuserais pas d'aider une fille de ta maison, non ? Et je suis patiente. Je peux t'attendre si tu le souhaites."

Elle étira un sourire malicieux au coin de ses lèvres, espérant avoir touché son côté gentil garçon, et leva ses yeux implorants vers lui. La verte et argent ne demandait rien d'autre que de l'aide. Juste de l'aide pour s'améliorer. Et s'ils s'entraînaient ensemble, ils pourraient apprendre à mieux se connaître tous les deux. Nelly ne refusait jamais les situations pour se faire de nouveaux amis.



Kit par Irving

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Quand Avery rencontre Nelly. (Avery & Nelly)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nelly s'installe, nelly se pose ♪♫ (PV M.)
» Luna Avery (en cour)
» Nelly
» répartition de Nelly
» Where is my mind ( Finn Avery )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-