AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Release the Kraken ! [Juliana Roy et Klemens au Circée]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
InvitéInvité




Dernière édition par Valery Aster le Mar 14 Jan 2014 - 20:11, édité 1 fois
09 janvier 2008

Le danseur boit rarement. Mais quand il boit, il lui vient un certain génie. Et lorsqu'il boit en la splendide compagnie de Klemens (qui tient teeellement mieux l'alcool que lui) les scénarios qu'ils s'inventent sont d'une telle beauté que parfois, ils les notent. ... Et parfois encore... Ils les mettent en oeuvre. Ainsi Val retrouve un dimanche matin (14h30 du matin) un post-it sur son frigidaire, avec marqué, d'une écriture vacillante "sortir Roy en bar pour qu'il lève des poules". Il aura haussé les épaules et les sourcils et ignoré. Il y aura repensé. Et finalement, une semaine après avoir découvert sa note-bourré-à-lui-même, il craque et profite que Klemens soit chez lui pour lui en reparler. Tu sais quoi, Klem ? Je me fais chier. Roy se fait chier (me demande pas, je le sais. Je le sens. Il envoie des ondes de Bristol jusqu'à Londres, ce con.), et tu te fais manifestement chier. Laisse ce truc tranquille. Tchp. Touche pas. Allez viens on va chercher Roy, on va au Circée.

C'est ainsi que Roy se retrouve, à 22h le soir un vendredi à ouvrir sa porte et trouver Valery et Klemens, graaaands sourires rayonnants de bêtise, sur son palier.

- Roooooy viens avec nouuuus on va boire au Circéééée. Et comme ça tu pourras te trouver une meuuuuf. On fera tes wingmen. Allez viens. Allez. :mrgreen:.
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Klemens était avachi sur le canapé de Valery à trafiquer la télécommande de sa télévision. Il s'ennuyait légèrement, il avait bien une idée d'activité en tête mais Val ne semblait pas aussi partant que lui. Ce qui le chagrinait encore plus et ne l'encourageait pas à laisser les affaires de son amant tranquille. Un léger sourire vint alors éclairer son visage à la proposition. Entraîner Roy dans un bar. Le saouler pour se retrouver dans son lit ? Pourquoi pas, très bonne idée même.

Ils se retrouvent donc sur le palier de Roy, tout sourire. Klem se sent comme un gamin surexcité. La soirée ne peut être que drôle. Une soirée à boire et à trouver un défaut à toutes les filles que Val pourrait bien présenter à Roy. Hum un peu méchant quand même mais tant pis. Il n'avait même pas réussi à convaincre le trafiquant alors qu'ils avaient partagé un même lit.

"Allez ukochany, on va s'amuser."

Et les voilà partis, direction le Circée. Le loup s'installe à une table et commande.

"Hé Valou, on parie combien que tu tombes raides ivre-mort avant moi ? Roy chéri, tu joues ?"

Un sourire narquois et il lance le jeu en vidant cul sec son verre.


Klemens Dabrosky
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1892

Voir le profil de l'utilisateur
Roy se posait des questions existentielles comme « Pourquoi y a jamais rien à la télé le vendredi soir ? » ou « Quel est le salaud qui a bu ma dernière canette de bière ? »  quand la sonnette le fit lever de son canapé, bon gré, mal gré, et se retrouver nez à nez avec deux joyeux crétins.

« Euh. Est-ce que j’ai le choix, ou… ? »

A voir leur insistance et leur sourire plein d’étoiles, c’était déjà tout oui pour eux. Après tout, c’était toujours mieux que de se tourner les pouces seul chez lui. Roy eut donc à peine le temps d’enfiler sa veste qu’il se retrouvait déjà au Circée, sur les talons de ses deux acolytes. Les joies et les merveilles du transplanage.

« Vous pourriez au moins prévenir ! » râla t-il, plus pour la forme, en poussant la porte du bar.

Une fois assis à une table, Klemens proposa un petit concours, sous les yeux suspicieux du trafiquant.

« Mouais, j’le sens mal. Mais, en bon vieux Gryffondor, il ne disait jamais non à un jeu ou à un défi. Si tu perds, Klem, tu vires définitivement Roy chéri de ton vocabulaire. »


Et il illustra ses paroles en vidant son verre cul sec lui aussi, son éternel sourire narquois aux lèvres.
InvitéInvité


Val se débrouille pour convaincre Klem de se mettre d'un côté de Roy, et lui-même s'installe de l'autre, à une table qui leur permette d'observer la majeure partie de la salle sans trop de mal. Il s'est commandé quelque chose de pas trop fort et plisse le nez avec dédain lorsqu'on le met au défi.

- Nan. Je joue pas. On est pas per se là pour se mettre une mine déjà... Et c'est PAS drôle de jouer avec des gens qui tiennent moyen leur alcool, voila. Mais je vous regarde.
Gorgée de bière triple pour illustrer. Il faut être frais et dispos pour montrer les plus beaux atouts de notre meugnon Roy.

Menton mal rasé de Roy qui est saisi et orienté dans plusieurs sens comme pour montrer comme les yeux du trafiquant brillent sous les lumières du bar et comme il a de belles dents saines et qu'il est bon à mettre sur le marché. Pas encore assez à son goût manifestement vu qu'il se fend d'un large sourire.

- Rappelle-nous tes atouts, Roy ?

Il rigole sous la protestation qui s'en suit très probablement et claque l'épaule de Roy avec bonne humeur. Puis pointe quelqu'un du bas de sa pinte, discrètement.

- Tiens, elle, t'en penses quoi ?

Une petite rousse qui est passée devant eux et leur a adressé un sourire, les opinions divergerons probablement quant au destinataire réel de cette attention parmi la tablée.
Juliana McNeilRésistante DPPavatar
Messages : 1259

Voir le profil de l'utilisateur
La journée avait été longue pour Juliana, qui avait vu se succéder une série de clients bizarres, malpolis ou malodorants, au choix. Il y avait des soirs, comme ça, où elle avait plus envie d'être cliente que serveuse, et où la perspective de noyer sa journée dans l'alcool était beaucoup plus alléchante que celle de se cacher au fond de son lit avec un bon livre. C'était sa façon à elle de retrouver foi en l'humanité, ou de se venger sur une autre serveuse... N'ayant aucune envie de s'attarder au Triton, elle passa chez elle rapidement pour se doucher et se changer, et décida d'enfiler quelque chose de sexy. Une fois n'est pas coutume, elle avait le vague espoir de trouver quelqu'un à qui elle aurait envie de plaire, ne serait-ce que pour conforter son ego. Histoire d'oublier le gros moustachu l'ayant traité de mocheté bonne à rien et incapable de préparer un café correct, un peu plus tôt dans la matinée...

Juliana entra dans le Circée et balaya le bar du regard. Il était bien rempli, en ce vendredi soir, et elle ne remarqua pas tout de suite Valery et ses acolytes. La jeune fille se dirigea vers le bar et échangea quelques mots avec Rosaleen, une serveuse qu'elle trouvait sympathique, avant de lui commander une boisson. Du Whisky Pur Feu, elle en avait bien besoin ! Puis elle fit quelques pas dans la salle et avisa un visage connu...

Un large sourire s'épanouit sur son visage à la vue de Valery. Les deux hommes qui l'accompagnaient ne lui étaient pas familiers, mais s'ils étaient aussi sympathiques que le langue-de-plomb, elle se devait de faire leur connaissance !

"Salut Valery, comment ça va ? Ca faisait longtemps !", s'exclama-t-elle avec enthousiasme, avant de se tourner vers les deux autres. "Salut, moi c'est Juliana !"





Jennifer Lawrence, merci à Roy ♥
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Un sourire narquois vint étirer ses lèvres. Roy voulait jouer ? Parfait, ils joueraient donc, le défi était lancé rien ne pourrait arrêter le jeu. Sauf peut-être si l'un d'eux tombait ivre mort. Il tiqua légèrement lorsque Valery refusa mais reprit son sourire enjoué.

"Roy, si tu perds. Tu m'accordes une nuit, son sourire s'agrandit légèrement. Valou t'es vraiment un petit joueur."

Il avala son deuxième verre cul sec et explosa de rire à la question du blond.

"Roy a pas d'atout. Il plaît qu'aux mecs."

Nouveau sourire goguenard et une fille passa. Une petite rousse, Klem siffla légèrement entre ses dents alors que Valery la montrait du bout de sa pinte à Roy. Son sourire se flétrit légèrement. Il n'aimait pas tellement voir sa proie détourné de lui mais en même temps, c'était le jeu. Son sourire revint vite et il tourna la tête lorsqu'une voix salua le danseur.

"Salut Juliana, il prit une voix légèrement charmeuse qu'il accentua grâce à son accent. Je pris toi. Toi venir asseoir avec nous. Petit barbu là être Roy et moi être Klemens."

Il était joueur ce soir Klem, la soirée allait finir par mal tourner. Un léger sourire mutin étira ses lèvres.


Klemens Dabrosky
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1892

Voir le profil de l'utilisateur
Klemens ne démordait jamais. Dommage pour lui, Roy non plus, il n’allait pas perdre, c’était clair. Il manqua de s’étouffer quand lui et Valery se mirent à se moquer de lui :  

« Mais allez vous faire foutre ! protesta t-il en repoussant sa main de son menton. Et j’ai pas besoin de vous pour me trouver une meuf ! »

Le problème concernant Roy n’était pas tant de les trouver mais plutôt de les garder. Entre celles qui se laissaient discrètement oublier dès qu’elles apprenaient ses activités, et celles qui, au contraire pleines d’un courage naïf, se mettaient cette étrange idée de le « faire changer » après avoir vu trop de films où la nana arrivait par magie à bisounourser son gros dur de petit ami,  Roy en avait sa claque. Il n’aimait ni qu’on l’ignore, ni qu’on le colle trop, et encore moins qu’on s’immisce dans ses affaires personnelles. Il entamait par conséquent depuis quelques temps une période de célibataire convaincu, avec à la rigueur deux ou trois histoires d’un soir de temps en temps, mais le copinage amoureux, c’était fini, pas pour lui.

La rousse que lui désigna Valery, Roy la regarda à peine. Pas vraiment son genre. Trop mince. Blonde, brune ou rousse, peu importait, mais il les aimait plus voluptueuses, plus en chair, plus… Plus comme la jeune femme qui se dirigeait vers eux. La présentation que Klemens fit d’eux lui donna un sourire moqueur, sans toutefois lâcher des yeux la Juliana en question. Célibataire endurci, il avait dit ? Hum, ça pouvait se négocier, finalement.


« Excuse l’homme des cavernes, il perd ses mots quand il voit une jolie femme. Quitte à draguer, autant se moquer un peu de Klemens au passage. Roy se tourna vers Valery, bras croisés. Tu nous l’avais cachée celle-là, Val. Avoue, tu voulais la garder juste pour toi ? Vous vous connaissez depuis longtemps ? »
InvitéInvité


L'interruption de Juliana ravit le jeune danseur. Val ménage son effet, profitant de l'attention de tout le monde pour glisser un bras le long de la taille de Juliana, l'air de savoir des choses que les autres gens ne savent pas.

- Salut Ju'. Tu es splendide. Lui c'est Klemens, il fait genre son accent est sexy, mais il a de meilleurs atouts. Lui c'est Roy, on lui cherche une fille avec qui rentrer. Ou deux. Ou trois. Ou un mec.

Ignorant les chamailleries à propos d'alcool et de virilité/dignité masculine qui se déroulent à sa droite, il désigne la chaise d'en face à Juliana avec un sourire.

- Ou deux. Ou trois. Mais comme Klem' vient de je sais pas quel pays de l'est et qu'il a potentiellement plus d'alcool que de sang dans les veines Roy va probablement repartir avec lui. Et à l'attention de Roy : Je t'assures qu'il en vaut le coup. Il serait pas mon pote, sinon. Et j'ai un truc à t'apprendre : tu le tues quand tu fais ça, regarde.

Et Klemens se fait grattouiller la nuque comme l'on fait aux chiens contents. Grand sourire. A la serveuse qui passe, il demande une bouteille, et lorsqu'elle revient avec, il sert tout le monde, angéliquement. Sauf lui. Il est spectateur de leur débauche et de toute façon, demain, il se lève.

- Qu'est-ce que tu viens faire ici, Ju ? Tu bosses pas, ce soir ? Ca va ?
Juliana McNeilRésistante DPPavatar
Messages : 1259

Voir le profil de l'utilisateur
Juliana adressa un sourire amusé à Klemens, dont l'anglais était plus qu'approximatif, avant de rire à la réplique du dénommé Roy. Eh bien, les voilà bien dragueurs, les amis de Valery ! Ce n'était pas si étonnant, connaissant le danseur, et cela n'était pas pour déplaire à Juliana. Ce soir, elle n'allait pas cracher sur l'attention de trois jeunes hommes charmants et visiblement décidés à s'amuser. Juliana s'installa à la tablée et sirota son verre en observant Valery grattouiller Klemens comme un chien bienheureux, puis répondit :

"J'ai ma soirée pour moi, et j'ai eu une longue journée alors je me suis dis que j'allais venir voir par ici ce qui se passait. J'ai bien fait, je crois. Ça ne te dérange pas si je squatte ? Je ne voudrais pas manquer le spectacle de toi qui essaie de caser tes amis..."

Elle pourrait toujours l'y aider, songea la jeune femme en dévisageant Klemens et Roy, mais ce serait dommage pour la gent féminine !

"Valou et moi, on se connait depuis Poudlard, même si on avait quelques promos d'écart. Je vais le voir danser parfois et il passe me voir au resto où je travaille ! Et vous le connaissez comment ? Vous n'avez pas l'air de Langue-de-Plomb, en tout cas", commenta-t-elle avec un petit sourire, vrillant son regard dans celui de Roy. Probablement le plus séduisant des deux, décida-t-elle avant de reporter son attention sur son verre.



Jennifer Lawrence, merci à Roy ♥
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Klemens prit une moue boudeuse et s'offusqua légèrement alors que Roy se moquait ouvertement de lui. Il avisa le sourire amusé de la jeune femme et un léger sourire en coin naquit sur ses lèvres.

"Et ben au moins mon accent amuse les femmes. Vas-y concurrence un peu pour voir."

Son sourire se fit goguenard et il reporta son attention sur Valery et la conversation qu'il entretenait avec Juliana. Il leva légèrement les sourcils en une moue volontairement aguicheuse alors que Val affirmait que son accent n'était pas son seul atout. Il se tourna alors vers Roy un sourire vainqueur aux lèvres.

"La Pologne, Valou. Et tu vois Roy aucune raison de dire non. J'suis certifié Valou, ça vaut de l'or mon pote."

Son sourire se fit légèrement plus suggestif alors qu'il posait l'une de ses mains sur la jambe de Roy avant de la retirer aussi sec lorsque Valery commença à lui gratter la nuque. Il dut prendre sur lui pour ne pas fondre de plaisir. Il secoua la tête pour fuir la caresse de son ami avant de se tourner vers lui le regard noir. C'était typiquement le genre de chose qui pouvait trahir son état de lycanthrope. Il s'enferma alors dans un silence boudeur et avala le verre que Val venait de lui servir avant de poser son regard sur Juliana tout en notant l'attention qu'elle semblait porter à Roy. Son sourire mutin revint rapidement fleurir ses lèvres.

"Valou et moi c'est... une longue histoire de squattage de lit et de nuits un peu trop arrosées, de partage de canapé et d'invitations à aller le voir danser. Il est craquant en tutu Valou."

Son sourire se fit moqueur et il décoiffa agilement Valery avant de se resservir un verre et de l'avaler cul-sec.

"J'suis à quatre là Roy le ptit joueur. Tu vas pas t'nir la distance. Avoue toi vaincu tout de suite."


Klemens Dabrosky
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1892

Voir le profil de l'utilisateur
Roy balança un coup de coude pas fait exprès du tout dans les côtes de Valery quand celui-ci balança qu’ils s’amusaient à le caser avec quelqu’un. D’une, il n’approuvait pas ce plan, il n’avait rien demandé du tout. De deux, merde, c’était pas sympa pour sa dignité masculine, surtout devant une femme. Il grommela donc dans sa barbichette des malédictions à l’encontre du danseur, puis leva une énième fois les yeux au ciel lorsqu’il se mit à lui faire la publicité des atouts de leur ami commun.

« Bande de faux frères, j’suis sûr qu’un plan à trois ça vous dérangerait même pas une seconde. » Si tant est qu’ils n’y avaient pas déjà pensé. Le geste que Valery eut envers Klemens le dérida, et le fit même éclater de rire en voyant la tronche que tirait le loup-garou, qui se retenait sans doute pour ne pas miauler. Ou plutôt, aboyer, en l’occurrence. « Pas mal la technique, Val, je sais quoi faire maintenant pour le faire chanter ! »


Puis il reporta son attention sur Juliana, qui décidément, était bien plus agréable à regarder que les deux autres énergumènes. Reprenant la formule de Klemens, sur un ton toutefois plus dramatique, il répondit à son tour :

« Klem et moi, c’est… une longue histoire de harcèlement sexuel à sens unique. De paris stupides et de boulots pourris, aussi. Et j’ai connu cette jeune danseuse via Klem, conclut-il, en tapotant la tête de Valery. Puis à l’attention du polonais. T’enflamme pas, mec, j’entame mon quatrième aussi. Et désolé mais t’es toujours pas mon style. »

Il but cul-sec son verre, ferma les yeux au moment où le liquide lui brûla légèrement la gorge et le reposa dans un bruit sec. Roy remarqua à ce moment-là le regard de Juliana posé sur lui, mais, loin de détourner le regard, bien au contraire, il s’accouda sur la table pour se rapprocher un peu plus d’elle et lui faire l’un de ses sourires en coin :


« Alors, Juliana. Dis-nous. Honnêtement. Qui est le plus mignon de nous trois ? »
InvitéInvité


- Oh je t'en prie reste.

Son ravissement envers la présence de Juliana se voit toujours. Elle est une bouffée d'air frais au milieu de toute cette testostérone. Qui aurait cru que Val puisse penser ça.

- Ca ressemble à quelque chose de spécial, un Langue-de-Plomb ?
Certains avaient, certes, des têtes particulières - dues à de regrettables accidents de ceci ou cela. Mais la plupart de ses collègues étaient désespérément normaux, voir même un peu ennuyeux, face à la débauche colorée et bien campée sur l'échelle de Kinsley de ses amis. Ne jamais pouvoir parler de son travail a tendance à rendre quelqu'un monotone et gris plus qu'autre chose, selon Valery. Peut-être que sans la danse et sa festivité, il serait gris et triste lui aussi. ...Réalisant qu'il ne boit pas, et que c'est considéré franchement comme anti-festif, Valery corrige finalement cette erreur. Le concours des deux ainés là-bas ne l'intéresse peut-être pas, mais faudrait que ce ne soit pas une raison pour finir sobre. Il les rattrape dans leur consommation avec une grande aisance.

- Ah, non, navré Roy. Klem te poursuit de ses avances autant qu'il veut mais j'ai un peu d'amour propre, je préfère mes cibles intéressées.  Assure-il, regardant néanmoins ailleurs, de façon tout à fait naturelle. Il n'a jamais considéré la question. Non.

Coup de coude, rebuffade. Grand sourire. Bon, il aura mérité les pronoms féminins et l'accusation (qui manque toujours de le faire protester) de porter des tutus. La formulation enfantine de Roy le fait éclater de rire.

- "Mignon" ? Oh allez, on est plus à Poudlard Roy, tu peux demander qui est le plus hot ! Qui est le plus hot, Juliana ?
Juliana McNeilRésistante DPPavatar
Messages : 1259

Voir le profil de l'utilisateur
"Je proteste contre le plan à trois", commenta Juliana, qui observait les trois énergumènes avec amusement. Il n'était pas commun de voir trois hommes se taquiner de la sorte, voilà qui avait de quoi décevoir les célibataires présentes ce soir. Ce serait dommage pour eux, il y avait de très jolies jeunes femmes dans ce bar, songea-t-elle en s'attardant sur une petite rouquine aux joues piquetées de tâches de rousseur. Enfin, elle n'allait pas se plaindre de leur manque d'attention, ils formaient une compagnie plutôt plaisante. Son regard s'attarda sur Roy, ce qui ne sembla pas échapper au jeune homme, et elle s'efforça de ne pas rougir devant sa question. Il fut un temps où la jeune fille avait l'habitude de flirter ainsi dans les bars avec de quasi inconnus. En tant que serveuse, elle avait assez de temps libre et le goût du contact pour cela. Mais cela faisait un moment qu'elle ne cherchait plus vraiment à rencontrer quelqu'un, et avait mis cela sur le compte de l'âge adulte. Elle trouverait bien quelqu'un en temps voulu, en attendant, la vie de célibataire avait ses avantages...

La réponse lui vint assez naturellement en tête, mais elle ne répondit pas tout de suite et détourna les yeux, tandis que Valery apportait une nuance.

"Valou est le plus mignon, avec sa bouille de danseur", lâcha-t-elle avec un sourire en ébouriffant les cheveux de son ami. "Mais Roy est le plus hot... Eh non, ce n'est pas exactement la même chose ! Quand à Klem, il est un peu des deux ! Le mélange parfait, Roy. Tu ne devrais pas hésiter..."



Jennifer Lawrence, merci à Roy ♥
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
"Mais euh. Un jour tu succomberas ukochany."

Klemens était frustré, il n'aimait pas qu'on lui dise non. Il n'avait pas tellement l'habitude non plus il fallait dire. Il arrivait toujours à avoir ce qu'il voulait la plupart du temps et là Roy refusait chacune de ses avances. C'était... rageant. Ce qui d'ailleurs devait le rendre légèrement persistant et un peu lourd. Mais si le trafiquant avait dit oui dès le départ, il ne se serait pas montré aussi insistant, à la limite de la persécution. Il en avait conscience parfois, il se disait que peut-être il fallait qu'il arrête que Roy finirait vraiment par se fâcher mais le jeu l’enivrait à chaque fois et il oubliait ses bonnes résolutions. Son regard s'attarda sur Juliana et un léger sourire vint éclairer son visage à la question de Roy et il éclata franchement de rire lorsque Val modifia légèrement les termes de la question.

"Roy est prude, qui l'aurait cru !"

Son sourire se fit goguenard avant de se rembrunir lorsqu'il remarqua qu'il n'était même pas considéré comme le plus hot, plus mignon c'était ok, c'était Val mais le chaud quand même Roy ? Nan, il avait une tête de moine avec sa barbichette. Son sourire s'agrandit néanmoins à nouveau, il était l'équilibre lui. Son sourire se fit aguicheur.

"Le mélange parfait. Roy t'as vu ? Je suis la perfection réincarnée. Mais peut-être que Julia tu veux essayer toi aussi ? Un peu de perfection ? Pour voir ce que ça fait ?"

Il leva un sourcil volontairement dragueur, il gonfla légèrement les pectoraux et prit son air de beau gosse.


Klemens Dabrosky
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1892

Voir le profil de l'utilisateur
« Mais oui, Klem. L’espoir fait vivre. »


Il lui tapote le dos gentiment, pris de miséricorde pour ce pauvre Klemens qui revenait sans cesse à la charge, sans jamais se lasser. Il allait finir par s’en flatter, tiens, et ce n’était pas bon pour son ego déjà surdimensionné.
En parlant d’ego, les petites moqueries de ses amis –ça y est, tout de suite, on le cataloguait comme prude parce qu’il avait dit « mignon », alors que si c’était sorti de la bouche d’une fille, on ne s’y serait même pas attardé une seconde, c’te discrimination- ne suffirent pas à l’empêcher de se gonfler de fierté lorsque Juliana annonça qu’il était le plus « hot ». C’était lui. LUI. Enfin, on reconnaissait son charme.

« Haha, vous avez entendu ? Et après, ça se moque ? Mate les atouts, Val, t’as ta réponse à ta question maintenant. » Non il n’était pas du tout rancunier.

Roy eut à peine le temps de se rengorger que Juliana et Klemens lui dégonflèrent l’ego, d’un coup, d’un seul. L’atterrissage fut dur. Il s’exclama, d’un ton théâtral, scandalisé :

« Ah non, Juliana, tu vas pas t’y mettre toi aussi ! Qu'est-ce que vous avez tous, avec ça ?! »

Oui il aimerait bien savoir ce qui le rendait si gay, tiens. Il balança du même coup son coude dans les côtes de Klemens, pour faire fléchir son buste qu’il montrait un peu trop fièrement à son goût, avant de prendre un air faussement conspirateur. 

« Pff ‘l’écoute pas, il n’a rien de parfait. Tu es loin de savoir toute la vérité sur cet homme, Juliana, sinon tu ne dirais pas ça. Tu verras, dans quelques minutes, quand il sera complètement torché… Il ne sera plus le même. »


Et lui, l’alcool le rendait flippant, il fallait croire.
InvitéInvité


- Oh plaignez vous. Le plus mignon. Tsk. J'aimerais bien être le plus hot, des fois, sans avoir besoin de sortir le costume de danse moulant. Et qu'on arrête de me demander ma carte d'identité quand je vais au cinéma, aussi. Ca pourrait être bien.

Proteste Valery plus pour amuser la galerie qu'autre chose. les égos sont comparés et entrechoqués encore un moment, et puis....


*

Et puis le taux d'alcool a beaucoup monté, en une heure. Val a tout à fait cédé et n'est qu'à peine mieux que les autres. Un "je n'ai jamais" a été lancé (Par Klem, qui d'autre) il y a une quinzaine de minutes, et à partir de ce moment-là, l'alcool s'est mis à couler à flot et le rire à devenir quelque chose d'existentiel. Le volume sonore, de la musique comme des convives, a augmenté.

"Je n'ai jamais.. Couché avec un sang-pur !"

Valery boit.

"... Je n'ai jamais couché avec DEUX sang-purs."

Valery boit.

"A la fois !"

... Valery boit.

- L'aristocratie, mes enfants... C'plus c'que c'était.

Le monde commence à tourner de façon très plaisante autour de lui. La limite entre le pompette et le ivre est juste parfaitement atteinte et la dimension agréable que l'on peut trouver à l'alcool est là, sous ses doigts. Les conflits d'ego se sont calmés un peu au profit de jeux bon enfant. Il a attiré Juliana sur ses genoux dans un élan d'affection et refuse pour l'instant de la lâcher - cela fait râler Roy avec qui elle flirtait, tout à l'heure, c'est drôle. Roy et Klemens qui poursuivent probablement leur concours et sont bien partis pour ne pas se rappeler de tout demain matin. Quelque chose monte en Valery. Son âme intrinsèque de Serpentard refoulé. Il attire Juliana à lui, et prétextant un bisou derrière son oreille, lu murmure quelque chose. Puis s'attarde un peu dans son cou. Quand même.
Juliana McNeilRésistante DPPavatar
Messages : 1259

Voir le profil de l'utilisateur
Juliana tanguait joyeusement sur les genoux de Valery, pas vraiment certaine de comment elle était arrivée là. Mais elle n'y était pas si mal, elle avait une vue imprenable sur le bar et ses occupants et était la mieux placer pour commander de nouvelles boissons afin de ravitailler les parieurs fous. Juliana elle-même commençait à être particulièrement enivrée et riait un peu trop fort, un peu trop fréquemment. Julia riait toujours trop fort, comme si elle avait peur du silence, mais c'était particulièrement exacerbé par la boisson - elle avait l'alcool joyeux.

Elle but à l'évocation du sang-pur, un vieux souvenir - pas forcément son meilleur - lui revenant en tête, puis reposa son verre lorsque le jeu se corsa. Un sang-pur n'était déjà pas forcément de la meilleure compagnie, mais alors deux...

"Eh bien monsieur a des goûts de luxe !", le taquina-t-elle avant de pouffer à sa remarque. Tous des débauchés, ces sangs-purs, derrière leurs dehors coincés. Elle l'avait toujours dit... Valery se rapprocha alors d'elle pour murmurer quelques paroles à ses oreilles qui la fit sourire de façon tout à fait machiavélique, et elle chuchota en réponse :

"Qu'est-ce que tu as en tête ? M'est avis qu'ils ne se rappelleront de rien demain matin, par contre..."

Elle retint sa respiration en sentant le souffle de Valery contre son cou et s'efforca de se concentrer sur le jeu. Appuyer discrètement Klem dans sa quête au Roy était devenu sa mission de la soirée, non pas parce qu'elle se sentait réellement une âme de Cupidon mais parce que c'était bien trop tentant de taquiner Roy - il se laissait si bien prendre au jeu.

"Je n'ai jamais fantasmé sur une personne présente à cette table !", lâcha-t-elle en dardant sur Roy et Klem un regard malicieux, avant de porter son verre à ses lèvres.



Jennifer Lawrence, merci à Roy ♥
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Un sang-pur ? Jamais fait, trop la honte de dire qu'il avait jamais fait avec un sang-pur et pis Roy aurait de l'avance sur lui après si il ne buvait pas, non il devait boire. C'était vraiment mais vraiment trop la honte sinon et Valery allait se moquer de lui. Mais... et mais une minute... mais si, il avait déjà fait et pas qu'une fois. A Durmstrang, bon y avait des filles aussi mais y avait surtout eu ce Russe là, comment il s'appelait déjà ? Peu importait en fait. Juste, il avait déjà fait, il pouvait boire, il fallait boire. Deux en même temps, des filles ouais, des mecs, nan jamais eu l'occasion. Klemens jeta un regard perçant à Valery. Il aurait à cet instant précis tout donné pour être un danseur et se retrouver dans leur loge après une représentation. Ils devaient vachement bien s'amuser les petits cachottiers.

"Et les filles ça compte ?"

Bof pas grave de toute façon, il a un verre d'avance sur Roy quand même avec son "je couche pas avec les mecs". Il était vraiment sérieux, trop sérieux, c'était nul. Son regard se posa sur Roy alors qu'il vidait son verre après le "je n'ai jamais" de Julia. Un léger sourire charmeur étira alors ses lèvres.

"Euh... je n'ai jamais... Je n'ai jamais dragué un pote pour le mettre dans mon lit ou dans le sien, peu importe."

C'était difficile de trouver un truc que tout le monde avait déjà fait sans être redondant avec ce qui avait été dit plus haut. Il avait fait tellement de truc, il se rappelait encore d'une soirée mémorable lorsqu'il était ado et qu'il s'était retrouvé à jouer au Quidditch complètement nu par -15°C. Il avait eu un bon rhume après mais c'était le genre de soirée dont on rigolait bien après. Mais l'Angleterre était parfois un peu prude. Nouveau verre avalé et léger sourire goguenard en direction de Valery qui profite bien de sa soirée.


Klemens Dabrosky
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1892

Voir le profil de l'utilisateur
Roy ne but pas à la question sur le Sang-Pur. Les femmes sang-pur, en plus d’être difficiles à décoincer, n’étaient pas tellement son style ni une catégorie de personnes qu’il fréquentait. A vrai dire, le seul Sang-Pur qu’il cotôyait à peu près régulièrement était Léopold Marchebank, pour des affaires, et… Et il allait immédiatement retirer ces affreuses images mentales de son cerveau.
Ces quelques secondes qu’il ne passa pas à replonger dans son verre d’alcool lui permit de remarquer Valery chuchoter à l’oreille de Juliana, puis celle-ci lui répondre, avec un sourire fourbe. Il avait peut-être l’esprit plus très clair depuis qu’il avait plus d’alcool dans les veines que de sang, mais il savait reconnaître des messes basses, tout de même.

« Héééé, vous racontez quoi, là ? Allez, faites-nous partager ! Vous êtes pas en train de mijoter un truc, hein ? »  

Il fallait se méfier du Valery, il avait l’air tout mignon, tout gentil comme ça, mais en vrai… En vrai… Roy ne savait plus, il venait de perdre le fil de ses pensées en remarquant que Klemens avait une petite avance sur lui. Il vida son verre d’un coup après la proposition de Juliana, échangeant le même regard avec elle.  

« Hypothétiquement, Klem, je préférerais le mien, l’est plus propre. Pourquoi il disait ça, lui, déjà ? Il boit un coup. Quand il draguait une fille, c’était pour finir dans un lit, de façon générale. Je n’ai jamais… couché avec quelqu’un après avoir trop bu. » 
InvitéInvité


- Il faut boire une fois PAR personne présente, si on a fantasmé dessus.

Et Val de regarder ses camarades de beuverie tour à tour dans les yeux en buvant. Juliana, Klem... S'arrêtant sur Roy, portant son verre à ses lèvres... Et l'éloigne sans avoir bu au dernier moment, avec un grand sourire goguenard. Instant de réflexion.

- T'es pas d'une famille sang-pur de Pologne, toi, Klem ? Je t'ai jamais demandé.

Puis les messes-basses avec Juliana, éclairées par la dernière suggestion de je n'ai jamais, que Roy offre sur un plateau, comme si c'était Noel.

- Oh merde, c'est l'idée parfaite. Alors on leur fait croiiire Bisou dans le cou qu'ils sont rentrés ensemble. Peut-être ça rendra leurs relations moins tendues, qui sait.

Et tout haut à l'attention de Roy, exagérant sa prise sur la jeune fille, mettant un point d'honneur, pompette encore plus que lorsqu'il est sobre, à arborer une attitude flirtant constamment avec l'indécence mais avec un air digne de ne pas y toucher :

- Je lui dit qu'elle sent bon et qu'elle a la peau douce et que je mettrais bien mes mains sous sa-

Et il se fend d'un réflexe défensif, ayant peur de se faire frapper. Il l'aurait tout à fait mérité, d'ailleurs. Puis prend trois grandes gorgées pour rattraper les je-n'ai-jamais qu'il a loupé.

- Je n'ai jamais fantasmé sur nos profs à Poudlard. Où à peu importe où tu étais, Klem.

Il boit. Oh, allons, bien sûr qu'il a fantasmé sur certains profs.
Juliana McNeilRésistante DPPavatar
Messages : 1259

Voir le profil de l'utilisateur
Juliana buvait beaucoup trop avec ces questions, ce qui était le but, certes. Elle allait passer pour une débauchée ! Le fait d'être confortablement installée sur les genoux de Valery à picoler ne l'aiderait pas à se faire une réputation de jeune fille sage et responsable. Tant que cela n'arrivait pas aux oreilles de ses frères... Elle jeta un coup d'oeil au comptoir et leva son verre en direction de Rosaleen, lui portant un toast avant de reporter son attention sur le jeu.

La proposition de Valery, qu'elle aurait peut-être désapprouvé en tant normal, lui parut totalement sensée et de très bon goût, sous l'effet de l'alcool et du bisou que Valery venait de déposer dans son cou.

"Tu crois que Roy va avaler ça ?", murmura-t-elle, peu convaincue, avant de donner un coup de coude à Valery lorsque celui-ci délira sur la douceur de sa peau. La question de Valery la plongea alors dans un océan de perplexité.

"Les infirmières, ça compte comme des profs ?", demanda-t-elle en fronçant légèrement les sourcils, l'air concentrée sur la question. Avant de réaliser ce qu'elle venait de sous-entendre, et de plonger dans son verre, les joues rosies. Mais qu'est-ce qui lui avait pris de sortir une bêtise pareille ? Adolescente, elle fantasmait sur le mystérieux professeur Virtanen du grand nord, comme toutes ses amies, et certainement pas sur la jolie infirmière miss Bloomwood. Ce rêve là ne comptait pas, ce n'était... qu'un moment d'égarement. Une gorgée pour Peter, voilà qui suffisait.

"Je n'ai jamais fantasmé sur Alan Fiennes !", s'exclama-t-elle avec un peu trop d'enthousiasme, pressée de détourner l'attention.



Jennifer Lawrence, merci à Roy ♥
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Il imita Valery et but en arrêtant bien son regard sur Roy avant de boire. Un sourire aux lèvres.

"Ouai, hum non en fait, ils font partis de la riche bourgeoisie. Ils sont sorciers depuis quelques générations mais pas purs à cause de quelques moldus qui se sont glissés dans l'arbre. Mais la Pologne est bien loin mes chéris."

Un autre point qu'il n'aimait pas aborder, son enfance, son passé, la Pologne. Il n'avait jamais réussi à savoir si son pays d'enfance lui manquait ou non. Et à la réflexion, il ne voulait pas savoir.

"Comment tu sais que le tien, il est plus propre ? T'as jamais visité le mien de lit !"

Et il ne comptait pas le faire visiter à Roy ou à quiconque non plus parce qu'il n'était vraiment pas... présentable son lit. Son regard se posa sur Valery et Juliana et leurs messes-basses. Il dévisagea Roy avec un sourire goguenard avant de réfléchir à la question de Val. A Durmstrang, il n'y avait pas tellement de prof sexy sauf peut-être le prof de magie noire en septième année. Le russe. Andreas, il lui semblait. Bon pas le choix, il fallait boire avec un sourire à la question de Julia. Intéressant.

"Moi non plus tiens. Hey les mecs, j'ai jamais fantasmé sur Fiennes."

Non, les politiciens très peu pour lui.

"Euh... j'ai jamais... pfff c'est trop dur, il laissa son regard parcourir la salle avant de s'arrêter devant un type au teint pâle presque maladif. J'ai jamais embrassé de vampire."


Klemens Dabrosky
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1892

Voir le profil de l'utilisateur
C’était limite si Klemens n’allait pas leur refaire son arbre généalogique. Il n’était pas sensé avoir ses capacités neuronales proches de celle d’un ornithorynque, après tous les verres qu’il venait de boire ? Roy lui jeta un regard mauvais, toujours pas décidé à laisser la victoire lui filer sous le nez, et cela valait de toute façon mieux pour Klemens car il était très mauvais perdant, ce fut pour quoi il répondit :

« Et c’est pas prêt d’arriver, Klem ! T’as un verre de retard. »

C’était faux, peut-être. Il ne comptait plus de toute façon. Le petit manège de Valery et Juliana près d’eux détourna vite son attention. La réponse le laissa aussi suspicieux que contrarié. Il balança un coup de pied à Val, sous la table, agacé de le voir balader ses mains sur Juliana, jaloux que la jeune femme ne le repousse pas tout à fait.

« J’te crois pas, Val, je suis sûr que tu prépares un sale coup. » répliqua t-il, boudeur. Puis, se tournant vers Klemens : « Aide-moi, toi, si ça se trouve, ils se payent not’tête ! »

La question suivante le laissa perplexe. Fantasmer sur les profs de Poudlard ? Il avait beau réfléchir, il ne voyait pas ce qui aurait pu attirer quelqu’un dans les rides de McGonagall ou les cheveux gras de Rogue. Il était tombé sur le lot vieux croûton, à Poudlard, il n’avait pas vu le vent de jeunesse et de beauté souffler sur l’équipe pédagogique, par la suite. Dommage, car sans doute qu’une certaine Margot Adamson lui aurait bien plu.

Il ne but pas non plus à la question sur leur très cher ministre, qui faisait bien assez se pâmer la moitié des sorcières. Roy ne voyait pas ce qu’on pouvait bien lui trouver d’ailleurs. La réponse de Klemens le fit sourire, railleur :

« Extraordinaire, Klem, quelqu’un sur qui tu n’as jamais fantasmé, je pensais pas entendre ça un jour, tiens ! »

Il but en revanche à la question suivante. A sa connaissance, il n’était jamais sorti avec un vampire, mais savait-on jamais, ces gens-là ne déclaraient pas leur condition au premier rendez-vous en général.

« Je bois, on sait jamais. Je n’ai jamais payé pour coucher avec quelqu’un. » Parce qu’on finissait toujours par parler d’argent, avec Roy.
InvitéInvité


- Les infirmières, Ju' ?

Bien sûr que si personne ne relève cette remarque, c'est Valery qui va le faire. Avec le petit sourire qui va bien, et tout, mais en chuchottant, remarquant qu'elle est troublée par sa propre question. Choupie, va.

- On n'peut pas apprécier les jolies filles, ici ?


Qu'il s'indigne faussement, faisant tanguer dangereusement Juliana sur son genou lorsqu'il se prend un coup de pied de Roy. Il la ratrappe délicatement et l'installe mieux, face à lui, captant son regard. Et c'est en toute innocence, bien sûr, juste pour faire croire à Roy que, non non, il ne se fiche pas d'eux mais est bien en train de draguer la jeune serveuse, qu'il attire sa nuque gentiment à lui et lui prend un baiser. Ca n'a rien à voir avec la jalousie de Roy. Naon. Il ne l'imagine pas du tout vert de frustration. Cela ne l'amuse pas du tout grandement, non plus. Bon. C'est vrai qu'il perd un peu toutes ces bonnes et nobles justifications dans le baiser, qui lui fait lui rappeler pourquoi les hommes c'est cool, mais les filles, c'est vaaachement cool aussi. Et doux. Il se détache en se faisant la réflexion qu'il est plus pompette qu'au post précédent.
Il boit pour Fiennes, et s'indigne.

- Mais COMME JE VOUS CROIS PAAAAS. Fiennes est TROP sexy. Il me parle de coupes dans le budget QUAND IL VEUT.

La question sur le vampire est la première fois qu'il ne boit pas. Cela l'étonne un peu, c'est jouer proche de sa veste, de parler de vampire, de la part d'un loup garou. Son haussement de sourcil passe inappercu, il imagine. Il hésite, puis parle sémantique.

- Ben. Payer quoi ? J'ai déjà payé des verres. Et l'hotel. Mais j'ai jamais payé la personne.

Payer pour coucher, tssk. C'est vraiment une question à Roy, ça.

- Je n'ai jamais fantasmé sur la soeur de quelqu'un présent ici.

Il boit.
Juliana McNeilRésistante DPPavatar
Messages : 1259

Voir le profil de l'utilisateur
Juliana croisa un instant le regard de Valery et détourna bien vite les yeux, troublée. Son esprit, embrumé par les vapeurs de l'alcool, ne réagit pas lorsque Valery l'embrassa et elle répondit bien volontiers à l'étreinte, ne prêtant aucune attention à la jalousie apparente de Roy ni au fait que ce n'était probablement pas bien sérieux. Peut-être avait-elle quelque chose à prouver ce soir, toujours est-il que rien au monde ne pourrait la faire bouger des genoux de Valery. Fatiguée par sa journée, enivrée et soudainement confuse, elle se laissait emporter par la soirée sans réfléchir, buvant bien plus que de raison.

"On sait comment Fiennes a été élu, en tout cas", ajouta Juliana avec un sourire avant de vider son verre. Il était très sexy, c'était ce que toutes les sorcières disaient, n'est-ce pas ? Et Juliana le trouvait aussi. En revanche, elle n'avait jamais été sensible aux charmes des vampires, et préférait encore une vie de chasteté et de solitude à la compagnie d'une personne qu'elle aurait payé, aussi se contenta-t-elle de poser des regards suspects sur Klemens et Roy. Ces deux-là allaient bien ensemble, tout de même, aussi louches l'un que l'autre.

"Je n'ai pas encore eu l'honneur de les rencontrer", répondit-elle joyeusement à la question sur les soeurs.

"Je n'ai jamaiiiiis...", réfléchit-elle en se balançant vaguement sur les genoux de Valery, au rythme de la musique. "...Hmm, plus d'idées. Je passe mon tour."

Elle glissa ses bras autour du cou du danseur et lui vola un autre baiser, se désintéressant proprement du jeu. Elle ne connaissait de toute façon pas assez les deux autres pour poser les questions compromettantes...



Jennifer Lawrence, merci à Roy ♥
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Release the Kraken ! [Juliana Roy et Klemens au Circée]

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Release the Kraken ! [Juliana Roy et Klemens au Circée]
» [28/01/12] Draft release EE
» UNofficial Release 9
» Release lvl 75
» Requin vs Kraken, pour l'amour de Persy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol, :: L'Avenue des Douze Chênes ,-