AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Coexistence pacifique [Aaron, Juliet, Samaël]

Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Dimanche 3 février 2008 - Colocation d'Aberystwyth

La colocation restait particulièrement calme en cette fin de journée. Après avoir passé son samedi soir avec Kelsey, Aaron était revenu à Aberystwyth pour travailler sur le dernier projet soumis par le ministre. Il s'agissait de trouver de nouveaux moyens de communication sorciers rapides depuis le monde moldu, afin de restreindre le temps qui s'écoulait entre le dommage et l'intervention des Oubliators.

Un stylo à la main, le jeune homme notait sur une feuille de papier vierge les idées qui lui venaient en tête tout en sirotant son thé. Il appréciait le silence de la maison qui lui permettait de réfléchir calmement. L'affaire Keller avait bousculé son mois de janvier, lui faisant prendre du retard dans son travail, tant à cause des auditions au BDA que du choc, des remontrances de Seamus et de l'attention qu'il consacrait à la Poufsouffle, véritablement traumatisée.

Alors qu'il soulignait "Cabines téléphoniques - numéro spécial", la porte d'entrée claqua et les voix de Juliet et Samaël lui parvinrent. Les deux étudiants investirent la cuisine et l'ancien Serdaigle s'efforça de paraître aimable. Il ne se sentait plus en colère, mais moins il en savait, mieux il se portait.

"Salut! Vous allez bien?"

HRP:
 


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Samaël avait passé son week-end avec Théo, chez Théo serait même la meilleure des réponses. Il avait dû malheureusement quitter son fiancé pour travailler. Il avait encore du mal à réaliser que Théo et lui étaient fiancés, que Théo avait avoué ses sentiments, il y avait de cela un mois et que tout semblait à nouveau lui sourire dans la vie. La médicomagie lui plaisait plus que jamais et il avait des projets d'avenir plein la tête. Un sourire un peu niais se dessina sur ses lèvres alors qu'il arrivait près de la colocation. Son sourire se fit légèrement moins niais et plus franc alors qu'il apercevait Juliet à quelques pas de lui.

"Hey Ju, attends moi j'arrive. Comment tu vas ?"

Il rejoignit son amie en quelques pas et entra en même temps qu'elle dans la maison avant de se diriger vers la cuisine. Il marqua un léger moment d'arrêt alors qu'il remarquait la présence d'Aaron. Il n'avait pas réellement parlé au jeune homme depuis la nuit de sa séparation. Pendant la séparation, tout le monde semblait s'éviter et depuis, chacun avait repris sa vie comme si de rien était mais Sam se sentait tout de même relativement mal à l'aise vis à vis du jeune homme. Il se força donc à sourire naturellement essayant d'effacer toute gène de son visage.

"Salut Aaron. Ça va et toi ?"




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1980

Voir le profil de l'utilisateur
Juliet était sortie une heure auparavant, afin de se balader un peu au bord de l'eau, désirant prendre un peu l'air. Sa fin d'après-midi n'avait pas été des plus agréables - dès qu'elle était rentrée de Flaquemare, elle avait dû s'attabler à son bureau pour réviser ses cours de l'université ; chose qu'elle n'avait pas fais depuis plusieurs jours. C'était donc la tête pleine notions sur l'économie que Juliet avait arpenté les rues d'Aberystwyth, avant de descendre vers la plage. Ce qu'elle pouvait aimer de vivre au bord de la mer, songea-t-elle alors qu'elle rentrait à la colocation.

"Hé, salut Sam !" lança-t-elle lorsqu'il la rejoignit. Les choses revenaient plus ou moins à la normale, désormais. "Ca va, et toi ?"

Le trajet jusqu'à chez eux ne fut pas bien, et ils purent rapidement se mettre au chaud, loin de ce temps typique du mois de février. Elle gagna la cuisine à la suite de Samaël, et adressa un sourire à Aaron, qui occupait déjà les lieux. Le malaise était encore palpable entre les trois colocataires, et il fallait dire que Juliet avait sa part de responsabilité dans l'histoire. Quitter la colocation du jour au lendemain n'était pas l'idée du siècle, elle le reconnaissait.

"Oui, ça va aussi." répondit-elle après l'ancien Poufsouffle, avant d'observer ses deux colocataires. C'était peut-être l'heure de faire le point, après tout, réalisa-t-elle, avant de se lancer. "Aaron, Sam, pendant que vous êtes tous les deux là... Je tenais à m'excuser pour avoir quitté la coloc il y a quelques mois. Je sais qu'il est un peu tard pour des excuses, mais... Il y avait une bonne ambiance au début de l'année, ce serait sympa de la retrouver." osa-t-elle avec un léger sourire - un peu timide.



Avatar par classwhore
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Pourquoi fallait-il que ce soit Juliet qui prenne les devants et s'excuse? Bien sûr, c'était bien de sa part de le faire, Aaron ne le niait pas: il n'avait pas apprécié d'être abandonné - heureusement qu'elle avait payé le loyer - avec Samaël. Ceci dit, même si Juliet était en partie responsable des déboires du jeune homme, elle n'avait rien fait de très grave et ne l'avait pas forcé à agir comme un goujat. Au final, elle était plus victime de l'emportement de Jeremy et de la santé de son père.

"Ce n'est rien, Juliet, avec ce qui est arrivé à ton père, c'est normal."

Aaron était un peu hypocrite, car il avait longuement médit sur Juliet en son fort intérieur. Mais il appréciait la jeune fille, contrairement à Samaël qui avait passé ces derniers mois à embêter toute personne se trouvant dans un rayon de cinquante mètres autour de lui. En soi, le jeune homme n'était pas non plus responsable de sa situation, Théo Nott avait fait l'idiot (avant de se rattraper magistralement, de ce qu'Aaron avait entendu). Mais la réaction extrême et désagréable qu'avait eu Sam rendait l'empathie difficile, surtout pour une personne comme Aaron, qui n'en avait jamais beaucoup.

"Mais ce n'est pas à moi qu'il faut demander de restaurer la bonne ambiance."

Au moins, c'était dit.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Samaël se tourna vers Juliet légèrement gêné par ses excuses. En soi, ce n'était pas à elle de s'excuser mais plutôt à lui. Et il ne l'avait pas fait, du moins pas encore. Il aurait bien voulu se rattraper mais il ignorait comment le faire. Il posa son regard sur son amie avant de hocher la tête aux paroles de Aaron. Mais il fronça bientôt les sourcils. Il savait qu'il était en tort mais le ton que prenait son colocataire ne lui plaisait pas plus que cela.

"Je tenais à m'excuser également. Mais si tu as quelque chose à dire Aaron, vas-y je t'en pris ne te gêne pas."

Si il avait quelque chose à dire, autant qu'il le fasse en face au lieu de lancer des piques. Si Aaron avait un soucis avec lui, il n'avait qu'à lui dire au lieu de tourner autour du pot. Il reconnaissait avoir fait des erreurs, il se sentait même plutôt honteux. Il posa un léger soupir et posa son regard sur Juliet. Il voulait aussi que tout redevienne comme avant.

"Je souhaite que tout redevienne comme avant également. Mais je ne dois pas être le seul à faire les efforts."

Il voulait vraiment apaiser les tentions mais si Aaron commençait déjà à l'accuser et à lui répéter sans arrêt ses erreurs, la bonne ambiance ne durerait sans doute pas. Il fallait donc que tout le monde mette du sien, quitte à avoir une discussion avec l'ancien Serdaigle plus tard, histoire de mettre tout ça à plat.




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1980

Voir le profil de l'utilisateur
Juliet haussa les épaules face à la réplique d'Aaron. Le fait que son père tombe dans le coma ne lui donnait pas tous les droits non plus, même si c'était effectivement ce qui l'avait incité à ne pas revenir à la colocation, préférant prendre ses distances et refusant d'entrer en guerre ouverte contre Samaël. Ça, et le besoin de rester près de Jeremy, pour supporter tout ce qui arrivait. Mais les choses étaient passées, tout avait fini par rentrer dans l'ordre, et Juliet estimait donc que c'était le moment de prendre un nouveau départ avec ses deux colocataires.

Ses deux colocataires, qui, visiblement, étaient aussi têtus l'un que l'autre. Peu désireuse de rentrer dans leur combat, Juliet s'appuya nonchalamment contre le meuble de la cuisine, et les observa. Elle comprenait pourquoi Aaron pouvait avoir été agacé par le comportement de Samaël - à vrai dire, elle comprenait même parfaitement - mais elle pouvait aussi concevoir que l'ancien Poufsouffle préférait qu'ils mettent tout ça au clair maintenant.

Elle resta donc silencieuse, n'osant toutefois pas quitter la cuisine. Tant qu'ils n'en venaient pas aux mains, après tout...



Avatar par classwhore
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Dire qu'Aaron trouvait Samaël gonflé était un euphémisme. Il aurait probablement pu contenir sa morgue s'il n'avait fait que s'excuser et l'interpeler pour qu'il vide son sac. Car, enfin, même en étant de nature ronchon, Aaron savait se tenir. Mais que le jeune homme se permette de lancer qu'il ne devait pas être le seul à faire des efforts était fort de café. Il haussa un sourcil méprisant que Darren n'aurait pas dédaigné. Samaël croyait sans doute qu'il n'oserait pas lui dire ce qu'il pensait. Or, c'était bien une chose avec laquelle Aaron n'avait aucun problème. Il préférait souvent se taire et juger dans son coin, mais ce n'étaient pas les bons sentiments qui l'étouffaient lorsqu'il s'agissait de remettre les gens à leur place.

« Excuse-moi, mais je ne vois pas en quoi je suis responsable de la mauvaise ambiance. Il me semble que ce n'est pas moi qui suis devenu agressif sans raison à la moindre petite contrariété, même – et surtout – avec les gens qui n'avaient rien à voir avec mes problèmes. »

Parce que lui ne faisait jamais ça, évidemment.

« Je ne suis pas, comme toi, du genre à faire payer pendant des siècles leurs erreurs aux autres. Mais ça n'empêche que j'ai le droit de te faire remarquer que ton comportement me déplait. »


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Samaël se rendit compte qu'il avait peut-être était un peu trop loin. Il se garda donc de répondre à Aaron. Il eut le bon goût de baisser la tête légèrement honteux et de ne pas se trouver d'excuses. Il n'en avait pas d'ailleurs. Son colocataire avait complètement raison. Même si le fait de dire qu'il n'était rancunier n'était pas tout à fait vrai. Aaron semblait assez revanchard tout de même.

"J'imagine que je l'ai bien mérité. Tu as raison Aaron et je m'en excuse. Peut-être que tu as des choses à rajouter ? Vas-y pendant qu'on y est, mettons tout cela à plat une bonne fois pour toute et laissons ensuite cela dernière nous si tu veux bien."

Son regard se fait interrogateur. Il ne veut obliger Aaron à rien, si il ne veut pas faire la paix après tout ce n'est plus son problème. Si il ne souhaite plus le voir, si il ne souhaite plus de lui dans la colocation, il comprendrait parfaitement et trouverait un autre moyen pour se loger. Théo accepterait peut-être de le loger dans un premier temps ou il pourrai très bien retourner chez sa sœur et transplaner tous les jours. Il pouvait le faire après tout. Si sa présence n'était plus désiré, il n'allait pas s'imposer.




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1980

Voir le profil de l'utilisateur
Juliet resta silencieuse un long moment, suivant l'échange entre ses deux colocataires, et ne désirant pas prendre parti dans leur conflit. Elle s'était déjà excusée, et elle considérait qu'elle n'avait pas à soutenir l'un des deux jeunes hommes bien que - si elle avait eu à choisir - elle aurait sûrement été d'accord avec le discours d'Aaron, seulement parce qu'elle avait été victime des colères de Sam. Mais tout cela était derrière elle, à présent, et elle refusait de revenir sur ces événements.

Aussi, elle laissa les deux garçons mettre les choses au clair entre eux, et ne trouva pas utile d'intervenir pour l'instant. Elle n'avait pas à se mêler des rancoeurs qu'il pouvait y avoir entre Samaël et Aaron - encore moins quand on savait qu'elle avait quitté la coloc, et que, par conséquent, elle n'avait aucune idée de ce qu'il avait pu se passer entre les deux jeunes hommes. Elle s'appuya contre le meuble de la cuisine, et croisa les bras sur son ventre, songeuse.

Il serait dommage de perdre une si bonne ambiance, vraiment. Et puis, il n'y avait pas de raison pour qu'elle ne revienne pas, n'est-ce pas ? Ils étaient tous les trois assez grands pour mettre ces quelques mois derrière eux, afin de repartir du bon pied. Du moins, l'espérait-elle...



Avatar par classwhore
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Aaron resta interdit lorsque Samaël s'excusa sans concession. Il leva les sourcils, étonné et peu habitué à ce genre de réaction. Chez ses parents, avec Swann, avec Darren et même avec Jeremy, il était habitué aux loooongues explications houleuses et interminables. Il était d'ailleurs souvent celui qui battait en retraite le premier, par lassitude et par bougonnerie. Interdit, donc, il resta une seconde sans savoir quoi dire, puis s'assit.

"Je n'ai rien à ajouter" dit-il d'un ton las, acceptant les excuses du même coup.

C'était une erreur de s'être mis en colocation avec des gens qu'il connaissait à peine, et pourtant déjà un peu. Il fallait s'installer soit avec des amis, soit avec de parfaits étrangers, mais cette situation intermédiaires ou ils n'étaient pas copains tout en fréquentant plus ou moins les mêmes personnes était délicat à gérer.

"J'espère simplement que ça ne se reproduira plus. Juliet?"

En effet, la jeune fille était restée un peu trop prudemment silencieuse à son goût.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Samaël SmithAncien personnageavatar
Messages : 1283

Voir le profil de l'utilisateur
Le sujet semblait clôt. Aaron avait accepté ses excuses sans rechigner. Sam dut néanmoins prendre sur lui pour ne pas répliquer vertement lorsque l'ancien Serdaigle lâcha qu'il espérait que la situation ne se répéterait pas. Comme si il avait réellement l'intention de se détruire de la sorte à nouveau. Comme si il en avait fait exprès. Parfois, il avait du mal à comprendre son colocataire. Ils étaient si différents l'un de l'autre.

"Y a pas de raison."

Il posa son regard sur Juliet et attendit sa réponse avant de se redresser et de se diriger vers la cuisine. Il était temps de ramener la bonne ambiance maintenant. Même si entre Aaron et lui cela ne serait jamais l'amour fou, il le sentait.

"Ça vous dit que je cuisine pendant que vous réfléchissez à ce qu'on va regarder ce soir ?"




Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1980

Voir le profil de l'utilisateur
La discussion entre ses deux colocataires eu l'air de prendre fin, et Juliet poussa un soupir imperceptible, heureuse de la voir se terminer de cette façon. Certes, il y aurait toujours des tensions, mais pour l'instant, c'était déjà bien mieux que rien. Lorsque Aaron lui adressa la parole, Juliet posa tour à tour un regard sur les deux jeunes hommes, avant d'hocher la tête à son tour, un léger sourire aux lèvres.

"Promis." lâcha-t-elle avec sincérité.

La proposition de Samaël pour détendre un peu l'ambiance lui arracha un sourire, et elle acquiesça avec enthousiasme.

"Oui, pourquoi pas ! Tant que tu ne fais pas brûler le repas..." plaisanta-t-elle, avant de se tourner vers Aaron. "Tu sais ce qu'il passe à la télé, ce soir ? Ou on pourrait regarder un film, ma cousine m'a laissé des dvd..."

RP terminé



Avatar par classwhore
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Coexistence pacifique [Aaron, Juliet, Samaël]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Maud Fontenoy prête à traverser le Pacifique à la rame..
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs, :: Aberystwyth,-