AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Happy Birthday [Valery, Roy, Juliana, Alicia & Klemens]

Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
13 janvier 2008 - Appartement de Valery

Klemens poussa un soupir, il devenait vieux. Enfin pas vieux dans sa tête, jusque là tout allait bien. Il avait même l'impression d'être plus jeune que Valery parfois c'était dire mais dans deux ans, il aurait trente ans et il ne savait pas trop ce qu'il avait cette année mais il se sentait... vieux. Pourtant d'habitude ses anniversaires étaient juste une occasion de plus de faire la fête, comme cette année d'ailleurs. Il avait réussi à convaincre Roy et Juliana de se joindre à eux. Eux étant Valery et lui. Dit comme ça, ça faisait tout de suite un peu couple, genre couple officiel tout ça. Engagement et tout le tintouin, tout ce qu'il n'aimait pas à vrai dire. Mais la réalité n'était pas ainsi merci pour lui. Et heureusement d'ailleurs.

Parce que dans le cas contraire, il aurait été réellement irrité que Val soit en retard, vraiment très très irrité, alors que Roy et Julia étaient déjà là. Chez Valery mais sans Valery. Il poussa un léger soupir avant de sortir de la cuisine un immense sourire aux lèvres pour faire bonne figure. Il avait tout prévu. Vodka, bières, des trucs à manger aussi. Et tout ça grâce au porte-feuille de son ami danseur. Qui n'était toujours pas là.

"Bon, il semblerait que Val soit en retard, c'est pas grave. On va commencer sans lui, ça va le faire venir."

Il attrapa la bouteille de Vodka et commença à servir tout le monde avant de poser son regard sur Roy et de sourire malicieusement.

"Tu sais ce qui me ferait plaisir pour mon anniversaire. Hein Roy ?"

Son sourire se fit goguenard alors que la porte d'entrée claquait enfin annonçant l'arrivé de Valou.


Klemens Dabrosky
InvitéInvité


- Joyeux annversaiiiire ! J'apporte le gateau ! Et une plus-one !

Premiers mots de Valery, qui entre chez lui avec un grand sourire et un beau bleu sur le front qu'il n'a pas eu l'occasion de cacher/qu'il n'a pas remarqué, dernier vestige de sa rencontre avec son bureau au Département. Dans son giron, Alicia, fraichement changée dans ses habits civils, probablement, et dans ses mains, sous une cloche magique, un magnifique gateau au chocolat douze personnes, qu'il semble presque avoir du mal à porter sous le déluge de glacage et de petits sujets. Il y a marqué "JOYEUX NOUVEAU PAS VERS LA SENILITE KLEMENS" en rose. Bien entendu. Il dépose un bisou sur la joue de Klemens au passage.

- Désolé d'être en retard... j'étais... hé bien... En charmante compagnie.

Désignant Alicia de façon éhontément théatrale, qui avec un peu de chance ne saura pas où se mettre.

- N'imagine rien, Klem... Alicia est médicomage en plus d'être une ancienne camarade de Poudlard et elle s'est occupé de moi tout à l'heure. Tout va bien, je heu... Je me suis évanoui, va savoir.

Haussement d'épaules, et il dépose le gâteau sur le comptoir de la cuisine, laissant Alicia se présenter aux invités. Petit clin d'oeil à Juliana qu'il est content de voir, et un salut assez neutre à Roy -une poignée de main, oui oui, tout arrive- à qui il pique néanmoins son verre.

- De la vodka, déjà ? On va rouler sous les tables avant vingt-deux heures, vas-y doucement, Klem.

C'est rendu moyen crédible par le fait qu'il la sirotte avec le jus de fruit choisi par Roy sans rechigner.

- Alors, ça va tout le monde ?

Et c'est un regard hautement suggestif de "depuis la soiréééée que vous avez passé enseeemble Roy et Klem" qu'il leur sert. Valery sait ménager ses entrées, c'est son métier, for fuck's sake.
Juliana McNeilRésistante DPPavatar
Messages : 1253

Voir le profil de l'utilisateur
"Salut les amoureux ! Déjà là, à ce que je vois ?"

La voix enthousiaste et légèrement moqueuse de Juliana annonçait la couleur. Ce soir, Klemens et Roy n'avaient pas fini d'entendre Valou et elle. Les pauvres n'avaient pourtant rien fait pour mériter cela, si ce n'est boire au point d'oublier leur soirée - et donc se trouver à la merci de ceux qui se souvenaient.

"Joyeux anniversaire, Klem, merci pour l'invitation !", s'exclama-t-elle en tendant une bonne bouteille de Whisky Pur Feu au lycanthrope. Elle se dirigea ensuite vers Roy et lui déposa un baiser sur la joue, avant d'ajouter :

"Désolée, c'était trop tentant... De vous appeler les amoureux, j'veux dire."

Pour le bisou, elle n'était pas vraiment désolée. Si Juliana avait été ravie de l'invitation, elle l'avait été encore plus en apprenant que Roy avait accepté de venir - allez savoir pourquoi. Mais quelqu'un vint vite détrôner Roy, puisque Valery arriva bien vite en présence d'une invité surprise... Invitée dont Juliana avait déjà fait connaissance quelques temps auparavant.

"Alicia ! Je ne savais pas que tu connaissais Valou ! Je suis ravie que tu sois là, enfin une autre fille au milieu de toute cette testostérone...", la salua-t-elle avec un immense sourire.



Jennifer Lawrence, merci à Roy ♥
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Les amoureux. Les amoureux. Non, non, non. Les crétins trop déchirés pour se souvenir de leur soirée, peut-être, mais pas les amoureux. Oh Klemens s’en était très vite remis, il avait enfin eu ce qu’il voulait, il osait même déplorer le fait de ne pas se souvenir de ce que Roy voyait comme une énorme connerie à rayer de sa mémoire. Ah non, la pilule n’était pas encore passée pour lui, elle était grosse, très grosse à avaler et la bise de Juliana ne suffit malheureusement pas à l’y aider.

« Et tu espères te faire pardonner avec ce bisou de rien du tout ? » la provoqua t-il, sourire en coin.

Marrant mais en vérité, il ne lui en voulait déjà plus du tout, allez savoir.

Roy accepta le verre que lui tendait Klemens, non sans lui lancer un regard défiant –il irait mollo sur l’alcool, pour ce soir, ça lui avait coûté trop cher la fois précédente.

« Laisse-moi deviner. Un truc que t’as déjà eu sans mon consentement ? »

Et il pouvait toujours courir pour que Roy recommence. Il était bien content de ne pas s’en souvenir d’ailleurs. Mais en même temps, il trouvait ça louche. C’était loin d’être sa première cuite, il avait même connu plus sévère, or il arrivait toujours à se souvenir plus ou moins, à reconstituer les choses. Cette fois, plusieurs jours avaient passé, et il ne se rappelait absolument pas avoir vu Klemens dans son plus simple appareil. Pourtant, cela aurait du être un souvenir traumatisant, en toute logique, non ? Non ?

L’arrivée de Valery, d’une autre jeune femme et du gâteau détourna son attention. Il salua le premier d’une poignée de main, la deuxième d’un sourire et le troisième d’un grand éclat de rire. Klemens allait râler pour l’inscription, c’était sûr. Roy ne manqua pas l’air goguenard de Valery à sa question, et lui lança son regard le plus indigné.

« C’est ça marre-toi ! J’te retiens. T’aurais pu nous empêcher de faire cette grosse connerie quand même, au lieu de te réveiller le lendemain comme une fleur après t’être bien rincé l’œil. Faux frère. »


Son insulte préférée.
Alicia L. JonesMédicomageavatar
Messages : 146

Voir le profil de l'utilisateur
En réalité, Alicia ne comprenait pas pourquoi elle avait accepté d'accompagner Valery. Lorsque son ancien camarade le lui avait proposé, elle avait pourtant dis oui sans prendre la peine de réfléchir - après tout, elle n'avait rien de mieux à faire ce soir, et avait envie de sortir ; c'était l'occasion parfaite. Cependant, plus les minutes défilaient, moins elle se sentait à l'aise à l'idée de passer la soirée avec des étrangers, qui plus est lorsqu'elle se rendait à l'anniversaire de quelqu'un qu'elle ne connaissait absolument pas. Enfin, se raisonna-t-elle, si elle s'ennuyait vraiment, elle pourrait toujours prétexter une urgence à l'hôpital. Etre médicomage avait du bon.

Après s'être changée - passant de la blouse traditionnelle du médicomage, à un jean noir, un joli haut blanc, et une veste de la même couleur que son pantalon - Alicia avait suivi Valery hors de l'hôpital, et jusqu'à chez lui. Jusqu'à cette porte qui lui faisait face en ce moment-même, avant que le jeune homme ne se décide l'ouvrir. Alicia souffla doucement, puis le suivit dans la pièce. Son regard détailla les lieux rapidement, puis se posa sur les personnes présentes. Lorsque Valery la désigna d'une façon théâtrale, ses joues se teintèrent légèrement, et elle adressa un léger sourire au dénommé Klemens. Elle s'apprêta à prendre la parole, mais une voix la coupa dans son élan. Une voix des plus reconnaissables.

"Julia !" s'exclama-t-elle, alors qu'à son tour, un immense sourire s'étire sur les lèvres. "Hm oui, je connais Val depuis Poudlard. Je ne savais pas non plus que vous vous connaissiez. Et ravie de te voir aussi !" elle lui sourit une nouvelle fois - elle a le sourire facile, en compagnie de la jeune femme, allez savoir pourquoi. "Klemens, j'imagine ?" demanda-t-elle en se tournant vers lui. "Je suis Alicia, désolée d'arriver un peu à l'improviste, Val m'a proposé de venir au dernier moment. Joyeux anniversaire, donc !" dernier sourire adressé à l'ensemble du groupe.



Kit par Daisy ♥
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Les amoureux. Un léger sourire sans joie s'étala sur le visage de Klemens. Le silence, la défiance et la colère contenue de Roy le laissait relativement mal à l'aise. Depuis leur dernière soirée, ils ne s'étaient pas reparlé et la présence de Roy le surprenait d'ailleurs un peu. Il avait bien compris que le trafiquant lui en voulait pour ce qu'il s'était passé entre eux. Chose dont il ne se souvenait absolument pas par ailleurs. Ce n'était pas la première fois qu'il ne se souvenait plus de la fin d'une soirée mais occulter toute cette partie là lui semblait toutefois un peu gros. Surtout alors que cela aurait achevé de satisfaire sa frustration et son ego. Seulement voilà, aucun des deux ne se souvenait et Roy n'avait visiblement pas voulu que cela arrive. Et pourtant Klemens n'aurait jamais forcé personne. Il l'avait même répété plusieurs fois à son ami. Mais cela s'était sans aucun doute révélé vain puisqu'il le regardait de travers. Et bien tant pis. Il releva la tête lorsqu'il entendit la porte d'entrée claquer. Valery était enfin arrivé.

"Et ben, c'est pas trop tôt. T'es..."

Le "en retard" resta coincé dans sa gorge alors qu'il avisait le bleu sur le front de son amant et la jeune fille à ses côtés. Il resta un instant immobile à l'observer alors qu'il lâchait innocemment qu'il avait eu un malaise. Il pinça les lèvres peu satisfait de la désinvolture avec laquelle il prenait la chose mais se ressaisit très vite avant d'offrir son sourire le plus charmeur à la jeune médicomage.

"Merci Alicia, c'est un plaisir de te rencontrer. Et Valery la prochaine fois que tu me ramènes un gâteau d'anniversaire avec ton inscription pourrie, je te le fou dans la tronche. Et la vodka... et bien... c'était en t'attendant."

La blague ne le fait pas rire et il se détourne évitant soigneusement le regard de Roy avant de s'installer dans le canapé de Valery.


Klemens Dabrosky
InvitéInvité


Okay. l'ambiance se déteriore déjà. Val a voulu, plus ou moins, leur faire apprendre une leçon à tous les deux en leur faisant cette blague. A Roy que les rebuffades violentes contre Klem font parfois penser qu'il est un peu vexant, au regard du statut de bisexuel-borderline-pansexuel de Val (est-ce que ca compte comme de la xénophilie d'avoir couché avec un loup-garou ?), et à Klem que avoir ce qu'on veut n'est pas toujours la meilleure solution pour se garder ses amis. Bon. Il y a une semaine lorsqu'il était saoul comme un cognard, il n'en pensait pas tant, il trouvait juste ça drôle. Là.... Moins. Klemens le rejoint sur son canapé. Hum.

- Ouais mais tu vas voir. Il est déééélicieux. Sourire et regard pétillants. Je l'ai acheté dans une graaande patisserie. Tu aurais vu la tête de la décoratrice de gateau quand je lui ai donné le message à inscrire... Priiiiceless.

Il admet que si Klem recoit quelque chose d'agréable, il sera content. Et si Roy est suffisament choqué pour oublier sa querelle, il arrêtera de faire la tronche. Ainsi Valery oublie son audience quelques secondes, s'installe en un mouvement extrèmement fluide sur les genoux de Klemens et lui roule le patin de sa vie, main sur la nuque/dans les cheveux et tout.... Petit instant suspendu.

- Joyeux anniversaire, Klemens.

Qu'il lui dit avec intensité, le regardant dans le blanc des yeux, tout proche de lui. Et puis il lui rend candidement sa vodka et navigue vers Alicia.

- Donc c'est ici que j'habite viens jvais te montrer la cuisine ha vous vous connaissez déjà !
Juliana McNeilRésistante DPPavatar
Messages : 1253

Voir le profil de l'utilisateur
"Exactement", répliqua Juliana à la provocation de Roy, haussant les sourcils d'un air suffisant. Ses petits bisous de rien du tout étaient comme de petits pouvoirs magiques qui lui permettaient d'obtenir ce qu'elle voulait des garçons, elle s'était entraînée plus jeune sur ses deux frangins. La jeune fille perdit néanmoins de sa superbe en entendant la conversation entre les trois hommes. C'était elle, ou bien l'ambiance était tendue ? Sous ses airs bravaches, il semblait bien que Roy ne goûtait guère la plaisanterie qui lui avait été concoctée au Circée... Juliana jeta un coup d'oeil nerveux vers Valery, se demandant s'ils ne feraient pas mieux de révéler la supercherie avant que les choses ne se gâtent.

L'arrivée d'Alicia eut le don de détendre l'atmosphère, et Juliana sentit aussitôt sa jovialité l'emplir de plus belle. Il ne pouvait pas y avoir de dispute en la présence d'Alicia, c'était comme si elle répandait des vagues de douceur et d'apaisement autour d'elle. L'effet médicomage, probablement... Cela semblait déjà faire effet, puisque Valery semblait avoir décidé de remonter le moral de Klemens à son inimitable façon. Avant de venir les rejoindre...

"Oui, on se connait ! On s'est rencontrées par hasard à Bristol au détour d'une bataille de boule de neige, et visiblement, on te connait toutes les deux de Poudlard... A croire que le destin s'entête à nous réunir !"

Un petit rire la secoua puis elle laissa Valery montrer la cuisine à son amie. De son côté, elle était décidée à dérider Roy.  

"Bon, Roy, je sais beaucoup de choses intimes sur toi grâce au "je n'ai jamais", mais je ne sais même pas les informations de base à ton sujet. J'en fais ma mission de ce soir."

Prenant l'air vif et intrusif d'une journaliste de la Gazette, elle se rapprocha légèrement de lui et le bombarda de questions :

"Où est-ce que tu vis ? Qu'est-ce que tu fais dans la vie ? T'as un animal de compagnie ? Pro ou anti-MIM ?"




Jennifer Lawrence, merci à Roy ♥
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Si Roy faisait mine de se concentrer sur la présence de Juliana, l’arrivée de Valery, la présentation d’Alicia, il n’arrivait pas complètement à masquer son ressentiment, chose qui devait sans doute se deviner derrière son sourire un peu figé. De temps en temps, quelques regards en coin lui confirmaient que Klemens était aussi contrarié que lui. Mais au fond, si Roy était là, ce n’était pas seulement parce que Valery l’y avait plus ou moins traîné de force, mais aussi parce que l’anniversaire lui avait paru un prétexte parfait pour éclaircir la situation avec Klemens. Roy ne faisait jamais la gueule longtemps à un ami. Quatre jours et il ne tenait déjà plus, il fallait qu’il aille s’expliquer, quitte à s’engueuler encore, quitte à en venir aux poings. Mais au moins, les choses étaient claires. Il détestait rester dans le flou ou attendre passivement que les choses se tassent.

Roy leva les yeux au ciel à la vue du spectacle que leur offrit Valery. Quelques jours plus tôt, ça ne lui aurait fait ni chaud ni froid, à présent, il se trouvait mal à l’aise. Il ne pouvait s’empêcher de se demander si cette nuit où tous ses souvenirs s’étaient magiquement envolés, Klemens lui avait roulé une pelle de ce genre. Images mentales, bonjour.

Heureusement, Juliana lui offrit une occasion de se concentrer sur autre chose. Son sourire devint plus sincère et détendu à ses questions, et il se prêta volontiers au jeu.

« C’est si révélateur que ça d’avoir un animal de compagnie ? fit-il d’abord remarquer, amusé par la question. J’ai bien deux-trois squatteurs chez moi –regard non appuyé vers Klem et Val bien sûr- mais pas d’animal de compagnie, non. Trop chiant à entretenir. Je dirais que je suis pro-MIM, globalement, même si je suis pas forcément d’accord avec leur façon de faire. Et dans la vie, je fais du commerce. Pour faire simple, de la vente en gros, pour des apothicaires, surtout. »

Mi-vrai, mi faux. Parce que ce n’était définitivement pas sérieux de répondre dealer de mandragore et trafiquant d’autres substances louches. Il évita le regard de Klemens à ce moment-là, qui, s’il avait entendu sa réponse, devait bien se marrer.


« Et je vis à Bristol. Tu peux venir quand tu veux. » conclut-il, sourire en coin, qui devient malicieux et charmeur lorsqu’il poursuivit : « A moi ! Je te retourne les mêmes questions et je rajoute celle-là : qu’est-ce qui t’a fait dire que c’était moi le plus hot la dernière fois ? » 
Alicia L. JonesMédicomageavatar
Messages : 146

Voir le profil de l'utilisateur
L'ambiance était... étrange. Alicia n'aurait su dire pourquoi, et elle renonça à savoir, décidant de se contenter de passer une bonne soirée. Elle se rapprocha de Juliana - la seule personne qu'elle connaissait, avec Valery - et s'apprêtait à lui parler, lorsque le danseur coupa court à toutes les discussions qui se tenaient dans la pièce en montant sur les genoux de Klemens pour l'embrasser avec ardeur. Elle esquissa un sourire amusé devant la scène, avant de détourner les yeux, et de reporter son attention sur Juliana, qui évoquait à présent le destin, qui, selon elle, s'entêtait à les réunir. Etrangement, cette pensée n'était pas pour déplaire à Alicia...

Elle allait d'ailleurs lui répondre, mais Valery l'entraîna de force dans la cuisine, les faisant quitter la pièce principale pendant quelques minutes. Lorsqu'ils furent de retour, la dernière phrase prononcée par Roy à l'intention de Juliana la laissa stupéfaite un instant, et elle prit le temps de se recomposer un visage paisible avant de saisir un verre de vodka qu'elle porta à ses lèvres, se fustigeant. Elle n'avait pas à avoir ce genre de réaction, par Merlin, c'était stupide ! La jeune femme glissa un dernier regard vers son amie, avant de s'avancer vers Valery.

"Joli appartement." lança-t-elle avec un sourire. "Klemens c'est ton copain ? Ou juste... un ami ?" demanda la médicomage, pas vraiment au courant de ce qu'il pouvait bien se passer dans la vie de son ancien amant. Il fallait dire que Poudlard était une époque bien lointaine, et qu'ils n'avaient jamais été amenés à se fréquenter une fois en dehors de l'école.



Kit par Daisy ♥
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Klemens fut assez surpris lorsque Valery s'installa sur ses genoux et l'embrassa à pleine bouche sans retenu. Il esquissa un léger sourire et laissa repartir son ami à regret. Il perdit néanmoins bien vite son sourire lorsqu'il croisa le regard de Roy ou plutôt lorsqu'il ne croisa pas son regard puisque ce dernire semblait fuir tout contact visuel. Il ressentit une étrange pointe de tristesse qu'il cacha dans son verre de vodka. Il écouta distraitement Juliana poser des questions à Roy. Il leva les yeux au ciel sur la réflexion sur les skateurs retenant de justesse une réflexion blessée. Tout cela laissait trop sous entendre qu'il n'était qu'un animal à ses yeux.

Légèrement désappointé, il se leva et rejoignit la cuisine. Il ne pourrait pas s'empêcher de lui lancer un regard assassin si il restait. Pourquoi était-il donc venu ce soir ? Était-ce Valery qui l'y avait forcé ? Non bien sûr que non, il s'amusait bien trop avec Juliana. Un malaise prit soudain le jeune loup. Il se sentait de trop, il n'était pas à sa place ici. Alicia et Val dans la cuisine discutant et Roy et Juliana dans le salon plaisantant ensemble. Et lui... au milieu. Il se sentait de trop à son propre anniversaire. C'était pitoyable. Il serra la mâchoire pour cacher son trouble et se dirigea vers la cuisine en se reconstituant un sourire décontracté.

"Val n'est pas mon copain. Il n'y a rien de plus que... une très profonde amitié entre lui et moi, déclara le jeune homme à l'attention d'Alicia. D'ailleurs super baiser Valou, on recommence quand tu veux."

Il lança un sourire et un regard beaucoup plus suggestif à l'adresse de son ami et amant.


Klemens Dabrosky
InvitéInvité


Valery aime bien embrasser des gens dans les JR, il y peut rien. Il fait rapidement visiter Alicia et la laisse retourner discuter avec Juliana ou qui elle veut, lui s'éloigne pour s'occuper de tout ce dont il aurait s'occuper s'il ne s'était pas retouvé à Sainte-Mangouste de façon intempestive. Bientôt, des plateaux de petits fours se mettent à flotter paresseusement autour des convives, et il ouvre du champagne, alcool pour lequel il a un faible irresistible et qu'il juge se marie mieux avec une soirée d'anniversaire que de la vodka. Tssk, ce loup et son manque de goût. Alicia, puis Klem viennent l'interrompre, et il prend le temps de coller un feuilleté au saumon dans le bec de Klem avant de répondre.

- Profonde est effectivement l'adjectif. Nah, Klem est libre comme l'air. Pourquoi ? Tu en veux un bout ? Tu as quelqu'un, toi ? Je n'ai pas eu le temps de te poser les milles questions indiscrètes que j'ai envie de te poser.

Petit sourire choupi comme il sait si bien les faire. Le malaise de la soirée ne passe pas, et il s'en veut. Il s'en veut tellement. Il aimerait que Klemens passe une super soirée, mais il semble ailleurs, dans son coin... Regard vers Roy. Bon....

- Dites euh. Roy ? Tu peux venir deux secondes dans la cuisine ? Klem ? Toi aussi ?

Il attend un peu que Roy se désengage de sa discussion avec Juliana.

- Hum. On a pas eu le temps de... On était très bourrés tous et on trouvait que c'était marrant comme idée mais on a pas eu l'occasion de vous détromper depuis et heu ça ruine juste l'ambiance de la soirée. Donc heu. On vous faisait marcher, vous avez pas du tout couché ensemble, en fait.

Me tuez paaas.
Juliana McNeilRésistante DPPavatar
Messages : 1253

Voir le profil de l'utilisateur
Juliana écouta les réponses de Roy avec attention, ponctuant son bord politique et son métier d'un hochement de tête approbateur. Roy et elle pouvaient s'entendre dans ces conditions, décida-t-elle tandis que son sourire s'accentuait imperceptiblement. Cela dans l'hypothèse où Roy ne ressentait pas l'envie d'aller voir du côté de Klemens si elle y était suite à leur petite blague, ce qui à en juger par l'ambiance pesante était peu probable.

"Je prends note", répondit-elle avec tout autant de malice lorsqu'il l'invita, avant de manquer de s'étouffer face à sa question. Qu'était-elle censée répondre à cela ? Ses joues s'empourprèrent légèrement et elle répondit :

"Alors, j'ai un chat, Ignatia, je suis pro-MIM également et je vis également à Bristol, très belle ville, hum..."

Un peu gênée mais bien décidée à ne pas se défiler, elle vrilla un regard impertinent dans celui de Roy avant d'ajouter :

"Quant à ce que j'ai dis la dernière fois, c'est une question de goût, j'imagine. Je dois être plus sensible à ton charme qu'au leur..."

La serveuse ne peut s'empêcher de jeter un coup d'oeil agacé à Valery qui choisit bien mal son moment pour attirer Roy et Klemens dans la cuisine. Elle ne dit rien, cependant, consciente que son ami devait être en train de réparer leurs bêtises de la dernière fois. Juliana réalise qu'elle est restée seule avec Alicia, et un léger malaise l'envahit, sans qu'elle n'en comprenne la cause. Allons bon, elle était stupide, pourquoi n'oserait-elle pas parler à la médicomage ? Prenant son courage à deux mains, elle se dirigea vers la jeune femme, passa un bras autour de ses épaules et l'attira jusqu'au canapé, avant de la lâcher et de s'y laisser tomber.

"Alors, raconte-moi donc les derniers potins de Sainte Mangouste... C'est un hôpital, il doit bien y avoir des potins !"




Jennifer Lawrence, merci à Roy ♥
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Roy appuyait sa joue contre son poing, bras accoudé au canapé, tandis qu’il observait plus qu’il n’écoutait Juliana répondre. Elle était mignonne, à rougir à sa question. Bon, il l’avait un peu cherché, c’était vrai, il ne pouvait empêcher son côté provocateur de reprendre le dessus de temps en temps. C’était sa manière bien à lui de tester les gens, et il fut ravi de voir que Juliana, loin de s’esquiver, lui répondait franchement.

« Intéressant, conclut-il avec un sourire. J’ai envie de dire que c’est réciproque. »


Ca l’était même doublement, Juliana lui plaisait plus que Klemens ou Valery, Juliana lui plaisait tout court. Cependant, leur échange fut bien trop vite coupé à son goût. Il grimaça un peu à la demande du danseur, mais le suivit tout de même, curieux de savoir ce qui pouvait le mettre mal à l’aise. C’était rare de voir Valery hésitant ou gêné.

L’aveu qui s’ensuivit le laissa stupéfait. L’espace de trois secondes, il se sentit con. Vraiment très con. Pourquoi l’idée que tout ceci n’était qu’une vaste blague ne lui avait même pas effleuré l’esprit ? Pourtant, il avait flairé la bizarrerie de la chose, il avait eu du mal à avaler l’idée qu’il ait pu coucher avec son ami et ne pas en avoir le moindre souvenir. Il fallait croire que son cerveau n’était pas toujours capable de faire deux plus deux.
Mais cette flagellation mentale ne dura pas plus de trois secondes. Il fallait bien remettre les vrais coupables à leur place.


« Tu rigoles, j’espère ? Instinctivement, il saisit Valery par le col, avant de se souvenir qu’il lui avait déjà collé un pain, même pas quatre jours plus tôt, qu’il s’en était déjà excusé, et qu’il n’allait peut-être pas recommencer. Il le lâcha, se calma, soupira. T’es con, Val. Sérieux. » Il osait à peine regarder Klemens, à présent. Tout ça pour ça.
Alicia L. JonesMédicomageavatar
Messages : 146

Voir le profil de l'utilisateur
Alicia rougit légèrement face aux questions de Valery, et finit par secouer négativement la tête. Non, elle n'avait personne, et non, elle ne voulait pas "un bout" de Klem - sans façon. Elle ne savait même pas pourquoi elle se sentait si gênée, à côté des deux jeunes hommes. Vu le baiser qu'ils avaient échangé tout à l'heure, ni l'un ni l'autre ne semblait avoir de problème avec l'homosexualité. Et à vrai dire, elle se fichait éperdument qu'ils l'apprennent. Mais il y avait une personne dans cette pièce qui ne savait encore rien, et Alicia n'était pas certaine d'être prête à lui dire. Car étrangement, elle appréhendait la réaction de Juliana, bien plus que celle des autres. Et si... Et si elle était mal-à-l'aise, après ça ? Et si les choses devenaient étrange entre elles ? Alicia pouvait encore formuler de multiples hypothèses - toutes plus pertinentes les unes que les autres, bien sûr - afin de repousser le jour où elle mettrait son amie au courant.

Amie qui d'ailleurs, venait de la forcer à prendre place à côté d'elle, en passant un bras autour de ses épaules, ce qui lui arracha un léger sourire, et elle se força à ne pas s'attarder sur ce sentiment indéfinissable qui lui enserrait la poitrine. Elle préféra donc se concentrer sur la question que Juliana lui posa, et se pencha vers son amie avec un sourire malicieux.

"Si tu savais tout ce qui peut bien se passer dans un hôpital, je suis certaine que tu serais surprise ! Entre les histoires d'amour des titulaires, voire celles des internes, et les histoires moins sérieuses... Il y aurait de quoi alimenter Sorcière Hebdo pour deux décennies !" affirma-t-elle avec un léger rire. "Et toi alors ? Je suis sûre que tes clients sont capables de te raconter tous leurs secrets !"





Kit par Daisy ♥
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Klemens se crispa légèrement lorsque Valery demanda à Roy de les rejoindre. Pourtant, il aimait bien quand Valrey essayait d'expliquer leur situation à Alicia. Mais là visiblement, le danseur avait quelque chose à leur avouer. Le petit air coupable qu'il affichait ne présageait rien de bon. Et ce qui suivit le laissa sans voix. Il posa son regard sur son ami et resta silencieux alors que Roy laissait éclater sa stupéfaction. Il ne réagit pas lorsque le trafiquant se retrouva à deux doigts de frapper Val. Il fixait le danseur avant de lâcher un ricanement ironique.

"Oui vraiment très amusant."

Il ne regarda pas Roy. De toute façon se dernier semblait vouloir éviter tout contact visuel avec lui. Il posa un regard blessé sur Valery avant de lui tourner le dos et de se diriger vers la sortie de l'appartement. Il ouvrit cette dernière en grand avant de la claquer derrière lui pour finir par s'asseoir sur la première marche des escaliers tout proche. Il avait pensé que Roy s'excuserait mais non, il avait continué de l'ignorer comme si tout cela était réellement de sa faute. Il n'arrivait même pas à comprendre comment il avait pu se laisser abuser comme ça. Il savait que le trafiquant allait faire la morale à Valery mais il pensait aussi qu'il s'excuserait pour la façon dont il l'avait traité après la fameuse nuit. Mais même pas, ça l'aurait trop écorché le petit chou. Il avait besoin d'air et le silence du couloir lui faisait du bien. Il se prit la tête entre les mains en laissant ses coudes s'appuyer sur ses genoux. Il ne savait plus trop où il en était et ce qu'il convenait de faire maintenant.


Klemens Dabrosky
Juliana McNeilRésistante DPPavatar
Messages : 1253

Voir le profil de l'utilisateur
"Ah, j'en étais sure !", rit Juliana avant de lancer un regard taquin à son interlocutrice. "Et alors, ces titulaires, ils sont intéressants ?"

Elle ne savait pas grand chose d'Alicia et bizarrement elle ne lui semblait pas être le genre de femme qui avait des aventures torrides avec les médicomages dans tous les recoins de l'hôpital, mais on ne savait jamais. Les apparences pouvaient être trompeuses...

"Oh, mes clients, si tu savais... J'en entends de belles."

Alors que Juliana s'apprêtait à raconter quelques anecdotes croustillantes sur les clients qui venaient raconter leurs sombres secrets au restaurant, Klemens traversa la pièce sans un regard pour elles et quitta l'appartement, visiblement furieux. Interdite, Juliana échangea un regard perplexe avec Alicia et resta silencieuse un instant, s'interrogeant quant à la conduite à tenir. Il semblait que l'anniversaire était sur le point de tourner court, et elle avait peur d'en deviner la raison... Peut-être devait-elle faire quelque chose ? Mais elle connaissait si mal Klemens et Roy que c'était délicat... D'un autre côté, Klemens n'aurait probablement pas envie de parler aux deux garçons pour l'heure et c'était son anniversaire, après tout. Elle décida donc de prendre le risque de se faire envoyer balader et proposa à Alicia de partir à la recherche du jeune homme.

Elles le trouvèrent assis sur la première marche des escaliers, la tête entre les mains. Se sentant coupable et désolée pour lui, Juliana s'accroupit à ses côtés et posa une main sur son épaule.

"Hey, Klem... Que dirais-tu d'aller fêter ton anniversaire ailleurs ? Je connais quelques bars sympa...", tenta-t-elle en lui adressant un sourire désolé.




Jennifer Lawrence, merci à Roy ♥
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Une phrase de travers, et l’ambiance était plombée pour le reste de la soirée. Roy entendit plus qu’il ne vit Klemens quitter sa propre fête d’un claquement de porte, et en fut presque aussitôt agacé. Lui aussi, il avait bien envie de claquer des portes. De fuir en ne laissant qu’une réponse silencieuse qui suintait le mépris derrière lui. Qu’il était plus facile d’aller se draper dans sa dignité. Mais Roy n’allait pas courir après Klemens, certainement pas. Ce n’était pas un drap de dignité qui l’encombrait, dans son cas, c’était une bonne grosse fourrure. Puisque Klemens ne se décidait pas à s’expliquer, il n’allait pas faire le premier pas, pas dans ces conditions, alors que son « ami » ne daignait même pas le regarder. A la place, il reporta son attention sur Valery, contre qui sa colère ne faisait encore que naître.

« Super ta blague, vraiment. Je sais pas ce que tu cherchais en faisant ça, mais ça n’amuse que toi, faut croire. »

Il n’avait même pas envie de lui faire la leçon. Ce qui était fait était fait, il ne lui restait plus que l’amertume. Il souffla un « Laisse tomber » puis quitta la cuisine sans rien ajouter de plus. Une seconde, il eut la surprise de trouver le salon vide, mais la porte d’entrée entrouverte le laissa deviner où étaient parties les deux jeunes femmes. Sourire amer. Bien sûr, ce n’était pas son anniversaire à lui, il n’était que l’élément perturbateur dans une fête qui aurait pu bien se dérouler. Mais que faisait-il encore là ? Pourquoi avait-il accepté de venir, en toute connaissance de cause ? Le temps de récupérer sa veste,  et Roy transplanait déjà dans les rues commerçantes d’un Bristol  illuminé, à la recherche d’un endroit où finir la soirée, car il était hors de question qu’il la passe à ressasser ses noires pensées dans son appartement. Oui, il allait retrouver d’autres amis, qui ne lui prendraient pas la tête avec une histoire stupide.

FIN DU RP
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Happy Birthday [Valery, Roy, Juliana, Alicia & Klemens]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» ♪ Happy Birthday Sir ♪
» Happy birthday my love, from mum xx
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-