AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Every Breath You Take [Charlotte/Eliott]

Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
31 Janvier 2008

Eliott ouvrit doucement les yeux et sentit son bras gauche un peu engourdi. Il tourna la tête pour découvrir Charlotte qui dormait la tête posée sur son épaule. Un sourire attendri se dessina sur les lèvres du jeune homme et il déposa un baiser sur le front de sa petite-amie.

"Bonjour, commença-t-il alors qu'elle ouvrait les yeux. Bon anniversaire, ajouta-t-il avec un sourire. Aujourd'hui c'est ma date qui compte."

Ce n'était pas parce qu'ils ne s'accordaient toujours pas sur la date du début de leur relation qu'ils ne pouvaient pas fêter leur un an ensemble. Ils le fêteraient deux fois, tout simplement. L'idée était loin d'être déplaisante. Eliott s'étira et se redressa légèrement avant de jeter un regard en direction de la fenêtre. Il avait dû neiger toute la nuit car il devinait à travers les rideaux qu'une fine pellicule blanche recouvrait tout le paysage.

"Il neigeait aussi il y a un an, tu te rappelles ?"

Il se rappelait de cette soirée comme si elle s'était déroulée la veille. D'un coté il avait conscience d'avoir traversé pas mal de chose avec Charlotte, et sentait leur relation devenir de plus en plus solide, mais d'un autre il avait du mal à croire qu'ils sortaient ensembles depuis déjà un an. Cela faisait un an et il continuait de la découvrir, il s'étonnait même encore parfois de la chance qu'il avait d'avoir Charlotte à ses cotés.

"Je t'aime" souffla-t-il avant de lui voler un baiser.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte crut entendre le réveil sonner au travers des brumes de son sommeil mais elle préféra reléguer cette idée le plus loin possible : il était encore trop tôt pour émerger. Elle était trop bien là, ni endormie ni vraiment réveillée, le lit était encore tout chaud, le matelas moelleux, elle était blottie contre Eliott, paisiblement, et n'avait vraiment mais vraiment pas envie d'aller travailler. Elle aurait voulu se rendormir sur le champ et paresser toute la journée même si c'était déraisonnable. Elle sentit Eliott l'embrasser sur le front et elle ouvrit doucement les yeux avant d'enfouir son visage dans le cou de son petit-ami afin d'échapper à la lumière du jour.

Elle sourit tandis qu'il lui souhaitait un bon anniversaire et elle déposa un baiser sur sa peau, tout près de sa mâchoire. On était le trente-et-un-janvier, elle l'avait presque oublié. Il faut dire qu'elle n'avait jamais démordu du treize avril mais elle voulait bien reconnaître que le trente-et-un était la première fois où Eliott l'avait embrassée. Elle reposa sa tête sur un oreiller tandis qu'il se redressait et remonta la couette jusqu'à son menton afin de rester au chaud. Et aussi parce qu'elle était trop bien pour se lever vite.

- Je me rappelle très bien, murmura-t-elle en souriant. Elle soupira avant de se frotter les yeux et de ré-enfoncer sa tête dans l'oreiller.

Elle avait beau soutenir qu'ils s'étaient mis ensemble en Avril, Charlie se rendait parfaitement compte du chemin qu'elle avait parcouru avec Eliott et de l'évolution de leur relation, évolution qui s'était faire encore plus rapidement après qu'ils se soient avoués qu'ils s'aimaient. Elle n'avait jamais été aussi impliquée et aussi proche comme elle l'était avec Eliott. C'était vraiment sérieux, c'était concret et presque évident, naturel.

- Je t'aime aussi, répondit Charlotte en caressant sa joue avant de l'embrasser de nouveau. Et joyeux anniversaire à toi aussi, ajouta-t-elle, taquine. On devrait pouvoir poser des congés pour ce genre d'occasions et passer la journée au lit !


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott se permit un sourire victorieux quand Charlotte lui souhaita un bon anniversaire à son tour. Le trente-et-un janvier avait vaincu -pour aujourd'hui du moins. La jeune femme poursuivit en affirmant qu'on devrait pouvoir poser des congés pour ce genre d'occasion et il appuya ses paroles d'un hochement de tête. Rester au lit toute la journée, c'était tellement tentant. Beaucoup trop tentant.

"J'appelle le BDA pour dire que tu es malade si tu fais pareil pour moi..." suggéra-t-il, oubliant qu'il était assez difficile de joindre le bureau des Aurors par téléphone.

Il ne plaisantait qu'à moitié. Il avait beau apprécier de plus en plus son post de professeur, il n'avait pas la moindre envie -mais alors vraiment aucune- d'aller travailler aujourd'hui. Son premier cours n'était qu'à dix heures, ce qui leur laissait un peu de temps, mais pas assez à son goût. Il referma son bras autours de Charlotte pour la serrer contre lui et se tourna vers elle avec une moue suppliante.

"Aller, juste aujourd'hui...Je suis sûr que tu n'as jamais sécher le boulot ! Ni les cours !"

Tout le monde devrait pouvoir passer une journée de travail au lit au moins une fois dans sa vie. Et puis c'était l'anniversaire de leur un an de relation après tout ! Tout leur était permis !


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Charlotte Meyer le Lun 3 Fév 2014 - 23:59, édité 1 fois
- C'est tentant mais j'ai une réunion importante à neuf heures et demi. Et tu ne vas quand même pas abandonner tes élèves, non ? interrogea Charlotte malicieusement.

Depuis septembre, elle assurait ses fonctions de lieutenant avec le plus grand sérieux et s'appliquait extrêmement dans tout ce qu'elle faisait. Elle avait multiplié ses heures supplémentaires par deux et avait été consolidée dans son poste début janvier après une période d'essai réussie. Charlie ne se relâchait pas pour autant et avait continué ses efforts, d'autant plus qu'Eliott avait été prolongé à Poudlard et était donc peu souvent à l'appartement.

Elle se blottit contre lui tandis qu'il la prenait dans ses bras et elle entremêla leurs jambes avant de poser sa tête sur son épaule et sa main sur sa poitrine, caressant machinalement sa peau du bout des doigts, relevant les yeux vers Eliott lorsqu'il lui adressa une moue suppliante.

- Ne me fais pas ces yeux-là ! lança-t-elle en riant. C'est complétement déraisonnable. Et j'ai déjà séché les cours, pour ta gouverne ! La dernière journée en septième année, quand on était tous dans le parc. Et... quelques cours d'Histoire de la Magie, sûrement. Mais jamais le boulot, c'est vrai. Mais je suis Auror, je ne vais pas laisser Seamus trainer seul dans des coins malfamés, il risquerait de se perdre le pauvre enfant ! termina-t-elle, un peu goguenarde.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
"Tu parles, ce serait leur faire un cadeau, répondit-il quand Charlotte lui reprocha de vouloir abandonner ses élèves. Une heure de libre le premier jour de neige de l'année ! Je m'en voudrais de les priver d'une bataille de boules de neige, vraiment."

Mais il pouvait bien chercher encore des dizaines de raison de rester au lit, Charlotte était incorruptible. D'ordinaire il admirait sa conscience professionnelle -même si il râlait pour la forme quand elle faisait des heures supplémentaires- mais aujourd'hui il ne lui en aurait pas voulu d'être un peu moins investie dans son travail.

"L'histoire de la magie ça ne compte pas ! répliqua-t-il avec un sourire amusé. Même ceux qui venaient passaient leur temps à dormir. Lui en tout cas avait rattrapé beaucoup d'heures de sommeil pendant les cours du Professeur Binns. Je n'aime pas quand tu parles de trainer dans des endroits malfamés, reprit-il plus sérieusement en resserrant un peu son étreinte autours de la jeune femme pour lui caresser doucement les cheveux. Laisse moi vivre dans l'illusion que tu ne fais qu'assister à des réunions. D'horrible réunions qui commencent à l'heure tout à fait indécente de neuf heures et demi du matin."

Il était vraiment fier de Charlotte et de ce qu'elle accomplissait dans son boulot -même s'il avait fini par arrêter de l'appeler Lieutenant après l'avoir embêté avec ça des semaines durant- mais il préférait oublier un peu le coté dangereux du métier, il s'inquiéterait beaucoup trop sinon.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte rit quand Eliott mentionna ses élèves et la neige et ses pensées se tournèrent un peu mélancoliquement vers Poudlard. Sa scolarité avait vraiment été une période chouette, surtout après la guerre à vrai dire, et l'année qu'elle avait passé en France. Ils n'avaient que les cours et les devoirs à gérer et passaient leur temps entre amis. Pas de choses dangereuses ou contraignantes, de budget à gérer ou de choses tragiques. Poudlard les protégeaient du monde extérieur et ils avaient juste à grandir tranquillement. Elle s'épanouissait dans sa vie d'adulte, sans problèmes - elle avait un boulot qu'elle adorait et bien payé, un petit-ami qu'elle aimait plus que tout et des soucis qui n'étaient que mineurs - mais ces temps-ci, elle regrettait un peu l'époque Poudlard. Ce qui s'était passé entre Jensen et Lilly n'y était pas pour rien. Elle le soutenait à bout de bras depuis Novembre et faisait la même chose avec Lilly qui était venue vivre avec Eliott et elle, étant donné qu'elle aurait dû vivre chez Jensen. Les choses étaient devenues pesantes et elle regrettait leur amitié légère et sans soucis de leur adolescence. Mais le passé ne reviendrait pas et elle devait composer avec le présent, aussi s'efforça-t-elle de reprendre le cours du moment.

- Si, ça compte ! déclara-t-elle, malicieuse. Et j'écoutais, moi ! J'ai eu un O aux BUSES.

Mais son amusement disparu lorsqu'elle perçut la réelle inquiétude dans la voix d'Eliott et elle s'appuya sur un coude pour mieux le voir, caressant sa joue du bout des doigts.

- Tu n'as aucune raison de t'inquiéter, souffla Charlotte, tendrement. Je fais toujours attention, tu le sais bien.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
"J'écoutais aussi ! Protesta-t-il pour la forme quand elle insinua qu'il n'était pas très concentré en cours d'Histoire de la magie. Des fois, précisa-t-il toutefois dans un soucis de crédulité. Et j'ai réussi à décrocher un E aux ASPIC !"

Cela tenait du miracle, il le reconnaissait. Il avait dû réviser un quart du programme, en toute hâte la veille de l'examen, et le sujet était tombé sur un des chapitres qu'il avait plus ou moins eu le temps d'apprendre.

"Je sais, répondit-il quand Charlotte lui assura qu'elle faisait toujours attention. Je te fais confiance, et je ne m'inquiète pas. On avait décidément connu meilleur menteur. Enfin, juste un peu."

On était encore loin de la vérité, mais il s'arrêta là et embrassa tendrement la jeune femme qui s'était redressée un peu.

"Tu as le droit d'arriver avec combien de temps de retard à cette réunion ?" demanda-t-il avec un sourire espiègle.

Il espérait qu'ils avaient encore un peu de temps devant eux car ils n'avait pas la moindre envie de se lever tout de suite.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Bel exploit, lança-t-elle dans un mélange de surprise, d’admiration et d'amusement.

Elle adorait Eliott, vraiment. Mais elle l'avait fréquenté quelques années sans être amoureuse pour connaître à peu près ses résultats scolaires et son implication moyenne dans ses études. Enfin, sauf en étude des Moldus évidemment, où il battait même les Nés-Moldus.

Elle lui adressa un sourire tendre pour le rassurer au sujet de son travail, caressant sa joue du bout des doigts. Ils avaient eu cette discussion plusieurs fois mais même si Charlie ne renonçait pas à son travail, elle comprenait les inquiétudes d'Eliott à ce sujet mais elle n'y pouvait pas grand chose : c'était les risques du métier. Elle écarta une mèche de cheveux de son visage lorsqu'il l'embrassa et dû résister à la tentation de prolonger l'instant.

- Je ne peux pas me permettre d'être en retard, répondit-elle, un peu à regrets. C'est la réunion hebdomadaire des lieutenants.

Elle l'embrassa dans l'optique que ce baiser soit le dernier mais elle sentit la main d'Eliott se glisser dans son dos et elle sourit contre ses lèvres.

- Soyons raisonnables, murmura-t-elle en l'embrassant de nouveau. On devrait déjà être levés, souffla-t-elle à son oreille en déposant un baiser dans le creux de son cou.

Oui, c'était ça être raisonnable, tout à fait. C'était être raisonnable comme une Gryffondor.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Comme il s'y attendait, Charlotte lui répondit qu'elle n'avait pas le droit d'être en retard. Bon, ça c'était la version officielle, mais officieusement elle pouvait bien s'accorder quelques minutes, non ? Visiblement non car la jeune femme l'embrassa de cette façon qu'elle avait de l'embrasser pour lui dire au revoir. Eliott passa une main dans son dos pour la serrer contre lui, espérant la retenir encore un peu. Il afficha son air le plus innocent quand elle lui demanda d'être raisonnable. Il était parfaitement raisonnable, comme toujours.

Charlotte ne l'aidait pas vraiment à se comporter de façon sage et réfléchie puisque, tout en assurant qu'ils devraient déjà être levés, elle l'embrassa dans le cou, lui provoquant des frissons tout le long du corps. Eliott captura à nouveau les lèvres de la jeune femme et la renversa sur le coté pour venir se placer au dessus d'elle avant de l'embrasser plus passionnément.

"On aura qu'à prendre nos douches en même temps, on gagnera du temps."

Plutôt satisfait de cette idée, qui était loin d'être déplaisante -mais qu'il n'avait suggéré que pour son coté pratique, bien évidement- il embrassa la jeune femme dans le creux du cou, pressant son corps contre le sien.



Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte ne fut pas dupée par l'air innocent d'Eliott et lui adressa un regard qui se voulait réprobateur mais qui est était plus amusé et attendri qu'autre chose et qui était surtout contredit par son immense sourire. C'était plus facile à dire qu'à faire, en réalité. Elle avait beau adorer son travail, tout dans son travail, même les réunions qui duraient des heures, parfois, c'était un peu dur de se motiver. On était jeudi, elle trainait déjà une moitié de semaine derrière elle, avec des heures supplémentaires lundi et mardi et oui, elle aurait pu volontiers passer la journée au lit avec Eliott, à se prélasser. Mais sa conscience était décidément difficile à faire taire et lui rappelait sans cesse l'heure qui tournait.

Sa conscience devait néanmoins affronter sa paresse et sa faible capacité à résister à Eliott avant de la faire lever, songea Charlotte en se laissant entrainer par son petit-ami, passant ses bras derrière sa nuque, souriant contre ses lèvres avant de l'embrasser avec plus de ferveur, se laissant aller à l'étreinte. N'avait-elle vraiment aucune résistance ? Il semblerait que non, visiblement. Elle avait dû se surestimer.

- Tu sais très bien qu'on en perdra, du temps, murmura-t-elle, le souffle court et les yeux fermés.

Elle frissonna de plaisir lorsqu'il l'embrassa dans le cou - c'était un coup bas de se servir de ses points faibles - et était sur le point de basculer quand le réveil émit un léger bip, signe qu'il était sept heures et demi. Elle fit glisser ses mains sur les épaules nues d'Eliott, le repoussant légèrement.

- On va vraiment être en retard, murmura-t-elle avec un sourire désolé, sans pour autant réduire la distance de sécurité - vaine, Eliott était plus fort qu'elle - qu'elle avait installé entre eux. Il fallait être raisonnable, vraiment.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Il semblerait qu'il ait vaincu la conscience professionnelle de Charlotte, pour une fois. C'était un véritable exploit. Toutefois il n'avait pas l'intention de s'interroger plus longtemps sur les raisons de cette victoire mais plutôt d'en profiter. Il embrassa le coup de la jeune femme qu'il sentit frissonner sous con corps. Il se pressa un peu plus contre elle et voulut capturer à nouveau ses lèvres -ignorant superbement le réveil qui s'efforçait vainement de les ramener à la raison. Quoique, pas si vainement que ça puisque Charlotte posa ses mains sur les épaules d'Eliott pour le repousser légèrement.

Il répondit au sourire désolé de la jeune femme par une moue de chien battu et ne bougea pas d'un centimètres. Charlotte avait beau tenter de le raisonner, si elle l'avait vraiment voulu, elle serait debout depuis longtemps. Il ne perdait pas espoir de réussir à la convaincre.

"Et bien on sera en retard, souffla-t-il avant de l'embrasser fougueusement. On a le droit, c'est notre anniversaire.", murmura-t-il contre ses lèvres.

Il n'était déjà pas très raisonnable en temps normal, il n'allait certainement pas l'être aujourd'hui. Ce n'était pas un jour pour être sage.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte avait plus de volonté que ça, non ? Non ? Même pas un peu ? Était-elle vraiment incapable de résister à quelques baisers ? Elle aurait aimé dire que non mais sentait sa conscience céder au profit d'une envie beaucoup moins raisonnable que celle de se lever bien sagement pour aller assister à une réunion. Cela pouvait arriver à tout le monde d'arriver en retard, non ? Surtout que cela serait l'une des premières fois, elle qui était toujours ponctuelle et préparée pour la journée... Elle pouvait bien se permettre un petit écart de temps à autres, non ? Une part de son esprit hurlait que oui, l'autre martelait que non et elle était partagée entre deux envies contraires. Malheureusement - ou heureusement, selon les points de vue - l'une finit par l'emporter sur l'autre quand Eliott se pencha de nouveau vers elle pour l'embrasser, ce qui lui arracha un soupir.

- J'te déteste, murmura Charlotte avant de l'attirer à elle en glissant une main derrière sa nuque. Je te déteste vraiment, ajouta-t-elle en l'embrassant avec ferveur.

Elle oublia ainsi ses reproches en quelques secondes, reproches qui firent bien vite place à une litanie de soupirs et de je t'aime.

****

Charlie avait fermé les yeux, blottie contre Eliott, percevant ainsi les battements de cœur de son petit-ami presque plus fort que les siens. Apaisée, comblée et sombrant peu à peu dans une douce somnolence, elle se força à rouvrir les yeux pour rester éveillée et déposa quelques baisers dans le cou d'Eliott, fugaces et légers, presque comme des caresses.

- Je vais finir par penser que tu as vraiment une mauvaise influence sur moi, souffla-t-elle, mutine, troublant ainsi la quiétude de la chambre qui s'illuminait de plus en plus avec l'heure qui avançait, tout en effleurant le torse d'Eliott du bout des doigts.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott caressait doucement les cheveux de Charlotte et sombrait doucement dans un demi-sommeil, bercé par leurs respirations profondes. Il fut tiré de son état de somnolence par les baisers que Charlotte déposa dans son cou, le faisant frissonner. Il rouvrit les yeux et la serra contre lui pour déposer un baiser sur ses cheveux. Il sourit en entendant la jeune femme affirmé qu'il avait une mauvaise influence sur elle.

"Je plaide coupable, répondit-il dans un souffle. Et je n'ai même pas honte !" ajouta-t-il avec un sourire.

Il assumait parfaitement sa part de responsabilité, mais Charlotte n'y était pas pour rien non plus. Elle s'était laissé convaincre trop facilement, voilà. Ce n'était pas pour lui déplaire, au contraire, mais il avait bien envie de l'embêter avec ça.

"Grâce à toi on est en retard maintenant..." lança-t-il avec un sourire taquin.

Un jour il grandirait. Peut-être. Il s'étira un peu et déposa un long baiser sur les lèvres de Charlotte pour se faire pardonner son humour discutable.

"Prem's pour la douche !"

Un jour il grandirait, mais pas aujourd'hui. Il avait bien envie de se disputer la salle de bain avec Charlotte, espérant évidement qu'ils doivent se résoudre à partager la douche.



Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Tu devrais pourtant ! répondit-elle de son ton le plus sérieux. Détourner la jeune femme respectable et raisonnable que je suis du droit chemin !

Certes, elle n'était pas très difficile à détourner du droit chemin. Mais ce n'était pas une raison ! Elle se serait levée à l'heure s'il n'avait pas tant insisté. Si, si, c'était certain. Avant de sortir avec Eliott, elle était quelqu'un de très ponctuel. Et maintenant, elle paraissait dans les draps tous les matins et se laissait corrompre par quelques caresses et quelques baisers. Quelle décadence !

- Hééé ! protesta-t-elle quand il déclara qu'à cause d'elle ils étaient en retard. C'est complètement déloyal ! ajouta-t-elle en riant et se redressant sur un coude.

Néanmoins, elle se laissa amadouer par le baiser d'Eliott. Qu'elle était devenue faible, c'était affligeant ! Malgré cela, il était hors de question de transiger sur certaines choses. Comme l'occupation de la salle de bains. Certes, désormais, c'était leur salle de bains. Mais quand même, un peu de galanterie !

- Tu rêves, oui ! protesta-t-elle en riant et en lui donnant un coup d'oreiller avant de s'assoir sur le rebord du matelas et de saisir sa chemise de nuit qui trainait par terre.

Elle s'apprêtait à se lever et à se diriger vers la salle de bains quand un bruit d'eau qui coulait la retint. Mi-amusée mi-blasée, elle se retourna vers Eliott.

- Je crois qu'on s'est tous les deux faits avoir par Lilly, en fait.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott joignit son rire à celui de Charlotte quand elle lui reprocha d'être complètement déloyal. N'ayant jamais prétendu être un Poufsouffle droit et vertueux, il ne s'en formalisa pas et vola un nouveau baiser à la jeune femme qui s'était un peu redressée. S'il avait réussi à la faire céder un peu plus tôt, elle ne semblait pas prête à se laisser avoir quand à l'occupation de la salle de bain.

"Tu prives de pauvres élèves d'un cours très intéressant !"

Si, c'était bien lui qui quelques minutes plus tôt assurait qu'ils valaient mieux les laisser se lancer dans une bataille de boule de neige. Mais tout était permis en guerre comme en amour, y compris la mauvaise foi. Avant même qu'il n'ait posé les pieds au sol, Charlotte avec enfilé sa chemise de nuit. Elle se levait trop vite. C'était inhumain. Et injuste.

"Je ne vois aucun inconvénient à partager tu sais..."

Mais aucun d'entre eux ne prendrait une douche tout de suite, ni ensembles ni séparément, car la salle de bain était occupée par Lilly. Parfait. 

"Nous n'avons plus qu'à nous recoucher alors ! Oui, il en fallait peu pour venir à bout de sa motivation. On pourra toujours blâmer Lilly pour notre retard. On peut même petit-déjeuner au lit."

Théoriquement ils n'avaient pas vraiment le temps, mais ils pouvaient manger vite, et puis c'était leur anniversaire, ils avaient tous les droits.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Tu es intenable ! répliqua Charlotte à la fois amusée et désapprobatrice.

Eliott avait l'art de ne jamais laisser tomber, insistant comme un Gryffondor. Elle-même avait su se laisser aller une fois dans les bras de son petit-ami mais l'heure qu'affichait le réveil était totalement indécente et la crainte à l'idée d'être en retard - elle détestait vraiment cela - était revenue, cette fois-ci bien trop importante pour se laisser distraire aussi facilement.

- Nous n'avons plus qu'à nous activer pour être à l'heure à nos boulots respectifs, répondit-elle avec un sourire. Et on ne blâmera pas Lilly, qui est sûrement la seule à être dans les temps ce matin !

Elle s'approcha de lui pour déposer un dernier baiser sur ses lèvres, se hissant alors sur la pointe des pieds.

- Garde le petit-déjeuner au lit pour la Saint-Valentin, souffla-t-elle. Il faudrait quand même conserver des surprises pour la suite, cela ne fait même pas un an, murmura-t-elle, volontairement taquine.



All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
La conscience professionnelle de Charlotte semblait avoir repris le dessus et cette dernière ne semblait pas prête à se laisser attirer une seconde fois du coté de la dépravation. Ce n'était pas vraiment un mal, il fallait quelqu'un de sérieux dans leur couple sans quoi ils auraient déjà tous les deux perdu leur emplois. Il commença donc à se lever, non sans râler un peu pour la forme- et enfila un pantalon tout en écoutant Charlotte assurer qu'il était hors de question de blâmer Lilly.

Il s'apprêtait à protester -il avait la responsable parfaite pour s’innocenter quant à leurs retards respectifs- mais Charlotte le fit taire en déposant un baiser sur ses lèvres. Il répondit à son baiser, passant une main autours de sa taille alors qu'elle se hissait sur la pointe des pieds, puis sourit lorsqu'elle lu répondit qu'il devrait garder le petit-déjeuner au lit pour la saint-valentin.

"Je note ! assura-t-il avec un sourire. J'espère que je ne serai pas de garde, ajouta-t-il avec une grimace. Et que toi non plus. Je peux toujours essayer de refiler mes rondes à Harris, j'imagine qu'il ne fête pas la Saint-Valentin, ajouta-t-il avec un rire amusé. Quoique, peut-être avec Adamson..."

Il faudrait qu'il enquête sur le sujet. Il n'était pas très charitable avec son ancien enseignant -et désormais collègue- mais ce dernier le lui rendait bien, et puis il lui avait déjà fait louper un rendez-vous avec Charlotte, alors ce ne serait qu'un juste retour des choses.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Je bosse de nuit le quinze, le seize et le dix-sept ! annonça Charlotte. Leurs plannings du mois avaient été livrés la semaine dernière. Ce qui signifie que le quatorze, j'ai toute la soirée de libre, souffla-t-elle avec un sourire entendu, les mains sur les épaules d'Eliott. Tu ne vas quand même pas me laisser toute seule pour notre toute première Saint-Valentin, non ?

Ils n'étaient pas ensemble l'année dernière le jour du quatorze février, pas ensemble physiquement d'abord puisqu'ils n'avaient pas de rendez-vous et surtout pas ensemble en tant que couple, contrairement à ce que maintenait Eliott et à leur éternel sujet de discussion. En tout cas, c'était leur première vraie Saint-Valentin et c'était important aux yeux de Charlotte, même si on pouvait affirmer que c'était ridicule. Pour une fois qu'elle avait l'occasion de passer ce moment avec son amoureux, il était hors de question qu'elle s'en prive.

- Harris et Adamson ? Non, je le vois plus avec Hellsoft, tu vois, dans le genre les contraires s'attirent. Adamson, je la vois avec... Hum... Oooh, le Professeur Mason ! fit Charlie en riant. Ce serait marrant !

Assez étrange comme pensée, mais amusant.

- En tout cas, il faut qu'on se voit le quatorze, c'est obligé. Parce que... Elle se hissa de nouveau sur la pointe des pieds pour murmurer quelques mots à son oreille, mots qui devraient finir de le convaincre.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
- J'arriverai à me libérer, assura-t-il avec un sourire.

Il n'avait aucune envie de louper leur première saint-valentin. C'était un peu ridicule, ils n'avaient pas besoin d'un jour particulier pour être romantiques, mais tant pis. Il était rarement resté assez longtemps avec quelqu'un pour que la Saint-Valentin ait une quelconque importance à ses yeux, cette fois-ci il voulait faire les choses bien.

- Hellsoft préfère les hommes du nord il semblerait ! répondit-il en riant à la remarque de Charlotte. Adamson et Mason ? Non, tu ne peux pas me faire ça, tu briserais tous mes rêves d'adolescent !

Parce qu'il était celui qui aurait du épouser le professeur Mason, si si. Bien sûr aujourd'hui il ne regrettait plus le fait que cette merveilleuse histoire d'amour n'ait jamais eu lieu ailleurs que dans sa tête, mais il avait mis du temps à s'en remettre.

Comme pour achever de le convaincre qu'il fallait absolument qu'ils passent la saint-valentin ensembles, Charlotte se hissa sur la pointe des pieds pour lui murmurer à l'oreille quelques mots qui le firent sourire.

- Hum, je serai là le quatorze quoiqu'il m'en coûte, répondit-il sans se départir de son sourire espiègle. Je peux toujours faire le mur, assura-t-il avant de déposer un baiser sur les lèvres de Charlotte pour sceller sa promesse.

Un professeur qui faisait le mur, très sérieux. Mais c'était pour la bonne cause, il avait le droit.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Parfait alors, souffla Charlotte avec un sourire avant de déposer un baiser sur les lèvres d'Eliott. Elle était une abominable fleur bleue, c'était connu par tout son entourage mais c'était ainsi, elle avait été élevée aux contes de fées, aux dessins animés Disney puis aux films américains. Hééé, protesta-t-elle en riant lorsqu'Eliott lui reprocha de briser ses rêves d'ado. Le Professeur Mason, sérieusement ? Elle a deux fois notre âge ! Et tu te vois à vingt-trois ans, beau-père de ses enfants ? Je suis sûre qu'elle doit avoir des ados, à son âge !

Déjà qu'ils étaient d'accord pour attendre avant d'avoir des enfants à eux, ce n'était pas pour élever ceux des autres, non ? Pas qu'il soit évident aux yeux de Charlotte qu'Eliott et elle auraient des enfants ensemble, mais elle se projetait véritablement dans l'avenir avec lui, alors pourquoi pas ? Elle était certaine qu'Eliott ferait un excellent père même si ce n'était pas la peine d'y réfléchir maintenant : Charlie ne se voyait absolument pas devenir mère pour le moment, elle n'en n'avait pas du tout envie, bien au contraire !

- Tu ferais le mur pour moi ? interrogea-t-elle, espiègle. Comme c'est romantique, j'en défaille d'avance ! ajouta-t-elle, théâtrale et amusée. Quelle belle preuve d'affection, souffla-t-elle en écartant doucement une mèche de cheveux du front d'Eliott. Tu m'aimes ? finit par demander Charlotte, presque malgré elle.

Il le lui disait régulièrement, certes, mais elle aimait toujours l'entendre et parfois même, c'était un besoin même si la démarche pouvait sembler un peu pathétique.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
- Ne te moque pas ! protesta-t-il quand Charlie lui fit remarquer, très justement, que le Professeur Mason avait deux fois leur âge. Je suis sûre que tu fantasmais sur un professeur toi aussi, reprit-il avec un sourire espiègle. Mais ne me dis pas Harris, je n'y survivrai pas, ajouta-t-il de façon théâtrale. Et le Professeur Mason a trois filles, en sixième année.

Il se demandait bien comment on réussissait à élever des triplées. Élever un enfant lui paraissait déjà être une tâche suffisamment ardue, à laquelle il n'avait pas l'intention de s'atteler avant encore quelques années, alors trois d'un coup, ça devait être un cauchemar.

Eliott rit doucement quand Charlotte souligna le romantisme de se dernière déclaration - à savoir qu'il pourrait faire le mur pour elle. Il glissa ses bras autours de la taille de la jeune femme alors qu'elle écartait une méchè de cheveux sur son front.

- J'ai toujours été un romantique, c'est plus fort que moi, répondit-il avec un sourire amusé. Bien sûr que je t'aime, assura-t-il avant de déposer un long baiser sur ses lèvres.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
- Non, je ne fantasmais pas sur nos profs, répliqua-t-elle, amusée. Ils étaient bien trop âgés pour moi ! Quoique, Harris et sa moustache, c'est follement craquant, non ? Elle se mordilla la lèvre volontairement avant d'éclater de rire.

Fantasmer sur Harris ? Très peu pour elle ! Beaucoup trop âgé, beaucoup trop coincé et beaucoup trop... Sang-Pur pour elle. Enfin, au sens bien trop dix-neuvième siècle et bien trop rétrograde, Eliott, c'était complètement différent. Il était loin, très loin même, de l'archétype du Sang-Pur au sens où on l'entendait : c'était un homme moderne et ouvert d'esprit, qui vivait encore moins dans le monde sorcier qu'elle, ce qui n'était pas peu dire.

- C'est très bien le romantisme, répond-t-elle, ravie.

Elle était mal placée pour parler en plus. Elle adressa un grand sourire à Eliott, rayonnante, lorsqu'il lui affirma qu'elle l'aimait et sourit contre ses lèvres lorsqu'il l'embrassa longuement, savourant l'étreinte. Elle finit par se séparer de lui et déposa un baiser dans son cou - seul endroit qu'elle atteignait en gardant les pieds sur le sol - avant de se blottir contre lui, tout simplement bien.

- Finalement, j'ai vraiment pas envie d'aller au boulot, soupira-t-elle. Je veux rester avec toi toute la journée !


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott grimaça mais finit par éclater de rire lui aussi quand Charlotte insinua qu'Harris avait un certain charme avec sa moustache. Qu'elle ne lui dise plus jamais une chose pareille, il risquait de ne pas s'en remettre. Il pardonna toutefois bien vite cette remarque à Charlie et referma ses bras autours d'elle alors qu'elle se blottissait contre lui, posant sa joue contre ses cheveux.

Il se sépara un peu d'elle et lui jeta un regard qui se voulait réprobateur quand elle annonça qu'elle n'avait pas envie d'aller au boulot. Il ne parvint toutefois pas à retenir son sourire quand elle ajouta qu'elle voulait rester toute la journée avec lui. C'était tellement tentant...Tellement tentant que ç'aurait été inhumain de résister, or ils étaient humains, voilà.

"S'il n'y a plus personne pour être responsable dans ce couple...Il embrasse Charlotte dans le coup, encore, et encore, remontant doucement jusqu'à ses lèvres. Nous sommes perdus", ajouta-t-il dans un murmure avant de capturer ses lèvres.

Il aurait aussi pu endosser le rôle de l'adulte responsable et lui rappeler que c'était mal de sécher le travail, mais ce n'était pas vraiment dans ses habitudes d'être raisonnable, et aujourd'hui n'était pas du tout le bon jour pour remédier à cet état de faits.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 542

Voir le profil de l'utilisateur
Blottie contre Eliott, Charlotte se risqua néanmoins à ouvrir un œil en direction du réveil et le referma aussitôt en voyant que l'heure avait avancé de manière tout à fait indécente, au point qu'elle devait être au boulot dans trente-cinq minutes. Elle aurait pu occulter cette information - surtout qu'Eliott l'embrassait dans le cou et que ce simple geste l'envoyait ailleurs - mais entendre la porte de la salle de bains s'ouvrir et le fait de sentir l'angoisse du retard monter suffit à réactiver la partie raisonnable de son cerveau.

L'époque où elle pouvait sécher les cours en allant à l'infirmerie - chose qu'elle n'avait évidemment jamais faite parce qu'elle était une élève sérieuse et studieuse, parfaitement - était terminée. Il s'agissait de son boulot et elle devait être responsable et ponctuelle, malheureusement. Enfin, elle adorait son travail donc cela n'était pas si dérangeant que cela au final, même si elle adorait Eliott encore plus, ce qui rendait le choix un peu difficile parfois. Elle répondit à son baiser avant de séparer de lui, déposant un bisou sur le bout de son nez.

- Je m'acquitterai de cette tâche laborieuse alors, souffla-t-elle, amusée. On se voit samedi de toute manière ? C'était dans bien trop longtemps, mais c'était déjà ça.

Un dernier baiser, un je t'aime et Charlotte était de nouveau partie pour une journée bien trop longue.

RP TERMINE


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.

Beating Heart.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Every Breath You Take [Charlotte/Eliott]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Every Breath You Take [Charlotte/Eliott]
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Seul sur la plage,pas vraiment{Délire Charlotte
» Breath Lynas
» CYBÈLE O-BLEUZENN MOON ❣ Charlotte Free

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-