AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Blessures cicatrisées, balai et préjugés. (Jake & Nelly)

Nelly HorrocksDompteuse de vilains garçonsavatar
Messages : 778

Voir le profil de l'utilisateur
4 mars 2008:

Le 4 mars. C'était l'anniversaire de Gaston Williams. L'anniversaire du grand-père de Nelly, décédé 3 ans plus tôt. Ce matin, la Serpentarde avait reçu une lettre de sa grand-mère, une lettre assez larmoyante puisque Mrs Williams s'était rappelée avec tristesse des jours heureux qu'elle avait passé avec son mari défunt. En fin de lettre, l'écriture de sa grand-mère était devenu plus brouillon, comme si la vieille dame avait eu du mal à contrôler ses gestes, et Nelly avait deviné qu'elle avait dû pleurer et essayait de contrôler ses sanglots, ce qui l'avait fait trembler. Malgré le temps, les blessures cicatrisées ont tendance à se rouvrir suite à des événements particuliers. De savoir sa grand-mère comme ça avait contrarié Nelly et elle s'était empressée de quitter la Grande Salle pour répondre à sa grand-mère dans son dortoir avant d'aller en cours. Cela fait, elle avait due courir pour rattraper le temps qu'elle avait perdu pour ne pas arriver en retard en cours. Après le déjeuner, elle était allé chercher sa lettre et avait quitté la salle commune, vêtue de sa cape en s'attachant les cheveux en queue de cheval pour gagner la Volière afin de confier la lettre à sa chouette. Elle quitta le château et resserra sa cape autour de son cou sous la fraîcheur de l'ombre du château. Elle avança dans l'herbe verte en silence, sa cape voletant et bruissant derrière elle. Le ciel était très clair et trahissait le petit froid sec qui régnait dans la région de Poudlard. Au bout d'un certain temps, la Volière se dessina dans le ciel et Nelly pressa le pas.

En pénétrant dans la vieille tour délabrée, Nelly fronça le nez à l'odeur de volatile qui régnait dans l'air. Des centaines de hiboux et chouettes dormaient en hululant doucement, la tête dans leurs plumes. La jeune femme arpenta un instant la tour à la recherche de sa chouette hulotte. Elle finit par l'apercevoir dans un coin d'ombre. Aux côtés d'une chouette blanche comme neige, Sérafyna dormait, la tête rentrée entre ses épaules. Nelly l'appela doucement et gentiment avec des mots doux et sa magnifique chouette hulotte finit par ouvrir ses yeux ambrés avant de descendre de la poutre où elle se trouvait pour planer gracieusement jusqu'à sa maîtresse. Elle se posa sur le bras de Nelly en poussant un hululement de salutations. Nelly lui caressa les plumes un instant avant de sortir d'une poche de sa robe un sachet de friandises qu'elle donna à Sérafyna. La chouette se régala et la remercia d'un claquement de bec et lui tira malicieusement une bouclette de cheveux qui lui tombait devant les yeux. Nelly attacha la lettre à la patte de sa chouette avant de la porter vers une fenêtre -ou plutôt un trou dans les pierres du mur- pour lui sauter bon vol et de la laisser s'envoler. Nelly resta un instant appuyée contre le bord de la fenêtre en regardant Sérafyna s'envolait de plus en plus loin pour ne devenir plus qu'un point noir à l'horizon. La Serpentarde resta un instant là, contemplant l'horizon en silence, les bouclettes qui lui tombaient devant les yeux se balançant doucement au rythme de la brise. Au bout d'un certain temps, elle renifla et quitta la Volière pour se diriger vers le château en faisant un détour par le terrain de Quidditch avec une idée en tête. Elle plongea sa main sous sa cape et serra un carnet de feuille qu'elle prenait pour dessiner. Elle avait eu envie en quittant le dortoir d'essayer de dessiner les tours de Poudlard pour se changer les idées et elle avait entendu dire que le château vu du terrain de Quidditch était un régale pour les yeux. En tant que contre-Quidditch qui se respecte, Nelly ne savait rien du tout de cette vue, elle avait donc décidé d'y aller en cette après-midi complète où elle n'avait pas cours, seulement un cours d'Astronomie le soir-même.

Elle finit par arriver au pied du terrain et, se tournant vers le château et jugeant la vue pas assez belle à son goût, elle leva la tête vers les tours des gradins. De là haut, on devait voir Poudlard beaucoup mieux qu'en bas. Jetant des regards autour d'elle pour vérifier qu'elle était bien seule, elle pénétra dans l'escalier qui menait aux gradins. Arrivée en haut, tandis qu'elle s'apprêtait à monter le plus haut possible, un mouvement dans le terrain attira son regard. Elle s'approcha de la rambarde et plissa les yeux pour distinguer la personne qui volait sur un balai en fendant l'air. Qui donc était-ce ? Qui donc à ajouter à sa liste des personnes à se méfier puisqu'elle volait sur un balai en dehors des cours de Vol ? Elle finit par reconnaître un jeune homme, grand et brun, qui semblait se plaire sur son balai. Poussée par la curiosité, Nelly oublia ses soucis et le pourquoi elle était venue ici et, se dressant contre la rambarde, elle suivit des yeux la tâche noire volante qui était le jeune homme, sans se soucier qu'il pouvait la remarquer.


Nora-mode ~ Collection printemps 2018
InvitéInvité


Jake était assis, morose, à la table des Poufsouffle. La Grande Salle était bruyante et éclairée, mais la bonne humeur des élèves n'atteignit pas le jeune homme. Il se morfondait depuis quelques minutes, les yeux dans le vague, tentant d'imaginer sa vie si il avait été Cracmol. Il vivrait tranquillement, comme ses parents moldus, dans sa ville d'origine, il irait au lycée tout les matins, rentrerait tout les soirs avec ses potes, et ferait des "bêtises", pour rester poli, toute la journée. Il serait ordinaire, comme les autres, mais non, il avait fallu qu'il soit un sorcier. Un sorcier, oui, avec des pouvoirs magiques. Dans un sens, c'était bien. Il pouvait faire pleins de choses avec sa baguettes. Mais surtout il aimait le Quidditch. Dès sa première année il avait été très bon. Il maniait le balai agilement, et il adorait la sensation vertigineuse de la vitesse...

Une idée traversa l'esprit de Jake. Mais oui ! Il allait s'entraîner au Quidditch toute la matinée... Pour une fois qu'il avait le temps de faire quelque chose ! Entre ses révisions et les cours, il n'avait plus beaucoup de temps à lui... Le jeune Poufsouffle se leva le ventre vide et monta les escaliers menant à sa salle commune. Il passa près des cuisines et emprunta le passage... En entrant dans son dortoir, il remarqua tout de suite que c'était matinée grasse mat' pour ses camarades. Certains ronflaient, d'autres étaient en train de se lever. Jake s'empara de son vieux balai posé près de son baldaquin en soupirant, puis regagna la salle commune des Poufsouffle. Il ne s'arrêta pas pour discuter, souhaitant gagner au plus vite le Terrain de Quidditch. Il traversa le rez-de-chaussée et se retrouva dans le Hall assailli par les élèves désirant se promener dans le parc. En arrivant dehors, un grand soleil le réchauffa. Le ciel était dégagé, et il ne faisait pas trop froid pour une matinée de mars. Malgré tout, une brise plutôt fraîche balayait le parc. Jake s'avança vers le Terrain, son balai de misère à la main. Ses parents n'avaient pas pu lui acheter un balai plus performant, faute d'argent, mais le jeune homme ne leur en voulait pas, ils faisaient comme ils pouvaient et c'était quand même une chance qu'ils aient dépensé au moins une pièce pour un balai.

Arrivé sur le Terrain de Quidditch, Jake enfourcha son balai et décolla. Il commença par quelques tours de terrain, comme à son habitude. Ayant envie de vitesse, il se mit à faire des loopings, le vent sifflant à ses oreilles. Le balai, bien que vieux, obéissait à la moindre de ses impulsions, même s'il commençait à être un peu déréglé. Il lui faudrait bientôt un autre balai... Au bout d'un quart d'heure, il était déjà trempé de sueur. Il monta en chandelle, très haut, jusqu'à avoir une vue sur l'ensemble du parc. Au loin, il voyait le château. C'était si beau, ce paysage, avec le lac... En jetant un coup d'œil en bas, Jake aperçut un minuscule point noir, presque imperceptible. Curieux, il descendit rapidement et, au fur et à mesure, se rendit compte que c'était une personne qui l'observait. Plutôt mal à l'aise parce qu'il n'aimait pas qu'on l'observe lorsqu'il volait sur un balai, le jeune homme fendit l'air dans sa direction, pensant que la jeune fille qui se tenait en haut des gradins avait besoin d'aide.

"Excuse-moi..." commença-t-il en se posant près d'elle. "Tu as besoin de quelque chose ?"

Il avait dit ça sur un ton aimable et poli, mais au fond de lui il était un peu agacé que quelqu'un vienne l'observer pendant son entraînement. Le Poufsouffle vrilla son regard dans celui de l'inconnue et avisa le carnet qu'elle tenait dans les mains. Elle venait pour dessiner ou pour prendre des notes sur la façon de se tenir sur un balai... ? La deuxième option n'était pas très intéressante... Jake soupira, attendant la réponse de la jeune fille.
Nelly HorrocksDompteuse de vilains garçonsavatar
Messages : 778

Voir le profil de l'utilisateur
HRP:
 

Nelly suivait du regard les prouesses du jeune homme. Il semblait bien se débrouiller, il effectuait des loopings, des embardées soudaines, des virages serrés... La Serpentarde ne comprenait pas vraiment ce qu'on pouvait trouver à ce genre de chose. On lui avait souvent dit que voler procurait un sentiment de liberté. Mais ses cours de vol, qui lui suffisait amplement, ne lui procurait en aucun cas un sentiment de liberté. Elle avait plus l'impression d'être forcée à le faire qu'autre chose... Les joueurs de Quidditch ne lui plaisaient pas tellement non plus... Elle avait l'impression de voir des chiens montés sur balai volant qui couraient stupidement après un ballon en essayant de limite se tuer avec des balles grosses comme des boules de bowling. Enfin bon, chacun ses goûts.
Elle continuait de regarder le jeune homme en essayant de le reconnaître lorsqu'elle remarqua soudain qu'il avait braqué dans sa direction. Elle ne put s'empêcher d'effectuer un ridicule mouvement de recul, de peur qu'il lui fonce dessus. Mais il se posa doucement sur les gradins à ses côtés comme s'il avait fait ça toute sa vie et Nelly se reprit de sa petite frayeur en se tenant humblement, pour ne pas se faire passer pour ridicule. Il lui demanda gentiment si elle avait besoin de quelque chose mais Nelly ne répondit pas tout de suite. De près, le Poufsouffle -d'après son blason- était bien plus grand que de loin et il la regardait de haut ce qui faisait ressentir à Nelly un étrange sentiment d'infériorité. Exactement le même quand une armoire sur jambes vous doublez dans une fille d'attente et qu'on osait rien dire de peur de se faire défigurer. Pour que le jeune homme vienne se poser à ses côtés, c'est bien qu'elle avait dû le déranger... ou alors il venait par simple courtoisie. Cette dernière pensée la rassura et elle répondit au Poufsouffle au bout de quelques secondes, tenant son regard:

" -Euh... Non rien, tout va bien. Merci..., remarquant le coup d’œil du jeune homme sur son carnet à dessin, elle le leva comme preuve. Je suis venue ici pour dessiner. On m'a dit que la vue sur le château d'ici était très belle, alors j'ai relevé le défi de la dessiner." Finalement, après analyse, il n'était pas si impressionnant que ça.

Elle tourna les yeux dans la direction du château en resserrant sa cape autour de ses épaules avant de reprendre.

" -Quand je suis monté, je t'ai vu voler. Alors... je me suis laissé aller à te regarder. Elle laissa un silence s'installer, tout en souriant, avant de révéler. Alors ? T'aimes voler ? Comme tous les gars de ton âge j'imagine ? C'est vrai que vous préférez vos muscles à votre cerveau... Je sais pas ce que vous trouvez à ça... Au Quidditch... Enfin, vous avez le mérite d'être plus divertissant que le football moldu. Tu sais, ces gaillards qui courent derrière une balle ? Enfin bref... Chacun ses goûts, non ? Tu trouveras peut-être bizarre que je vienne ici pour dessiner le château ?" Elle entreprit de gravir les gradins et au moment où elle frôlait le Poufsouffle pour monter les escaliers qui se trouvait derrière lui, elle lui souffla, mystérieuse. "Après tout, dans la vie, il faut être... flexible."

Elle gravit quelques marches. Elle aimait bien se comporter ainsi. En plus, critiquer un peu quelqu'un lui avait remonté le moral. Étrange, n'est ce pas ? Avant d'arriver en haut des gradins, elle se stoppa et se retourna gracieusement, faisant virevolter sa cape et ses cheveux attachés autour d'elle. Mouvement digne d'une reine d'un grand royaume, songea-t-elle, sans rapport avec ce qu'elle faisait ici, avec amusement. Elle sourit au Poufsouffle, innocemment.

" -Je m'appelle Nelly Horrocks, je critique souvent les gens comme ça, ne t'inquiètes pas, t'es pas le premier, dit-elle avec franchise. Et toi ? Quel est ton nom ?"


Nora-mode ~ Collection printemps 2018
InvitéInvité


La jeune fille auprès de laquelle il venait d’atterrir semblait plutôt effrayée de se trouver en présence d'un simple balai. Elle parut cependant se remettre rapidement de son mouvement de recul et se reprit. Elle ne devait sûrement pas avoir l'habitude. C'était une Serpentard, d'après son blason. Jake ignorait si elle avait le caractère propre à cette maison ou si elle était plus conciliante. Ses préjugés pour la maison de Salazar Serpentard ne l'avaient pas quitté depuis qu'il était arrivé à Poudlard. C'était surtout parce que certains vert et argent lui avaient joué des tours dès qu'ils en avaient eu l'occasion. C'était une époque révolue, mais le jeune homme se crispait toujours losqu'il croisait ses ennemis dans le couloir. Malgré ces petits différents, il avait très bien vécu sa scolarité, en-dehors de quelques petits accrochages également avec les Gryffondor. À bien y réfléchir, il ne s'entendait pas vraiment avec tout le monde, même si la plupart des gens le trouvaient sympathique au premier abord. Perdu dans ses pensées, il mit du temps avant de percuter ce que lui racontait son interlocutrice. Ah, on lui avait dit que la vue sur le château était belle d'ici ? Elle devait être plutôt mal informée... Enfin, chacun voyait le monde à sa façon, alors autant ne pas casser les illusions de la charmante adolescente.

« Euh, oui, plus ou moins... Ça dépend du point de vue, en fait. » assura-t-il pour être franc.

Mais si elle était venue pour dessiner, elle ne devait pas être si mauvaise que ça... Jake avait plutôt hâte de voir le dessin fini ; du moins s'il avait l'occasion de le voir terminé. Puis la jeune fille enchaîna sur des questions, qu'il prit plutôt personnellement, parce qu'il avait l'impression qu'elles étaient cyniques. Ce n'était peut-être qu'une impression, mais ça ne lui plaisait pas vraiment.

« Euh oui, j'aime voler... Cette sensation de liberté, sur un balai, c'est époustouflant... » expliqua-t-il, un peu mal à l'aise. « Je parie qu'on t'a raconter des bobards à ce sujet, vu ta frayeur lorsque je me suis posé... »

Et une pique, une ! Ça n'était pas son genre de répliquer ce genre de choses, mais les mots avaient dépassé sa pensée. C'était rare, et Jake en avait honte, mais c'était ainsi. Et puis autant l'avouer, le ton que la jeune fille avait emprunté ne lui plaisait pas du tout. Malgré sa patience naturelle, le jeune Poufsouffle continua avec son calme désarmant qui lui est propre :

« Au Quidditch, c'est le cerveau qui marche le plus, pas les muscles. Bien sûr, il faut savoir se tenir correctement sur un balai et surtout savoir le diriger, mais si nos résultats scolaires sont parfois minables, à nous, les garçons, ce n'est certainement pas à cause de ça. »

Après cette réplique acerbe, Jake prit un air moins conciliant. Au moment où elle passa près de lui pour monter plus haut sur les gradins, elle lui souffla une phrase mystérieuse, que le jeune homme ne comprit pas vraiment. Il haussa un sourcil, intrigué, oubliant soudainement l'appréhension qu'il éprouvait pour la Serpentard, et il pencha la tête sur le côté, comme pour demander ce que voulait signifier cette phrase. Enfin peut-être qu'il suffisait de deviner et d'en voir le sens comme il le voulait.

« Enchanté, Nelly. Moi c'est Jake. Et j'imagine que je ne suis pas le premier à être déconfit non plus... » dit-il avec autant de franchise qu'elle.

La jeune fille l'intriguait. Elle, gracieuse et étrangère, semblait jeter un voile imperceptible sur tout ce qui l'entourait. Façon de parler, bien évidemment.
Nelly HorrocksDompteuse de vilains garçonsavatar
Messages : 778

Voir le profil de l'utilisateur
Nelly haussa un sourcil. Le dénommé Jake venait de lui renvoyer sa pique. Il avait remarqué son mouvement de recul quand il s'était posé auprès d'elle et en profitait pour contre attaquer. Et allez ! Encore un autre avec sa "sensation de liberté" ! La Serpentarde leva les yeux au ciel. Non, on ne lui avait rien dit comme bobards, c'était son opinion, et pas celle d'un autre ! Elle n'arrivait décidément pas à comprendre ces gens et leur "sensation de liberté"... Elle avait rebaissé les yeux vers le Poufsouffle qui avait déclaré qu'au Quidditch, ce n'était pas les muscles mais le cerveau qui fonctionnait le plus et que les résultats des garçons n'étaient pas minables à cause de ce sport. Elle n'avait jamais insinué que les résultats des élèves masculins étaient médiocres !... Mais elle l'avait fortement pensé... peut-être trop. Nelly croisa les bras, ne sachant pas quoi répondre. Jake lui laissa le temps de réfléchir en avouant que ses critiques l'avaient en quelques sortes déstabilisé. La jeune femme pencha la tête de côté. Elle appréciait la franchise du jeune homme et sa manière de lui répondre l'avait calmé sur ses préjugés. Son énervement dissipé, elle descendit l'escalier, lentement, marche par marche, pour venir se placer devant son interlocuteur et vriller son regard dans le sien. Elle ne discerna aucunes lueurs suspectes dans ses yeux auburn.

" -Je dois dire que j'apprécie ta franchise... Je n'ai jamais vraiment su ce que je faisais ressentir aux gens, enfin, pas directement. Je pouvais l'imaginer mais personne ne l'avait avoué. Préférant se renfermer sur eux-mêmes avec des insultes ou l'agressivité parfois, ils ne gardaient rarement leur calme... Je trouve beaucoup plus admirable d'avouer ses sentiments avec calme."

C'était vrai, rarement on lui avait avoué ce qu'on ressentait après ses longues critiques si caractéristiques. Elle s'avança vers la rambarde qui donnait sur le terrain de Quidditch et le balaya du regard.

" -Tout à l'heure j'ai reculée quand tu es arrivé parce que j'ai eu peur que tu me fonces dessus, dit-elle d'un ton placide. Alors, reprit-elle, ce n'est pas de là que l'on a une meilleure vue sur le château ? Tout à l'heure tu disais que cela dépendait des points de vue ?..."

Bien déterminée à quand même essayer de dessiner le château, autant en demander l'avis du Poufsouffle. A moins qu'il veuille poursuivre ses cabrioles à balai...

" -Tu disais que le cerveau était le plus sollicité pour le quidditch ? Peut-être... Et je n'ai pas dit que vous avez des résultats minables, vous, les garçons, elle avait repris le terme du jeune homme en l'appuyant un peu plus. Loin de là ! Enfin... peut-être un peu si. Bref. Mais, quelles sont donc les causes de vos résultats ? demanda-t-elle, espiègle. Et j'ai hâte de connaître les tactiques intellectuelles des joueurs de Quidditch ! Il faut peut-être résoudre des théorèmes pour marquer un but !" dit-elle en éclatant de rire. Ce coup-ci, ce n'était pas moqueur. Elle riait sincèrement -de sa propre blague, oui-. "Et enchantée, Jake," rajouta-t-elle après sa crise de rire.

Elle s'assit sur un banc des gradins, face à Jake. Il ne l'impressionnait guère maintenant. Le fait qu'il lui ait répondu sincèrement et calmement, Nelly le considérait maintenant comme une connaissance, pas comme un futur ennemi.


Nora-mode ~ Collection printemps 2018
InvitéInvité


Nelly ne devait pas être si énervante que ça, au fond. Ils étaient partis sur une longue discussion qui ne risquait pas de s'arrêter avant longtemps. Jake aurait préféré continuer à s'entraîner sur son balai, mais la perspective de bavarder avec une Serpentard – et jolie, en plus – n'était pas pour lui déplaire. C'était la preuve que tous les élèves de la maison de Salazar n'étaient pas tous aussi stéréotypés qu'il l'avait pensé. La jeune fille s'approcha de lui et le regarda dans les yeux. Il ne broncha pas, écoutant son commentaire. Il le prenait plutôt pour un compliment. De toute façon, il détestait mentir, et tout le monde connaissait sa sincérité. Il n'avait jamais – ou presque du moins – envisagé de raconter des bobards à quelqu'un, parce que même si la vérité blesse, personne ne méritait de se savoir corrompu. Ce n'était pas vraiment le mot qui convenait, mais Jake le pensait réellement. Ses lèvres s'étirèrent en un fin sourire à l'évocation de son atterrissage sur les gradins. Il ne se serait jamais pardonné d'avoir foncé sur Nelly, ce n'était pas son genre et il contrôlait toujours la situation. Jake suivit la Serpentard jusqu'à la rambarde, tentant de déterminer si la vue était meilleure ici. Ça le laissait perplexe. On voyait le château, c'était tout. Le château et ses grandes tours, et dont on entendait des cris lointains.

« Eh bien... disons que la vue est plutôt agréable... » commença-t-il en cherchant ses mots. « Mais elle pourrait être meilleure. »

Il sourit, tentant de reconnaître chaque tourelle et chaque mur de Poudlard. Il lui sembla distinguer la tour d'astronomie, là-bas. En plissant les yeux, celle des Gryffondor apparaissait, se détachant du ciel parsemé de nuages. Jake écouta Nelly lui rétorquer une phrase amère. Il devait rester calme... Ça n'était pas compliqué, mais il n'était pas à l'abri de la colère. Il la fixa, impassible, continuer son discours. Il se détendit lorsqu'elle éclata de rire, mais n'en fit pas autant. Il mit un petit moment à répondre, choisissant ses mots.

« C'est parce que tu n'y connais rien. Tu es déjà montée sur un balai à plus de deux mètres du sol, au moins ? » souffla-t-il presque. La dernière phrase était un peu ironique, mais pas bien méchante. Jake se tourna vers Nelly, passa une main dans ses cheveux et reprit : « Tu as déjà goûté à cette sensation de liberté ? » Il avait l'impression de se répéter. Ou que tout le monde disait ça à chaque fois. Mais que dire maintenant ? Il hésita un instant, puis reprit la parole, plus sec cette fois. « Va jouer au Quidditch, et tu viendras me voir pour me dire ce que ça fait. »

Ce n'était pas méchant non plus, mais la fille pouvait le prendre comme ça. Il ne voulait pas l'indisposer plus longtemps. Il fixa un point invisible devant lui, et maudit sa spontanéité. Il n'aurait pas dû répondre ça. Il n'aurait pas dû répondre tout court... Maintenant, Nelly allait croire qu'il lui avait dit de dégager.
Nelly HorrocksDompteuse de vilains garçonsavatar
Messages : 778

Voir le profil de l'utilisateur
Jake s'approcha à son tour de la rambarde en appuyant que la vue pourrait être meilleure. Nelly tourna vers lui un regard interrogateur.

- "Meilleure, où ? Pour moi, d'ici c'est très beau. Pour faire ce que je veux faire, c'est parfait."

Elle s'assit et regarda Jake sourire, ses yeux parcourant le château. Il est mignon en fin de compte,songea Nelly en contemplant le Poufsouffle. Avec ses beaux cheveux bruns et ses yeux foncés, grand, bien taillé... Le genre de gars qui n'a pas grands complexes. Elle détourna le regard de son interlocuteur quand elle eut fini sa tirade. Elle haussa les sourcils quand il lui répondit après un petit moment d'hésitation. Il se tourna vers elle et rajouta une couche sur son sentiment de liberté -ce qui arracha un soupir à Nelly- et termina avec une phrase qui laissa la Serpentarde incrédule. Il plaisantait ? Il plaisantait à s'énerver pour du Quidditch ? En plus, il l'envoyait carrément bouler ! Juste parce qu'elle n'aimait pas le Quidditch ? Elle se redressa lentement et s'approcha de Jake en vrillant son regard dans le sien qui fixait un point invisible.

- "J'y connais un minimum, je te rassure. Je pratique le vol en cours, comme tout le monde, et ça me suffit largement ! J'ai donc déjà volé à plus de deux mètres du sol ! Et c'est loin de me procurer un sentiment de liberté, au contraire. J'ai l'impression d'être forcée à monter sur un bout de poids doté du don de voler ! Forcer quelqu'un à faire quelque chose est la meilleure manière pour l'en dégoûter ! Je n'aime pas ce sport parce que je ne l'aime pas, point. Les goûts, les couleurs ! Tu vois, c'est ça que je n'aime pas dans le Quidditch, c'est essentiellement les joueurs ! Ils sont tellement obsédés par ce sport qu'ils n'arrivent pas à comprendre les gens qui ne l'aiment pas ! Ils n'arrivent pas à imaginer le fait qu'on n'aime pas le Quidditch ! Ils sont complètement fermés d'esprit ! Leur ouverture d'esprit est si minime qu'ils en sont ridicules ! Voilà pourquoi moi aussi, de mon côté, je n'arrive pas à comprendre comment peut-on aimer le Quidditch, je n'arrive pas à comprendre les gens qui y jouent !"

Tout en parlant, son ton était monté crescendo et elle s'était approchée de plus en plus près de Jake. Elle se trouvait à présent à moins de 10 centimètres de son visage, son index appuyé de colère sur le torse du Poufsouffle, levant la tête pour le regarder dans les yeux. Il devait sentir toute la colère qu'elle ressentait à son égard au travers de ses pupilles. Et dire qu'elle avait calmé ses préjugés à son égard. Elle n'aurait pas dû. Ce sont tous les mêmes, pensa-t-elle avec force. Elle recula d'un pas et redressa la tête, jetant un dernier regard au Poufsouffle.

- "Maintenant, si tu permets, je vais faire ce que je voulais faire en arrivant ici," lâcha-t-elle séchement.

La jeune femme tourna ensuite les talons et gravit les gradins jusqu'en haut, sortit son carnet et se positionna correctement pour pouvoir dessiner le château. Elle contempla un instant son sujet et commença à tracer des traits avec son crayon, d'un geste vif et fébrile, profondément énervée, sans jeter un regard à Jake.


Nora-mode ~ Collection printemps 2018
InvitéInvité


Si Nelly était satisfaite, tant mieux pour elle. La vue sur le château n'était pas vraiment géniale, mais si elle s'en contentait, c'était parfait. Même si elle pouvait être meilleure ailleurs. Où ça ? Jake n'en savait rien. Il ne trouvait cependant pas le paysage formidable.

« Bah alors c'est cool. » se contenta-t-il de répondre.

Il était sincère, et il ne voulait pas non plus faire exploser la jeune fille en racontant n'importe quoi. Elle semblait déjà assez énervée comme ça. Pendant son long discours, Jake ne broncha pas. Tout en restant calme, il haussa un sourcil et ne bougea pas d'un cil. Il n'avait pas dit qu'elle n'avait pas le droit de ne pas aimer le Quidditch. Il avait juste dit que lui, il appréciait ce sport. Rien de plus... Pourquoi elle sortait de ses gonds... ? Il l'avait peut-être surestimée, tout à l'heure. Les joueurs de Quidditch n'avaient pas l'esprit fermé ! Le jeune homme commençait à être indigné. Comment pouvait-elle dire ça... ? Il garda le silence un moment. Il ne voulais pas a convaincre du contraire, mais seulement lui expliquer qu'ils n'étaient pas tous comme ça.

Il attendit qu'elle commence à dessiner pour s'expliquer :

« Euh... Écoute. Ce n'est certainement pas ce que j'ai voulu dire, tu as dû mal le prendre. T'as le droit de pas aimer le Quidditch ! » Il eut un rire nerveux. « Je veux juste que tu comprennes qu'on est pas tous comme tu l'as dit. On est des êtres humains nous aussi... Et si on aime monter sur un balai, c'est parce qu'on est fait pour ça. On aime ça depuis le berceau... »

C'était une façon de parler. Jake avait dit ça doucement mais fermement, pas comme à un gamin qui pose des questions idiotes. Il voulait se montrer le plus convaincant possible. Il espérait seulement qu'elle n'aurait pas une répartie acerbe. Ses doutes étaient fondés : les Serpentards détestaient qu'on éclabousse leur amour-propre de quelque manière que ce soit et n'aimaient pas qu'on les contredise. Jake n'avait fait qu'objecter son point de vue. D'accord, il avait peut-être été un peu sec, mais il n'avait pas voulu dire ça, sincèrement. Et puis qu'est-ce que le goût et les couleurs avaient à voir dans le Quidditch... ?

« Dessine si tu veux... » rétorqua Jake.

Il ne pouvait pas l'empêcher de faire ce qu'elle voulait, même s'il aurait préféré continuer de défendre son sport favori.
Nelly HorrocksDompteuse de vilains garçonsavatar
Messages : 778

Voir le profil de l'utilisateur
Toujours en train de dessiner sur son carnet, elle ne jeta aucun regard à Jake tandis qu'il s'expliquait. Elle resserra ses doigts sur son crayon quand elle l'entendit rire. Et ça le fait rire ? Au moins, il reconnut qu'elle avait le droit de ne pas aimer le Quidditch. Certes, mais encore ? La fin de sa phrase arrêta la jeune fille dans son mouvement, comme si elle était dorénavant incapable de dessiner. L'esprit embrumé, elle abaissa lentement son carnet pendant que Jake rétorquait qu'elle pouvait dessiner. La jeune femme l'observa un instant discrètement. Elle avait été peut-être un peu dure et buté elle aussi. Très buté. Il y a quelques minutes, elle avait été outrée que le Poufsouffle s'énerve pour du Quidditch, mais elle venait de faire exactement la même chose. Un sentiment rare chez elle l'envahit, elle se sentait coupable et honteuse. Jake n'avait fait que garder son calme et défendre son intérêt pour le Quidditch, tout comme elle l'aurait fait si le jeune homme lui avait balancé à la figure que dessiner, c'était "nul". Et c'était elle qui avait commencé, c'était elle avec sa franchise habituelle qui avait lancé le débat. Et elle s'en voulait. C'était rare que la culpabilité prenait le dessus dans son esprit. Elle reconnaissait rarement qu'elle avait tort, mais ce jour-là, une personne des plus ordinaires telle que Jake, arrivait à lui faire regretter ses paroles. Elle mordit ses lèvres, réfléchissant à toute vitesse. Elle glissa son carnet et son crayon dans sa poche et interpella le Poufsouffle.

" -Jake ! Attends, dit-elle d'une voix légèrement alarmée, un peu trop alarmée à son goût. Hum... Euh, écoute. Je crois que je suis un peu responsable de tout ça. C'est rare que... c'est rare que je reconnaisse mes torts... Donc, je suis désolée. Elle descendit les gradins pour rejoindre le jeune homme. J'ai... laissé mes préjugés prendre le dessus. Et maintenant... j'ai un peu honte d'avoir provoqué ça pour une chose si stupide... Je ne dis pas que le Quidditch est stupide... enfin, je le pense mais je dis ça uniquement sur le fait qu'on a été stupides de s'être énervé pour ça, tu es bien d'accord ? Donc... hum, pardonnes moi d'être tout de suite montée sur mes grands chevaux."

Espérant qu'elle serait excusée par le Poufsouffle, Nelly sourit timidement. Machinalement, elle tordit ses doigts d'un geste gêné. Maintenant, tout reposait sur la décision de Jake, il avait le choix de la pardonner ou de la rejeter comme une vieille chaussette, ce qu'elle comprendrait avec ce qu'elle venait de lui dire. La Serpentarde remonta une mèche de cheveux derrière son oreille et jeta un regard au balai de Jake, posé non loin. Elle leva ensuite les yeux au ciel avant de baisser son regard vers Poudlard. Un idée des plus insensées germa dans son esprit. Non, elle n'allait pas faire ça...

" -Euh... La vue sur le château, elle pourrait être meilleure selon toi ? Tu ne parlais pas de la vue que tu as quand tu voles ? Plus en hauteur ? Vu du ciel, ça doit être plus beau qu'ici. Et... sur ton balai, on peut tenir à deux ? Si... elle le faisait. Mais qu'est ce qui lui passait par la tête ?...  Non parce que, je pense qu'on pourrait trouver un compromis à tout ça. Tu aimes voler, j'aime dessiner... Et si... tu m'emmenais là-haut ? Pour me montrer comment on se sent en l'air et pour me prouver que tu voles bien et que tu es digne de confiance. Je pense que je ne pourrais pas dessiner en l'air mais, la vue sur Poudlard me suffira... Mon esprit artistique sera satisfait. Et... c'est pour m'excuser d'avoir été si désagréable... Je te propose de me faire découvrir ton monde, d'être plus ouverte... T'en penses quoi ?"

Elle plongea ses yeux dans ceux de Jake en attendant sa réponse. Par Merlin. Mais qu'est ce qu'elle faisait ? Elle était devenue folle ? Des voix intérieures lui hurlaient de retirer ce qu'elle venait de dire mais sa curiosité et son envie de se faire pardonner couvraient ces voix. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, pensa-t-elle en s'avançant d'un pas léger vers le balai du Poufsouffle, comme pour se préparer à monter dessus, quelque peu angoissée. Mais elle se rassura en songeant que, si Jake acceptait, qu'elle ne serait pas seule sur ce balai. A deux, cela devait être plus sûr...


Nora-mode ~ Collection printemps 2018
InvitéInvité


Avait-il été trop direct ? Trop franc ? Jake se moquait bien de la réaction de la jeune fille, de toute façon. Il tenta de se convaincre qu'il n'avait rien à faire ici. Il avait défendu son intérêt, son opinion, et maintenant qu'il avait déballé son petit discours, il pouvait repartir. Pourtant, il n'arrivait pas à s'y résoudre. Il était trop poli pour planter Nelly là, sans lui annoncer qu'il s'en allait, mais il gardait la bouche obstinément fermée. À sa grande surprise, elle le rappela, alarmée. Il l'écouta sans un mot, perplexe. Elle avait l'air sincère, mais il n'avait aucune preuve de sa franchise. Elle pouvait très bien être bonne comédienne. De toute façon, à quoi ça l'avancerait de lui dire ça, si elle n'était pas franche ? Il écouta ses excuses maladroites. C'était plutôt désagréable de la voir s'enfoncer comme ça, mais Jake haussa un sourcil. Un sourire apparut sur son visage, qui signifiait qu'il acceptait ses excuses.

« C'est pas grave. Tu n'as fait que défendre ton point de vue. Je ne peux pas t'en vouloir pour ça... »

Il n'était pas autant rancunier que ça. Et ça n'aurait vraiment pas été son genre de se détourner avec une grimace de dédain. Il ajouta, avec une mimique rassurante :

« Et ça ne peut pas être que de ta faute. J'ai aussi ma part là-dedans. »

Lorsque Nelly lui demanda si il pouvait l'emmener en l'air, sur son balai, un pli se forma entre ses sourcils, et il demeura un instant dubitatif. Arriverait-elle à tenir là-haut ? Si elle tombait, c'était lui qui se prendrait tout. Il ne comptait bien entendu pas la faire dégringoler du balai, mais un accident est si vite arrivé... Il s'apprêta à refuser quand la détermination de la jeune Serpentard mit à l'épreuve sa peur de la voir tomber, et son envie de montrer ce qu'on voyait de si haut. Elle avait l'air si sûre d'elle, de savoir ce qu'elle faisait... Jake opina de la tête, mais indiqua, avec précaution :

« C'est d'accord, mais je te préviens : tu vas devoir te tenir tranquille et ne pas faire de gestes trop brusques, sinon tu risques de ne pas revenir entière au château ce soir. »

Elle ne ressemblerait plus à rien, ouais. Le jeune homme réprima un haut-le-cœur et préféra ne plus y penser. Il eut un autre de ses sourire chaleureux. Il tenta de se convaincre que ce n'était que pour quelques instants, que c'était une forme d'excuse de la part de Nelly d'être plus ouverte. Il avait beau se le répéter dans son esprit, il avait trop peur de la voir chavirer. Il prit doucement le bras de l'élève, machinalement, et la conduisit vers son balai qui reposait à quelques pas de là, attendant sagement. Il jugea utile d'en rajouter :

« Il faudra être prudents, là-haut. Si tu te sens mal, préviens-moi, mais surtout, ne bouge pas. »

Bon, elle devait avoir compris, maintenant. Il jugeait inutile le fait de lui expliquer comment se tenir sur un balai puisqu'elle avait suivi des cours de vols, mais il lui conseilla de bien s'accrocher à lui pour ne pas glisser. Il n'avait pas d'autre choix que de la mettre à l'arrière, mais ça l'angoissait. Il tenta de positiver et de se dire qu'ils se poseraient sans encombre, mais l'idée qu'elle puisse tomber le hantait. Il secoua la tête pour chasser ces pensée, donna un coup de pied dans le sol, et le balai s'éleva dans les airs. Les mains crispées sur le manche de son balai, il monta doucement dans le ciel, pour ne pas brusquer Nelly.
Nelly HorrocksDompteuse de vilains garçonsavatar
Messages : 778

Voir le profil de l'utilisateur
Nelly fut soulagé de voir que Jake acceptait ses excuses. Il reconnut même sa faute dans leur accrochage et la rassura d'un sourire chaleureux. La jeune femme lui sourit à son tour. Il n'avait pas l'air d'être rancunier en tout cas, un vrai Poufsouffle ! La Serpentarde se tut pendant le silence qui s'installa durant lequel Jake réfléchissait à sa proposition de l'emmener en l'air sur son balai. Nelly en profita pour réfléchir également, est-ce que c'était bien raisonnable ? Elle ne risquait pas de tomber, elle qui détestait voler ? Elle se rassura à l'idée que Jake semblait raisonnable et, d'après ce qu'elle avait vu tout à l'heure, maître de son balai. Elle secoua la tête pour chasser ses pensées tandis que Jake acceptait sa proposition. Il lui recommanda de ne pas bouger quand ils seront là-haut sinon elle risquait de tomber et de ressembler à plus grand chose une fois tombée. Elle serait morte surtout. Nelly eut la très nette vision de son corps désarticulé, étendu sur le sol terreux du terrain de Quidditch, les bras et les jambes formant des angles anormaux. Elle devina dans les yeux de Jake qu'il pensait probablement à la même chose et Nelly fut touchée de voir qu'il s'inquiétait pour le bien des autres. Le Poufsouffle lui prit le bras et la guida vers son balai, Nelly le suivit docilement en écoutant ses dernières recommandations. Il enfourcha ensuite son balai et elle monta derrière lui. Elle ressentit un élan soudain d'angoisse en s'installant dans le dos de son camarade. Elle inspira un grand coup et s'accrocha à la taille de Jake. Elle était déjà montée derrière quelqu'un sur un scooter ou une moto moldue et savait comment bien se tenir, mais cela devait être très différent comme sensation un balai...

A la seconde où Jake frappait le sol du pied, elle replia ses jambes sous le balai et resserra sa prise autour de la taille du Poufsouffle. Elle sentit qu'ils quittaient les gradins et elle s'appuya contre le dos de Jake en fermant les yeux. Elle ne bougea pas, même pas le petit doigt. Elle rouvrit les yeux et vit qu'ils montaient encore. Elle ne risquait pas de bouger, Jake n'avait pas à s'en faire pour ça ! Elle avait bien assez peur de tomber pour se mettre à gigoter comme un vermisseau ! Elle serrait Jake avec force. Le pauvre, elle espérait ne pas lui couper la respiration ou lui faire mal... Mais bon, elle ne voulait pas tomber et elle n'avait pas des bras à même de couper la respiration d'un jeune homme de dix-sept ans. Ne regarde pas en bas, ne regarde pas en bas... Elle se risqua à bouger légèrement la tête pour jeter un œil au dessous d'eux. Le sol lui paraissait horriblement loin et elle remonta rapidement le regard en face d'elle. Elle se serait cru dans ces genres de films où les héros s'ordonnaient de ne pas regarder en bas quand ils se trouvaient à une certaine altitude et qu'ils le faisaient quand même. Elle se recroquevilla encore plus sur le balai. Elle ne se serait jamais autant serrée contre Jake si elle n'était pas sur ce balai à au moins vingt mètre d'altitude. Le balai réalisa un changement de trajectoire et elle l'aperçut enfin. Le château apparut au dessus des gradins. Nelly redressa la tête et écarquilla les yeux, diminuant également son étreinte autour de Jake. Même en cours de vol, elle n'était jamais montée aussi haut. Elle réalisait rarement ou mal les exercices demandés par le professeur et ses notes en souffraient. Elle était peut-être la seule élève de Poudlard à n'avoir jamais vu l'école d'ici et pour la première fois depuis le début de sa scolarité, elle était là, haut dans les airs, à contempler le château et ses tours. Pendant un instant, elle oublia sa frayeur, elle oublia l'altitude à laquelle elle se trouvait, sur quoi elle se tenait. Elle ne ressentait que la chaleur de Jake entre ses bras et le vent qui agitait ses cheveux. Elle savoura la vue et le moment présent. Elle s'amusa à reconnaître presque toutes les tours et parties du château. Elle parcouru du regard le paysage: la forêt Interdite, le lac, le parc et le château.

" -C'est trop beau," souffla-t-elle.

Elle éprouva pour Jake une certaine sympathie. Elle était heureuse de lui avoir fait confiance et de s'être montrée plus intéressée par la passion de Jake. Le Poufsouffle s'était montré attentionné avec elle, il était monté lentement et l'avait emmené assez haut pour qu'elle puisse profiter de cette vue superbe. Finalement, ils ne sont pas tous stupides et égoïstes ces joueurs de Quidditch. Ils ne sont pas tous focalisés sur leur sport et savent se montrer tolérants.
Toutes les sensations initiales enveloppèrent à nouveau Nelly et elle sentit que le balai montait encore en altitude. Son regard toujours posé sur le château, elle éprouva cependant moins de sensation qu'au décollage. Elle essaya de se rapprocher de la tête de Jake et lui proposa de redescendre. Elle se serra à nouveau contre Jake tendit qu'il descendait en douceur et attendit qu'ils posent pied à terre pour cesser son étreinte autour de la taille de son camarade. Elle descendit ensuite du balai et se recoiffa en souriant à Jake. Elle tremblait de soulagement, comme si elle venait de réaliser quelque chose de quasi impossible. Elle attendit que Jake se débarrasse de son balai pour lancer la conversation.

" -Et ben dis-donc, on peut dire que j'aurais fait beaucoup de chose aujourd'hui ! J'ai reconnu mes torts dans notre dispute, je t'ai fait confiance pour m'emmener dans les airs... On peut dire que quelque chose en toi m'a incité à faire beaucoup de choses inhabituelles chez moi... Peut-être ton côté Poufsouffle ou tes sourires charmeurs qui mettent facilement en confiance... Je sais pas. En tout cas, merci, c'était chouette là-haut, très beau ! elle lui sourit à nouveau pour le remercier et continua. J'ai compris que vous n'êtes pas tous comme je le pensais. Et j'y pense, et toi alors ? Est-ce que tu as perdu des préjugés ? Je sais pas... n'importe lequel."


Nora-mode ~ Collection printemps 2018
InvitéInvité


Jake perçut du soulagement dans les yeux de la jeune fille. Ne disait-on pas des Poufsouffle qu'ils ne cherchaient jamais les conflits ? Ceux de cette maison étaient tellement prévisibles... Même un peu trop idéaliste à son goût, à vrai dire. Pour lui, ses camarades jaune et noir étaient trop optimistes, ils voyaient tout en rose... Lui aussi l'était, mais il y avait aussi des limites à ne pas dépasser. Le jeune homme eut une grimace de déplaisir presque imperceptible, sorti de ses pensées par la vision de Nelly au sol, dans une position presque fœtale, les membres désarticulés. Il réprima un spasme, et un goût de bile emplit sa bouche. Il préféra concentrer son attention sur autre chose pour ne pas vider son estomac par terre. Il entraîna la jeune Serpentard vers son balai en lui faisant encore quelques recommandations, puis se glissa sur son engin volant, suivi par Nelly. Il tenta d'oublier son inquiétude, et frappa le sol pour s'élever dans les airs. Très rapidement, le vent commença à caresser son visage, détendant tout son corps. Ses muscles se décrispèrent, et ses mains devinrent moins moites au fur et à mesure qu'il montait dans les airs. Ah, ce qu'il aimait cette sensation... Le bois contre ses paumes, le souffle d'air frais contre son visage...

Jake s'éleva de plus en plus haut, lentement, pour ne pas effrayer Nelly. Il sentait ses muscles raidis autour de taille ; c'était sûr que, lorsqu'on était pas habitué, monter à cette hauteur pouvait faire beaucoup peur que de se retrouver face à un serpent. On peut échapper à un serpent, alors qu'on ne peut pas faire de même pour l'altitude... Lorsqu'ils arrivèrent aussi haut que le jeune homme le pouvait, il sentit les bras de Nelly desserrer leur étreinte. Il faillit sursauter lorsqu'il l'entendit murmurer que c'était trop beau, mais se rattrapa juste à temps pour maintenir le balai dans sa position initiale. Il conserva cette position pendant quelques minutes, le temps que la Serpentard retienne tous les éléments du paysages, puis se mit à redescendre doucement vers le sol, loin sous ses pieds. Son balai, bien que plutôt vieux, répondait à la moindre de ses impulsions, et ils se posèrent sans encombre à l'endroit qu'ils avaient quitté quelques instants auparavant. Jake aida Nelly a glisser du balai, fit de même, et le posa contre un siège. Il avait un sourire jusqu'aux oreilles. Tout s'était très bien passé, et les battements de son cœur se calmaient déjà dans sa poitrine. Il écouta la jeune fille quelques instants puis déclara à son tour :

« Eh bien ! Ça en fait des choses ! Moi, je dois avouer que je pensais les Serpentard tous arrogants, odieux... Mais tu viens de me démontrer le contraire ! »

Et Jake en était content. Il avait réussi à défendre sa cause, mais aussi à voir plus loin que les apparences. Ses stéréotypes étaient dépassée ; même s'il avait été tourmenté par des élèves vert et argent durant ses premières années à Poudlard, en raison de son ascendance moldue. Il n'y avait plus qu'à remercier Nelly avec effusion, à moins que la conversation se poursuive... même s'il était déjà assez tard. Il faut dire que le temps passe vite quand on est occupé.
Nelly HorrocksDompteuse de vilains garçonsavatar
Messages : 778

Voir le profil de l'utilisateur
Ils s'étaient posés sans encombre. Tout s'était bien passé. Nelly se reprenait doucement de sa montée d'angoisse et Jake souriait comme un bien-heureux. Il avait l'air d'être satisfait de lui et la jeune femme pensait encore à ce qu'elle avait vu là-haut. Elle leva les yeux vers le ciel d'un bleu froid presque blanc. Le soleil déclinait déjà à l'horizon et les ombres s'allongeaient. En tournant son regard vers le château qui semblait prendre feu sous les rayons orangés du soleil déclinant, elle jugea qu'il était plus présentable vu d'en haut, plus majestueux, plus... magique. Jake coupa ses rêveries en remarquant qu'il avait également oublié ses préconçus sur les Serpentards. Nelly lui prêta une oreille attentive quand il lui confia ce qu'il pensait sur sa maison. Arrogants et odieux... Certains, oui. On disait peut-être la même chose d'elle-même. Mais apparemment, Jake ne pensait pas cela d'elle. Elle lui avait démontré le contraire selon-lui. Elle sourit au Poufsouffle en remarquant qu'ils étaient deux à avoir dépassé leurs stéréotypes pour apprendre à se connaître, à partager.

" -Disons que, certains Serpentards font ça pour se donner un style," remarqua-t-elle.

Jugeant qu'il fallait mieux rentrer, elle proposa au jeune homme de regagner le château avec elle. Jake attrapa son balai et ils quittèrent le terrain de Quidditch côte à côte, sous les rayons couleur feu du soleil pour regagner la Grande Salle pour le dîner.

RP TERMINE


HRP:
 


Nora-mode ~ Collection printemps 2018
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Blessures cicatrisées, balai et préjugés. (Jake & Nelly)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Blessures cicatrisées, balai et préjugés. (Jake & Nelly)
» nouvelle table des blessures pour les héros
» Balai pour poils d'animaux.
» 1x03 : "Soigner ses blessures"
» Orgueil et préjugés (27/11 - 19h55)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Parc, :: Terrain de Quidditch,-