AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 A bas les masques [Clara & Victor]

Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Clara Guipure le Lun 11 Aoû 2014 - 10:20, édité 1 fois
24 mars 2008

"Je déteste les portoloins!" grommela Clara en sautillant sur un pied.

Ses yeux brillants d'excitation démentaient ses paroles. Elle avait beau s'être faite écraser un pied par sa voisine de voyage, cela n'avait pas altéré sa bonne humeur. Elijah avait cédé étonnamment facilement lorsqu'elle lui avait parlé du voyage. Clara se doutait que cela cachait quelque chose, mais l'idée de partir seule avec Victor, seuls comme des grands, dans un pays étranger avait vite étouffé ses doutes. A Serpentard, on apprenait à saisir les opportunités sans poser trop de questions, histoire de ne pas les laisser passer. Bien sûr, Elijah et Stefan avaient posé un nombre astronomiques de conditions, comme la promesse de leur envoyer un hibou tous les jours. Ca n'en faisait jamais que trois, de toute façon, et l'hôtel qu'Antonio Cardamone leur avait réservé se trouvait près de la poste magique.

C'était le même que l'année dernière, l'hôtel Albergo Trezzo. Clara savait que c'était l'horrible Ana Sorden qui l'avait choisi, sans doute en raison de sa proximité avec le quartier magique de Milan. La jeune fille se demanda ce que pensaient les moldus de la soudaine disparition d'une "icone de la mode", mais elle oublia bien vite cette pensée quand elle sortit de la zone sorcière de l'aéroport en compagnie de Victor.

"Je ne sais pas comment font les moldus pour monter dans ces trucs" souffla-t-elle à toute vitesse en désignant un avion à travers la vitre du terminal.

Après quelques péripéties, les deux jeunes gens finirent par trouver le chauffeur que le couturier avait mis à disposition de Victor et s'engouffrèrent dans la voiture. Tout en discutant, Clara regardait dehors pour ne pas perdre une miette de cette ville étrange.

"Tu sais quand Antonio veut te voir? Ce soir, je suppose. On pourrait passer voir Swann demain en fin de matinée… Comme ça ça n'empiétera pas sur ton emploi du temps. Et j'irai bien voir le musée moldu dont mon frère m'a parlé…"

Elle se fichait bien du musée, mais cela lui donnait une excuse pour s'absenter un moment pendant que Victor serait chouchouté par les couturiers. Les essayages des mannequins pouvaient être terriblement longs, et elle pourrait utiliser ce temps à meilleur escient. Ils arrivèrent rapidement à l'hôtel ou un groom se chargea de leur indiquer leur chambre. Clara ne réagit pas tout de suite. Ce ne fut qu'en entrant dans la pièce, une fois que l'employé de l'hôtel les eu quitté, qu'elle remarqua l'emploi du singulier. Leur chambre. Une pour deux. Une très jolie chambre, certes, aussi grande que celle qu'elle partageait avec Swann l'année dernière, mais à la différence qu'il n'y avait qu'un seul lit.

Un seul lit.

Bien sûr qu'il n'y avait qu'un seul lit… si Victor avait annoncé qu'il venait avec sa petite amie. Personne n'aurait pensé, ici, qu'ils étaient un peu jeunes pour ce genre de choses. D'ailleurs, ils ne l'étaient pas tant que ça.

Derrière Clara, Victor refermait la porte. Elle posa lentement le sac à main sur la couche et se retourna, hésitante. Ils avaient bientôt 16 ans, et avaient expérimenté les placards à balais de l'école. Mais Clara n'avait aucune intention d'aller plus loin avec Victor. Elle l'appréciait énormément, elle passait de bons moments avec lui. Mais elle avait beau prétendre le contraire, elle n'était pas amoureuse, et elle était à l'âge où l'on avait de belles idées préconçues sur l'amour, la première fois, magique et avec le garçon parfait.

"Euh… Victor…"

Incapable de parler, elle désigna le meuble d'un geste.



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
Victor LloydMolduavatar
Messages : 120

Voir le profil de l'utilisateur
Victor lança un regard amusé à Clara. Elle ne faisait que se plaindre depuis qu'ils étaient partis. Et pourtant, il pouvait voir dans son regard qu'elle était contente d'être là quand même. Lui aussi était heureux d'être enfin arrivé à Milan. Il n'aimait pas tellement les moyens de transports sorciers. Il les trouvait bien trop brutaux. Le transplanage, le portoloin, la cheminée... que des choses relativement dangereuses qui avait un effet étrange sur leur corps. Déjà, rien que le fait qu'il se sente nauséeux prouvait que c'était un truc pas très bon pour la santé. Mais il ne fit pas de remarque, il savait que la jeune fille ne partageait pas son point de vue sur le sujet. Il observa un instant l'avion qu'elle pointait du doigt. Il aurait volontiers échangé le portoloin contre l'avion.

"Oh non, c'est tout à fait sécurisé. C'est un avion, c'est très bien pour les trajets longues distances. Et ça permet de transporter plein de gens d'un coup. C'est super pratique."

Ils déambulèrent ensuite dans l'aéroport à la recherche du chauffeur mis à leur disposition par Antonio. Il avait vraiment pensé à tout pour eux. Il avait réservé l'hôtel, le même que la dernière fois, un chauffeur et tout plein de petits conforts de la sorte. Il écouta avec un léger sourire Clara prévoir les journées à venir. Il avait reçu un hibou avec son planning des jours à venir et ils seraient principalement composés de séances d'essayages et de maquillages diverses. Le soir, ils devaient dîner avec Antonio qui leur expliquerait comment aller se passer ces trois jours de défilé.

"Hum... alors ce soir, Antonio nous invite à dîner avec lui. Et demain, oui, on pourra aller voir Swann en fin de matinée. Je ne suis pris que la fin d'après-midi et le soir. Je pense que c'est une bonne idée cette visite. Je vais pas mal être pris et je pourrais pas m'occuper de toi. Désolé Clara. J'aurais bien aimé passer un peu plus de temps avec toi."

Il esquissa un léger sourire désolé et l'embrassa rapidement. Il se sentait beaucoup plus à l'aise avec les affusions d'affections. Cela faisait presque six mois qu'il sortait ensemble. Il avait pu constater aussi qu'il avait un peu grandi dans sa tête. Ses interrogations quand à son avenir l'avait vraiment fait mûrir. Il se sentait prêt à affronter le monde. Entouré de strass et de paillettes mais prêt tout de même. Il plaqua son sourire mannequin sur ses lèvres qu'ils passaient la porte de l'hôtel. Il se sentait aussi beaucoup plus sûr de lui. Bien sûr, il n'avait jamais douté de rien, il avait toujours eu une confiance en lui tout à fait exubérante mais le fait d'entrer dans le monde du travail, le fait d'avoir bientôt un métier le rendait beaucoup plus confiant en ce qu'il faisait et en ce qu'il devenait. Une confiance d'adulte responsable. Peut-être prendrait-il la grosse tête mais il n'en avait pas l'impression.

Son sourire ne le quitta pas, ni dans l'ascenseur ni dans le couloir qui les menait à leur chambre. Il laissa d'ailleurs la jeune fille entrer la première et ferma la porte, tournant le dos à pièce avant de se retourner lorsque Clara l'interpella l'air visiblement gêné. Il posa les yeux sur le lit une place et se sentit rougir. Il avait bien évidemment dit qu'il viendrait avec sa petite-amie mais il n'avait pas pensé que dans la tête du staff, ils seraient aussi avancé dans leur relation. Ils n'avaient que 16 ans et Victor savait qu'il ne pourrait pas le faire avec Clara. L'envie ne lui en manquait pas, elle était vraiment très jolie mais... il ne l'aimait pas de cette façon et il ne voulait pas lui faire ça. Pour lui, la première fois devait être faite avec une personne qui nous aimait vraiment. Il était peut-être un peu romantique et idéaliste sur les bords mais il voyait les choses ainsi.

"Han... c'est... euh... tu veux qu'on demande une autre chambre ou... ? Si c'est ça qui t'inquiètes, je promets de rien te faire cette nuit. Mais euh... enfin, si tu préfères deux lits... c'est comme tu veux."

Il est assez mal à l'aise et se sent rougir un peu bêtement. Il n'ose même pas regarder Clara dans les yeux préférant détourner le regard. Il ne sait même pas si lui même arriverait à dormir, il se sent tellement gêné que c'est peut-être mieux finalement de changer de chambre. Mais d'un autre côté, les gens de l'hôtel allaient les regarder bizarrement. Comme si des ados en couple rêvaient pas de partager le même lit. Loin des parents, seuls dans un hôtel dans un autre pays. Non vraiment trop bizarre.



Kit par Ju choupie Choupi
Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
Heureusement pour Clara, Victor semblait aussi mal à l'aise qu'elle. Il lui promis qu'il ne l'approcherait pas, et cela la rassura autant que cela la vexa - ainsi, elle n'était pas assez désirable?

"Je te fais confiance" dit-elle. Depuis le temps, elle avait bien compris que Victor n'avait rien d'un salaud et était, au contraire, très respectueux. "Ce n'est pas ça…"

Clara chercha un mensonge pour se sortir de la situation, mais rien de crédible ne lui venait à l'esprit. Clara sentait l'heure redoutée approcher. Sa vieille ennemie, la vérité, frappait à la porte avec un sourire mesquin. Elle choisissait évidemment le pire moment pour arriver, le début de vacances qui auraient du être idylliques. Clara ne se voyait pas quitter Victor maintenant, alors qu'il allait vivre des moments importants pour son futur. Elle voulait garder son amitié et lui briser le coeur n'était pas le meilleur moyen de parvenir à ses fins. Mais elle ne voyait pas d'autres solutions. Demander deux chambres en continuant de jouer l'amoureuse transie sonnait faux. Elle aurait aimé dire qu'elle ne se sentait pas prête, mais cela lui aurait donné une image de sainte nitouche qu'elle n'avait pas envie d'endosser. Même si ce n'était pas complètement faux.

Avec un soupir, elle se laissa tomber sur le lit et chercha comment dire les choses sans s'exposer et sans peiner Victor.

"Ca ne me dérange pas de dormir dans le même lit que toi. C'est juste…"

Elle sentait qu'elle n'allait atteindre aucun de ses deux objectifs. A moins de mentir. Et, comme à l'accoutumée, le mensonge vint plus vite et plus naturellement que la vérité. Clara n'était pas courageuse, pas honnête, pas Gryffondor comme Victor. Elle choisissait toujours ce qu'il y avait de mieux pour elle et cette fois-ci n'y fit pas exception. Elle préférait se réfugier derrière une image un peu écornée plutôt que d'affronter le chagrin de son petit-ami.

"Je ne suis… Je n'ai pas… l'habitude et euh… je ne suis pas sûre que… ça viendra."

L'hésitation était calculée, mais les derniers mots lui étaient sortis de la bouche sans qu'elle n'y pense. Elle se maudit et rattrapa sa bourde.

"Je veux dire, cette semaine. Je ne suis pas sûre que ça viendra cette semaine."

Rouge de la tête aux pieds, elle baissa la tête. Ce n'était pas tant le mensonge que la situation en elle-même qui était gênante.



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
Victor LloydMolduavatar
Messages : 120

Voir le profil de l'utilisateur
Victor était vraiment gêné par la tournure de la conversation, sans doute beaucoup plus que Clara elle-même si c'était possible. Il l'observa se dépatouiller dans ses explications, il croyait comprendre ce qu'elle voulait dire, du moins, il le pensait. Il s'assit à côté de sa petite-amie et lui saisit la main, faisant attention à ne pas la brusquer.

"Ecoute, Clara, pour être honnête avec toi, je ne suis pas encore prêt à faire quoique ce soit. Pas cette semaine en tout cas."

Le jeune homme avait toujours été un peu fleur bleu, idéalisant toute situation et pour lui sa première fois se devait d'être parfaite et avec une personne qu'il aimait réellement. Clara était une très bonne amie mais jamais il ne ferait ça avec elle. Il savait pertinemment que leur couple n'était pas fait pour durer, il se servait d'elle pour rendre Kessy jalouse et il la soupçonnait de vouloir rendre James jaloux en échange. Il esquissa un léger sourire à l'intention de la jeune fille.

"Mais si ça te gêne quand même, on peut demander à changer de chambre ou alors tu sépares le lit unique pour en faire deux avec un sort. Je sais pas trop si c'est possible, je suis trop nul ne magie pour le faire moi. Mais demander à changer de chambre risque d'être pris bizarrement."

Il haussa un peu les épaules, il ne voyait pas pourquoi Clara faisait autant de complication pour si peux. Elle ne voulait pas, il ne la forcerait pas. Lui même ne chercherait pas à la toucher. Il n'avait jamais compris l'effervescence de ses camarades pour le sexe. Lui même ne ressentait rien de particulier. Ce qui lui avait d'ailleurs valu des regards un peu trop intense de son père qui l'avait sans doute soupçonné d'être gay. Il avait presque senti son soulagement lorsqu'il lui avait dit qu'il sortait avec Clara. Mais cette relation n'était que de la poudre aux yeux. Peut-être avait-elle même un peu trop durée. Il soupira.

Il ne pouvait pas l'annoncer à Clara cette semaine. Ce serait réellement méchant de sa part. Il ne voulait pas lui gâcher le voyage. Mais lorsqu'ils rentreraient en Angleterre, il lui avouera tout. Il lui dira s'être servi d'elle s'en vraiment beaucoup de succès puisque Kessy était encore avec James. Il lui dira qu'il l'apprécie réellement mais comme une amie et non comme une petite-amie. Il espérait qu'elle comprendrait et qu'elle ne lui en voudrait pas trop. en attendant, il devait tout faire pour qu'elle passe une semaine inoubliable à Milan.

"Tu veux faire quoi ?"



Kit par Ju choupie Choupi
Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
Victor répéta qu'il ne la toucherait pas, mais Clara l'avait entendu une fois et le croyait, aussi ne fut-elle pas rassurée par cette confirmation. Confirmation qui avait d'ailleurs une autre forme et qui en disait plus long que ce que Victor croyait. Ainsi, il n'avait pas envie de faire des choses? Pourtant, les garçons étaient réputés pour être précoces pour ce genre de choses! Clara se demanda soudainement si Victor avait réellement oublié Kessy. Il semblait que c'était le cas. Clara le savait car elle détectait toujours les menteurs, et Victor n'en était pas un. C'était un gentil garçon, qui la choyait, un parfait petit ami. Mais leur couple n'était pas une histoire simple, il ne pouvait pas être juste un mensonge ou juste une vérité. C'était plus complexe. Comme il proposait, tentant désespérément de la mettre à l'aise, de séparer le lit, elle répondit vivement:

"On n'a pas le droit de faire de magie, de toute façon."

Elle se sentait vraiment mal, malgré sa gentillesse, car cela la rendait encore plus coupable de lui mentir. Mais elle ne pouvait pas gâcher ses vacances égoïstement, ni le blesser en lui révélant la vérité. S'ils avaient été à l'école, elle aurait bien trouvé un prétexte pour qu'ils se séparent en bons termes, où elle l'aurait poussé à la quitter en étant insupportable, ce genre de chose. Mais ce comportement ruinerait le séjour à Milan, et elle ne le voulait pas. Clara sentait pourtant qu'il fallait qu'ils mettent les choses au clair maintenant, comme si elle avait atteint subitement la limite du supportable. Mais comment faire? Oh, Merlin, pourquoi se sentait-elle soudain incapable d'attendre trois petites journées?

Sa théorie sur les sentiments de Victor lui revint en mémoire, et enfin, elle su ce qu'elle devait faire.

"C'est gentil de te donner autant de mal, mais je te fais confiance" dit-elle en affichant un sourire convaincu. "Et si on s'installait?"

Puis, semblant plus revigoré qu'elle ne l'était réellement, elle attrapa sa valise, la posa sur une chaise et l'ouvrit. Après avoir fouillé dedans quelques minutes, elle pris une moue pensive et fini par demander, d'une manière apparemment hésitante:

"Dis, Victor… J'ai une question à te poser. Je voudrais que tu y réponde honnêtement, et je ne t'en voudrais pas… quelque soir la réponse…"

Elle se rapprocha de son futur ex petit-ami, un gentil sourire aux lèvres et lui adressa un regard compréhensif.

"Est-ce que tu as vraiment oublié Kessy?"

Il n'y avait plus qu'à prier pour que le réponse soit négative.



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
Victor LloydMolduavatar
Messages : 120

Voir le profil de l'utilisateur
Il ne comprendrait jamais les filles. Clara était vraiment compliquée. Elle était gentille vraiment pas de soucis la dessus mais il ne comprenait pas ce qu'elle voulait. Elle sembla se raviser et commença à déballer ses affaires comme si de rien était. Partager le même lit que lui ne semblait plus la gêner tout à coup. C'était assez déstabilisant. Il fronça les sourcils lorsqu'elle reprit un air pensif et commença à parler d'un ton hésitant. Il se dirigea vers sa propre valise et se figea à l'entente de la question. Il n'était vraiment pas à l'aise. Il ne savait pas quelle réponse donner. Il n'était pas un menteur, il ne l'avait jamais été mais tout à coup, il ne se sentait pas de lui dire la vérité. Il ne voulait pas la blesser ou quoique ce soit. Surtout, il ne voulait pas gâcher leurs vacances. Qui commençaient déjà à être tendu. Il ne se sentait plus à l'aise dans cette simulation de couple. Il sentait qu'il fallait que cela prenne fin. Mais sans doute pas de cette manière et pas maintenant.

"Et ben... euh..."

Il rougit un peu et farfouilla dans sa valise pour se donner une contenance et se permettre de gagner du temps. Il soupira et redressa la tête après avoir récupéré un T-shirt.

"Tu vois et ben... c'est pas aussi... simple. Parce que euh... en fait... Je t'aime vraiment bien Clara. T'es une chouette fille et tout et euh..."

Il se sentait vraiment nul. Il n'arrivait pas à expliquer sans s'embrouiller. Il s'en voulait vraiment et ne savait pas comment se sortir de cette situation. Il soupira et se passa une main dans les cheveux avant de se retenir à temps. Il avait presque faillit se décoiffer. Voilà à quoi ça menait le stress. Il se mordilla la lèvre inférieure avant de prendre son courage à deux mains.

"Je... j'ai pas vraiment oublié Kessy en fait. Je voulais pas te blesser, je suis désolé vraiment."

Et voilà, il allait être élu pire type de la planète. Il était vraiment trop nul. Il ne sait même pas pourquoi il a utilisé Clara comme ça. De toute façon, Kessy s'en fiche de lui, elle ne l'a même pas remarqué. Juste que c'est plus fort que lui, en un battement de cils, elle lui ressentir toutes sortes de choses. C'est vraiment nul l'amour.

"J'avais espéré que ça change. J'aurais tellement préféré pouvoir l'oublier mais je crois que pour l'instant..."

Il hausse les épaules pour montrer qu'il ne contrôle rien. Il a laissé la situation perdurer néanmoins. Peut-être parce que le couple qu'il formait avec Clara n'était pas désagréable du tout.

"Mon intention était pas de me moquer de toi ou je sais pas. J'aime beaucoup le couple que nous formons mais peut-être que ce serait plus correct pour nous deux de rester amis. Enfin, si tu veux, si tu ne m'en veux pas trop. Je comprendrais que tu me détestes et que tu veuilles plus jamais me revoir."

Il comprendrait qu'elle veuille partir maintenant aussi, qu'elle veuille rentrer chez elle pour mettre le plus de distance entre eux. Cela serait vraiment triste parce qu'au final Clara est sa seule amie.



Kit par Ju choupie Choupi
Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
L'embarras de Victor lui répondit plus vite que ses paroles, et Clara fit de gros efforts pour ne pas laisser apparaître son soulagement avant qu'il n'ait prononcé les mots fatidiques. Elle attendit, presque impassible, grimaçant d'anticipation, comme si la réponse la dérangeait. Ce qui n'était pas complètement faux: c'était un peu difficile de croire que deux garçons - James et Victor - lui préféraient cette cruche. Oh, bien sûr, elle n'était pas méchante, mais l'ego adolescent de Clara, cette jeune fille en fleur plus romantique qu'elle ne voulait bien l'admettre, s'en trouvait un peu froissé.

Cela dit, elle ne perdit pas de vue le fait que cela arrangeait bien ses affaires. Si Victor lui avait déclaré sa flamme, elle aurait du jouer la comédie pendant trois jours non stop. Elle en était parfaitement capable, elle le savait, mais c'aurait été fatiguant et elle n'aurait pas apprécié de mentir encore à Victor. C'était une chose, de jouer la comédie avec sa mère: elle l'avait toujours fait pour attirer son attention, parce que c'était la meilleure solution. C'était une chose aussi de préserver son image, une nécessité, ou d'entourlouper les gens qu'elle ne connaissait pas: elle se fichait bien des répercussions. Mais Victor était gentil, et ses efforts pour lui plaire et la rassurer ne méritaient pas d'être récompensés par une flèche en plein coeur.

Heureusement, tout allait bien finir grâce à son béguin pour Kessy. Clara laissa passer un silence, comme si elle digérait l'information. Elle se laissa tomber sur le lit, une mine songeuse sur le visage, puis releva la tête au bout d'un moment. Un soupir soulagé s'échappa de ses lèvres et elle adressa au jeune homme un sourire compréhensif.

"Merci d'avoir été honnête" dit-elle. "Je ne t'en veux pas du tout, au contraire. Ce sera plus simple comme ça."

Elle lui devait à son tour des explications - n'importe quelle fille qui se ferait jeter au début d'un voyage paradisiaque aurait pris la nouvelle bien plus mal. Se souvenant avec précision des circonstances de leur engagement, elle pu débiter naturellement son excuse.

"Je pense à peu près comme toi" avoua-t-elle. "Pas que je n'ai pas oublié James, je n'ai jamais été amoureuse de lui" - du moins, selon la version officielle. "Mais j'étais blessée par son comportement et tu as été un petit ami formidable, tellement gentil et attentionné que ça a… ça m'a beaucoup réconforté. Tout le monde n'est pas comme lui et tu me l'as prouvé."

Son sourire devint franchement chaleureux. Victor méritait bien d'être réconforté et encouragé. Il n'avait rien arrangé au problème avec James, en vérité. Clara était toujours blessée, elle lui en voulait encore. Mais Victor lui avait en quelque sorte permis de prendre sa revanche et de sauver l'honneur, et elle avait passé de très bons moments en sa compagnie.

"Alors… oui, en un sens, tu m'as permis de l'oublier. Mais je ne suis quand même pas tombée amoureuse de toi, alors je comprends que tu penses toujours à Kessy."

En fait, non, elle ne comprenait pas qu'on puisse penser à Kessy Brooks. Oh bien sûr, elle était jolie et toujours de bonne humeur, mais son rire suraigu et ses manières éthérées ne reflétaient pas vraiment une profonde intelligence. Mais ne disait-on pas que les garçons avaient un intérêt plus prononcé pour la plastique que pour l'intellect? Il était certain que Clara, trop grande et trop maigre, rentrait moins dans les canons de beauté que Kessy. Enfin, peu importait. Sa relation avec Victor n'avait pas été complètement vaine. Ils s'étaient rapprochés, chose que Clara ne regrettait pas.

"Je voudrais vraiment qu'on reste amis" dit-elle honnêtement. "Qu'on garde la même relation, juste sans… sans s'embrasser?"



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
Victor LloydMolduavatar
Messages : 120

Voir le profil de l'utilisateur
Les filles étaient vraiment plus que bizarres. Il s'attendait à des larmes où à de l'indignation mais à la place il obtint un visage neutre. Presque soulagé. C'était vraiment étrange. Il écouta Clara lui expliquer qu'elle ne lui en voulait pas et qu'elle pensait comme lui. Et il se souvint de ce qui les avait rassemblé. Il comprit alors qu'ils s'étaient servis l'un de l'autre. Il s'était senti coupable pour rien au fond. Il soupira de soulagement alors qu'elle lui expliquait sa façon de voir les choses. Il était pourtant certain qu'elle était amoureuse de James mais il n'en dit rien. Il resta silencieux et rougit légèrement lorsqu'elle fit un petit éloge à son sujet.

Il était aussi soulagé d'apprendre que Clara n'était pas amoureuse de lui. Cela simplifiait beaucoup les choses. Il n'aurait pas à gérer de crise de larmes ou de jalousie. Il pourrait profiter de son voyage pleinement sans avoir de regret et sans culpabiliser. Il esquissa un sourire à Clara alors qu'elle lui demandait si ils pouvaient rester amis. Il éclata de rire lorsqu'elle ajouta qu'elle ne voulait plus l'embrasser. Il prit un air faussement vexé.

"Han mes bisous étaient pas bien ? Nan mais genre vas-y dit que j'embrasse mal."

Son sourire démentaient ses paroles et il s'approcha de son amie pour s'asseoir à côté d'elle. Il attrapa sa main dans la sienne. C'était moins pesant tout à coup de la toucher. Il n'y avait aucun sous entendu tout était clair entre eux désormais.

"Mais bien sûr que je veux qu'on reste amis. Genre comme si t'allais te débarrasser de moi comme ça."

Il garda la main de la jeune fille dans la sienne et laissa le silence s'installer entre eux. Il allait falloir faire quelque chose pour la chambre. Ça ne le gênait pas de partager son lit avec Clara mais peut-être que cette dernière serait plus réticente à l'idée maintenant. Peut-être plus qu'avant encore.

"Et euh... ça te dérange pas de dormir dans le même lit que moi ? Moi, j'm'en fiche mais si tu préfères des lits séparés. Je pense qu'on peut demander à l'accueil, ils accepteront peut-être si on leur dit qu'on s'est séparé."

Il esquissa un sourire amusé à cette pensée. Il voyait déjà la tête d'Antonio si il lui disait qu'il n'était plus avec sa copine. Il allait en entendre parler pendant des lustres et en plus il aurait le droit à tout un speech sur comment la reconquérir avec des clins d’œil appuyés. L'enfer en gros.



Kit par Ju choupie Choupi
Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
Victor était un garçon simple, certes. Mais simple signifiait également facile à vivre, ayant bon coeur, et c'était exactement ce dont ils avaient besoin tous deux en ce moment. La façon dont il pris son annonce était au dessus des espérances de Clara, et son sourire soulagé s'agrandit encore suite aux paroles humoristiques du jeune homme. Elle ne se dégagea pas lorsqu'il lui pris la main. Les contacts seraient peut-être encore ambigus un moment, il leur faudrait peut-être réapprendre à être amis pour de vrai, mais désormais les choses étaient claires et c'était bien plus simple comme cela.

Si seulement tout pouvait fonctionner comme avec Victor, songea Clara, un peu amère. Si soulever un pan de vérité résolvait tous les problèmes… Mais Victor était l'exception qui confirmait la règle. Sa mère n'avait pas supporté que sa fille ne veuille pas la même chose qu'elle; James avait fait mine de comprendre mais pour mieux l'ignorer par la suite… Ces pensées renforcèrent la résolution de Clara à garder Victor comme ami. Il ne savait pas tout, mais il était honnête, lui.

"Je n'oserai pas essayer" répondit-elle lorsqu'il affirma qu'elle ne se débarasserait pas de lui.

Il évoqua ensuite le problème qui avait soulevé toute la discussion: le lit. Clara hésita. Dormir avec un garçon, fut-ce en toute amitié, n'était pas ce qu'il y avait de plus naturel pour elle. Le seul dont elle avait partagé le matelas jusqu'à présent était son frère Phil, lorsqu'ils avaient des invités à la maison. Elle aurait préféré un lit simple, même si elle avait toute confiance en Victor. Mais cela compliquerait exagérément les choses: il faudrait expliquer à la réception, la rumeur allait courir, cela risquait de gâcher le séjour de Victor auprès du grand couturier. La mode était un monde de paraître, et il se trouvait que dans ce domaine, Clara excellait. Aussi, décidant que ce serait sa manière de remercier Victor pour être si compréhensif, elle haussa les épaules dans un geste d'indifférence.

"Oh, non, on ne va pas faire un scandale pour si peu! Tu as vu la taille du truc, on pourrait dormir à cinq dedans sans être serrés. Et puis on ne va pas aller dire aux gens qu'on se sépare en arrivant. Si Swann apprenait ça, ça serait à la une du Milano Ragots dès demain matin!"

Et, avec un éclat de rire, elle retourna à sa valise pour en sortir son pyjama et enterrer sa chemise de nuit tout au fond.

[ RP Terminé ]



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

A bas les masques [Clara & Victor]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Enfer de la Mode ! [Fashion-Week Topic - Swann-Clara-Victor]
» Constitution; La Fusion de Victor Benoit prend le devant.
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique
» Le 28 juin... Paul Emile Victor...
» [Insolite] Victor Valdes se prend un but par...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-