AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Âme en perdition [Chloé & Gwen]

Gwen FrostAncien personnageavatar
Messages : 156

Voir le profil de l'utilisateur
10 avril 2008

Gwen poussa un soupir. Elle commençait vraiment à fatiguer. Ses nausées matinales ne s'étaient pas calmées, son irritabilité augmentait avec le temps. Ses caprices alimentaires également. Et elle avait l'impression d'être une bombe émotionnelle. Evidemment, elle n'avait parlé de son état à personne pas même à Josh. Pas encore. Cela faisait presque un mois qu'elle savait pour sa grossesse. Un mois qu'elle ne savait pas quoi faire. Elle avait d'ailleurs plus ou moins pris une décision. Son indécision finirait par prendre la décision à sa place d'ailleurs. Elle aurait pu faire comme si de rien été, elle aurait pu demander à se faire avorter, ne rien dire à personne et reprendre sa vie normalement. Elle aurait pu. Mais elle ne s'en était pas sentie la force, pour elle, comment aurait-elle pu se regarder dans une glace et pour Josh, il avait le droit d'être mis au courant. Mais elle ne se sentait pas encore la force de lui dire. Elle avait peur de sa réaction. Alors elle faisait comme si tout allait bien, elle continuait les entraînements de Quidditch pour ne rien laisser paraître. Elle savait qu'elle jouait avec le feu mais que pouvait-elle faire d'autre ? Elle voulait à tout prix conserver les apparences. Mais son avenir était de plus en plus flou. Qu'allait-elle faire après ses Aspics ? Elle ne pouvait plus prétendre à un poste dans une grande équipe de Quidditch. Son rêve partait en poussière.

Mais au fond, elle ne regrettait pas vraiment. Elle avait passé des nuits blanches à y réfléchir, à pleurer silencieusement contre son oreiller pour ne pas réveiller ses camarades de dortoir. Elle ne pouvait pas tuer ce petit être qui grandissait dans son ventre. Elle ne se sentait pas non plus la force de l'abandonner. Plus le temps passait, plus elle se faisait une raison. C'était son enfant qui grandissait en elle, quelle sorte de personne serait-elle après ? Elle n'aurait plus la force de se regarder en face si elle demandait l'avortement. Elle n'y arriverait pas. L'avenir serait peut-être hasardeux mais elle avait la conviction qu'elle s'en sortirait la tête haute. Sans honte aucune. Après tout, ce n'était pas sa faute si ces maudites potions étaient défectueuses. Oh, comme elle avait maudit Chaudrillon. Ses créateurs et leurs descendants. Chaque fois qu'elle croisait la petite chouchou rose, elle la tuait du regard. Ce n'était pas sa faute évidemment mais c'était plus fort qu'elle. Il fallait qu'elle reporte sa colère sur quelqu'un. Néanmoins, il lui fallait continuer à avancer, il lui fallait trouver un autre rêve à accomplir car ses envies de grandeur et de reconnaissances sportives étaient définitivement à oublier.

C'était pour cette raison qu'elle marchait d'un pas décidé vers la salle des professeurs avec l'intention de discuter de son avenir avec le professeur Hellsoft. Et la mettre au courant de... son petit secret si elle ne l'était pas déjà. Il aurait été étonnant que Mrs Silverster garde un tel secret, elle n'était qu'une élève après tout, elle était sous la responsabilité des enseignants et Mrs Hellsoft était sa directrice de maison, donc la première informée. L'idée lui faisait quand même un peu peur. Comment serait-elle jugée ? Elle n'était pas forcément l'élève la plus disciplinée de l'établissement. Peut-être l'enverrait-elle paître en lui disant que c'était bien fait pour elle. Qu'elle aurait dû être plus attentive, plus prudente et surtout beaucoup moins soupe au lait qu'elle ne l'était. Elle n'était pas gentille avec les gens, elle était rebelle et n'aimait pas la discipline. Peut-être était-ce sa punition ? Non ce bébé ne devait pas être considéré comme une punition ni comme une erreur. Elle ne deviendrait pas comme sa mère. Elle ne reporterait pas toute sa colère et son dégoût du monde sur l'enfant à venir. Même si Josh ne voulait pas le garder, même si il ne voulait pas le reconnaître et bien elle se débrouillerait toute seule.

Elle ralentit son allure au fur et à mesure qu'elle approchait de la salle. Était-ce vraiment une bonne idée ? Mais elle avait besoin d'en parler à quelqu'un. Elle avait besoin qu'on la rassure, d'une présence maternelle. Celle qu'elle n'avait jamais eu et dont elle avait tant besoin aujourd'hui. Bien sûr, elle ne se faisait pas trop d'illusions. Elle savait bien que le professeur Hellsoft n'était pas sa mère et elle doutait qu'elle veuille réellement faire preuve de figure maternelle avec elle. Après tout, elle n'avait été qu'un soucis permanent pendant sept ans. Et aujourd'hui, elle atteignait le haut de la pyramide en ayant un enfant. Elle toqua timidement aux battants de la porte de la salle et glissa la tête à l'intérieur pour voir si le professeur Hellsoft était présente. Elle poussa un soupir de soulagement lorsqu'elle l'aperçut seule à la table centrale. Elle pénétra dans la pièce et ferma la porte.

"Excusez-moi de vous déranger professeur mais j'aurais aimé discuter avec vous de mon orientation future. Je... ne sais pas quoi faire."

Elle baissa les yeux un peu honteuse avant de les relever et de fixer son enseignante. Peut-être saurait-elle l'aider, la guider, lui conseiller ce qui était le mieux pour elle. Elle savait sans doute les matières dans lesquels elle était la meilleure. En fonction de cela peut-être connaissait-elle des métiers susceptibles de lui plaire. A moins qu'elle n'en demande trop.


MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3875

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Chloé Hellsoft le Sam 17 Déc 2016 - 12:06, édité 1 fois
Chloé Hellsoft Ancien Personnage
Chloé fixait le chausson de bébé qui trônait sur la table des professeur, se demandant comment diable il avait pu arriver là. A sa connaissance, aucun autre membre de l'équipe pédagogique n'avait d'enfant en bas âge. Et même, Lou marchait depuis plus d'un mois, certes, mais elle était loin d'être assez autonome pour sortir de l'appartement seule, traverser la moitié du château, poser l'objet sur la table et repartir incognito. Pourtant, l'adulte était sûre de ne pas l'avoir embarqué par erreur. Avec un soupir, elle pris la chaussure d'enfant et, la gardant à la main, se pencha sur la pile de parchemin qui envahissait la table. Elle reconnu l'écriture de Peter sur le l'un d'eux, qui transmettait les horaires d'occupation du terrain de quidditch par l'équipe de sa maison, et su d'où venait le chausson. Il était possible qu'il ait eu Lou avec lui lorsqu'il était passé poser le papier.

A cette pensée, l'enseignante eu un sourire attendrit. Peter adorait leur fille, c'était évident. Il devenait complètement gaga lorsque Lou était dans les parages, et ne s'était pas lassé de raconter ses premiers pas plusieurs fois à toute l'assemblée des professeurs - bon, d'accord, elle exagérait peut-être un peu. Et puis elle-même en avait longuement parlé à Eileen et Clarissa lorsqu'elle les avait vues. Peter n'était pas revenu frontalement à la charge au sujet d'habiter ensemble, et elle l'en remerciait. D'ailleurs, elle trouvait ça attentionné et y repensait de plus en plus souvent malgré elle. Elle se sentait lentement changer d'avis, se morigénait, classait l'idée tout au fond de son esprit, y revenait, se morigénait, et ainsi de suite.

Chloé avait le parchemin à la main mais ne lisait pas, absorbée en plein conflit intérieur. Elle sursauta lorsqu'on frappa à la porte et découvrit Gwen Frost à l'entrée de la salle. Surprise, elle lui fit signe d'entrer. Rachelle l'avait mise au courant de la grossesse de l'une de ses élèves trois semaines plus tôt. En temps normal, lorsqu'elle obtenait une information sur l'un de ses élèves, Chloé intervenait le plus tôt possible auprès du jeune en question, afin d'avoir une discussion franche. Mais elle n'avait jamais été confrontée à ce cas durant sa décennie d'enseignant, et se trouvait fort démunie.

Gwen n'était pas un cas isolé. L'irresponsabilité de Chaudrillon avait causé bien des problèmes, et d'autres bien plus grave que des grossesses. Mais Chloé avait l'impression que toutes les jeunes femmes tombaient enceintes, ces temps-ci. Elle avait entendu des rumeurs à propos de Juliet Wilson, qui venait tout juste de sortir de Poudlard et d'intégrer une équipe de Quidditch. Qui aurait cru qu'elle passerait au stade de commentatrice, comme on disait dans le milieu, aussi vite? Le Quidditch, c'était d'ailleurs l'un des points communs que Gwen Frost avait avec Juliet. Elle n'allait certainement pas être engagée vu son état.

Chloé avait songé à convoquer la jeune fille, ne serait-ce que pour lui signaler qu'elle était au courant de son état. Mais elle avait repoussé l'entretien jusqu'à trouver quoi dire, et c'était finalement l'entretien qui était venu à elle… Eh bien, soi. Elle n'aurait jamais pu préparer quelque chose à dire, de toute façon.

"Asseyez-vous, Miss Frost." dit-elle en lui désignant une chaise en bout de table.

Elle-même en tira une et s'assit. Que dire? Gwen n'avait jamais fait partie de ses élèves préférés. C'était une adolescente difficile, rétive, difficile à cerner. Chloé avait vite compris qu'il ne servait à rien de lui faire la morale ou de tenter de la remettre dans le droit chemin. Elle avait simplement veillé à ce qu'elle n'aille jamais trop loin, avait tenté de ne pas avoir la main trop lourde sur les sanctions, s'était permise quelques lettres aux parents et des rappels du règlement. Mais elle n'était pas psychologue, ce n'était pas son rôle de guérir tous les complexes des adolescents. Empathique, elle aurait pourtant aimé, mais elle n'avait pas le feeling d'Irving avec tous.

Tentant d'oublier que si Gwen était enceinte, c'est qu'elle avait pratiqué des activités interdites dans l'enceinte de l'école - et Chloé ne voulait pas savoir où, et encore moins combien d'élèves étaient assez malins pour le faire - Chloé tenta de répondre à ses hésitations.

"Il y a plusieurs choses à voir avant de prendre une décision" commença-t-elle, circonspecte. Si Gwen recevait du soutien financier de ses parents où du père de l'enfant, elle ne serait pas obligée de trouver un travail de remplacement en catastrophe. Chloé savait qu'en temps que responsable de maison, elle pouvait être amenée à les rencontrer pour gérer la transition professionnelle. De joyeux moments en perspective… "Vos parents sont-ils au courant? Et… le père du bébé?"


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Gwen FrostAncien personnageavatar
Messages : 156

Voir le profil de l'utilisateur
Gwen s'interrogeait encore sur le bien fondé de la discussion à venir. Elle ne savait même pas par où commencer. Elle qui avait toujours était indépendante venait pleurer dans les jupes de sa directrice de maison. Elle ne l'avait jamais vraiment apprécié en plus, elle représentait l'autorité et en cela, elle était l'ennemie, celle qui lui interdirait toujours de faire ce dont elle avait envie. Elle tira néanmoins la chaise que lui désigna son enseignante et s'assit. Elle posa son regard sur ses doigts et commença à jouer nerveusement avec l'une de ses bagues. Elle n'était décidément pas à l'aise. Peut-être que finalement Hellsoft n'allait pas l'aider et ne faire que la sermonner sur son inconscience. Elle releva toutefois la tête lorsque le silence fut brisé par la voix de l'enseignante. Elle hocha la tête pour montrer qu'elle comprenait qu'elles devaient aborder d'autres points avant de parler d'avenir. Elle ne savait pas réellement de quoi elles allaient parler en fait mais elle se tut et écouta, se raidissant à l'entente des questions. Elle détourna le regard un instant pour réfléchir à la meilleure façon d'expliquer son dilemme.

"Mes parents... ne savent pas. Et ils ne sauront pas à moins que mon frère ne leur parle. Je n'habite plus chez eux depuis presque trois ans maintenant. Quant au père de l'enfant..., elle posa machinalement une main sur son ventre avant de poser son regard sur la fenêtre au fond de la pièce. Il ne sait pas encore. Je ne voulais pas lui en parler avant de savoir ce que moi je voulais vraiment."

Elle reporta son attention sur Chloé, elle comprenait que sa situation pouvait être délicate. Elle était presque sans famille, son petit-ami n'était au courant de rien et rien ne l'assurait qu'il voudrait prendre son rôle de père. Si il ne le voulait pas, elle ne lui en voudrait pas. Qui voudrait sincèrement être père à dix-huit ans ? Elle même n'avait pas du tout prévu de devenir mère mais elle ne pouvait pas faire ce que tout le monde attendait d'elle. Se débarrasser de l'enfant et continuer à vivre comme si de rien n'était. Bien sûr c'était sans doute la meilleure des options qui s'offrait à elle mais comment pourrait-elle se regarder dans une glace après cela ? Comment envisager plus tard d'avoir des enfants alors qu'elle avait assassiné celui qu'elle portait aujourd'hui ? Elle ne s'en sentait ni la force ni le courage. Pas même pour s'assurer un avenir meilleur.

"Je crois que mon frère pourrait m'aider si je lui demandais. Gabriel a toujours pris son rôle de grand-frère très à cœur alors... je ne suis pas toute seule quoiqu'il arrive."

Non, elle n'était pas seule même si à cet instant, elle ressentait plus que jamais la solitude. Elle haussa les épaules et esquissa un semblant de sourire. Elle n'avait pas encore eu le courage de parler à Josh non plus mais maintenant que sa décision était prise, l'affrontement semblait inévitable. Elle appréhendait et en même temps, elle savait qu'elle ne reviendrait pas sur sa décision de garder l'enfant.

"Vous pensez que j'ai tort hein ? De le garder, j'veux dire."

Elle n'arrivait pas à savoir ce que pouvait bien penser Chloé Hellsoft, monstre d'impassibilité et de froideur. Du moins, c'était ainsi qu'elle la percevait depuis sa première année.


MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3875

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Chloé Hellsoft le Sam 17 Déc 2016 - 12:06, édité 1 fois
Chloé Hellsoft Ancien Personnage
Chloé fronça les sourcils face aux révélations de Gwen. Elle n'habitait plus chez ses parents? Cela ne lui disait rien. Elle n'avait pas souvent rencontré les parents Frost, mais elles les avait trouvé peu agréables, particulièrement la mère. Mais aucun ne lui avait jamais dit qu'ils n'avaient plus la charge de leur fille. Elle savait que son frère ainé jouait un rôle dans son éducation, car elle avait entendu Miss Frost en parler et que son nom apparaissait sur plusieurs papiers administratifs, mais elle n'avait pas imaginé que la situation était si critique. L'enseignante s'en voulu un moment d'avoir laissé passer une information aussi importante. Ce n'était pas le moment de s'indigner, cependant, mais celui d'être efficace dans l'aide qu'elle pouvait apporter à son élève.

"C'est une bonne chose que vous ayez un soutien certain." dit-elle avec douceur.

Si elle s'entendait si mal avec ses parents, c'était également un bon point qu'elle soit déjà loin de chez eux. Elle n'aurait pu passer une grossesse sereine au milieu des jugements et des disputes. Mais il était difficile pour elle de dire quoique ce soit à Gwen tant qu'elle ne connaîtrait pas la réaction du père - le capitaine des Serdaigles, fallait-il espérer. La jeune Frost eu alors une réflexion qui montrait que la difficulté ne transformait pas complètement les gens.

"Je ne pense rien, Miss Frost" dit Chloé sévèrement. Puis s'apercevant que son ton n'était pas adapté à la conversation, elle se radoucit. "Vous devez faire le choix qui vous… plait. L'avortement n'est pas si horrible que les traditionnalistes veulent le faire croire." En vérité, elle n'en savait rien, elle n'y avait jamais pensé l'espace d'une seconde. Maeva avait été désirée, et Lou aussi, quoique bien plus imprévue. "Si vous gardez cet enfant, ce doit être parce que vous le voulez, pas parce que vous avez peur des remords. Si vous ne vous sentez pas capable de l'aimer, ne lui faites pas l'injure de le mettre au monde."

Les mots étaient durs, Chloé en était consciente. Mais elle avait l'impression de devoir la mettre en garde. Ils vivaient dans un monde qui poussait les femmes à enfanter coûte que coûte, et les mentalités ne changeaient que trop lentement. Un enfant mal aimé n'était jamais heureux, et peut-être était-ce la situation de la future mère qui se tenait devant elle. Elle devait en être consciente. Pour tempérer ses rudes paroles, Chloé leva les yeux vers la jeune fille, cherchant désespérément à la rassurer.

"Mais si vous le désirez… croyez-moi quand je dis qu'un enfant vaut toutes les peines du monde. Rien ne sera facile à votre âge, mais cela ne veut pas dire que c'est la fin de votre vie. Biens des joueuses de Quidditch continuent leur carrière en étant mères, et vous êtes jeune. La seule difficulté… pratique, dirons-nous, est financière."

La plus grosse difficulté était, cependant, aux yeux de Chloé, le soutien que la jeune fille - femme! - recevrait de son entourage. L'optimisme allait lui être plus que nécessaire pour compenser le parcours du combattant auquel elle serait confrontée.

"Si vous pouvez compter sur le soutien de votre frère, vous vous en sortirez. Et, si jamais le père ne veut pas de son enfant, il existe des procédures pour le forcer à assumer ses responsabilités. Ce n'est pas l'idéal, bien entendu mais… vous verrez qu'il vaut mieux être seule que mal accompagnée."

Sa voix n'était plus qu'un murmure sur les derniers mots, et son regard se fit lointain l'espace d'un instant comme elle repensait à sa propre expérience.


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Gwen FrostAncien personnageavatar
Messages : 156

Voir le profil de l'utilisateur
Gwen se tortilla sur sa chaise un peu gênée après avoir parlé. Elle n'était pas tellement en position de faire la forte tête et le professeur Hellsoft ne semblait pas vouloir partir dans un discours moralisateur. Au contraire, elle semblait prête à l'aider. Elle lui répéta une fois encore ce qu'elle savait déjà. Quelque soit son choix, cela aurait un impact sur sa vie. Elle écouta son enseignante lui parler de l'avortement, elle y avait pensé mais ce n'était pas parce qu'elle écoutait de vielles mégères traditionalistes qu'elle ne voulait pas s'y résoudre mais bien parce qu'elle ne pourrait plus se regarder en face si elle le faisait.

Si elle se sentait incapable de pouvoir aux besoins de son enfant, elle se tournerait plus facilement vers l'adoption mais là encore elle n'en éprouvait pas le désir. Elle sentait monter en elle un sentiment inconnu qui la remplissait de bonheur. Elle voulait prendre soin de son bébé, devenir une maman. Peut-être pas la meilleure qui soit mais au moins elle aimerait son enfant et c'était le plus important.

Son regard se voila lorsque Chloé Hellsoft lui parla d'incapacité à aimer son enfant. Ainsi sa mère qui n'était pas capable de l'aimer l'avait injurié ? Plus d'une fois, c'était vrai, elle avait regretté d'avoir vu le jour et à aucun moment, elle ne voulait que son enfant ressente ce qu'elle ressentait elle. Elle ne voulait pas qu'il se sente mal aimé et délaissé. Qu'il se sente de trop et surtout qu'il soit malheureux. Elle sentit une larme glisser le long de sa joue.

Si elle pensait ça, c'est qu'elle était prête non ? Qu'elle pensait à son bien-être ? Elle l'aimait déjà, elle s'en rendait compte. Elle avait peur de ce qui pourrait arriver dans le futur. Elle savait que ce ne serait pas facile et sa directrice de maison lui confirma encore une fois. Un frisson la parcourut lorsque son interlocutrice parla de procédures judicieuses.

"Je ne veux pas me battre avec lui. Si il ne veut pas le garder ce n'est pas grave. Je m'en occuperais toute seule. Ça doit bien être possible non ? Si mon frère m'aide un peu, je pense que je peux facilement trouver un petit boulot pour payer une nourrice."

Elle baissa le regard, elle était peut-être un peu trop naïve mais son père lui ferait sans doute parvenir un peu d'argent si jamais elle est dans le besoin. Elle ne peut pas croire qu'il la laisserait se débrouiller toute seule. Et Gabriel l'aiderait, c'était certain. Lorsqu'elle lui en aurait parlé bien évidement.


MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3875

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Chloé Hellsoft le Sam 17 Déc 2016 - 12:06, édité 1 fois
Chloé Hellsoft Ancien Personnage
HRP:
 

Chloé retint un soupir et un regard de commisération face à son élève. A ses yeux, Gwen Frost n'avait jamais été une jeune fille prévoyante. Plutôt ce genre d'ado perdue à vivre dans le moment présent en rejet de tout. Et voilà qu'elle voulait garder son bébé. L'intention était louable, certes. Gwen semblait avoir réfléchi au sujet - à l'argent surtout - ce qui changeait de d'habitude. Mais on ne passait pas d'ado dépressive à adulte responsable à neuf mois, surtout quand une grossesse vous obligeait à renoncer au seul rêve de carrière qu'on avait jamais eu. Gwen aurait peut-être la chance d'être soutenue, arriverait peut-être à se débrouiller pour que son enfant mange à sa faim. Mais elle ne pouvait pas envisager la dureté de la vie qu'elle s'apprêtait à embrasser. Elever son enfant sans son père, elle disait ça si simplement. Oh, c'était faisable, bien sûr. Mais arriverait-elle à passer par dessus la blessure et l'amertume si le jeune homme refusait de l'aider, d'assumer son rôle?

Chloé hésita un instant. La décision de Miss Frost semblait prise et ce n'était pas à elle de la faire changer d'avis. Elle n'était pas assistante sociale. Mais elle ne souhaitait pas non plus la laisser se diriger tout droit vers l'inconnu sans l'avoir avertie.

"Avec un peu de volonté, tout est possible" répondit-elle donc à la question de la jeune fille - femme. C'était une phrase profondément Poufsouffle, mais Chloé y croyait. "Mais ne négligez aucune aide qui puisse vous être utile. Travailler et élever un bébé seul demande beaucoup d'énergie sans que vous n'ayez besoin d'ajouter des problèmes à cela. Si votre petit ami ne souhaite pas assumer, insistez, essayez d'en informer ses parents - qui eux aimeraient peut-être connaître leur petit-fils ou fille. Il n'est pas seulement important que vous soyez entourée, mais votre enfant aussi."

Elle savait qu'elle lui disait des choses dures, qu'elle ajoutait probablement un poids sur ses épaules, mais une personne avertie en valait deux. Mieux valait que Gwen aie de bonnes surprises que de mauvaises. Chloé songea que si c'était Irving qui allait être papa, elle lui aurait assuré son aide - et pria pour qu'Irving ne fasse pas des petits si tôt, de manière irréfléchie. Heureusement, elle ne se sentait pas aussi impliquée avec Gwen Frost. Réfléchissant, elle laissa passer un silence, puis fini par se décider:

"Vous ne pouvez pas prendre une décision maintenant. J'ai essayé de vous orienter selon ce que je pense, mais il vous manque des… éléments. Je vous propose de revenir me voir - ou Miss Bloomwood, selon votre choix - lorsque vous en aurez parlé avec toutes les personnes concernées et réfléchi à la situation."

Elles pouvaient bien sûr encore discuter si Gwen avait des questions.


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Gwen FrostAncien personnageavatar
Messages : 156

Voir le profil de l'utilisateur
Gwen nota dans un coin de sa tête les conseils avisés de sa directrice de maison. Elle sentait bien qu'elle était réticente à la voir garder son enfant. Mais... l'abandonner ? En était-elle réellement capable ? Elle voulait le meilleur pour l'enfant à naître mais elle devait aussi écouter son cœur. Rien n'était insurmontable après tout. Il lui faudrait certainement accepter un peu d'aide pour le bien du petit ou de la petite mais elle était prête à tout mettre en oeuvre. Même retourner chez ses parents si il le fallait. Même entendre les remontrances permanentes de sa mère.

Elle espérait toutefois que Josh assumerait son rôle. Elle avait foi en lui, elle lui faisait confiance mais elle ne pouvait s'empêcher d'avoir peur face à ses réactions. Accepterait-il de la soutenir ? Ou bien préférerait-il poursuivre sa carrière sans se soucier de devoir élever un enfant. Elle ne lui en voudrait pas si cela était le cas. Elle ne lui en voudrait pas mais elle serait tout de même déçu et très triste de le voir s'éloigner d'elle. Mais après tout, ils étaient jeunes et ils n'auraient pas dû avoir à se soucier de cela maintenant. Ils auraient dû avoir le temps de grandir à leur rythme et Gwen s'apprêtait à retirer ce droit à son petit-ami. C'était un peu injuste de sa part en quelque sorte. Mais elle ne pouvait pas un seul instant envisager l'avortement. Elle n'en avait pas la force.

Elle esquissa un sourire de remerciement à sa directrice de maison lorsqu'elle l'invita à en parler aux personnes concernées et de venir la revoir plus tard. Lorsqu'elle aurait toutes les cartes en main. L'avenir semblait plus qu'incertain à ses yeux mais une chose était sûr, il fallait qu'elle fasse tout son possible pour rendre l'enfant qu'elle portait le plus heureux possible. Elle quitta le bureau de son enseignante avec autant de doutes et d'incertitudes qu'à son arrivé mais le coeur légèrement plus serein. Sa décision était prise. Un léger sourire flotta sur ses lèvres alors qu'elle parcourait le couloir pour rejoindre sa salle commune. Sa main rencontra machinalement son ventre et elle le caressa doucement, un air songeur sur le visage.

Fin du Rp

HRP:
 


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Âme en perdition [Chloé & Gwen]

Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Aile Sud, :: Salle des profs,-