AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Grabuge au détour d'un couloir [PV : harmonie]

Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Sean Fitcher le Dim 4 Mar 2012 - 14:41, édité 1 fois
Vendredi 15 Octobre 2005

Sean était en direction de la volière. Il n'avait plus de peinture bleu et voulait demander à ses parents de lui en envoyer. Ils étaient professeurs d'art et pouvaient donc se procurer gratuitement de la peinture facilement. Et heureusement, car Sean était un sacré consommateur ! Il faudrait aussi qu'il leur demande du fusain, il n'en avait presque plus. Il savait que ses parents seraient ravis de sa demande, ils avaient toujours encouragé Sean à continuer de pratiquer les arts à Poudlard, si seulement ils savaient à quel point c'était difficile...Mais malgré les moqueries, les surnoms idiots et la solitude, Sean continuait, parce que c'était sa passion.

Comme à son habitude, le jeune homme marchait rapidement, le long du mur, les yeux rivés au sol. Pourtant il n'y avait personne pour l'intimider, le couloir était désert. Alors qu'il allait tourner à l'angle, pour sortir vers la volière, une voix s'éleva derrière lui.

"Hey, mais c'est Doigts de fée !"

Sean se retourna et reconnut Rebecca Edelstein et Anton Smith, qui étaient dans son cours de sortilèges. Ils étaient accompagnés par un autre septième année de Gryffondor dont Sean ne connaissait que le prénom : Gregory. Ils s'approchaient de lui avec une expression qui laissait entendre qu'ils n'avaient pas seulement l'intention de bavarder. Et ca, Sean le savait bien, il n'avait pas oublié les menaces de Smith, proférées en cours de sortilèges. Lui et Edelstein lui en voulaient d'avoir inspiré à Mr. Harris la mise en place d'une note de participation.

*Pars en courant ! Cours pauvre idiot ! Sauve ta peau !*

Mais c'était trop tard, les trois élèves se rapprochaient et ils rattraperaient Sean en moins d'une minute si il se mettait à courir maintenant. Le jeune homme n’avait jamais été un sportif hors-pair.

"Je crois qu'on a des comptes à régler, mademoiselle Ficther, je me trompe ?"

Alors que Sean gardait le silence, Anton passa un de ses (immense) bras autours des épaules du jeune homme, qui ne pouvait définitivement plus s’enfuir. Il sentait l’étreinte du Serpentard lui broyer le bras gauche mais ne tenta même pas de se dégager.

« Il faut que je t’explique un truc : je déteste le cours de sortilège. Je n’ai validé ma B.U.S.E. que parce que Rebecca m’a laisser réviser sur ses notes juste avant l’examen. Et la note de participation va faire chuter mes notes , et ça c’est vraiment pas cool, qu’en penses-tu ? »

Sean, dont le visage était bien plus blanc que des draps d’infirmerie,se contenta de hocher la tête, ne sachant même pas ce que cette approbation signifiait. Cela ne sembla pas plaire à Anton qui fit un signe de tête à Gregory. Ce dernier releva ses manches avec un sourire mauvais.

« Greg aussi pense que c’est pas cool, et que c’est de ta faute Fitcher. »

Avant même qu’Anton n’est finit sa phrase, Sean sentit le poing du Gryffondor s’enfoncer dans ses estomac. Il retint un haut le cœur et, quand Smith se décida à le lâchera, il tomba sur les genoux, plié en deux par la douleur. Le rire aigu d’Edelstein raisonna à ses oreilles. Sean avait plusieurs fois entendu dire que les Sepentard et les Gryffondor avaient été rivaux par le passé, ennemis même. Il pouvait au moins se féliciter d’avoir réuni les deux maison autours d’une cause commune, dommage que cette dernière soit sa mise à mort.

La douleur commençant à s’estomper, Sean se redressa un peu mais le poing de Smith s’écrasa au milieu de sa figure. Le jeune Serdaigle entendit un crac inquiétant et porta ses mains à son visage alors que du sang se répandait sur le col de sa robe. La douleur lui fit venir les larmes aux yeux alors qu’Edelstein continuait de rire comme une idiote.

Des bruits de pas raisonnèrent alors à l’autre bout du couloir.

« Venez on s’en va ! » lança Edelstein auxdeux garçons.

C’était donc ça, le courage légendaire des gryffondors…

« Attend, on commençait tout juste ! »protesta Smith

« Vous voullez vous faire prendre ou quoi ? Aller, on le laisse là et on se tire ! »

Les trois adolescent partirent en courant, laissant Sean agenouillé au milieu du couloir, des larmes plein les yeux et du sang plein le visage.
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie était aux anges, elle revenait de la volière avec une lettre à la main. Ambre lui avait envoyé un hibou pour la prévenir que Tatianna avait été transféré à Ste Mangouste après qu'elle ai eu ses premières contractions. Elle retournait à sa salle commune quand elle entendit des voix qui visiblement n'était pas amicales. Elle accéléra le pas, jusqu'à arriver à un croisement. Elle aperçut un élève de sa classe s'enfuir en courant.

"Anton, Qu'est ce q...., Par Merlin! Sean! Qu'est ce qui s'est passé? "

Harmonie lâcha son sac, sa lettre, tout et accouru au chevet du Serdaigle.Elle s'agenouilla auprès du jeune homme et lui mit la main sous le menton pour l'obliger à le regarder. Il avait un énorme coquard sur l’œil gauche, son nez semblait cassé et du sang s'écoulait de ses narines et de ses lèvres. Harmonie remarqua que le jeune homme se tenait le ventre.

* Ils ont dû s'acharner sur lui, le pauvre. *

" ANTON SMITH, Tu vas me le payer! Oh oui, tu vas me le payer très cher!" hurla Harmonie au couloir, et le serpentard l'avait surement entendu car elle pouvait encore percevoir le bruit de leur cavale.

Harmonie reporta alors son attention sur le jeune homme.

" C'est tout Sean, ils sont partis, ne t'inquiètes pas je suis là. Allonge toi, il ne faudrais pas en plus que tu tombes dans les pommes. "

Aussi la jeune fille tint la tête du jeune homme, tout en s'agenouillant derrière lui. Elle l'invita à poser sa tête entre ses genoux aussi elle se pencha pour attraper son sac. Elle fouilla à l'intérieur et en sortit un début de tricot. Elle appuya un peu sur la tête du jeune homme qui tentaient de se dégager de l'oreiller improvisé, et commença à éponger le sang qui s'écoulaient du nez du jeune homme d'une main, l'autre main restant sur sa joue pour l'empêcher de bouger.

" Arrete de rougir, je distingue plus le sang de tes joues. "
Rigola t-elle.
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Sean entendait à peine les bruits de la cavalcade des trois adolescent, il ne sentait plus rien d'autres qu'une vive douleur au visage et l'envie de vomir. Il refoula ses larmes et avala son propre sang, qui coulait dans sa gorge. Comment avait-il pu en arriver là ? Il n'avait jamais été très aimé à Poudlard, la plupart des gens l'évitait, mais personne ne s'était jamais acharné sur lui comme ça. Sean n’avait qu'une hâte : que la fin de l'année arrive, il voulait partir, quitter cette école, et retourner dans son monde. Il intégrerait la faculté d'art dans laquelle ses parents enseignait et tout le monde verrait son amour pour la peinture comme quelque chose de positif, et pas comme une honte.

Il lui sembla entendre la voix d'Harmonie, mais peut-être était-ce une hallucination...Il l'aimait beaucoup, de plus en plus même. Depuis leur dernière fois où ils avaient discuté, il avait réalisé deux portraits de la jeune fille, dont un dont il était plutôt fier sur lequel elle affichait cette expression de douce nostalgie qui lui allait si bien. Et puis, contrairement à la majorité des élèves, elle était gentille avec lui.
Et la voix d'harmonie ne venait pas de l'imagination du Serdaigle car un instant plus tard elle s'agenouillait en face de lui.
Il baissa immédiatement les yeux. Il ne voulait pas qu'elle le voit comme ça : couvert de sang, les larmes aux yeux et le nez de travers. Il était tellement ridicule ! Il avait rarement eu honte de lui à ce point, il n'avait même pas été capable de se défendre face à cet imbécile de Smith.

Harmonie l'obligea à lever la tête en passant sa main sous son menton, il ne put résister. Il croisa le regard de la jeune fille une fraction de seconde et détourna les yeux. Il ne voulait pas voir la pitié dans son regard, il se sentait déjà suffisamment pathétique comme ça. Si il en avait eu la force il serait partit en courant, mais le simple fait de se lever lui semblait irréalisable. Harmonie hurla à Anton qu'il allait le lui payer très cher.

*Tu vois Sean, même une fille peut affronter Smith, et toi tu t'es fait mettre en pièces.*

Et il était persuadé que Smith avait bien plus peur d'Harmonie que de Sean, et que cette dernière était bien plus apte à se défendre que lui. Elle lui assura qu'ils étaient partis et lui conseilla de s'allonger, pour éviter qu'il ne perdre connaissance. Il s’apprêtait à refuser, il préférait plutôt dégerpir le plus vite possible, mais elle se plaça derrière lui et le força à poser sa tête entre ses genoux, sur un tricot qu'elle avait sortit de son sac. Il sentit ses joues le brûler, signe qu'il devait être aussi rouge qu'une insigne de Gryffondor. Il lutta pour tenter de se redresser mais elle l'en empêchait.

Le jeune homme avait rarement été si mal à l'aise, il était allongé sur les genoux d'Harmonie, au milieu d'un couloir, couvert de son propre sang après s'être fait massacré par un trio de chimpanzés sans cervelle. On aurait difficilement pu trouver une situation plus honteuse. Elle essaya d'enlever un peu le sang sur son visage alors qu'il continuait
d'essayer de se relever.

" Arrete de rougir, je distingue plus le sang de tes joues. "

Elle avait dit ça en riant, mais cela n'eut pour effet que de faire rougir le jeune homme d'avantage. Pourquoi était-elle si gentille avec lui ? Il ne méritait pas son attention. N'importe quel autre élève aurait simplement passer son chemin, voire se serait joint à Smith et aux autres. Elle allait se faire mal voir chez les Serpentards si on
apprenait qu'elle l'avait aider, chez les Gryffondors aussi d'ailleurs.

"Tu...tu n'es pas obligé de...de faire...ça."

Il réussit tant bien que mal à se redresser et se tourna vers la jeune fille, tout en gardant les yeux rivés sur le sol.

"Je risque de...Je...Je vais tâcher ton tricot."
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Sean avait rougit encore plus après qu'elle lui avait demander pourtant de cesser. Harmonie sourit d'ailleurs un peu plus en levant les yeux aux ciel. Mais lorsqu'elle reposa à nouveau ses yeux dans ceux du jeune homme, elle y vit que de l’incompréhension. Il semblait en pleine réflexion avec lui même. Il sembla revenir doucement sur terre et bafouilla à la jeune fille.

"Tu...tu n'es pas obligé de...de faire...ça."

Harmonie le vit tenter de se relever, malgré qu'elle le tenait pour l'empêcher. Lorsqu'il fût debout elle le vit pencher dangereusement vers la gauche avant de se rattraper au mur.

"Je risque de...Je...Je vais tâcher ton tricot."

Harmonie toujours agenouillé au sol, le regarda comme si il lui avait annoncé qu'il entretenait depuis 2ans une relation avec Lucas. Ce qui aurait été totalement impossible vu que Lucas est véritablement hétérosexuel à 100% (Enfin, vu le nombre de conquête qu'il avait ramené à la maison.), que sa plus longue relation avait duré 12 jours et le point le plus important, Sean était un sang de bourbe.

Bref, Harmonie regardait son ami extrêmement choquée. De plus celui ci ne la regardait pas dans les yeux. Harmonie se releva, à la fois énervée et peinée. Elle s'avança jusqu'au garçon, le plaqua contre le mur, releva à nouveau le visage du jeune homme en lui tenant le menton. Elle insista jusqu'à ce que celui ci la regarde dans les yeux.

" Sean Fitcher, tu vas m'écouter. Non, je ne suis pas obligé de te soigner. Je le sais. Au cas où tu ne l'aurais pas compris je suis à Serpentard. Si je n'ai pas envie de faire quelque chose et que rien ne m'y oblige je ne le fais pas.
Mais quand je t'ai vu tout à l'heure, par terre,... "


Harmonie retira sa main du menton du jeune homme et lui caressa la joue. Elle avait les yeux brillants, au bord des larmes. Elle sourit au jeune homme, tout en reniflant, puis sans crier gare colla sa tête contre le torse du jeune homme tout en l'enserrant dans ses bras. Elle pouvait entendre le coeur du jeune homme s’accélérer.

* Au moins il n'a pas fait une crise cardiaque. C'est si bon d'entendre un coeur qui bat. *

" Quand je t'ai vu tout à l'heure, j'ai cru que tu étais mort et j'ai eu si peur, si peur. J'ai déjà perdu trop de gens que j'aime, je ne veux pas en perdre une de plus. Alors si tu crois que j'en ai quelque chose à faire que tu tâches mon tricot!"

Harmonie se fondit un peu plus dans le torse du jeune homme. Elle pouvait sentir la colonne vertébrale du jeune homme tellement il était maigre, mais aussi sentir cette horrible odeur de sang qu'elle avait juste sous le nez.

* Harmonie, tu vas avoir du sang plein le visage. Tais-toi stupide conscience.*

" Sean est-ce que tu vas te laisser soigner ou vais-je devoir t'assomer? Elle fit une petite pause puis sourit légérement. Quoi que... Soit tu te laisses soigner, soit ...te connaissant tu risquerais de t'évanouir,... je t'embrasse."

Elle entendit le cœur du jeune homme s'affoler de plus belle.
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que Sean expliquait à Harmonie, ou du moins tentait de lui expliquer, qu'il ne voulait pas tâcher son tricot, celle-ci le dévisagea avec des yeux ronds, comme si il venait de révéler la chose la plus absurde qui soit. Le jeune homme sentit ses mains devenir moites, il espérait qu'il n'avait rien dit de mal, elle avait l'air vraiment...choquée, et presque énervée.
Harmonie s'approcha de lui et, avant qu'il n'ai eu le temps de se défiler, le plaqua contre le mur. Elle souleva de nouveau son menton, le forçant ainsi à redresser la tête. Il essayait de garder les yeux rivés au sol mais il ne put résister longtemps au regard insistant d'Harmonie et finit par laisser ses yeux croiser les siens. Sean déglutit difficilement, leur visages étaient vraiment très proches, trop proches.

La jeune fille lui affirma alors qu'elle ne l'aidait certainement pas parce qu'elle s'y sentait obligée, et ajouta que les Serpentards n'étaient pas du genre à faire des choses qu'ils n'ont pas envie de faire. Harmonie enleva sa main du menton de Sean, qui en profita pour contempler encore une fois les dalles du couloir, et lui caressa doucement la joue. Il releva immédiatement la tête et vit qu'elle lui souriait tristement, et qu'elle avait les larmes aux yeux. Ils étaient magnifiques ainsi, humides, brillants, et d'un magnifique bleu azuré.

*Tu devrais peut-être lui demander pourquoi elle pleure plutôt que de deviser sur la nuance du bleu de ses yeux Monsieur l'artiste !*

Sean s’apprêtait à interroger la jeune fille quand celle-ci se rapprocha brusquement de lui et posa sa tête contre son torse et le serra dans ses bras. Le jeune homme, pris par surprise, eut un sursaut et s'arrêta de respirer. Il sentit son cœur s'emballer en une fraction de seconde. Il battait tellement fort qu'il était persuadé que quiconque passerait dans le couloir pourrait l'entendre.

*Respire Sean ! Par Merlin respire !*

Le jeune homme s'autorisa enfin à prendre une bouffée d'air, ce qui lui évita de mourir d'asphyxie. Il baissa les yeux sur Harmonie. Elle avait de beaux cheveux, et ils sentaient très bon. Il n'avait aucune idée de ce qu'il était censé faire, c'était la première fois qu'une fille le serrait dans ses bras. Mais il devait sans doute lui rendre son étreinte. Oui, elle s'attendait surement à ce qu'il le fasse. Sean leva un bras, prêt à le passer autours des épaules de la demoiselle mais il n'arriva jamais au bout de son geste, paralysé par la peur. Il se contenta de poser sa main sur son épaules.

C'est le moment qu'elle choisit pour lui avouer que, quand elle l'avait vu dans le couloir tout à l'heure, elle avait crut qu'il était mort, et qu'elle avait eut terriblement peur. Elle ajouta qu'elle avait déjà perdue trop de personnes qu'elle aimait, et qu'elle ne voulait pas en perdre une autre. Sean fit tourner la phrase dans sa tête une dizaine de fois alors que son coeur battait de plus en plus vite. Elle ne voulait pas perdre quelqu'un qu'elle aimait. Elle ne voulait pas le perdre lui. Alors est-ce qu'elle...?

" Sean est-ce que tu vas te laisser soigner ou vais-je devoir t'assomer? Elle s'arrêta un moment puis lui sourit légérement. Quoi que... Soit tu te laisses soigner, soit ...te connaissant tu risquerais de t'évanouir,... je t'embrasse."

Cette fois-ci Sean crut que son cœur allait sortir de sa poitrine tellement il battait fort. Il paniquait tellement qu'il sentit des gouttes de sueur perler dans sa nuque. Sa main se mit même à trembler.

"Je...Tu ne...Enfin je...Mais...Je...Tuasraisonjerisqueraisdemevanouir*."

Il n'avait jamais été si rouge de sa vie, il en était persuadé, et le sang n'aidait. Peut-être qu'il allait en mourir. Il y aurait tellement de sang dans son visage que sa tête allait exploser, et il n'aurait plus jamais à penser à ce moment, le plus riddicule de sa vie. Oui, Sean souhaitait vraiment mourir, là, maintenant. Harmonie était une fille tellement etraordinaire et lui il était tellement...pitoyable. Ce n'était certainement pas la réponse à laquelle elle s'était attendu.

*Excuse toi imbécile ! Tu viens de lui donner la réponse la plus idiote que tu pouvais inventer*

"Je suis désolé ! Je...je t'aime beaucoup, Harmonie."

*Mais pourquoi tu dis un truc pareil ? C'est au nez qu'on t'a frappé, pas à la tête ! Fuis maintenant ! Pars en courant."

Mais il restait planté là, immobile, les mains tremblante, rouge comme un coquelicot et le souffle court.

*Traduction : Tu as raison je risquerais de m'évanouir.
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
[Désolé de l'absence j'ai pas eu une minute à moi]

Lorsque Harmonie menaça Sean de l'embrasser s'il ne se laissait pas soigner, le coeur de ce dernier s'affola tellement qu'elle crût qu'il allait faire une attaque. Elle sentit ême la main qu'il avait posé sur son épaule se crisper et trembler.

"Je...Tu ne...Enfin je...Mais...Je...Tuasraisonjerisqueraisdemevanouir*."

Harmonie sourit, il avait toujours ce petit bafouillement, cette timidité maladive qui faisait tout son charme. Cet aspect vulnérable, peu sûr de lui. C'était peut-être ça qui l'attirait chez lui. Un amoureux des arts comme elle. Oh bien sûr, certains de ses amis, lui reprocheraient de se lier d'amitié avec un tel garçon. Elle entendait Darren d'ici :

*Une fille de ta lignée ne devrait pas perdre son temps avec un blanc-bec
de Serdaigle comme Sean. Il est incapable d'assurer ce morveux!*

[Comment introduire Darren dans le RP. Lol]

Elle adorait Darren, elle le considérait comme son meilleur ami. Il était bien le seul à l'avoir soutenu face aux remarques sur ses parents. Mais à part le fait que ses parents étaient aussi des mangemorts, très peu de choses les rapprochaient.

"Je suis désolé ! Je...je t'aime beaucoup, Harmonie."

Les paroles de Sean, la firent sortir de ses pensées. Il l'aimait beaucoup, soit. Mais pourquoi donc s'excuser t-il? Harmonie sortit son visage du torse du jeune homme. Si elle avait un miroir en face d'elle, elle aurait pû voir que tout le coté gauche de son visage était recouvert du sang de Sean. Du sang coulait de son menton. Un personage extérieur aurait sans doute cru qu'Harmonie était un vampire venait de se délecter du jeune homme qui était plus pâle qu'un linge.

* Il va tomber dans les pommes.*

" Assieds toi Sean. Laisse moi au moins tenter d’arrêter ton sang de couler. Je crois qu'il faudra quand même que tu ailles à l'infirmerie. Pour Anton, laisse moi faire. Crois moi, il va passer un mauvais quart d'heure surtout si Darren me donne un coup de main. "

Harmonie repris le petit carré de laine qu'elle avait utilisé tout à l'heure, et recommença à éponger le liquide rouge. Sean ne saignait plus du nez mais sa lèvre inférieure semblait fendue et son nez partait de travers.

" Je me demande bien qu'est ce que tu peux aimer chez moi. J'ai un sale caractère. Je ne pense qu'à tricoter. Je m'emporte pour un rien. Et de plus, j'ai une famille qui fait hurler n'importe quel sang de bourbe sauf toi. Merci d'ailleurs pour ça!"
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie se détacha de lui et Sean put voir son visage, couvert de son sang. Il y en avait même qui coulait de son menton, elle était un peu effrayante comme ça, mais elle restait très jolie. Elle lui demanda de s'asseoir pour qu'elle essaye d'arrêter le sang, et ajouta qu'il devrait sans doute quand même passer par infirmerie. Il fit non de la tête tout en se laissant glisser au sol, le dos contre le mur.

Sean détestait aller à l'infirmerie, Miss Bloomwood lui posait toujours des questions et Sean se contentait en général de bégayer comme à son habitude. Un jour elle avait sous-entendu, gentiment bien sur, qu'elle pouvait lui donner l'adresse d'un bon médicomage qui soignait les maladies du langages. Il était partit et n'avait plus jamais mis les pieds là-bas. Il n'était pas bègue, il était seulement...incapable de prononcer un mot en public sans l'écorcher.

Harmonie le sortit de ses pensées en lui assurant qu'elle ferait passer un mauvais quart d'heure à Smith, ce qui fit sourire Sean. Il s'imaginait tout à fait la scène. Son sourire s'évanouit rapidement lorsqu'elle ajouta que Darren l'aiderait peut-être. Sean n'avait jamais aimé Darren, ou plutôt Darren n'avait jamais aimé Sean. Il était méprisant et souvent moqueur à son égard. Il détestait les enfants nés de parent moldus et Sean encore plus que les autres parce qu'il le trouvait ridicule avec ses pinceaux. Aux yeux de Darren Sean avait autant d'importance que des fientes de hiboux.

"Il...Je ne...Je ne pe...pense pas que Darren pr...prendra ma défense."

Il tenta de sourire à la jeune fille mais cela devait plus ressembler à une grimace. Harmonie continuait d'éponger son sang avec son début de tricot. D'une main tremblante, Sean lui prit le carré de laine des mains et le passa sur le visage d'Harmonie pour en enlever le sang. Il n'était pas bien doué et ne réussit qu'à l'étaler, nouvelle grimace.

"Je...devrais...Je...Tu es plus douée que...que moi."

"Je me demande bien qu'est ce que tu peux aimer chez moi. J'ai un sale caractère. Je ne pense qu'à tricoter. Je m'emporte pour un rien. Et de plus, j'ai une famille qui fait hurler n'importe quel sang de bourbe
sauf toi. Merci d'ailleurs pour ça!"


Harmonie n'était pas très gentille avec elle-même, et elle n'était pas du tout objective. Sean la trouvait très gentille, elle était une des seules élèves de son année à lui témoigner autre chose que de l'indifférence, même si ses camarades de dortoirs n'étaient pas méchants avec lui. Elle ne pensait qu'à tricoter, ça c'était peut-être vrai mais il était mal placé pour y voir un défaut lui qui ne pensait qu'à peindre. Elle s'emportait peut-être pour rien, mais ça c'est Smith qui serait le mieux placer pour s'en rendre compte. Et il se fichait de se famille. Lui-même était né-modlu et il était heureux qu'on ne le juge pas trop la dessus, alors il ne voulait juger personne d'après ses antécédents familiaux.

"Je...Tu ne...Je ne crois pas que...que tu sois comme ça. Tu es...tu es que...Quelqu'un de bien."
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Sean avait répondu négativement lorsqu'elle lui avait proposé de l'emmener à l'infirmerie. Harmonie bien qu'étonné ne lui en tint pas rigueur.

* Je me demande bien pourquoi il ne veut pas aller à l'infirmerie, Miss BloomWood est pourtant très gentille, en plus c'est une très belle femme... Stop Harmonie ne cherche pas plus loin.*

Harmonie recommença à soigner le bléssé, qui affirmait que Darren ne prendra pas sa défense. Oh ça s'était sûr, Darren aurait même aidé ses agresseurs. Elle en été certaine. Cependant, les serpentards étaient rusés. Et Harmonie se souvenait d'une remarque d'Anton comme quoi son frère Lucas ne méritait même pas sa place à Azkaban et qu'il aurait mieux fait de mourir, comme tous les mangemorts. Il avait également insulté Melodie.
Harmonie n'allait pas admettre qu'on insulte sa famille, et donc elle était certaine que Darren n'allait pas laisser quelqu'un insulter les mangemorts.

Sean lui affirma qu'elle était quelqu'un de bien. Harmonie fit un léger sourire, n'y croyant pas vraiment. Le jeune homme tenta d'éponger lui même son sang, mais ne réussit qu'à l'étaler. Harmonie stoppa la main du jeune homme et reprit son carré de laine. Le voyant rouge sang, elle en attapa un nouveau dans son sac et recommença son opération.

" Oh, ça c'est sûr Darren ne prendra surement pas ta défense mais ne t'inquiétes pas pour ça. Je connais Darren, on a pratiquement vécu ensemble. Mais Anton va quand même passer un mauvais quart d'heure."

Elle fit une petite pause tout en souriant, un sourire effrayant.

" Par contre, fais moi plaisir, vas rien raconter aux profs, j'ai pas envie qu'il se fasse expulser. Même si Anton meurt, dis rien. On arrivera bien à faire croire qu'il a sauté de la tour d'astronomie."

Harmonie continua son sourire sadique tout en tamponnant la joue du jeune homme. Elle ne s'en rendait pas compte mais l'idée de corriger Anton avec l'aide de Darren lui procurait tant de bien qu'elle tamponnait un peu trop fort la joue du bléssé. Lorsqu'elle revint sur terre, elle regarda la joue du jeune homme.

" C'est bon , tu ne saigne plus. Excuses moi, faudrais que je m'éloigne de temps en temps de Dar' Il a une mauvaise influence sur moi."


Pendant quelques instants, elle ne dit rien puis sans même demander l'avis de Sean, elle se logea entre ses jambes, collant son dos contre son torse, puis ramena les bras du jeune homme sur elle. Un silence passa à nouveau jusqu'à ce qu'elle se remit à rire.

" Je me demandes avec qui je sors. Avec Sean Fitcher ou une poupée de chiffon? J'aime bien dominer mais j'aime aussi qu'on prenne quelques initiatives."


Elle se retourna dans les bras du jeune homme et posa ses lèvres sur les siennes. Ce ne fût qu'après qu'elle prit conscience de son geste.

* Quelle gourde, mais quelle gourde.*


" Je suis désolé Sean, c'est bien moi ça, prendre des décisions sans demander l'avis des autres. Je suis désolé... Mais vu ce que tu as dit tout à l'heure, j'ai cru... Enfin... Tu crois que tu accepterais?"
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie recommençait à éponger son sang avec un nouveau tricot. Sean s'en voulait, il allait ruiner toute sa laine et venait probablement de gâcher une future écharpe ou un début de pull. Elle lui assura qu'elle connaissait bien Darren et qu'il l'aiderait sans doute à s'occuper de Smith. Elle demanda alors à Sean de ne rien raconter aux professeurs, même si elle et Darren en arrivait à le tuer. La jeune homme pâlit encore un peu plus, si c'était possible. Bien évidement, il détestait Smith mais pour rien au monde il n'aurait voulut qu'il meurt à cause de lui.

Sean avait toujours eut la violence en horreur. Pour lui on pouvait régler tous les problèmes autrement que par des coups ou que par une guerre. Et même si Smith venait de lui casser le nez, il ne voulait pas qu'on lui fasse subir la même chose. Il ne voulait pas s'abaisser à la violence. Le sourire un brin effrayant d'Harmonie lui fit penser qu'elle ne partageait pas vraiment ses convictions pacifistes. Elle semblait même apprécier l'idée de faire du mal à Smith car elle se mit à tamponner la joue de Sean avec un peu trop de vigueur. Il grimaça mais ne dit rien.

"Vous ne...vous n'allez pas le tuer ?"

Harmonie s'éloigna de lui et lui annonça qu'il ne saignait plus. Il lui adressa un faible sourire en guise de remerciement. Elle ajouta qu'il faudrait qu'elle s'éloigne un peu de Darren, qu'il avait une mauvaise influence sur elle. Sean ne pouvait qu'être d'accord avec cette idée. Il aimait beaucoup Harmonie et il savait que c'était une fille bien, elle était gentille, drôle, et très jolie. Et il détestait Darren qui ne lui avait témoigné que du mépris depuis leur première année. Il en était là dans ses pensées quand Harmonie vint se caler entre ses jambes, appuyant son dos contre son torse. Pris au dépourvu, il s'immobilisa, le souffle un peu court.

Harmonie attrapa les bras du jeune homme et les ramena autours d'elle. Il se laissa faire, bien qu'un peu raide. Un silence passa pendant lequel il osa à peine respirer, et encore moins bouger. Les cheveux d'Harmonie lui chatouillaient le menton, et ils sentaient très bon. Elle se mit alors à rire avant de s'exclamer.

" Je me demandes avec qui je sors. Avec Sean Fitcher ou une poupée de chiffon? J'aime bien dominer mais j'aime aussi qu'on prenne quelques initiatives."

Il rougit et baissa les yeux. Il ne voulait en aucun cas la décevoir mais il n'avait aucune idée de ce qu'elle attendait de lui. Sean, même si il ne comptait plus les filles dont il était tombé amoureux, n'avait été proche d'aucune d'entre elle et n'avait pas la moindre expérience dans ce domaine. Harmonie se retourna vers lui et posa soudainement ses lèvres sur les siennes. Sean s'arrêta définitivement de respirer alors que son cœur menaçait d'exploser. C'était comme ce que racontait les poèmes, comme ce qu'exprimait les peintures, c'était magique mais avec l'odeur su sang en plus. Elle s'éloigna de lui bien trop vite.

" Je suis désolé Sean, c'est bien moi ça, prendre des décisions sans demander l'avis des autres. Je suis désolé... Mais vu ce que tu as dit tout à l'heure, j'ai cru... Enfin... Tu crois que tu accepterais?"

Pour une fois que ce n'était pas lui qui ne trouvait pas ses mots. Il ne savait pas ce qu'il devait dire, mais il était sur d'une chose, ce baiser lui avait plut. Pourtant il savait que lui et Harmonie n'iraient jamais ensembles. Elle était forte, spontanée et drôle. Il était timide, faible et rêveur. Elle était fille de mangemorts, il était né-moldu. Mais ils partageaient la même solitude.

"Non...Je...Ne t'excuse pas. Tu...hum...Je...Je le..."

Il ne trouvait pas ses mots, et quand il voulait dire quelque chose il n'y arrivait pas. Mais peut-être que cette fois-ci il n'avait pas besoin de mots. Lentement, il se pencha vers Harmonie et posa ses lèvres tremblantes sur les siennes.




[Et le gagnant du concours Guimauve 2012 est...Sean Fitcher !]
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie sentit les lèvres de Sean se poser timidement sur les siennes. Elle était déjà éttonée que le jeune homme soit resté conscient après leur premier baiser... mais elle ne s'attendait aucunement à ce qu'il prenne lui même l'initiative du second. Lorsqu'il mit fin au baiser, Harmonie ne bougea pas. Puis ouvrit les yeux et sourit à son petit ami. Elle se réinstalla dans ses bras. Elle était bien là, au chaud, en sécurité. Car oui même si Sean n'avait rien d'un chevalier, elle se sentait protégée. Ses yeux se posèrent sur la lettre d'Ambre. Elle se dégagea quelques instants des bras maigrichons de l'artiste afin de réunir leurs affaires auprès d'eux.

" Ma soeur Ambre m'a écrit regarde.

Code:
Monie! Tatia as mal o vantre! Nath di quel a couche, ils ma léssai toutte cel. Sai pa juste, je doi surevaillai les serpan é Barnabé, tu c'est sai le peti fraire de Tatiana. Viveman k'ils  revient. J'aime pa surevaillé les bébé.

Traduction: Monie, Tatianna a mal au ventre! Nath dit qu'elle accouche, il m'a laissé toute seule. C'est pas juste, je dois surveiller les serpents et Barnabé, tu sais le petit frère de Tatiana. Vivement qu'ils reviennent. J'aime pas surveiller les bébés.

" Tu te rends compte Sean, je vais être tata! "

Harmonie souriait de bonheur, serrant les mains de Sean avant de le réembrasser. Lorsqu'elle mit fin au baiser, elle remarqua une feuille déchirée qui dépassait du sac de Sean.

* Qu'est ce que c'est que ça? On dirais un dessin.... Mais.. Non!*

" Mais c'est moi!" S'exclama la jeune fille en s'avançant pour attraper son portrait.

[Pour les besoins d'un autre posts, ça te dis que l'on date celui ci aux environs d'octobre? ]
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Quand il mit fin à leur baiser Sean avait le cœur battant et les mains moites mais il se détendit lorsqu'Harmonie lui sourit avant de s'installer à nouveaux dans ses bras. Elle s'en dégagea cependant un moment pour rassembler leurs affaires et lui montra la lettre que sa petite sœur lui avait écrite.

Sean savait qu'Harmonie ne se confiait pas facilement à propos de sa famille, et il était heureux qu'elle lui fasse suffisamment confiance pour lui montrer cette lettre. Il dut la lire à deux fois pour tout comprendre car la petite faisait beaucoup de fautes. Mais il avait réussit à saisir l’information générale, qui était que la belle-soeur d'Harmonie allait accoucher.

" Tu te rends compte Sean, je vais être tata ! "

Sean savait que la famille d'Harmonie avait été complètement détruite par la guerre. Ils savaient aussi que ses parents n'étaient pas des gens bien, mais mangemorts ou pas, ils ne méritaient pas que leur famille soit déchirée comme ça. Il espérait que cette naissance redonnerait le sourire à ceux qui restait.

"Ton...ton neveu aura de la chance, ou ta nièce. Tu lui tricoteras plein de...de vêtements."

En souriant, il ne put s’empêcher de remarquer qu'il bégayait de moins en moins en présence d'Harmonie. Sean savait que son bégaiement n'était pas une maladie, mais un problème de timidité, il n'avait jamais bégayé face à ses parents ou à quelqu'un en qui il avait confiance.

Harmonie semblait rayonnante, et vraiment heureuse. Elle serra les mains de Sean dans les siennes avant de l'embrasser à nouveau. Il aurait du commencer à s'habituer mais il avait toujours un léger sursaut au moment ou les lèvres de la jeune fille touchait les siennes. C'était si dur de réaliser que lui, Sean Fitcher, embrassait Harmonie Fernoys. Tout aurait du les séparer, et pourtant...

Lorsqu'elle se détacha de lui, ses yeux se posèrent sur une feuille de papier qui dépassait du sac du jeune artiste. Il se rappela alors de ce dont il s'agissait et blêmit. C'était le dernier portrait qu'il avait fait d'Harmonie, le plus réussi des deux d'après lui. Il espérait qu'elle n'y prêterait pas attention, tous les élèves de l'école avaient des morceaux de parchemins qui se baladaient dans leur sac.

Cependant, il la vit avec horreur se pencher sur son sac pour s'emparer du dessin.

" Mais c'est moi!" s'exclama-t-elle.

"Non !" démentit-il un peu trop vite alors que ses joues rosissaient

Depuis qu'il était arriver à Poudlard, les personnes à qui il avait montré ses dessins se comptaient sur les doigts d'une main et à chaque fois cela lui avait attiré des problèmes. En première année ses camarades de dortoirs avaient trouvé le portrait d'une élève plus âgée dont Sean était amoureux, ils l'avaient montré à la fille en question et elle s'était moqué de Sean jusqu'à ce qu'elle quitte Poudlard, deux ans plus tard. Il avait également été contraint de montrer un de ses croquis au Pr.Harris lorsque celui-ci l'avait surpris à dessiner en classe et cela lui avait rapporté un nez cassé et une lèvre en sang...
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsqu'elle affirma se reconnaître sur le dessin, Sean démentit si vite qu'elle le regarda suspicieuse. Elle continua son chemin jusqu'au portrait. Elle sortit délicatement le papier du sac pour ne pas le déchirer davantage, avant de se réinstaller auprès du jeune homme. Elle était pourtant certaine que c'était elle.

" Tu es sûr que ce n'es pas moi? "

Harmonie observa à nouveau le portrait. Une idée germa soudain dans sa tête. Peut-être était-ce Mélodie.

" Mel? "

Elle regarda le portait avec attention, pendant longtemps elle crût à cette option. Ce portrait ressemblait énormément à ses souvenirs. Mais elle remarqua un petit grain de beauté près de l'oreille. Instinctivement elle posa sa main à l'endroit même de son visage. Elle avait ce grain de beauté. Non, ce dessin la représentait elle. Mélodie n'avait pas ce grain de beauté.

" Il est magnifique Sean, un véritable chef-d’œuvre. Anton va me le payer encore plus cher de l'avoir déchiré. Tu permets que je le garde? Enfin... si ça ne te dérange pas? Au fait, tu te souviens la dernière fois au parc je t'avais demandé un petit coup de main? J'aurais eu du mal à te demander ça avant mais... tu crois que tu arriverais à dessiner ma famille? Je veux dire me faire un nouveau portrait de famille, en incluant Mel, mes parents et Darren. En les viellisant... sauf Darren bien sûr. Et aussi en incluant ma future nièce ou mon petit neveu. "


Harmonie fit une petite pause, en se mordant la lèvre.

" Je sais que je t'en demandes déjà beaucoup... mais j'aimerais bien que tu y sois toi aussi."
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Ne tenant absolument pas compte du mensonge de Sean, Harmonie attrapa le portrait et le sortit délicatement du sac, comme si il s'agissait d'un objet précieux. Une fois le dessin en mains, elle demanda à Sean si il était vraiment sure que ce n'était pas elle. Le jeune homme n'eut pas l'aplomb de lui mentir encore une fois et préféra ne rien répondre. Un peu inquiet, il attendait sa réaction. Personne n'avait jamais fais de véritable critique, qu'elle soit bonne ou mauvaise, sur une de ses œuvres. Elle l'examina un instant avant de demander si ce ne serait pas plutôt sa sœur Melodie.

Sean ne sut pas vraiment comment réagir. Évidement, ce n'était pas Melodie. Mais à la façon dont Harmonie avait pronnoncé le prénom de sa soeur, il comprit que c'était peut-être ce qu'elle voulait voir. Et si elle avait envie que ce portrait soit celui de Melodie, il pouvait très bien le devenir. C'était ce qu'il y avait de bien avec le dessin : chacun y voyait ce qu'il voulait y voir. Il vit alors Harmonie porter une main au grain de beauté qu'elle avait juste à coté de l'oreille, également présent sur le portrait. Elle s'était finalement reconnut.

La jeune fille lui assura que le dessin était magnifique et Sean sentit ses joues le brûler, comme à chaque fois qu'il recevait un compliment, ce qui d'un autre coté n'arrivait pas souvent. Elle lui demanda ensuite si il accepterait qu'elle le garde. Il n'y voyait aucun inconvénient, le jeune homme ne s'attachait jamais à ses œuvres. La plupart terminaient dans le cheminée de la salle commune ou roulées en boules et jetées dans une corbeille.

"Bien sur, tu...gardes le. Je suis...je suis content qu'il te plaise."

Elle lui rappela alors le service qu'elle avait voulut lui demander l'autre jour dans le parc. En fait elle voulait lui demander de dessiner sa famille. Harmonie voulait un nouveau portrait de famille sur lequel figurerait sa soeur, ses parents, son neveu ou sa nièce, et Darren. Sean ne put s’empêcher de grimacer à l'évocation de ce dernier. Il ne pouvait pas refuser ça à Harmonie, il savait combien la perte d'une partie de sa famille avait été douloureuse pour elle et comprenait qu'un nouveau portrait de famille puisse être important à ses yeux. Et puis, il n'avait jamais essayé de vieillir une personne à partir d'une photo, c'était un défi artistique !

"Je ne suis pas....Je ne te garantis pas de...de réussir, mais j'essaierai...Promis."

Sean vit Harmonie se mordre la lèvre, comme si elle voulait ajouter quelque chose mais qu'elle n'osait pas. Elle parvint finalement à prendre la parole.

" Je sais que je t'en demandes déjà beaucoup... mais j'aimerais bien que tu y sois toi aussi."

Le jeune homme retint difficilement un hoquet de surprise. Il ne s'était pas du tout préparer à ça.

"Tu sais, je...Je ne...Je ne voudrais pas me...m'imposer. Tu es...vraiment...Tu es sure que c'est ce que tu veux ?"

Il se voyait très mal s'intégrer lui, un né-moldu, au beau milieu du portrait d'une famille de sang-pur dont il ne connaissait que la fille. Il n'était pas vraiment sure que les parents de la jeune fille auraient accepté une chose pareille. Mais après tout, c'était pour Harmonie qu'il ferait ce dessin, pas pour ses défunts parents.

L'autre problème était que Sean ne s'était jamais dessiné lui même. L'autoportrait était un des rares exercices auxquels il ne s'était jamais essayé. Il ne voyait que peu d'intérêt à se représenter. Il voyait déjà suffisamment sa propre tête comme ça !
Harmonie FernoysAncien personnageavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie sourit lorsque le garçon l'autorisa à garder le dessin. Elle n'avait jamais été dessiné, et ce portrait était magnifique, on pouvait y percevoir sa nostalgie.
Qu'il ai accepté de lui faire un nouveau portrait de famille, lui faisait énormément plaisir. Qu'il y figure aurait été le bonus. Elle n'avait encore jamais été amoureuse. Non, elle était bien trop préoccupé par ses parents pour ça! Et intérieurement, elle supposait que le pauvre élu de son cœur souffrirait face à ses frères. Seul Ambre pourrait accepter un garçon comme Sean. Nathanaël lui, éspérait depuis longtemps qu'il arrive quelque chose entre Darren et elle. Surement que leur père lui avait confié quelque chose. Peut-être faisait-il parti des prétendants supposés que son père avait choisi pour elle. Mais non, jamais Harmonie ne sortirait avec Darren. Il était comme frères et de plus il n'avait que très peu de choses en commun.

Quand à Lucas... N'y pensons même pas! Il s'arrangerait avec Darren pour faire disparaître l'objet du délit.

A la pensée de la disparition de Sean, Harmonie frissonna et se blottit un peu plus contre lui. Il fallait qu'elle le protège.

" Il ne faut pas que qui que ce soit sache pour nous deux. Ca te mettrai en danger! Promets moi, d'être prudent, de n'en parler à personne. Et méfies toi de Darren! Il peut-être adorable avec moi ou Ambre mais face à toi.... Enfin éloignes toi le plus possible de lui."

Harmonie cru entendre des bruits de pas venant dans leur direction. Elle se retira difficilement des bras de son amoureux et se releva.

" Fais attention à toi. Je t'aime!"


Glissa t'elle à son oreille avant de lui glisser un baiser dans le cou et sur ses lèvres. Puis elle courut dans le chemin inverse des bruits de pas, laissant là son amoureux fragile.


(fin du post pour Harmonie; le prochain sera la tentative de meurtre d'Harmonie Fernoys sur le pauvre... pauvre Sean Fitcher! Et oui, je suis sadique!)
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Grabuge au détour d'un couloir [PV : harmonie]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-