AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Cheat Code [Kelsey & Aaron]

Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Aaron Finnigan le Mer 15 Oct 2014 - 8:44, édité 1 fois
Dimanche 13 avril 2008

Aaron s'étira et enlaça Kelsey, allongée dans le lit à côté de lui. La magie permettait des choses très pratiques, comme faire tenir deux personnes dans un lit une place. Ou un lit deux places dans une chambre qui n'aurait pas pu en accueillir en temps normal, comme vous préférez.

"Bien dormi?" dit-il avec un sourire malicieux, picorant le cou de sa petite-amie de baisers.

Car oui, malgré les évènements du mois précédent, Kelsey Lorgan demeurait sa petite-amie. La discussion qu'ils auraient du avoir n'en avait pas été une. Aaron était arrivé dans l'après-midi, et après avoir entendu quelques excuses, avait décidé de passer l'éponge. Non seulement il se sentait calmé, mais il avait également eu le temps de réfléchir. Le comportement de Kelsey ne l'avait pas surpris. Elle semblait vraiment ne pas accorder d'importance à ce Calder, et si elle tenait ses bonnes résolutions, il n'en demandait pas plus. Si c'avait été une autre fille, il n'aurait peut-être pas été si tolérant, mais Aaron avait accepté Kelsey telle qu'elle était. Lui pardonner aussi facilement était aussi un moyen de s'éviter une discussion houleuse qu'il n'avait pas envie d'avoir. Les vieilles habitudes avaient la vie dure, et Aaron retrouvait très vite ses vieux réflexes d'adolescent.

Le jeune homme jeta un oeil au réveil.

"Il est scandaleusement tôt" grogna-t-il en se laissant retomber tout près du visage de Kelsey. "On a le temps de faire plein de choses intéressantes avant d'aller au paint-ball."

Les amis moldus d'Aaron partaient jouer pour la journée et Aaron avait promis de les rejoindre. Il leur avait déjà présenté Kelsey quelques semaines plus tôt, et seules les filles avaient eu à y redire, mais elles avaient eu la politesse de ne pas le faire devant elle. Aaron avait hésité avant de proposer à sa petite-amie de les rejoindre ce jour-là, mais l'idée de la voir courir couverte de peinture n'était pas pour lui déplaire...


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Kelsey sourit tendrement et ouvrit lentement les yeux en sentant les bras d'Aaron l'enlacer. Elle se retourna doucement pour faire face au jeune homme dont elle caressa doucement la joue. Elle frémit quand il l'embrassa dans le cou et déposa un léger baiser sur ses lèvres avant de reposer sa tête sur son oreiller.

"Très bien ! répondit-elle en s'étirant. Et toi ?"

Elle ne dormait jamais aussi bien que lorsqu'elle était avec Aaron. Les nuit qu'elle passait en sa compagnie étaient de loin beaucoup plus paisibles que celles qu'elle passait seule, à se retourner pendant des heures dans ses draps glacials, et à fixer le plafond de sa chambre vide avec une angoisse qu'elle ne parvenait à faire disparaitre que dans quelques bouffées de mandragore qui la plongeaient dans un sommeil artificiel peuplé de rêves étranges pour quelques heures. Elle préférait de loin se réveiller au petit matin entre les bras de son petit-ami plutôt qu'en pleine nuit, seule.

"Des choses intéressantes ? reprit-elle avec un sourire mutin en se redressant sur un coude. Tu as quelques choses en tête ?" ajouta-t-elle dans un souffle en passant une jambe au dessus du corps de son petit-ami afin de se retrouver au dessus de lui.

Elle lui vola un baiser, embrassa ses lèvres, sa mâchoire, son cou, avant de se redresser pour jeter elle aussi un coup d’œil en direction du réveil -histoire de vérifier qu'ils avaient bien autant de temps que le disait le jeune homme. Satisfaite, elle se pencha à nouveau vers lui pour l'embrasser mais ses yeux se posèrent à cet instant sur un bout de tissu, coincé entre le mur et le matelas. Un vêtement en dentelle plus précisément. En dentelle turquoise. Elle ne portait pas de turquoise. La jeune fille se redressa aussitôt et s'écarta d'Aaron avant de tendre le bras pour attraper le vêtement en question qui se révéla être -comme elle l'avait imaginé- une petite culotte. Qui n'était pas la sienne.

"C'est pas à moi ça," lança-t-elle sèchement en jetant un regard noir à Aaron.

Monsieur "nous sommes un couple" avait intérêt à avoir une bonne explication.



Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
"En tête? Rien du tout!" répondit malicieusement Aaron en posant ses mains sur les cuisses de Kelsey.

Contemplant la jeune femme au-dessus de lui, il se dit une nouvelle fois qu'il était bien chanceux d'être désormais le seul à profiter de sa plastique. Elle manquait un peu de naturel, mais personne n'était parfait. Il accueilli le baiser de sa petite-amie et referma ses bras autour d'elle, prêt à oublier le programme de la journée. Aaron eu un grognement lorsqu'elle se redressa pour regarder l'heure, et était prêt à l'attirer de nouveau contre lui lorsqu'elle s'éloigna brusquement. Lorsqu'il la vit agiter un dessous de dentelle turquoise, il se laissa retomber de découragement sur l'oreiller. Il savait qu'il aurait du ranger la chambre avant qu'elle ne vienne…

Une semaine plus tôt, la cousine de Juliet, Ariane, était venue passer le week-end à la maison. Elle et Aaron avait déjà flirté à plusieurs occasions avant qu'il ne se mette pour de bon avec Kelsey. Comme il ne l'avait pas vue depuis, elle avait repris leur jeu là où ils l'avaient arrêté et Aaron… n'avait pas résisté. Ariane avait passé sa dernière nuit à Aberystwyth dans la chambre d'un autre colocataire que celui qu'elle visitait à l'origine.

Le jeune homme savait parfaitement qu'il n'aurait pas du céder, il le savait au moment même où Ariane s'était penchée pour l'embrasser. Il n'avait hésité que trois secondes. Il croyait avoir pardonné à Kelsey, mais la tentation de lui rendre la pareille lui avait montré que non. Après tout, pourquoi devrait-il se priver alors qu'elle ne le faisait pas? Elle avait connu des dizaines d'hommes quand lui n'avait à son actif que Swann et elle… Et puis, ce n'était qu'une fois. Les compteurs seraient remis à zéro, voilà tout. Mieux encore, elle ne l'apprendrait jamais.
Aaron savait qu'Ariane avait oublié le sous-vêtement. Il l'avait vu en remontant dans sa chambre après son départ le lendemain. Il savait que Kelsey venait ce week-end. Et il n'avait rien fait. Il n'avait pas vraiment envie qu'elle le trouve, car l'idée d'une dispute lui donnait envie de s'exiler en Laponie. Mais, inconsciemment, il se disait que ce serait bien fait pour elle, qu'elle verrait l'effet que ça faisait. Il se voyait lui dire "oui, et alors?" et lui clouer le bec.

Sauf que, bien évidemment, cela tenait du fantasme. Devant l'air de Kelsey, il se sentait beaucoup moins sûr de lui. Aaron s'assit dans le lit, histoire de ne pas être en position d'infériorité plus qu'il n'était nécessaire, et afficha un air perplexe.

"Je ne vois pas à qui ça pourrait être d'autre…"



Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Aaron n'aurait pas pu choisir une pire réponse. Parce que non seulement il avait couché avec une autre fille, mais en plus il n'avait même pas le courage de l'assumer. Elle au moins elle n'avait pas cherché à nier quand il avait vu Calder sortir de chez elle. Elle aurait très bien pu dire que c'était...le plombier !

"Oh je t'en pris, comme si je portais du 36 !"

C'était mesquin, et parfaitement inutile, mais elle avait eu le temps d'apercevoir l'étiquette du vêtements et de constater que cette pé...peste faisait une taille de plus qu'elle. On se console comme on peut.

Au fond ce n'était pas tant qu'Aaron ait couché avec une autre fille qui la dérangeait le plus. Ça la dérangeait, elle ne le niait pas, mais ce qui la mettait hors d'elle, c'était qu'il le fasse après lui avoir servi tous ses beaux discours sur le fait qu'ils soient un couple, et que ça implique qu'ils ne sortent avec personne d'autres. Parce qu'elle avait le sentiment d'avoir été prise pour une idiote, encore. Elle avait cru à ses belles paroles, elle s'était laissée convaincre, elle avait fait des promesses, qu'elle avait tenu. Elle avait vraiment fait des efforts pour qu'ils deviennent ce couple qu'il voulait tant. Et c'était comme ça qu'il la remerciait.

"T'as oublié de me préciser que la fidélité ne marchait que dans un sens, tu sais, dans ta petite explication l'autre jour."

Elle était clairement vexée, et en colère, mais son ton acerbe trahissait une tristesse qu'elle ne voulait pas laisser paraitre. Elle ne pleurerait pas pour Aaron. Elle ne verserait pas une larme pour lui, pas plus qu'elle n'en avait versé pour tous les machos qui avaient pu lui mentir un jour. Au fond il ne valait pas mieux qu'eux. Elle y avait cru pourtant. Elle y avait vraiment cru cette fois. Peut-être parce qu'elle était vulnérable en ce moment, peut-être parce qu'elle avait besoin de se raccrocher à quelqu'un, mais elle avait vraiment cru qu'ils avaient quelque chose de sincère. Elle lui avait fait confiance, elle qui refusait toujours de s'attacher, elle s'était laissé aller à des sentiments qu'elle s'interdisait d'habitude. Maintenant il ne lui restait que sa déception, et la certitude d'avoir encore une fois été prise pour idiote. C'était toujours la même chose. Pourquoi avait-elle cru que ce serait différent cette fois-ci ?

"T'es pitoyable Aaron, cracha-t-elle en lui jetant la culotte turquoise au visage. T'avais rien de mieux à faire que venir me parler de couple et de fidélité pour ensuite t'envoyer en l'air avec je ne sais qui ? Et dire que je t'ai cru, poursuivit-elle avec un rire sans joie. Je t'ai vraiment cru tu sais. Elle ravala les larmes qui lui montait au visage et descendit du lit en emportant le drap avec elle. Elle commença à ramasser ses affaires tout en continuant à parler, d'une voix moins maitrisée. Tu devais te dire que je s'rai bien assez bête pour te jurer fidélité pendant que tu t'amuserais ailleurs hein ? Bravo, t'as réussi ton coups on dirait."

Si c'était arrivé avant, au début de leur relation, elle aurait pu l'accepter. Elle même l'avait trompé à plusieurs reprises, avec plusieurs personnes. Mais ils s'étaient mis d'accord. Elle avait promis de n'être plus qu'avec lui, et il l'avait convaincu qu'ils étaient un vrai couple. C'était la première fois qu'elle sortait avec quelqu'un et elle avait fini par aimer ça. Elle avait commencé à apprécier l'idée qu'Aaron soit à elle toute seule, et qu'elle soit à lui. Mais c'était des mensonges tout ça. Et elle le détestait pour lui avoir fait croire le contraire.

Un jour, il n'y avait pas si longtemps de ça, elle s'était promis de ne plus jamais faire confiance à un homme. Elle avait failli à cette promesse, et elle le regrettait amèrement. Elle aurait du s'en tenir à ce qu'elle faisait le mieux, coucher avec des mecs dont elle ignorait jusqu'au prénom et les oublier le lendemain. Elle l'avait toujours dit, qu'on finissait par souffrir quand on tombait amoureuse. Elle avait cru que cette fois serait peut-être différente. Mais elle s'était trompé.



Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Il n'avait pas prévu ça, lorsqu'il avait laissé cette fichue culotte traîner. Il pensait soit qu'elle se tairait, comprenant qu'il n'avait fait que prendre sa revenge, soit qu'elle exploserait de colère et qu'ils auraient une dispute mémorable qui ferait trembler la maisonnette, mais qui crèverait l'abcès. Il n'avait absolument pas imaginé qu'elle serait blessée, ébranlée, comme elle tentait vainement de le cacher. Mais elle n'y arrivait pas, son attitude trahissait sa douleur, et Aaron en fut si perturbé qu'il n'esquiva pas le dessous de dentelle qu'elle lui lança.

Il avait été un parfait abruti. Comment avait-il pu oublier la façon dont Darren avait traité Kelsey, réduisant à néant sa confiance en les hommes? Comment avait-il pu nier qu'elle s'était suffisamment attachée à lui pour accepter d'être en couple? Comment s'était-il convaincu, inconsciemment, que son attachement n'était pas réciproque? Après une seconde d'horreur où il réalisa tout ça, il bondit du lit pour se mettre entre Kelsey et la porte.

"Arrête, Kelsey, ne pars pas…" dit-il d'un ton suppliant. "Je suis désolé."

Mais il savait pertinemment que ce n'était pas suffisant, car lorsque la situation avait été inversée, il n'avait pas pu s'en contenter. Il devait avouer la vérité à la jeune femme s'il voulait qu'elle reste sa petite amie. Mais Aaron savait qu'elle ne l'écouterait pas de son plein gré. Aussi prit-il la décision de l'attraper par les épaules et de l'asseoir de force sur le lit. Il s'agenouilla devant elle, la tenant toujours, songeant comme il avait peu de chance d'être pris au sérieux en caleçon. Puis il pris son courage à deux mains et la regarda dans les yeux.

"Je suis vraiment, vraiment désolé, je… C'est pas ce que tu crois… Enfin si mais…" Il s'embrouillait. C'était mauvais. "C'est pas pour les raisons que tu crois. Je croyais vraiment…" Beaucoup de croyances, dans l'histoire. "… que j'avais digéré l'autre gars mais… mais c'était pas le cas, du coup quand A… quand j'ai rencontré cette fille et qu'on a flirté, je me suis dit que… que ça remettrait les pendules à l'heure."

C'était une explication, mais il savait aussi que ce n'était pas ce que Kelsey voulait entendre. Son histoire, et surtout ses mots précédents étaient très clairs. Elle avait cru en eux, et était terriblement blessée par ce qu'elle croyait être un mensonge. Il fallait absolument la convaincre qu'elle n'avait pas eu tort de lui faire confiance.

"Et si le fait que tu me trompes m'a autant bouleversé, c'est parce que… parce que je tiens à toi."

Et, espérant avec ferveur que ses mots portent, il la fixa avec l'expression la plus désemparée - et sincère - qu'il pouvait faire.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
- Moi aussi je suis désolée, lâcha-t-elle, le cœur lourd, en voulant contourner Aaron qui s'était interposé entre elle et la porte.

Le jeune homme ne la laissa pas passer, et elle ne résista pas quand il la prit par les épaules pour la reconduire vers le lit où elle s'assit, gardant ses affaires dans les bras. Parce qu'au fond elle n'avait aucune envie de partir, aucune envie de se séparer d'Aaron sur une dispute, mais elle ne pouvait pas rester. Elle était blessée, et avait l'impression d'avoir été prise pour une idiote, rester serait donner raison à Aaron. Elle avait déjà été celle qui pardonnait tout. Fut un temps où Darren aurait pu lui hurler les pires atrocités à la figure -ce qu'il avait fait- et où elle se serait jetée dans ses bras s'il était revenu vers elle. Elle ne retomberait pas dans ce piège.

Aaron, qui s'était agenouillé, s'excusa de nouveau et elle retint une pique assassine. Elle aussi s'était excusé, ça n'avait pas empêché le jeune homme de la tromper par la suite. Il n'avait pas accepté ses excuses, quoiqu'il en dise. Alors pourquoi accepterait-elle les siennes ? Comme elle s'y attendait, Aaron lui avoua qu'il l'avait trompé parce qu'il n'avait pas digéré sa tromperie à elle. Kelsey accusa le coup. Il y avait là une certaine logique. Œil pour œil, dent pour dent, comme on disait. Ça pouvait paraitre plutôt juste. Mais, elle avait beau ne pas être une experte en la matière, il lui semblait que ce n'était pas très sain comme mode de fonctionnement sur un couple.

Kelsey aurait pu être touchée de l'entendre dire qu'il avait été bouleversée par sa tromperie. Mais s'il en avait vraiment souffert, il lui avait infligé la même chose en connaissance de cause. Elle l'avait blessé, alors il l'avait volontairement fait souffrir. Il avait fait bien plus que lui rendre la monnaie de sa pièce, parce qu'elle ne l'avait pas trompé pour lui faire du mal.

- Pas autant que moi apparemment…souffla-t-elle d’une voix blanche quand il assura qu’il tenait à elle. Je ne t’aurais jamais trompé si j’avais su que ça pouvait te faire si mal, continua-t-elle plus fort. Moi je n’aurais jamais rien fait pour te blesser…

Kelsey avait une réputation de briseuse de cœurs, qu’elle entretenait avec soin. Mais la vérité c’était qu’à chaque fois qu’elle avait été amoureuse, c’était son cœur qui avait été brisé. Parce qu’elle était toujours celle qui aimait le plus, celle qui était prête à tout pour garder l’être aimé. Et ça les hommes savaient le deviner, ils savaient en profiter. Elle avait vite compris que c’était une faiblesse, cette dévotion amoureuse, qui tenait presque de la dépendance, et elle s’était préservé en ne cherchant que des relations d’un soir, parce qu’elle était trop faible en amour.

Depuis ses quinze ans elle savait que tomber amoureuse ce n’était pas bon pour elle, et pourtant elle avait encore fait la même erreur. A croire qu’elle n’apprendrait jamais. Et c’était déjà trop tard. Au fond elle savait qu’elle pardonnerait à Aaron. Pas parce qu’elle ne lui en voulait pas, mais parce qu’elle avait terriblement besoin de lui. Elle ne pouvait pas se passer de lui, et elle lui pardonnerait n’importe quoi. L’imaginer avec cette fille, qui qu’elle soit, lui faisait mal. Mais s’imaginer le quitter lui faisait plus mal encore. Et elle se détestait d’en être encore arrivée là, de s’être encore rendue à ce point de non-retour. Et c’était ça qui la mettait en colère, contre Aaron, et surtout contre elle-même.

- Si je reste, si je te pardonne, qu’est-ce que je deviens ? demanda-t-elle finalement, luttant toujours contre ses larmes. J’ai déjà été cette fille-là Aaron, je recommencerai pas. Je croyais que je changeais, grâce à toi, mais c’est toujours la même chose.




Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Dire qu'Aaron était désemparé était un euphémisme. Kelsey lui posait des questions auxquelles il n'avait pas de réponse. Déjà, lors de leur première dispute, il était resté perplexe face à sa vision du couple, et il n'arrivait pas plus aujourd'hui à la comprendre: elle n'avait pas imaginé que le tromper pourrait le blesser. Mais comment aurait-il pu en être autrement? Comment pouvait-elle imaginer, elle qui avait souffert du comportement de Darren, qu'il se fichait de ce qu'elle faisait? Aaron avait bien compris que Kelsey avait un raisonnement particulier à ce niveau-là, et avait même tenté de l'accepter. Mais il ne pouvait définitivement pas appréhender son schéma de penser, et restait imperméable à ses paroles, incapable de le croire quand elle lui disait qu'elle n'avait pas fait cela pour le blesser.

Il regarda la jeune femme qui lui demandait ce qu'il se passerait si elle restait, et tenta d'oublier ses paroles précédentes, qui ne pourraient que les amener à plus d'incompréhension. Mais il n'avait pas plus de réponses à cette nouvelle question, et, après être resté un moment à la regarder, désemparé, il s'écarta légèrement pour lui laisser le choix.

"Je ne veux pas te retenir si tu veux vraiment partir" dit-il avec un geste d'impuissance et de regret. Il lui montra la porte pour lui indiquer qu'elle avait le choix. "J'ai été un idiot et je sais que mes excuses ne seront pas suffisantes, qu'il n'y a sans doute rien que je puisse faire pour te convaincre que je ne te voulais pas te blesser. Je voulais juste…"

Réparer son orgueil, voilà ce que c'avait été. Mais Aaron répugnait à le dire, trouvant cela plus avilissant qu'une simple vengeance. Il l'avait rabaissée, il le réalisait maintenant, et s'en voulait de s'être montré aussi machiste et insensible.

"Je ne veux pas te perdre, Kelsey. Il y a un an, je pensais ne jamais rien avoir en commun avec toi, et finalement, regarde où on en est arrivés… Je serai désolé si ça s'arrêtait maintenant. On a fait tous les deux des erreurs, des bêtises, peut-être parce qu'on n'a pas vécu de la même façon jusque là… Si tu veux bien me donner une deuxième chance - une seule, on pourrait… je ne sais pas, mettre les choses à plat, discuter de ce qu'on veut, chacun de nous, pour mieux se comprendre et éviter des situations comme ça…"

Le jeune homme ne savait pas quoi dire d'autre. Il s'appuya contre l'armoire, laissant de l'espace à sa petite-amie, espérant que ce ne soit pas terminé. Il savait qu'il jouait sur la corde sensible en lui parlant de la sorte, qu'il abusait peut-être un peu de sa sensibilité. Il ne mentait pourtant pas: il tenait réellement à elle et se morigénait intérieurement de son comportement irresponsable et stupide. Mais il avait dit ce qu'il pouvait, et ne pouvait pas faire plus. C'était à elle de décider, de faire son choix. Il ne lui ferait pas le dernier affront de s'imposer, même s'il venait d'essayer des tactiques pour la garder.

"Je voudrais vraiment que tu restes - aujourd'hui ou un autre jour. Mais si tu décides que tu ne peux pas me pardonner, je respecterais ton choix."

Il espérait que cette dernière phrase suffirait à la convaincre. Les derniers mots étaient vraiment dit à contrecoeur, mais il voulait qu'elle comprenne qu'il n'était aucun de ses exs, qu'il apprendrait de ses erreurs. Qu'ils étaient égaux et qu'elle avait le droit de le lui faire payer… Après tout, c'était ce qu'il avait fait avec Ariane, sans penser aux conséquences.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Aaron était convainquant. Comme d'autres avaient été convaincants avant lui. Ah ça oui, les hommes savaient mentir pour vous garder dans leur lit, ils devaient être programmés pour ça. Kelsey s'était déjà fait avoir de trop nombreuses fois, des tas de mecs lui avaient menti, mais elle ne voulait pas qu'Aaron soit le prochain. Parce qu'au fond elle savait bien qu'elle souffrirait bien plus d'être trahie par lui aussi. Elle n'était pas une fille très possessive en général, Killian avait des dizaines de conquêtes, Jayden aussi, elle était habituée à voir ses amants flirter avec d'autres. Pourtant découvrir qu'Aaron avait passé la nuit avec une autre lui avait fait mal. Cette même souffrance qu'elle avait ressenti un jour en voyant Darren avec Natasha. Il n'y avait qu'une seule conclusion à en tirer, mais elle n'était pas certaine d'être prête à y faire face.

La jeune femme resta silencieuse un instant, réfléchissait aux mots de son amant - ou petit-ami, elle ne savait plus vraiment où ils en étaient. A la lumière des dernières paroles du Serdaigle, elle voyait sa réaction de l'autre jour d'une façon différente. Ce qu'elle avait pris pour du pur machisme -on s'habituait vite- n'était peut-être que le reflet de la souffrance qu'elle avait elle-même ressenti en apprenant qu'il l'avait trompé. Sur le moment il ne lui était pas venu à l'idée qu'Aaron puisse être vraiment blessé par son comportement. Elle avait l'habitude de tromper ses partenaires et d'être trompés par eux. Cela ne faisait de mal à personne, tant que l'amour ne s'en mêlait pas. Les seules fois où elle avait souffert d'avoir été trompée étaient les rares fois où ses amants étaient devenus plus que ça. Et elle réalisait, un peu tard, que c'était le cas d'Aaron.

Maintenant qu'elle y pensait c'était évident qu'il ne s'était pas énervé parce qu'il était le genre d'homme possessif qui aimait avoir plusieurs femmes toutes à lui. Mais parce qu'il tenait à elle, tout simplement. Comme elle tenait à lui. Cela aurait dû la faire rester. Pourtant elle avait envie de fuir. Plus que si Aaron avait simplement été un abruti de macho. Parce que les machos elle connaissait, elle les fréquentait depuis des années, elle en avait fait le tour. Et elle savait à quoi s'attendre. L'amour elle le fuyait depuis toujours, et ses rares expériences lui avaient donné raison de le faire. C'était comme si elle n'était pas faite pour ça.

Certaines filles étaient faites pour rencontrer un chouette gars, tomber amoureuse, se marier et vivre heureuse pour toujours. Elle non. Elle était incapable de faire ça. Elle n'aimait pas de cette façon-là, elle aimait passionnément, aveuglément, presque douloureusement. Elle perdait complètement la tête et elle faisait n'importe quoi, comme si elle cherchait à tout gâcher. Comme pour se persuader elle-même que ce n'était pas fait pour elle.

Ce serait facile de se lever et de partir. De dire à Aaron qu'elle ne pouvait pas lui pardonner ça et d'aller aussi vite l'oublier dans les bras d'un autre. Quelque part ce serait presque rassurant. Mais ce serait un nouvel abandon, parce qu'elle avait peur que leur histoire donne quelque chose de bon et qu'elle ne vienne encore tout gâcher. Elle pouvait aussi rester, et se laisser une chance. Elle pouvait choisir de croire, en elle, en leur couple. C'était effrayant, c'était nouveau, mais quelque chose lui disait qu'elle avait beaucoup à y gagner.

- Je veux bien discuter, lâcha-t-elle finalement.

Elle se recula un peu sur le lit où elle était assise et remonta ses jambes contre elle pour poser son menton sur ses genoux. Oui, elle voulait bien tenter le coup. Elle avait envie de se dire qu'Aaron en valait la peine. Cette pensée manqua de lui arracher un sourire mais elle se reprit, elle était censée être en colère. Et elle l'était, encore un peu, mais elle était surtout perdue à vrai dire. D'ordinaire elle se serait contentée de le gifler et de partir en claquant la porte, elle l'aurait boudé quelque jours, puis serait revenu vers lui quand elle aurait eu envie de passer un bon moment. Elle n'avait pas l'habitude de parler de ces choses-là.

- Je suis désolée de t'avoir trompé l'autre jour, commença-t-elle d'une voix un peu hésitante. Elle le lui avait déjà dit, mais c'était surtout pour qu'il se calme, cette fois elle le pensait vraiment. Je pensais pas qu'on en était....

Par "là" elle voulait dire : à un stade où elle tenait à lui plus qu'elle ne voulait l'admettre. Mais elle considérait qu'elle avait déjà fait assez d'efforts pour aujourd'hui. Elle n'allait pas non plus se transformer en poète lyrique.

- Je suis bien avec toi.

Ce n'était pas ce qu'elle aurait dû dire. Disons que c'était une façon très détournée de le dire. Elle se sentait comme une gamine de douze ans qui aurait peur d'avouer à un garçon qu'il lui plaisait. Sauf qu'Aaron faisait bien plus que lui plaire maintenant. Et si elle commençait à le reconnaitre, elle n'était certainement pas prête à le lui dire. C'était idiot, mais c'était plus fort qu'elle. Il n'y avait qu'une seule personne à qui elle avait avouer un véritable amour, et cette personne lui avait promis une vie horrible et une mort dans une ruelle glauque. Elle préférait ne pas renouveler l'expérience tout de suite. De toute façon, ils avaient tout leur temps...




Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Le soulagement envahi le visage d'Aaron lorsque Kelsey accepta de rester. Il voulu avancer vers le lit et la prendre dans ses bras, mais sentit instinctivement que la situation reposait sur un fragile équilibre qu'il ne fallait pas briser. Relâchant simplement les épaules, il lui adressa un sourire timide. Il y eu un silence, avant qu'elle ne se décide à réitérer ses excuses. Après ce moment éprouvant, elles avaient un autre goût pour Aaron et il se sentit vraiment apaisé. Après la tension et la peur, place à l'honnêteté. C'était rassurant, reposant. Ils avaient frôlé la catastrophe mais, parce qu'ils tenaient l'un à l'autre, ils voulaient faire des efforts pour construire quelque chose.

"Je te crois." dit-il lorsqu'elle eu terminé. Il sentait qu'elle faisait des efforts, ce qu'elle essayait de lui dire sans oser l'avouer. Il ne le lui demandait pas: réclamer que Kelsey lui avoue qu'elle tenait à lui quand il venait juste de la tromper aurait été de mauvais goût. Ils avaient le temps maintenant. Et, si à l'époque elle ne pensait pas "qu'ils en étaient là", elle en était consciente maintenant. Il n'en demandait pas plus. Pour lui, il en avaient été là depuis la mort d'Ulrich, depuis qu'il lui avait demandé d'être sa petite amie officielle. Mais il avait sans doute pris les règles d'un couple pour argent comptant. Il n'avait pas pensé qu'elle puisse l'envisager différemment, qu'elle avait un vécu différent qui la pousserait à se retrancher derrière le déni. Il avait fait comme si tout allait de soi alors que ce n'était pas le cas. Aaron décida qu'il ne reproduirait pas cette erreur et inspira profondément.

"Je suis désolé aussi de t'avoir trompé. Je voulais te blesser parce que tu m'as blessé et… c'était stupide. La prochaine fois…" Non, il n'y aurait pas de prochaine fois. "…qu'on se dispute, je promets de t'en parler franchement au lieu de me comporter comme un salaud."

Il chercha encore ses mots un moment, son regard alternant entre le ciel qui se découpait derrière Kelsey et le visage de sa petite-amie.

"Je ne veux pas qu'on se sépare parce qu'on est incapable de communiquer… J'ai vécu ça une fois et c'est un immense gâchis, et je ne veux pas gâcher notre histoire parce que je tiens à toi. Vraiment."

Le jeune homme espérait que ces derniers mots ne feraient pas mal à Kelsey. Il n'aurait peut-être pas du être aussi franc, mais il avait été incapable de se retenir. Il était bourru, peut-être, mais honnête, et il voulait sauver son couple. Il lui tendit une main timide.

"D'accord?"


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
[Post réécrit à partir des vestiges de l'ancien, qui a sombré dans les méandres d'Aresto Suspect Je manque un peu de motivation à le refaire en entier donc il sera peut-être un peu résumé, désolée ]

Les excuses d'Aaron trouvèrent une nouvelle valeur aux oreilles de Kelsey alors qu'il les lui répétait, après qu'ils se soient tous les deux expliqué. Elle s'était déjà disputé avec des garçons, plein de fois. Et chaque fois elle était partie en claquant la porte -ou en claquant le garçon en question- sans se retourner. Parce qu'elle s'en fichait et qu'elle n'aurait pas besoin de quinze minutes pour remplacer l'imbécile qui s'était attiré ses foudres. Mais elle était restée pour Aaron, parce qu'elle n'avait aucune envie de partir, aucune envie de le remplacer.

C'était assez étrange, mais elle se sentait en confiance maintenant. Ils venaient de frôler la dispute, après qu'ils se soient mutuellement trompés, mais elle se sentait en sécurité. Cette soudaine assurance lui donna envie d'interroger Aaron sur la rupture à laquelle il faisait référence, mais les derniers mots du Serdaigle la laissèrent muette de surprise. On lui avait rarement dit qu'on tenait à elle, pas avec autant d'honnêteté. C'était le genre de choses qui l'effrayait, parce qu'elle n'aimait pas l'idée d'être liée à quelqu'un, qu'elle avait peur de souffrir, qu'elle préférait ne pas s'attacher. Mais aujourd'hui cela ne lui faisait plus peur.

"Je tiens à toi aussi..." souffla-t-elle.

Elle avait envie de lui dire plus, de lui dire ce qu'elle ressentait vraiment, mais elle n'osait pas encore. La dernière fois qu'elle avait dit ces mots à quelqu'un, c'était à Darren, et cela ne leur avait pas vraiment porté chance...Chassant ces sombres pensées au loin, Kelsey reporta son attention sur Aaron et lui adressa un demi-sourire.

"D'accord."

Elle attrappa la main d'Aaron et la serra doucement. Elle voulait bien essayer, elle voulait faire en sorte que ça marche. C'était nouveau pour elle, habituée à saboter ses relations dès qu'elles devenaient trop sérieuses à son goût, à oublier les garçons auxquels elle s'attachait un peu trop en allant s'attacher à d'autres, mais elle avait envie de changer. Poussée par ce soudain sentiment de confiance, elle se permit d'interroger Aaron sur un sujet qu'ils n'avaient jamais abordé avant.

"Tu ne m'as jamais dit ce qui c'était passé avec Swann ?"

Elle espérait que le Serdaigle ne lui en voudrait pas sur sa curiosité, et ne lui retournerait pas la question. Ils auraient besoin de bien plus d'une matinée si elle devait lui résumer son parcours sentimental. Et puis il s'agissait de quelque chose dont elle n'avait jamais parlé avec qui que ce soit, et elle n'était pas certaine d'être prête.



Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
La petite main de Kelsey franchit l'espace pour attraper la sienne et sceller leur accord. Aaron s'autorisa un discret soupir de soulagement et se hissa sur le lit, enlaçant sa toujours-petite-amie. Il déposa un baiser dans le creux de son cou après avoir refermé précieusement ses bras autour d'elle. Après un moment de calme, il entendit son ventre gargouiller.

"Hum, on pourrait peut-être descendre déjeuner?" suggéra-t-il au moment même ou Kelsey lui demandait ce qu'il s'était passé avec Swann.

Le jeune homme se raidit instinctivement et lutta pour ne pas se détacher trop vite d'elle. Posément, il attrapa son t-shirt et justifia le besoin de l'enfiler pour s'éloigner. Mais le geste était trop rapide pour vraiment lui donner le temps de réfléchir. Aussi attrapa-t-il son jean et, sautillant pour le mettre, passa rapidement en revue ses options. Ils venaient à peine de se réconcilier. Fallait-il vraiment qu'ils abordent un sujet aussi sensible? Parler de son ex avec sa copine, ce n'était jamais une bonne idée. Mais avait-il vraiment le droit de refuser de répondre? Dans un geste de découragement, il se laissa tomber sur le lit, regrettant de ne pas pouvoir avaler un litre de café avant d'avoir cette conversation. Etant donné leurs passifs respectifs et communs, il était évident que la question serait venue sur le tapis un jour où l'autre… Après tout, il mourrait d'envie de savoir ce qu'il s'était passé entre Kelsey et Darren. La situation était encore plus délicate dans ce sens, puisque Darren était son ami.

Après avoir tergiversé quelques minutes en évitant de regarder Kelsey, Aaron finit par se décider. Après tout, tant qu'à avoir une dispute, mieux valait tout faire d'un coup. Bien sûr, il ne pourrait jamais dire la vérité à la jeune femme, du moins, pas toute entière. Seule Swann et Seamus connaissaient son secret et c'était déjà deux personnes de trop. Le jeune homme leva enfin les yeux et attrapa machinalement la main de Kelsey.

"Ca n'a rien de très compliqué" soupira-t-il. "Disons que Swann n'est pas la personne la plus tolérante qu'on puisse trouver. Elle n'aimait pas la relation que j'avais au monde moldu et…" elle n'avait pas foncièrement tort. "On va dire qu'elle s'est sentie personnellement insultée parce que je n'étais pas parfaitement heureux grâce à elle."

Ce qui n'était pas si loin d'être la vérité. Après tout, elle avait refusé de prendre cinq minutes pour envisager la chose d'un autre point de vue que le sien.

"Tu vois le personnage: elle aime avoir le contrôle, et je pense que voir qu'une partie de moi lui échappait lui a fait peur. Elle n'est pas très courageuse, de ce côté là."

Elle avait surtout été sacrément égoïste. Aaron avait l'habitude de se blâmer pour leur rupture, parce que l'affaire Maïa avait viré à la catastrophe. Il se répétait que s'il avait écouté Swann, il n'aurait finalement rien risqué, et il n'aurait pas perdu sa petite amie dans l'affaire. Mais, en parlant avec Kelsey, il se rendait aussi compte du chemin parcouru. La rupture n'avait plus le même goût amer, et Swann avait aussi ses torts. Maïa et leur histoire étaient, en fait, deux choses bien distinctes, qui n'avaient fait que se croiser au moment opportun pour révéler les failles de leur couple. Failles qui existaient avant et qui auraient surgi après si les choses avaient été différentes.

"Voilà, rien de bien dramatique…"

Il hésita à poser ses propres questions. Il valait mieux voir sa réaction avant.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Sa question avait visiblement surpris Aaron, et Kelsey réalisa qu'elle l'avait peut-être mis réellement mal à l'aise -personne n'avait jamais pris autant de temps à enfiler un t-shirt, c'était comme s'il cherchait à se cacher à l'intérieur. Peut-être aurait-elle dû attendre un peu, c'était un sujet délicat et ils venaient tout juste de poser les bases fragiles de leur nouvelle relation. Mais il était un peu tard pour regretter, la question était lancée, aussi se contenta-t-elle d'un sourire d'excuse à l'intention d'Aaron quand il revint s'asseoir à coté d'emme.

- C'est pas moi qui dirais quelque chose la dessus, souffla-t-elle avec un demi-sourire quand Aaron évoqua la difficulté que son ex-petite-amie avait eu à accepter son attachement au monde moldu.

Swann avait été vexée de ne pas suffire au bonheur d’Aaron. Kelsey aurait voulu pouvoir se permettre ce genre d’attente elle aussi. Mais tout ce qu’elle espérait était de ne pas être la source du malheur d’Aaron. Elle ne savait pas rendre les hommes heureux, pas plus d’une nuit en tout cas. Elle avait fait du mal à tous les garçons qu’elle avait approchés –et ça en faisait un paquet. Sa simple présence n’avait jamais fait le bonheur de personne, et elle avait du mal à comprendre comment elle pourrait rendre Aaron heureux.

Elle savait très bien ce qu’on disait d’eux dans leur dos, qu’il méritait mieux qu’elle, qu’elle finirait par le larguer pour un barman tatoué que leur relation n’irait nulle part. La plupart du temps elle s’en fichait, l’opinion des autres ne l’avait jamais arrêté, et elle considérait que c’était simplement de la jalousie. Mais parfois elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’ils avaient peut-être raisons, tous ces autres. Elle avait des problèmes, tout le temps, elle les attirait comme un aimant, et quand ils ne venaient pas à elle, elle les provoquait. Elle n’arrivait pas à se donner les moyens d’être heureuse, et elle avait peur d’entrainer Aaron dans sa chute.

Kelsey sentit un nœud se former dans son estomac quand Aaron expliqua que Swann n'avait pas aimé découvrir que toute une partie de son petit-ami lui échappait. Se rendait-il compte qu'il était dans l'autre rôle aujourd'hui ? Dans celui du petit-ami à qui on cache des choses ? Kelsey lui faisait confiance, pourtant elle cachait beaucoup de choses à Aaron. Beaucoup de choses de son passé, des choses de son présent aussi, lui en voudrait-il s'il venait à le découvrir ? Avec Aaron elle était heureuse, elle était épanouie, elle était souriante et enthousiaste, mais il suffisait qu'il la quitte quelques heures pour qu'elle redevienne une adolescente un peu paumée, avec une mauvaise image d'elle, beaucoup de doutes, et un peu trop de drogue dans le sang. Il ne connaissait qu'une partie de sa vie, mais c'était la plus belle, grâce à lui, alors pouvait-elle se reprocher de ne pas vouloir lui montrer le reste ?

- Elle était peut-être juste vexée de découvrir qu'elle ne te connaissait pas aussi bien qu'elle l'aurait voulu... tenta-t-elle, consciente que les arguments qu'Aaron utiliserait pour sa défense abonderaient en son sens et la conforteraient dans son choix de ne pas lui dévoiler toutes les facettes de sa personnalité.

Elle devait être sacrément désespérée, pour prendre la défense de l'ex-petite-amie. Elle aurait probablement dû la détester, et il était certain qu'elle ne la portait pas dans son cœur, mais elle avait aussi envie de comprendre.

- C'est tout ?  s'étonna-t-elle malgré elle. C'est elle ou toi qui a rompu ? demanda-t-elle finalement.

Le jeune homme avait raison, son histoire avec Swann n’avait rien de dramatique. Ça n’avait rien d’un conte de fée, pas de fin heureuse, et de « pour toujours ». Mais pas de fin trop malheureuse non plus. Ses histoires à elles avaient des fins malheureuses. Aaron étant son premier véritable petit-ami, elle n’avait jamais vécu de rupture, que des disputes avec des gars qui se fichaient d’elle, et à qui elle s'accrochait quand même. Ses fins n'étaient jamais simples, et toujours douloureuse, et elle ne voulait pas vivre ça avec Aaron. Peut-être qu'elle n'aurait pas dû accepter ses excuses, peut-être aurait-elle dû mettre un terme à leur relation tant qu'il était encore temps, tant qu'elle pouvait encore le faire sans souffrir. Mais au fond elle savait bien que c'était déjà trop tard.



Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Aaron leva un sourcil surpris lorsque Kelsey suggéra maladroitement que Swann avait peut-être une excuse.

"Depuis quand vous êtes assez copines pour que tu ne la défende?" s'amusa-t-il. Il médita cependant sur ces paroles. Kelsey n'avait peut-être pas tort, mais ce qui était fait était fait. Kelsey lui demanda ensuite qui avait rompu, et il haussa les épaules. "Je ne sais pas trop. On n'a pas vraiment rompu, en fait… On a eu une grosse dispute et on ne s'est plus jamais adressé la parole." Il grimaça à ce souvenir. "Mais peu importe, c'est terminé."

Ce n'était pas un mensonge, mais ce n'était pas non plus toute la vérité. Ne pas avoir de rupture claire et nette n'avait pas aidé la plaie à cicatriser. Tous les mois passés à croiser Swann dans les couloirs de l'école, se demandant s'il devait mettre son orgueil de côté pour aller lui parler, puis rejetant l'idée à cause de son arrogance à elle, pour ensuite se maudire du gâchis que leur histoire avait été… Aaron lui en avait voulu à elle, à lui, à eux deux… Et si le temps et son couple avec Kelsey avaient contribué à faire tomber Swann dans l'oubli, il devait s'avouer qu'il y pensait encore parfois. Il regrettait de n'avoir jamais vraiment fait la paix avec elle, sachant que s'il devait la recroiser un jour, la situation serait pleine de gêne et de tensions sous-jacentes. Il espérait qu'elle ne revienne jamais sur le territoire britannique pour ne pas rouvrir de vieilles rancunes qui ne les blesseraient pas seulement eux, mais sa nouvelle petite-amie également. Après tout, se disait-il, comment osait-il penser à son ex de la sorte avec Kelsey à ses côtés?

"La seule chose qu'il faut retenir de cette histoire" finit-il par dire après un moment dans ses pensées, "c'est que j'ai fait des erreurs avec Swann que je ne referai pas avec toi. Vous êtes peut-être très différentes mais je crois que les couples ont quelques règles universelles…" On pouvait dire, sur tous les plans, que Swann avait été une expérience enrichissante, voilà, c'était un résumé correct. "Tu vas donc pouvoir profiter d'un Aaron 2.0, garantit sans bugs ou presque" acheva-t-il avec un sourire malicieux.

Il l'enlaça, espérant dissiper le malaise potentiel de la situation. Après quelques baisers dans le cou, Aaron attrapa la robe de sa petite-amie et la lui tendit, toujours en appétit. Tandis que lui-même enfilait paresseusement son jean, il pris son courage à deux mains. Il ne savait pas trop comment formuler ça. Il n'était pas certain de vraiment vouloir savoir toute l'histoire entre Kelsey et Darren, et il en éprouvait pourtant un étrange besoin.

"Kelsey… tu sais que Darren n'est pas au courant, pour nous?"


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Elle qui croyait que Jack et Katy était une exception...Apparemment de nombreux couples se séparaient suite à une grosse dispute, sans raison particulière si ce n'était trop d'incompréhension. Elle espérait quand même que la comparaison avec Jack et Katy s'arrêterait là, elle n'avait pas tellement envie de voir Aaron et Swann se remettre ensembles. Elle avait peut-être prit un peu sa défense, mais elles n'étaient certainement pas copines pour autant.

- Bien sûr, on va boire le thé ensembles la semaine prochaine, et dire plein de choses horribles sur toi, répondit-elle, moqueuse.

Elle hocha pensivement la tête quand Aaron affirma que les couples avaient certainement quelques règles universelles. Si c'était le cas elle voulait bien qu'on les lui explique. Parce qu'elle avait même du mal à les deviner, ces règles. De toutes les relations qu'elles avaient connues, elle était certaine qu'aucune n'avait respecté ces normes. Elle avançait en territoire inconnu, et cela n'avait rien de rassurant. La jeune femme fut tirée de ses pensées quand Aaron fit remarquer que, grâce aux erreurs qu'il avait commises avec Swann, elle aurait droit à un petit-ami garanti sans bugs. Elle sourit, toujours amusée d'entendre le jeune homme faire des comparaisons avec des choses aussi moldues que des logiciels.

- Tu crois qu'une rupture aurait suffi à te débarrasser de tous tes défauts ? répliqua-t-elle, amusée. Tu me sembles un peu prétentieux pour un Aaron garanti sans bugs, ajouta-t-elle avec un sourire.

Maintenant que sa curiosité était satisfaite, Kelsey espérait que la conversation s'arrêterait là, n'ayant aucune envie d'être questionnée à son tour. Heureusement, son petit-ami semblait également de cette avis, puisqu'il l'enlaça et déposa quelques baisers dans son cou. Elle glissa une main dans sa nuque, puis dans ses cheveux, et l'attira à elle dans l'espoir de faire toutes ces choses intéressantes dont il parlait un peu plus tôt. Aaron semblait cette fois d'un autre avis puisqu'il se leva pour commencer à s'habiller. Elle le laissa s'éloigner à regrets, après avoir brièvement capturer ses lèvres en un baiser, et attrapa la robe qu'il lui tendait.

Elle ne l'avait pas encore enfilée -occupée à chercher du regard la ceinture qui allait avec et qui avait dû atterrir dans un clin de la pièce- quand Aaron lança subitement que Darren n'était pas au courant pour eux. Pourtant préparée à voir l'ancien Serpentard surgir dans la conversation, Kelsey marqua un temps de surprise et resta quelques secondes silencieuses avant de hocher la tête. Darren n'était pas au courant. C'était très bien, elle ne voyait pas le problème.

- Il n'a pas à l'être, assura-t-elle avec un sourire qui se voulait serein.

Profitant du fait d'avoir sa robe sous la main, elle entreprit de l'enfiler en prenant autant de temps qu'il était possible d'en prendre et se mit ensuite à la recherche de sa ceinture, plus pour fuir le regard d'Aaron qu'autre chose.

- Swann ne le sait certainement pas non plus...

Sauf qu'elle n'était pas copines avec Swann. Alors qu'Aaron et Darren étaient amis, même si elle essayait d'oublier ce fait la plupart du temps. Elle n'était pas du tout à l'aise avec l'idée des deux jeunes hommes parlant d'elle autours d'une bieraubeurre. Darren faisait partie de son passé, d'un passé dont elle n'était pas fière et qu'elle voulait d'oublier. Elle n'avait aucune envie de voir certain souvenirs ressurgir et entacher sa relation avec Aaron.

- On va le prendre, ce petit-déjeuner ? suggéra-t-elle dans une pitoyable tentative d'éviter le sujet.

Elle n'était habituellement pas du genre à réclamer un petit-déjeuner. Elle mangeait peu en général, et jamais le matin, sauf quand Aaron réussissait à al convaincre de croquer dans un pancake.



Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Aaron pouffa lorsque Kelsey prétendit qu'elle allait prendre le thé la semaine prochaine avec Swann. L'idée de ces deux filles si différentes faisant quelque chose ensemble était tellement absurde. Quand bien même elles essaieraient, Aaron était quasiment certain qu'elles ne parviendraient qu'à s'étriper. Ce qui pouvait aussi être très drôle à regarder. Kelsey entreprit ensuite de clore la conversation en l'enlaçant de façon non équivoque. Il se laissa aller cinq minutes, amusé par ses paroles.

"J'ai dit que j'étais sans bug, pas totalement évolué. Il ne tient qu'à toi de me faire passer à la version 3.0 !"

Lorsqu'il parla de Darren, ce fut au tour de la jeune femme de lui voler sa méthode d'évitement. Elle pris sa robe et lui tourna lentement le dos. Aaron se laissa tomber sur le lit et l'observa pensivement. S'il venait de se rendre compte qu'il pouvait parler de Swann sans trop de rancoeur, Kelsey n'était visiblement pas prête à faire de même à l'encontre de son Serpentard. Aaron pouvait comprendre. Outre tout ce qu'il s'était passé entre eux, Darren était lié à Ulrich Keller dans l'esprit de sa petite amie, et il lui faudrait du temps pour passer outre ses traumatismes. Il lui accorda donc sa porte de sortie.

"J'adorerai voir la tête qu'elle ferait en nous voyant ensemble."

A tous les coups, elle serait vexée de voir qu'Aaron l'avait remplacée par la pouf de Poufsouffle. Elle filerait sans doute chez Natasha développer toute une théorie sur le fait qu'elle était bien mieux sans lui et qu'il cherchait à se consoler de sa perte à elle en sortant avec son exact opposé, ce genre de choses… S'il y avait bien une chose qu'il pouvait concéder à la Serpentard, c'était d'être imaginative. Mais tout en disant ces mots, Aaron regrettait sa lâcheté. Il aurait aimé qu'elle soit ouverte à la conversation, car il détestait mentir à Darren. Ce n'était pas vraiment difficile, puisque son ami ne fréquentait pas ses autres proches, et vivait quelque peu en autharcie dans son équipe de Quidditch. Ils ne se voyaient même pas souvent. Mais Aaron n'avait que trop expérimenté le mensonge et les ravages qu'il pouvait faire. Il en avait perdu Maïa. D'un autre côté, l'honnêteté ne l'avait pas non plus aidé face à Swann… Il fallait louvoyer entre les deux, préparer Darren à la nouvelle… Mais il ne se voyait pas le faire sans Kelsey. Enfin, ce n'était sans doute pas pressé.

"Pas de soucis, je suis affamé. Et tu as intérêt à l'être aussi!"

Après tout, ils avaient tout leur temps.
[RP Terminé ]


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Cheat Code [Kelsey & Aaron]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» The third temptation [Aaron]
» Code pénal
» [Code Source] Code Source

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs, :: Aberystwyth,-