AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Mois d'avril pourri [Klemens et Roy]

InvitéInvité


16 Avril, The Hobgobelin

Les choses se sont apaisées. Le début du mois a été très fort en émotions. Mais maintenant, cela va mieux. Valery a l'impression d'avoir cessé de vivre dans un étau permanent. Il s'est expliqué, il a réussi à oublier. La seconde chambre est en passe de redevenir plus ou moins un dressing avec un lit. Il a pris un peu de temps pour ne faire que travailler et se reposer, sans sortir beaucoup, en restant juste avec Klemens et leur petite félicité de nouveau couple mignon. Mais Valery est un fêtard dans l'âme et sortir et boire finit par lui manquer. Usuellement, son réflexe est simple : harceler Roy de sms jusqu'à ce qu'ils se joigne à lui-ou-eux. Bien sûr, ces derniers temps, Val ne se sent pas à la noce avec Roy et n'a pas vraiment osé le recontacter. Il a à peine la nouvelle, de la part de Klemens, que Roy n'a pas vraiment cherché à voir le loup-garou non plus, et que cela augure peut-être quelque chose de triste pour leur amitié. Valery n'a jamais voulu ça, bien sûr.

Puis arrive un samedi soir et la fibre camarade et jeune et fêtarde de Val se réveille. Il passe un long moment à contempler son téléphone moldu sans tout à fait oser. Puis décide de jouer au con jusqu'au bout et le sms. Il réponds, c'est déjà un grand pas. Met assez de mauvaise volonté dans ses sms, mais Val réussit à l'appâter finalement avec un mélange d'amicalité bourrue et de promesse d'alcool gratuit. Il fait même le grand geste du fond du coeur de lui admettre que Juliana peut venir avec eux, que ça pourra faire une sortie de couples. Roy ne répond pas à ça, mais il a dit qu'il venait. Bon. Il n'a jamais été très loquace par sms après tout.

L'heure d'après est consacrée à la préparation en vue de sortir. Bisou à Klem. Douche (avec Klem). Retombées de la douche. Bisou à Klem. Choix de ses fringues - ils vont boire, i lse doit d'être classe, au moins tant qu'il est sobre- objectification intense de Klem dans des vêtements sexy... Ils finissent plus ou moins prêts et Val arborant un sourire stupide sur le visage lorsqu'ils transplanent finalement au Hobgobelin avec un peu de retard.

Le bar essaie de faire un peu dans le moderne, de se détacher de l'image poussiéreuse et conservatrice du monde sorcier. Ce qui fait que c'est surtout les nés-moldus et demi-sangs, ou tout du moins les jeunes, qui le fréquentent. L'endroit, est, du coup, plutôt agréable, et se spécialise dans les cocktails colorés et légèrement enchantés. Valery laisse diplomatiquement Klemens chercher Roy dans la salle, se procurant en boissons pour tout le monde avant de les rejoindre, distribuant des bières.

- Chose promise... Yo Roy, ça va ?

Et se perche à côté d'eux en s'apprêtant, il espère, à passer une soirée tranquille qui leur rappelera le bon vieux temps où les prises de tête n'étaient pas légion.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Roy ne boudait pas. Roy n’évitait pas ses amis depuis dix jours, il n’avait juste pas le temps, avec son travail. D’ailleurs il ne cherchait pas à noyer quoi que ce soit en s’occupant l’esprit autant qu’il le pouvait. Il ne faisait pas non plus preuve d’une humeur exagérément exécrable avec quiconque avait la malchance de se trouver sur son chemin deux secondes de trop, c’était faux.

Et c’était fou comme la lutte mentale avec sa propre mauvaise foi pouvait s’avérer fatiguante. Roy était lassé de se répéter des excuses pour se reconstituer une dignité, depuis qu’il s’était fait lamentablement larguer par Juliana. A ce propos, Monsieur Mauvaise Foi tenait à apporter la nuance que c’était lui qui l’avait larguée, et non l’inverse, considérant que les faits pouvaient bien le démentir, puisque toute la subtilité se trouvait dans le timing. Il n’aurait pas tardé à le faire lui-même dans tous les cas, il n’y avait aucun doute là-dessus, donc pourquoi chipoter ? Roy Calder ne se faisait pas larguer par une femme, comme un vulgaire poids en trop par-dessus la montgolfière. Non, c'était lui qui les congédiait, lorsqu’il avait terminé avec. Le scénario était en tout cas prévu ainsi.

Le constat n’avait rien d’affolant, au fond. Qu’était-ce donc, une blessure à sa fierté, une énième ? Il avait connu pire, même très récemment. Il s’était bien fait transformer en crapaud par une gamine encore sur les bancs de l’université –chut, il ne fallait pas trop rappeler cette histoire douleureuse-, il s’était bien senti stupide d’avoir couché avec une de ses clientes, Kelsey Lorgan pour ne pas la citer, sans savoir qu’elle avait en vérité l’âge de faire la première fois de son plus petit frère. Se faire piétiner l’ego par des femmes, il était habitué, il pouvait bien surmonter une minable rupture.

Se raisonner était malheureusement une tactique peu efficace sur le trafiquant, qui ne parvenait pas à endiguer sa colère et sa déception. Peu satisfait de n’en vouloir qu’à son ex-petite amie, il en voulait au monde entier. Et plus encore, il était furieux contre lui-même, pour avoir cru que sa relation avec Juliana était différente. Comment pouvait-elle l’être ? Les femmes étaient toutes les mêmes, et Roy Calder ne changeait pas. Il pensait qu’il pouvait avoir Juliana, tout en gardant son petit confort personnel, ses petites habitudes, rebuté qu’il était à l’idée de faire le moindre sacrifice, comme s’il pouvait avoir le beurre, l’argent du beurre, et la jolie crémière avec. Il s’était laissé prendre à son propre jeu, en somme.

La morale voudrait que son histoire avortée avec Juliana soit une leçon pour son comportement plus que désinvolte envers les femmes. Pour le moment, Roy pensait surtout que les étoiles du mois d’avril lui en voulaient. Il ne faudrait surtout pas l’incriminer, allons.

Il ne savait pas trop ce qui lui avait pris d’accepter une sortie avec Klemens et Valery, alors qu’il avait décidé de contrer le mauvais sort en restant placardé chez lui. En recevant le message de Valery, il avait dans l’idée de refuser, mais après une démonstration évidente de son manque de bonne volonté, Roy avait fini par accepter. Plus que les arguments de Valery, la mention de Juliana n’était sans doute pas étrangère à son revirement. Klem et Val ignoraient encore pour leur rupture, mais mince, il n’allait pas laisser une histoire avec une femme gâcher une soirée possiblement agréable avec des amis, qui commençaient d’ailleurs à lui manquer. Un peu. Roy se drapa donc de toute sa dignité en arrivant au Hobgobelin, le visage d’une implacable froideur, comme si rien dans sa vie actuelle ne l’ébranlait.

Il était un homme ponctuel, contrairement à ce que l’on pouvait penser au premier abord. Il n’était toutefois pas maniaque à ce sujet-là et savait faire preuve de souplesse envers ceux qui étaient moins ponctuels que lui. Cinq ou dix minutes de retard passaient encore, Roy ne le reprochait pas, en temps normal. Sauf quand il n’était pas disposé à faire preuve de bonté envers celui qu’il attendait. Allez savoir pourquoi, ce soir-là, voir ses deux amis arriver tranquillement sept minutes après l’heure convenue l’agaça prodigieusement. Que Valery distribue gratuitement les bières n’y changea pas grand-chose.

Il détailla trois secondes leur allure. Klemens, il le voyait plus ou moins souvent, puisqu’il lui donnait du travail. Sa dernière rencontre avec Valery en revanche, remontait au jour maudit du deux avril, dont il ne souhaitait pas spécialement se souvenir. Il n’empêchait que c’était la première fois qu’il les voyait ensemble, depuis qu’ils s’étaient mis en couple. Roy sentit une bouffée d’amertume l’envahir en les voyant arriver, un truc un peu trop acide pour que ce ne soit pas de l’envie. C’était énervant comme tout le monde semblait rayonner de bonheur quand sa vie à lui n’était que succession d’échecs ou de coups de malchance.

« Vous êtes en retard. » maugréa t-il, faisant fi de la question du danseur. Il allait très bien, c’était même écrit sur sa figure. « C’est la moindre des politesses d’arriver à l’heure quand on invite quelqu’un, hein. »

Signifiant clairement par cette attitude qu’il boudait encore, finalement.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Cela faisait longtemps qu'ils n'étaient pas sorti. Depuis le début de leur couple en fait. Klem était sorti seul mais il y avait un moment qu'il ne l'avait pas fait avec Valery. Il a d'ailleurs accueilli l'initiative d'inviter Roy à se joindre à ex avec beaucoup de joie. Il n'a pas vraiment revu son ami depuis qu'ils se sont fait leurs étranges confidences sur l'amitié et tout ça. Il n'en a pas parlé à son concubin, il trouve que ce n'est pas la peine de lui en parler. Lui aussi a dit des choses à Roy et cela restera entre eux. Ce sont les choses normales qui se passent entre amis. Il est donc plutôt très enthousiaste à l'idée de la soirée qui se prépare. Il ne pense à rien en particulier sauf au fait que ce sera une petite soirée comme au bon vieux temps, rien que tout les trois.

Néanmoins avant de partir, il se laisse chouchouter par Valery et ils finissent par arriver légèrement en retard. Klem ne s'en fait pas trop, Roy a l'habitude qu'ils n'arrivent pas à l'heure pourtant, il n'est pas tellement préparé à l'accueil un peu froid qu'il leur réserve. Surtout que Valery a apporté les consommations, ce qui a souvent le don de faire se détendre leur ami. Klem pose son regard perplexe sur Roy et s'installe sur une chaise face à lui.

"Hey relax Roy. Nous aussi on est content de te voir."

Il esquisse un sourire amusé mais il a bien remarqué que quelque chose ne va pas. Il n'a pas répondu à Val lorsque ce dernier lui a demandé comment il allait et son air renfrogné ressemble à sa tête des mauvais jours. Il pousse un léger soupir et plonge ses lèvres dans sa bière. Il a commencé petit, il aurait pu ramener la bouteille de vodka directement, le danseur sait pertinemment qu'ils ne s'arrêteront pas à la bière.

"Alors dis moi tout. Qu'est-ce qui t'arrive ? Pourquoi tu tires cette tronche ? Juliana t'as largué ou quoi ?"

Il ne se doute pas à quel point, il touche juste avec sa remarque. Il pense que l'air ronchon de son ami est dû à une contrariété passagère, rien de bien grave en somme. Il fixe intensément le trafiquant et attend sa réponse. Il ne le laissera pas faire cette tête toute la soirée sans raison de toute façon.


Klemens Dabrosky
InvitéInvité


Val s'est demandé si l'ambiance allait être explosive entre Roy et lui. Après tout il n'a pas exactement été mis au courant du pourquoi du comment du baiser entre Klem et lui et n'a pas eu le sous-titre "non je te fais pas la gueule parce que tu me dragues, non tu me dégoutes pas, regarde". Du coup il lui semble que c'est un motif très valide pour que Roy agisse hostilement envers lui. Il ne pense pas tout de suite que quelque chose d'autre ai pu lui arriver - après tout, attaquer quelqu'un, un pote, sur son heure d'arrivée est généralement parce qu'on a quelque chose à lui reprocher. C'est bas, et personnel. Donc il lui en veut encore pour cette histoire. Et Val n'apprécie pas du tout que ce soit là la nature des premiers mots qu'ils échangent. Du coin de l'oeil il voit son amant prendre la rebuffade bien plus à la légère que lui. Très bien, qu'il fasse - lui n'a pas la patience. Il s'est déjà fait violence pour faire le premier pas et l'inviter. Il a même bien voulu que Juliana l'accompagne, et il n'a pas revu la jeune femme depuis ce malencontreux anniversaire. Pas de Juliana dans les parages, néanmoins. Soit.
Il regarde sa montre, histoire de vérifier, tout de même. dix minutes. Il exagère.

- Hého ça va oui. Depuis quand y'a une contrainte horaire quand on boit entre potes ? Descend de ton piédestal, Roy, t'pas la reine.

Il lui passe néanmoins une bière, pressentant qu'il va falloir fournir plus fort très vite si cela ne doit pas tourner en pugilat. Il regrette presque instantanément ce qu'il vient de lui dire. Il devait faire preuve d'un peu de bonne volonté pour compenser celle du trafiquant aux abonnés absents, mais il n'y est pas arrivé, son attitude l'agace trop. Pressentant que cette soirée va être bien moins relaxante et beaucoup plus tendue qu'il ne l'aurait souhaité, il s'apprête déjà à se renfrogner dans sa boisson et éventuellement se rapprocher un peu de Klemens. Généralement il essaie de ne pas trop être expansif en la présence de Roy, par simple civilité. Mais Klemens n'est plus son pote/amant/squatter de canapé et son attitude quotidienne vis à vis de lui a changée. Avant il n'aurait que rarement eu envie de l'embrasser en public - déjà parce que peut-être qu'ils sont dans un bar pour repartir chacun avec quelqu'un de différent et s'embrasser à pleine bouche n'est pas la meilleure façon de se rendre disponible et attractif pour les inconnu(e)s. Mais c'est différent maintenant. Et il n'a pas envie de faire comme si. Alors il se penche entre deux phrases de Klem pour déposer une ligne de petits bisous dans son cou. Cela lui permet de réfléchir. Il espère sincèrement que Roy ne s'est pas fait larguer comme le suggère Klem. Ce serait une bonne façon de ruiner la soirée définitivement, que de mettre les pieds dans le plat ainsi.
Le regard que balance Roy au loup garou achève d'assurer que oui, ça va être définitivement une soirée de merde. Val soupire.

- Roy. Euh. Bon, j'suis désolé, mec. Ca s'est passé y'a longtemps ?

Valery ne sait pas tout ce qui se passe dans la vie de Roy, mais du peu qu'il en a eu vent, il trouve déjà qu'il accumule les poisses avec beaucoup de consciencieux.

Et encore, il n'est toujours pas au courant pour Irina et lui. ... Val a presque honte, à cet instant.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Mois d'avril pourri [Klemens et Roy]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vote] Pokémon du Mois d'Avril 2016
» [Vote] LP du Mois d'Avril 2016
» Admin/Modo du Mois d'Avril
» Lieu du mois d'Avril : Le conte de l'ours en peluche et des nobles lépreux.
» Code Pokédolls du mois d'avril : Lugia et Ho-Oh !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-