AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Contexte général

NarrateurNarrateuravatar
Messages : 269

Voir le profil de l'utilisateur
Contexte
Pour savoir où l'on met les pieds

Royaume-Uni, 2009
Onze ans se sont écoulés depuis la chute de Lord Voldemort, onze ans durant lesquels le pays s'est reconstruit, a évolué et a changé. Les deux Ministres successifs, Kingsley Shacklebolt et Alan Fiennes, ont veillé à éradiquer les vieux préjugés et à ouvrir les esprits. Tout semblait annoncer un futur radieux et pacifique mais pourtant, l’agitation est revenue. Scandales sanitaires, sociaux et terrorisme pro-moldu ont déstabilisé le gouvernement. L'ombre de la guerre semble à nouveau planer sur l'Angleterre...

A l'été 2008, le peuple s'agite, les mouvements de révolte se multiplient et le peuple réclame la tête d'Alan Fiennes, le Ministre grièvement blessé lors d'une émeute savamment orchestrée par certains de ses propres Directeurs de Département. La population excédée s'apprête à élire Leopold Marchebank, l'actuel Ministre par intérim, le jugeant apte à mener enfin la politique apaisée et sensée dont le pays a cruellement besoin pour retrouver son unité, mais ce serait bien mal le connaître... A côté de politiques modernes et bénéfiques, les mesures drastiques prises pour ramener le calme dans le pays s’éternisent, car Monsieur Marchebank est un homme de pouvoir et ne daignera pas lâcher les prérogatives auxquelles l’État d’Urgence lui ont donné droit. Oui, des heures sombres approchent, des complots s'ourdissent, des camps se forment et tout semble indiquer que l'Angleterre sorcière s'apprête à sombrer dans la dictature... Et qui dit dictature, dit résistance, car les sorciers n'entendent pas se laisser faire si facilement...


L'Angleterre oppressée

Mais comment en est-on arrivé là ?

Le MIM avait de nobles ambitions en arrivant au pouvoir et a consacré toute son énergie à tourner le monde magique vers les moldus, peut-être un peu trop d'ailleurs... Alan Fiennes et son équipe ont enchainé les bavures tandis que la population magique subissait coup sur coup les ravages de la Consumeuse et le scandale sanitaire de Chaudrillon qui a touché chaque frange de la population avant de se finir par une sanglante pleine lune en Février. Et il faut également pointer du doigt les clivages de plus en plus forts dans la société ainsi que les attaques régulières des inarrêtables Mardoliens... Rien n'allait plus au Royaume-Uni et la voie était toute tracée pour celui qui incarnait alors le salut du pays. Malheureusement, ce n'est pas le salut que Leopold Marchebank apporta avec lui...

Pour avoir plus de détails sur le déroulement de cette année compliquée pour les sorciers, rendez-vous dans les archives !

Et maintenant ?

Maintenant, le pouvoir s'organise et la résistance aussi. A la tête du Ministère, la dictature s'installe depuis que le Ministre Marchebank s'est vu conférer à l'automne 2008 les pleins pouvoirs par le Magenmagot, afin d'apaiser les troubles révolutionnaires qui agitent l'ensemble du pays. Homme aux idées modernes mais avide de puissance, Marchebank préfèrera faire fi de ses convictions au profit d'une quête infinie du pouvoir. Un ensemble de mesures est immédiatement pris, allant ainsi à l'encontre des belles promesses du FREE, le parti qu'il a lui-même fondé, pour rétablir l'ordre public. On peut citer ainsi la restriction du droit de réunion, de la liberté d'expression ou encore le rétablissement de la peine de mort...

Le Front de Rassemblement pour l’Équité et l’Égalité (FREE), parti fondé en juin 2008 par Marchebank, est rapidement monté en popularité et a permis à son fondateur de gagner les élections. Le FREE a obtenu de nombreux soutiens parmi les anciens membres du parti de Fiennes ainsi que dans l'opposition, en dénonçant les erreurs de ce dernier et en prônant des idées modernes, portant un projet de société à la fois novateur et démagogue. Le mot d'ordre est celui de l'égalité pour tous, quel que soit le sexe, l'origine sociale ou le degré de pureté du sang. La mesure phare du FREE est la promotion du droit des créatures magiques qui, lorsqu'elles sont considérées comme intelligentes, se voient conférer le droit de porter une baguette si elles en font la demande. Ce parti se radicalise parallèlement au régime, perdant ainsi toute une frange de ses soutiens.

Confrontée à la persistance des troubles et émeutes, la dictature met rapidement en place une milice composée d'Aurors et de membres de la police magique chargés d'opérer des arrestations, des contrôles d'identité et de limiter les déplacements, mais également d'Oubliators afin d'assurer le silence des témoins et de contribuer aux interrogatoires, ou encore d'agents issus d'autres Départements tel que celui des Créatures Magiques. Cette milice est placée sous la responsabilité de Jacob Dalhiatus, Directeur du Département des Accidents et Catastrophes Magiques et acolyte de Marchebank. C'est néanmoins une ancienne Oubliator, Danielle Coleman, qui en assure la direction effective sur le terrain.

La milice et les membres éminents de la Dictature sont enfin amenés à collaborer très officieusement avec une organisation criminelle dirigée par le trafiquant Roy Calder et localisée sur la ville de Bristol.

Alors que Londres a rapidement sombré sous le contrôle de la dictature, Bristol, quant à elle, devient l'épicentre du conflit et se trouve prise en otage par des partis antagonistes : des mouvements de résistance y sont particulièrement présents, ainsi que des malfrats, trafiquants et autres malfaiteurs qui gangrènent les lieux. Des mesures drastiques sont prises par le pouvoir en place qui décide de boucler la ville en restreignant les déplacements au maximum.

La Résistance, quant à elle, s'organise notamment autour de la Salamandre, organisation secrète dirigée par la Directrice du Département des Mystères, Chloé Hellsoft, et la puissante Clarissa Nimbus de Pompadour.

D'autres organisations, comme l'OFFRE, association féministe de Bristol et menée par Alexandra Fitz, gagne quant à elle en popularité et soutient dans un premier temps, saluant les progrès réalisés concernant la condition féminine. Pourtant, les dérives du régime pourraient bien finir par la détourner du FREE...

Au-delà de Bristol, des mouvements de résistance et de répression apparaissent un peu partout dans le pays, à différents niveaux. Parmi les plus notables figurent la Cité Nimbus de Shieffield, où vivent les ouvriers de la célèbre entreprise Nimbus qui fabrique les balais. Suite à un scandale sanitaire de grande ampleur, le dictateur décide de nationaliser Nimbus et d'investir massivement dans la ville pour la développer, que ce soit au niveau de ses commerces, de ses logements sociaux, de ses infrastructures. Les habitants de Nimbus, ouvriers éprouvés par le sort et acteurs de la révolution, ne voient cependant pas d'un très bon œil la mise en place de cette "vitrine" du régime...

Quant à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie n'est décidément jamais épargnée par les conflits qui agitent le monde magique. La nouvelle directrice Daisy Mason, ancienne professeur d'étude des moldus, s'est vue imposer un directeur adjoint par le Ministère en la personne d'Adonis Greengrass, ancien homme de main de Marchebank et sorcier très peu recommandable. Greengrass sera donc les yeux et les oreilles de la dictature au sein de l'école et pourra, non sans rappeler une certaine Ombrage, réformer l'éducation comme il le juge utile... Nulle doute que la dictature et la révolution sont donc prêtes à s'inviter au sein de Poudlard comme dans le reste de l'Angleterre.

La guerre civile guetterait-elle le pays ?

Pour le savoir, il va falloir vous inscrire...


Précisions sur le contexte :

-Pour avoir plus d'informations sur les différents camps en présence, allez lire le Paysage idéologique. Pour en savoir plus sur l'univers et notamment les différents lieux, n'hésitez pas à fouiller dans les topics de l'Encyclopédie.

-Pour finir, n'hésitez pas à poser vos questions sur le contexte dans la section appropriée (ouverte aux invités) et à regarder la liste des postes vacants !

NarrateurNarrateuravatar
Messages : 269

Voir le profil de l'utilisateur
Comment en est-on arrivé là ?
Années 2007 et 2008

Du MIM au FREE, la montée au pouvoir de Leopold Marchebank
Sans doute pourrait-on blâmer le Ministre Fiennes lui-même, homme charismatique et ambitieux qui incarnait voilà deux ans la modernité, avec son Mouvement pour l'Intégration aux Moldus (MIM). Ouverture d'une Université magique en terres moldues, cours d’Étude des moldus obligatoires, création d'un Département pour l'Ouverture aux Moldus... Fiennes a mis en œuvre un programme très fourni et a investi toutes les forces du Ministère dans cette cause. L'ouverture aux moldus est un noble objectif à l'issue de la guerre des Ténèbres, certes, mais un objectif qui a fini par engloutir tout le reste. Moins de deux ans après son élection, les reproches pleuvent sur le gouvernement, accusé de se jeter dans les mauvaises batailles et de se montrer trop laxiste, incapable de résoudre les vrais problèmes...

Car les difficultés ne manquent pas : les scandales se succèdent, à commencer par la terrible épidémie de la Consumeuse, qui décime depuis des années les rangs des ouvriers de la Cité Nimbus. L'entreprise Nimbus, fabriquant les balais bien connus, est aujourd'hui accusée d'avoir délibérément utilisé des potions dangereuses dans la confection de ses balais, à l'origine de la Consumeuse. Hélas, un scandale en cache un autre... L'affaire ayant enfin éclaté au grand jour, les apothicaires se tournent vers l'entreprise concurrente Chaudrillon pour se fournir, entreprise qui se trouve très vite dépassée par les demandes et utilise à son tour un ingrédient secret destiné à accélérer la production de façon drastique. Cet ingrédient provoque une série d'effets secondaires imprévus dans toutes sortes de potions et les accidents se multiplient. Des femmes sous potion de contraception tombent enceintes, des loups-garous buvant la potion Tue-loup se transforment en bêtes meurtrières à la pleine lune... Autant d'évènements qui éprouvent un peu plus le moral et la patience d'une population excédée par les libertés et privilèges dont bénéficient les puissants hommes d'affaires et la haute-société, aux mœurs encore très traditionnelles. Nul doute que les procès des dirigeants de ces entreprises, prévus pour l'été, seront suivis avec la plus grande attention...

Nul doute aussi dans le fait que la popularité du Ministre Fiennes a également souffert de son incapacité à mettre un terme aux actions terroristes du groupe des Mardoliens. En effet, ces extrémistes menés par Alcyd Mardol et venus tout droit des États-Unis, multiplient les actions en Angleterre depuis deux ans afin de détruire le Secret Magique. Aucune avancée n'a été faite sur le dossier depuis l'arrestation fracassante de la célèbre Mardolienne, Ana Sorden, en juin 2007, ce qui fait pleuvoir les critiques sur le Bureau des Aurors. Et comment oublier le Vengeur Masqué, ce tueur en série décidé à éradiquer la population des Sang-purs, que les Aurors ne sont parvenus à identifier qu'à sa mort ? Autant de signes de l'incompétence du Directeur de la Justice Magique, Richard Dalnox...

Au printemps 2008, le peuple gronde, tant et si bien qu'une étincelle savamment allumée par deux Directeurs de Département, Jacob Dalhiatus et Leopold Marchebank, suffit à mettre le feu aux poudres. Un discours du Ministre Fiennes sur le Chemin de Traverse, investi par des ouvriers de la cité Nimbus, tourne à l'émeute et les débordements sont tels que l'on parle d'un Bloody Sunday, en référence à l'évènement moldu de sinistre mémoire. Fiennes est à l'article de la mort et Dalnox poussé à la démission, laissant le champ libre au numéro trois du gouvernement pour prendre sa place.

C'est ainsi que Leopold Marchebank s'empare du pouvoir en juin 2008, pour ne plus jamais le lâcher. Marchebank monte son propre parti, le FREE, suivi par son collègue Dalhiatus qui dirige les Oubliators. Grâce à un discours énergique et un programme moderne, Marchebank se forge une image auprès de la population. Sa popularité est fortement confortée lorsqu'il parvient à faire tomber Alcyd Mardol en personne. Mettre fin à la menace Mardolienne, en apparence tout du moins, lui permet de remporter largement les élections anticipées de septembre.

L'élection du FREE ne suffit cependant à apaiser une population encore marquée par l'année éprouvante qu'elle a subi et à faire oublier la déception du MIM, parti dont Marchebank est lui-même issu. Les troubles et émeutes se poursuivent donc, tant et si bien que Marchebank se fait confier les pleins pouvoirs par le Magenmagot à l'automne 2008, pouvoirs dont il n'entend pas se laisser déposséder de sitôt.

Pour en savoir plus :

Nous avons commencé notre intrigue en septembre 2006. Pour savoir ce qui s'est passé durant les années 2006 à 2008, nous vous avons fait des résumés des années précédentes :

Année 2005-2006 : centrée sur Poudlard, avec une attaque lors de la commémoration du 2 mai et l'élection d'Alan Fiennes
Année 2006-2007 : marquée par la course à la direction de Poudlard entre Ana Sorden, mardolienne déterminée à briser le secret magique, et Margot Adamson, prof de potions
Année 2007-2008 : L'intrigue se déplace dans le monde extérieur avec les attaques des mardoliens et les scandales de la Consumeuse et de Chaudrillon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Contexte général

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Administration :: Panneau d'affichage, :: Contexte,-