AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Vacances en famille [Nora/Kathrina/Ahren]

Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1908

Voir le profil de l'utilisateur
19 Juillet 2007

La petite maison en pierre était posée au milieu du paysage, seule au milieu de la campagne anglaise. Tâche blanche à peine visible parmi les grandes étendues d'herbe verte. Les collines s'étendaient à perte de vue, de tous les côtés, et rien ne semblait pouvoir troubler la quiétude des lieux. La maison des Weaver était perdue au milieu de nul part, presque hors du temps, mais Nora avait toujours aimé vivre ici. Dans une famille de sorciers être éloigné de tout n'était pas un problème mais donnait quand même l'impression d'être seuls au monde. Ce n'était pas désagréable. Enfant, Nora avait toujours pensé que même si une guerre éclatait, même si la fin du monde arrivait, si le pays entier était ravagé, sa maison continuerait de se tenir paisiblement entre deux collines couvertes de pâquerettes. Désormais âgée de dix-sept ans, elle savait bien que ce n'était pas le cas et que l'impression de sécurité procurée par la solitude n'était, justement, qu'une impression. Mais elle continuait de se sentir protégée entre les murs de cette bâtisse qui l'avait vu grandir. C'était comme si rien ne pouvait l'atteindre dans ce petit havre de paix.

Havre de paix qui avait été bien bouleversé ces dernières semaines. Quelques jours avant de quitter Poudlard, la jeune fille avait reçu deux lettres de ses parents. La première pour lui dire qu'elle était complètement irresponsable, qu'elle leur avait fait une peur bleue, qu'ils n'auraient jamais pensé qu'elle était du genre à sortir clandestinement de l'école, qu'elle les avait déçu et était donc privée de sortie jusqu'à la fin de ses jours. Une lettre qui ne l'avait pas surprise, après ce triste jour qu'on avait horriblement baptisé le "Bloody Sunday".

La seconde lettre, en revanche, s'était révélée beaucoup plus surprenante. Kathrina et Ahren Keller, qui étaient visiblement ses cousins, venaient vivre avec eux cet été. Amely, elle, partait vivre avec Paul. En trois lignes de l'écriture fine de sa mère, elle avait gagné deux cousins qu'elle ne connaissait pas, et perdu sa grande sœur. Elle avait à peine eut le temps de se faire à l'idée qu'elle se retrouvait sur le quai de la voix 93/4 avec les jumeaux Keller, attendant ses parents. Les premiers échanges avaient été polis, un peu distants, et maladroits mais Juliet Weaver avait su détendre tout le monde avec de chaleureuses étreintes et un plat de cookies.

Nora n'était proche ni d'Ahren, ni de Kathrina, et avait eu un peu de mal à se faire à la situation mais avait décidé de prendre les choses du bon côté et d'apprendre à connaitre les jumeaux. Il avait été décidé que Kathrina dormirait dans la chambre de Nora, tandis qu'Ahren prendrait l'ancienne chambre d'Amely. Les deux filles s'étaient rapidement entendues et il n'avait pas fallu trois jours à Nora pour décider que Kath était la petite sœur qu'elle avait toujours rêvée d’avoir. Les choses étaient un peu plus compliquées avec Ahren. La jeune femme avait beau tout faire pour essayer de lui être agréable, il la rejetait, préférant passer ses journées seul. Elle ne demandait qu'à le connaitre davantage et à passer un peu de temps en sa compagnie, mais elle avait presque l'impression qu'il la détestait, sans qu'elle ne sache pourquoi.

Les journées se succédaient et se ressemblaient. Ses parents travaillaient, comme tous les étés, et les trois adolescents restaient seuls à la maison. Nora dormait d'un sommeil encore agité par ses cauchemars du Bloody Sunday, se levait souvent tôt, et passait ses journées à tenter de s'occuper les mains et l'esprit. Elle qui avait toujours été optimiste et positive se retrouvait trop souvent à broyer du noir quand elle s'ennuyait. Elle essayait donc d'être constamment occupée, entrainant souvent Kathrina avec elle.

Nora était justement occupée à finir de tresser les longs cheveux de Kathrina en attendant que la tarte aux pommes qu'elles avaient fait un peu plus tôt ne termine de cuire.

- Tu as de la chance d'avoir les cheveux si épais ! Elle rit et attacha la coiffure avec un élastique. Ta tresse est deux fois plus large que la mienne !

Les températures ne cessaient de grimper depuis quelques jours et survivre avec les cheveux détachés relevait désormais de l'impossible. Mais il était déjà quinze heures et le soleil commençait à devenir un peu moins agressif, ils pourraient bientôt sortir sans risquer de brûler. Nora et les jumeaux n'avaient pas vraiment d'airs de famille, si ce n'était leurs yeux clairs, mais ils avaient tous les trois une peau si pâle qu'elle ne supportait pas vraiment ce soleil de Juillet. Nora avait déjà deux jolis coups de soleil sur les pommettes, souvenir du mariage de Samaël et Théo qui avait eu lieu quelques jours auparavant.

Le four sonna la fin de la cuisson et Nora s'en approcha pour vérifier l'état de la tarte. Une douce odeur de pâtisserie se répandit dans la cuisine alors qu'elle ouvrait la porte du four.

- Ça a l'air parfait ! lança-t-elle avec enthousiasme en faisant léviter le plat jusque sur la table. C'est la recette de Paul, j'espère qu'on ne l'a pas ratée.

Paul et Amely venaient dîner ce soir et Nora et Kathrina avaient accepté de se charger du dessert. Résistant à l'envie de se couper une part de tarte pendant qu'elle était encore chaude, Nora jeta un coup d’œil à l'extérieur où les zones d'ombres commençaient à se faire plus nombreuses.

- Ça te dit d'aller voler un peu ? proposa Nora en adressant un sourire à sa nouvelle cousine.

Elle avait commencé à lui apprendre à voler quelques jours plus tôt, et avait rapidement remarqué que, même sur un balais, Kathrina conservait une grâce toute en légèreté et en délicatesse. Leurs deux styles de vol se ressemblaient assez, ce qui rendait l'apprentissage facile.

- On va chercher Ahren ? suggéra-t-elle avant de s'élancer vers les escaliers.

"Essayer de faire sortir Ahren de sa chambre" aurait été plus exact. Il était fort probable que le jeune homme refuse de se joindre à elles, comme il avait refusé de les aider à faire la tarte aux pommes, comme il refusait tout ce qu'elles proposaient, en fait. Mais Nora n'était pas à Poufsouffle pour rien, et elle était décidée à lui prouver qu'ils pouvaient passer de bons moments tous les trois. Elle frappa à la porte et attendit la réponse de l'adolescent pour entrer.

- On va voler un peu dans le jardin, tu viens avec nous ? proposa-t-elle avec un sourire. Il fait bon, et on a plein d'espace, personne ne peut nous voir !

Un des avantages à vivre au milieu de nul part était que ses parents n'avaient eu qu'à jeter quelques sortilèges de protection basiques pour que Nora et Amely puissent s'entrainer au Quidditch partout autour de la maison sans risquer de mettre en péril le secret magique. Nora regrettait parfois cette époque où elle observait sa sœur s'entrainer, des étoiles dans les yeux, ravie de jouer successivement le rôle d'adversaire, de vif d'or, et de ramasseuse de balles. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait plus joué avec Amely mais elle avait désormais deux cousins avec qui s'entrainer. Enfin, "deux" c'était peut-être crier victoire un peu trop vite.



Kathrina KellerQuatrième annéeavatar
Messages : 146

Voir le profil de l'utilisateur
C’était étonnant. Etonnant comme elle s’était retrouvée à habiter chez des personnes qu’elle ne connaissait pas, plus étonnant encore de voir comme elle s’y était vite habituée. Kathrina avait trouvé chez la famille Weaver ce qu’elle n’osait même pas espérer, quelques mois plus tôt, quand elle et son frère discutaient encore de leur avenir avec leurs directeurs de maison, sur un ton très grave. Elle avait trouvé des personnes chaleureuses, prêtes à s’occuper d’eux sans rien attendre en retour, sans même oser la moindre question indiscrète, alors qu’ils avaient tous les droits de s’en poser. De toute évidence, les Weaver avaient à cœur de ne pas les brusquer, et les faire se sentir bien accueillis. Kathrina ne pouvait qu’être reconnaissante. Elle qui s’était imaginé un été où elle sombrerait davantage, loin du cocon protecteur de Poudlard, du soutien et de la présence de ses amis, elle avait eu l’agréable surprise d’être démentie.

C’était tout de même aberrant de se dire qu’elle avait passé deux ans avec Nora dans sa Salle Commune, sans savoir qu’elles étaient de la même famille. Kathrina n’avait pas le souvenir de lui avoir déjà parlé à Poudlard. Se trouver du jour au lendemain à vivre dans sa maison, aussi charmante soit-elle, était une situation très déstabilisante. Il y avait eu quelques maladresses, évidemment. Kathrina s’était montrée très timide les premiers jours, à mesurer le moindre de ses gestes et paroles, par crainte de déranger. Mr et Mrs Weaver étaient des parents adorables, mais ils n’en restaient pas moins d’intimidants adultes à ses yeux, qu’elle ne voyait que le soir, quand ils rentraient du Ministère. Naturellement, elle s’était tournée vers la seule personne toujours présente, avec qui elle avait déjà quelque chose en commun, en plus de la chambre qu’elles partageaient.

Les deux Poufsouffle s’étaient vite trouvées, et étaient devenues un soutien pour l’une comme pour l’autre. Si Nora essayait de chasser ses idées noires en s’occupant le plus possible avec Kathrina, la réciproque était vraie aussi. S’occuper était encore la meilleure solution pour s’empêcher de réfléchir. Kathrina savait que lorsqu’elle se mettait à réfléchir, mille questions et souvenirs lui revenaient, sur son grand frère, sur ses vengeances qui lui avaient coûté la vie, et son regard redevenait subitement vide. Plus le temps passait, plus il lui semblait que tout cela n’avait eu aucun sens, et la mort de son frère ne lui paraissait que plus injuste. Mais elle s’était promis d’essayer de sortir la tête de l’eau. Les lettres régulières qu’elle recevait de ses amis, la gentillesse des Weaver, l’optimisme de Nora lui donnaient envie de le faire.

Alors elle passait des journées entières à papoter avec Nora, à rire avec Nora, à faire des parties enjouées de Bataille Explosive avec Nora, elle avait même appris à cuisiner et à voler avec Nora. « Avec Nora » était son nouveau credo, Kathrina s’accrochait littéralement à sa nouvelle cousine, comme si elle était sa seule bouée dans cette situation déroutante à laquelle elle devait s’adapter. Avec elle, elle découvrait toutes ces petites choses simples, ces « trucs de filles », qui devaient paraître naturels à Nora qui avait déjà une grande sœur. Pour Kathrina, qui avait toujours vécu entourée de frères, c’était nouveau de partager avec quelqu’un son petit monde féminin. Nouveau et incroyablement agréable. Elle ne s’était jamais fait la réflexion qu’avoir une sœur était ce qu’il lui manquait, tant Ulrich avait accaparé son attention. Ce n’était pas si mal, c’était un peu comme avoir une meilleure amie tout le temps, à la maison… Le compliment que lui fit Nora, en terminant sa tresse, la fit rosir de plaisir.

« Je préfèrerais avoir des cheveux blonds comme les tiens. » avoua t-elle, avec un sourire sincère.

Parce que cette couleur allait si bien à une fille radieuse comme Nora, parce que Kathrina la regardait avec l’envie d’une petite fille face à celle à qui elle aimerait ressembler, quand elle serait « grande ». Susan avait longtemps été ce modèle, mais Susan n’avait jamais été qu’une image abstraite, idéalisée par les mots de son frère, désespérément froide, dans la tête de la jeune Poufsouffle… Nora incarnait un idéal bien plus réel et vivant, et en cela, plus attrayant, d’une certaine manière.

L’odeur de la pâtisserie qu’elle retirait du four séduisit tout autant les narines de Kathrina, qui se leva à sa suite. Elle n’avait jamais touché aux fourneaux ailleurs que chez les Weaver, leur elfe avait toujours cuisiné chez eux. Elle ne se débrouillait pas si mal, pour le moment !

« Si c’est raté, je me retrancherai derrière mon étiquette d’apprentie cuisinière ! » répondit t-elle en riant, pour la taquiner.

La proposition que lui fit Nora sur la suite de leur après-midi la fit hocher la tête d’approbation. Le vol n’était pas la matière où elle était la plus douée, Kathrina se sentait bien plus à l’aise dans les gradins, à admirer Gillian ou Andrew faire preuve de toute leur adresse, plutôt qu’à jouer elle-même aux kamikaze… Mais comme pour tout, en bonne Poufsouffle, Kat était convaincu qu’il n’y avait là qu’un apprentissage à faire, et cela tombait bien, Nora était plutôt bon professeur.

« Pourquoi pas ! répondit-elle, lorsqu’elle proposa d’inviter Ahren. Ca devrait lui plaire, le Quidditch, plus que de faire des gâteaux, déjà. »

Une façon de dire que s’il n’acceptait pas de les rejoindre pour du Quidditch, Nora pouvait tirer une croix sur l’idée de l’entraîner pour quoique ce soit d’autre… Kathrina n’en disait rien, mais Ahren l’inquiétait. Pour n’y être toujours pas parvenue, elle savait mieux que personne qu’il était quelqu’un de difficile à apprivoiser. Mais elle avait pensé qu’avoir un foyer pour l’été, meilleur que tout ce qu’ils auraient pu espérer, l’aurait rendu plus souriant, ou au moins, reconnaissant. Mais non, il agissait exactement comme la politesse n’aurait pas voulu qu’il agisse, en repoussant ses hôtes, dans un grand manque de bonne volonté. C’était à se demander ce qu’il voulait ! Parfois, Kath devait se faire violence pour ne pas le sermonner, consciente que leurs relations étaient assez tendues sans qu’elle ne se risque à déterrer la hache de guerre. Après tout, si Ahren voulait se montrer ingrat avec le monde entier, grand bien lui en fasse, il ne viendrait pas se plaindre de se retrouver seul, ensuite…

Kathrina n’était pas aussi optimiste que Nora en pénétrant dans la chambre où son jumeau devait se livrer à l'une de ses activités de solitaire. Elle la laissa parler la première. Elle en voulait encore à Ahren pour son comportement avec les Weaver, mais s’efforça de ne pas trop le laisser transparaître quand elle renchérit avec un léger sourire :

« Tu devrais en profiter, tu as la chance de pouvoir affronter une autre attrapeuse, en dehors des matchs. »

Elle savait qu’Ahren était quelqu’un de compétitif, c’était peut-être un argument qui allait faire mouche.


Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
La chaleur était étouffante. Mais il n'y avait pas que la chaleur qui l'était en réalité. Toute sa nouvelle famille était étouffante. La mièvrerie et la compassion qu'ils faisaient preuves à l'égard de Kathrina et lui même le mettait mal à l'aise. Il ne savait pas comment réagir à autant de... gentillesse. Il n'aimait pas l'admettre mais au fond, il était heureux d'être tombé sur les Weaver. C'était des gens bien à n'en pas douter. Mais lui, il faisait tâche dans le paysage. Il n'était pas à sa place ici. Kath s'était très vite adaptée mais lui avait beaucoup plus de mal et préférait donc s'isoler et rejeter une à une les propositions de sa nouvelle cousine. Enfin nouvelle n'était pas exactement le mot. Nora avait toujours était sa cousine mais il l'ignorait jusque là. Comme tout le monde d'ailleurs. Personne n'avait fait le rapprochement entre Mr Weaver et la mère des jumeaux. Du moins, jusqu'à ce que Ulrcih meurt.

D'un certain côté, il en voulait encore plus à son frère de les avoir coupé du monde en prenant tout en charge comme il l'avait fait. Si il avait été moins vicieux, ils auraient pu grandir dans cette maison tous ensemble dès le départ. Si ça avait été le cas peut-être que toutes ces choses qui avaient eu lieu n'existeraient pas. Peut-être serait-il moins retissant à accepter ce qu'on lui offrait sur un plateau. Mais il n'y avait aucun mérite à se laisser amadouer de la sorte. Ces gens ne le connaissaient pas, ils ne savaient pas qu'il avait aidé Ulrich et ce serait mal de sa part d'accepter leur gentillesse. Sans compter qu'il n'était vraiment pas à l'aise avec ce genre de bons sentiments. Contrairement à sa jumelle qui avait très vite trouvé sa place et qui passait tout son temps avec Nora. Encore qui lui volait sa sœur. Il avait espéré que cette épreuve les rapprocherait tout en le craignant. Parce que pour lui, tout n'était pas terminé. Il restait Alexander dans sa cellule qui planait comme une ombre sur leur bonheur.

Alors il avait continué à repousser sa jumelle comme il l'avait toujours fait. Pour ne pas qu'elle souffre à cause de lui, pour qu'elle puisse espérer vivre sa vie sans la mauvaise aura qui semblait planer autour des frères Keller. La réalité, c'était qu'il avait peur. Peur de se permettre d'être heureux, de se laisser aller, de se laisser choyer, de rire et de profiter de la vie. Parce qu'à la fin, il avait peur de tout perdre. Il ne voulait pas souffrir plus qu'il ne souffrait déjà, il ne voulait pas partager un petit bout de vie parfaite avec ces gens pour se rendre compte au final que tout cela n'avait été que de la poudre aux yeux. Qu"il avait été bien trop naïf de croire que le bonheur était atteignable pour lui. Alors il s'éloignait, mettant une distance froide entre sa nouvelle famille et lui.

Il passait le plus clair de son temps dans sa nouvelle chambre, beaucoup plus petite que l'ancienne soit dit en passant, avec un livre de la minuscule bibliothèque des Weaver. Le manoir et ses livres lui manquaient. Il poussa un soupir et referma son livre. Il avait déjà bien entamé ses devoirs de vacances et n'avait pas envie de les continuer aujourd'hui. A la place, son regard se perdit dans le jardin qu'il pouvait apercevoir de sa fenêtre. Une envie de voler le prit, il y avait longtemps qu'il n'avait pas senti le vent lui fouetter le visage. Il en était là de ses songeries lorsque des coups furent portés sur sa porte. Il ouvrit son livre à nouveau et fit mine d'être plongé dans son livre. Il avait déjà décliné l'invitation à faire une tarte aux pommes. Il s'attendait à devoir refuser une nouvelle activité purement féminine quand Nora entra timidement dans la chambre après qu'il eut donné l'autorisation d'entrer.

Il redressa la tête et posa son regard froid sur elle, il jeta à peine un regard à Kathrina qui se tenait dans son ombre. C'était vraiment pathétique et inquiétant de voir à quel point sa sœur n'arrivait pas à se débrouiller seule, il fallait toujours qu'elle marche dans l'ombre de quelqu'un. Il aurait vraiment voulu la secouer pour lui dire qu'il fallait qu'elle s'affirme et qu'il n'y aurait pas toujours quelqu'un pour la tirer par la main. Une des autres raisons qui faisait qu'il se montrait aussi froid avec elle. Il ne voulait pas qu'elle s'appuie de trop sur lui parce que de façon complètement irraisonné il avait peur de la décevoir. Ce n'était peut-être pas aussi insensé que cela en y réfléchissant bien.

Il poussa un soupir lorsque Nora lui proposa d'aller voler avec elles. Il avait vu bon nombre de leurs virés dans les airs à travers sa fenêtre. Il ne les espionnait pas du tout, juste qu'il ne pouvait pas ne pas les voir lorsqu'il avait le malheur de laisser son regard d'évader sur la pelouse un peu jauni des Weaver. Il posa son regard bleuté sur sa jumelle lorsqu'elle mit en avant le fait que ce serait une bonne façon de s'entraîner. Il manquait cruellement de pratique pour l'instant et son envie de voler se fit encore plus forte que précédemment. Il ferma son livre dans un léger soupir et se leva.

"C'est d'accord."

C'était juste pour s'entraîner. En aucun cas, il le faisait pour passer du temps avec sa sœur et sa cousine. Non, il n'avait pas envie de se mêler à eux pour faire figure de petite famille parfaite.


It's a small crime
And I've got no excuse
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1908

Voir le profil de l'utilisateur
Au moment même où elle avait posé la question, Nora s'était attendue à un refus de la part d'Ahren et était déjà en train de préparer des arguments pour le convaincre. Malheureusement, elle n'avait trouvé pour l'instant que "ça va être amusant" et "ça te fera prendre l'air", soit rien de très convaincant.

A vrai dire elle ne savait pas trop comment parler à Ahren, elle ne le comprenait pas. Elle avait essayé d'être gentille, d'agir avec lui comme avec n'importe qui, mais il l'avait rejeté sans qu'elle ne sache ce qu'elle avait fait de mal. Et elle ne pouvait pas s'empêcher de croire que c'était sa façon à lui de se protéger, après tout ce qu'il avait traversé.

C'était facile d'oublier l'histoire familiale des Kellers quand on faisait face à Kathrina, qui était douce et souriante, mais chaque fois que Nora se heurtait à la froideur d'Ahren, tout ce qu'on lui avait raconté lui revenait brusquement en mémoire. De leur père mangemort à leur frère en prison en passant par Ulrich qui se serait révélé être le vengeur masqué. La jeune fille aimait à penser qu'elle aidait un peu Kathrina en lui apportant ce qui se rapprochait un peu d'une famille, et en étant aussi présente pour elle que leur récente rencontre le permettait. Elle aurait voulu faire la même chose pour Ahren et l'aider à sortir de sa coquille et de son humeur morose, mais il n'avait pas l'air de vouloir de son aide. Du mois il n'en avait jamais voulu aujourd'hui.Nora fut tellement surprise par la réponse positive du Serdaigle qu'elle marqua un temps d'hésitation avant de laisser un immense sourire réjoui se dessiner sur son visage. Elle se tourna même vers Kathrina pour être certaine qu'elle avait bien entendu.

- Vraiment ? C'est cool ! assura-t-elle avec chaleur. Prend ton balai ! ajouta-t-elle alors qu'elle s'élançait déjà dans les escaliers pour rejoindre la cuisine au rez-de-chaussée. Il ne manquerait plus qu'elle lui laisse le temps de changer d'avis.

Elle traversa rapidement la maison et se retrouva dans le jardin où elle se dirigea vers une petite cabane en bois qui abritait tout un tas de bazar, dont les balais des deux sœurs Weaver. Nora empoigna son nimbus furtif avec, comme à chaque fois, une pensée pour Irving et pour cet après-midi d'été où ils étaient allés l'acheter ensembles, et tendit le balais d'Amely à Kathrina, qui avait déjà eu l'occasion de l'essayer la dernière fois. Elle n'était pas certaine que sa sœur aurait approuver -elle râlait déjà à l'époque où c'était Nora qui lui empruntait son balais- mais elle n'était pas la, il suffisait donc de ne rien lui dire. Et puis, son balais était bien mieux dans les mains de Kathrina qu'à prendre la poussière dans la remise. Amely ne l'avait plus utilisé depuis sa sortie de Poudlard, la chute que lui avait infligé Darren O'Connor lors de son dernier match avait du l'effrayer plus qu'il n'y paraissait.

Sans attendre plus longtemps, elle se baissa pour ramasser un vieux souaffle un peu usé et s'envola dans les airs. Elle s'éleva de quelques mètres avant de se stabiliser pour que les jumeaux la rejoignent.

- On se fait des passes ? suggéra-t-elle alors qu'elle envoyait déjà la balle en direction de Kathrina. Pas mal ! Tu pourrais essayer le Quidditch ! assura-t-elle avec quand celle-ci le réceptionna sans difficulté. Gillian serait ravie !  

Nora se tourna vers Ahren, avec l'envie de lui parler à lui aussi, sans savoir quoi dire. elle ignorait tout de cet adolescent qui faisait pourtant partie de sa famille, visiblement, et qui vivait avec elle depuis un mois. Elle ne savait pas ce qu'il pouvait bien aimer, mise à part le Quidditch et le fait de s'enfermer dans sa chambre à longueur de temps pour ne rein faire. Geek de l'ombre.

- Et toi, tu fais partie d'autre clubs ? demanda-t-elle finalement.

C'était un peu "parler pour parler" et elle se sentait ridicule à lui poser des questions comme s'ils se rencontraient lors d'un premier jour d'école, mais elle avait envie de croire qu'il suffisait qu'ils apprennent à se connaitre un peu mieux pour réussir à s'apprécier.


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Vacances en famille [Nora/Kathrina/Ahren]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Azénora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-