AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Singing in the rain [Rachel & Nelly]

Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 309

Voir le profil de l'utilisateur
1er août 2008 :

Nelly franchit la porte de Fleury et Bott dans un tintement de clochettes, refermant son sac sur ses nouveaux livres pour la rentrée. Ses narines se remplirent d'un parfum frais, se mêlant à celui des livres qu'elle avait toujours en mémoire. L'air se rafraîchissait et le ciel se chargeait de nuages gris : il allait pleuvoir. Elle s'avança sur la rue dallée où s'était déroulé le discours du ministre Fiennes qui avait tourné en drame. Elle était abonnée à la Gazette et la vielle, ainsi que le jour du discours, la une du journal parlait de cette conférence tant attendue. Le lendemain matin du drame, au petit déjeuner, la Gazette arborait un tout autre titre... Des manifestations de gens pas très contents, des mouvements de foule, des sorts, des blessés... des morts... Parfois Nelly remerciait le destin pour qu'ils soient, elle et son frère, les seuls sorciers de sa famille encore vivante. Elle n'aurait pas voulu savoir que ses proches étaient décédés au milieu de la cohue, comme sa grand-mère et... sa grand-mère. Sans passer pour un monstre, ses parents par contre, cela n'aurait pas eu grande importance à vrai dire... Mais bon, le vie en avait décidé autrement et c'était parfait comme ça.
Elle récita sa liste de fournitures dans sa tête. Livres, fait. Nouvelles plumes, fait. Encres, fait. Parchemins, fait. Ses robes lui allaient encore mais elle se dirigea tout de même vers la boutique Guipure, histoire de flâner devant la vitrine. Elle avait encore un peu de temps devant elle avant que le chauffeur familiale -s'il vous plaît- reviennent la chercher. Elle avait prévu de garder un peu de temps pour elle, histoire de se balader et de faire les boutiques mais la pluie qui menaçait de tomber finirait par écourter sa sortie... Elle arriva devant chez Guipure et parcouru la vitrine des yeux. Très jolies robes, vraiment. Elle aimait bien le style vestimentaire sorcier. Certaines robes avaient un peu trop de fanfreluches à son goût mais d'autres étaient très belles, raffinées, élégantes et féminines.

Une goutte de pluie s'écrasa sur sa tête et mit fin à ses admirations. Ah ben ça y est. Super. Elle n'avait pas tellement envie de prendre la pluie alors elle ferait mieux de s'abriter quelque part. Elle décida de rejoindre le lieu où son chauffeur devait revenir la chercher, face à une brasserie où elle pourrait s'abriter en attendant. La jeune femme reprit le chemin en sens inverse en direction du Chaudron Baveur. Elle pressa le pas quand la pluie s'intensifia. Habillée comme elle l'était, elle n'allait pas tarder à être trempée. Elle portait un short en jean très court et un débardeur turquoise qui dévoilait son nombril. Ses Converses n'allaient pas tarder non plus à devenir de vrais flaques d'eau... Elle quitta le Chemin de Traverse sous une pluie de plus en plus drue, traversa le bar en trombe et ressortit dans la rue du Londres moldu où des passants essayaient, comme elle, de passer entre les gouttes. Pendant les quelques secondes qu'elle avait passé dans le bar, la pluie semblait s'être intensifiée encore plus. Si bien que le trottoir commençait déjà à ruisselé. Temps pourri... Elle resta un instant à l'abri du pas de la porte du bar pour se préparer à son périple quasi-aquatique, rassemblant son courage elle s'élança. Elle ne courait pas, de peur de glisser sur le goudron trempée. Ses cheveux commençaient également à être trempés. Le froid s'insinuait peu à peu en elle, raidissant ses muscles. Un peu plus et elle allait finir avec une pneumonie. Son débardeur collait sur son dos et ses chaussures produisaient d'inquiétants bruits de sucions. Elle repéra alors un porche non loin qui apparut comme un oasis en plein désert. Un abri ! Elle se précipita sous le porche et entreprit d'essorer ses cheveux trempés. Tout ce qu'elle souhaitait maintenant c'était de pouvoir se sécher et boire un bon thé bien chaud. Elle tenta d'essorer son haut sans grand succès en jurant à haute voix contre le mauvais temps, sans se douter que quelqu'un de sa connaissance vivait derrière cette porte...


Un gros merci à Irving !
InvitéInvité


- Merci beaucoup, passez une bonne journée.

La clochette tinta de nouveau et Rachel sortit de la supérette. Le plat qu'elle contait préparer contenait de nombreux ingrédients et il leur faudrait probablement 3 jours à sa mère et elle pour tout manger, mais ses récentes vacances dans son pays natal et le brusque retour en Angleterre l'avait rendue nostalgique. Heureusement, ces derniers jours avaient été beaux. Grand soleil, presque 25°C, un temps d'été au pays de la pluie mais comme toujours, il ne fallait rien considérer comme acquis.

De lourds nuages menaçaient dans le ciel. Ils étaient de couleur gris foncé, tirant un peu sur le mauve. On ne voyait plus un partiel de bleu au dessus de leur tête. "Génial" pensa ironiquement Rachel. Elle avait grandit à Paris, elle connaissait donc la pluie. Beauxbâtons se trouvait par contre sous des tropiques bien plus ensoleillés de la France bien qu'elle ne sache pas où exactement, mais étant donné le climat, ce ne devait pas être au nord de Lyon. Rachel secoua la tête pour chasser ces pensées. Elle n'avait absolument rien à regretter de son ancienne école. La population y était infecte, les règles intenables et elle y avait été malheureuse à mourir. Non, elle était bien mieux à Poudlard. Tant pis pour la pluie.

Comme une prédiction, cette dernière pensée fit éclater le ciel et elle fut trempée en quelques secondes. Les gouttes lui semblaient énormes, un vent fort accompagnait le tout, ne laissant aucune chance à qui que ce soit, même ceux qui avaient eu la bonté d'esprit d'emmener un parapluie. Rachel courut. Elle n'habitait pas bien loin, heureusement. Plus que deux rues... Une... Tiens !? Il y avait une fille sur le porche de sa maison. Rachel continua à courir et bientôt, elle put reconnaitre la demoiselle qui s'abritait là. Nelly Horrocks. Pour ce que Rachel savait d'elle (c'est-à-dire pas grand chose), elle n'avait absolument rien à faire là. Rachel était loin d'être pauvre. Sa mère avait hérité et avait un travail important au ministère, ce qui leur permettait d'avoir une maison plus que confortable au centre de Londres, mais Nelly ... Disons qu'elle ne jouait pas dans la même cour. Rachel ne savait pas trop que penser d'elle. Elle l'avait croisé à plusieurs reprises et elles s'étaient adressés des amabilités de temps en temps, mais sans plus. Elle ralentit en arrivant.

- Bonjour, Nelly. Si on pouvait appeler ça un bon jour... "Heu... J'habite là, tu heu... Tu attends quelqu'un ?"

L'eau ruisselait sur son visage, gouttait de ses cheveux et imprégnait ses vêtements. Malgré les appréhensions qu'elle avait par rapport à la Serpentard, elle ne pouvait décemment pas la laisser mourir de froid sur le perron de sa maison pendant que elle prenait une douche chaude et se préparait un thé. Rachel déverrouilla la porte.

- Rentre, je vais nous chercher des serviettes.

Sur ce, elle disparut à l'étage, laissant quelques instant son inattendue invitée seule sur le perron.
Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 309

Voir le profil de l'utilisateur
Il pleuvait des cordes. Les gouttes tambourinaient sur la carrosserie des voitures garées au bord du trottoir et celles qui roulaient projetaient autour d'elles des vagues d'eau froide. La brasserie qu'elle voulait rejoindre n'était plus très loin. Il lui fallait faire encore plusieurs mètres pour y arriver. Un peu de courage. Si seulement elle était majeure... Elle aurait pu se jeter discrètement un sort d'imperméabilité... De toute façon, elle n'avait pas sa baguette. Mais il y avait aussi ce truc très pratique communément appelé parapluie. Cela lui aurait bien servi. Mais, les choses sont ce qu'elles sont et elle n'avait pas regardé la météo et s'était habillée comme une Guadeloupéenne. Quelle idiote. Elle songeait à repartir sous ce déluge, puisque le porche ne lui offrait plus beaucoup de protection face aux rafales de vent qui courbaient le rideau de pluie, quand une voix qui lui semblait familière la fit se retourner. Elle n'avait entendu personne approcher avec le vacarme des seaux d'eau qui tombaient. Elle fit volte-face à la manière d'un ninja prêt à attaquer, les mains tendues en avant. Reconnaissant la jeune femme qui lui faisait face, elle se détendit. Visiblement, elle aussi la reconnaissait puisqu'elle venait de l'appeler par son nom. Nelly fouilla dans sa mémoire pour mettre un nom sur son visage et des bribes de souvenirs apparurent devant ses yeux. Elle vit un lion sur une uniforme, une réunion du club des arts, elle, croisant son interlocutrice dans un couloir... Rachel Rose, se souvint-elle. Elle connaissait vaguement la Gryffondor par le club des arts et avait eu quelques cours en commun avec elle. Elle se souvenait de la première fois qu'elle l'avait vu. Elle avait décelé dans son regard une étincelle qui lui plaisait, l'étincelle du genre de personnes qu'elle appréciait, les personnes vives, spontanées, déterminées, qui sont prêtes à tout pour arriver à leurs fins. Voilà ce qu'aimait Nelly Horrocks dans la vie, de la volonté, de la détermination, une envie inébranlable de vivre, qu'importe les obstacles. Elle émergea de ses pensées à la question maladroite de Rachel et lui répondit tout aussi maladroitement.

" -Hein ? Ah, tu...," commença-t-elle en pointant son pouce vers la porte devant laquelle elles se trouvaient, ne sachant pas si elle devait s'écarter ou non pour la laisser passer. "Pas moi." Oh, bien. Il était sûrement nécessaire de préciser qu'elle n'habitait pas ici, Rachel ne devait sûrement pas le savoir, pas le moins du monde. Etre trempée et grelottante sous cette pluie battante lui faisait perdre ses moyens. "En fait, oui mais... non," termina-t-elle avec tout autant de lucidité.

Elle regarda Rachel déverrouiller la porte et la pousser en l'invitant à entrer le temps qu'elle aille chercher de quoi se sécher. Elle était serviable en plus. Elle faisait réellement sympathique cette fille. Elle n'eut pas le temps de lui dire quoi que ce soit que déjà elle pénétrer chez elle. Nelly entra à sa suite et referma la porte derrière elle.

" -Merci, c'est très gentil Rachel, vraiment, mais tu n'es pas obligée de..." Mais Rachel avait déjà disparue à l'étage supérieur.

Ne voulant pas insister, après tout, elle ne refusait pas un peu de réconfort, elle parcouru des yeux son environnement. La maison de Rachel était agréable, il y faisait bon et sans aucun doute on devait y trouver son aise. Elle resta debout à l'entrée, dégoulinant sur le paillasson, pendant que l'air chaud de la maison s'enroulait autour de ses membres refroidis. Elle prit alors conscience du sac qu'elle portait toujours avec elle. Catastrophée, elle le glissa précipitamment de ses épaules pour le poser à terre et l'ouvrit. Ce qu'elle en sortit ressemblait à du papier mâché. Ses livres étaient humides et pouvaient être séchés mais les rouleaux de parchemins qui avaient essentiellement épongés ressemblaient plus à grand chose. Certains se déchirèrent quand elle les sortit du sac et retombèrent sur le sol dans un "Plotch", rendus lourds et pâteux par le contact excessif avec l'eau. Ses plumes et bouteilles d'encres étaient mouillées mais, tout comme les livres, pouvaient être séchées. Rachel redescendit de l'étage du dessus et lui tendit une serviette. Elle fourra son visage dans le textile propre et sec et épongea du mieux possible ses cheveux. Elle s'attaqua ensuite au reste de son corps. Pendant le même temps, elle leva les yeux vers son hôte et sauveuse.

" -Merci Rachel, c'est très sympa de ta part. Mais tu n'étais pas obligée, je ne veux pas déranger, tu n'étais vraiment pas obligée de m’accueillir chez toi." Elle se redressa et sourit à la Gryffondor. "Je reviens du Chemin de Traverse pour acheter mes fournitures, du moins, ce qu'il en reste, rajouta-t-elle en baissant les yeux vers l'espèce de flaque beige que formait une moitié de parchemin détrempée. Désolée si c'était propre... J'allais me rendre à la brasserie, là-bas, pas très loin, pour m'abriter et demander qu'on vienne me chercher, je pense que je vais y aller, je ne veux pas m'imposer." Bonne résolution. Néanmoins, elle ne pouvait s'y résoudre. Elle n'avait pas très envie de retourner sous ce déluge et c'était chaud et confortable chez Rachel. Une bonne occasion pour faire plus amples connaissances, non ? Elle baissa les yeux sur le sac -visiblement de courses- que Rachel avait déposé à terre en entrant. "Toi aussi tu sors des courses ? C'est pas trop trempé ?" s'enquit-elle. Elle se baissa pour ramasser le parchemin mâché dégoulinant. "La poubelle est par là ?"


Un gros merci à Irving !
InvitéInvité


Quel plaie d'être mineure dans le monde sorcier ! Rachel savait qu'il existait un sortilège qui permettait de souffler de l'air chaud. Cela aurait été bien pratique pour sécher ses cheveux correctement et les empêcher de friser. Sans compter qu'elle allait se refroidir. Enfin bref, elle n'allait pas refaire les lois. Au lieu de ça, elle attrapa deux des plus grandes serviettes qu'elle pouvait trouver et deux plus petites avant de redescendre au rez de chaussez. Nelly n'avait pas bougé d'un pouce. Elle était toujours devant la porte, à l'endroit exact où l'avait laissée Rachel. Elle lui tendit une des petites serviettes pour qu'elle se sèche les cheveux.

- "Merci Rachel, c'est très sympa de ta part. Mais tu n'étais pas obligée, je ne veux pas déranger, tu n'étais vraiment pas obligée de m’accueillir chez toi."

- Ne dis pas de bêtises, c'est tout à fait normal, je n'allais pas te laisser mourir de froid sur le pas de ma porte.

Rachel remarqua alors la flaque aux pieds de la Serpentard. Ses achats avaient bien soufferts de la pluie. Peut-être était-ce réparable avec un sortilège, mais encore une fois, étant mineures, ni l'une ni l'autre ne pouvaient s'y essayer. Nelly se lança alors dans des explications ponctuées d'excuses gênée. Rachel sourit. Elle s'imagina un instant dans la situation inverse. Elle, trempée, se voyant recueillie chez de parfaits inconnus. Enfin, pas si inconnus que cela, d'accord, mais tout de même, Nelly et elle n'étaient pas franchement les meilleures amies du monde non plus. Elle sourit. Tout à coup reconnaissante d'habiter si près du chaudron baveur et donc d'être l'hôte aujourd'hui.

- Ecoute, si tu veux partir, je ne vais pas te retenir, mais ce serait idiot. Tu vas attraper la mort dehors. Ne t'inquiète pas pour le bazar, on a embauché un elfe de maison. Il passe tous les trois jours pour s'occuper du ménage et du linge. Il doit venir demain.

La condition des elfes avait bien changé ces dernières années. Quand elles étaient en France, Rachel et sa mère n'en avait jamais eu. Il était difficile de se dégoter un elfe de maison et seules les familles vraiment vraiment fortunées pouvaient se le permettre. A présent, avec les dernières réformes, il était rare qu'un même elfe ne s'occupe que d'une seule maison. Ils étaient payés pour leur efforts et divisaient leur temps de travail sur plusieurs foyers. Grenade, leur elfe, travaillait ainsi dans 6 foyers différents. Son espèce avait gardé le goût du travail et il ne prenait pour ainsi dire jamais de vacances. Rachel l'aimait bien. Elle l'écoutait raconter comment cela se passait avant, quand ils étaient traités comme de la vermine et à quel point il était heureux à présent.
Quand Nelly la questionna à propos de ses achats, Rachel sursauta.

- Oh troll, faut que je les mette au frais. Installe-toi dans le salon, c'est par ici. Elle indiqua la première porte sur la gauche. Tu peux me donner ça. J'arrive tout de suite.

Rachel échangea les parchemins trempés de Nelly contre les plus grandes serviettes. Elle alla alors dans la cuisine, jeta les parchemins, ouvrit l'armoire réfrigérée (un sortilège largement inspiré des frigos moldus) et y déposa le sac tout entier. Elle sortit une bouilloire, la remplit d'eau et la déposa sur la cuisinière qu'elle alluma. Elle retourna ensuite dans le salon, via une porte qui reliait les deux pièces. Nelly se trouvait sur le seuil de la pièce, ne semblant pas trop à sa place. Rachel alluma le poêle à bois grâce à un petit bouton et instantanément, une douce chaleur emplit la pièce. Elle s'enroula dans l'une des serviettes et s'installa dans l'un des fauteuils moelleux près du poêle. Rachel aimait beaucoup sa maison. Elle était à la fois douillette et moderne, aux couleurs douces, harmonieuses. On pouvait clairement ressentir ses origines françaises dans les bouquets de lavandes, le tableau de macarons dans la cuisine, quelques livres dans sa langue maternelle se trouvaient également dans la bibliothèque en bois noir du salon, ...

- Je suis désolée pour tes achats. Tu vas pouvoir récupérer quelques trucs ? Tu rentres en 5ème année aussi, c'est bien ça ? Il y a tellement de monde à Poudlard que j'ai tendance à confondre un peu.
Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 309

Voir le profil de l'utilisateur
Rachel était convaincante. L'idée de ressortir sous la pluie et de mourir de froid devant une porte comme un vieux sac poubelle que l'on aurait abandonné ne la tentait pas spécialement. La maison de la Gryffondor était accueillante et elle ne la trouvait pas si désordonnée que ça malgré ce qu'en disait son interlocutrice. Bon, elle n'était pas spacieuse et luxueuse comme sa villa mais c'était un bon début. Lorsque Nelly lui parla de ses achats, Rachel émergea de ses pensées et se précipita vers ce que Nelly devinait comme la cuisine, son sac de courses et les parchemins trempés à la main. La Serpentard se dirigea ensuite vers le salon sous l'indication de Rachel. Elle poussa la porte et entra dans la pièce chaleureusement colorée. Des fauteuils entouraient un poêle à bois non loin d'une bibliothèque en bois noir et des bouquets de lavande reposaient ici et là. Elle n'avait pas bougé quand Rachel pénétra à son tour dans le salon. Nelly la regarda s'enrouler dans sa serviette et s'installer dans un des fauteuils après avoir enclenché le poêle. Ses pieds purent enfin bouger et elle s'approcha à son tour du poêle qui répandait autour de lui une douce chaleur des plus agréable. En passant devant, elle jeta un coup d’œil à la bibliothèque et remarqua la présence de livres aux titres en langue étrangère. En devinant que c'était du français, elle se demanda si Rachel l'était. Imitant son hôte, elle s'assit sur le fauteuil face au sien et étendit sa serviette sur ses genoux. La chaleur du poêle à bois s'enroula autour d'elle. Elle s'endormirait presque. Rachel prit la parole et la questionna sur ses achats. Il valait mieux qu'elle parle sinon elle allait s'endormir.

" -C'pas grave, t'en fais pas. C'est juste les parchemins qu'ont pris, le reste se sèche. Et au début je voulais acheter les fournitures de mon frère en même temps mais il a refusé, il a dû avoir un pré-sentiment. Des parchemins ça se rachètent, et c'est pas ce qu'il y a d'plus cher." Elle sourit quand Rachel évoqua le nombre d'élèves à Poudlard. C'était vrai que, parfois, on avait du mal à tout retenir sur certains élèves, surtout quand ils étaient de maisons différentes. Mais avec le temps, on s'y faisait et on arrivait à retenir l'essentiel de ses camarades. "Ouais j'entre en 5ème année, comme toi, non ? Les premiers examens... Perso, je l'ai pas vu passer cette année... Mais c'était génial. Surtout la fête de fin d'année !" dit-elle en se remémorant la soirée divine.

Elle croisa ses jambes et tira ses cheveux en arrière de manière à les décoller de sa nuque humide. Elle se rendit compte qu'elle se trouvait dans le salon de gens qu'elle ne connaissait pas plus que cela, en train de bavarder avec Rachel à qui elle n'avait pas tellement accordé sa confiance -serait-elle en train de désobéir à ses principes ?- et qu'elle était assise sur un fauteuil à côté d'un poêle, une serviette sur ses genoux. Elle eut un moment d'absence, les mains toujours dans ses cheveux, une vision sortie de son imagination s'imposant à son esprit: elle se voyait au même endroit, une couverture effilochée sur ses genoux, à moitié bossue, des rides profondes courants sur son visage, les cheveux blancs... Elle revint à l'instant présent en rejetant l'idée qu'elle se comportait comme une vieille et pointa un doigt derrière elle, en direction de la bibliothèque.

" -J'ai vu que tu as des livres français, tu es de là-bas ou d'origine ?" demanda-t-elle. Mais la réponse lui apparut comme une évidence avant même que Rachel y réponde. Ça s'entendait quand elle parlait, elle avait un léger accent. Et Nelly n'avait aucun souvenir de la Gryffondor durant sa première année à Poudlard. Elle avait sûrement commencé sa scolarité à Beauxbâtons avant de rejoindre l'Angleterre et Poudlard. Mais elle laissa Rachel s'exprimer.

Elle rejeta la serviette posée sur ses genoux et la balança derrière elle sur le dossier du fauteuil, le poêle lui tenait assez chaud, malgré ses habits courts et légers. Une vibration sur sa jambe lui indiqua qu'elle avait reçu un message. Elle sortit de la poche étroite de son short son portable dernier cri - miraculeusement, il n'avait pas beaucoup pris l'eau- et lut rapidement l'SMS de sa "tendre" sœur Éline. "Orage aussi à Londres ? Ici ça pleut grave, le jardin est inondé, ça s'infiltre dans la cave. Le daron est vénère ! Bref, abrites toi..." Oh tiens elle était gentille pour une fois. "... le plus longtemps possible ou noies toi dans un caniveau, tant que tu rentres plus tard..." Elle se disait bien que c'était bizarre... Nelly leva les yeux au ciel et lui répondit brièvement "Moi aussi je t'aime" avant de ranger son portable. Elle éprouvait une totale indifférence envers sa sœur et n'était en aucun cas blessée par ses dires et lui renvoyait généralement l'ascenseur. Elle leva les yeux vers Rachel.

" -Désolée, mon abrutie de sœur est apparemment déterminée à me faire suer, pour rester polie... Tu as des frères et sœurs toi ?"


Un gros merci à Irving !
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Singing in the rain [Rachel & Nelly]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Singing in the rain [Rachel & Nelly]
» I'm singing in the rain~ Singing in the rain~ ♪ [en cours]
» I'm singing in the rain [Alexandra et Mikah] [Terminé]
» I'm singing in the rain ❖ Théodore
» I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-