AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Les infiltrés [Irving-Eliott]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Eliott Warlock le Mar 2 Sep 2014 - 21:20, édité 2 fois
22 aout 2008

Eliott travaillait de nuit depuis l'annonce de la grossesse de Charlotte, ce qui lui permettait de passer plus de temps avec la jeune femme -qui travaillait moins- et de doubler ses tarifs. Le seul inconvénient était qu'il commençait à ressentir sérieusement le manque de sommeil. Il étouffa un bâillement et jeta un bref regard au tract de l'OFFRE qui trainait sur le siège avant de la voiture, se demandant comment il était arrivé ici alors qu'il trainait dans l'appartement depuis le jour où ils l'avait reçu par hiboux. Avec un haussement d'épaules, il se tourna finalement vers le couple de touristes qu'il venait de déposer devant leur hôtel.

"Bon séjour à Londres !" lança-t-ils alors qu'ils sortaient du taxi après avoir réglé leur course.

Il sortit à son tour du véhicule pour ouvrir le coffre où le couple avait entassé deux énormes valises.

" Un coup de main ?" proposa-t-il à l'employé de l’hôtel qui s'était approché, après avoir avisé la volée de marche qui séparait le trottoir du seuil de l'établissement.

N'importe quel sorcier aurait réglé ça avec un Wingardium Leviosa, mais étant donné qu'ils n'étaient qu'un sorcier sans baguette et un moldu, ils ne pouvaient compter que sur leurs bras.


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
Merlin, il avait besoin d'une bonne dose de caféine, songea-Irving en clignant des paupières. Il s'était levé tôt pour assister au procès Nimbus si bien qu'à cette heure avancée de la nuit, il commençait sérieusement à accuser le coup. Il se redressa imperceptiblement et joua des épaules pour se décontracter un peu dans son costume trois-pièces. Rester droit comme un piquet pendant plusieurs heures d'affilées pouvait être une véritable torture mais il avait appris quelques petites combines pour supporter plus facilement cette attente. Mais pour l'heure, il n'était pas contre l'idée de se dégourdir un peu les jambes. Si seulement il pouvait avoir un ou deux clients en quête d'un lit douillet, songea-t-il tandis que son oreillette se mettait à biper. Même au bout de trois mois, il était toujours émerveillé par l'ingéniosité des Moldus pour palier à la Magie. Il porta une main à son oreille afin de "prendre en communication le patronus messager" -comme il le disait dans sa tête- et écouta la requête du concierge.

"Il nous faut un taxi pour dans trente minutes."

Fort heureusement un véhicule venait justement de s'immobiliser juste devant l'entrée. Irving descendit les escaliers pour accueillir les clients avant de rejoindre l'arrière de la voiture afin de décharger leurs bagages.

"Ça ira merci, répondit-il lorsque le chauffeur lui proposa son aide pour porter les valises, par contre nous aurions besoin de vos services d'ici une demi-heure. Êtes-vous disponible ? s'enquit-il, une valise dans chaque main, prêt à rejoindre le hall.



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott haussa les épaules quand le portier refusa poliment son aide et s'empara des deux valises. Il s’apprêtait à le saluer et à remonter en voiture quand le jeune homme lui demanda s'il serait disponible dans trente minutes. Il n'avait pas de client pour le moment et pouvait s'offrir une pause de trente minutes, dans un café si possible. Malheureusement, peu de café étaient encore ouverts à cette heure-ci.

"Bien sûr, répondit-il en refermant la portière du taxi. Il jeta un coup d’œil à l'hôtel, où on servait certainement du café, puis baissa les yeux sur sa paire de basket. Mieux valait trouver un plan B. Vous ne sauriez-pas où on peut prendre un café dans le coin par hasard ?" demanda-t-il au jeune homme avant qu'il ne s'éloigne.

On était quand même à Londres, il devait bien y avoir un moyen de boire une tasse de café -voire un chaudron entier- même à plus de deux heures du matin. Parce qu'il avait vraiment besoin de caféine. Le jeune portier travaillait de nuit depuis sans doute plus longtemps que lui, il avait déjà dû avoir l'occasion de se poser cette question. Et Eliott espérait qu'il avait trouvé la réponse.


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
"Parfait." répondit-il lorsque le chauffeur affirma être disponible. Irving aurait bien lancé un "cool !" à la place mais les règles de l'hôtel étaient très strictes: Vocabulaire châtier exigé.
Il s'apprêtait à rejoindre le hall avec ses deux valises -là aussi, le règlement lui imposait de ne pas se faire aider par les chauffeurs de taxis à la tenue douteuse (même si Irving adorait les baskets du gars )- lorsque ce dernier lui demanda l'adresse d'un café pour patienter.

Irving jeta un coup d’œil à sa montre et grimaça.

" A cette heure-ci, cela risque d'être compliqué,à moins que...
Il leva son index en l'air et ajouta: Laissez-moi deux minutes !"

Il rejoignit le hall où il déposa les bagages des deux clients et demanda au concierge s'il pouvait prendre sa pause tout en précisant qu'il avait d’ors et déjà trouvé le taxi pour la course suivante. Le chef accepta si bien qu'Irving rejoignit l'extérieur avec un large sourire.

"Si vous voulez je peux vous proposer un café dans la salle de pause du personnel. Moins bon que celui servit ici mais bien moins cher aussi !"
plaisanta-t-il avant d'ajouter, entre travailleurs de nuit, il faut bien se serrer les coudes."

Irving fit quelques pas en direction d'une ruelle qui jouxtait le grand-hôtel afin de rejoindre l'arrière-cour où les employés avaient leur quartier lorsqu'un prospectus posé sur l'un des sièges du taxi attira son attention. A travers la vitre, il pointa du doigt le tract de l'OFFRE et demanda:

"C'était aux clients qui viennent d'entrer ?"



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
"C'est pas grave, je vais bien trouver quelque-chose..." commença-t-il quand le jeune portier lui répondit qu'il allait être difficile de boire une tasse de café à cette heure là.

Mais l'adolescent s'éclipsa un moment, après lui avoir demandé d'attendre là, et revint pour lui proposer un café dans la salle de pause du personnel, ajoutant qu'il fallait bien s'entraider entre travailleurs de nuit.

"Ce serait super, merci beaucoup ! J'avoue que j'ai un peu de mal à prendre le rythme."

Il se demandait comment son interlocuteur faisait pour rester éveillé toute la nuit, debout à attendre, lui avait déjà du mal à ne pas s'endormir au volant. Eliott emboita le pas au jeune homme et faillit le percuter quand il s'arrêta pour désigner le prospectus de l'OFFRE. Eliott jura intérieurement, se maudissant de ne pas avoir jeter ce morceau de papier plus tôt.

"Oh non, j'ai reçu ça par *hiboux* courrier ce matin, ça doit être de la pub, répondit-il un peu précipitamment. Vous travaillez là depuis longtemps ?"

Il avait encore quelque progrès à faire dans l'art du changement de sujet subtil.


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
Si Irving s'étonna de la réponse du chauffeur il n'en laissa rien paraitre. Une publicité reçue par courrier ? Après tout, il ne connaissait pas particulièrement l'organisation de l'OFFRE et  l'association pour le droit des femmes avait peut-être une branche moldue. Il est vrai que leur acronyme ne faisait pas référence à la société sorcière si bien qu'Irving hocha simplement la tête pour clore le sujet. Le silence était la parade la plus efficace pour éviter les bourdes chez les moldus. Il était bien placé pour le savoir.

Tout en entrainant le chauffeur dans la ruelle qui desservait l'arrière de l’hôtel, il répondit à sa question:

"J'travaille ici depuis l'printemps mais j'cherche autre chose pour septembre."
précisa-t-il.

A vrai dire, il cherchait dorénavant un travail dans le monde sorcier, chose possible depuis l’élection de Marchebank.

"Et vous ? vous êtes taxi depuis longtemps ?"

Irving pénétra alors dans la salle de pause et rejoignit la machine à café. Il sélectionna sa boisson et inséra les pièces dans la fente. C'était la machine de la pièce qu'il maitrisait le mieux. Il avait longtemps confondu le fonctionnement de celle qui réchauffe les aliments avec celle qui les refroidit. Un jour il avait mi son plat dans le frigidaire et il avait attendu devant plusieurs minutes. Un collègue interloqué lui avait finalement demandé ce qu'il fichait et Irving avait répondit qu'il attendait que le frigo sonne pour lui signifier que le plat était prêt. Depuis, il avait une réputation d'imbécile-heureux qui lui collait à la peau.



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
- Dans quel domaine ? demanda Eliott au jeune homme qu'il avait suivit dans la ruelle jouxtant l’hôtel lorsque ce dernier lui avoua chercher un autre emploi pour Septembre.

Lui-même avait décliné l'offre du Professuer Mason, désormais directrice de Poudlard, pour le poste de professeur d'étude des moldus. Il avait hésité, mais le poste impliquait qu'il passe au moins deux nuits à Poudlard par semaine, et il ne voulait pas laisser Charlotte seule avec l'arrivée du bébé. Peut-être qu'il y réfléchirait à nouveau dans quelques années.

- Ça fait quelques années, depuis que j'ai fini mes études.

Sauf que dans le monde moldu on ne faisait pas d'étude pour devenir chauffeur de taxi. Tant pis, il pouvait toujours ressortir le numéro du médecin raté. Ils étaient arrivés dans ce qui devait être la salle de pause et la simple odeur de café suffisait à lui faire du bien.

- Merci encore, lança-t-il en sortant quelques pièces de sa poche pour les insérer dans l'automate. Eliott Warlock, au fait, ajouta-t-il en tendant une main à son sauveur.

Puisqu'ils étaient voués à partager une pause café, autant faire connaissance.


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
* N'importe quoi de magique !* songea-t-il en entendant la question de son vis à vis.

Le monde moldu était très enrichissant, il ne le niait pas, mais il devait avouer que c'était plutôt épuisant d'être constamment sur ses gardes pour ne pas faire une bourde et trahir le Secret Magique. Heureusement que sa sœur cracmole l'avait initié aux bases de la vie moldue, cela lui permettait de sauver les apparences auprès de ses collègues, du moins, dans la majorité des cas.

" Je recherche dans l'social." mentit-il avec aplomb, conscient qu'il pourrait argumenter si le gars se montrait trop curieux. Il devait absolument éviter les sujets trop pointus: La mécanique, l’électricité, l'informatique... S'occuper des petits vieux était une activité qui devait être sensiblement similaire que l'on soit moldu ou sorcier.
Mais visiblement le chauffeur ne voulait pas s'éterniser sur le sujet puisqu'il se contenta de le remercier pour l’invitation.

"Pas d'quoi..." répondit l'ex-Gryffondor avant de souffler sur son café qui venait de lui bruler la langue. Il ne savait pas trop comment alimenter la conversation. Il avait comprit qu'entre homme il était d'usage de parler automobiles mais, hormis sa couleur, Irving ne pouvait pas dire grand chose de la voiture de son interlocuteur. Fort heureusement, ce dernier meubla avec des présentations en bonne et due forme.

"Irving Whitaker. Enchanté, lâcha-t-il en serrant la main du fameux Eliott, Warlock ? Connaissez pas un Andrew ou un John ?" demanda-t-il en s'attendant à un non. A vrai dire, c'était surtout pour alimenter le dialogue qu'il avait demandé ça.



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott cacha sa surprise en buvant une gorgée de café brûlant lorsque son interlocuteur -Irving, apparemment- lui demanda s'il ne connaissait pas par hasard un John ou un Andrew Warlock.

La seule explication rationnelle au fait qu'il connaisse le nom de son père et de son frère était qu'il soit un sorcier lui aussi, mais les sorciers ne travaillaient pas dans des hôtels moldus. Enfin, normalement ils n'étaient pas chauffeurs de taxi non plus. Une autre possibilité était que le jeune homme soit parfaitement moldu mais soit une connaissance de sa famille...A la réflexion c'était encore moins probable. Réalisant qu'il gardait le silence depuis un peu trop longtemps, il se décida finalement à répondre à la question du jeune homme de façon plus ou moins évasive.

- Mon père et mon frère, avoua-t-il en scrutant la réaction d'Irving. Je croise peu de gens qui les connaissent...

Dans le monde moldu en tout cas, mais il commençait à douter du fait que son interlocuteur en fasse partie.


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
Le gobelet d'Irving s'arrêta à quelques millimètres de sa bouche. Pourquoi Eliott ne répondait-il pas à sa question ? L'ex-gryffondor haussa un sourcil tout en se demandant ce qui poussait le chauffeur de taxi à agir avec tant de réserve. Les prénoms des candidats au SPAM lui étaient passés par la tête lorsqu'il avait entendu le nom Warlock mais il ne pensait pas causer un tel trouble chez son interlocuteur. A moins que...

Irving se remémora subitement le tract de l'OFFRE dans la voiture et ses doutes s’amplifièrent quand Eliott prit la parole. Se pouvait-il qu'il existe chez les moldus un père et un fils portant exactement les mêmes noms que les deux ex-candidats au poste de Ministre ? Il y avait peu de chance. Irving abaissa doucement sa tasse tout en cherchant à confirmer son impression.

"Ceux qu'je connais sont dans la politique, risqua-t-il en restant volontairement évasif. Il y a aussi une fille dans la famille...ajouta-t-il doucement. Paige. J'étais dans la même promo qu'elle dans mon école en Écosse."

Même si de l'extérieur cette conversation semblait affreusement banale, Irving savait bien qu'il y avait assez de sous-entendus pour qu'un sorcier puisse saisir la perche...



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Cette fois il n'y avait plus aucun doute. Les chances pour qu'il y ait un John et un Andrew Warlock dans la politique moldues étaient assez maigres pour qu'Eliott puisse se permettre d'envisager que son interlocuteur soit un sorcier. Cette idée fut confirmée lorsque le jeune homme ajouta qu'il y avait également une Paige Warlock, avec qui il avait été à l'école en Écosse. Évidement.

La situation était plutôt absurde. Allaient-ils encore continuer ce petit-jeu de sous-entendus ou viendrait-il un moment où ils pourraient s'écrier "Par merlin, un sorcier !". Et ensuite quoi, ils reprenaient tous depuis le début ? Eliott était à deux doigts de mettre fin à cette conversation à double-sens en mettant la vérité à nue, mais un détail l'arrêta. Il y avait bien un détail qui clochait dans le discours d'Irving.

"C'est ma sœur, oui, répondit-il simplement. J'ai remplacé un professeur pendant quelques mois, dans cette école en Écosse, et je ne me souviens pas vous avoir vu..."

Irving affirmait avoir été dans la même promotion que Paige, hors si cela avait été le cas, il l'aurait eu en cours. Il n'avait pas la prétention d'affirmer qu'il se souvenait du nom de tous les élèves, mais il les aurait reconnu s'il les avait croisé. Et il était certain de ne jamais avoir vu le jeune homme nul part.


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
En entendant la phrase du jeune chauffeur, Irving ne put contenir son sourire plus longtemps:

"Ah mais vous êtes ce Warlock là ! lacha-t-il quand Eliott affirma avoir  travaillé dans l'école Écossaise, z'etiez le remplaçant d'Daisy Mason !"

Il se souvenait très bien de la lettre que Nora lui avait envoyée à la rentrée dans laquelle elle décrivait les nouveaux enseignants. A bien y réfléchir, elle avait bien parlé d'un Professeur Warlock en Études des Moldus...

"J'ai fini ma scolarité à l'étranger, expliqua-t-il pour justifier son absence de cette année, mais j'ai fait six ans à Poudlard." Après tout, depuis que le D.O.M avait crée un faux site internet, le nom de leur collège n'était plus tabou. " J'connais tout l'monde là-bas !" ajouta-t-il, invitant presque Eliott à le tester en cas de doute.

En tout cas, il n'en revenait pas ! Il prenait un café avec le Prof d'Etudes des Moldus dans la salle de pause d'un hôtel de Bristol ! Normal ! A l'instar d'une Kelsey Lorgan, il allait pouvoir rayer un nouveau nom de sa liste...


"Content d'croiser un semblable !"
finit-il par dire en faisant mine de trinquer avec son gobelet à café.



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott hocha la tête quand Irving l'identifia comme le remplaçant du professeur Mason. Un peu étonné d'être ainsi reconnu par quelqu'un qu'il n'avait pas eu en cours, il l'interrogea sur son absence à Poudlard et le jeune homme lui répondit qu'il avait effectué sa dernière année à l'étranger. Tout s'expliquait.

Comme pour prouver ses dires, il lui assura qu'il connaissait tout le monde là-bas. En y réfléchissant bien, Eliott avait en effet eu en cours des personnes qu'Irving connaissait forcément.

"Il y avait bien une Gillian Whitaker à Poudlard, une petite sœur ?" interrogea-t-il avant de trinquer lui aussi avec son gobelet à café.

C'était plutôt sympa oui, de rencontrer un autre sorcier en plein monde moldu. Un peu surprenant aussi. Cela devait arriver souvent, que deux sorciers se croisent dans la rue, au supermarché, ou au cinéma, sans le savoir. Heureusement qu'il y avait des gens pour faire des gaffes et pour poser des questions.

"Pourquoi avoir choisi de bosser ici ? C'est un job d'été original pour un jeune diplômé des ASPIC." commenta-t-il avec un sourire.

Aurait-il croisé un autre passionné du monde moldu ?


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
"Ma nièce." répondit Irving avec un sourire en entendant le prénom de Gillian.

Il savait que le monde sorcier était tout petit et que l'on tombait très fréquemment sur des connaissances mais cette situation était nettement plus rare chez les moldus. Irving ne résista donc pas à l'idée de discuter davantage avec le fils et le frère des candidats du SPAM... D'ailleurs, quand on connaissait les idées politiques de la famille Warlock, il se demandait sérieusement ce qu'Eliott faisait ici. Mais c'était d'abord à lui de répondre aux interrogations de son interlocuteur, il s'y plia donc de bonne grâce:

"J'uis allé là où on voulait d'moi, avoua-t-il avant d'apporter plus d'explications:
"En fait, j'ai pas passé mes ASPICS et j'uis entré sur l'marché du travail en mai. Y'avait encore cette foutue loi qui interdisait l'accès des jobs sorciers aux non-diplômés supérieurs. Irving secoua la tête de gauche à droite en pestant, Du coup j'me suis lancé dans l'autre monde, ajouta-t-il en recouvrant son sourire.
" L'Etude des moldus était la matière où j'étais l'plus doué à l'école, vrai ! assura-t-il, mais ça m'a pas empêcher d'faire des bourdes monumentales. Les quinze premiers jours j'm' attendais à voir débouler les oubliators toutes les minutes tant mon comportement devait être bizarre aux yeux des moldus..."
Il se mit à rire doucement avant de questionner son vis à vis:
"Et vous, ça fait longtemps qu'vous êtes intégré ?"



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott soupira quand Irving lui expliqua que s'il avait dû aller travailler dans le monde moldu, c'était à cause de la loi qui avait empêché tous les sorciers non-diplomés du supérieur de trouver un emploi dans le monde magique. C'était ridicule, il y avait des tas de métier sorciers qui ne demandaient aucun diplôme.

"C'était ridicule cette loi, heureusement qu'ils l'ont supprimé ! Vous voulez retourner dans le monde magique en septembre alors ?"

Le jeune homme lui avait appris quelque instants plus tôt qu'il voulait se reconvertir "dans le social", mais c'était à un moment où ils ignoraient encore qu'ils étaient tous les deux les sorciers.

"On peut se tutoyer, non ?" suggéra-t-il quand Irving lui retourna sa question.

Maintenant qu'ils partageait un café entre sorciers égarés en terre moldue, le "vous" lu paraissait un peu trop formel.

"Pareil pour moi, répondit-il avec un sourire quand le jeune homme lui avoua que l'étude des moldus était la matière où il était le plus doué à Poudlard. La seule où j'étais doué, en fait, corrigea-t-il avec amusement. J'ai continué après Poudlard, pendant trois ans, et j'ai décidé de partir vivre complètement dans le monde moldu. Mais même après trois ans d'études, j'ai fais pas mal de gaffes aussi, c'est un miracle que le secret magique soit encore debout !"


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
Irving se mit à rire lorsqu'Eliott évoqua le Secret Magique. Quelque part, c'était un peu rassurant de voir un prof d’études des Moldus affirmer qu'il avait failli le rompre plus d'une fois...

"Il faut dire qu'c'est franchement compliqué ! avoua Irving, d'ailleurs il m'semble qu'mes collègues croient qu'j'uis un peu simplet.
Il leva les yeux au ciel en souriant:

"En même temps j'ai rien fait pour les contredire: J'pense que c'est  la meilleure méthode pour pas éveiller trop d'soupçons, ..." expliqua-t-il.

Il se garda de préciser qu'il était naturellement naïf et qu'il n'était pas connu pour briller par son intelligence, puis il se contenta de répondre à la question d'Eliott sur son avenir professionnel:

"J'aimerai bien retourner dans l'monde magique, ouais, mais après... j'sais pas trop dans quelle branche."


Irving n'avait jamais eut de vocation particulière si bien qu'il n'avait pas d'idée prédéfinie sur son futur travail. Il savait qu'il allait bosser, c'était clair, mais il ignorait dans quel domaine.

"Là où l'vent me portera ! lança-t-il en haussant les épaules.

"Et vous alors ? Enfin toi, corrigea-t-il, tu reprends l'poste du Professeur Mason ? J'ai appris que c'était elle qui allait prendre les rênes de Poudlard à la rentrée. C'est bien, j'trouve, c'est un bon choix. J'aimais bien Adamson mais Mason est plus accessible, j'pense. L'effet Poufsouffle sans doute." précisa-t-il en jetant son gobelet à la poubelle.

Quoique, depuis qu'il avait dansé un slow avec Margot, il la trouvait nettement plus abordable !



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
- Méthode testée et approuvée ! répondit Eliott en riant quand Irving expliqua qu'il valait mieux passer pour un simple d'esprit que de mettre en danger le secret magique.

Il n'avait plus vraiment ce genre de problème maintenant, il vivait dans le monde moldu depuis suffisamment longtemps, mais il se souvenait bien avoir fait quelques gaffes plutôt ridicules. Il s'était senti vraiment idiot la première fois où un couple de touristes lui avait demandé de les prendre en photo avec un téléphone tactile.

- J'imagine qu'il va y avoir pas mal de ménage au ministère avec les élections...Il y aura surement des places à prendre.

A chaque nouveau ministre son lot de nouveaux ministères, nouveaux services qui promettaient d'être plus efficaces, et nouvelles réformes en lesquelles plus personne ne croyait vraiment. Il y aurait bien des postes de disponible pour le jeune homme.

- Non, j'ai aimé l'enseignement mais je ne me vois pas professeur à plein temps tout de suite, peut-être dans quelques années. Oui, j'ai entendu pour Mason, elle fera une bonne directrice. Une Poufsouffle à la tête de Poudlard, c'est forcément une bonne chose. T'étais dans quelle maison ?


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
"Que Merlin t'entende !" souffla Irving lorsqu'Eliott affirma que des places allaient très certainement se libérer au Ministère.

S'il était embauché là-bas, il était sûr que sa mère serait ravie et qu'elle arrêterait de s'inquiéter pour son travail. Il faut dire que d'avoir Leopold Marchebank ou Malory Piers comme collègues, cela en jetait plus que d'être portier de nuit dans un hôtel  inconnu du monde magique.
Être prof à Poudlard, c'était classe aussi, et pourtant son interlocuteur avait préféré rejoindre l'anonymat des chauffeurs de taxi moldus. Quoique, pour le coup, Irving pouvait comprendre. Pour rien au monde il ne retournerait à l'école ! Et puis, il avait enfreint trop de fois le règlement pour prétendre à un poste à Poudlard...

"J'étais chez les Gryffons, répondit-il en passant une main dans sa barbe naissante, Encore un qui réfléchit pas avant d'agir ! ajouta-t-il en souriant, Et toi ? Les Warlock sont plutôt Serpentard non ? s'enquit-il en replaçant de mémoire Paige et son père dans cette maison, Fin bon, la tradition familiale parfois ça veut pas dire grand chose. Souvent même."  conclut-il en haussant les épaules.

Il n'avait jamais accordé une grande importance à ce genre de chose à vrai dire ! Tant qu'il ne se retrouvait pas chez les Ornithorynques, tout allait bien !



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
"Gryffondor aussi, répondit Eliott quand Irving lui retourna sa question. Et pas des plus sages non plus, ajouta-t-il avec un sourire. Les Gryffondors sages n'étaient pas de vrais Gryffondors, juste des Serdaigles un peu trop remuants. Tu aurais vu la tête de l'équipe enseignante quand ils m'ont vu arriver pour remplacer le Professeur Mason..."

En quatre mois il n'avait pas réussi à se faire à l'idée que les Professeur Hellsoft ou Adamson aient été ses collègues. Il lui avait fallu des semaines pour réussir à les appeler par leur prénoms, et il les vouvoyait encore quand il avait rendu son poste au Professeur Mason. Il était certain que même s'il se décidait à devenir enseignant un jour, il ne s'y habituerait jamais.

"Serdaigle, corrigea-t-il machinalement quand Irving remarqua que les Warlock étaient plutôt Serpentard. Sauf pour ma sœur." Et c'était bien pour ça qu'elle les menait tous par le bout du nez.

Eliott hocha la tête à la remarque d'Irving à propos des traditions familiales qui ne voulaient pas dire grand-chose, il ne pouvait pas être plus d'accord sur ce point.

"Pas mal de traditions sont bonnes à jeter si tu veux mon avis... Comme pour illustrer ses propos, il lança son gobelet dans la poubelle. Tu viens d'une famille un peu...Quel était le mot politiquement correct pour ça ? traditionnelle, toi aussi ? Par traditionnelle j'entends "qui pense que travailler dans le monde moldu ait la chose la plus déshonorante que tu puisse faire" ?"


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
Un ancien Gryffondor ! Décidément, cet Eliott attirait la sympathie. D’ailleurs il avouait lui-même avoir fait quelques bêtises durant sa scolarité, ce qui arracha un sourire à Irving avant que la conversation ne dérive vers un sujet plus sérieux :

« Traditionnelle, oui et non, répondit-il, on est sorcier d’puis plusieurs générations donc forcément, ça à une incidence sur mon éducation mais pas au point d’snober les moldus non plus, expliqua-t-il en souriant, Ma famille est déjà très contente que j’ai un job si tu veux mon avis et le fait que ça soit dans l’monde non-magique ça passe au second plan. »

Il riva les mains au fond de ses poches et haussa les épaules :

«  Faut dire aussi qu’j’ai une sœur cracmole qui a tracé l’chemin avant moi…
précisa-t-il avant d’ajouter, Mais bon.T’as toujours des individus qui trouvent ça rabaissant ou honteux d’bosser ici. Ils pensent que c’est parce qu’on est pas capable de mieux. Tout l’ système sorcier est un peu basé sur cette idée d’ailleurs, c’est grave. Comme si on ne pouvait pas aller chez les moldus par choix et qu’il fallait obligatoirement envisager ça comme une voie de garage ! »

Irving secoua la tête de gauche à droite.:

« Enfin, j’imagine que tu sais d’quoi j’parle… Ça a pas dû être simple de faire accepter tes choix dans ta famille… »

Il accorda un vague sourire à Eliott avant d’éclairer le fond de sa pensée :

« J’ai quand même lu l’programme de ton frère avant d’aller voter… »



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Irving avait tout l'air de venir d'une famille plus tolérante que la sienne -ce qui n'était, en soi, pas bien difficile- pourtant il était lui aussi victimes de préjugés sur le monde moldus, et sur ceux qui y travaillaient. La majorité des sorciers ne pouvait pas concevoir qu'on puisse travailler dans le monde moldu par choix, et non par nécessité. Parce que tout ce qui était moldu était forcément moins bien, moins évolué, dévalorisant. Ils étaient des sorciers, et dans l'inconscient collectif cela voulait encore dire qu'il valait mieux que de "simples" moldus.

"C'est à se demander si les mentalités finiront par chaner, soupira-t-il avec un regard désabusé. Même ceux qui se disent tolérants continuent de penser que les sorciers valent mieux que les moldus...Ils n'y connaissent rien."

De toute les façons il n'aimait pas tellement l'idée qu'une personne puisse être supérieure à une autre, pour quelle que raison que ce soit. Il haussa les épaules quand Irving reprit en affirmant que ça n'avait pas dû être facile de faire accepter ses choix à sa famille.

"Je crois bien qu'ils ne l'accepteront jamais, répondit-il avec un nouveau haussement d'épaule. Eliott sourit finalement quand Irving ajouta qu'il avait tout de même lu le programme du SPAM avant d'aller voter. Je ne l'ai même pas fait, répondit-il avec une grimace. Mais j'imagine que c'était exactement le même que d'habitude. A part du coté de Léop...Marchebank il n'y avait pas grand-chose de neuf."

Non, tout le monde n'appelait pas le nouveau Ministre par son prénom pour la bonne et simple raison que tout le monde n'avait pas passé de longs diners de famille à découvrir les effets de l'alcool en volant quelque gorgées dans le verre de ce dernier.


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott et lui étaient parfaitement sur la même longueur d'onde... C'était à regretter qu'ils n'aient qu'une poignée de minutes devant eux car ils auraient surement pu discourir tout le reste de la nuit sur leur condition de sorcier infiltré chez les moldus. Même si leurs expériences n'étaient pas les mêmes, Irving se sentait concerné par les préoccupations de son ainé. Dire qu'Eliott devait être jugé comme un pestiféré dans sa propre famille... Merlin, il avait du mal à concevoir un tel degré de bêtise et d'intolérance !
Irving se doutait bien que son interlocuteur n'avait pas révélé cette information pour se faire plaindre mais l'ex-gryffondor ressentit immédiatement beaucoup de compassion pour lui. Peut-être était-ce dû au détachement d'Eliott. Il abordait le sujet comme s'il s'était fait une raison. C'était triste.


Mais loin de trahir ses pensées intérieures, ce fut sur un autre sujet -nettement moins personnel - qu'Irving finit par rebondir:

"J'rêve où t'as failli appeler notre Ministre par son prénom ?"

A vrai dire, si Eliott ne s'était pas repris lui-même, Irving n'aurait surement rien remarqué. Appeler le ministre de la magie "Leopold Marchebank" , cela n'avait rien de suspect. Ça le devenait toutefois lorsque l'on s'interrompait en plein milieu de son prénom !



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
- Quand je disais que j'faisais des gaffes...soupira-t-il quand Irving fit remarquer qu'il avait faillit appeler leur ministre uniquement par son prénom.

Il aurait pu se contenter de donner son nom en entier, ou simplement se rappeler qu'on appelait généralement le ministre de la magie par son nom de famille, mais non, il avait fallu qu'il fasse l'erreur, et qu'il s'auto-corrige -tout en subtilité bien entendu. Il se demandait réellement comment le secret magique avait survécu à son intégration dans le monde moldu.

- Il était marié à ma tante, avant, expliqua-t-il finalement. Avant qu'il n'épouse une jeune-femme qui avait presque l'âge de son fils. Alors c'est "l'oncle Léo", ajouta-il avec un sourire.

Un oncle qu'il avait toujours bien aimé, en partie par pur esprit de contradiction, parce que son père le détestait. Aussi parce que, comme lui, Léopold avait toujours semblé trouver la haute société sorcière ridicule et complètement dépassée. Restait à espérer que son ouverture d'esprit et le modernisme qu'il défendait se retrouveraient dans ses réformes.

- J'espère qu'il fera un bon ministre, conclut-il avec un haussement d'épaules.


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3360

Voir le profil de l'utilisateur
Ainsi donc les Warlock étaient liés au Marchebank... Irving était sûr que s'il creusait un peu, il pourrait rajouter les Nott ou encore les Harper dans cet arbre généalogique car il n'avait pas oublié une des règles d'or du monde magique: Celle qui dit que toutes les familles de sang-purs sont liées entre elles. A trop vouloir préserver leur sang, Irving était persuadé qu'il y avait bon nombre d'unions consanguines au sein de la Haute Société Sorcière. Cela expliquait en partie pourquoi les sang-purs engendraient parfois des monstres, dépourvus de toute humanité, à l'instar d'un Lawrence Nimbus de Pompadour. Pas assez de sang  neuf !

Heureusement qu'il y avait quelques rebelles comme Eliott pour briser ce schéma ancestral, du moins, c'est ce qu'Irving espérait. D'ailleurs leur nouveau Ministre n'avait-il pas pour projet d'abroger les mariages forcés ? Ce genre de pratique était généralement associé aux familles de sang-pur, et à en croire Cassandre, les enfants de la Haute étaient littéralement conditionnés dans l'idée qu'ils devaient s'unir à un "bon" parti le moment venu.

" L'Oncle Leo peut pas faire pire que celui qu'on avait avant d'toute manière, lança Irving en revenant sur le terrain de la politique, j'trouve qu'il a d'bonnes idées pour l'moment. Après faut voir comment c'est appliqué..."

Il jeta un coup d’œil à l'horloge de la salle de pause, constatant que leur temps imparti était bientôt terminé.

"...Fin' bon. On verra bien !"



Irving Whitaker
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 381

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott hocha la tête avec un sourire amusé en entendant Irving dire que Léopold ne pouvait pas faire pire que Fiennes. Une chose était certaine, le MIM avait déçu tout le monde. Restait à espérer que le FREE lui tiendrait ses promesses, il y avait effectivement de bonnes idées, même si Eliott avait préféré donner sa voix à l'APPEL.

"Hum, espérons que ce n'était pas des promesses en l'air..."

Il avait toujours entendu son père dire que Léopold Marchebank n'était pas un homme de parole. Mais il n'avait jamais écouté ce que disait son père. Le temps leur dirait s'il avait raison ou non. Eliott suivit le regard d'Irving jusque sur l'horloge de la salle de pause qui leur indiquait qu'il était presque temps de retourner au travail.

"Je crois qu'il va falloir arrêter de parler de Marchebank et retourner critiquer Brown et la nationalisation de Northern Rock, lança-t-il avec un soupir. En essayant de ne pas s'embrouiller !" ajouta-t-il avec un sourire amusé.

Il avait déjà du mal avec la politique sorcière, alors suivre les remarques sur la politique moldue de certains de ses clients était souvent difficile. Mais ça faisait partie du jeu !


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Les infiltrés [Irving-Eliott]

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Infiltrés [4/5]
» Eliott Tyler
» Toc, toc. C'est l'technicien. ft Eliott
» Eliott Martin Petit : Mauvais garçon
» Qui a crée ces monstres? Les gnbistes/ lavalas ou les deux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-