AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [Encyclo] La dictature

Leopold MarchebankMinistre de la Magieavatar
Messages : 739

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Leopold Marchebank le Ven 12 Sep 2014 - 16:42, édité 2 fois
La dictature
La fabrique de la vilénie

Encyclopédie participative
Cette page de l'encyclopédie permet de donner un cadre général à la dictature qui se mettra en place à partir de l'automne. Elle est donc amenée à changer souvent en fonction des évolutions en RP, des nouveaux personnages créés, etc. N'hésitez pas à contacter Leopold par MP ou à poster sur les topics correspondants de la Cabane Hurlante pour apporter des ajouts à la page ou discuter du contexte qui, vous le savez, n'est jamais figé. Privilégiez les topics de la Cabane Hurlante existants avant celui concernant la dictature, qui servira à aborder tous les points non traités par les autres topics. Choupi


Le programme du FREE pour les élections du 31 juillet 2008
Le FREE a été créé à la suite du Bloody Sunday par des ressortissants du MIM et a donc axé son discours électoral sur les faiblesses du gouvernement en place et en particulier du couple Fiennes-Dalnox : pour Leopold Marchebank et Jacob Dalhiatus, qui sont les figures de proue de ce nouveau parti, le MIM a pêché par excès de naïveté et a par manque de réalisme. Le candidat Marchebank n'hésite pas à critiquer son ancien chef et à assurer avoir été muselé dans l'exercice de ses fonctions.

Le programme du FREE est tout aussi novateur que l'était celui du MIM à l'époque. Il s'agit cette fois de faire prendre un nouveau tournant au pays, un tournant égalitaire : le programme est axé avant tout sur l'égalité entre créatures magiques et sorciers, entre sorciers et moldus mais aussi entre les sorciers eux-mêmes. Aux réformes de société s'ajoutent donc des mesures économiques, fiscales et sociales destinées à rétablir la balance entre les riches propriétaires de la haute société et les moyennes et basses tranches sociales. Enfin, la courte campagne du FREE s'est axée sur son candidat lui-même, mettant en avant les grandes qualités de Marchebank et posant ainsi les jalons d'un culte de la personnalité qui sera au centre de sa dictature. Après tout, Leopold est avant tout un homme d'affaire accompli, un politique aguerri et tolérant, tenant à coeur le sort du peuple et qui a causé la chute de Mardol...  


La suppression des mesures phares du MIM
L'une des premières actions du nouveau gouvernement a été de retoquer les réformes phares du MIM :
-Suppression pure et simple de l'université magique. Elle est remplacée par un stage obligatoire pour les élèves de septième année à Poudlard afin de privilégier l'apprentissage auprès des professionnels et le contact avec la vie active. Des subventions sont également versées à Ste Mangouste afin d'organiser un meilleur système de tutorat pour les apprentis médicomages.
-Démantèlement partiel du DOM.


Un Ministre détenteur des pleins pouvoirs
Le Magenmagot a conféré les pleins pouvoirs à Leopold Marchebank le 12 octobre 2008. Justifiée par la crise politique qui continuait d'agiter le pays et qui menaçait l'ordre public, cette passation était censée être temporaire. Néanmoins, Marchebank les garde indéfiniment, en pointant du doigt les révolutionnaires et contestataires qui continuent de menacer la sécurité de tous.  

Ces pouvoirs place le pays en période de circonstances exceptionnelles et permet ainsi au ministre de prendre des mesures par décret, mesures pouvant tendre à la restriction des libertés fondamentales. Des décrets sont ainsi pris pour restreindre les libertés de réunion, d'association et d'information.


La justice réformée
Marchebank devient également président-sorcier du Magenmagot, l'instance même qui lui a conféré les pleins pouvoirs, ce qui permet de réviser la Charte des droits du tribunal magique.  La justice est donc réformée quand la dictature se met en place : les procès peuvent être expéditifs dans un souci de rapidité de la justice, le président-sorcier dispose des pouvoirs de véto et de grâce et il peut également juger seul pour une raison d'intérêt général. Les peines sont également durcies, avec notamment la restauration de la peine de mort, cette fois réalisée par la méthode du poison. En marge des procès expéditifs, les petites peines à Azkaban (quelques semaines) se multiplient et de nombreux sorciers se montrant défiants face au régime en sont les victimes : distribution de tracts anti-régime, tags, infractions au couvre-feu instauré sur Bristol, propos anti-régime...

Ces mesures sont justifiées par une évasion de plusieurs détenus du quartier haute-sécurité de la prison d'Azkaban, qui aura lieu autour le 19 décembre 2008. Suite à cela, outre la restauration de la peine de mort, des Cerbères seront placés stratégiquement dans la prison. Dressés par les sorciers-gardiens, ils empêcheront grâce à leur flair et à leur grande puissance l'échappée de nouveaux prisonniers. Un sphinx gardera également l'entrée principale d'Azkaban.


Une milice chargée des arrestations
Placée sous les ordres de Jacob Dalhiatus, directeur du département des accidents et catastrophes magiques, une milice destinée à servir de liaison entre les différents départements est mise en place à l'automne. Composée d'aurors et d'oubliators fidèles au régime et dirigée par Danielle Coleman, cette milice aura pour rôle de garantir la sécurité publique, d'opérer des arrestations de résistants et de réaliser les interrogatoires. Arrestations arbitraires et musclées, espionnage, torture psychologique, la milice pourra utiliser des méthodes que l'on pourrait assurément qualifier de douteuses. Les forces de l'ordre (aurors, police magique) elles-mêmes se verront régentées par des consignes spéciales. Un décret permettra ainsi aux aurors de la milice d'utiliser les impardonnables et le Véritaserum lors des interrogatoires. Un topic a été ouvert pour discuter des modalités de cet organisme...


La restructuration du Ministère
Le nouveau gouvernement a été accompagné par une restructuration du Ministère. Outre la création de la milice, le DOM, oeuvre phare du MIM, a subi une grosse restriction budgétaire et a été en partie rattaché au département des catastrophes magiques. Par ailleurs, le département des créatures magiques a également été modifié afin d'accompagner les nombreuses mesures du FREE. Quant au département des mystères, il lui a été attribué de gros moyens et plusieurs programmes de recherche ambitieux ont été lancés, notamment un programme en lien avec Ste Mangouste portant sur les maladies affectant les capacités magiques et un projet visant à démonter les théories sur la pureté du sang.
Pour en savoir plus sur l'organisation du Ministère, allez voir sa fiche encyclopédique (qui sera prochainement postée).


Le contrôle des transports magiques
Sous la dictature, le contrôle des déplacements devient un secteur clef qui permet de maintenir l'ordre public. Ainsi, le Ministère opère une surveillance des Réseaux de cheminette et de la délivrance des Portoloins, avec une traque accrue des Portoloins clandestins grâce à l'utilisation de sortilèges de repérage. Des sorts anti-transplanage sont lancés à des secteurs clefs. Deux villes en particulier font l'objet d'une surveillance accrue :

-Bristol, qui est bouclée et sur laquelle un véritable couvre-feu est instauré à partir du 8 décembre. Un sortilège anti-transplanage est lancé sur toute la partie sorcière de la ville de façon permanente et un cridurut assure le respect du couvre-feu, qui est fixé à 19h, avec des dérogations pour les bristoliens qui travaillent le soir ou de nuit. Pour rappel, le cridurut est un sortilège qui fait sonner une alarme stridente dès qu'un couvre-feu est transgressé. Toutes les sorties du Bristol sorcier sont surveillées, y compris le port de Bristol, et des check-point sont instaurés afin de contrôler les entrées et sorties de la ville, les habitants devant rendre des comptes sur les raisons de leurs déplacements. Enfin, toutes les cheminées du réseau de cheminette, publiques comme privées, sont condamnées. Les seules cheminées accessibles sont celles se trouvant aux check-point afin de permettre aux sorciers autorités d'effectuer leurs déplacements, également possibles par transplanage dans une zone sécurisée et délimitée.

-Pré-au-Lard : le village sorcier accueillant tous les week-end des élèves de Poudlard, il est placé également sous couvre-feu avec un cridurut à partir de 20h, et un sortilège anti-transplanage est lancé chaque week-end.

Enfin, des aurors sont postés à Poudlard au niveau du portail et des passages secrets afin d'assurer qu'aucun élève ne puisse sortir clandestinement en-dehors des sorties autorisées à Pré-au-Lard. Ils surveillent également le courrier reçu par les élèves pour s'assurer qu'aucun artéfact de magie noire ou objet subversif n'entre dans l'établissement.

Ces mesures étant particulièrement contraignantes, la résistance s'organise, et vous trouverez plus d'informations à ce sujet sur le topic de la Circulation magique sous la dictature.


La censure et le contrôle de la presse
La guerre pour le contrôle de l'information fait rage entre dictature et résistants, chacun n'hésitant pas à employer la propagande. Peu à peu, les journaux s'opposant trop ouvertement au régime sont interdits et la presse souhaitant rester dans les bonnes grâce du Ministère n'hésite pas à participer au culte de la personnalité de Leopold Marchebank ni à relayer les informations utiles au régime. Qui dit censure, dit journaux clandestins ! Pour en savoir plus sur la propagande, rendez-vous sur le sujet Propagande : La guerre de l'information. Les journaux sorciers en vogue sur Aresto sont présentés dans la fiche encyclo du Paysage culturel.


La politique économique du FREE
La politique économique du gouvernement FREE se focalise sur une idée : relancer l'économie sorcière afin de favoriser la création de nouveaux emplois. Il faut également signaler que toutes les mesures que souhaite mettre en place le Ministère sont coûteuses et nécessitent des fonds importants. En effet, c'est une véritable politique d'aide aux foyers modeste qui est développée avec des mesures phares comme l'instauration d'un revenu minimum pour tous (y compris les créatures magiques intelligentes), instauration d'un système d'allocation pour la naissance et l'éducation des enfants, abaissement d'impôts pour les salaires les plus modestes... A coté de ces mesures applaudies pour les classes les moins aisées, l'état tente de récupérer des fonds auprès des classes moyennes supérieures et des foyers les plus riches, notamment avec une forte augmentation d'impôts. C'est ainsi que sont mis en place un impôt sur la fortune et sur les héritages ainsi que des taxes sur tous les produits de luxe comme le Vin des Elfes. Toujours dans cette optique de favoriser les plus modestes au détriment des plus riches, les manoirs vides des Sang-Pur sont réquisitionnés afin d'y faire de nouveaux logements sociaux.

Mais à coté de ces mesures sociales, le Ministère doit faire face à de nombreux dispositifs à financer et met ainsi en place des projets de lois controversés comme l'abaissement du salaire des fonctionnaires du Ministère de la Magie - dans un esprit d'effort commun pour relancer le pays - alors que le salaire du Ministre lui-même est augmenté. Un recul de l'âge de la retraite est également prononcé dans l'optique de financer l'agrandissement du Département de la Justice Magique et plus particulièrement des services des forces de l'ordre - y compris les Oubliators - qui voient leurs budgets augmentés (c'est en réalité un rebasculement de l'ancien budget du DOM) et leurs services agrandis, notamment avec un centre d'entrainement commun.

Toujours dans cette optique de relancer l'économie, le Ministère de la Magie décide de donner un coup de pouces aux entreprises avec notamment un dégrèvement d'impôts pour les jeunes entrepreneurs et l'abaissement des taxes pour les entreprises qui respecteraient les quotas solidaires de créatures magiques en leur sein. Pour permettre à toutes ces nouvelles entreprises de s'installer et favoriser l'expansion de la société sorcière, une partie de la ville de Manchester est réquistionnée pour en faire un nouveau foyer magique dynamique et moderne. Pour pousser les ménages à s'installer là-bas ou à la Cité Cosmos, les taxes d'habitations des quartiers magiques (Le Chemin de Traverse, Oxford, Pré-au-Lard...) augmentent considérablement tandis qu'elles explosent à Bristol afin de pousser le plus de monde possible en dehors de cette poche de résistance. Et afin de donner une optique internationale à la nouvelle économie, des avantages fiscaux sont mis en place pour les nouveaux diplômés qui souhaiteraient venir s'installer au Royaume-Uni tandis que les entreprises sont poussées à exporter afin de s'imposer sur le marché magique internationale.


Mesures diverses
-Créatures magiques : les créatures magiques intelligentes qui le souhaitent peuvent porter une baguette magique. Le budget du département concerné a également été augmenté afin d’organiser la gratuité de la potion tue-loup pour tous.

-Augmentation du budget de la Justice : embauche de nouveaux Aurors, de nouveaux policiers magiques, création d’un centre d’entrainement pour ces derniers, agrandissement du Département de la Justice Magique, augmentation du budget des Oubliators

-Interdiction des manifestations sur l’ensemble du pays, droit de réunion supprimé sur Bristol

-Pénalisation des mariages arrangés

-Légalisation de l’avortement suite au scandale Chaudrillon

-Légalisation du mariage homosexuel et de l’adoption par les couples de même sexe

-Loi sur l’égalité des hommes et des femmes au travail, avec notamment l’interdiction du licenciement pendant la grossesse et  la création de crèches pour faciliter le retour des femmes à l’emploi

-Loi sur la facilitation de l’insertion des cracmols dans le monde magique : on leur permet de travailler dans le monde sorcier avec des emplois adaptés (métiers de l’artisanat, du commerce, du secrétariat, de l’enseignement, du gardiennage, technicien de surface, métiers de maison…)

-Recul de l’âge de la retraite

-Suite aux scandales sanitaires, création d’une Commission gouvernementale de contrôle et de certification de la qualité des potions destinées à un usage industriel ou domestique, dirigé par Margot Adamson. Toute potion doit obtenir une autorisation avant son utilisation en entreprise ou sa vente à des particuliers.

-Instauration d’une colonie de vacances à Guernesey pour les enfants sorciers, gratuite pour les familles modestes

-Nationalisation d’Ollivander et programme d’exportation des baguettes à l’étranger

-Quidditch :taxe sur les clubs de Quidditch qui consiste à baisser les salaires trop élevés des joueurs, sous couvert de fairplay financier. Le Quidditch est néanmoins mis en avant dans la presse et le régime met en place une coupe de quidditch amateur.

-Un nouveau sport est créé, la course sur balai, sponsorisée par les nouveaux balais Cosmos. Ce sport s’accompagne d’un système de paris.



Londres sous contrôle de la dictature
La capitale comprenant tous les lieux du pouvoirs tels que le Ministère de la Magie et la banque Gringotts, elle sombre essentiellement sous contrôle de la dictature et les résistants ne la choisissent pas comme lieu privilégié de leurs réunions. Des patrouilles de la police magique quadrillent le Chemin de Traverse et l'Allée des embrumes. Grâce à une alliance avec les gobelins de Gringotts, les comptes en banque des résistants reconnus sont fermés.

L'hôpital Sainte Mangouste est quant à lui placé sous une stricte surveillance, les médicomages ayant pour consigne de rapporter chaque blessure suspecte aux aurors. Ceux qui ne coopèrent pas sont envoyés à Azkaban pour traîtrise. Cela conduit certains médicomages à créer des infirmeries sauvages afin de pouvoir soigner les résistants qui risquent l'arrestation en se rendant à Sainte Mangouste.


Bristol, épicentre du conflit
C'est à Bristol que les conflits se font les plus ardents. La ville est bouclée et les déplacements y sont surveillés, comme indiqué précédement, mais cela n'empêche pas la résistance de s'organiser...

Cette ville ayant été particulièrement développée en jeu, nous vous conseillons fortement de lire la Fiche encyclo de Bristol avant d'y jouer, afin de vous faire une meilleure idée des lieux.

Les acteurs de cette guerre intestine sont :
-Les forces de sécurité et la milice, qui assurent la surveillance de la ville et traquent les résistants
-Les Veilleurs : organisation criminelle qui collabore officieusement avec la dictature et qui a la mainmise sur les activités clandestines de Bristol. En l'échange de cette suprématie sur la ville et de l'absence d'intervention de la part des aurors, les Veilleurs doivent verser officieusement un pourcentage de leurs recettes à la dictature.
-Le Kraken : groupuscule de résistance extrêmiste dont le Q.G se trouve au sein de la ville



La cité Nimbus, nouvelle vitrine du pouvoir
La Cité Nimbus, troisième foyer de population du monde magique, a beaucoup souffert durant le mandat du MIM : la Consummeuse, la trahison des Nimbus de Pompadour sans parler des émeutes qui ont agité cette ville habituellement tranquille. Bien décidé à reprendre en main cette icône de la vie sorcière, le gouvernement Marchebank met en marche une véritable révolution au sein de la cité ouvrière : l'entreprise Nimbus est nationalisée afin de sauver les emplois en danger suite à la crise sanitaire de la Consummeuse et son nom est changé afin de tourner cette page sombre de l'histoire. Cependant, Clarissa Nimbus de Pompadour s'enfuit en France où elle gère les filiales internationales qu'elle a réussi à soustraire à la mainmise du gouvernement.

Devenue "Usine Nationale Cosmos", la Cité prend le même nom et de nombreux programmes sont lancés en son sein pour redynamiser la ville. Dans un premier temps, c'est une véritable réhabilitation des bâtiments déjà présents qui entre en action : les maisons et immeubles sont rénovés, de nouveaux espaces verts sont installés, des espaces de divertissements (comme le tout nouveau musée du balai installé dans l'ancien manoir Nimbus de Pompadour) et surtout de nombreux programmes de constructions de lotissements. En effet, le gouvernement souhaite que la Cité soit désormais plus qu'une ville dortoir mais un véritable fleuron de l'économie, la vitrine de la politique du Ministre Marchebank. Pour cela, les balais Nimbus sont interdits (en raison des risques sanitaires) mais également pour privilégier le "consommer anglais" avec les balais Cosmos, développés avec les anciens ingénieurs Nimbus. Le but est de rétablir de nouveaux emplois pour revenir à une économie saine, solidaire et patriotique. En effet, en plus de création d'emplois pour les sorciers, le Ministère de la Magie souhaite que les créatures et personnes anciennement stigmatisées par une société intolérante trouvent leur place sur le marché du travail. Des emplois solidaires sont ainsi mis en place pour aider les Gobelins, les Cracmols, les loups-garous et les Elfes de Maisons à trouver une place dans la société magique. Toujours dans cette optique d'égalité, une école est mise en place au coeur de la Cité Cosmos, école qui accueillerait les enfants avant Poudlard et ceux peu importe leurs facultés magiques : cette Institution permettrait d'éviter les discriminations envers les Cracmols et prôner une société plus juste et plus équitable. Les enfants sans pouvoirs magiques pourront ensuite faire des études secondaires dans le monde moldu et retrouver plus tard un emploi chez les sorciers.

Avec ces mesures, le gouvernement espère propulser la Cité Cosmos en tant que premier foyer magique du monde sorcier et surtout comme espace idéal pour l'épanouissement de la nouvelle société que souhaite construire le Ministre de la Magie.

Pour aller plus loin :
-Fiche encyclo Cité Nimbus
-Fiche adoptable de la dirigeante de la cité Cosmos : à venir.


Poudlard : la milice Greengrass et ses opposants
A Poudlard, la nouvelle directrice Daisy Mason s'est vu imposer un sous-directeur à la solde de la dictature, Adonis Greengrass, qui va tenter d'imposer ses volontés au sein de l'école. Pour cela, le Ministre lui a confié le pouvoir de promulguer des décrets d'éducation pour opérer les mesures qu'il estime nécessaires. Il se trouve d'ailleurs, par un hasard suspect, que les membres du Conseil d'administration de l'école, qui sont élus chaque année, sont tous favorables à la politique du ministère...

Les réformes touchant Poudlard sont les suivantes : autorisations de sortie des élèves à Pré-au-Lard tous les week-end, surveillance des entrées officielles et officieuses de l'école par des aurors (un cridurut étant appliqué sur les passages secrets), surveillance du courrier.

Adonis Greengrass est aidé dans sa tâche par une milice d'élèves, les Jeunesses ministérielles, milice qui suscitera à n'en pas douter des mouvements de résistance parmi les élèves...



Leopold MarchebankMinistre de la Magieavatar
Messages : 739

Voir le profil de l'utilisateur
Agenda Dictatorial
Il nous donne des F.R.E.E.ssons

Etant donné que nous arrivons en septembre et que beaucoup de topics se sont ouverts post-BS, nous vous donnons un premier aperçu de la mise en place de la dictature afin que vous puissiez situer vos RP par rapport à cela. Une chronologie plus propre sera rédigée et postée dans la revue de presse d'ici quelques temps, mais il nous semblait urgent de vous donner les premiers éléments assez rapidement. Si vous avez des questions ou juste des réactions, n'hésitez pas à poster à la suite de ce sujet


15 juin : Bloody Sunday
16 juin : La Gazette titre sur 53 morts, plus de 200 blessés dont le Ministre. Lynchage de Dalnox
18 juin : l’Etat de Fiennes ne lui permettant plus de gouverner, des élections anticipées seront organisées le 31 juillet, d'après une décision du Magenmagot. Les candidats ont jusqu’au 1er juillet pour annoncer leur candidature.
19 / 20 / 21 juin : Warlock, Weasley et Rowles annoncent leur candidature. Expectatives sur le candidat du MIM étant donné que le parti est en chef, en proie à une grande agitation et que Dalnox voulait se présenter mais que le parti lui refuse.
25 juin : création du FREE, explosion du MIM.
29 juin : la gazette titre sur des émeutes dans le pays.
3 juillet : Départ de Margot Adamson et élection de Daisy Mason.
8 juillet : La gazette titre à nouveau sur des émeutes.
15 au 5 août : Procès Nimbus et Chaudrillon
24 juillet : Arrestation de Mardol grâce aux informations recueillies par Leopold.
31 juillet : Election de Leopold
3 août : annonce de la formation du gouvernement, accalmie dans le pays
5 août : Premières réformes : Fermeture de la Fac et démembrement du DOM
8 août : Annonce en rapport avec les loup-garous et assimilés (arrêt du recensement, autorisation d'effectuer n'importe quel métier, emplois du temps aménagés…?)
16 août : Nomination d’Adonis, annulation du tournoi des 3 sorciers et des correspondants en raison de la situation tendue du pays (même s'il y a eu une accalmie après les élections)
4 septembre : Annonce de la nationalisation de Nimbus, du projet de réhabiliter la Cité et du changement de potions
11 septembre : Annonce du projet de loi sur l'autorisation des baguettes magiques pour les créatures intelligentes
23 septembre: Projet de loi sur la création d'un impôt sur la fortune visant surtout les Sang-Purs et chefs d'entreprises afin de favoriser la probité dans les entreprises (amendes…) et l'investissement pour les plus modestes.
Fin septembre: papiers de divers journaux racontant la reprise de heurts dans le pays, de plus en plus violents.
3 octobre : affrontements particulièrement sanglants à Bristol
12 octobre : Le Magenmagot donne les pleins pouvoirs à Leopold
20 octobre : annonces des mesures pour mettre fin aux troubles, dont la milice de Danielle
13 novembre : fin des troubles dans la majorité du pays, sauf à Bristol. Leo garde les pouvoirs, bouclage de Bristol.
14 novembre: relance "officielle" de la Salamandre: première réunion secrète.
23 novembre : évasion d’Azkaban
1er décembre: scénar "installation de la dictature"
2 décembre: interdiction du FMI pour cause officielle de corruption, début de la censure et de la restriction des libertés.



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[Encyclo] La dictature

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haïti: Le retour de Duvalier et la "nostalgie" de la dictature
» La dictature en marche
» Les tactiques conflictuelles de Martelly, l'arme d'une dictature en marche...
» [Royaume de Gayô]La dictature ne dure jamais !
» VOICI COMMENT ON IMPROVISE UN DICTATEUR ET UNE DICTATURE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Administration :: Panneau d'affichage, :: Contexte,-