AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Sassenach [Alexandre & Adonis]

Adonis GreengrassSous-directeur de Poudlardavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
26 septembre 2008

Adonis s'était installé sur une table des Trois Balais un peu à l'écart. La discussion qui se tiendrait ici ne concernait pas les oreilles un peu trop curieuses de ce pub sorcier. Toutefois, la confidentialité du lieu laissait à désirer mais il se voyait mal convoquer l'homme en personne dans un autre lieu sans paraître trop formel. Il ne voulait pas rendre sa demande pressante ni même trop formelle. Il souhaitait juste un oui. Et pour cela, il était prêt à accompagner le tout d'un peu d'alcool si il le fallait.

Il jeta un léger coup d'oeil à sa montre avant d'apercevoir l'homme en kilt qui passait la porte du bar surchargé. Il se leva et d'un geste bref indiqua sa position. Il plaqua un sourire avenant sur ses lèvres et tandis une main qu'il voulu chaleureuse à l'attention de son invité.

"Monsieur MacFusty. C'est un plaisir de voir que vous avez accepté mon invitation. Je vous en pris installez-vous."

Il se réinstalla avec un sourire poli et se tourna vers la serveuse qui venait d'arriver à leur hauteur. Un timing parfait.

"Un Whisky pur feu pour moi, merci."

Il se tourna vers Alexandre un air interrogateur sur le visage pour qu'il passe commande également. Rien de tel pour commencer une discussion qui s'annonçait des plus délicates.


Adonis Greengrass
Alexandre M. MacFustyMolduavatar
Messages : 61

Voir le profil de l'utilisateur
Un courant d'air frais s’immisce dans l'établissement alors qu'un grand homme, aux cheveux auburn et avec un plaid en tartan éclatant sur les épaules, fait son entrée. Il balaie les yeux du regard, constate l'affluence des lieux. Il n'aime pas les espaces bondés, quand bien même ces derniers offrent une discrétion sans égale.
Il y a bien quelques regards curieux qui se posent sur lui.
Rien de bien méchant.
C'est sans mal qu'il repère son rendez-vous du jour. D'un pas assuré, Alexandre traverse la salle jusqu'à son interlocuteur en tentant de ne bousculer aucun client. Il avise la main qu'on lui tend, la serre fermement ; puis enfin s'installe après avoir articulé une salutation de circonstances.
La serveuse passe à sa hauteur et il tourne vers elle un visage neutre, avant de lâcher d'un accent teinté des couleurs de l'Écosse :
« Un café, je vous prie.1 »
On dirait bien que MacFusty surveille sa consommation d'alcool aujourd'hui. Et avec ce qu'il peut s'envoyer en peu de temps, ce n'est peut-être pas plus mal.
« Bien, alors, Mr Grrreengrrrass, » commence-t-il de sa voix grave, les yeux bleus se tournant vers l'enseignant. « Qu'attendez-vous de moi ? J'ai cru comprendre que vous aviez... un projet éducatif pour lequel vous auriez besoin de mon assistance ? Ou la nôtre, plutôt ? 2»
On passera sur les détours qu'il n'emprunte pas.
Il n'a pas de temps à perdre en ronds-de-jambe.

___________________
1A coffee, please.
2Weel, then, Mr Grrreengrrrass. What is it ye want frrrom me ? I understand ye ha' a... School prrroject which ye need me help forrr ? Or us, I'd rather say ?



“He told me that a man must be responsible for any see he sows, for it's his duty to take care of a woman and protect her. And if I wasna prepared to do that, then I'd no right to burden a woman with the consequences of my own actions.”
Diana Gabaldon, Outlander.
Adonis GreengrassSous-directeur de Poudlardavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
La serveuse fut à peine parti que son invité abordait déjà le sujet de leur rencontre. L'homme n'avait pas de temps à perdre visiblement, ça tombait lui non plus. Même si il devait bien reconnaître qu'il aurait apprécié qu'ils passent un peu plus de temps sur les politesses d'usage afin de mettre le chef MacFusty en confiance ou du moins, essayer. Il attendit que la serveuse revienne et dépose leurs consommations sur la table avant de prendre la parole.

"En effet, j'aimerais votre aide si vous êtes d'accord. Mon programme étudie en profondeur les dragons, hélas, ce cours manque cruellement de concret. Pour le rendre plus vivant, j'aimerais avec votre accord organiser une visite de votre île afin d'apercevoir quelques unes de vos magnifiques créatures. Evidemment, j'ai conscience de la dangerosité de mon souhait et ne compte emmener avec moi que quelques élèves les plus brillants et les moins perturbateurs."

Il s'attendait évidemment à un refus mais il n'avait pas encore utilisé tous les arguments qu'il avait en tête. Il préférait attendre que l'homme prenne la parole pour continuer. Après tout peut-être aurait-il une bonne surprise.


Adonis Greengrass
Alexandre M. MacFustyMolduavatar
Messages : 61

Voir le profil de l'utilisateur
La large paume s'entoure autour de la tasse de café. Alexandre souffle sur la vapeur qui s'en échappe, dessinant de fines volutes à l'élégance simple. Insensible au spectacle, impitoyable, il y glisse les lèvres et apprécie l'amertume du breuvage sombre.
Son entrée brutale en matière a au moins l'avantage de ne pas se perdre en palabres, et son interlocuteur a l'air de le comprendre. Le chef de clan suit l'exposé de la demande, les premiers arguments lancés, hausse un sourcil alors qu'il repose sa tasse.
« No. »
Le ton est catégorique.
Il est absolument hors de question qu'il laisse une bande d'adolescents bourrés d'hormones et prompts à faire des bêtises les unes derrière les autres sur son archipel, encore moins pour approcher des dragons. Les mener près des enclos est absolument hors de question, les laisser batifoler librement sur la Fusty Isle est encore moins envisageable, et on ne parle même pas des nids.
Qu'ils restent près de la côte, vers l'île de Lewis, et prie pour que les bêtes laissent leurs ombres danser dans les nuages.
« Les moins perturbateurs sous-entend qu'ils peuvent l'être. Même un tout petit peu. Je ne suis pas partisan de prendre un tel risque.1 »
Et c'est qu'il est catégorique, le petit.
_____________
1The least bald means they might be bald anywa'. Even the slightest. I am nae enclined tae take that sorrrt o' risk.


“He told me that a man must be responsible for any see he sows, for it's his duty to take care of a woman and protect her. And if I wasna prepared to do that, then I'd no right to burden a woman with the consequences of my own actions.”
Diana Gabaldon, Outlander.
Adonis GreengrassSous-directeur de Poudlardavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
Adonis s'était attendu à un refus évidemment. Un léger sourire poli s'étira sur ses lèvres alors que MacFusty faisait entendre que ses élèves pouvaient se révéler perturbateurs. Il savait que non, du moins, il l'espérait pour leur survie. Et si jamais ce n'était pas les dragons qui ne faisaient qu'une seule bouchée des petits plaisantins, il s'occuperait personnellement de leur sort.

"Croyez moi, les élèves qui assisteraient potentiellement à cette petite rencontre ne poseraient aucun soucis de discipline."

Il esquissa un nouveau sourire avec un regard qui se voulait parfaitement suggestif quant au sort qu'il réservait aux contrevenants. *

"Je comprends votre position, néanmoins, permettez moi d'insister un peu. J'aimerais réellement que mes élèves et donc par extension, la future communauté sorcière comprennent ce que sont les dragons. Qu'ils arrêtent de les voir comme des bêtes féroces. Certes dangereux mais avec bien plus que des griffes et une peau qui se retrouvent sur les étales du Chemin de Traverse. Je souhaite leur apporter du concret. Et je crois que vous êtes le mieux placer pour nous parler des merveilleuses créatures que vous gardez. Qui mieux que vous et votre clan les comprend ?"

Adonis porta son verre à ses lèvres et vrilla son regard dans celui de son interlocuteur.


Adonis Greengrass
Alexandre M. MacFustyMolduavatar
Messages : 61

Voir le profil de l'utilisateur
De marbre, Alexandre écoute les élucubrations de son interlocuteur avec une attention polie. Il n'est pas vraiment enclin à laisser cet enseignant lui montrer toute l'étendue de sa rhétorique pour le convaincre, mais n'en laisse rien paraître.
La tentative de flatterie glisse sur le masque affable sans jamais toucher l'Écossais.
L'insistance n'a pas grâce non plus à ses yeux.
« Il apparaît que je n'ai pas été assez clair. » La voix grave et posée reste parfaitement maîtrisée, sans qu'il ne ressente le besoin de hausser le ton. « Vous avez trois façons d'apercevoir des dragons sur les Hébrides. Soit vous levez la tête, soit vous les voyez dans nos enclos, soit vous vous rendez aux nids.1 » Le coin des lèvres de l'homme frémit à peine. « Je ne pense pas avoir besoin d'expliquer pourquoi la dernière option n'est absolument pas envisageable.
« Quant à la seconde, je ne suis pas confiant dans l'idée de laisser des adolescents venir aussi près. Si elles sont dans les enclos, c'est que les bêtes sont blessées, et ça ne leur serait pas bénéfiques. Tout ce que vous pouvez alors espérer est de les apercevoir entre deux nuages en levant la tête. Et vous pouvez faire ça depuis l'île de Lewis, non?2 »
Autant dire que le chef de clan n'a pas envie de céder d'un pouce.
Accueillir une bande d'ados triés sur le volet serait négociable.
Les amener près des bêtes l'a l'air beaucoup moins.
_______________________
1 I dinna think I ha' been clearrr enough. Ye ha' three wa's tae see dragons in the Hebrides. Either ye look up, or ye see'em in oor runs, or ye go tae the nests.
2I dinna need tae explain why the last option isna  even conceivable.
« As for the second one, I amn't inclined tae let teenagers get that close tae these creatures. If in the runs, the beasts are wounded, and it'd be no good for'em. All ye can thus hope for is get a quick glance when lookin' up. And ye can do that from the Isle o' Lewis, can't ye ?


“He told me that a man must be responsible for any see he sows, for it's his duty to take care of a woman and protect her. And if I wasna prepared to do that, then I'd no right to burden a woman with the consequences of my own actions.”
Diana Gabaldon, Outlander.
Adonis GreengrassSous-directeur de Poudlardavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
Visiblement la bataille était perdu d'avance. Toutefois, l'homme pourrait toujours accepter de les recevoir. Il l'avait affirmé lui même, il n'était pas contre les recevoir. Leur montrer les nids et les enclos n'étaient pas dans ses envies mais au moins, il serait instructif pour les élèves d'entendre de la bouche d'un éleveur quelques informations utiles.

"Je vois. Bon et accepteriez vous de nous recevoir tout de même sur votre île même sans nous montrer les enclos. Le but premier est de leur apprendre des choses concrètes. Les livres hélas ne disent pas tout. Et nous avons la chance d'avoir une colonie proche de l'Angleterre avec des personnes qui connaissent réellement les dragons. Et malheureusement, l'île de Lewis ne contient pas votre savoir."

Il esquissa un léger sourire poli avant de vriller son regard sur le chef McFusty. Aussi têtu qu'une mule celui-là. Mais il espérait que sa requête serait accepté néanmoins.


Adonis Greengrass
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Sassenach [Alexandre & Adonis]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dossier Corruption: Alexandre/Latortue
» Bienvenue à Pierre-Alexandre ...
» Alexandre Tirésias, jeune Jedi gris
» ITW Alexandre Astier : un film Goldorak ?
» Alexandre Giroux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Pré-au-Lard,-