AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 La belle-famille [Andrew]

Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 557

Voir le profil de l'utilisateur
25 Octobre 2008

A l'heure du déjeuner, la petite sandwicherie du fond de l'Atrium était toujours bondée et passer commande équivalait à revivre de nouveau la Bataille de Poudlard. D'habitude, Charlotte préférait manger dehors, du coté moldu, mais elle n'avait pas eut la force aujourd'hui de sortir du Ministère alors qu'elle pouvait juste déjeuner quelques étages au dessus du sien. Puis avec un peu de chance, elle pourrait griller la queue : c'était l'avantage de la grossesse. Ça, et passer en caisse prioritaire à Ikéa le dimanche comme elle l'avait fait le dimanche dernier. Seamus était en mission en dehors du bureau avec l'Auror Weaver.  En effet, même s'ils n'étaient plus partenaire depuis septembre, ils continuaient de déjeuner ensemble, son ami ayant de toute manière un peu de mal avec son nouveau binôme qui sortait tout juste de formation et - si elle était talentueuse - semblait un peu dirigiste.

Après un quart d'heure de queue - les fonctionnaires du Ministère tenaient visiblement trop à leur déjeuner pour la laisser passer et elle pouvait largement comprendre - elle avait réussi à acheter son sandwich au veaudelune et son soda à la cerise, le tout emballé dans un petit sachet. La deuxième épreuve allait désormais être de trouver une place assise parmi les maigres chaises et tables qu'offraient la sandwicherie, d'ailleurs plus pour la forme qu'autre chose. Elle aurait pu manger au QG, à son bureau, mais avait envie de changer un peu d'air. D'ailleurs, elle avait plus de chance de croiser Lilly ou Jensen ici - ils descendaient parfois déjeuner - qu'enfermée au sein de la Justice Magique. Merlin sembla l'entendre puisqu'un groupe de trois personnes se leva à ce moment-là. Sans hésiter, Charlotte avança aussi vite qu'elle le pouvait - plutôt difficilement comme tous les mouvements ces derniers temps - et toute focalisée sur son objectif, ne fit pas attention à la personne qui avait visiblement jeté
son dévolu sur la même chaise qu'elle. La collision fut inévitable et elle en lâcha son sandwich, reculant de quelques pas en prenant appui sur le dossier d'une chaise voisine, un peu secouée.

- Je suis désolée, lança-t-elle sincèrement en relevant les yeux, je ne vous avais pas...

Ce fut à ce moment-à qu'elle reconnut Andrew Warlock, le frère d'Eliott. Cela faisait bien quelques mois qu'elle ne l'avait pas croisé - bien qu'ils travaillent au même étage - et encore plus longtemps qu'ils n'avaient pas échangé un mot, se contentant de s'ignorer copieusement : leur dernier échange de parole devait vaguement remonter au Nouvel An et à la crise cardiaque de John Warlock. Néanmoins ils avaient jeté leur dévolu sur la même table et Charlotte ne comptait pas abandonner cette terre promise à cause d'Andrew Warlock, surtout que la collision lui avait un peu donné le vertige et elle avait besoin de s'assoir. Après tout, il y avait trois chaises donc...

- Je ne faisais pas attention, s'excusa-t-elle en se rapprochant de la table pour y prendre place doucement, posant une main sur son ventre arrondi. Elle eut un moment de flottement avant de se rappeler qu'elle avait fait tomber son déjeuner et le fit venir à elle d'un coup de baguette magique. Elle releva ensuite les yeux sur son... beau-frère et hésita un instant. Vous voulez peut-être vous assoir ? Les places sont rares à cette heure-ci.

Parce que oui, elle pouvait se montrer tout à fait civilisée. De temps en temps.



MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1251

Voir le profil de l'utilisateur

Andrew Warlock

Andrew quitta son bureau en soupirant. Il adorait son travail, évidemment - du moins, il devait bien l'adorer, après toutes ces années passées à travailler d'arrache-pied pour l'obtenir. Mais les affaires qu'il avait à défendre n'étaient pas toujours évidentes. Oh, il n'avait pas encore le prestige suffisant pour s'occuper des plus gros cas, mais se retrouver à défendre un criminel pour qu'il s'en sorte n'était réellement pas la chose la plus amusante à faire - quoique pouvait en penser les Aurors. Et, depuis ce matin, Andrew travaillait sur le cas  d'un homme qui avait été arrêté pour homicide quelques semaines auparavant, et dont l'audience était vendredi prochain. Les éléments pour le défendre étaient bien maigres : comment trouver des circonstances atténuantes à un homme qui avait assassiné froidement une pauvre jeune femme de vingt-deux ans ?

Le jeune homme était plongé dans le dossier depuis trois bonnes heures lorsqu'il avait enfin relevé la tête et décidé de prendre un pause - bien méritée, selon son estomac qui grognait depuis plusieurs minutes. Il avait rangé ses affaires avant de descendre dans l'Altrium. D'ordinaire, Andrew préférait déjeuner en dehors du Ministère en compagnie de ses collègues, de Daphné, ou parfois avec Eliott. Mais aujourd'hui, la petite sandwicherie du Ministère lui conviendrait parfaitement : ainsi, il pourrait déjeuner en vitesse et remonter dans son bureau. Toutefois, acheter son sandwich lui prit autant de temps - si ce n'est plus - qu'il en fallait à Dalnox pour prendre une décision cohérente, et, lorsqu'il eut sa nourriture en main, l'avocat n'était pas de très bonne humeur.

Fort heureusement, la chance semblait lui sourire un peu, puisque, alors qu'il cherchait où s'asseoir, trois personnes se levèrent en même temps, libérant une table. Esquissant un petit sourire soulagé - Merlin, il n'aurait pas à manger debout ! - Andrew se dirigea rapidement vers la chaise tant convoitée. Si rapidement qu'il ne fit pas attention à cette jeune femme blonde qui marchait dans la même direction que lui... et avec qui il entra en collision.

"Excusez-moi, je ne regardais pas où..." commença-t-il en levant les yeux vers l'inconnue qu'il avait percuté.

Inconnue qui n'était pas si inconnue que ça, finalement, puisqu'il s'avérait qu'il s'agissait de Charlotte Meyer, la fiancée de son petit-frère. Il resta silencieux quelques instants, ne sachant pas vraiment où se mettre. Il fallait dire que ses échanges avec Charlotte étaient limités, et généralement froids. Leur inimitié durait depuis quelques temps déjà, et ne s'était que renforcée lorsque Eliott était tombé dans le coma. En soit, il n'avait rien contre elle - à part le fait qu'elle avait agressé son père, et qui la trouvait très suffisante - mais l'un comme l'autre n'avait jamais vraiment fait d'efforts pour améliorer leur relation... Parce que les deux n'en avaient aucune envie.

"Non, c'est de ma faute, je ne vous avais pas vu." répondit Andrew lorsque Charlotte s'excusa. "Si ça ne vous dérange pas..." poursuivit-il en prenant place à face elle lorsqu'elle lui proposa de s'asseoir.

Il n'était pas certain d'être ravi de déjeuner avec Charlotte, à vrai dire. Mais c'était la fiancée d'Eliott, et, malgré tout ce qui pouvait les séparer, il aimait son petit-frère, et voulait bien essayer de faire un effort pour lui. De plus, la jeune femme était enceinte de son futur neveu, et Andrew avait des valeurs familiales très fortes. Et s'il devait s'habituer à la présence de Charlotte Meyer pour ça... Eh bien, il y parviendrait.

"Comment allez-vous ?" lança-t-il, tout en réfléchissant à ce qu'on pouvait bien demander à une femme enceinte au sujet de sa grossesse sans paraître trop familier. "Tout se passe bien pour vous et le bébé ?" se risqua-t-il enfin à demander.
Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 557

Voir le profil de l'utilisateur
- Ça ne me dérange pas.

Évidemment Andrew Warlock n'était pas le compagnon idéal qu'elle aurait espéré pour déjeuner mais Charlotte était bien-élevée et elle ne pouvait décemment pas lui dire d'aller manger ailleurs alors qu'ils avaient vu la table se libérer en même temps. Après tout, il s'agissait uniquement de partager une table, rien de bien grave. Ils n'étaient même pas obligés de parler, même si cette option allait sûrement installer un silence plus qu'inconfortable. Prenant une gorgée de soda pour avoir un peu de sucre - elle avait la tête qui tournait - elle reposa son verre sur la table lorsque Andrew l'interrogea sur sa grossesse et le bébé, ce qui lui arracha un sourire. C'était bien simple : dès que l'on mentionnait le bébé, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir attendrie. Si on lui avait dit quelques mois auparavant qu'elle aimerait déjà avant sa naissance cet enfant... Elle l'aurait difficilement cru. Mais voilà, elle sentait bouger le bébé tous les jours, elle lui parlait parfois et elle et Eliott préparaient sa venue avec impatience. Elle avait l'impression de le connaître déjà et d'avoir noué des liens avec lui. Elle posa une main sur le haut de son ventre, là où le médecin moldu lui avait dit que le bébé avait actuellement sa tête.

- Tout va bien pour nous deux, répondit-elle simplement. Il bouge beaucoup, donne pas mal de coups. Un futur batteur ou une future batteuse, comme son père, ajouta-t-elle avec un léger rire.

Parfois le bébé se retournait tellement qu'elle ne pouvait pas dormir. Les Médicomages lui avaient assuré que cela se calmerait au fil de la grossesse, le bébé allait grandir jusqu'à manquer de place pour faire ses cabrioles. C'est à partir de ce moment-là qu'il se préparerait à la naissance, prévue pour tout début février. Il ne restait plus qu'à attendre et à profiter des mois restants pour tout préparer au mieux.

- Comment va votre fiancée ? lança Charlotte en réponse, préférant rester sur un terrain neutre.

Elle savait que Eliott devait parler du bébé à son frère mais elle ne savait pas vraiment jusqu'à quel point. A vrai dire, elle ne savait même pas si ce dernier avait envie d'en entendre parler. Un enfant Sang-Mêlé dans la noble famille des Warlock ne faisait-il pas un peu tâche ? songea-t-elle avec amertume. Elle ne voulait pas de ce genre de préjugés pour son enfant et l'idée qu'il soit un peu en dehors d'une partie de sa famille à cause d'idées d'un autre siècle la révulsait au plus haut point.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1251

Voir le profil de l'utilisateur
C'était particulièrement étrange d'être assit à la même table que Charlotte Meyer et de lui parler avec politesse - et intérêt, il l'avouait. Il fallait dire qu'ils n'étaient pas très proches - quel bel euphémisme ! - et qu'il n'avait jamais apprécié sa manière de s'adresser à lui. Mais Eliott l'avait choisie, et Andrew aimait Eliott, de tout son coeur - même s'il l'exaspérait parfois. Charlotte et lui allaient se marier, allaient avoir un enfant... Des efforts devaient être faits, pour préserver leur équilibre familiale déjà fragile depuis des années. Alors il allait essayer de mettre sa fierté de côté, rien que le temps d'un déjeuner.

Oh, qu'on ne croit pas qu'il était ravi de cette alliance, et qu'il ne tenait pas en place à l'idée des préparatifs du mariage à venir ! Non, il avait toujours des réserves sur Charlotte. Mais il désirait réellement qu'Eliott soit heureux. Et si son bonheur passait par se marier avec une jeune femme qu'il détestait cordialement et qui avait grossièrement attaqué leur père, et bien soit, il finirait bien par l'accepter. Et puis aussi - et puis surtout - Charlotte était enceinte, et c'était le fils ou la fille d'Eliott - son neveu ou sa nièce - qu'elle portait. Or, la famille était une valeur extrêmement importante aux yeux d'Andrew, qui en dépassait beaucoup d'autres.

"Je suis heureux de l'apprendre." affirma-t-il lorsque la future maman lui annonça que le bébé et elle allait bien. Il eut un petit sourire lorsqu'elle évoqua les coups qu'il donnait. "Si c'est un futur batteur aussi talentueux que son père, alors j'espère pour vous qu'il se tiendra tranquille pour le reste de votre grossesse..." lâcha-t-il finalement, dans une - petite - tentative d'humour.

Il ne se sentait pas vraiment à sa place, et les sujets de conversations allaient vite lui manquer. Évidemment, il y avait toujours quelques sujets clés pour relancer une discussion, mais il se voyait mal questionner Charlotte sur son opinion sur la situation économique du pays alors qu'ils mangeaient un sandwich dans une salle bondée.

"Daphné se porte bien, oui." confirma Andrew. "Elle m'a d'ailleurs chargé de vous transmettre ses plus sincères félicitations pour votre grossesse !" déclara-t-il en bénissant sa fiancée de lui avoir rappelé le matin même. "Daphné serait passée vous voir avec plaisir, mais elle est submergée de travail en ce moment." expliqua-t-il, avant de se racler doucement la gorge.

Il mordit dans son sandwich - Merlin, il mourrait de faim ! - et laissa un silence s'installer entre eux. Silence qu'il ne tarda pas à briser, quelques instants plus tard :

"Comment se passe votre travail ? J'imagine que vous ne pouvez plus aller sur le terrain ?" questionna-t-il avec un certain intérêt.
Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 557

Voir le profil de l'utilisateur
La situation était tout de même bien étrange, songea Charlotte en mordant dans son sandwich. Les rares fois où elle avait rencontré Andrew Warlock, c'était en présence d'Eliott et les deux avaient toujours quelque chose à se dire ce qui lui évitait d'avoir à faire la conversation. Son fiancé adorait son frère et même si les liens s'étaient distendus entre eux ces derniers temps, elle savait que les deux hommes s'efforçaient d'arranger les choses et elle ne voulait pas être un obstacle à cela. Les tensions familiales pesaient énormément à Eliott, peu importe ce qu'il en disait, et elle ne souhaitait pas qu'il se trouve tiraillée entre elle et le bébé et le reste de sa famille. C'était aussi pour cela qu'elle avait invité son beau-frère à s'asseoir, qu'ils s'entrainent à échanger quelques politesses étant donné qu'ils seraient amenés à se fréquenter beaucoup plus régulièrement avec la naissance du bébé. En temps normal, Charlotte était quelqu'un de plutôt sociable, elle nouait des liens facilement mais il y avait une distance emplie de réserves entre Andrew et elle et c'était plutôt difficile à combler. La naissance à venir était un sujet neutre et plutôt idéal, Merlin soit béni.

- Il finira bien par ne plus avoir de place, la naissance est prévue pour tout début février, lança-t-elle avec un sourire. En attendant, il en profite !

Elle espérait quand même que le bébé serait plus calme une fois né... Et même en grandissant. Selon ses parents, elle avait été un bambin très vif qui avait décidé d'explorer le monde dès qu'elle avait su marcher et apparemment, elle échappait régulièrement à leur surveillance. Les choses étaient différentes, la maison de son enfance à Oxford était grande et disposait d'un vaste jardin clos où elle avait pu vagabonder à sa guise. Eliott et elle vivaient dans un appartement de Londres qui disposait uniquement d'un balcon et peu de place pour les pérégrinations d'un enfant en bas-âge même s'il fallait reconnaître qu'il était plutôt grand. Enfin, heureusement, vu que le loyer était quand même très cher et qu'elle le soutenait en majeure partie avec son confortable salaire, elle gagnait au moins deux fois plus qu'Eliott. Les choses étaient différentes, l'époque aussi... Sa mère était bien plus jeune que son père, il était déjà un avocat installé lorsqu'ils s'étaient rencontrés alors qu'elle n'était encore qu'étudiante, alors forcément... Eliott et elle étaient plus jeunes et ne s'étaient pas projeté dans une vie de famille avant qu'elle ne tombe enceinte.

- Vous la remercierez de ma part ! répondit Charlie lorsque Andrew lui adressa les félicitations de Daphné. Oui, je comprends, tout le Département fonctionne à plein régime de toute manière...

Les nombreux services de la Justice Magique pouvaient avoir des différends, notamment entre les juristes et les forces de l'ordre mais quand une masse de travail énorme tombait sur le Département, ils étaient tous dans les mêmes difficultés. Et encore, Charlotte restait en dehors de beaucoup de choses, notamment du terrain comme le soulignait justement Andrew.

- J'ai arrêté le terrain dès que j'ai su que j'étais enceinte.

Ou plutôt après l'avoir annoncé à Eliott et pris la décision de le garder mais ça, son beau-frère n'avait pas besoin de le savoir.

- Je reste au QG, en soutien logistique principalement. Je jette des coups d'oeils à de vieux dossiers aussi, pour peut-être y faire des liens, on a pas trop le temps au quotidien. Comme je suis lieutenant aussi, je gère les binômes sous mes ordres, je fais leurs plannings, supervise leurs enquêtes, corrige leurs rapports... J'essaye de rester utile !

Il y avait de plus en plus de femmes au BDA mais cela restait un milieu principalement masculin et si Charlie avait su s'intégrer et s'entendait très bien avec la plupart de ses collègues, une grossesse restait un obstacle dans l'avancée d'une carrière au BDA. Le sous-commandant McDougal était bien une femme mais elle n'avait pas d'enfants... Aux yeux de ses collègues, un Auror qui ne pouvait pas faire de terrain était pénalisant sans compter qu'ils pensaient évidemment qu'une jeune mère allait forcément quitter le bureau à quatre heures tous les soirs pour s'occuper de ses enfants. Charlie ne savait pas encore comment elle allait gérer ça, chaque chose en son temps, mais elle voulait continuer de s'investir au sein du BDA, c'était une certitude.

- Et vous ? Comment se passe le retour au travail après une campagne Ministérielle ?


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1251

Voir le profil de l'utilisateur
"Oui, effectivement, c'est plus prudent pour vous et pour le bébé." lâcha Andrew lorsque Charlotte lui avoua qu'elle avait arrêté le terrain.

Il l'écouta parler de ce qu'elle faisait à présent au bureau des Aurors, et hocha la tête lorsqu'elle affirma qu'elle essayait de se rendre utile au maximum. Il était de notoriété public que les hommes étaient plus nombreux que les femmes au sein des Aurors, et que longtemps, la tendance avait été au machisme. Certes, cela changeait depuis quelques temps, mais il devait sûrement il y avoir encore quelques traces de cette mentalité. A vrai dire, la justice magique était souvent caricaturée comme un milieu très machiste. Andrew était certes un conservateur, mais son opinion sur les femmes avait grandement évolué lors de différentes rencontres - il était bien fiancé une talentueuse avocate ! Les mentalités évoluaient, donc, mais la grossesse de Charlotte n'avait peut-être pas été bien prise par tout le monde, surtout lorsque l'on savait que la jeune femme avait été nommée Lieutenant quelques mois avant cela.

"C'est une bonne chose que vous restiez aussi active au BDA." déclara Andrew avant de mordre dans son sandwich.

Il n'avait jamais eu le courage d'entrer chez les forces de l'ordre. Il avait le niveau en magie, pourtant, mais pas l'envie qui allait avec. Et toutefois, il avait toujours admiré les Aurors, plus jeune. Finalement, au grand regret de son père, qui souhaitait que son fils s'oriente dans la politique, Andrew avait préféré choisir le droit, et des études d'avocat qui lui convenaient parfaitement.

Même si, comme le lui rappelait Charlotte, il avait fini par faire de la politique pendant un temps, puisqu'il avait prit la place de son père durant les élections. Pourtant, ce n'était pas par envie, loin de là. Mais la santé de John Warlock était fragile, et le médicomage lui avait déconseillé vivement de s'exposer à l'anxiété de la campagne présidentielle. Mais le président du SPAM était têtu comme une mule, et avait tout bonnement refusé de laisser sa place à ses collaborateurs - la trahison de Daniel Rowles était encore trop présente dans son esprit. Aussi, Andrew avait opté pour la dernière solution qui s'offrait à lui : celle de prendre la place de son père. Ce dernier, un peu surpris, avait fini par accepter, même s'il avait tiré les ficelles pendant tout le long de l'élection. Au moins, ce n'était pas lui qui s'était retrouvé en premier page des articles de journaux, ou qui s'était rendu aux interviews.

"Plutôt bien, je dois dire. Je suis véritablement heureux de retrouver mon bureau. La politique est loin d'être mon domaine favori, et j'avoue que j'ai été soulagé de voir que le SPAM ne remportait pas cette élection..." il s'interrompit quelques instants, et observa Charlotte. "Évidemment, cela reste entre nous, je ne peux pas prendre le risque que cette information se retrouve à la Une de la Gazette... Tiens, voilà quelque chose que je n'ai pas apprécié non plus, l'exposition médiatique." déclara-t-il, avant de terminer sa boisson. "Oui, je suis donc véritablement heureux d'un retour à la normale. Croyez moi, je préfère encore enchaîner les dossiers et les rapports, plutôt que de donner une interview pour le SPAM, et de loin."
Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 557

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte ne put dissimuler sa surprise lorsque Andrew lui avoua qu'il était heureux que le SPAM n'ait pas remporté les élections. Sa carrière politique ne consistait peut-être qu'en trois mandats de délégués de classe à l'école primaire mais elle était quasi-certaine que la plupart des candidats étaient là pour remporter les suffrages. Elle n'était pas très proche des Warlock - euphémisme - et dans les faits, elle les connaissait peu. Pourtant, il lui avait semblé que Andrew était plutôt proche des opinions de son père, chose qui avait été également confirmée par Eliott mais il est vrai que quand on y pensait bien, cette élection là avait dépassé le cadre strictement idéologique. Il avait pris la place de John Warlock suite à la crise cardiaque de ce dernier - qui avait beaucoup affectée la famille - et c'était sûrement pas défaut, de ce qu'elle avait pu comprendre de ses discussions avec son fiancé, bien que ce dernier n'aime pas trop s'épancher sur le sujet. Si le SPAM avait remporté cette élection - pauvre monde magique - Andrew serait devenu Ministre de la Magie et c'était loin d'être un métier : c'était un sacerdoce à plein temps. Elle pouvait comprendre qu'il n'ait pas souhaité se lancer dedans et n'ait fait cela que pour aider son père. A vrai dire, cette information l'aidait à porter un regard différent sur son futur beau-frère, soudainement, elle le voyait beaucoup moins comme une version de John Warlock en plus jeune et donc quelqu'un de plus appréciable.

- Ça restera entre nous, confirma-t-elle avec un sourire. De toute manière, je doute que La Gazette du Sorcier veuille bien m'interviewer. Sorcière Hebdo un peu plus, pour aller avec l'encart people "John Warlock : après la trahison de Rowles, la trahison de son fils cadet", singea-t-elle en faisant référence aux publications qui avaient suivi l'annonce de leurs fiançailles, un Warlock et une née-moldus.

Elle venait de terminer la dernière bouchée de son sandwich lorsque ses yeux se posèrent sur l'horloge qui trônait au dessus du stand et elle étouffa un juron. Il fallait qu'elle remonte, le BDA avait une réunion qui commençait dans quelques minutes et elle n'avait très envie d'être en retard sous le regard goguenard de ses collègues.

- Excusez-moi, commença-t-elle en se levant, je dois vous laisser, je vais être en retard. Elle adoucit ses propos d'un sourire et s'arrêta quelques secondes pour regarder Andrew. En tout cas, ce fut un plaisir de déjeuner avec vous. Vous devriez passer un jour à la maison, Eliott en serait très heureux, je pense !

Elle en était même persuadée songea-t-elle tandis qu'elle se dirigeait vers les ascenseurs pour remonter vers le BDA. Après tout, c'était sa famille et leur bébé à venir méritait d'avoir une famille qui pouvait passer un peu de temps dans la même pièce sans se taper dessus... C'était un progrès, au moins. Un bon premier progrès.

FIN DU RP



Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

La belle-famille [Andrew]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ca donne quoi un obsédé en manque et une mère de famille nombreuse infidèle ensembles ? [Pv Nicholas & Laureen]
» BELLE TAPISSERIE
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Une très belle peinture
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Ministère de la Magie,-