AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Les erreurs de nos frères se payent très chères [Irina/June]

June ByrdMolduavatar
Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur
Citation :
Âmes sensibles s'abstenir. Ce Rp peut choquer les plus jeunes. Scènes de violences physiques et psychologiques.

1er décembre 2008 vers 21h

Un frisson d'excitation s'empara de June alors qu'elle fermait la porte de son appartement. Cela faisait plusieurs semaines qu'elle peaufinait son plan et elle était enfin prête. Roy avait décidé de s'attaquer à elle en s'en prenant à Kal mais il n'était pas le seul à pouvoir jouer sur le tableau familial. Il ne lui avait pas fallu beaucoup de temps pour obtenir les informations dont elle avait besoin pour sa vengeance. Trois garçons, une fille. Le choix avait été vite fait. A la façon dont il se comportait, il n'était pas difficile de conclure que Calder serait beaucoup plus blessé si elle s'en prenait à sa sœur. Et puis mine de rien, elle semblait également la plus facile à atteindre. Même si elle avait appris depuis longtemps à se méfier des apparences.

Elle avait donc tout prévu, tout examiné dans le moindre détail afin de ne pas commettre la moindre erreur. Et elle était enfin prête. Elle allait montrer à cet avorton qu'on ne s'en prenait pas à elle impunément. Il avait voulu venger son orgueil blessé ? Il en payerait désormais le prix. Kal s'en était heureusement sorti. Elle allait donc faire preuve d'une certaine clémence tout en s'assurant que la leçon soit bien comprise. Elle ferait en sorte de couper toute envie de rébellion à Roy. Car après tout, ce qu'elle s'apprêtait à faire ne pouvait parfaitement qu'être un début. Un avertissement. Et si son ancien amant voulait continuer à vouloir se venger, elle possédait encore beaucoup d'autres moyens de le détruire.

Ce n'était qu'un jeu pour elle, elle n'éprouverait aucun regret à détruire lentement mais sûrement l'homme qu'elle avait autrefois trahi. Elle n'éprouvait pas plus de remords aujourd'hui qu'hier. Ce n'était pas le petit numéro de Calder qui allait lui en faire ressentir. Mais il fallait lui montrer qu'il n'était pas le seul à pouvoir s'attaquer à l'autre. Et elle comptait bien lui monter de façon brusque. De la façon dont il s'y attend le moins. Il se croyait peut-être indestructible mais elle allait le faire redescendre de son piédestal.

Elle ajusta sa veste en cuir sur ses épaules avant de se diriger vers les dernières cheminées ouvertes à Bristol. Malgré la menace de Roy, elle ne craignait pas les Veilleurs ni même les hommes qui contrôlaient les entrées et sorties de la ville. Elle se savait dans son bon droit et en sécurité. Tout pendant qu'elle travaillait pour Leopold Marchebank et Jacob Dalhiatus, elle n'aurait aucun ennui avec la justice. Elle était immunisée en quelque sorte. Ce qui lui permettait de faire autant d'allers et venus qu'il lui plaisait. Elle accorda un léger sourire à l'homme qui contrôlait ses papiers avant d'entrer dans l'âtre qui lui permettrait de rejoindre le Chaudron Baveur.

Elle ne perdit pas de temps et se dépêcha de sortir de l'établissement pour transplaner. Elle avait suffisamment préparé son expédition pour pouvoir arriver directement devant l'immeuble de la jeune femme. Elle prit un instant pour prendre une légère inspiration avant de monter les escaliers qui la mènerait à l'appartement de sa future victime. Elle esquissa un léger sourire sur ses lèvres et frappa quelques coups contre le battant de la porte. Elle attendit avec une pointe d'excitation malsaine que le battant s'ouvre enfin sur un visage.

"Miss Calder ?"

June esquissa un sourire un peu gêné. Elle voulait surtout mettre Irina Calder en confiance pour l'instant. Qu'elle lui ouvre sa porte d'elle même pour rendre les choses beaucoup plus facile. Elle aurait pu utiliser la force dès le départ. Elle savait la jeune femme seule. Mais elle ne voulait pas de cette mise en scène. Cela gâcherait son plaisir. Elle voulait voir la peur s'insinuer lentement dans les yeux de sa victime.

"Excusez-moi de vous déranger à cette heure tardive, je m'appelle June. Je suis une amie de votre frère, Roy. Et..., je ne viendrais pas vous voir si ce n'était pas important, croyez le bien mais... je m'inquiète pour lui..."

La jeune mercenaire fit apparaître une mise soucieuse sur son visage, espérant ainsi avoir crée une certaine curiosité chez la jeune femme. Suffisamment pour qu'elle la laisse entrer chez elle.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1131

Voir le profil de l'utilisateur

Irina Calder, sœur cadette de Roy

Le petit appartement londonien d'Irina était un peu plus en désordre que d'habitude, chose plutôt rare au vu de la rigueur qu'elle avait commencé à développer au fil de ses exigeantes - et prenantes - études de Médicomagie. Mais elle avait passé une semaine plutôt chargée à l'hôpital, encore plus chargée que d'habitude, qu'on se le dise, et lorsqu'elle rentrait le soir sa seule envie était de s'affaler dans son lit. Néanmoins la jeune femme avait un petit côté maniaque et n'avait pas très envie de laisser cette situation empirer aussi avait-elle pris son dîner rapidement, mis une bouilloire sur le feu et lancé la RITM sur le petit poste de son salon. Tout en dansant légèrement au rythme du dernier tube de la chanteuse pop à la mode (Single witch, chanson en tête du hit parade depuis trois semaines et qu'on entendait absolument partout), elle était en train de plier une pile de vêtements propres sur son canapé quand quelques coups résonnèrent contre le battant de la porte.

Il était plutôt tard pour une visite impromptue, surtout en semaine. Pas qu'Irina ne soit pas sociable, elle avait passé ses jeunes années à Poudlard entourée d'un solide groupe d'amis mais depuis qu'elle s'était lancée dans le projet de devenir Médicomage, sa vie personnelle en souffrait quelque peu. Les études de Médicomagie étaient prenantes et Irina était une femme passionnée qui ne faisait pas les choses à moitié, aussi s'était-elle lancée à corps perdu dans son travail, un peu au détriment du reste. De toute manière, elle se sentait investie d'une certaine obligation, elle ne pouvait pas échouer, tout simplement parce qu'elle savait qu'elle devait être la source de fierté de ses parents, de la famille. Ce genre de choses n'avaient jamais été clairement exprimées, on parlait peu chez les Calder, même si on s'aimait beaucoup, mais elle ressentait ce poids sur ses épaules depuis des années et Irina n'était décidément pas du genre à faillir. Voilà donc pourquoi elle était si étonnée qu'on frappe à sa porte à cette heure-ci.

Baissant le son de la RITM d'un coup de baguette, elle jeta un coup d’œil au judas pour apercevoir brièvement un visage qu'elle ne connaissait pas. Elle ouvrit néanmoins la porte avec un sourire poli mais la circonspection se lisait sur ses traits. La femme en face d'elle connaissait son nom de famille mais impossible pour Irina de la replacer.

- Oui ?

Le battant n'était pas complètement ouvert mais lorsque la dénommée June se présenta comme une amie de son frère, l'attention d'Irina fut tout de suite captée et elle termina d'ouvrir grand la porte, la circonspection ayant fait place à de l'inquiétude sur son visage. Elle était en permanence angoissée de Roy et le fait qu'il cherche à la tenir en dehors de toute information - justement pour ne pas l'inquiéter - ne faisait que renforcer cette appréhension. Elle savait qu'exiger des explications ne servirait à rien, son frère était tellement buté quand il le voulait - voire même lorsqu'il ne voulait pas - et se doutait bien qu'il avait de bonnes raisons de taire ses activités à sa famille mais c'était plus fort qu'elle. Être ainsi tenue à l'écart était insupportable, encore plus avec les événements actuels. Elle n'était pas idiote, ses parents, Jason et Adrian n'était pas idiots, ils savaient tous que Roy y était mêlé et qu'une de ses amies se présente à sa porte ce soir ne pouvait qu'avoir un rapport avec ça.

- Entrez, s'empressa-t-elle de lancer en s'effaçant pour laisser passer June avant de refermer la porte derrière elle. Asseyez-vous ! Vous voulez un thé ? J'étais justement en train d'en faire.

Elle saisit un plateau, deux sachets de thé gallois - du vrai thé, pas du thé londonien et quelques petits gâteaux que lui avait apporté sa cousine Eden la semaine dernière - et posa le tout sur la table basse, devant le canapé où elle avait invité June à s’asseoir avant de faire de même.

- Alors... Vous êtes une amie de mon frère, c'est ça ?
June ByrdMolduavatar
Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur
Un sourire reconnaissant s'esquissa sur les lèvres de la mercenaire alors que Irina Calder l'invitait à entrer chez elle. Visiblement, elle avait touché la corde sensible en évoquant Roy. Il semblait que la petite soeur de ce dernier s'inquiétait beaucoup pour lui. Et elle allait en profiter. Elle profita que son hôte se saisisse d'un plateau pour retirer sa veste et cacher sa baguette dans la manche de son pull. Elle s'installa ensuite confortablement dans le canapé de la jeune femme et la remercia lorsqu'elle lui servit un thé brûlant.

Son regard s'attarda un instant sur les gâteaux appétissants qui s'étalaient devant elle avant de reporter son attention sur Irina qui semblait vouloir obtenir plus d'information sur ses relations avec son frère. Un léger sourire s'étira sur ses lèvres alors qu'elle hochait la tête affirmativement.

"Oui, c'est cela, elle se saisit de sa tasse de thé d'une main et trempa précautionneusement ses lèvres dans le liquide brûlant avant de plonger son regard dans celui de la jeune femme. Nous avons même était plus que cela pendant un moment. Et puis... nous avons cessé de nous voir pendant un temps. Mais je suis rentrée désormais. Et je m'inquiète vraiment pour lui parce qu'il semblerait qu'il s'intéresse d'un peu trop près à ce qu'il ne le regarde pas. Et il est évident qu'il touche aussi à ce qu'il ne faudrait pas. Alors, je me suis dit que vous... vous seriez peut-être plus convaincante."

Elle esquissa un petit sourire tranquille avant de reposer sa tasse à contrecœur sur sa soucoupe. Ce thé était réellement divin. Toutefois, elle n'était pas venue pour boire le thé ni même pour manger des gâteaux. Même si elle se laisserait sans doute tenter par l'une des pâtisseries avant de partir. Elles avaient l'air vraiment irrésistibles. D'un mouvement vif, elle sortit sa baguette de sa cachette et la pointa sur la jeune femme avant de l'emprisonner avec des liens magiques. Elle se leva d'un mouvement fluide et observa un instant sa victime avec un air satisfait sur le regard.

La surprise et la panique s'étaient sûrement emparées d'elle. Et June s'en délectait. Elle aimait sentir ces émotions chez ses proies. Pour l'instant, Irina chercherait sans doute à se débattre sans se douter que plus elle bougerait, plus les liens magiques se resserreraient autour de son corps. Ses poignets allaient devenir douloureux en premiers puis ses chevilles, puis ses genoux et pour terminer sa poitrine. Mais elle ne la laisserait pas s'étouffer. Non, il n'y avait rien d'amusant à la regarder se débattre.

Elle lança un sort d'insonorisation sur la pièce. Plus par habitude qu'autre chose. Le sort était déjà peut-être actif d'ailleurs, c'était monnaie courante dans les appartements sorciers. Pourtant, mieux valait être prudent. Puis elle s'avança lentement vers Irina un sourire désolée aux lèvres tout en pointant sa baguette sur cette dernière.

"Je suis réellement désolée. Ce n'est pas après vous que j'en ai. Je crois même que vous êtes une personne profondément gentille. Mais voyez-vous, Roy a lancé les hostilités. Il s'est cru le plus malin. Il est temps qu'il apprenne sa leçon. Et je suis désolée de vous l'apprendre ma chère. Mais Roy ne comprendra que si je passe par vous. Il vous aime tellement."

June esquissa un sourire faussement ému avant de tendre la bras et de pointer sa baguette sur la jeune femme attachée devant elle. Son regard pétilla légèrement alors qu'elle lançait le premier sort vraiment intéressant de la soirée.

"Endoloris !"


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1131

Voir le profil de l'utilisateur

Irina Calder, sœur cadette de Roy

June était donc une ancienne petite-amie de son frère ? Irina aurait aimé dire que cela la surprenait car elle n'en n'avait jamais entendu parler mais le fait était qu'elle ne connaissait rien de la vie de son frère. Elle ne savait que ce qu'il laissait apparaître les rares fois où ils se voyaient, tout le reste était obscur et si elle avait des dizaines d'idées, Roy ne confirmait jamais rien, la maintenait - les maintenait - dans le silence et l'ignorance. Un pincement au cœur familier la saisit mais elle n'en montra rien, se contentant de hocher la tête tandis que June continuait son récit, chaque mot inquiétant un peu plus Irina. Roy qui s'intéressait à des choses qui ne le regardait pas et qu'il n'aurait pas dû approcher... Encore une fois, elle n'était pas surprise car c'était décidément bien le genre de son grand frère, Gryffondor trop têtu et trop confiant.  Elle ne se targuerait pas de connaître le monde dans lequel il évoluait, cela aurait été mentir mais elle se doutait bien que c'était dangereux, les urgences de Sainte-Mangouste voyaient régulièrement débarquer des membres des gangs de Bristol - le BDA ou la PM venaient les interroger dans la foulée - et certains étaient dans un état pas très joli à voir. Elle était reconnaissante à June d'être venue la voir, il était tellement difficile d'obtenir des informations de Roy qu'elle prenait sans hésiter tout ce qui pouvait l'aider à le comprendre un peu plus, mais craignait malheureusement de ne pas pouvoir aider plus que ça.

- Je lui parlerais, mais vous savez comment il est quand il a une idée en tête...

L'esprit tout entier tourné vers son frère, Irina ne remarqua pas le mouvement que fit June pour reposer doucement sa tasse de thé et encore moins celui qui suivit et qui lui permit de dégainer sa baguette. Avant même qu'elle n'ait pu comprendre ce qui se passait, tout son corps était immobilisé et sa propre tasse s'écrasa sur le sol dans une dizaine d'éclats de porcelaine.

- Mais que... ?

Elle fixait June sans comprendre, le cœur tambourinant à toute vitesse dans sa poitrine tandis que la peur s'infiltrait dans tout son corps. Elle avait beau tirer sur les liens qui la maintenaient, ils ne faisaient que s'enfoncer plus profondément dans sa chair, douloureux et brûlants. June n'était pas une amie de son frère, elle avait menti. Et elle n'était pas ici pour aider Roy. Paniquée, Irina releva des yeux perdus sur cette dernière tandis qu'elle se maudissait de ne pas avoir sa baguette magique, abandonnée sur la table basse, dans une proximité frustrante. Tandis que June lançait un sortilège d’insonorisation, Irina mettait elle toutes ses forces dans son poids pour faire basculer la chaise et récupérer sa baguette, en vain : son agresseuse s'approchait déjà d'elle, doucereuse et faussement désolée.

- S'il vous plaît, tenta-t-elle désespéramment, tout en sachant que c'était parfaitement inutile. Vous n'êtes pas obligée de faire ça, s'il vous plaît, je ne dirai rien, s'il vous pl...

Ses supplications n'eurent aucun effet et la voix d'Irina mourut dans sa gorge pour se transformer en hurlement strident quand le sort la heurta de plein fouet. La douleur vrillait chaque fibre de son corps, ce fut comme si tous ses os se brisaient tandis que des milliards d'aiguilles s'enfonçaient encore et encore dans sa peau. Irina hurla, hurla, hurla jusqu'à en avoir la voix brisée, l'esprit confus, jusqu'à ne plus sentir qu'une horrible brûlure dans le fond de sa gorge comme dans tout le reste de son corps. Elle ne sut pas combien de temps cela dura, combien de temps elle resta là, à deux doigts de mourir de douleur, incapable de penser à autre chose, l'esprit de plus en plus chancelant.

Et soudain, ce fut finit.

Elle inspira brusquement, rouvrit les yeux, allongée sur le sol sans comprendre comment elle était arrivée là, tremblante, éperdue, le cœur en train d’exploser dans sa poitrine, le visage de June au dessus d'elle, comme dans un cauchemar. Elle sentit à peine la coupure que cette dernière laissa sur sa joue avant de se relever, la douleur ressemblait presque à une caresse après ce qu'elle venait de vivre. Elle resta là, sans comprendre les mots de June, les yeux fixés sur le sol jusqu'au moment où la porte claqua. Combien de temps s'écoula-t-il avant qu'elle ne puisse amorcer un mouvement, ses doigts se refermant péniblement sur le rebord de sa table basse ? Elle ferma les yeux de toutes ses forces, tandis que la sensation familière du transplanage s'emparait d'elle sans qu'elle ne le calcule. Ce fut dans le hall de Sainte-Mangouste qu'Irina finit par s'écraser, indifférente aux cris de ses collègues qui se précipitaient vers elle. Ce ne fut qu'à ce moment là qu'elle perdit enfin connaissance, plongeant pour quelques instants dans un oubli réparateur. La suite de ce qui l'attendait, elle le savait, était bien pire que de mourir comme ça. Désormais, il faudrait vivre avec.

RP TERMINE
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Les erreurs de nos frères se payent très chères [Irina/June]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour une occasion très spéciale !
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Des animaux très curieux .
» Une blague très raffinée
» Un jeu très bien =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-