AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [JR] A l'amour comme à la guerre [Jalene]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Marlene BarclayEtudiante en médicomagieavatar
Messages : 426

Voir le profil de l'utilisateur
Marlene eut un rire lorsque James admit sans la moindre honte qu'il essayait bien de la distraire. C'est vrai qu'installée ainsi, les bras de James autour de sa taille, son visage tout près, elle n'avait pas très envie de débattre de politique. Il faudrait bien pourtant mais... Plus tard, peut-être. Pour autant, elle n'avait pas très envie d'admettre qu'elle était si facilement corruptible, aussi releva-t-elle les yeux vers lui, un sourire en coin sur les lèvres.

- Huuum... Non.

Elle sentit ses doigts qui effleuraient sa joue lorsqu'il replaça une mèche de ses cheveux derrière son oreille, juste avant qu'il ne se penche vers elle pour l'embrasser longuement. Elle fit remonter l'une de ses mains dans sa nuque, l'autre descendant sur son taille et ils restèrent un long moment enlacés jusqu'au moment où James s'éloigna un peu d'elle. Elle effleura sa joue du bout des doigts, le souffle un peu court, réprimant un rire à la fois amusé et gêné au sous-entendu de James.

- C'est vrai, concéda-t-elle. Ça fait longtemps.

Un mois dans une semaine, en réalité. Mais mine de rien, cela restait un peu effrayant aux yeux de Marlene.

- Mais là, nous ne sommes pas tout seuls, reprit-elle avec un sourire. C'est un couloir. Avec des premières années qui passent.




Avatar par Candyapple.
James CarterBriseur de Coeuravatar
Messages : 318

Voir le profil de l'utilisateur
James joua distraitement avec une mèche de cheveux de Marlene, alors qu'elle concédait que cela faisait longtemps qu'ils n'avaient pas pris un peu de temps pour eux. Il était vrai que, depuis que leur relation était devenue officielle, les deux préfets-en-chef passaient un peu moins de temps seuls, à l'abri des regards. Ce n'était pas déplaisant, en soi, de ne plus avoir à se cacher. Mais en même temps, James devait bien avouer qu'il regrettait légèrement les moments qu'ils passaient en tête-tête.

"On peut toujours les éloigner en les menaçant de leur donner des retenues s'ils approchent, je suis sûre que ce serait très efficace." fit-il en souriant, amusé.

Bon, l'idée était mauvaise, il le reconnaissait - et même si elle était bonne, Marlene était bien trop intègre pour menacer de pauvres petits première année. Toutefois, ce n'était pas l'envie qui lui manquait de passer un peu de temps avec sa jolie petite-amie, loin de là... Il déposa un baiser sur son front, et lui adressa un sourire.

"Mais je connais un endroit, cela dit. Si tu as envie qu'on soit un peu seuls. Pas forcément pour..." lança-t-il en se passant une main derrière la nuque, un peu gêné que ses propos soient interprétés de la sorte. "Mais juste pour qu'on passe un moment tous les deux." finit-il en capturant brièvement les lèvres de Marlene.


Marlene BarclayEtudiante en médicomagieavatar
Messages : 426

Voir le profil de l'utilisateur
Marlene adressa un regard désapprobateur à James, quelque peu atténué par son sourire amusé, lorsqu'il proposa de menacer les première années avec des retenues pour qu'il n'approche pas du couloir. Pour certains cela pouvait paraître anodin mais pour elle qui n'avait jamais eu d'heure de colle en sept ans de scolarité, c'était une menace plutôt sérieuse. De toute manière, la simple idée de la sanction suffisait à la faire se tenir à carreau voire même à appliquer de manière un peu trop consciencieuse les règles et idées de la hiérarchie...

Elle glissa ses bras autour de sa taille lorsqu'il l'embrassa sur le front et rougit quelque peu lorsqu'il mentionna l'endroit tranquille, détournant le regard l'espace d'un instant, sans pour autant se départir de son sourire. Elle n'était pas encore très à l'aise avec tout cela mais... C'était normal, dans un sens, non ? Cela viendrait avec le temps. Et elle voyait bien que James faisait toujours très attention à ne pas la brusquer, ce qu'elle trouvait plutôt mignon. Elle glissa sa main sur sa joue pour lui voler un baiser et lui adressa un sourire tendre.

- Avec plaisir.




Avatar par Candyapple.
James CarterBriseur de Coeuravatar
Messages : 318

Voir le profil de l'utilisateur
James esquissa un sourire lorsque Marlene accepta sa proposition et lui saisit la main pour la guider à travers les couloirs du château de Poudlard. Ils montèrent ensemble divers escaliers, traversèrent un bon nombre de couloirs, et empruntèrent un raccourci, jusqu'à ce qu'ils arrivent au septième étage, devant une tapisserie étrange représentant des trolls en train d'apprendre à danser. Le jeune homme s'arrêta là et saisit les mains de sa petite-amie dans les siennes.

"Tu as la chance de sortir avec l'un des deux organisateurs de la soirée de fin d'année 2007... Et donc, l'un des seuls élèves de Poudlard qui sait où se trouve la salle sur demande !" annonça James avec un sourire, en désignant du menton la tapisserie. "Je te confie le secret, mais il faut que ça reste nous, on a promis d'éviter d'ébruiter l'emplacement." confia-t-il.

Il poussa la jeune fille dans le dos pour qu'elle se retrouve devant la tapisserie.

"Donc, tu n'as qu'à passer trois fois devant cette tapisserie en pensant à ce dont tu as besoin ! Essaie, tu vas voir, c'est génial." Il en fallait peu pour l'amuser.


Marlene BarclayEtudiante en médicomagieavatar
Messages : 426

Voir le profil de l'utilisateur
Marlene suivait James à travers les couloirs de Poudlard, déserts à cette heure-là, la majorité des étudiants se trouvant dans la Grande Salle pour le dîner. Ils finirent par arriver au septième étage, coin qu'elle connaissait plutôt bien puisque c'était un endroit tranquille pour bouquiner. Néanmoins, elle n'avait jamais fait particulièrement attention à la tapisserie qui semblait tant passionner James.

- La chance, la chance... retoqua-t-elle avec un sourire narquois.

Elle ravala néanmoins bien vite ses mesquineries lorsque son petit-ami lui révéla qu'il connaissait l'emplacement de la Salle sur Demande, lieu emblématique de Poudlard depuis l'AD mais dont personne ne connaissait vraiment l'emplacement. Elle eut un sourire attendri devant l'enthousiasme de James et réalisa les trois passages, en se sentant un peu idiote à vrai dire. Lorsqu'elle se retourna, une porte était apparue et elle hésita quelques secondes avant de poser sa main sur la poignet. C'était une petite pièce plus que confortable, avec de gros canapés épais, des coussins moelleux partout et des plaids tout doux - elle adorait les plaids - ainsi que d'épais tapis clairs. A vrai dire, quand elle y réfléchissait bien, cela ressemblait un peu au salon de son enfance, avant que sa mère ne décède. Les goûts de son père en décoration étaient bien plus... spartiates.

- C'est... Je crois que définitivement, j'adore la magie, souffla-t-elle en promenant son regard sur la pièce.




Avatar par Candyapple.
James CarterBriseur de Coeuravatar
Messages : 318

Voir le profil de l'utilisateur
James resta en retrait, les bras croisés, tandis que Marlene faisait ses allers-retours devant la tapisserie. Lorsque la porte se dessina dans le mur, le jeune homme resta un moment immobile, avant d'entrer à la suite de sa petite-amie. Il balaya la salle du regard, un sourire appréciateur naissant sur les lèvres, alors qu'il se retenait de ne pas aller se vautrer sur l'un des canapés.

"Moi aussi." lança-t-il en retour à Marlene, lorsqu'elle souffla qu'elle adorait la magie.

On aurait pu croire - après sept années passées à Poudlard - qu'il se serait parfaitement accoutumé aux démonstrations de magie. Mais ce n'était pas tout à fait le cas. Oh, évidemment qu'il ne sursautait plus dès que quelqu'un lançait le moindre sort ! Mais il parvenait toujours à s'étonner devant tous les secrets magiques, tous les lieux enchantés. Il se plaisait tant dans cet univers, où tout lui semblait possible, que lorsqu'il rentrait chez ses parents, le monde lui paraissait bien fade.

"C'est une jolie pièce." commenta James en déposant un baiser dans les cheveux de la jeune fille. "C'est comme ça, chez toi ?" questionna-t-il, conscient que cette pièce reflétait parfois des décors connus.


Marlene BarclayEtudiante en médicomagieavatar
Messages : 426

Voir le profil de l'utilisateur
- Hum... Pas vraiment ! répondit-elle lorsque James demanda si c'était comme ça chez elle.

Elle se laissa tomber sur un canapé moelleux en entraînant James avec elle, un peu pensive. Elle parlait peu de sa famille à l'école - et de l'école à sa famille - cloisonnant volontairement les deux. Mais le fait est que James et elle sortaient ensemble et elle découvrait petit à petit, principalement au contact d'Emma, que cela faisait du bien de s'ouvrir un peu sincèrement aux gens. Basculant ses jambes par dessus l'accoudoir, elle posa sa tête sur les genoux de James.

- Les maisons militaires se ressemblent toutes, tu le sais bien, et mon père n'est pas très déco. Par contre ça ressemble un peu à chez moi quand j'étais petite. Quand ma mère était encore là.




Avatar par Candyapple.
James CarterBriseur de Coeuravatar
Messages : 318

Voir le profil de l'utilisateur
James se laissa entraîner sur le canapé à la suite de Marlene, et s'enfonça confortablement dans les coussins, tandis que la jeune fille posait sa tête sur ses genoux. Il lui caressa distraitement les cheveux d'une main, écoutant ce qu'elle était en train de lui raconter. Effectivement, songea-t-il, rien ne ressemblait plus à une maison militaire qu'une autre maison militaire. Lorsqu'il était encore petit, ils avaient déménagé de nombreuses fois, au plus grand déplaisir de sa mère. Finalement, cette dernière avait réussi à convaincre son mari de s'établir définitivement dans une maison en banlieue de Londres, en le persuadant que cela serait beaucoup mieux pour leurs enfants.

James s'apprêtait à hocher la tête, lorsqu'un détail retint son attention. Un détail qui résidait dans le temps utilisé par Marlene pour conjuguer son verbe. Quand sa mère était encore là. Ce qui sous-entendait qu'elle n'était plus là. Plus là dans le sens où elle avait divorcé du père de Marlene ? Ou bien plus là dans le sens "plus de ce monde" ?

"Était ?" répéta James d'une voix douce, tout en continuant de caresser doucement les cheveux de la jeune fille.


Marlene BarclayEtudiante en médicomagieavatar
Messages : 426

Voir le profil de l'utilisateur
Marlene n'avait jamais vraiment parlé de sa mère, si ce n'est à Emma l'été dernier et à Beth Mason, de son dortoir, en troisième année quand cette dernière l'avait trouvée à pleurer un soir de septembre. Emma avait dû garder le secret, tout comme Beth (qui n'était de toute manière pas très bavarde) et c'était très bien comme ça. Il y avait pas mal de choses que Marlene utilisait parfois pour se rapprocher des gens mais jamais la mort de sa mère, c'était bien trop personnel et surtout, contrairement aux autres petits mensonges ou déformations de la vérité, c'était vrai.

- Elle est tombée malade après la naissance de mon petit frère. Son cancer a duré un an et demi je crois et... Et elle est morte quand j'avais sept ans.

La gorge un peu serrée, Marlene haussa légèrement les épaules et saisit une boucle brune entre ses doigts, sans relever les yeux vers James. Elle n'avait pas forcément très envie de le mettre mal à l'aise avec ce genre de confessions.

- Ca fait longtemps maintenant, tenta-t-elle de minimiser un peu. On s'y fait.




Avatar par Candyapple.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[JR] A l'amour comme à la guerre [Jalene]

Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis [Ando] (abandonné)
» Derek de Saxe,« En amour comme à la chasse, le vrai plaisir est de braconner. »
» Mathilda De Cologne ♠ « Écrase d'un poing rageur ton œil humide Le temps ronge l'amour comme l'acide. »
» Journal de Jo
» Mille feux pour un message |PV Bakushô Miaë / Kumojin | [Lac Simizu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-