AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Les nouveaux amis [Roy & Adonis]

Adonis GreengrassSous-directeur de Poudlardavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
24 décembre 2008 ~ Election de Miss Monde Magique 2009 aux Folies Sorcières

Adonis examinait sérieusement toutes les fiches des candidates. Il ne fallait pas plaisanter où il allait se faire tirer les oreilles par Mildred. Il prenait donc son rôle très à coeur. De plus cela lui donnait l'occasion d'admirer de jeunes et jolies jeunes filles en petites tenues que demander de plus.

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'une jolie blonde apparaissait sur scène. Il se pencha vers son voisin de droite qui n'était autre que Roy Calder pour lui murmurer quelques mots à son oreille.

"Elle est assez appétissante celle-là qu'en penses-tu ? J'irais bien faire un tour dans les coulisses après."

Il posa son regard amusé sur le trafiquant avant de reporter son attention sur la scène. C'était assez curieux de se dire qu'il appréciait de plus en plus Roy Calder. Alors que tout semblait les séparer. Sauf leur amour pour les belles femmes visiblement.


Adonis Greengrass
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
L’organisation de l’élection des Miss était chapotée par Mildred, il s’agissait là d’un travail qui ne revenait pas à Roy, mais il voulut tout de même passer voir comment les choses se passaient. Pas autant par instinct professionnel que par envie d’être entouré de personnes et de s’occuper l’esprit, afin d’oublier qu’il ne réveillonnerait pas avec Klemens, cette année. Leur dispute de la veille était encore brûlante, Roy peinait à prendre du recul et prendre conscience de ce qui s’était réellement passé. Les mots de Klemens, tout comme les siens, résonnaient dans son esprit avec une force qu’il faisait tout pour tenter d’étouffer.

Assis aux côtés d’Adonis qui était l’un des jurés choisis pour l’évènement, Roy regardait distraitement les candidates défiler sur le podium. Il n’arrivait même pas à profiter d’une vue qui aurait du le ravir, c’était dire. Le commentaire d’Adonis le tira de son observation déconcentrée. Il s’efforça de ne rien laisser paraître et redevenir le Roy amateur de jolies femmes que l’on connaissait.

« Je confirme, dit-il, avant de prendre un ton de donneur de leçons. Mais ce n’est pas très sérieux, monsieur le juré, c’est sur leur capacité à se mettre en valeur que vous devez les juger, pas sur d’autres talents… »

Goguenard, Roy retrouva vite le tutoiement qui lui était désormais familier, avec Adonis.

« Et puis je me ferais taper les doigts par Mildred si je te laissais batifoler dans les coulisses. Je m’en voudrais de détourner son prince charmant du droit chemin. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Adonis GreengrassSous-directeur de Poudlardavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
Un léger sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme lorsque Roy prit un ton moralisateur. Cela ne lui ressemblait tellement pas. Il grimaça légèrement lorsqu'il évoqua Mildred et posa son regard sur la plantureuse rousse. Il lui esquissa un léger sourire avec un léger clin d'oeil au passage avant de reporter son attention sur Roy.

"Je crois que je serais tout de même partant pour juger leurs autres talents. Et je suis déçu, Monsieur Calder, je pensais que vous seriez tenté aussi."

Il lui décocha un sourire moqueur avant de reprendre sur le ton de la confidence.

"Et ce que Mildred ne sait pas, ne la tuera pas. Alors qu'est-ce que tu en dis ? On lui envoie de quoi s'occuper pour quelques heures et on s'éclipse discrètement dans les coulisses pour tester les charmes cachés de nos candidates ?"


Adonis Greengrass
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Roy vit assez bien le petit manège d’Adonis avec Mildred, ce qui le fit étouffer un léger rire. Ah, il plaignait sincèrement le jeune homme, sur qui Mildred avait jeté son dévolu. Il savait ce que cela faisait d’être harcelé par cette femme, et il était loin d’être mécontent que cela ait pris fin, depuis qu’elle l’avait vu avec Isobel. Il n’était pas capable de faire semblant de la même façon qu’Adonis, d’ailleurs il était assez curieux de savoir pourquoi il jouait les princes charmants avec elle, alors qu’elle ne l’intéressait pas réellement, de toute évidence.

Il esquissa un léger sourire à la proposition d’Adonis. Dans d’autres circonstances, il se serait peut-être prêté au jeu, mais ce soir… Il n’avait pas envie. Il n’avait pas envie de grand-chose en réalité, et sûrement pas de jouer les chauds lapins avec les candidates d’un concours dont il était responsable. Chose rare, ce n’était pas de sexe dont Roy avait besoin pour noyer sa déprime, mais de… Eh bien, il ne savait pas tout à fait de quoi. D’affection peut-être. Il consultait d’ailleurs régulièrement sa montre, parce qu’il était sensé rejoindre Isobel dans la soirée.

Mais en attendant, il pouvait passer encore un peu de temps avec Adonis. Et tenter de le refroidir, parce que bon, il n’avait pas non plus envie d’un petit scandale le lendemain dans la presse, si cela se savait qu’un des jurés batifolait avec de jeunes candidates dans les coulisses des Folies Sorcières…

« Mais il n’y a pas grand chose que Mildred ne finit pas par découvrir… Et crois-moi, tu n’as pas envie de voir ce que ça donne quand elle est jalouse. » conclut-il, sur un léger rictus, au souvenir qu’il en avait lui-même bien fait les frais.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Adonis GreengrassSous-directeur de Poudlardavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
Visiblement Roy n'avait pas envie de s'amuser ce soir. Adonis lui jeta un regard septique avant de hausser les épaules. Mildred ignorait déjà beaucoup de choses mais il n'allait certainement pas le dire à Roy au risque que d'autres oreilles l'entende.

"Bon... comme tu veux. Enfin laisse moi te dire que la jalousie de Mildred n'est pas un souci. Il suffit juste de savoir s'y prendre."

Il esquissa un léger sourire avant de reporter son attention sur le trafiquant, un air un peu plus soucieux sur le visage.

"Mais je vois bien que ce n'est pas ça le vrai problème. Il s'est passé quelque chose ?"

Peut-être que les choses ne se passaient pas aussi bien qu'il le souhaitait sur la Voie et que cela expliquait les fréquents coup d'oeil qu'il jetait à sa montre comme si il attendait quelque chose ou que le temps passe plus vite. Il posa un instant son regard sur les jeunes femmes qui défilaient devant lui avant de tourner à nouveau les yeux sur Roy.

"Tu sais que si tu as un problème, tu peux m'en parler. Je ne suis pas Dalhiatus."


Adonis Greengrass
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Etait-il si transparent pour qu’un homme qui commençait à peine à le connaître perçoive qu’il n’allait pas bien ? Roy soupira légèrement en écoutant Adonis lui proposer avec précaution de se confier, puis déclarer qu’il n’était pas comme Dalhiatus.

« Encore heureux… »

Mais son rictus était forcé, donc sa tentative d’humour, peu convaincante. Se confier… Il n’en avait parlé à personne, pour le moment. A qui pouvait-il se confier ? Klemens avait toujours été celui à qui il disait tout, ses autres amis étaient pour la plupart des amis de Klemens aussi. Il n’avait pas envie de les mettre au courant pour le moment. Peut-être les choses s’arrangeraient rapidement d’elles-mêmes ? Il s'y accrochait encore.

Plongé dans ses pensées, il gardait un regard vide fixé sur les jeunes femmes qui défilaient sur scène. Finalement, sa langue se délia, sans qu’il ne bouge de sa position :

« Je me suis disputé avec quelqu’un de très important pour moi. Quelqu’un que je considérais comme un… frère. » Il se tut un instant. Le dire n’avait jamais été un problème auparavant. Mais dans cette situation, déclarer combien Klemens était important pour lui le rendait amer, parce qu’il venait de tout perdre. « Ca a été très brutal, je ne m’y attendais pas du tout. Tu sais, cette sensation qu’on t’a poignardé dans le dos ? C’est comme si quelqu’un m’avait poignardé des dizaines de fois. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Adonis GreengrassSous-directeur de Poudlardavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
Un léger sourire étira le coin de ses lèvres lorsque Roy tenta une pointe d'humour. Toutefois, il put constater que le coeur n'y était pas. Il avait beau ne pas connaître le trafiquant depuis longtemps, il pouvait voir que quelque chose le tracassait. Mais si il ne voulait pas en parler c'était son droit et Adonis n'irait pas le forcer. Il reporta également son regard sur les jeunes femmes qui défilaient devant lui alors que Roy détournait le regard.

Il se retint de tourner la tête vers lorsqu'il commença à parler. Ils étaient censés évaluer des jeunes femmes sur leurs apparences après tout. Il se contenta donc de rapprocher légèrement son oreille du mafieux pour mieux lui prêter attention. Lorsqu'il eut terminé, il posa sur lui un regard insondable avant de pousser un léger soupir.

"Je suis sincèrement désolé pour toi. Je connais cette sensation. Pas dans les mêmes conditions mais la douleur et l'impression de gâchis mêlé à l'incompréhension de la situation reste les mêmes. "



Adonis Greengrass
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Roy détacha son regard de la scène pour le reporter sur Adonis, alors qu’il lui déclarait compatir à sa peine. Il lui répondit par un bref sourire de circonstance, pas vraiment d’humeur à faire bonne figure, même si cela faisait toujours un peu de bien de s’entendre offrir un soutien.

« Ah oui ? Tu as perdu un ami, toi aussi ? »

Un ami ou une femme, qu’en savait-il, c’était souvent l’un des deux, et dans le cas de Roy, c’était les deux à la fois, récemment. Il pouvait même ajouter son frère, songea t-il en pensant à Jason, mais dans son cas, cela faisait déjà quelques années qu’il l’avait perdu. Non, sa vie était peut-être pleine des paillettes des Folies Sorcières, mais elle était loin d’être glorieuse, en ce moment. C’était d’ailleurs précisément ce qui l’agaçait et le rendait mal à l’aise d’être ici, ce soir. Il ne s’y sentait pas chez lui, pas à un endroit où il voulait être. Il trouvait même que tout ceci manquait cruellement de sens.

« Et on se réconforte dans le luxe et les paillettes, c’est plutôt pathétique. » soupira t-il, sans masquer sa frustration.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Adonis GreengrassSous-directeur de Poudlardavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
"Pas exactement. J'ai bêtement cru que mes sentiments pouvaient être réciproques. Elle laissait entendre que ça aurait pu devenir sérieux et au moment où j'étais prêt à la demander en mariage... Elle a accepté d'en épouser un autre."

Adonis griffonna une note sur son parchemin alors que l'une des candidates s'affichait devant eux en maillot de bain deux pièces. Il redressa la tête et posa un regard sur son nouvel ami avant d'esquisser un léger sourire.

"Parle pour toi. C'est toi le plus débauché des deux. Moi je passe mes journées entouré d'adolescents plus bêtes les uns que les autres. Si j'avais eu le choix..."

Il poussa un soupir. Finalement, il n'avait pas à se plaindre. Il était plutôt bien entouré à Poudlard. Mais il n'avait personne pour le protéger directement. L'influence de Leopold était beaucoup moins marqué là-bas et si les choses tournaient mal, il serait en pleine ligne de mire. Mais il se faisait du souci pour rien. Les choses ne pouvaient pas mieux se passer que maintenant. Le FREE gouvernait l'Angleterre et le pouvoir de Leopold s'affirmait jour après jour.


Adonis Greengrass
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Les aveux d’Adonis laissèrent Roy silencieux, tandis qu’il posait son regard sur lui. En matière de déception amoureuse, il pouvait bien compatir, il en avait connue une tout récemment. Celle qu’Adonis lui relatait lui paraissait particulièrement cruelle.

« Eh bien… Je suis désolé pour toi aussi. »

Il l’était sincèrement, il n’y avait rien de pire que de voir la femme aimée partir aux bras de quelqu’un d’autre. Il n’osa pas demander l’identité de celle dont parlait Adonis, voyant qu’il ne poursuivait pas plus sur le sujet, Roy l’écarta de son esprit assez rapidement, peu désireux de se remémorer ses propres échecs amoureux en plus de sa dispute avec Klemens. Un bref sourire ironique franchit ses lèvres à la boutade d’Adonis -pas moins débauché que lui, il en était certain, il le cachait juste derrière une façade d’homme bien éduqué.

« Je t’avoue que je me suis toujours demandé ce que tu faisais dans un lieu aussi chiant que Poudlard. Tu comptes y rester l’an prochain encore ? »

Sautant sur l’occasion pour faire la conversation avec Adonis, Roy tenta tant bien que mal de se changer les idées, puis prit congé avant la fin du défilé, pour rejoindre Isobel qu’il savait pour une fois aussi seule que lui, un soir de Noël.
FIN DU RP



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Les nouveaux amis [Roy & Adonis]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [PV] De nouveaux amis [Intermediaire]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Des nouveaux amis pour aider...ou pas [Pv: Allen K.Wilder et Mitsuki Hojitake]
» ♫ Les nouveaux amis de Milo
» Une nouvelle vie, de nouveaux amis [salle commune de Poufsouffle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol, :: Les Folies Sorcières,-