AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Last Friday Night [Tous les populaires, ma chériiiie]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur
Samedi 14 Février 2009


Kalamity Chambers, 17 ans, organisatrice

Si Crispin Dérébusor avait pu voir l'état de sa salle de classe chérie en ce début de soirée de saint-Valentin, il serait sûrement décédé d'une crise cardiaque ou se serait jeté par la fenêtre. Ou les deux en même temps. La tour d'Astronomie du collège Poudlard n'avait plus rien de studieux et avait laissée place à quelque chose de bien plus festif. Tous les instruments de mesure avaient été entassés à la vite vite dans des placards afin de laisser plus de place et surtout, afin de faire de cet endroit the place to be ce soir. Deux grandes tables recouvertes de nappes à sequins argentés étaient installées dans un coin de la pièce, débordantes de nourriture et surtout de boissons alcoolisés, chapardées ici et là par les septièmes années. Adonis Greengrass et ses rats des Jeunesses pouvaient essayer de transformer l'école en couvent, les élèves de Poudlard savaient toujours comment faire la fête, songea Kalamity avec satisfaction tandis qu'elle rejetait ses cheveux roux en arrière.

La Tour d'Astronomie s'était imposée comme un lieu idéal : non seulement elle bénéficiait d'une vue splendide sur tout le parc de Poudlard ainsi que d'un immense balcon à couper le souffle mais en plus, elle était facile à insonoriser. L'idée de faire la fête au milieu de l'école endormie était excitante au possible : Greengrass et ses sbires n'y verraient que du feu ! Le thème de la soirée, élégance et glamour, était respecté au possible et la décoration, toute d'argent et de rose avec des touches chics de noir, donnait le tempo : ce n'était pas la vulgaire fête de fin d'année, ici ! C'était select'. Il n'y avait que la crème de la crème qui serait présente - et leur plus un, malheureusement - et ce à partir de la cinquième année. Les filles les plus populaires, les garçons les plus canons, les joueurs de Quidditch et les enfants de : que du beau monde ! Pas de rats de bibliothèque, de frustrées, de coincés ou de losers : ils allaient faire la fête entre élite de l'école !

Pour l'occasion, Kaly était absolument canon - encore plus que d'habitude - et elle avait passé de longues minutes à se mirer dans le miroir de sa salle de bains avant de rejoindre la tour où les volontaires installaient les dernières décorations. La piste de danse était immense, ils avaient même un DJ - ce Serdaigle trop canon de sixième année - des guirlandes lumineuses éclairaient le balcon - le spot romantique de la soirée - et des petites tables rondes recouvertes de nappes et de lampions argentés et roses étaient disséminées autour de la piste de danse. Mais le must de la soirée, c'était assurément le carré VIP pour les personnes les plus famous de l'école ! Installé sur l'estrade qui occupait une partie de la salle, séparé par quelques marches et un cordon noir élégant, il y avait des canapés en satin et en velours ma-gni-fi-ques, des petites tables basses et des lumières plus tamisées (ce qui n'était pas difficile avec les lasers roses de la piste de danse).  

Apercevant sa bestie Kessy qui rentrait dans la pièce, Kalamity poussa un cri aigu et se précipita vers elle - ou du moins, aussi vite que ses stilettos lui permettaient - et lui claqua deux bises dans les airs - pour protéger le maquillage - bien qu'elles se soient quittées il y a moins d'une demi-heure.

- Kessy ma chériiie, t'as vu comment c'est trop fabuleux, quoi ? Ca va trop être la fête de l'année quoi !

D'un coup de baguette magique, Kalamity lança la musique - le dernier tube de Queenie - et alluma les lumières qui se mirent à tourner dans la tour.

- Saluuuuuuuuuut ! lança-t-elle aux premiers invités, poussant des petits gloussements aigus à l'intention de chaque personne qu'elle saluait.

Spoiler:
 
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur

Kendall Kellover, 17 ans, Serpentard

« Mais non, pas les lampions verts, c’est berk, ça fait lumière vomi sur la tête des gens, mets-moi du rose plutôt ! Ca va beaucoup mieux avec l’argenté. On a dit chic, mince, pas ambiance glauque de cachots Serpentard, j’y passe déjà la moitié de mon temps et tu vois comment ça influe sur mon teint ? Tu vois comment le vert n’est pas en accord avec mon teint ? Bwah, ça me rend malade, alors fais-moi plaisir, met-moi un peu plus de love dans cette pièce sinon on va tous se jeter de cette tour. »

Ah décidément, il fallait tout leur dire. Ce n’était pas compliqué pourtant, pourquoi les trois quarts des élèves de Poudlard s’évertuaient-ils à manquer cruellement de goût ? Le dernier quart étant lui et le groupe des famous. Tous ses amis, Kessy et Kaly en tête, ses deux chéries pour la vie. Il espérait que la décoration leur plairait mais il n’en doutait pas : elles avaient du goût, elles. Kendall était parfaitement dans son élément, à se perdre dans les tissus et les couleurs, à tout planifier pour que cette soirée soit inoubliable. Il avait toujours su ce qu’il voulait faire en sortant de Poudlard, avant même d’y entrer à vrai dire. Organiser les moments importants d’une vie, changer la morne routine du quotidien, transformer un lieu, une personne en quelque chose de meilleur, de plus beau.

De décorateur d’intérieur, à coordinateur évènementiel, en passant par styliste, tous les métiers étaient bons pour réaliser son but dans la vie qui était de mettre des étoiles dans les yeux des gens, qu’on le regarde en disant que tout est magnifique, avec des étincelles de bonheur dans le regard, voilà ce qui lui donnait l’impression de vivre, de se sentir utile. Cela s’était toujours senti dans ses relations d’ailleurs, il était le copain qui voulait toujours faire plaisir, qui voulait toujours tout arranger quand un proche était malheureux, qui parfois même, faisait passer l’intérêt d’un ami cher avant le sien, mais sans trop le montrer : il préférait être cette petite fée de l’ombre, c’était carrément plus glamour. Au fond, s’il n’avait pas été dévoré par son envie de reconnaissance, ses grands projets d’avenir, Kendall aurait parfaitement eu sa place à Poufsouffle.

Bon tout ceci, c’était ce qu’il avait prévu de faire passer comme message à son entretien pour rentrer à l’Académie des Arts Magiques de Bristol -sauf la dernière phrase. Et Kendall pouvait se montrer très persuasif. Très perfectionniste, également, tout devait être parfait, selon les détails dont il avait discuté avec Kalamity, le carré VIP notamment dont il voulait se charger lui-même : après tout, ce serait le lieu où ils passeraient la majeure partie de la soirée, eux, les famous, il se devait d’être irréprochable. Il corrigeait donc la position de quelques canapés, lorsque son regard attrapa les silhouettes de ses deux Gryffondor préférées, au bas des marches, qui accueillaient les premiers invités. Tel un petit Boursouf surexcité, il arriva à leur hauteur de quelques petits bonds et les salua en prenant le temps d’apprécier leur tenue, avec un enthousiasme digne de Cristina Moldula, cette célèbre mannequin sorcière :

« Mes bicheeeeettes, vous êtes ma-gni-fiques, mon dieu, Kaly, qu’est-ce que t’es sexy dans cette robe, haaan Kessy, t’es encore plus canon que Miss Monde magique, déjà que c’est une sacré beauté, celle-là ! » rit-il en lui lançant un clin d’oeil complice.

Kendall n’était pas à déplorer non plus, il avait sorti le grand jeu, la chemise de soie noire, la petite veste coupée au millimètre, et le détail chic : le petit noeud papillon rose, trop hipster, quoi. Evidemment il avait passé des heures à soigner les moindres détails de sa coiffure, jusqu’à ce qu’il se trouve au summum de sa beaugossitude. Un large sourire aux lèvres, il offrit ses deux bras à ses amies, pour les entraîner sur l’estrade du carré VIP, d’où ils avaient la vue globale sur l’ensemble de la soirée, tels les conquérants qu’ils étaient. Il minauda, fier du travail qu’ils avaient accompli :

« Alors, qu’est-ce que vous en dites ? N’est-ce pas trop… wahouuu ? »
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur

Kessy Brooks, 17 ans, Gryffondor


"Joyeuse St Valentin, mes amours !!!"

La voix stridente et enjouée de Kessy fendit l'air de la Tour d'Astronomie, le lieu de leur tant attendue soirée VIP, née d'une conversation entre Kalamity et elle. Kendall, son BFF d'amour, leur avait été d'une grande aide grâce à son inimitable sens du style et à son enthousiasme à tout épreuve, et à eux trois, ils avaient organisé ce qui, à n'en pas douter, allait être la soirée du siècle. Plus sélect' que les soirées de nouvel an de la haute, plus glam' que les meetings du FMI et plus mémorable que les soirées clandestines de fin d'année des Gryffondor, leur soirée allait rentrer dans l'Histoire de Poudlard. Ce serait l'Evènement avec un grand E, celui dont tout Poudlard allait parler, soit pour s'en remémorer avec moults gloussements, soit pour décrier et jalouser ceux qui avaient eu la chance d'y être invités.

Kessy marqua une légère pause à son entrée dans la salle, histoire de laisser ses deux amis admirer sa robe blanche et argent super sophistiquée et sa coiffure trop recherchée. Après avoir fait une entrée spectaculaire digne de la fille de ministre et miss monde magique qu'elle était, Kessy fit la bise dans l'air à Kaly avant de lui répondre, tout en fendant l'air de ses mains manucurées sous l'effet de l'excitation :

"Mais ouiiiiiiiiiiii ! Ca va être tellement génial ! Hiii !"

Elle se tourna à son tour vers les premiers invités qu'elle accueillit avec un large sourire et un petit clin d'oeil, tout en leur souhaitant une bonne soirée. Kaly et elle avaient sélectionné avec soin les élèves qui étaient suffisamment populaires pour participer à leur nuit de folie et il n'y avait aucun doute quant au fait que ce tri leur permettrait d'éviter les boulets, loosers et autres membres des Jeunesses ou joueurs de Bavboules. Quelques instants plus tard, les deux jeunes femmes furent assaillies par Kendall, que Kessy accueillit par un petit cri strident. Elle gloussa un peu sous l'effet du compliment et vint admirer son ami à son tour, ajustant sa veste et son noeud papillon d'une main fébrile :

"Waahh mon Kendou comment t'es trop graou !!! Le noeud pap', c'est trop sexy, han je valide carrément ! Non mais si t'étais pas gay, j't'aurais tellement sauté dessus, j'te promets !"

Glissant une main sur le bras de Kendall, tandis que Kaly faisait de même avec l'autre, elle le suivit jusqu'au carré VIP d'où ils surplombèrent la salle qui commençait déjà à s'emplir. Esquissant un petit déhanché pour accompagner la musique, Kessy répondit avec enthousiasme :

"Grave, c'est encore mieux que ce que j'pensais ! Ca va être la soirée du siècle !"

Ses yeux ourlés de longs cils alourdis de mascara papillonèrent dans la salle, identifiant les invités à la recherche de quelqu'un d'intéressant. Elle n'arrivait pas à croire que leur soirée était enfin arrivée, par les pectoraux de Feodor ! Elle ne pensait qu'à cela depuis des siècles, au moins ! C'était l'occasion rêvée pour se changer un peu les idées dans cette année beaucoup trop stressante, entre les ASPICs, son nouveau papa secret et les lourdes responsabilités qu'impliquait sa couronne de miss...
Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
Ce soir, Clara mettait son cerveau au placard. Elle pensait beaucoup trop, depuis deux ans, il était temps d’arrêter et d’aller s’amuser. La soirée ne l’enchantait qu’à moitié : elle adorait faire la fête et avait été très flattée d’être invitée parmi les élèves populaires – même si elle n’en avait jamais douté. Malgré son relâchement ces derniers temps, elle restait une fille appréciée et cela lui faisait plaisir, car c’était au moins quelque chose qui n’allait pas de travers. Elle n’aspirait qu’à remettre son masque de superficialité, à se faire belle et à passer une soirée sans histoires – mais tout de même mémorable. Cependant, son entrain était quelque peu mesuré par le fait que la fête était organisée par Kessy. Elle n’avait (plus) rien contre Kessy depuis longtemps, mais Kessy s’entendait bien avec tout le monde, notamment ses ex, et parmi eux, surtout James. Et Clara n’avait aucune envie de voir James le soir de la St Valentin, surtout pas avec Barclay. Elle se doutait que cette dernière n’était pas invitée, mais si Kessy avait invité James, elle ne lui refuserait peut-être pas la présence de sa petite-amie… Clara n’avait pas trop osé se renseigner sur la question. Elle préférait partir du principe qu’il n’y serait pas, et si elle découvrait le contraire, eh bien… Il y avait quantité d’autres garçons, n’est-ce pas ?

Pour la première fois depuis longtemps, Clara quitta son dortoir seule une fois apprêtée. Elle n’avait pas voulu demander à Emma et Dave s’ils allaient à la soirée. Elle en doutait cependant, Dave n’ayant pas l’air d’être le genre de garçons à faire la fête – même si son statut de fils de ministre lui avait sans doute valu une invitation. Depuis le retour des vacances, Clara avait du mal à entendre parler du couple de sa meilleure amie. Elle était jalouse, elle le savait, et son comportement était puéril. Mais elle ne pouvait s’en empêcher et ne voulait pas la blesser par des méchantes paroles. Alors, elle prenait sur elle, espérant encore plus quitter Poudlard pour rencontrer de nouvelles personnes.

Vêtue d’une robe crème qui mettait ses yeux et ses longues jambes en valeur, et d’un parfum pêche qui rappelait le printemps, Clara arriva donc à destination, un parfait sourire d’impatiente fixé sur son visage. Personne n’aurait pu deviner son angoisse, qui s’évanouit heureusement rapidement en constatant que James n’était pas là. Bon, il n’y avait pas vraiment grand monde pour l’instant : Kalamity et Kessy, les organisatrices, et Kendall, qu’elle connaissait un peu vu qu’il était ami avec Victor.

« Salut les fiilles ! » s’exclama-t-elle en appuyant un peu sur le i, comme seules savaient le faire le duo de Gryffondor. « Et Kendall, bien sûr » ajouta-t-elle en collant une bise au jeune garçon. « Super coiffure, Kessy ! » pépia-t-elle ensuite avec naturel. « Et ta robe, Kaly… vraiment top ! Je devrais envoyer des clichés à mon frère ! »

Elle se tourna ensuite vers la salle. « Wow ! » s’exclama-t-elle, appréciatrice. Elle aimait bien plus la déco que les tenues – qu’elle savait pourtant apprécier – des jeunes femmes. « Qui essaye de devenir Miss/ter Damidot Déco Magique ? On dirait que la pièce est trois fois plus grande que d’habitude… et cette vue… Merlin ! Mais ça va être encore mieux que les soirées de fin d’année ! Vous assurez ! »

Elle fit rapidement le tour du propriétaire, profitant qu’il n’y ait pas encore grand monde. « Alors, qui est VIP, ce soir ? ». Le ton ne laissait pas place au doute quand au sens du mot VIP, qui avaient plutôt intérêt à être masculins et bien moulés.



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur

Daniel Adams ~ Septième année ~ Gryffondor ~ ami de James Carter

Daniel n'était pas du genre à passer trois heures devant un miroir pour savoir quelle tenue il allait mettre et décider si oui ou non le noir lui allait mieux au teint que le bleu nuit. Mais lorsqu'il allait à une soirée, il appréciait d'être bien habillé. Enfin, le minimum réglementair du moins. Il n'avait jamais partagé l'amour de la mode de Victor Lloyd par exemple dont les goûts vestimentaire l'aurait sans doute fait ressembler à ça pour ce genre de soirée.

Mais il respectait le fait que Victor ait une passion pour guider sa vie. La preuve, il avait tout plaqué pour suivre son rêve. C'était vraiment très courageux de sa part. Mais Daniel lui préférait rester classique. Il enfila donc une chemise pas trop froissé, un jean et ajouta une veste pour le côté habillé. Il laissa de côté tout ce qui était nœud papillon ou cravate. Il avait l'impression d'étouffer chaque fois qu'il mettait un de ces trucs. Et puis, c'était une soirée de St Valentin pas un mariage. Il quitta son dortoir désert, Ashley et Nathan étaient aux abonnés absents. Mais c'était peut-être mieux, il se sentirait peut-être moins coupable de les laisser derrière lui si ils n'avaient pas été invités. Quoiqu'il lui semblait que Ashley en avait reçu une.

Il croisa quelques condisciples qui se rendaient au même endroit que lui. Il salua avec le sourire ses coéquipiers de l'équipe de Quidditch et sortit de la tour. Il fit un léger détour pour retrouver son pote Grady. Ils avaient décidé d'y aller ensemble ne sachant pas si James se joindrait à eux ou pas. Il avait peut-être d'autres projets avec Marlene. Il esquissa un sourire lorsqu'il aperçut le Poufsouffle arriver vers lui. Il lui claqua une viril tape dans le dos pour l'accueillir.

"Hey vieux, j'ai cru que t'allais jamais arriver."

Il jeta un coup d’œil à son bro avant de commencer à avancer dans les couloirs déserts. Ils devaient se faire discret mais Daniel ne put s'empêcher de chuchoter à l'oreille de son ami.

"Ce soir, on repart pas seul, mec."

C'était le plan en tout cas. Enfin surtout pour Grady qui devait se sentir bien seul depuis que Nora l'avait quitté. Il avait vraiment était triste pour lui lorsqu'il l'avait appris. Mais Grady était quelqu'un de naturellement optimiste et il n'avait rien perdu de sa joie de vivre pour le plus grand plaisir de Daniel qui adorait vraiment sa bande d'amis. Ils arrivèrent enfin à la tour d'astronomie et il poussa un léger sifflement admiratif quand il entra dans la pièce.

"Et beh, ils se sont donnés du mal."

Il esquissa un léger sourire enjoué en direction de Grady et l'entraîna en direction des organisatrices et de l'organisateur de la soirée. Il était temps d'aller les féliciter pour leur travail. Son regard s'attarda un instant sur Kessy et sur sa robe et son sourire s'agrandit légèrement. Elle était vraiment jolie. James avait vraiment l'art pour faire les mauvais choix. Entre Kessy et Marlene, il n'y avait pas photo. Enfin, son bro faisait bien ce qu'il voulait. Ça lui laissait une chance de conquérir la nouvelle Miss Monde Magique pour le coup.

"Salut les filles. Et Kendall, ajouta-t-il avec un sourire en tournant le regard vers le Serpentard. Félicitation pour le décors, c'est vraiment incroyable."

Il reporta ensuite son regard sur Kessy et lui lança un sourire enjoué. Il fallait qu'il lui fasse un compliment mais il ne voulait pas froisser Kalamity et Clara qui se trouvaient à côté. Il opta donc pour la prudence alors que son sourire s'agrandissait.

"Et il n'y a pas que la salle qui est magnifique. Les filles vous êtes ravissantes."
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur
Kristen White, Cinquième année Gryffondor


Invitée. Elle était invitée. Kalamity Chambers lui avait remis- en main propre-  le carton imprimé léopard pour cette fête organisée par les septièmes années. Kristen faisait partie des VIP de Poudlard ! Elle venait d’être adoubée par l’élite de l’école dont Miss Monde Magique en personne ! Il faut dire qu’elle s’était toujours assez bien entendue avec ses ainées avec lesquelles elle partageait quelques conseils de beauté à  l’occasion mais elle n’aurait jamais pensé pouvoir intégrer leur cercle d’amis.
Ce soir, elle faisait son entrée dans la cours des grands en compagnie de Karen et Kimberly  qui avaient été conviée également. La Gryffondor ne pouvait pas être plus heureuse !

Évidemment, elle aurait pu passer cette St-Valentin en tête à tête avec Donald et il aurait pu reposer son bras protecteur autour de ses épaules  -sans qu’elle soit en train de pleurer à chaud de larmes cette fois-ci- mais elle ne comptait pas bouder son plaisir : Ce soir, elle allait en pro-fi-ter ! Songea-t-elle en retrouvant ses deux amies au  bas des escaliers de la tour d’Astronomie.


« Waahooou ! » s’exclamèrent ses copines lorsqu’elle fit une volte sur elle-même afin de leur faire admirer sa tenue, T’es superbe ! »
-Owi, tu es très fashion! »

Kristen gloussa quelque peu et leur retourna le compliment, satisfaite intérieurement de voir que son père s’était encore une fois trompé sur toute la ligne : Elle n’était pas du tout vulgaire mais fashion ! Nuance. Et cette jupe n’était pas une invitation au viol, comme il se plaisait à la qualifier, mais la tenue qui mettait le mieux en valeur ces jolies jambes. Elle s’était assez regardée dans le miroir de son dortoir pour en être persuadée.

« Dommage que Donald ne te voit pas comme ça ! Sûr qu’il tomberait raide dingue. » souffla Karen en l’attrapant, bras dessus bras dessous, comme seules le font les meilleures amies. Kristen nota mentalement que Kim avait claqué de la langue d’un air agacé à l’évocation du Gryffondor  –elle avait encore l’histoire de Roméo et Juliette en travers de la gorge- mais elle eut la courtoisie de ne rien ajouter.

« Peut-être qu’il sera là, répondit alors Kristen d’un air énigmatique, tout en gravissant les marches. Elle laissa planer deux micros secondes de suspense –elle ne pouvait pas tenir davantage- avant d’ajouter précipitamment, par inadvertance  j’ai laissé tombé mon carton d’invitation dans son paquet de chips… »

Elle pouffa de rire avant d’expliquer avec le plus grand sérieux : « Bon je l’avais caché dans son livre de Métamorphose au début et puis je me suis dit qu’il risquait de ne pas le voir avant la fin de l’année si je le laissais là. »

Elle avait assez observé les habitudes de l’élu de son cœur pour deviner la stratégie la plus efficace. La curiosité naturelle du Gryffondor le pousserait peut-être à se rendre à cette soirée VIP. Après tout, il avait assisté à une conférence de Mildred Magpie sans être un inconditionnel de littérature à l’eau de rose, se dit-elle en débouchant en haut de la tour, oui, il pouvait tout à fait venir, à moins, bien sûr, qu’il ne se serve de l’invitation comme d’un essuie-main bien pratique après avoir grignoté ses chips grasses. Cette autre possibilité était aussi à envisager.

Le panorama saisissant et la décoration parfaite du lieu l’arrachèrent à ses pensées et elle laissa fleurir un sourire béat sur ses lèvres. Merlin, tout était si somptueux ! Même les invités semblaient tout droit sortis d’une publicité pour Twilfit and Tatting !
Kristen croisa le regard impressionné de ses deux meilleures amies avant de leur murmurer :

« A nous de jouer les filles… »

Elle s’avança alors d’une démarche chaloupée en direction de Kalamity et Kessy qu’elle avait repéré un peu plus loin en compagnie de Clara Guipure, Kendall et –Oh My Merlin- Daniel Adams.

« Salut tout le monde, susurra-t-elle d’une voix suave en arrivant à leur hauteur, vraiment super le cadre. »

Elle posa une main sur sa taille pour accentuer son déhanché sexy puis elle afficha une moue tout à fait naturelle avant d’ajouter, Ah. J’allais oublié ! (C’était parfaitement faux, elle n’avait rien oublié du tout et elle s’était même entrainé à placer cette réplique devant son miroir un peu plus tôt ) Voila de quoi rendre la soirée plus sympathique. »

Elle tendit une bouteille de Ragnarov en direction de Kessy et Kalamity.

« On l’a volée à Pré-Au-Lard avec les filles lors de la dernière sortie. » précisa-t-elle d’un air qui se voulait blasé.

C’était encore faux. Les trois copines avaient passé toutes leurs économies pour ne pas arriver les mains vides à cette soirée et elles avaient couru tous les commerces du village pour trouver quelqu’un qui accepte de leur vendre de l’alcool.

« Alors, qui veut un verre ? »
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur
Priam Carrow, 6ème année Gryffondor & Anwar Kabache, 6 ème année Poufouffle.

Assis sur un pouf de la salle des Quatre Maisons, Priam attendait qu’Anwar ait fini de se préparer. Il observait d’un air dubitatif l’invitation que son ami avait reçu des mains de Miss Monde Magique. Il faut dire qu’Anwar, à défaut d’être un parfait K-Boy, était surtout le fils d’un producteur de musique sorcière reconnu, Ali Kabache créateur du label K.M.P (Kabache.Music.Production) . Les Philosophing Stones, les Wand’s N’ Roses, c’était lui et sa dernière trouvaille n’était autre que la jeune et talentueuse Queenie. Anwar avait d’ailleurs fait la Une de Multiplettes cet été à ses côtés. Enfin, il fallait le dire vite ! On voyait la jeune chanteuse se prélasser sur le yacht des Kabache avec Anwar, un peu flou au second plan en train de se curer le nez allongé sur une chaise longue. Mais grâce à cette photo, il avait acquis une petite notoriété qui expliquait surement son invitation à cette soirée V.I.P.

A moins bien sûr que Chambers et Brooks apprécient réellement son côté décalé, son égocentrisme et sa personnalité histrionique.

« Tu penses qu’on doit venir avec des talons hauts ? » demanda Priam d’un ton moqueur en faisant référence à l’escarpin dessiné sur le carton.
« Je ne sais pas, mais en tout cas, moi, je les ai pris au mot, répondit Anwar en sortant des toilettes très fier de lui.

Quand le regard de Priam tomba sur les chaussures de son ami, il bascula sa tête en arrière et partit d’un grand rire.

« Tudu’dut’ petit homme ! N’oublie pas que tu es mon « plus Un » ce soir ! Interdiction formelle de te moquer ! Sans moi tu n’es rien…»

-Ouai c’est ça… souffla Priam en riant toujours. Il se leva laissant découvrir le choix de sa tenue, une robe de sorcier élégante mais très traditionnelle. C’était le vêtement le plus « chic et glamour » qu’il ait dans son armoire, alors qu’on ne vienne pas dire qu’il n’avait pas fait d’effort ! Chez les Carrow, il était hors de question que la jeune génération porte des vêtements moldus  de toute manière alors il avait opté pour cette robe qu’il jugeait adéquate pour cette soirée. De toute manière il n’était pas sûr de rester très longtemps. Il y avait fort à parier que lui et Anwar allaient se faire virer rapidement tant ils ne correspondaient pas vraiment à l’esprit de la soirée. Quoique Anwar avait un côté K-Boy assez prononcé quand on y réfléchissait bien…

Les deux amis prirent donc la direction de la tour d’astronomie, bercé par le claquement des chaussures du Poufsouffle qui ne se tordit pas une seule fois la cheville sur le chemin.

« Je rêve où tu t’es entrainé à marcher avec ces trucs ? »
« Tu ne croyais quand même pas que j’allais me ridiculiser devant la moitié de l’école ! » souffla Anwar avant de pousser les portes de la salle d’Astronomie, Bonsoiiiir Pouuuudlard ! s’exclama-t-il en écartant les bras et en traversant la pièce d’une démarche parfaite, digne top model, Anwar Kabache ! Pour vous servir mesdames ! » ajouta-t-il avant de faire le baisemain aux deux organisatrices.
Il leur accorda un sourire ravageur avant de balayer la pièce du regard  «  Bon. Ou est la bouffe ? J’ai la dalle. » reprit-il en passant du veracrasse au botruc,  faisant mine de chercher le buffet des yeux.
C’est à ce moment là qu’arriva Priam dans le petit cercle. Un léger sourire en coin trahissait très clairement son amusement et il ajouta, les mains au fond des poches :

« Salut. Je suis son "plus Un". »
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1902

Voir le profil de l'utilisateur
- On peut aussi rester ici et passez la soirée entre filles, suggéra Nora, à cours d'arguments, en lançant un regard suppliant à Jane. J'ai un devoir de potions à terminer...
- Ah non, c'est la soirée de l'année, et tu as dit qu'on y allait ! répliqua cette dernière avec virulence. On ne va pas passer la saint-valentin à se morfondre dans le dortoir -désolée Artémis !
- Bah moi j'aurais préféré passer la saint-valentin...
- Avec Irving, on sait ! Et pour oublier ta solitude et ton désespoir digne d'une Peggy Black en puissance -eh ! -Tu vas venir boire des cocktails avec moi !

Nora soupira, consciente que Jane trouverait une réponse à chacun de ses arguments et que c'était une bataille perdue d'avance. Et puis, son amie avait certainement raison, elles passeraient une bien meilleure soirée à la fête de Kessy et Kalamity qu'à faire leurs devoirs dans leur dortoir. Essayant de retrouver son entrain et son optimisme habituel, Nora se leva et ouvrit la malle qui se trouvait au pied de son lit à la recherche d'une tenue pour aller avec le dress-code "chic et glamour". Des robes de sorcières, des tenues de quidditch, un ou deux jeans, des t-shirt, quelques pulls, une jupe plissée et une robe d'été. Son enthousiasme retomba brusquement.

- Non je laisse tomber, je n'ai rien à me mettre !
- Mais si, regarde, cette robe fera très bien l'affaire ! lui répondit Jane avec une pointe d'agacement en lui désignant sa robe à fleurs. Tu as bien une paire d'escarpins pour aller avec ? Nora fit non de la tête. Mes chaussures seraient trop grande pour toi ? Elle hocha la tête. Mets des ballerines, c'est très glamour !
- Tu es sûre ?
- Mais oui !"

Une demi-heure plus tard, les deux adolescentes poussaient les portes de la plus haute salle de la tour d'astronomie, qui avait été complètement métamorphosée pour l'occasion. Nora n'eut besoin que de balayer rapidement la pièce du regard pour comprendre qu'elle n'y était pas du tout à sa place. Toutes les filles la dépassait de trois têtes avec leur talons aiguilles, elles portaient toutes des robes de soirées et se faisaient bruyamment la bise sans se toucher pour ne pas ruiner leur maquillage. Elle se sentait ridicule, on aurait dit une enfant de douze ans perdue au milieu d'une fête d'adultes.

Nora s'entendait avec tout le monde, et elle n'avait rien contre Kessy, Kalamit,y et leur bande de copines. C'était même des filles sympas. Mais elle avait toujours su qu'elle n'appartenait pas vraiment au même monde. Elle ne s'y connaissait pas en mode, et préférait s'occuper des animaux plutôt que de s'en faire des manteaux de fourrures. Elle aimait les soirées, mais avait une nette préférence pour celles où on s'asseyait par terre pour jouer a des jeux idiots en faisant tourner une bouteille de whisky-pur-feu plutôt que celle où on paradait en escarpins.

- Je le sens pas, viens on rentre...? Au moment où les mots sortaient de sa bouche, Jane lui arracha son invitation des mains et la tendit à l'élève qui faisait office de videur.
- Nora Weaver, et je suis son "plus un", merci !

Et Nora se retrouva à se tenir debout dans un coin de la salle, à attendre Jane qui était allée leur chercher à boire du coté du buffet. Elle avait bien salué certains de ses camarades avec qui elle s'entendait plutôt bien, mais à chaque fois ce même regard la détaillant des pieds à la tête lui donnait envie de partir en courant. Même Anwar avait des escarpins alors qu'elle se promenait en ballerines avec des petits nœuds ! Elle se dirigeait justement vers la sortie avec dans l'idée d'attendre Jane en bas des escaliers quand une main se posa sur son bras.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Dim 29 Mar 2015 - 19:09, édité 1 fois
Anwar Kabache, 6 ème année Poufouffle.


« Hep ! Hep ! Hep ! Ma douce ! s’exclama Anwar en retenant Nora par le bras, La double tenante de la coupe de quidditch n’espère quand même pas nous faire faux bond ? » S’exclama-t-il théâtralement avant de poser une main au creux du dos de la minuscule capitaine pour l’entrainer sur la piste de danse. Avec ses escarpins il la dépassait de quarante bons centimètres mais la jeune fille devait être habituée. Après tout, elle était sortie pendant un temps avec l’asperge Grady McNeil.

« Musique Maestrooo ! » lança donc Anwar en renversant en arrière le buste de Nora. Il jeta un regard en direction de Priam comme pour s’assurer que ce dernier venait effectivement de lancer le dernier tube de Queenie, mais le sang-pur le gratifia d’un simple doigt d’honneur en guise de réponse. Le jeu était bien rodé entre eux et le Poufsouffle mima une grimace outrée :

« Tant de perfidie ! Tu portes trop bien ton nom Carrow ! » grogna-t-il avant de lâcher un, AAaaaah enfin ! » lorsqu’un autre élève monta le volume sonore de la musique. Il se mit à se dandiner sur ses talons tout en faisant tourner la Poufsouffle sur elle-même.

Ils formaient un couple plutôt atypique et c’était justement ce décalage qui plaisait à Anwar. Il était né pour cela : Faire le show et il s’arrangeait généralement  pour que tout le monde le regarde. Ce genre de soirée était une aubaine pour lui qui tentait d’accroitre chaque jour un peu plus sa notoriété… Et si pour cela il devait éclipser les organisatrices de la soirée, cela ne lui posait aucun problème : Anwar poserait ses propres règles, jusqu’à ce qu’on le mette dehors ! Il les gratifia d’ailleurs d’un sourire éclatant avant de reporter son attention sur sa cavalière :

« Alors beauté ? Sérieusement. Qu’est ce que tu fais ici ?lança-t-il en ondulant son corps sur un air de salsa, On sait toi comme moi que tu n’as pas besoin de ce genre de soirée pour être populaire ma chérie, reprit-il en balançant allégrement son bassin de gauche à droite, contrairement à d’autres. »

Non, il ne pensait pas du tout à Kristen White qui tapait du pied en rythme entourée de ses deux copines attendant vainement que quelqu’un l’invite. Anwar  jeta donc un regard à Priam pour lui désigner les trois godiches d’un geste du menton comme pour l’exhorter à se lancer puis il ajouta à destination de Nora :

« Laisse-moi deviner… Tu as perdu un pari ? »




Priam Carrow, 6ème année Gryffondor

Priam suivit des yeux le regard d’Anwar et tomba sur les trois cinquièmes années. Hors de question. Même pas en rêve. Ni sous impérium. Jamais. Certes, il était célibataire mais il n’était pas complètement désespéré ou pas encore assez bourré, au choix. Il but d’ailleurs une gorgée de Ragnarov que l’une des filles avait amené avant de balayer rapidement les autres opportunités. Kessy Brooks?... Hum, Sûr que dans son contrat de Miss Monde Magique elle avait signé une clause pour rester célibataire durant son règne. Il n’allait donc pas perdre son temps à essayer sans jamais conclure. Il restait donc Kalamity Chambers –Un peu vulgaire mais surement la fille la plus encline à se laisser tripoter ce soir- ou Clara Guipure –plus dans son standing mais avec des statistiques pelotages plus faibles. Hum. Cruel dilemme, mais il n’était pas obligé de choisir de suite. S’approchant des deux jeunes filles, il les regarda tour à tour avant de se lancer :
« Est-ce que l’une d’entre vous accepterait de danser avec un « plus Un » ou faut-il avoir reçu une invitation à son nom pour espérer vous intéresser ? » s’enquit-il avec un sourire en coin.
Priam Carrow, sarcastique? Jamais !
Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
La salle se remplissait rapidement. Clara papotait avec les invités qui arrivaient, à chaque fois soulagée de ne pas voir James arriver. D'ailleurs, elle commençait à se détendre puisqu'elle avait vu Grady et Daniel arriver sans lui. Il était presque certain que James serait ailleurs, occupé à bisouiller Bar... Non, elle n'allait pas penser à ça maintenant, elle avait dit! Elle avait vu suffisamment d'images traumatisantes dans sa vie, merci bien. Néanmoins, Clara savait qu'elle ne serait parfaitement rassurée que lorsqu'elle aurait eu l'assurance certaine qu'il ne viendrait pas. Il fallait trouver un moyen de se renseigner auprès de Kessy et Kalamity, mais y aller frontalement n'était pas son genre.

Elle remercia Daniel du compliment, consciente qu'il ne s'adressait pas vraiment à elle, mais ne sachant pas s'il préférait Kessy ou Kalamity. Il faudrait qu'elle étudie ça dans la soirée. En attendant, elle adressa aux deux organisatrices en regard tout à fait suggestifs pour leur signaler qu'elle avait remarqué le manège du jeune homme. "Qui?" leur souffla-t-elle avec un air de connivence, pour déterminer qui était l'heureuse élue. Avec un peu de chance, l'une d'elles ferait la une de Multiplettes sous peu!

"Jane Mason?!" s'exclama-t-elle à l'attention de Kalamity lorsque celle-ci se fut éloignée. "Nora a un léger problème avec la notion de VIP on dirait, non?"

Elle attendit la réponse de sa camarade, tâtant le terrain pour voir si elle pouvait se renseigner sur Marlene dans la suite de la conversation. Après tout, Jane Mason = Jeunesses = Barclay, c'était une opération plutôt simple. Heureusement ou malheureusement, le destin en décida autrement. Le VIP masculin que Clara appelait de ses voeux se matérialisa sous la forme du meilleur ami d'Anwar Kabache, qui s'approcha de Kalamity et d'elle pour leur proposer une danse. Comprenant qu'elle n'aurait, quoiqu'il en soit, pas la réponse à cette question, elle décida de ne pas perdre l'occasion d'accomplir son deuxième objectif de la soirée et devança Kalamity - de toute façon, Priam était un peu trop discret pour être son genre, elle en était sûre. Pour elle, il allait très bien. Il ferait un bon cavalier, malgré son nom de famille, et il avait des relations... quoique douteuses, si l'on en croyait le look d'Anwar. Et puis, si elle s'ennuyait, elle irait voir ailleurs, tout simplement!

"Je me contente trèèès bien des Plus Un", confia-t-elle avec un sourire sous-entendu. "Mais à condition qu'ils m'offrent un verre après la danse. Ca te va comme prix?"



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur

Priam Carrow, 6ème année Gryffondor

A peine eut-il formulé son invitation que Clara sauta sur l’occasion en précisant toutefois que Priam devrait lui payer un verre après la danse. A vrai dire, il se sentait tout à fait apte à saouler la jolie blondinette, et encore plus si c’était elle qui l’exigeait !

« Cela devrait pouvoir se négocier, répondit-il donc en attrapant la main de la jeune fille pour l’entrainer sur la piste.

Il n’était pas aussi bon danseur qu’Anwar qui bougeait divinement bien même avec ces talons hauts mais il se défendait pas trop mal. Assez en tout cas pour ne pas se sentir ridicule au milieu des autres danseurs. Qui plus est, le tempo de la musique se mit à ralentir et ce nouveau rythme lui convint fort bien.

Glissant une main au creux du dos de sa cavalière, il se mit à tournoyer lentement tout en observant sa camarade de classe. Ils étaient dans la même promo depuis six ans alors forcément, ils se connaissaient un peu mais ils n’avaient jamais pris le temps de se parler vraiment. Clara fréquentait des gens très -voir trop- sérieux comme Amely Anderson, la préfète, ou Emma Blackbonnes, la future Madame Marchebank, quand Priam préférait les personnalités nettement plus borderlines comme Anwar. D’ailleurs, ce dernier ne tarda pas à mettre son grain de sel dans leur couple. Passant sa tête entre les deux danseurs, le jeune Poufsouffle s’exclama :

« Excellent choix Clara ! Tu as adopté le meilleur « Plus Un » de la soirée ! Crois-en mon expérience ! En plus, sous sa robe de sorcier ample et traditionnelle se cache le plus joli petit cul de Poudlard ! »

« Dégage Anwar. » répondit Priam sans parvenir à cacher un léger sourire en coin. Pauvre Nora Weaver qui devait se le coltiner jusqu’à la fin de la danse, songea-t-il en reportant son attention sur sa cavalière :
« Ne fais pas attention à ce qu’il dit… » Lâcha-t-il en secouant la tête,… tu sais comment il est. » Ajouta-t-il en jetant un coup d’œil de l’autre côté de la piste d’où son ami venait de leur envoyer un baiser avec la main.

Priam laissa échapper un léger rire et tourna définitivement le dos à Anwar. Avec son meilleur pote dans son champ de vision, il n’arriverait pas à se concentrer sur Clara, il le savait, et la règle élémentaire si l’on voulait coincer une nana, s’était de s’intéresser un minimum à elle. Ou, au moins, de faire semblant.

« Alors, comment se fait-il que tu ne sois pas venue avec tes amis ce soir ? demanda-t-il en balayant l’assistance du regard à la recherche d’Amely, James ou Emma,  Ils boycottent cette soirée V.I.P ? » Demanda-t-il, un brin moqueur.
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1902

Voir le profil de l'utilisateur
Nora se retourna vivement quand elle sentit quelqu'un l'attraper par le bras et fut un peu surprise de reconnaitre Anwar, un Poufsouffle d'un an de moins qu'elle connu pour son...extravagance.

"Oh non, je reviens, j'allais juste..." commença-t-elle dans l'espoir vain de parvenir à inventer un mensonge crédible pour justifier son départ un peu précipité.

Avant qu'elle n'ait eu le temps de comprendre ce qui se passait, elle se retrouva au beau milieu de la piste de danse encore déserte. Elle voulut protester mais Anwar la fit brusquement basculer en arrière avant de l'entrainer dans une danse rythmée sur la musique dont le volume venait d'augmenter sensiblement. La jeune fille se retrouva à tourner sur elle-même sur un air de salsa, les yeux à peu près à la hauteur de la poitrine de son partenaire. La situation avait de quoi faire sourire, ils devaient être ridicules, et elle se retrouva à rire malgré elle. Décidant qu'elle pouvait bien laisser une deuxième chance à cette soirée, Nora s'efforça d'oublier le fait qu'ils étaient presque seuls au beau milieu de la piste et que tout le monde était probablement en train de les regarder et se laissa guider par Anwar qui étaient bien meilleur danseur qu'elle apparemment.

Elle ne put s'empêcher de jeter un rapide coup d’œil aux escarpins du jeune homme, mi-amusée mi-jalouse. Si les chaussures à talons faisaient un peu décalées au bout des longues jambes de son camarade, elles auraient été plus que bienvenue aux pieds de Nora qui se sentait à la fois minuscule et complètement à côté du dress-code avec ses ballerines.

La jeune fille haussa les épaules quand le jeune homme lui demanda ce qu'elle faisait à cette soirée.

"J'en partais mais on m'a retenu contre mon gré..." répondit-elle avec un sourire amusé.

Elle fut un peu surprise d'entendre Anwar poursuivre en assurant qu'elle n'avait pas besoin de ça pour être populaire, et déstabilisée par la familiarité dont son camarade faisait preuve avec elle alors qu'ils ne se connaissaient pas vraiment. Elle avait toujours pensé qu'il n'y avait que Kessy et Kalamity pour appeler tout le monde "ma chérie" mais visiblement il fallait compter avec Anwar. Ce n'était pas du tout dans ses habitues, parce qu'elle n'avait jamais fait partie de ces gens-là, ceux qui organisaient des fêtes clandestines et qui étaient au cœur de tous les ragots de l'école.

Anwar la rangeait peut-être parmi les élèves populaires du fait de son titre de capitaine, mais Nora avait du mal à voir les choses comme ça. Elle aimait croire qu'elle était relativement appréciée de ses camarades, et elle s'entendait bien avec la plupart des élèves de son âge, mais elle n'était généralement entourée que de Jane et Artémis, ses amies depuis la première année. Et ça lui convenait très bien. Elle n'avait rien contre l'idée d'élargir son cercle de connaissances, bien au contraire, mais elle n'avait jamais fait partie de ces gens qui appelait tout le monde "ma chérie" et donnait l'impression d'être intime avec la moitié de l'école.

"Non, même pas !" protesta-t-elle quand Anwar lui demanda si elle était là parce qu'elle avait perdu un pari.

Elle avait beau ne pas être vraiment dans son élément dans ce genre de soirée, elle était venue de son plein gré. Ou presque. Jane avait peut-être légèrement participé à sa décision.

"Je...J'imagine que je n'avais juste rien d'autre à faire, répondit-elle avec un haussement d'épaules. Je me suis dit que je n'avais rien à perdre à venir voir comment ça se passait ici...C'est un peu triste, constata-elle en s'entendant parler. Elle aurait donné cher pour passer cette saint-valentin avec Irving plutôt qu'à cette soirée. Désolée, pas d'histoire de pari ridicule à raconter. Et toi alors, tu as perdu un pari ? demanda-t-elle en riant. Les chaussures, précisa-t-elle. Très jolies d'ailleurs !"

Par Merlin ce qu'il était grand avec ses escarpins, elle allait attraper un torticolis à force de lever la tête ! Sentant sa nuque fatiguer un peu, Nora ne put que se souvenir du temps où elle sortait avec Grady, et où ce désagrément était familier. Machinalement, la jeune fille balaya la salle des yeux à la recherche de son ex petit-ami. Elle aurait aimé qu'ils puissent rester amis après leur rupture, mais comprenait que ce soit impossible après ce qu'elle avait fait à Grady. Elle ne pouvait pas exiger de lui qu'il la pardonne.

Ils étaient restés plus ou moins en bon termes et se contentaient des courtoisies d'usage entre camarades de classe. Toutefois, lorsqu'elle aperçut le Poufsouffle un peu plus loin, Nora se permit de lui adresser un sourire au-dessus de l'épaule d'Anwar -ou plutôt par dessous le bras de ce dernier, pour être honnête. Elle ne pouvait plus attendre de Grady qu'il joue les chevaliers, mais le supplia malgré tout du regard quand elle entendit la musique ralentir. Elle n'avait pas le cœur à repousser Anwar sans raison -il était plutôt sympa après tout- mais elle n'était pas réellement emballée par l'idée d'un slow avec ce-dernier.


Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
Priam accepta son marché, et Clara se retrouva donc, à sa plus grande joie, sur la piste de danse. Il dansait plutôt bien - de façon un peu guindée, mais sa famille était traditionnelle - et elle se laissa aller au moment. C'était un garçon discret, mais qui semblait gentil, et Clara se demandait comment il était devenu ami avec son exact opposé. Exact opposé qui ne tarda d'ailleurs pas à se mêler de ce qui ne le regardait pas.

"En tout cas, il fait sûrement un meilleur cavalier que toi: il s'occupe de sa cavalière, lui, et pas de celle des autres!" répondit-elle en riant à Anwar qui préférait délaisser Nora pour venir railler son meilleur ami. "Regarde, tu lui as marché sur les pieds! Ouh!"

Priam ne sembla pas se formaliser d'être ainsi moqué, au contraire, un petit sourire très "de la Haute" apparu sur ses lèvres. C'était bien les garçons, ça: on faisait la promotion de son derrière comme on vendait des salades au marché et ça les faisait rire! C'était tout de même un bon indice sur sa mentalité: il n'était, en dépit des apparences, pas coincé. Un bon point pour lui.

"Comment ne pas le savoir?" répondit-elle comme Priam les faisait changer d'angle. Elle laissa son regard errer sur la salle, curieuse de voir les couples qui se formaient - et les couples absents. Pour l'instant, la composition de l'assemblée lui convenait, le seul élément perturbateur étant les talons hauts d'Anwar Kabache. Encore lui! Son regard ne pouvait s'empêcher de se fixer sur les chaussures, cherchant à comprendre comment un homme pouvait être à l'aise avec cela. "Il fait tout pour qu'on le remarque."

C'était dit sur le ton de la badinerie, Clara ne souhaitant pas critiquer Anwar devant son meilleur ami - ni derrière, d'ailleurs. Lorsqu'il lui demanda où étaient ses amis à elle, elle choisi l'humour: "bah, ce n'est pas donné à tout le monde d'être VIP !" avant de hausser les épaules.

"Tout le monde n'apprécie pas ce genre de soirées." Elle songeait à Amely. "Et puis, c'est la Saint-Valentin. La plupart doivent être en train de dîner aux chandelles chez Mrs Pieddodu." Elle était bien décidée à cacher sa jalousie à l'idée d'Emma qui passait une soirée romantique (du moins le lui souhaitait-elle) ou de James et Marlene en train de... non, elle n'allait pas recommencer. "C'est un peu too much, mais certains aiment ça. Encore que James ne doit pas avoir cette chance: Marlene doit préférer faire des rondes et espérer interrompre cette charmante soirée... C'est dommage, il y a tellement mieux à faire, pendant une ronde!" termina-t-elle, mutine.



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Lun 20 Avr 2015 - 18:40, édité 1 fois
Robin Scott ~ 7ème année ~ Gryffondor

Robin finissait de se préparer pour la soirée de la St Valentin à laquelle il avait été cordialement invité par ses organisateurs. Rien de bien étonnant, c'était obligé qu'il soit invité à un tel événement réservé aux populaires. Un mec comme lui ne pouvait pas ne pas être invité à une telle soirée. Pourquoi ? Et bien parce qu'il était beau, mignon, musclé, grand, charmeur et romantique dans ses heures perdues. Mais son physique suffisait pour lui permettre d'avoir sa place dans les populaires de l'école. Il avait sorti le grand jeu ce soir et après avoir fait quelques pompes et abdos histoire de se gonfler un peu, il s'était lavé, parfumé et avait enfilé un costar dessinant bien ses muscles. Son camarade de dortoir, tout le contraire de sa personne, n'arrêtait pas de lui faire des remarques sur l'absurdité de cette soirée et qu'il n'y avait que les populaires sans cerveau pour y aller, mais Robin savait qu'il était simplement jaloux, sa côte de popularité auprès des filles étant loin de la sienne.
Robin se passa une dernière fois la main dans les cheveux, quitta le dortoir et prit la direction de la Tour d'Astronomie. Il trouvait le choix du lieu judicieux. Le plus haut point de Poudlard pour les famous de Poudlard, quoi de mieux ?

Avant d'entrer dans la salle, il réajusta son col et passa une n-ième fois sa main dans ses cheveux. Il siffla d'admiration lorsqu'il pénétra dans la tour métamorphosée. La déco mettait tout le monde d'accord sur le thème et le carré VIP dans un coin indiquait clairement qu'il n'y aurait pas ceux des bas-fonds de l'école. Le balcon était accessible, la musique tournait et la douce lumière que répandaient les lampions offrait un environnement propice au flirt. En parlant de flirt, Robin comptait bien charmer quelques unes de ces demoiselles… Oui, quelques unes. Rester avec une seule fille toute la soirée risquerait d'être ennuyeux et puis ils étaient là pour ça non ? Personne ici ne comptait rencontrer l'homme ou la femme de sa vie, se marier avec lui ou elle, avoir beaucoup d'enfants… Quel ennui ! Robin était là pour s'amuser, pour profiter de sa jeunesse et l'idée qu'il puisse draguer sans se préoccuper de ce qui se passerait après le rendait plus qu'heureux. Il alla saluer les organisatrices, les félicita pour leur travail, sans oublier de relever leur beauté, et serra amicalement la main de Kendal. Il accepta avec plaisir la proposition de boire un verre venant d'une gamine de 5ème année de sa maison puis quitta le petit groupe et partit un peu plus loin vers le buffet en roulant légèrement des mécaniques. Une fois son verre finit, il parcourut des yeux les couples qui s'étaient formés et ricana quand il avisa un mec en talons dansant avec la capitaine de Quidditch des Poufsouffles. Visiblement, ils dansaient depuis un moment et lorsque la musique ralentit, Robin se dirigea vers le couple. Il posa une main sur chaque épaule des danseurs pour les immobiliser et s'adressa au gars en talons.

«  - Cette demoiselle semble fatiguée de lever la tête vers son danseur à talonnettes. Puis-je l'inviter à boire un petit remontant ? »

L'homme à talons libéra Nora et Robin put glisser une main dans le dos de la Poufsouffle pour l'entraîner vers le buffet. Il leur servit un verre de Whisky Pur-Feu et s'adressa à Nora tout en remplissant les verres.

« -Alors comme ça je fais la connaissance de Nora Weaver, enchanté ! Je me suis permis de vous séparer. Ce type est beaucoup trop actif, il t'aurait épuisé avant la fin de la soirée. Dommage non ? » Il lui tendit un verre et trinqua avec elle. « Robin Scott, le type le plus gentleman de l'école ! » rajouta-t-il en un clin d’œil.
Grady McNeilEleveur de licornesavatar
Messages : 124

Voir le profil de l'utilisateur
Tout en sortant de la salle de bains en verrouillant les derniers boutons de sa chemise - oui, il avait fait un effort, sa mère serait tellement fière - Grady fouilla le dortoir du regard pour retrouver ses chaussures. Il était invité à la soirée de Kessy et Kalamity et même pas en plus un ! Pourtant, Grady n'était pas particulièrement populaire - à son avis - et il faisait partie de la catégorie honnie des joueurs de Bavboules. Mais il faisait également partie de ce genre de personne qui s'entendait avec à peu près tout le monde - y compris les gens populaires - et c'était sûrement pour cela qu'il avait reçu une invitation (à moins que Kessy et Kalamity aient soudainement remarqué le sex-appeal qui se dégageait de son poste de capitaine de l'équipe de Bavboules de Poufsouffle.) Relevant la tête vers James qui s'apprêtait à partir, il pointa un doigt accusateur sur son ami.

- Vil lâcheur ! Les gens en couple sont de mauvais amis, je l'ai toujours dit ! Va donc, traître ! lança-t-il sur un ton théâtral.

Abandonné (enfin, avec le reste de ses potes) au milieu de plein de jolies filles... Oui, Grady avait une vie difficile. Digne d'un sorcier conquérant les provinces obscures d'Albion pour traquer les lutins de Cornouailles, Lancelot des temps modernes à la recherche du Graal sacré, récompense suprême et accomplissement ultime d'une vie de dévotion et de détermination... C'est-à-dire une petite-copine. Parce qu'il était un garçon de dix-sept ans avec des objectifs dans la vie. Nora et lui avaient rompu cet été (enfin elle l'avait largué avant son anniversaire. Mais la version un sonnait mieux) et depuis, sa vie sentimentale avait été aussi désertique que la compassion des membres des Jeunesses depuis leur instauration. Bien décidé à remonter en balai, Grady comptait sur cette soirée et son ambiance frivole (il avait reçu un calendrier pour apprendre un mot par jour à Noël) pour cette tâche, comme venait de lui rappeler son pote Daniel qu'il venait de rejoindre pour aller à la Tour d'Astronomie.

- J'aime ce projet ! renchérit-il en tapant dans le dos de Daniel.

Les deux garçons arrivèrent à destination quelques minutes plus tard et Grady ne put s'empêcher de laisser échapper un sifflement impressionné devant la métamorphose de la salle de classe. Il n'était pas particulièrement adepte du rose en grande quantité qui lui rappelait un peu trop Le Paradis d'Eden, le salon de thé préféré de Louise, mais il fallait bien avouer que les organisatrices s'étaient données du mal. Daniel et lui s'empressèrent d'aller les saluer et Grady leur adressa un sourire et des félicitations chaleureuses, tout en remarquant - oui, il remarquait des choses désormais, cela lui jouait des tours quand il ne le faisait pas - le regard que son ami posait sur Kessy. Baver sur les ex des copains... Il s'abstenait par Poufsoufflité mais bon, Daniel et James réglaient ça entre eux. Puis bon (bis), Kessy Brooks était quand même éblouissante.

- Joli boulot, appréciât-il (et il ne parlait pas du décolleté de Kalamity). Vous avez dû y passer du temps ! Ça va Clara, au fait ? On te voit moins ces derniers temps !

Il l'avait remarqué, que la jeune fille croisait moins sa route (plus exactement celle de James mais Grady et James avaient souvent une route en commun, voire une autoroute) mais il n'avait pas encore dépassé le stade de la remarque pour arriver à celui de la réflexion et à mettre ça sur le refroidissement des relations entre son meilleur ami et la jeune fille. Il ne fallait pas trop lui en demander non plus. Merlin l'empêcha néanmoins de continuer dans son manque de tact en faisant apparaître une fille de cinquième année et ses copines, une bouteille d'alcool à la main.

- Voler, c'est mal, commença Grady de son ton de septième année responsable. Mais le Ragnarov et moi sommes potes donc je ne dirai rien ! ajouta-t-il avec un sourire en coin. Joli boulot ! Kristen, c'est ça ?

Il était en train de servir des verres à la volée - même aux cinquième année parce que Grady McNeil était un badboy sans morale - quand son regard fut attiré par son camarade de Poufsouffle Anwar qui faisait virevolter une silhouette bien connue. A une époque, il aurait surtout remarqué que son ex dansait avec un autre garçon - c'était plus fort que lui - mais (signe qu'il avait progressé), il constata surtout que Anwar dansait en talons hauts. Et que ça lui faisait un mollet plutôt canon, d'ailleurs. Ce fut ce moment là que choisit Nora pour lui adresser un regard plein de détresse - être ballotée comme un sac de farine par son cavalier ne devait pas être super agréable, il le reconnaissait, il dansait comme ça - et il hésita un quart de seconde. Ce n'est pas qu'il ne voulait pas aller vers elle, après tout, il se voyait régulièrement mais comme de bons camarades de classe, qui entretenaient des rapports cordiaux mais lointain. Il ne lui tenait plus rigueur de ce qui était arrivé mais Grady était un grand sensible et il faisait un peu attention à lui et à son cœur (comme indiqué dans le numéro spécial ruptures de Sorcière Hebdo) alors il avait pris ses distances. Et au moins, cela évitait les situations gênantes. Mais avant de sortir ensemble, Nora et lui avaient été plutôt amis et il trouvait ça dommage qu'ils soient revenus au stade de presque étrangers alors qu'ils avaient été proches, qu'ils avaient de bons souvenirs, qu'ils avaient eu une chouette relation et qu'ils gardaient plein de points communs. Cela pouvait être l'occasion de renouer un peu les liens pour être de nouveau amis - en tout bien tout honneur cette fois-ci - et il avait bien envie d'essayer.

Malheureusement son hésitation lui fut fatale et avant qu'il n'ait pu faire un pas Robin Scott, le bellâtre au t-shirt moulant qui sortait tout droit d'un bar américain en période de spring break, avait abordé Nora pour l'entraîner boire un verre. Grady se retrouvait donc les bras ballants au milieu de la salle, en se sentant un peu bête. Il s'apprêtait à faire demi-tour pour aller inviter une fille à danser avec un peu de regret quand quelque chose le retint. Ce fut peut-être un peu d'esprit Gryffondor ou d'être la lassitude d'être le pauvre benêt qui se faisait toujours marcher sur les pieds et qui était toujours le second choix mais il prit soudain la décision de ne pas se laisser avoir une deuxième fois. Armé de sa toute nouvelle résolution, il se dirigea vers Nora et Robin, tout en passant devant Anwar au passage.

- Super mollets, mecs, on dirait une pub pour des collants, tu gères ! affirma-t-il sincèrement.

Dépassant son camarade, il se glissa (façon de parler parce qu'avec son mètre quatre vingt-dix, on le voyait arriver de loin) à coté de Nora et adressa un sourire désolé à Robin qui dégainait déjà les œillades charmeuses. Il n'avait jamais pigé ce truc, pour sa part, on aurait dit qu'il avait une poussière dans l'oeil lorsqu'il s'y risquait ou un trouble neurologique.

- Désolé mec, elle est prise ! Pas par moi. Enfin avant si, maintenant non. Mais je connais son copain donc on va dire que c'est pareil. A peu près. Solidarité Nimbus. Privilège d'ex. Bref. Désolé. Bonne soirée !

Bon, ce n'était peut-être pas la phrase virile du mec sûr de lui qu'il aurait aimé sortir à cet instant présent, dans un air décontracté à la tombeur de ces dames mais c'était déjà plus que ce qu'il n'aurait fait l'année dernière. Abandonnant Robin à son flirt, tout en lui désignant du menton Kristen White et ses copines qui attendaient de danser un peu plus loin, il invita Nora à le suivre un peu plus loin, du côté des choses à manger, saluant Jane, qui discutait avec un type de sixième année, au passage.

- Saluuut.

Bon début. Continue, Grady !

- Tu avais l'air un peu désespérée alors je me suis dis que... Que voilà. Jolie robe !

Un peu embarrassé, il se passa une main dans la nuque.

- Ca fait longtemps qu'on a pas pu parler sans ce truc gênant entre nous - bah comme là, en fait - maiiis, je me suis dis qu'on pourrait essayer. Comment ça va ? conclut-il avec un sourire.

Il ne s'en sortait presque pas mal, dis donc !


   
outcast
Gobstone is the new Quidditch.@ ALASKA.


Avatar by Evie.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur
Robin Scott ~ 7ème année ~ Gryffondor



" -Je trouve cette soirée super agréable, pas toi ?" demandait Robin à Nora en la détaillant subtilement du regard, appuyé sur la table de la buvette.

Ils venaient à peine de commencer à discuter, Nora et lui, qu'un septième année de Poufsouffle, et ex petit-ami de Nora apparemment, les rejoignit. Coupant Robin en plein milieu de ses œillades charmeuses, Grady McNeil improvisa une excuse bizarre et maladroite avant d'emmener Nora plus loin. Robin n'en voulait pas à Grady de lui enlever si brusquement Nora, ils se connaissaient tous les deux et visiblement le Poufsouffle avait quelque chose à dire à la jolie blonde. Ils étaient tous là pour passer une bonne soirée, alors autant la passer avec ses amis. En s'éloignant, Grady lui désigna la fille de son année qui lui avait servi un verre un peu plus tôt et ses copines. Robin hésita à les aborder. Oh, après tout, il n'allait pas rester là à ne rien faire. Quand il était question de se distraire, Robin acceptait toutes les propositions, tant que cela ne demandait pas d'apprendre des pages et des pages de leçons barbantes. C'était ce qui lui avait ruiné et continuait à lui ruiner sa scolarité. Le Gryffondor ne pouvait pas rester assis à une table, devant des livres, à étudier. Il n'arrivait pas à se concentrer plus de dix minutes, il se dispersait sans cesse, levant le nez pour chercher une occupation plus amusante ou pour réfléchir à ce qu'il ferait le week-end prochain. Son manque de concentration l'avait tiré vers le bas et ses notes étaient bien basses dans beaucoup du peu de matières qu'il avait gardé, sans en avoir beaucoup le choix, pour ses ASPICs, au grand damne de son père. Mr Scott, employé au Ministère de la Magie à la Coopération Magique International était un sorcier talentueux, apprécié de tous, il avait réussi dans sa vie et se lamentait de voir que son fils suivait la voie d'un ignare à l'instruction et aux compétences dignes d'un miséreux que l'on peut croiser dans la Voie des Miracles à Bristol. Il aurait voulu que son fils fasse comme lui, qu'il connaisse le succès en intégrant le Ministère et qu'il ait une bonne situation tout au long de sa vie. Mais Robin ne le voyait pas comme ça. Il ne voulait pas passer son temps dans un bureau à gratter des dossiers inutiles. Et encore moins au Ministère. Parce que du Ministère en ce moment, avec ce qu'il se passait à Poudlard, il s'en méfiait. Car Robin était peut-être pas très doué en matière de magie et d'apprentissage de leçon, mais il savait quand quelque chose tournait mal autour de lui. Et c'est ce qu'il ressentait à l'école de sorcellerie en ce moment.

Chassant ses pensées en finissant son verre, il se résigna à aller à la rencontre de la cinquième année de sa maison et de ses pimbêches de copines. Il aborda le groupe avec un sourire, les mains dans les poches, alors que la musique tournait vers une valse lente.

" -Bonsoir chères demoiselles, commença-t-il en affichant toujours un sourire enjôleur. Très bon le Ragnarov, commenta-t-il ensuite. Vous l'avez volé à ce qui paraît ? Joli coup. Vous m'apprendrez votre méthode," dit-il en leur adressant un clin d’œil.

Il s'approcha un peu plus de Kristen et sortant les mains des poches, lui en tendit une.

" -Kristen, c'est ça ? Je sais plus... Est-ce qu'une danse te tenterait ?" tenta-t-il en inclinant la tête vers la piste de danse.

La tenant par la main il l'emmena doucement un peu plus loin puis passa une main entre ses deux omoplates, l'autre lui tenant toujours la main, un peu plus haut cette fois-ci. Ne sachant pas aussi bien danser qu'Anwar il se contenta de tourner lentement et d'esquisser quelques pas. Il baissa les yeux vers la Gryffondor et planta son regard ardent dans le sien. Il ne comptait pas spécialement la draguer mais c'était inscrit dans ses gènes, chaque fois qu'il avait une fille entre les bras, il ne pouvait s'empêcher de la charmer un peu.

" -Alors, tu passes une bonne soirée ? Je ne suis pas trop mauvais danseur ? Désolé si je ne te fais pas virevolter sans cesse mais j'ai jamais réellement appris à danser." Ça aussi c'était une chose dont il n'avait pas la concentration pour apprendre. "Je m'appelle Robin, si tu ne me connaissais pas," acheva-t-il en esquissant un sourire.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur

Priam Carrow, 6ème année Gryffondor

Clara ne se gêna pas pour remettre Anwar à sa place ce qui arracha un léger sourire narquois à Priam. Apparemment il l'avait mal jugé, Clara Guipure avait du répondant. Certes ses arguments n'étaient pas forcément du plus haut niveau mais tout le monde ne pouvait pas avoir la réparti de feu Cassandre Harper. En tout cas, Priam était plutôt satisfait: Ce moment promettait d'être distrayant.

"Il semblerait que ma cavalière t'aie cloué le bec mon cher ami" souffla-t-il à destination du Poufsouffle avant de changer définitivement d'angle pour tourner le dos à Anwar, il souffre d'un trouble de la personnalité histrionique, expliqua-t-il posément à l'intention de la Serpentard qui venait de faire remarquer à quel point Anwar aimait être le centre de l'attention, enfin c'est le diagnostique qu'a posé sa psychomage, tempéra-t-il en citant le Dr. Kane, mais pour tout te dire, on y croit pas vraiment, ni lui ni moi. Quoiqu'il en soit son père dépense des centaines de gallions pour son analyse alors Anwar s'applique à entretenir sa maladie imaginaire."

Il ne pouvait pas le voir dans son dos mais Priam imaginait fort bien son ami en train de faire le show au bras de la capitaine de quidditch de sa maison.

Et qu'en était-t-il justement des amis de Clara ? Priam lui posa la question, s'étonnant quelque peu de la voir seule à cette soirée. La jeune femme assura que ce n'était pas donné à tout le monde d'être VIP ce à quoi il répondit avec son traditionnel sourire en coin.

"Je suis bien placé pour le savoir, je te rappelle que tu danses avec un "Plus Un".

Ses dires pouvaient laisser penser qu'il nourrissait un quelconque complexe d'infériorité alors que la vérité était tout autre. Priam se sentait bien supérieur à l'ensemble des convives présents ce soir. Enfin, quoi ? Était-ce vraiment eux les VIP de Poudlard ? Ces filles maquillées à la truelle et ces gars se préoccupant davantage de leur chevelure que du monde qui les entoure ? C'était bien connu: ceux qui étaient soit disant populaires adolescents finissaient immanquablement, vingt ans plus tard, sous les ordres des binoclards moqués...ou des vulgaires "Plus Un" dans son genre.

Tout vient à point à qui sait attendre disait le dicton et Priam était du genre patient.

Le jeune garçon laissa courir sa main sur le dos de sa partenaire tandis qu'elle lui expliquait les véritables raisons de sa solitude ce soir: Entre ses amis qui n'appréciaient pas vraiment ce genre de soirée, ceux qui fêtait la saint-Valentin en tête en tête et ceux qui étaient préfets -et donc fermement opposés à ce genre de fête clandestine- le compte était vite fait.

"Et bien, tu me trouveras peut-être mauvaise langue mais je ne peux que me réjouir de cette situation... Souffla-t-il avant d'expliciter ses pensées, ça nous laisse plus de temps pour faire plus amples connaissances toi et moi..."
Si Anwar l'avait entendu, il l'aurait surement qualifié de "Lover de l'allée des embrumes" mais Priam espérait bien faire mouche. Son regard brillant d'espièglerie ne laissait pas vraiment de place au doute concernant ses intentions véritables. Oui, il faisait du gringue à Clara Guipure mais n'avait-elle pas commencé avec ses sourires malicieux et ses sous-entendus concernant la ronde de préfets ?

Priam était prêt à parier qu'ils recherchaient exactement le même chose ce soir et il ne comptait pas laisser filer sa chance, aussi, dès que la chanson se termina, il se pencha vers sa cavalière.

"Je n'ai pas oublié que je te dois un verre, lui chuchota-t-il avant de l'entrainer vers le bar pour lui servir la boisson désirée. Priam attrapa son propre breuvage et le sirota quelque instants en silence. A en juger par le nombre de danseurs qui s'étaient emparés de la piste la fête était un véritable succès.

"Il semblerait que ni les Jeunesses ni les préfets n'aient eu vent de cette soirée, finit-il par dire, peut-être que Marlène Barclay a trouvé quelque chose de plus intéressant à faire, lacha-t-il en toisant toujours la piste de danse, tu n'as pas l'air de la porter dans ton coeur, je me trompe ? S'enquit-il alors en se remémorant la tirade de Clara quelques minutes plus tôt.

A vrai dire Priam ne connaissait pas vraiment la préfète en chef avant qu'elle ne soit intronisée lèche baguette en chef lors de l'inauguration de la salle des quatre maison par le sous-directeur himself. Comme tout Poudlard, il la savait en couple avec James, l'ami de Clara, mais c'était tout.

Quel genre de différents pouvait-il y avoir entre les deux filles ? Leur relation ne devait pas être au beau fixe pour que Clara se montre aussi moqueuse à l'égard de la petite-amie de l'un de ses plus proche camarade...

Alors que Priam se demandait quel genre de relation il entretiendrait lui-même avec les futurs conquêtes d'Anwar, il chercha son pote dans la pièce. ce dernier était justement en train de se faire dérober sa cavalière sous son nez. Priam esquissa un sourire moqueur avant de poser une main dans le creux du dos de Clara. Il n'était pas disposé à subir le même sort que son ami !

"On pourrait poursuivre cette conversation sur la terrasse, qu'en penses-tu ?" Lui proposa t-il en désignant du regard l'extérieur de la tour qui offrait une vue magnifique sur la foret et le lac...tout en leur garantissant une tranquillité fort bienvenue.

Anwar Kabache, 6 ème année Poufouffle.

Nora n'avait pas vraiment d'histoire drôle ni d'anecdote croustillante à raconter. Elle semblait en tout point conforme à sa réputation de parfaite Poufsouffle agréable polie et gentille. Le profil parfait pour mettre en valeur la personnalité excentrique d'Anwar Kabache !

D'ailleurs ce dernier s'en donnait à cœur joie, surfant allègrement sur le contraste amusant qu'ils offraient aux autres élèves en dansant ensemble: Elle était aussi petite blonde et discrète qu'il était grand, brun et exubérant.

"Perdre un pari ? Moi ? Enfin non voyons, s'exclama-t-il en riant à moitié, je porte ces chaussures par goût. Ne sont-elles pas magnifiques , ajouta-t-il en s'arrêtant de danser pour faire admirer à Nora la semelle rouge vif de son soulier gauche, Loutoubins. Crut-il bon de préciser puisque le Poufsouffle s'était pointé avec une paire de ballerines bon marché, tu aurais du voir la tête du vendeur quand je les ais commandé. Il n'avait plus de pointure 45. Expliqua-t-il en haussant les épaules.

Il s'apprêtait d'ailleurs à poursuivre son explication (tout en enchainant sur un rock acrobatique) lorsque Robin Scott se permit de les interrompre. Qu'on se le dise Anwar n'aimait pas être interrompu. Du tout. Il fronça quelque peu les sourcils avant de lever les yeux au ciel en entendant la tirade de lover de l'allée des embrumes du septième année. Merlin.

"Des talonnettes ? S'offusqua Anwar comme si Robin venait de prononcer le nom de Lord Voldemort durant la deuxième guerre des sorciers, quel genre d'ignorant es-tu Scott ? Reprit-il en le regardant dédaigneusement de haut en bas. Il secoua la tête dépitée avant de retrouver presque instantanément sa bonne humeur légendaire lorsqu'il s'adressa à Nora:

"Bon je t'abandonne à ton prince charmant inculte ... méfie toi, il est trop beau pour être vrai, ajouta-t-il sur un ton de conspirateur en cherchant toutefois à être entendu de Robin, tache de t'amuser quand même un petit peu, tempera-t-il avec un sourire sincère avant de s'éloigner en esquissant quelques pas de danse.

Dans son monde, il tournoya sur lui-même les yeux clos, claquant des doigts au rythme de la musique tout en dodelinant de la tête. Il rouvrit les paupières pour voir Priam tenter de s'éclipser à l'extérieur avec Guipure. Résistant à la folle envie d'aller lui casser son coup, il rejoignit le coin lounge en se trémoussant dos à dos avec d'autres danseurs et McNeil profita de ce moment pour vanter ses mollets au galbe parfait. Enfin un fin observateur ! Songea-t-il avant de s'incliner devant son camarade les mains jointes en signe de remerciement.

"Que l'esprit de Kevin Hopwood accompagne chacun de tes pas l'ami."

A peine se redressa-t-il qu'il attrapa la main d'une jolie rouquine pour l'entrainer d'autorité sur le dancefloor.

"Kalamity Chambers, je ne tolèrerais aucune objection, lança-t-il en se mettant en position pour un tango enflammé, passant du strangulot au niffleur.

Pourtant, c'était bien une valse lente qui était venait de débuter mais Anwar n'en avait cure. Kalamity avait une tête à danser le tango d'abord et il avait envie d'enflammer un peu cette soirée bien trop calme à son goût et que cela devienne un peu plus....trash.

Sa partenaire pressée contre lui, le bras en avant et le menton haut, Anwar traversa en diagonale la piste.

" Cette soirée est beaucoup trop sage, articula-t-il, énigmatique, Ça manque un peu de...folie !"

Puis sans prévenir sa cavalière, il l'embrassa à pleine langue en la renversant en arrière.



Quand Priam affirmait qu'ils ne tarderaient pas à se faire virer il ne croyait pas si bien dire...
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur
Kristen White, Cinquième année Gryffondor

La bouteille de Ragnarov avait bien plus du succès qu’elle mais Kristen n’en avait cure. Elle était tout simplement aux anges d’être là même si elle s’efforçait de cacher son émerveillement  derrière une mine qui se voulait blasée. Elle devait donner l’impression qu’elle était habituée de ce genre de soirée mais son masque tomba bien vite lorsque Grady McNeil la remercia pour l’alcool en l’appelant par son prénom.  Un sourire béat éclaira visage de la Gryffondor tandis qu’elle papillonnait des paupières :

« Y a pas de quoi ! »

McNeil, un Septième année connaissait son prénom ! Et il n’était même pas dans sa maison, en plus!
Kristen tenta de rester stoïque mais les coups de coude de Kimberly confirmèrent ses impressions : Il était peut-être amoureux d’elle ! Quel dommage que son cœur soit déjà prit par Donald, Grady semblait-être un garçon très sympathique mais elle ne voulait pas lui laisser de faux espoir. Elle s’apprêtait donc à l’éconduire gentiment lorsqu’il partit de lui-même. Ouf ! Elle n’aimait pas faire ça. Bon, elle n’avait jamais éconduit aucun garçon auparavant mais elle se doutait que cela ne lui plairait pas beaucoup.

Tandis que les premiers couples se créaient sur la piste de danse, Kristen s’adossa au mur face à l’entrée, accrochant  un sourire aguicheur à ses lèvres. Si jamais Donald venait à la soirée, elle serait la première à le voir et inversement !

« Tu as vu comme Daniel Adams est troooop craquant, souffla Kim en sirotant une gorgée de Ragnarov.
-Laisse tomber Kessy Brooks est sur le coup, répondit Karen.
-En tout cas notre petite Kris a une touche avec Grady McNeil…

Kristen pouffa de rire –mi flattée mi gênée-  et les trois jeunes filles reportèrent leur attention sur le Poufsouffle qui attendait un peu plus loin.

-Il est pas mal dans son genre.
-Ouai…c’est vrai, consentit Kimberly en inclinant la tête sur le côté, faut juste faire abstraction du fait qu’il joue encore aux bavboules à 17 ans quoi.

Karen grimaça légèrement –visiblement la carrure et le sourire charmant de Grady lui avait fait oublier ce détail- puis son regard balaya la pièce pour s’arrêter sur Kendal. La jeune fille poussa un soupir attristé cette fois avant de poursuivre, Pourquoi les mecs les plus canons sont-ils toujours pris ou homos…. ou joueurs de bavboules ! La vie est trop injuste ! »

Kristen passa une main sur les épaules de son amie pour la réconforter. Elle savait que Karen avait plutôt mal vécue le fait que James Carter trouve chaussure à son pied en la personne de Marlène Barclay et depuis deux mois elle broyait du noir.

« Ils sont pas tous pris… Regarde il y a Robin Scott qui vient vers nous. »


Robin Scott, l’autre B.G des septièmes années de Gryffondor ! Karen changea subitement du tout au tout : En une fraction de seconde elle retrouva son sourire, rentra son petit ventre et bascula ses épaules en arrière pour présenter son décolleté le plus avantageux à Robin.

« Salut Scott ! » minauda-t-elle avant d’être imitée par ces deux fidèles amies, Oui on a volé le Ragnarov, l’épicier de Pré-Au-Lard est vraiment trop facile à berner… » Ajouta-t-elle en coulant un regard entendu en direction de Kimberly.

Toutefois la bonne humeur de Karen fondit comme neige au soleil quand Robin décida d’inviter Kristen à danser. Elle ? Sérieusement ? Par Godric, si elle pensait pouvoir intéresser un garçon comme McNeil, elle savait bien que Scott était un H-C : hors-catégorie ! Il faudrait qu’elle mette cette mini-jupe plus souvent, songea-t-elle en posant sa main délicate dans celle de son cavalier. Elle jeta toutefois un bref coup d’œil en direction de la porte –au cas où- avant de focaliser son attention sur Robin. Oh Merlin ! Mais quelle peau parfaite ! C’était injuste que certains aient des pores aussi magnifiques et réguliers quant on voyait le temps qu’elle passait tous les matins à camoufler ses propres imperfections sous des sortilèges correcteurs! Karen avait raison, la vie était vraiment injuste.

« Oui je m’amuse beaucoup, répondit-elle après un instant –elle devait arrêter de fantasmer sur les pores de son cavalier-, enfin, reprit-elle plus mesurée, …je trouve quand même qu’il n’y a pas assez de boissons alcoolisées. On va vite être à cours. »

Oh, il y en avait bien assez pour elle qui était pompette avec un simple verre de bièraubeurre  -comment ça il n’y a pas d’alcool là-dedans ?-mais les gens les plus branchés se plaignaient toujours  de la soirée à laquelle ils étaient invités. Alors, pourquoi pas elle.

« Je trouve que tu danses très bien au contraire, assura-t-elle quand Robin affirma qu’il ne se livrait pas souvent à cette activité. Certes, elle aurait aimé qu’il la fasse virvolter un peu plus mais elle était déjà très bien dans ses bras. Elle pouvait sentir le rouge lui monter aux joues mais elle était sûre que cela restait charmant. Pas comme la fois où elle avait viré au cramoisi devant Donald. La jeune fille se racla la gorge et papillonna de paupières avant de pouffer de rire lorsqu’il se présenta:

« Bien sûr que je te connais, tu es Robin Scott. On est dans la même maison ! »

*Et toutes les filles savent qui est Robin Scott voyons !*

Mais peut-être que ce n’était pas vraiment normal de connaitre le nom et le prénom de tous les Gryffondor songea-t-elle alors mortifiée. Oh Godric pour qui allait-elle passer ? Une nana complètement bizarre qui cherchait à glaner la moindre information sur tous les beaux gosses de Gryffondor. Bon, elle était peut-être cette fille là, juste un peu, mais elle n’avait pas envie que Robin le sache. Fort heureusement, une diversion arriva à point nommé puisque Anwar Kabache embrassa goulument l’organisatrice juste à côté d’eux.

« Wahou ! Souffla Kristen en faisant un petit pas en arrière devant la fougue du baiser, et bien, il y en a qui ne perde pas de temps… » Ajouta-t-elle en relevant les yeux vers son séduisant cavalier.
Il n'y avait aucun sous entendu dans sa phrase...
Vraiment ?
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1902

Voir le profil de l'utilisateur
Nora avait un peu de mal à suivre le rythme d'Anwar, elle le reconnaissait. Son camarade était bien meilleur danseur qu'elle, et avait des jambes deux fois plus longue. Ils formaient un couple de danseurs assez improbables et étaient sans doute très drôle à regarder, de leur différence de taille à leurs pas de danse en décalé. Mais finalement, elle s'amusait plutôt bien. Elle salua d'un sourire la présentation des escarpins d'Anwar, tout en songeant qu'il était un peu ridicule d'avoir dépensé tant d'argent dans des chaussures qu'il ne remettrait probablement jamais. Elle éclata de rire quand il lança d'un ton badin qu'il avait dû les commander parce qu'ils ne les avaient pas en 43.

"Je compatis, ils n'ont jamais de pointures 35 non plus !" répondit-elle, amusée.

Les deux Poufsouflles n'eurent toutefois pas le temps de partager davantage leurs expérience en matière de chaussures hors-norme -c'était un sujet de conversation comme un autre- puisque Robin Scott les interrompit en posant une main sur leurs épaules, les forçant à s'arrêter. Nora aurait préféré que cela soit Grady qui vienne lui accorder une pause mais accueillit son camarade avec un sourire, fronçant toutefois légèrement les sourcils à la remarque de ce dernier. Si elle était fatiguée elle était capable de le dire. Bon, elle ne l'avait pas fait, et elle avait effectivement mal à la nuque, mais elle ne voulait pas être désagréable avec Anwar, ce n'était pas pour autant qu'elle avait besoin d'être secourue par un preux Gryffondor. Elle s'efforça de ne pas rire quand Anwar le qualifia de prince charmant inculte avant de remercier son camarade quand il lui souhaita de réussir à s'amuser malgré tout.

"Merci, bonne soirée !" lança-t-elle sincèrement avant de se laisser entrainer par Robin, un peu à contrecœur, du coté de la buvette.

Elle se plaignait du rythme difficile à suivre d'Anwar un instant plus tôt, mais elle commençait à croire qu'elle aurait dû rester avec le Poufsouffle. Impression qui se confirma quand Robin se présenta à elle comme s'ils se rencontraient pour la première fois. Nora attrapa le verre qu'il lui tendait en essayant de ne pas se laisser déstabiliser par les clins d’œils et les œillades du jeune homme. Elle n'était pas très douée avec ce genre de chose -elle avait tout de même mis un bout de temps à envisager la possibilité qu'elle plaisait peut-être à Irving- mais elle avait un peu l'impression que Robin la draguait.

"Euh...Oui, je sais, je....On est dans la même classe, répondit-elle simplement. Depuis sept ans, ajouta-t-elle avec un sourire presque amusé. Oui, très bonne soirée !" reprit-elle en buvant une gorgée de son verre avec une grimace.

Elle avait du mal à supporter le whisky-pur-feu à moins d'avoir déjà bu quelques bièraubeurres avant. Mais elle avait besoin d'un peu d'alcool, elle sentait déjà le silence s'installer entre elle et son camarade, qui n'arrêtait pas de la détailler du regard, et c'était un peu gênant. Elle but une deuxième gorgée de son verre. Elle en était arrivée à fixer le dos de Jane avec insistance, priant pour qu'elle ne se retourne et qu'elle et son sixième année ne se joignent à eux, quand Grady vint se placer à coté d'elle.

Nora était partagée entre l'embarras et le rire et ne retint pas un sourire un peu gêné suite à la déclaration de son ex petit-ami. La situation avait beau être un peu bizarre, elle n'hésita pas une seconde à suivre Grady, non sans avoir salué Robin d'un vague signe de la main auparavant.

"Oh, merci, jolie chemise ! répondit-t-elle, notant l'effort vestimentaire. J'avais l'air si désespérée que ça ? reprit-elle en riant. Merci en tout cas."

Un silence un peu gêné s'installa entre les deux Poufsouffles. C'était dommage, songeait-elle, comme à chaque fois qu'ils se retrouvaient dans ce genre de situation. Même avant de sortir ensembles, elle et Grady s'étaient toujours bien entendu. Ils travaillaient souvent ensembles en soins aux créatures magiques, partageaient la même salle commune depuis sept ans, et avaient pas mal d'amis en commun. Elle aurait voulu que tout redevienne comme avant entre eux, mais c'était bien plus compliqué qu'elle ne l'aurait cru. Elle continuait de se sentir terriblement mal chaque fois qu'elle était seule avec Grady, n'arrivant pas à se pardonner ce qu'elle lui avait fait.

Elle rit nerveusement quand Grady exprima ce qu'elle pensait à voix haute et hocha la tête avec un sourire.

"Bonne idée ! assura-t-elle. Ça va bien, et toi ? L'année se passe bien ? L'école est pas mal agitée en ce moment..."

Entre les réformes, les pro-Adonis, les anti, les ASPIC qui arrivaient, ils avaient de quoi faire !



Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
Clara haussa un sourcil sceptique lorsque Priam lui parla de la maladie supposée d'Anwar. Maladie qui avait un nom à coucher dehors et qui ne lui parlait absolument pas. Elle ne connaissait pas assez le jeune Kabache, mais si être excentrique équivalait à être malade ou anormale, elle-même devait en tenir une sacrée couche. Clara, dans ses instants drama queen, aimait à se comparer à ceux qui ne rentraient pas dans les normes - les homosexuels de la Haute, par exemple - et qui vivait le martyr en essayant de paraître normaux. Elle y réussissait plutôt bien, puisqu'elle était présente à cette soirée VIP... Et elle aimait l'image qu'elle renvoyait, même si la case dans laquelle on la mettait lui paraissait souvent trop étroite.

"Oh, c'est assez flatteur d'être un Plus un" répondit-elle à la remarque de Priam. Elle se sentait un peu gênée d'avoir provoqué cette remarque, oubliant qu'il n'était lui-même pas un VIP, mais n'en montra rien. "Que seraient les VIP sans leurs Plus Un?" Qu'aurait été Cécylia Richardson sans sa cour? Qu'aurait-elle fait, elle, Clara, si Priam ne l'avait pas invitée sur la piste de danse?

Priam, après quelques sous entendus de plus, la pilota vers le bar. Elle levait les yeux au ciel, amusée par ses remarques peu subtiles, ne sachant guère si elle les appréciait ou pas. Oui, elle avait envie de flirter, et était ravie de constater que son cavalier entrait dans son jeu. Mais... elle avait envie d'un peu de difficulté, de plus de subtilité. Elle ne savait pas si Priam apprécierait qu'elle le fasse languir, mais elle pouvait toujours tenter, cela serait amusant. Et elle pouvait arrêter n'importe quand. Aussi sirota-t-elle innocemment son verre sans rien tenter de plus, répondant à sa question sur Marlene en tâchant de garder un air peu concerné.

"Oh, c'est une pimbêche paranoïaque. Elle est persuadée que tous les VIP lui veulent du mal et sont une menace pour l'ordre mondial. En même temps, on ne peut pas attendre grand-chose d'autre d'une fille qui est fière d'avoir Lindsay Mailing et Ashton Smith sous ses ordres."

Clara se demanda comment Priam prendrait ses propos. Elle se fichait bien qu'on sache son inimitié avec Marlene Barclay. D'ailleurs, elle préférait que les gens soient au courant: elle n'avait aucune envie d'être associée à une fille pareille, et tant pis si cela soulevait des questions sur sa légendaire amitié avec James. Il avait choisi son camp, et son couple avec Barclay ne lui attirait, de toute façon, pas que des sympathies.

Priam lui proposa ensuite de continuer leur conversation sur la terrasse, et elle décida que c'était le bon moment pour le faire marcher un peu. Clara sentait un frisson d'excitation lui parcourir l'échine. Elle qui vivait habituellement selon l'adage "prudence est mère de sûreté" allait prendre le risque de laisser sa proie lui échapper... Elle avait l'impression de jouer à un jeu particulièrement dangereux. Paradoxal, lorsqu'on savait qu'elle se permettait cette incartade justement parce qu'elle était consciente qu'elle ne risquait rien.

"Oh, Priam Carrow, je vous pensais un peu plus original" répondit-elle, moqueuse. "La terrasse? C'est le lieu où tous les chevaliers de pacotilles vont traîner leur cavalière en essayant de les séduire grâce aux étoiles. Si tu veux l'attention de Clara Guipure, il va falloir faire un peu mieux..."



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur

Priam Carrow, 6ème année Gryffondor

Alors que Priam pensait son plan infaillible, Clara ne tarda pas à lui remettre les pieds sur terre en lui répondant qu’elle n’avait aucune intention de le suivre sur la terrasse.  Elle affirma même qu’il devrait trouver mieux pour obtenir son attention. A vrai dire Priam voulait obtenir bien plus que sa simple attention mais il se garda de le lui faire remarquer. Clara savait très bien où il voulait en venir et elle entendait bien lui faire comprendre que le chemin serait difficile :

« Faire mieux que de te proposer de faire plus ample connaissance face au coucher de soleil ? s’enquit-il alors, Je pensais pourtant que c’était la soirée rêvée de toute fille normalement constituée. » lâcha-t-il en se tournant légèrement vers elle.

Il n’était pas contre l’idée de se livrer à un petit jeu de séduction mais il ne voulait pas non plus se faire avoir sur toute la ligne. Ce soir, son objectif principal était  de conclure et non pas d’être mené en bateau par une Serpentard aguicheuse qui le planterait au dernier moment. Plus il observait Clara et son petit air moqueur plus il trouvait qu’elle pouvait correspondre en tout point à cette description… En même temps ce petit jeu  pouvait s’avérer amusant et même pimenter fortement la soirée. Un Gryffondor digne de ce nom n’était jamais contre un nouveau challenge mais Priam n’était pas vraiment sûr que le jeu en vaille la baguette aussi décida-t-il de se livrer à ces badinages quelques minutes encore.  S’ils se révélaient vraiment  infructueux, il irait trouver une fille plus désespérée que Guipure pour finir la soirée…

« C’est officiel on vient de se faire piquer la place, reprit-il en suivant des yeux un couple qui venait de s’éclipser en direction de la terrasse, si on veut un coin tranquille maintenant il ne nous reste plus que le placard du troisième étage, lança-t-il en adaptant son discours à la tournure des événements.

Il n’allait surement pas redoubler d’efforts pour séduire la jolie Serpentard. Elle voulait s’amuser, OK, mais lui aussi, et sous son vrai visage. Clara devrait donc se contenter de son humour douteux et tant pis si elle se sentait offensée :

« Voila qui est plus original que la terrasse non ? » souligna-t-il alors en peinant à camoufler un léger sourire narquois.
Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
La proposition de Priam refroidit énormément Clara. Elle pensait qu'un Gryffondor ami avec Anwar Kabache, qui plus est, aurait été un tantinet plus imaginatif et audacieux. Qu'il aurait su s'amuser, quoi. Qu'il aurait aimé allier l'utile à l'agréable, qu'il aurait relevé le défi qu'elle lui lançait en lui proposant un lieu insolite ou dangereux. Mais visiblement, Priam ne s'appelait pas Carrow pour rien, et il reste, sinon prude, du moins très traditionnaliste. Le placard du 3e étage, c'était à peu près aussi original que la terrasse. Au final, c'était à se demander s'il n'avait pas jeté son dévolu sur elle uniquement parce qu'elle était une Sang-Pur qui n'évoluait pas dans la Haute et était donc susceptible de céder facilement à ses avances, le tout sans le déshonorer si jamais l'affaire s'ébruitait. Et cela s'ébruiterait forcément, Radio Poudlard était la plus efficace des ondes, même si Swann Twilfit n'était plus de ce monde.

"Pas de soucis" répondit-elle pourtant de son plus beau sourire, sans rien laisser paraître de son trouble. "Attends juste dix secondes, s'il te plait."

Elle s'esquiva rapidement vers le buffet. Le trajet, pourtant court, lui permis de prendre une décision quant à la conduite à tenir. L'envie de planter Priam là pour se trouver un autre cavalier, ou à défaut une bande de copines, était bien tentante. Une dizaine de remarques acides à lui faire lui venait en tête. Mais, regardant rapidement autour d'elle, Clara constata que la plupart des convives étaient déjà occupés. Elle aurait bien été voir Grady, qui discutait avec Nora Weaver (son ex, pourtant), mais il était le meilleur ami de James et la situation aurait sûrement été gênante. Et, mine de rien, l'idée de finir la soirée avec un garçon lui plaisait. Tant pis si c'était seulement Priam Carrow. Il n'était pas moche, et cela lui ferait enfin quelque chose de croustillant à raconter à Emma. Emma qui s'épanouissait avec Dave, ce qui complexait un peu la jeune Guipure, habituée à avoir plus de facilités que sa timide amie.

Aussi, le temps qu'elle arrive au buffet, sa décision était prise. Elle marchanda rapidement avec Karin, la K-Girl chargée des boissons, en désignant Priam de façon ostentatoire. La jeune fille pouffa et lui glissa une bouteille de Whisky Pur-Feu à charge de revanche.

"On peut y aller!" dit Clara avec un grand sourire en lui montrant la bouteille.

Elle n'avait jamais réellement pris de cuite de sa vie - elle avait toujours eu bien trop peur de perdre le contrôle - mais si cela rendait Priam un peu moins fade, elle était prête à essayer... Tout en se frayant un chemin dans la foule, derrière lui, Clara ne savait pas ce qu'elle voulait le plus: que rien ne vienne les interrompre jusqu'au placard du troisième étage, où que l'univers les empêche d'y arriver par n'importe quel moyen - sauf une Marlene ou assimilés, bien sûr.



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Kalamity Chambers, 17 ans, Gryffondor

La soirée était absolument fan-tas-tique, songeait Kalamity alors qu'elle promenait un regard satisfait sur la Tour d'Astronomie. L'ambiance était super, à la fois chic mais amusante (pas comme les soirées de fin d'année qui se vautraient dans la débauche, ici, ils avaient un peu plus de classe), la musique gérait et les invités étaient triés sur le volet, si on exceptait quelques plus un étranges, comme l'horrible petit rat qu'était Jane Mason. Évidemment, les stars de la soirée, c'était elle et ses amis et elle était installée dans le coin VIP comme une reine, dominant la salle du regard et flirtant à tout va avec un membre ou deux de l'équipe de Quidditch de Serdaigle. Ce fut néanmoins la soif qui la délogea de son trône et elle se leva dans un lancé de jambes à en faire pâlir les mannequins lingerie, envoyant des baisers à sa bestie qu'elle quittait le temps d'une seconde.

Écartant la foule de danseurs au fur et à mesure qu'elle avançait - ils pouvaient bien se pousser, non ? - elle était en train de se diriger vers Karen, la préposée aux boissons (toutes les filles n'avaient pas la chance d'être aussi jolie qu'elle et ses copines, mais dans un souci d'équité, Kaly avait offert des postes utiles aux filles comme Karen qui en avaient besoin pour se faire remarquer), quand une main saisit la sienne. Avant même qu'elle n'ait pu réagir et attraper son cocktail - Spell on the beach - elle était sur la piste de danse avec Anwar Kabache qui la faisait virevolter. Kalamity avait eu deux stades par rapport à son camarade : le premier "Oh-my-Gilderoy ! Il est dans les magasines people et connaît des staaars !" l'avait poussée à lui faire remettre une invitation (elle n'allait quand même pas le faire en main propre, ça, c'était réservé à l'élite de l'élite) et puis était venu le second, quand elle avait observé le Poufsouffle un peu plus attentivement... Il était décidément trop bizarre et portait des chaussures plus chères que les siennes, ce qui était un crime de lèse-Kalamity de haut niveau. Son père avait refusé de lui acheter des Loutoubins, arguant qu'elle avait déjà trop d'affaires et que cela ne lui servirait pas : il n'était qu'un inculte ringard de toute manière, même s'il fallait bien avouer que les agences immobilières paternelles (Bruce Chambers & co, votre patrimoine magique de prestige) avaient le mérite de financer sa garde-robe.

Quoiqu'il en soit, elle n'appréciait pas tellement les manières cavalières d'Anwar - sans compter qu'elle n'avait toujours pas digéré le coup des escarpins, elle était carrément jalouse - et avait le nez plissé en guise de désapprobation tandis qu'il l'entraînait dans un tango. Pensait-il sérieusement avoir une chance avec elle ? Non mais honnêtement, il suffisait de regarder la longue liste des ses ex : la crème de la crème estudiantine, Capitaines de Quidditch, joueurs, musiciens canons et un peu avant les BUSES, une tête de classe de Serdaigle, parce qu'elle avait besoin de réviser. Certainement pas d'Anwar sur la liste, aussi Kabache soit-il (si elle devait choisir un membre de la famille, ça serait plutôt le père, afin qu'il lui présente Queenie et ses idoles). Elle s'apprêtait d'ailleurs à l'annoncer à son cavalier quand ce dernier la fit basculer en arrière et... l'embrassa à pleine bouche.

- Maiiiiiiiiis !

Kalamity le repoussa de toutes ses forces et enchaîna tout aussi rapidement avec une claque retentissante qui arriva même à couvrir la musique l'espace d'un instant. Elle était passée maître dans l'art de la gifle outrée - tous les garçons qu'elle avait pu fréquenter, notamment Owen Brennan, en avaient fait l'expérience - et dans les scènes dignes d'un drame antique.

- Non mais tu t'es pris pour qui, espèce de Botruc retardé ?

Attrapant au passage un verre dans les mains de Krissy à coté d'elle, Kalamity balança son contenu - toujours une histoire d'effets - à la figure d'Anwar, le regard flamboyant.

- Tu ne reposes jamais tes mains sur moi, même pas en rêve ! Non mais vous avez vu le culot, quoi ? lança-t-elle à ses copines qui s'étaient rapprochées, alpaguant ainsi la foule. Espèce de brute ! Goujat ! Agresseur !
- Ma pauvre chériiie ! s'empressa d'ajouter Krissy en glissant un bras autour des épaules de Kaly.

Hors de question qu'on raconte qu'elle avait été embrassée par Anwar Kabache, elle préférait largement jouer les victimes traumatisées... Peut-être que de beaux garçons se précipiteraient pour rétablir son honneur perdu !


 
Grady McNeilEleveur de licornesavatar
Messages : 124

Voir le profil de l'utilisateur
- Non, désespérée, c'est pas le mot... Juste avec l'air de celle qui va se jeter du haut de la tour, répondit-il amusé.

Il faut dire que ce ne devait pas être très drôle de se faire tenir la jambe par un coureur de jupons comme Robin Scott (pas qu'il en ait déjà fait l'expérience, hein, qu'on se le dise !) qui avait d'ailleurs jeté son dévolu sur une cinquième année, se fichant visiblement des lois pour la protection des mineurs. Bon, il leur avait lui-même servi de l'alcool. Mais ce n'était pas la même chose ! Sentant un silence gênant s'installer entre Nora et lui, il lui fut reconnaissant de reprendre la parole en acceptant sa proposition d'être bons amis. Évidemment, Grady ne se leurrait pas - enfin si, la plupart du temps, comme par exemple lorsqu'il affirmait que les Bavboules étaient un sport tendance. Ou un sport tout court en fait - et la relation qu'il avait pu avoir avec Nora avant qu'ils ne sortent ensemble ne reviendrait jamais. Néanmoins, il était certain qu'ils pouvaient revenir à quelque chose de bien mieux que ces horribles moments de gène intense et où ils faisaient tout pour ne pas se regarder, même lorsqu'ils devaient se passer de la nourriture pour Sombrals en Soins aux Créatures Magiques (très mauvaise expérience de début d'année, déjà que les Sombrals étaient invisibles pour lui, si en plus il ne regardait pas ce qu'il faisait... Facile d'imaginer la catastrophe que cela avait été.)

- Ça va, l'année se passe bien, j'aurais pensé que ça serait pire en fait, répondit-il en haussant les épaules et sans s'attarder sur les raisons qui faisaient qu'il avait redouté cette année tout l'été : normal, on avait dit, détendu et pas de gène. Il était détendu d'ailleurs, remarqua-t-elle, ce qui était surprenant puisqu'il avait mis de longs mois à arrêter de vouloir aller s'enterrer sous le Saule Cogneur. Là, sur une échelle de détente du Professeur Wembley à Danny sous Mandragore, il était à peu près à Jeremy Baker dans un cours de Métamorphose. Et oui, agitée, c'est le...

Il fut coupé dans sa brillante analyse de la situation géopolitique de l'école par un cri strident de Kalamity et se retourna pile à temps pour la voir lancer le contenu de son verre à Anwar Kabache. James allait vraiment regretter d'avoir manqué cette soirée !

- Tu vois de quoi je t'ai sauvée ? fit-il, théâtral. J'aurai dû aller à Gryffondor, c'est fou !

Adressant un sourire malicieux à Nora, il prit une gorgée de son verre avant de baisser les yeux vers elle.

- Décidée sur ce que tu vas faire l'année prochaine ?


   
outcast
Gobstone is the new Quidditch.@ ALASKA.


Avatar by Evie.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1070

Voir le profil de l'utilisateur
Priam Carrow, 6ème année Gryffondor & Anwar Kabache, 6 ème année Poufouffle.

Ainsi donc Clara préférait un rendez-vous glauque dans un placard à une soirée romantique sur une terrasse. Soit. Priam ne cherchait plus à comprendre les filles depuis longtemps. La tournure des événements n'était pas pour lui déplaire alors il n'allait certainement pas s'offusquer de ce revirement de situation. Clara semblait aussi cash que lui et Anwar, ce qui le poussa à abandonner tout faux semblant. Visiblement, il n'avait pas à jouer au preux Gryffondor pour espérer passer la fin de soirée en sa compagnie. Il la suivit des yeux lorsqu'elle s'éclipsa pour se rendre au bar et plissa les paupières quand il la vit échanger quelques mots avec Karin, se demandant ce que les deux filles pouvaient bien se dire. La responsable du bar finit par lui tendre une bouteille pleine de Whisky Pur Feu en pouffant de rire.

Guipure se révélait être pleine de ressources, songea-t-il finalement en hochant lentement la tête.

Il descendit de la petite estrade où était situé le buffet et fendit la foule de la soirée en réfléchissant au chemin le plus court et le plus discret pour rejoindre la cachette favorite des amoureux de Poudlard. Il ne s'agissait pas de tomber sur une ronde de préfet même si la perspective d'observer Barclay et Clara dans un face à face le séduisait. La Serpentard avait éveillé sa curiosité en qualifiant la préfète en chef de pimbêche paranoïaque et il était sûr qu'une confrontation entre les deux verts et argent serait distrayante.
Mais alors qu'il s'apprêtait à sortir de la tour d'astronomie un cri strident retentit depuis la piste de danse. Priam se décala de quelques centimètres pour chercher l'auteur de ce hurlement entre les danseurs immobiles et il put ainsi être le témoin de la claque magistrale qu'assena Kalamity au pauvre Anwar Kabache.
Loin de s'offusquer de cet odieux traitement envers son ami, Priam laissa fleurir un léger sourire sur ses lèvre tandis qu'Anwar s'agenouillait devant Chambers, les mains jointes en signe de prière:

"Oh oui Kalamity, fais moi mal !"
l'implora-t-il les yeux à demi clos.

Le verre de bieraubeurre qu'il reçu en plein visage ne sembla pas vraiment calmer ses ardeurs non plus puisqu'il laissa échapper un curieux râle, mi-comblé mi-fasciné, qui arracha cette fois un franc éclat de rire à Priam.
Les nombreuses insultes proférés par Kalamity contrastaient avec l'air béat  du Poufsouffle dégoulinant mais la garde rapprochée de la reine de la soirée mit fin à ce délicieux spectacle. Deux joueurs de l'équipe de quidditch de Serdaigle empoignèrent le jeune Poufsouffle sous chaque bras pour le trainer vers la sortie où Priam et Clara se trouvaient.

"Hey !Mes Loutoubins !" s'énerva Anwar qui venait de perdre l'un de ses escarpins dans l'échauffourée.
Il fut poussé à l'extérieur sans ménagement et Priam eut tout juste le temps d'entrainer Clara avec lui avant que la lourde porte de la tour ne se referme derrière eux.

"Rendez-moi ma chaussure ! s'énerva Anwar en tambourinant sur le chêne finement ouvragé, Bande de scrout mono-neuronal, poursuivit-il avant de se pencher pour crier à travers la serrure, vous verrez, je suis comme cette poufiasse moldue qui sème ses souliers pendant les bals... Un jour Kalamity recherchera son prince et je serai le seul à rentrer dans ces Louboutins ! Le seul, vous entendez ?"

L'écho de sa propre voix résonna dans les couloirs du château en guise de réponse . Les charmes de protections jetés par les organisateurs de la soirée étaient diablement efficaces et aucun bruit ne filtrait à travers les murs épais de la tour.

"48 min et 18 secondes." souffla alors Priam en ouvrant sa montre à gousset, Perdu." ajouta-t-il en relevant les yeux vers Anwar.
"Bien sûr que non, s'offusqua le Poufsouffle ignorant totalement la Serpentard, j'ai gagné, je devais me faire virer avant une heure.
_ Non, on avait parié quarante cinq minutes, tu le sais très bien, insista Priam.
Anwar pesta et consentit à mettre une main à sa poche pour donner un gallion à son meilleur ami.
"M'en fout, j'ai trouvé mon âme sœur ce soir. Tu as vu l'intensité de son regard quand elle m'insultait ? demanda-t-il alors en s'adossant contre la porte, Kalamity Chambers est folle de moi, poursuivit-il en renversant la tête en arrière, ça ne fait aucun doute."
_ Oui, elle est juste pas encore au courant, répondit Priam en rangeant la pièce de monnaie au fond de sa bourse. Il rangea son porte monnaie dans la poche intérieur de sa robe de sorcier tout en poursuivant:  Bon vieux, avec Clara on va dans le placard du troisième pour descendre cette bouteille et éventuellement flirter un peu,." Il avait décidé d'être lui-même et il n'avait absolument rien à cacher à Anwar alors autant dire les choses telles qu'elles étaient, donc si tu n'y vois pas d'inconvénients, on va s'y jeter avant que les préfets ne passent par là."
"Oh, Chouette programme ! s'exclama le Poufsouffle en tapotant dans les mains, Dites, je peux venir avec vous ? ajouta-t-il en associant sa demande d'un regard tendre de boursouflet.

Priam évalua quelques secondes la demande de son ami. Il avait déjà presque tout partagé avec Anwar alors pourquoi pas une fille ? Ce n'était pas comme si Clara Guipure était destiné à être la femme de sa vie et la mère de ses enfants après tout. lls avaient juste pour projet d'en profiter un peu durant cette soirée et Anwar était justement un amuseur né qui rendrait ce moment encore plus divertissant.
-Vois ça avec la dame, répondit le Gryffondor en désignant Clara d'un geste du menton. Allait-elle se montrer toujours  aussi sure d'elle et enjouée à cette idée?
"Je me ferais tout petit et je ne boirais presque rien pour te laisser t'enivrer... Parce que franchement, il faut vraiment que tu sois bourrée pour accepter d'embrasser ce type, je t'assure, railla-t-il en passant un bras autour des épaules de la Serpentard, Alors, tu dis oui ?"
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Last Friday Night [Tous les populaires, ma chériiiie]

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Friday Night Smackdown - 24 février 2012 (Carte)
» Friday Night Smackdown - 11 Mai 2012 (Résultats)
» Friday Night Smackdown - 18 Mai 2012 (Carte)
» n.W.o. Friday Night Smackdown - 14 Septembre 2012 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Tours, :: Tour d'Astronomie,-