AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [JR] A ceux qu'on foule aux pieds [RP COMMUN]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Mar 3 Mar 2015 - 22:29, édité 1 fois
2 Mars 2009 - Hall d'entrée de Poudlard


Ashton Smith, sixième année, Serpentard, Membre des Jeunesses Ministérielles

Vautré sur les marches du grand escalier, Ashton laissa échapper un rire gras à la plaisanterie de son ami Max, qui venait de balancer une remarque salace - au sujet d'une Chambre des Secrets et d'un Basilic - à la cinquième année de Poufsouffle qui passait devant eux. Cette dernière baissa la tête et accéléra le pas sous les quolibets moqueurs des garçons qui qui occupaient l'escalier sans vergogne. Ashton avait toujours pris ses aises dans Poudlard mais depuis qu'il avait son badge des Jeunesses, il ne répondait plus de grand-chose, si ce n'est du sous-directeur. Après tout, il était quasiment au même niveau que les préfets, qui allait venir lui chercher des noises ? Harrington tentait bien le coup mais honnêtement, il n'en n'avait absolument rien à fiche. Ce n'est pas Barclay qui allait s'opposer à lui quant à l'autre préfet-en-chef, Carter... Bah qu'il essaye !

Promenant un regard morne sur la foule qui occupait le hall à l'heure de sortie des cours, une vision - et une belle occasion de se distraire - lui arrachèrent un sourire goguenard. Il donna un léger coup dans la jambe de Lindsay pour lui désigner une gamine. Il se leva tranquillement avant de se diriger vers elle et d'arracher de ses mains la barre de chocolat qu'elle tenait.

- Les produits de chez Weasley sont interdits par le règlement, annonna-t-il. Je vais devoir te la confisquer... Puis sérieux, ajouta-t-il avec un sourire mauvais, tu crois pas que t'as déjà abusé niveau sucre ?  
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur

Lindsay Mailing ~ Cinquième année à Serpentard ~ Membre des Jeunesses Ministérielles

Lindsay leva les yeux au ciel à la remarque graveleuse de Max mais pouffa lorsque la pauvre fille de cinquième année baissa la tête et se dépêcha de partir. Il y avait vraiment des filles coincées dans cette école. Et encore plus chez les Poufsouffle. Ils étaient vraiment trop niais ceux là. Il n'y avait pas à dire, la meilleure des maisons restait Serpentard. Elle se sentait tellement à l'aise dans sa maison. Et depuis qu'elle avait son badge des Jeunesses, elle se sentait toute puissante. Plus personne ne pouvait rien lui dire, elle était mandatée par le divin Adonis Greengrass.

Il était vraiment hyper canon et ne comprenait vraiment pas ce que des poufs comme les Kaly, Kessy et compagnie trouvaient à redire. Elle n'avait clairement aucun goût. Alors le fait de ne pas avoir été invité à la soirée St Valentin l'avait-il vexé ? Oui clairement, elle le prenait comme un affront. Mais ce n'était pas nouveau. Les K-grils et les L-girls se vouaient une haine sans fin depuis quelques années. Depuis que Lindsay était devenue une référence en matière de tendance en réalité. Alors maintenant qu'elle faisait partie des Jeunesses, les L-girls étaient incommensurablement les plus in de Poudlard.

Lindsay suivit Ashton du regard alors qu'il se levait et le rejoignit aussitôt après qu'il eut arraché une barre chocolaté d'une gamine beaucoup trop grosse pour sa robe. Un sourire narquois se dessina sur ses lèvres joliment dessinés à la dernière remarque d'Ashton avant de s'en mêler.

"Tu devrais avoir honte petite peste, vraiment, je ne rigole pas, Lindsay posa un regard mi-dégoûté mi scandalisé sur la petite. Regarde moi ça comme ton uniforme te boudine. Aucune pitié pour lui. Et franchement, tu devrais avoir un minimum de retenu, au moins pour les gens qui te regarde au quotidien. C'est déjà dur de supporter ta laideur. Tu ne t'aides pas mon coeur."
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur

Edith "Didi" Kennedy, deuxième année, Serdaigle

Didi remontait des cachots toute guillerette, le pas léger et la boucle sautillante. Elle venait d'obtenir un A en potions et c'était la meilleure nouvelle de tout le mois ! C'était vraiment sa matière faible mais sa copine Vanessa de Poufsouffle l'aidait à travailler et Edith commençait à voir les progrès qu'elle faisait, alors ça lui faisait plaisir !

Le sourire aux lèvres, elle roula son parchemin d'évaluation alors qu'elle remontait vers le hall et en profita pour sortir une barre chocolat-caramel - sa préférée ! - pour le goûter. Elle n'avait même pas encore retiré l'emballage que quelqu'un lui arracha des mains. Relevant les yeux, elle distingua d'abord un badge des Jeunesses Ministérielles avant de croiser le regard goguenard d'un sixième année.

- Pardon, bafouilla-t-elle, je savais pas...

Mais la suite de la conversation la cloua sur place - surtout quand une blonde vint rajouter son grain de sel - et Didi sentit ses joues la brûler horriblement tandis que des larmes lui venaient aux yeux. D'accord, elle avait un peu plus de kilos que certaines des filles de son dortoir mais sa maman disait que ce n'était pas grave parce que tout le monde était fait différemment et puis elle était jolie comme ça, c'était Tom de Gryffondor qui lui avait dit ça en décembre... Ravalant ses larmes, elle secoua la tête.

- T'as... T'as pas le droit de me parler comme ça. Je... Je vais le dire à un prof !
Lauren McGowanAspirante Auroravatar
Messages : 99

Voir le profil de l'utilisateur
Lauren venait d'aller courir une heure dans le parc et passait les portes du hall quand une remarque obscène suivi d'un rire gras lui écorchèrent les oreilles. Elle marmonna quelque chose à propos de ces imbéciles d'ados qu'on devrait empêcher de se reproduire et s'apprêtait à passer son chemin quand les éclats de voix reprirent. Le ton moqueur et les piques assassines la firent se retourner vivement et elle se retrouva face à quelques membres des Jeunesses qui s'en prenait à une deuxième année larmoyante.

Lauren détestait les pleurnicheuses, mais elle détestait les cognards du genre d'Ashton encore plus. Et rien ne l'insupportait plus que ces machos arrogants qui se croyaient forts parce qu'ils faisaient pleurer des gamines de douze ans. Elle, elle aurait pu faire pleurer Anton Smith comme une fillette, et elle s'occuperait avec joie de son frère cadet.

La batteuse se retrouva à hauteur du petit groupe en quelques enjambées et écarta la gamine sans ménagement -c'était pas possible de se laisser marcher dessus comme ça !- pour se placer face à Ashton et à sa copine blondasse dont elle ne connaissait pas le nom.

"Y a un problème ? lança-t-elle d'une voix forte. C'est bien Ashton, t'as confisqué une barre de chocolat à une gamine, Greengrass va être content, je suis sûre que t'auras droit à ta récompense, poursuivit-elle en s'adressant au sixième année comme on le ferait avec un petit chien. Maintenant fous lui la paix d'accord ? Sérieusement, t'es obligé de t'en prendre à des enfants pour gonfler ton égo ?"


James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 252

Voir le profil de l'utilisateur
James referma le journal qu'il lisait en diagonal depuis plusieurs minutes et se concentra sur la conversation que ses amis tenaient a côté de lui. Il décrocha toutefois assez rapidement - les histoires d'Adam étaient toujours impossibles à comprendre tant elles étaient loufoques.

Il fut tiré de ses pensées par des remarques plus que désagréables qui lui fit tourner la tête vers l'endroit où elles provenaient. Sans trop de surprise, il s'agissait d'Ashton Smith - un véritable idiot de première - ainsi que d'une fille qu'il voyait souvent avec lui. La victime, elle, était une petite deuxième année qui ne savait plus où se mettre, et dont la détresse était visible sur le visage. Sans réfléchir, il se leva pour se diriger vers le petit groupe.

James laissa Lauren McGowan - qui était arrivée juste avant lui - parler à cet abruti d'Ashton. Il était d'accord avec ses propos et les approuva d'un hochement de tête. Mais sa position de préfet-en-chef ne lui permettait pas de parler ainsi aux élèves qu'il reprenait.

"Je ne suis pas sûr que le "maintien de l'ordre" passe par l'insulte envers des élèves plus jeunes." lança-t-il d'une voix froide. "Je pense que vous lui devez des excuses... A moins que vous préfériez passer votre prochain samedi en retenue ?"
Et encore, il était gentil, vu les remarques que cette pauvre petite fille avait encaissé.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur

Ashton Smith, sixième année, Serpentard, Membre des Jeunesses Ministérielles

Ashton ricana lorsque Lindsay singea les pleurnicheries de la gamine et tourna la tête en entendant un pas lourd se diriger vers lui tandis qu'un petit cercle d'élèves se formait peu à peu. Sans se départir de son sourire goguenard - McGowan ne pouvait rien lui faire si elle ne voulait pas être virée - il lui fit face en jetant un regard entendu à Lindsay à coté de lui.

- Je vois pas en quoi ça te regarde, balança-t-il nonchalamment. T'es rien du tout dans cette école à ce que je sache.

Mais si McGowan n'avait aucun statut hiérarchique dans l'école, ce n'était pas le cas de saint-James-Carter le préfet-chef qui arrivait pour jouer les Poufsouffle. Pas impressionné pour un sou - après tout, Ashton était certain que les Jeunesses finiraient par remplacer les préfets - il se contenta d'hausser un sourcil à la menace de sanctions.

- Vas-y, colle ta retenue. Je me demande ce que ta copine va en penser, tiens... Combien de temps avant qu'elle ne l'annule dans ton dos ? Après tout... Je ne fais que respecter le règlement.

Ashton n'était pas un grand passionné des lois - sauf quand elles pouvaient le servir - mais c'était toujours une excuse incontestable. Avec un sourire insupportable, il haussa les épaules.

- Est-ce que quelqu'un d'autre ici présent a un problème avec les règles de vie de l'école ? interrogea-t-il en haussant la voix. Je suis certain que la direction appréciera de savoir...
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur

Lindsay Mailing ~ Cinquième année à Serpentard ~ Membre des Jeunesses Ministérielles

"Bouhouhou, je vais le dire à un prof !, imita Lindsay en se frottant les yeux comme si elle avait pleuré. T'es vraiment paumée ma pauvre."

Le ricanement d'Ashton à ses côtés lui tira un léger sourire satisfait. Et elle lui retourna son regard quand McGowan décida de jouer les bons samaritains. Et pouffa légèrement lorsque son ami lâcha qu'elle n'était rien du tout.

"Retourne donc embrasser les lèvres encore pleines de sang de ton monstre de copine. Vous vous êtes bien trouvées. Le monstre et la brute."

Lindsay esquissa un sourire mauvais à l'encontre de Lauren. Si elle la touchait, elle se ferait virer. Elle ne pouvait rien lui faire. Et puis Ashton la protégerait, elle en était certaine. Mais lorsque Carter arriva à son tour, elle leva les yeux au ciel et poussa un soupir. Avant de retrouver son léger sourire narquois lorsque Ashton repris la parole. Elle gloussa même légèrement.

"Huhu, oui quelqu'un est contre le règlement ?", répéta-t-elle en écho.
Dave MarchebankEmployé de la March Bankavatar
Messages : 115

Voir le profil de l'utilisateur
Il y avait des situations où trois années de rondes dans les couloirs de Poudlard ravivaient vos réflexes, pour vous faire déceler les situations à risque immédiatement. En descendant les escaliers du hall, Dave n’eut qu’à voir Smith flanqué de Mailing, entourant une pauvre petite deuxième année, face à Lauren et James pour rapidement comprendre la situation. Il y avait litige, entre les quatre. Connaissant les deux premiers énergumènes, il était prêt à mettre sa main à couper qu’ils s’en étaient pris à la gamine, que James tentait de rétablir l’ordre, et que Lauren avait accouru pour leur donner une leçon… à sa façon. D’un réflexe, Dave se rapprocha en hâtant le pas -en général, Lauren laissait peu de temps de répit avant de laisser parler ses poings à sa place- dans l’idée de calmer le jeu. Mais la dernière phrase que prononça Lindsay à l’adresse de Lauren, et dont il entendit suffisamment pour comprendre de quoi il retournait, puis la façon dont tous deux haranguèrent la foule avec des airs de maîtres du monde agacèrent profondément Dave, qui… changea quelque peu d’objectif en cours de route.

« Moi. »

Dave ne s’amusait pas spécialement à jouer de sa position de préfet-fils-du-ministre-copain-avec-le-sous-directeur, pour la simple et bonne raison qu’il avait conscience de ses propres qualités, et qu’il préférait compter sur lui-même plutôt que sur les autres. Non, il n’était pas comme ces deux cafards qu’un peu de pouvoir suffisait à se faire sentir plus importants que tout le monde. Et il savait exactement de quelle façon on écrasait ce genre d'insecte insignifiant : en leur montrant qu’on avait la bonne chaussure pour. Alors, il n’allait pas se priver de le faire. Croisant les bras, il toisa quelques secondes du haut de son mètre quatre vingt-dix fort utile dans ce genre de situation les deux Serpentards, avant de poursuivre tranquillement :

« Et alors, qu’est-ce que vous allez faire ? Je suis curieux de savoir. Attendant leur réponse, il renchérit, avec un rictus mauvais aux lèvres, et un regard clairement défiant : Et donc, Mailing, tu disais quoi ? A propos de cette charmante histoire de sang… »
James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 252

Voir le profil de l'utilisateur
Devant l'étendue de la bêtise de Smith et Mailing, James poussa un profond soupir. Les membres des Jeunesses Ministérielles - depuis que cette organisation existait - se croyaient vraiment tout permis. C'était même davantage eux qui créaient des conflits et le désordre à Poudlard plutôt que de "veiller au maintien de l'ordre" comme ils étaient censés faire. Ironiquement, plus les jours passaient, plus cela avait tendance à lui rappeler la Brigade qui avait été mise en place par Ombrage.

Il s'apprêtait à répondre - et se retenait d'hurler contre les deux énergumènes qui étaient visiblement capable de proférer dix bêtises à la seconde - lorsque Dave Marchebank arriva. James salua son arrivée par un hochement de tête, pour approuver ce qu'il disait.

"Insultes, propos discriminatoires... Mais c'est que tu les accumules Mailing ! Tu y tiens vraiment, à passer tous tes samedi à récurer des chaudrons ? Comme c'est gentil à toi de te dévouer." lança-t-il en secouant la tête, avant de s'adresser à Ashton "Marlene est préfète-en-chef avant d'être chef des Jeunesses, et tu ne me feras pas croire qu'elle approuve ce que tu es en train de faire en ce moment."

Etre membre des jeunesses ne donnait pas le droit à tout.

"Et oui, vous comptez faire quoi, concrètement ?" lança-t-il pour appuyer les propos de Dave "Puisque vous mêmes vous ne respectez pas ce règlement qui vous est visiblement si cher."
Lauren McGowanAspirante Auroravatar
Messages : 99

Voir le profil de l'utilisateur
Lauren leva les yeux au ciel quand Ashton lui répondit que ça ne la regardait pas au prétexte qu'elle ne serait rien du tout dans cette école. La remarque était certainement pensée -pour peu que cet avorton puisse réfléchir- pour être méchante mais la batteuse avait de objectifs de vie un peu plus importants que d'être populaire à Poudlard. A l'entente de la remarque de la blondasse, en revanche, son sang ne fit qu'un tour et elle serra les poings.

"C'est toi qui va finir les lèvres en sang espèce de..."

Elle fut coupée dans sa menace, qu'elle n'eut pas le plaisir de mettre à exécution, par James Carter, qui venait jouer de son statut de préfèt-en-chef pour remettre Ashton et sa copine à leur place. Lauren ne lui avait parlé qu'une fois, à la soirée de fin d'année où il avait assuré détester Barclay. Depuis il sortait avec. Mais s'opposait ouvertement aux Jeunesses, dont elle était plus ou moins le leader. Ce type n'avait strictement aucune logique.

Alors que les deux membres des Jeunesses haranguaient la foule à la recherche de contestataires, visiblement très fiers de leur semblant d'autorité, Lauren manqua de leur exprimer son opinion en se servant de la tête de l'un pour fracasser celle de l'autre, mais une voix s'élevant des escaliers l'interrompit. Elle ne put retenir un sourire de satisfaction en voyant Dave s'opposer à ses deux insectes, les toisant de toute sa hauteur et du haut de son statut de fils du Ministre. Elle avait rarement été aussi contente de le voir.

"Elle traitait Sam de monstre, t'as pas entendu ? répondit-elle en dardant un regard mauvais sur la blondasse. Mais, comme dit James, je crois qu'insulter ses camarades est interdit par le règlement, qui impose aussi un langage "correct et approprié", si je me souviens bien. Elle avait suffisamment recopier ce passage en retenue. Je me demande si Greengrass apprécierait la blague que tu racontais à cette pauvre Poufsouffle tout à l'heure, tu sais, à propos de sa chambre des secrets et de ton basilic, ou plutôt vipère j'imagine...."



Donald McWildeCinquième annéeavatar
Messages : 207

Voir le profil de l'utilisateur
Il marchait sans but quand les premiers commentaires venimeux parvinrent à ses oreilles. Deux membres des Jeunesses Ministérielles, quelle surprise, étaient en train de s'attaquer à une deuxième année, critiquant son poids. Donald sentit ses narines frémir. Lui-même aimait les bonnes choses et cela se voyait, mais il n'avait jamais été particulièrement sensible aux remarques concernant ses « kilos en trop », tout simplement parce qu'il ne les estimait pas superflus (ayant toujours refusé de reconnaître les standards comme tels). Voilà ce qui le touchait, en revanche : la façon dont cette caractéristique physique était utilisée comme un défaut pour porter atteinte à une adolescente, l'humilier publiquement, lui donner honte de ce qu'elle était et peut-être détruire sa confiance en elle.

Le Gryffondor n'intervint pas tout de suite. Il attendait de voir si la victime était de taille à se défendre, désormais plus enclin à laisser les autres battre leurs propres batailles sans s'impliquer dès qu'il en avait l'occasion. Sa faible riposte lui fit comprendre qu'elle aurait bien besoin d'un petit coup de main ; il fit un pas en avant mais fut devancé par la batteuse de Serpentard, aussitôt rejointe par le Préfet-en-Chef. Leur geste fut récompensé par l'appui bienvenu de Dave Marchebank. Donald avait tendance à détester promptement tout patronyme suivi par « fils ou fille de » – en l'occurrence, fils du Ministre de la Magie –, mais il concédait deux qualités à ce dernier : premièrement, celle de se tenir debout par lui-même, sans prendre trop avantage de l'influence liée à son nom ; deuxièmement, celle d'être assez malin pour s'en servir maintenant. Il avait choisi le bon côté.

Donald se décida finalement à corroborer les dires de ses trois camarades quant au non-respect du règlement.

« Et il y a un truc qui tourne sacrément pas rond dans cette école, avança-t-il, si une élève se fait insulter par ceux-là même qui sont censés la protéger de ce genre de comportement. »

S'il y avait quelque chose qu'il détestait par dessus tout à propos des institutions officielles, c'était l'usage potentiellement retors que pouvaient en faire ceux qui en bénéficiaient.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur
Priam Carrow, 6ème année Gryffondor & Anwar Kabache, 6 ème année Poufouffle.

« Ils vont vraiment finir par  se taper dessus juste pour cette histoire de barre chocolatée ...» souffla Priam en observant la scène qui se déroulait en contre bas.
Il était accoudé nonchalamment sur la rambarde qui surplombait le hall à côté de son fidèle acolyte Anwar. Les deux sixièmes années observaient la joute entre les Jeunesses et leurs opposants sans chercher à masquer l’amusement que cette petite guéguerre leur inspirait. Il faut dire que les tensions couvaient depuis la mise en place de la salle de quatre maisons et il suffisait d’être un minimum observateur pour remarquer que l’école s’était scindée en trois camps :Les suce-baguettes de Greengrass, ses détracteurs, et les neutres qui continuaient leur vie comme avant. Priam et Anwar faisaient partie de la dernière catégorie mais ils devaient avouer que cette nouvelle situation les réjouissait au plus haut point. Il suffisait d’observer Lauren l’écume aux lèvres face à Mailing gloussant comme une pintade pour que la plus morne des journées devienne fort distrayante.

« Quatre Noises que McGowan pète un câble la première. » lança-t-il sans quitter des yeux l’attroupement en contre bas.
Quoique… L’arrivée de McWilde pouvait renverser son pronostic, songea-t-il en observant le petit gros se mêler à la conversation.
« Cinq Noises que Marchebank place l’expression « politique gobeline » dans les cinq prochaines minutes.» surenchérit alors Anwar avec un sourire en coin.
Priam laissa échapper un éclat de rire avant de tendre la main en direction de son ami.
« Pari tenu. »
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur

Javier Inesta
7e année, Gryffondor, Membre des Jeunesses

Javier n'avait presque rien manqué de la scène. Presque, car son attention avait été détournée par l'arrivée - discrète, une fois n'est pas coutume - de Kessy Brooks, dont le décolleté n'était certainement pas règlementaire. Si Javier avait manqué la dernière intervention de Donald, l'apparition brusque de Miller, l'air furibonde, aux côtés de McGowan ne lui échappa pas. Bien, il était peut-être temps d'intervenir...

Javier n'avait peut-être par le titre de chef, mais en tant que doyen charismatique des Jeunesses, il se plaçait naturellement en position d'autorité. C'était à lui de montrer la voie à ses cadets rendus un peu trop enthousiastes par leur badge. Du moins, c'était ce qu'il aurait fait si cette petite rébellion collective ne l'avait pas mis sur les dents. Certes, les Jeunesses étaient en tort, mais il était largement temps de rappeler qui dominait cette école. Et s'il attendait que cette pâlichonne de Barclay s'en charge...

"J'ai cru mal entendre. On dirait que certains ici cherchent des noises à des membres des Jeunesses", murmura-t-il d'un ton doucereux, son regard glissant d'élève en élève, avant de s'arrêter sur Carter. "Soyons honnêtes. Cessons de prétendre que ce badge signifie encore quelque chose... Ou que Greengrass a quelque chose à carrer des plaintes du trio des cassos. Marchebank, tu me fais bien rire, tu crois que Greengrass bosse pour qui ? McGowan, ma belle... Trop de hargne dans un si joli bout de femme, quel gâchis... Quant à Miller, on a vu mieux placé pour faire la morale sur le règlement."

Javier vint se placer entre Lindsay et Ashton, plaçant une main protectrice sur leurs épaules.

"Quant à toi...", son regard balaya Donald, dédaigneux, "retourne donc au bac-à-sable."

HRP : Avatar - Juan José Ballesta
Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 544

Voir le profil de l'utilisateur
Steven s'était arrêté net en haut du grand escalier en voyant l'attroupement dans le hall. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour comprendre qu'il y avait litige entre les Jeunesses et des élèves. James était en train de sermonner des Jeunesses qui semblaient bien peu contrarier par ce que le préfet leur disait. De ce qu'il avait entendu, Steven était bien d'accord avec James et tout ceux qui exprimaient leur mécontentement. Les Jeunesses allaient trop loin et ce qu'ils venaient de faire envers cette pauvre Serdaigle était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Le Poufsouffle s'apprêtait à descendre les marches pour s'approcher quand un septième année de Gryffondor, membre des Jeunesses, s'infiltra au sein du groupe pour faire son malin avec un air qui ne plaisait pas tellement à Steven. Pour qui il se prenait lui ? Il devait faire quelque chose... Il s'approcha de la rembarde en essayant d'être le moins visible possible. Ce qu'il s’apprêtait à faire n'était pas permis par le règlement mais il fallait que quelqu'un remette en place ces Jeunesses, il était prêt à assumer les conséquences, et des conséquences, il y en avait eu des biens pires causées par les Jeunesses, et puis ce n'était qu'un tout petit sort...

Sortant sa baguette, il murmura: "Crache-limace." Le sort fusa et toucha Lindsay en plein entre les omoplates. Un sourire victorieux se dessina sur ses lèvres tandis qu'il camouflait en hâte sa baguette dans sa robe et que Lindsay avait un haut-le-cœur.


Kit par Vigounet  
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur

Maïlenna Sampthon - 5e, Poufsouffle, Membre des Jeunesses Ministérielles

Maïlenna rajustait son badge des Jeunesses, qui jouxtait celui de Préfète, en arrivant dans le Hall, lorsqu'elle surprit un attroupement. Elle se redressa immédiatement et fendit la foule d'un air autoritaire, ravie de voir les élèves s'écarter en marmonnant. L'arrivée d'Adonis Greengrass était la meilleure chose qui soit arrivée à l'école depuis bien longtemps. Enfin un homme qui remettait l'ordre et l'éducation au centre de tout! Sitôt qu'il avait exposé son projet de Jeunesse, Maïlenna s'était empressée de se porter volontaire. Il était important de se faire bien voir d'un homme tel que lui, puissant et Sang-Pur. Elle avait d'abord été choquée que Marlene Barclay récolte le titre de Préfète-en-Chef, étant donné qu'elle n'avait aucune ascendance noble. Bon, à part Artémis Nott, il n'y avait que peu de filles de la Haute dans cette promotion, il fallait l'avouer. Et la nomination de Marlene témoignait d'une véritable ouverture d'esprit de la part du sous-directeur, désireux d'ouvrir les cercles à fréquenter aux plus méritants. C'était un véritable espoir pour Maïlenna, une porte dans laquelle elle comptait bien s'engouffrer. Elle était donc devenue l'une des membres des Jeunesses les plus impliquées, et veillait à ce que les professeurs en soient conscients.

"Qu'est-ce qu'il se passe, ici?" demanda-t-elle d'un ton autoritaire en apercevant, face à face, des membres de son groupe et le Préfet-en-Chef (petit-ami de Barclay. Celle-ci n'avait aucune notion d'ascension sociale, mais chacun des goûts, et puis, ça faisait de la concurrence en moins). Carter était aux côtés de trublions comme McGowan et surtout... de Dave Marchebank. Maïlenna fronça les sourcils - pourquoi s'opposait-il aux personnes qui soutenaient son père? Bon, peut-être avait-il raison, après tout. Lindsay et Ashton étaient singulièrement stupides et avaient une notion de l'ordre complètement middle class. Ils avaient sûrement du en profiter pour abuser de leurs droits. Elle savait que le sous-directeur avait besoin de tous les bras disponibles pour l'aider dans son entreprise, mais engager des personnes qui pervertissaient un si noble objectif...

Enfin, il devait savoir ce qu'il faisait. Maïlenna aurait aimé que Dave s'implique dans les Jeunesses pour pouvoir lier connaissance avec lui, mais il gardait une prudente réserve qu'elle ne comprenait pas. C'était d'ailleurs bien dommage qu'il fréquente Emma Blackbonnes, elle aurait voulu pouvoir tenter sa chance. Mais à défaut, elle essayait de devenir amie avec cette dernière, espérant qu'elle pourrait lui présenter des garçons intéressants - et plus beaux que Dave, notamment.

Peu désireuse de s'impliquer dans un dispute impliquant son propre camp face au fils du Ministre - deux intérêts opposés actuellement, qu'elle ne voulait surtout pas froisser - Maïlenna resta en retrait et scruta la foule des élèves. Soudain, elle vit Harrisson, un Poufsouffle plus âgé, lancer un sortilège sur Lindsay.

"Eh toi!" dit-elle en bondissant dans sa direction. "Ta baguette!
Tout de suite!"

Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
Clara assistait, en retrait, à la scène depuis le haut des escaliers. Elle n'avait pas l'intention d'intervenir, pour tout un tas de raisons. Mais elle arborait un sourire narquois. La scène en elle-même la désolait autant qu'elle la révoltait, mais elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver un plaisir malsain en voyant James se faire renvoyer les difficultés de son couple en pleine figure. Il essayait encore de passer pour le mec sympathique alors qu'il sortait avec le mal en personne... Décidément, il avait un sacré culot.

Elle était aussi alarmée de voir Emma, la gentille Emma, se faire entraîner dans une milice peuplée d'imbéciles autoritaires et mesquins par Marlene. Elle espérait que Dave, qui semblait avoir un cerveau plus développé que Barclay, puisse exercer une influence positive sur son amie et la tirer de là... Elle-même devait tenter de lui montrer le problème de ce groupe de Jeunesses, le tout sans la brusquer. Le problème, c'est que lorsqu'elle contemplait la scène qui se jouait devant elle, Clara ne pensait qu'une chose: voilà ce qui arrivait lorsqu'on se fiait à Marlene Barclay. Si ça, ça n'était pas la preuve que cette fille était mauvaise...

Enfin, elle trouverait bien un moyen. En attendant, elle avait hâte de voir comment tout ceci allait se finir. Et ne pouvait s'empêcher d'espérer, malgré tout, que James ait gain de cause...



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
Artémis NottAncien personnageavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
Derrière Lauren McGowan, il y avait quelqu'un qui se tenait prêt à venir lui prêter main forte si la batteuse de Serpentard en venait aux mains - chose, lorsqu'on la connaissait, fort probable. Cette personne, c'était Artémis. Elle n'était pas subitement devenue altruiste et défenseuse des opprimés. même si, ce jour-là, la petite Edith Kennedy lui rappelait elle-même lors de ses premières années à Poudlard. Un physique ingrat, de la timidité, un nom lourd à porter et la méchanceté des autres... Oui, cela donnait envie de l'aider.

Ca, et aussi le fait qu'elle avait qu'elle avait envie d'en découdre avec ces idiots des Jeunesses depuis un moment. Et le faire aux côté de Lauren, de tout ce monde, serait assez amusant. Elles étaient semblables sur bien des points: même vision d'aborder le monde, même violence dans leurs jeux. Artémis adorait l'affronter sur le terrain de Quidditch. Et si McGowan avait tendance à se servir de ses points, la jeune Nott commençait à bien maîtriser certains maléfices qui ne figuraient pas dans les programmes officiels.

Bon, il faudrait éviter de se faire prendre - elle ne voulait pas briser les illusions de Nora!
HRP:
 


100e HUNGER GAMES


4

District
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur

Lindsay Mailing ~ Cinquième année à Serpentard ~ Membre des Jeunesses Ministérielles

Lindsay toisait l'assemblée avec un petit sourire satisfait même si elle avait l'impression que McGowan se rapprochait un peu trop vers elle. Comme si elle allait lui casser quelques dents. Mais heureusement entre temps, Dave Marchebank lui coupa le passage. Lindsay était certaine qu'il allait prendre leur partie. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle constata qu'il faisait tout le contraire. Elle dut prendre sur elle pour ne pas ouvrir la bouche d'étonnement. La situation ne tournait plus du tout en leur situation. Elle redressa bravement la tête quand Marchebank lui adressa la parole et jeta un regard noir à McGowan quand cette dernière s'en prit à Ashton.

C'est donc avec un grand soulagement qu'elle vit Javier arriver. Elle esquissa un sourire dans sa direction. Il était incroyablement intelligent et vraiment super cool. Il avait tous les bons plans à chaque fois. Mais c'était un dernière année. C'était normal. Elle pouffa lorsque Javier s'adressa à Donald et elle ne put s'empêcher d'en rajouter une couche.

"Oui, retourne donc dans ta caverne, le botruc. Tes oreilles de chou prennent trop de place."

A peine eut-elle le temps de finir sa phrase qu'un horrible haut-le-cœur la prit. Elle se sentait tellement nauséeuse, elle plaqua une main sur sa bouche avant de se plier en deux et de vomir une flopée de limaces plus ignobles les unes que les autres sur Dave Marchebank. Elle poussa un cri strident avant d'être interrompu par une seconde nausée de gastéropodes. Elle redressa la tête et aperçut Maïlenna qui tenait le fautif.

"JE VAIS LE TUER !"

Lindsay se précipita pour aller défigurer ce gnome des montagnes qui l'avait attaqué par derrière lorsqu'une nouvelle vague de limaces sortit de sa bouche.
Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 544

Voir le profil de l'utilisateur
Steven manqua d'éclater de rire quand une vague de limaces sortit de la bouche de Lindsay pour se déverser sur Marchebank. Il y eu un mouvement de recul dans la foule pendant que Lindsay refaisait le revêtement du sol d'un nouveau jet de gastéropodes écœurants. Bien fait, elle n'avait qu'à pas prendre les élèves d'aussi haut. Elle ferait mieux d'aller servir d'Epouvantard dans les cours de Défense contre les Forces du Mal pour les troisième année plutôt que de se pavaner dans Poudlard avec ce badge des Jeunesses.
Malheureusement, son lancer de sortilège ne passa pas inaperçu puisque Maïlenna, préfète des 5ème année à Poufsouffle et membre des jeunesses, se précipita vers lui en voulant lui confisquer sa baguette. Hein ? Lui confisquer sa baguette ? Et puis quoi encore ? Jamais on ne lui prendrait sa baguette, sauf s'il avait fait une faute très grave et que le Ministère lui interdise toute magie mais là, ce n'était pas le cas. De nombreuses têtes se tournèrent vers lui alors qu'il feignait d'être accusé à tort et à travers.

" -Confisquer ma baguette ? Non jamais, on peut me coller si on veut mais tu me prends pas ma baguette, lança-t-il d'une voix forte en s'adressant à Maïlenna. Il jeta un regard indifférent à Lindsay qui vomissait de plus en plus et répondant à son cri : Là ce serait formellement contraire au règlement, ironisa-t-il. Tu serais même peut-être virée ou pire. Merlin, que lui arrive-t-il, il deviendrait rebelle ? Vous vous laisserez faire, vous autres ?!" termina-t-il en s'adressant à la foule entassée dans le hall et dans l'escalier.


Kit par Vigounet  
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur
Priam Carrow, 6ème année Gryffondor & Anwar Kabache, 6 ème année Poufouffle.

« Euurgh ! » grimacèrent à l’unisson Anwar et Priam quand Lindsay se mit à vomir des limaces sur la belle robe de Dave Marchebank, Dément ! ajouta toutefois  Anwar avec un large sourire enfantin, qui a fait ça ? » Poursuivit-il en cherchant des yeux l’auteur du Maléfice.
Le sort avait fusé depuis un groupe d’élèves situés à quelques mètres d’eux mais il avait du mal à croire qu’il s’agissait de Steven, son camarade de dortoir, préfet de Poufsouffle.

« Oh, oh, Fight de Blaireaux… se réjouit Priam en se penchant sur la rambarde pour observer Maïlenna  qui exigeait d’hors et déjà la baguette du préfet, Ils vont se battre à coup de câlins, ironisa-t-il en donnant un coup de coude à son meilleur pote. Les blagues sur la mièvrerie des Poufsouffle étaient une valeur sûre.

« Tu’dut’ ! » rétorqua Anwar en se hissant sur la pointe des pieds pour surplomber  de vingt bons centimètres l’attroupement qui s’était formé autour d’eux, Ne parle pas petit homme, tu as déjà perdu ton pari, regarde donc Mailling. ajouta-t-il sans quitter des yeux Lindsey  furibarde qui tentait de se frayer un chemin jusqu’à Steven.

Ce dernier essayait d’ailleurs de mettre la foule d’élèves de son côté en l’invitant à prendre son parti.

« Pathétique. » Commenta Priam en s’accouda sur la balustrade mais en se délectant de la scène.
« Tu rigoles ou quoi ? Tu crois que je vais laisser un camarade Pouffy dans la mouise, s’exclama alors Anwar. Il se tapa la poitrine de manière théâtral et ajouta, Loyauté et entraide sont les valeurs de notre maison, récita-t-il tandis que Priam levait les yeux au ciel.

Il était habitué aux envolées lyriques de son camarade qui cherchait surtout à attirer l’attention sur lui plutôt qu’à défendre des valeurs universelles. D’ailleurs il était prêt à parier qu’Anwar allait semer le chaos dans trois… deux….un…

« VAS-Y STEVYYY LAISSE TOI PAS FAIRE BORDEL DE TROLL ! S’exclama le Poufsouffle en montant sur le garde-corps en pierre, TE LAISSE PAS MARCHER SUR LES PIEDS ! Éructa-t-il en levant le poing en l’air tandis qu’une vague de protestation s’élevait dans le hall.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Dim 29 Mar 2015 - 19:36, édité 1 fois
Kristen White, 5ème année Gryffondor

Flanquée de Kimberly et Karen,  Kristen s’était immobilisée dans les escaliers de marbre pour suivre la scène. Elle avait raté le début des échauffourées si bien qu’elle essayait d’aller à la pèche aux informations auprès des élèves qui étaient autour d’elle.

« Qu’est ce qui a ? Que s’est-il passé ? »
« Apparemment, Dave Marchebank a dit qu’il n’était pas d’accord avec la politique de son père. » lui souffla un septième année.

La bouche de Kristen forma un O silencieux tandis qu’elle rabattait son livre de Métamorphose contre sa poitrine. Elle aurait aimé avoir le courage de dire, elle aussi, qu’elle ne cautionnait pas les actes de son père qui travaillait pour le gouvernement. Le fils du Ministre remontait dans son estime pour le coup mais elle n’eut pas le temps de s’attarder sur cette question puisque la phrase Lindsay Mailing la mit instantanément hors d’elle : Botruc ? Oreilles en feuille de chou ?  Personne ne parlait de son Donald en ces termes. Certes il avait les oreilles légèrement décollées mais il les portait si bien !

« Tiens moi ça,
grogna-t-elle en donnant son livre à Kimberly. Quelqu’un s’était déjà chargé d’affliger un châtiment à cette malotrue de Mailing mais Kristen se sentait prête à en découdre. Elle descendit quelques marches, indifférente à la clameur qui s’élevait un peu plus haut pour arriver face à Lindsay :

« Je vais t’apprendre la politesse moi. Espèce de garce ! lança-t-elle en lui décrochant une claque magistrale.
Merlin, ce que ça faisait du bien.
Mary-Lisbeth PilliwickleAncien personnageavatar
Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur
Pilli déboucha dans le hall son balai sur l’épaule et sa batte dans une main. Elle avait une petite heure devant elle pour aller s’entrainer en vue du prochain match de la saison et elle n’avait pas une minute à perdre. Bousculant quelques élèves elle se fraya un passage pour rejoindre rapidement la grande porte, complètement indifférente à la confusion qui régnait au pied de l’escalier de marbre puis elle disparut en direction du terrain de quidditch.




Donald McWildeCinquième annéeavatar
Messages : 207

Voir le profil de l'utilisateur
Quelle originalité ! Les deux membres des Jeunesses qui lui rembarrèrent ne trouvèrent rien de mieux que son âge et ses oreilles comme moyen de le discréditer. Donald aurait aimé se dire qu'ainsi donc, cela montrait qu'ils étaient incapables de le concurrencer sur un plan purement intellectuel, mais il n'était pas assez sûr de l'être suffisamment (intelligent) pour en être totalement convaincu. Donner le prétexte de son jeune âge pour enlever toute crédibilité à son argument leur permettait simplement de ne pas y répondre. Il avait observé les adultes utiliser avec lui ce même procédé bien assez de fois pour le reconnaître sans peine.

Un sortilège fusa, et la blonde se retrouva affalée sur le fils du Ministre, à cracher des limaces. D'instinct, Donald recula violemment, imité par tous ceux qui se trouvaient à moins de deux mètres de distance de ce sinistre spectacle. Donald n'avait rien vu de l'action à proprement parler mais une fille de la même année que lui pointa brusquement du doigt l'auteur du sort. Elle l'enjoint à lui donner sa baguette, ce à quoi Steven Harrisson (car c'était lui) se refusa. Puis il demanda aux élèves de prendre parti ; du haut du garde-corps, un Poufsouffle hurla son soutien et Donald se fit une joie de répondre à l'appel.

« NON, ON SE LAISSERA PAS FAIRE ! »

Dans l'agitation générale, il posa une main sur le bras de Steven et le complimenta avec un clin d'œil :

« Joli tir, mec ! »

Un bruit de claquement retentit alors, si fort qu'il fit taire une bonne partie de l'assistance. Donald ouvrit des yeux ronds. Kristen venait-elle de... donner à Mailing la torgnole de sa vie ?
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1123

Voir le profil de l'utilisateur

Lindsay Mailing ~ Cinquième année à Serpentard ~ Membre des Jeunesses Ministérielles

Ce freluquet de Harrisson pouvait bien faire le malin. Lorsqu'elle arriverait à côté de lui, ce serait une autre histoire. Il allait regretter le jour où il était né. Elle ne le tuerait pas parce qu'elle ne voulais pas finir à Azkaban mais il ne s'en tirerait pas comme ça. Elle jeta un regard dédaigneux à un Poufsouffle qui était grimpé sur la rambarde en pierre et hurlait son soutien à son préfet. Elle n'aurait pas eu peur de vomir des limaces à nouveau, elle lui aurait jeté un sort pour le faire tomber. Mais ses capacités magiques étaient amoindries par son état de santé, elle se contenta donc de continuer son chemin.

Toutefois, sa route fut barré par Kristen White, une Gryffondor de son année. Elle lui jeta un regard moqueur alors qu'elle l'alpaguait et elle s'apprêtait à la pousser de son chemin lorsque la gifle la prit par surprise. Elle porta sa main à sa joue en écarquillant les yeux de surprise sous la douleur. Cette sale petite pimbêche venait-elle de la frapper ? Elle avait oser porter la main sur elle ? Une rage sans nom s'empara de Lindsay et avec un crie de rage, elle sauta sur Kristen pour lui arracher les cheveux.

"Espèce de sale petite pétasse. Je vais t'apprendre à me gifler."
James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 252

Voir le profil de l'utilisateur
En soit, James n'était pas contre l'idée des Jeunesses. Oh, il trouvait particulièrement inutile l'idée de nommer autant d'élèves pour "faire respecter le réglement", et pensait que ce n'était pas normal que tout le monde puisse devenir membres des Jeunesses, alors que c'était les professeurs qui nommaient les préfets. Par contre, il était absolument contre le fait que ces membres puissent se servir du pouvoir qu'on leur avait donné pour s'en prendre aux autres élèves.

"Ça suffit !" tonna-t-il en observant le désastre qui se déroulait sous ses yeux - Steven qui avait lancé un sort à Mailing, puis qui avait appelé à la révolte, McWilde qui avait suivi, après s'être fait insulté par Mailing, et enfin, White qui avait giflé Mailing, et cette dernière, qui maintenant, venait de sauter sur sa cadette pour lui tirer les cheveux.

Aidé d'un Serdaigle de septième année - Charles - ils entreprirent de séparer les deux jeunes filles. Ceinturant Lindsay à la taille, James la tira en arrière et la remit sur ses pieds, avant de la relâcher et de s'interposer entre elles.

"Ça ne sert à rien d'agir aussi bêtement." lança James d'une voix forte. "Et ça vaux pour tout le monde. J'irais voir le professeur Mason, tout à l'heure, pour lui demander qu'elle vous retire des Jeunesses Ministérielles." continua-t-il en observant le petit groupe. "Stevenson, j'attendais un peu plus de retenu de la part d'un préfet - qui restent, oui, supérieurs hiérarchiquement aux Jeunesses. Donc ça fera 5 points en moins pour Poufsouffle, et deux heures de retenue samedi prochain. 5 points en moins pour Gryffondor pour violence envers autrui, et 15 points en moins pour Serpentard pour insultes, propos discriminatoires, et violence. Et vous viendrez donc également en retenue, samedi prochain." Il observa les élèves. "Je dois continuer encore longtemps, ou vous préférez vous disperser maintenant, avant qu'on vide tous les sabliers ?"

Il ne collait pas Steven de bon coeur - au contraire. Mais il aurait été injuste de ne pas le faire, et son badge de préfet-en-chef, accroché à sa poitrine, lui rappelait toujours qu'il devait être impartial.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[JR] A ceux qu'on foule aux pieds [RP COMMUN]

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [JR] A ceux qu'on foule aux pieds [RP COMMUN]
» QUID DU PREMIER MINISTRE PIEDS SENTI ??????
» Saut de 361 pieds en motoneige
» # Un guitariste sans bras qui joue avec les pieds
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Rez-de-chaussée et cachots, :: Hall,-