AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [JR] Si tu ne viens pas à Lavespère, Lavespère ira à toi! [Pv Iso & Leo]

Mildred MagpieDirectrice de Multiplettesavatar
Messages : 677

Voir le profil de l'utilisateur

10 Mars 2009, Les Folies Sorcières, Bureau de Mildred Magpie...

" Franchement, Justin... Tu penses sincèrement qu'une femme de ma stature souhaite s'afficher avec une vile profanatrice, déterreuse de cadavre d'alcoolique? Ce n'est pas sérieux! Je pense à ma réputation, voyons! "

Mildred venait tout juste de rentrer d'une soirée caritative en faveur de sa ligue protectrice des Boursoufs, et voilà que son employé osait se jeter sur elle pour l'informer que l'infâme Lavespère souhaitait la rencontrer! Nul doute que son article avait atteint sa cible! Leopold Marchebank n'étant pas du genre à s'encombrer de vieille casserole, il l'avait probablement éjectée sans même un dernier chèque de remerciement! Quelle réjouissance que de savoir cette allumeuse ainsi humiliée, trainée dans la boue, et désormais la risée de tous! Mildred ayant sa vengeance, alors pourquoi devrait-elle donner à cette garce le loisir de la supplier? N'étant plus rien, elle ne méritait guère mieux que son indifférence! Toutefois malgré ses consignes, Justin Lafwin resta immobile...

"Tu n'as qu'à lui dire que je suis absente! Elle ira se consoler dans les bras de monsieur Calder, si celui-ci veut encore se pervertir avec une femme aux mœurs si répugnantes! "

Justin finit par préciser :

"Le problème, c'est que monsieur Marchebank l'accompagne. Dois-je le renvoyer également? "

Le visage de Mildred Magpie se tordit d'anxiété, tandis que sa jubilation prenait subitement un gout de cendre.  

"Non! Qu'attends-tu? Cours les chercher! "

Juste le temps de se réarmer de son plus beau sourire hypocrite, et voilà que le duo entraient déjà dans sa sphère privée.

"Monsieur Marchebank, Miss Lavespère! Quelle joie de vous voir! Quel bon vent vous amène? "


Leopold MarchebankMinistre de la Magieavatar
Messages : 674

Voir le profil de l'utilisateur
Leopold avait l'impression de passer plus de temps aux Folies Sorcières que dans son bureau, ces temps-ci. Entre les réunions du Cercle, les soirées de détente et les séances de remontrance, il venait ici un jour sur deux. Il fallait dire que les co-gérants lui en faisaient voir de toutes les couleurs. C'était des alliés précieux, et c'était pourquoi il prenait la peine de faire le déplacement, mais Leopold aurait aimé que Roy et Mildred passent un peu moins de temps à se chamailler avec June et Isobel et un peu plus à s'occuper des affaires qu'il leur avait confié...

Voilà pourquoi il se tenait devant la porte du bureau de Mildred Magpie ce jour là, l'exemplaire du dernier Multiplettes sous le bras, accompagnée de celle qui en avait fait la couverture. Lorsque Justin vint les chercher, Leopold s'effaça galamment pour laisser passer Isobel : "Après vous, mademoiselle Lavespère". Le ministre adressa ensuite un sourire charmant à Mildred, désireux de ne pas froisser sa partenaire d'affaires dès le début de cet entretien. Ils étaient tous des adultes raisonnables ici et il comptait bien veiller à ce que cet échange soit aimable et courtois... Même s'il avait bien l'intention de rappeler également qui était le chef ici.

"Miss Magpie, le plaisir est partagé, comme toujours. Pardonnez-nous de troubler ainsi votre quiétude matinale sans rendez-vous mais je crains que votre dernier article n'ait provoqué quelques remous..."

Il laissa tomber l'exemplaire de Multiplettes sur le bureau de Mildred puis déboutonna sa veste de costume avant de faire quelques pas dans la pièce, comme s'il en était le maître.

"Pourrions-nous avoir une tasse de thé ?", s'enquit-il avant de s'asseoir tranquillement sur un chaise pour observer l'échange entre les deux sorcières.




Christoph Waltz, merci à Roy
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 661

Voir le profil de l'utilisateur
Isobel bouillait d'une rage contenue et qui aurait pu passer inaperçue derrière le sourire professionnel qu'elle avait arboré en allant parler au Ministre au sujet de l'article de Multiplettes et de ses accusations embarrassantes pour l'image du Ministère. Albert en avait posé un exemplaire sur son bureau dès son arrivée au Ministère et la première solution qui lui était venu à l'esprit pour se calmer incluait - comme le spécifiait l'article - une dague, un autel et une bonne grosse dose de magie vaudou qu'elle sentait courir dans le bout de ses doigts.

Néanmoins, ce n'était pas vraiment une solution pérenne et professionnelle aussi Isobel avait-elle pris sur elle et s'efforçait de ne pas penser à l'image de Mildred Magpie décapitée en se dirigeant vers le bureau de cette dernière, accompagnée du Ministre Marchebank.

- Miss Magpie, la salua-t-elle avec la fraicheur d'un iceberg.

Elle s'assit sur une des chaises, ses yeux sombres plantés dans ceux de Mildred tandis que ses doigts courraient sur le bureau jusqu'à tapoter de l'index la une de Multiplettes.

- Auriez-vous par hasard quelques commentaires à faire sur ceci ? interrogea Isy dans un claquement de langue agacé.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Mildred MagpieDirectrice de Multiplettesavatar
Messages : 677

Voir le profil de l'utilisateur
N'osant à peine croiser le regard foudroyant de la chargée en communication, Mildred se concentra sur son service à Thé, en porcelaine, sur lequel était joliment gravé des images de son roman "Les Hauts de Hurlelune". Quand le Ministre de la magie énonça brièvement les raisons de sa visite, Mildred Magpie secoua tragiquement la tête de droite à gauche, et incita ses invités à venir s'asseoir autours de son bureau.  

"Miss Lavespère, Monsieur le Ministre. Veuillez-vous installer, je vous prie. En effet, nous avons à parler... "

Elle arborait un air grave, se mordant la lèvre inférieure comme aurait pu le faire une jeune adolescente ayant fautée, et trompée par erreur son petit copain après une nuit trop arrosée. Jubilant intérieurement à l'idée d'avoir autorisé la publication de ce scandale, elle savait exactement comment retomber sur ses pattes de cougar. Mais pour l'heure, elle voulait juste profiter encore quelques seconde de l'agacement de la chargée en communication, qui tapotait avec mécontentement la une de Multiplettes. Mildred fit semblant d'en être profondément affectée, son regard de tragédienne passant de la chargée de communication au Ministre!

"Croyez-moi, j'en suis la première consternée, et je m'excuse sincèrement pour le trouble occasionné. Jamais je n'ai autorisé une publication aussi infâme, et je peux vous certifier qu'il s'agit d'une lamentable erreur provenant de mon service d'imprimerie. J'avais pourtant ordonné d'écarter cette information, qui ne reposait que sur les élucubrations d'un informateur anonyme; Jamais! Au grand jamais je ne me serai abaissée à ruiner une aussi brillante carrière que celle de Miss Lavespère! "


Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 661

Voir le profil de l'utilisateur
Isobel leva les yeux au ciel devant les simagrées de la rédactrice, peu disposée à tolérer ce genre de minauderies ce matin. Sa paume s'abattit brusquement sur le journal tandis qu'elle vrillait ses yeux noirs dans ceux de Mildred.

- Pitié, épargnez-nous votre cinéma ! Tout le monde sait très bien que chaque ligne qui est publiée dans ce torchon - elle avait craché le mot en français avec tout le mépris du monde - est soumis à votre entière approbation. Vous avez parfaitement validé cet article et il a été publié avec votre bénédiction.

Elle repoussa le journal vers Mildred, un sourire mauvais sur les lèvres.

- Et si par hasard, il avait en effet échappé à votre surveillance, cela serait assurément le signe d'une totale incompétence. Surveiller la ligne éditoriale d'un journal n'est-il pas le rôle du rédacteur en chef, Miss Magpie ?

Croisant les bras sur sa poitrine, Isobel haussa légèrement les épaules.

- Nous avons donc deux options. Soit vous êtes totalement incompétente et dans ce cas, il ne me parait pas vraiment sage qu'une publication tirée à autant d'exemplaires soit entre vos mains, soit vous avez sciemment autorisé la publication d'un article à l'encontre du Ministère de la magie, de ses fonctionnaires et des choix de Monsieur le Ministre ici présent quant à ses collaborateurs, dont je fais partie. Quelle est la bonne réponse, Mildred ?


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Mildred MagpieDirectrice de Multiplettesavatar
Messages : 677

Voir le profil de l'utilisateur

La haine s'inscrivit dans le regard noir de Mildred Magpie, quand la chargée de communication lui demanda de choisir entre la Peste ou le Cholera. La vérité était qu'elle avait voulu se venger de cette petite garce envahissante, qui ne faisait que la narguer en venant se pavaner dans son établissement, le plus souvent aux bras de Roy. Mildred rêvait de briser les ailes à cette petite hirondelle qui se voyait trop belle, et qui la ramenait sans cesse à une humiliante déconvenue. La rédactrice de Multiplettes régentait le moindre faits et gestes de ses employés, et absolument rien ne lui échappait; Mais l'avouer revenait à reconnaître son implication dans ce scandale, ce qui risquait de jeter un froid terrible sur ses liens avec le Ministre Marchebank. D'une autre coté; Mentir, en certifiant le contraire, et indubitablement elle passerait pour une incompétente. L'une ou l'autre de ces solutions ne pouvaient la satisfaire. Elle cherchait à la détruire! C'est pourquoi, même si elle fulminait intérieurement, Mildred finit par ne laisser s'exprimer que sa mauvaise foi.

"Voyons Miss Lavespère, ceci n'est pas une attitude digne d'une chargée de communication! Vous venez ici, vous frappez du poing sur mon bureau, et vous m'agresser! Je suis désolée de vous le dire mais cette attitude ne fait que souligner votre propre incompétence. Je peux comprendre que certaines vérités puissent blesser, mais ressaisissez-vous, je vous prie! J'excuse vos infamies, simplement parce que vous êtes la régulière de mon associé, Monsieur Calder. C'est pourquoi je vous le demande : Est-ce que nous pourrions enfin avoir un dialogue constructif? "

Cette arrogante jeune femme ne disposait pas du dixième de sa carrière, et elle osait se permettre la critique! Pour qui se prenait-elle? Nul doute que si Mildred lui pressait son joli petit nez si parfait, il en sortirait encore du lait...


Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 661

Voir le profil de l'utilisateur
Isobel avait vu beaucoup de choses dans sa vie et des personnes horripilantes, elle en connaissait. Elle se pliait aux caprices des égos du Ministère depuis quelques années déjà mais Mildred Magpie dépassait tous les records. Isy était hallucinée devant cette attitude, il n'y avait pas d'autre mot et cela avait en plus le mérite de la faire bouillir de rage. Quand Roy vint sur le tapis, elle prit quelques secondes pour ravaler les répliques acides qui lui étaient venues et pour ne pas lancer un sortilège à Mildred. Elle mobilisait tout son sang-froid pour préserver un semblant de conversation civilisée devant le Ministre même si elle rêvait de la remettre à sa place une bonne fois pour toute. Quelques secondes de respiration et Isobel ferma les yeux l'espace d'un instant pour ne pas exploser avant de poser un regard meurtrier sur son interlocutrice. Elle n'était pas venue ici pour se laisser insulter, bien au contraire.

- Pardonnez-moi ma question mais j'ai soudainement un doute... Avez-vous vous treize ans et demi ?

La voix d'Isobel était posée mais il n'était pas bien difficile de distinguer que ce n'était qu'une apparence.

- Vous faites courir sur moi des rumeurs fausses et infamantes qui portent atteinte à mon image et à celle du Ministère parce que votre égo n'a pas digéré mon amitié avec Monsieur Calder ? Amitié que vous refusez de reconnaître, au passage, obsédée que vous êtes par vos petites fantaisies narcissiques et paranoïaques quant à votre relation avec votre associé.

Effectivement, sa relation avec Roy dépassait les cadres d'une simple amitié traditionnelle mais cela ne regardait absolument personne et surtout pas son entourage professionnel.

- Peu importe les griefs que vous invoquez à mon égard, peu importe la rancœur stupide et injustifiée que vous entretenez, cela ne justifie en rien que vous vous permettiez de lancer ce genre de fausses rumeurs sur mon compte. Vous mettez votre relation avec le Ministère en péril juste pour assoir votre égo blessé ? Mais Miss Magpie, est-ce que vous vous rendez compte de l'absurdité de vos actes ?


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Mildred MagpieDirectrice de Multiplettesavatar
Messages : 677

Voir le profil de l'utilisateur

Toute l'attention de la rédactrice en chef de Multiplettes se focalisa sur l'infâme chargée de communication du Ministère, alors que celle-ci crachait son venin verbal! Cela ne faisait plus l'ombre d'un doute cette fois-ci, elle cherchait bel et bien à la détruire! Après l'avoir humiliée, et détruit son rêve avec son associé au teint hâlé, elle s'en prenait à présent à sa carrière, cherchant à l'infantiliser et la décrédibiliser aux yeux du Ministre Marchebank. Une profonde haine l'aveuglant, Mildred en avait presque oublié la présence de ce dernier; Tant elle rêvait d'arracher la langue de cette vipère de Lavespère! Mildred avait du mal à contenir l'infini mépris qu'elle éprouvait pour cette étrangère d'américaine!

"Merci de vouloir me rajeunir... Mais je suis au regret de vous dire que la seule qui s'adonne à un caprice de petite fille pourrie gâtée ici-même, n'est autre que vous! J'aimerai d'ailleurs que vous cessiez ce spectacle ridicule, ainsi que le florilège d'insultes à mon encontre. Vos propos ne sont que mensongers, et révèle un esprit profondément dérangé. A aucun moment, mon égo ne fut blessé par vos galipettes avec Monsieur Calder. C'est juste que mon établissement est un endroit respectable, et de ce fait je n'aimerai pas que le scandale vienne à l'éclabousser. Ce n'est pas un hôtel de passe ou les employés du Ministère peuvent venir se pervertir... "

De ses ongles tranchant, Mildred releva une mèche de sa chevelure.

" De plus lors de la publication dudit article, je n'étais pas aux commandes de Multiplettes. J'ai dû m'absenter car mon Boursouf adoré, Puffy, avait une méchante fièvre. J'ai donc délégué mes responsabilités à mon second, monsieur Justin Lafwin. Alors vous pourriez cesser vos attaques personnelles! "


Leopold MarchebankMinistre de la Magieavatar
Messages : 674

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Leopold Marchebank le Dim 27 Sep 2015 - 16:18, édité 2 fois
Quand le nom de Puffy le Boursouf fut évoqué, Leopold ne retint un pas un claquement de langue agacé et jugea qu'il était plus que temps d'intervenir. Il s'était attendu à quelque chose du genre, une sorte de rivalité féminine qui le dépasserait un peu, mais les proportions que prenaient cette affaire étaient ridicules. Tout cela pour une sombre histoire de galipettes avec Roy ? Celui-ci, décidément, il n'avait pas fini de lui causer des problèmes ! Encore une fois, le tumultueux Roy Calder représentait la pomme de la discorde... Leopold ne savait même pas pourquoi il était étonné. Oui, l'homme était un peu atterré par la dispute à laquelle il venait d'assister.

"Allons, allons, mesdemoiselles", intervint-il d'un ton faussement affable, son regard autoritaire virevoltant d'Isobel à Mildred. "Je vous prie de cesser ces enfantillages. Nous allons régler cette histoire comme les adultes que nous sommes."

La réprimande s'adressait tant à l'une qu'à l'autre. Leopold se fichait bien de savoir qui était en tort dans cette histoire et n'était pas là pour rendre la justice. C'était à Isobel et Mildred de se plier à ses désirs, et de rendre sa vie et son travail plus aisés, et certainement pas l'inverse.

"Que les choses soient bien claires, Mildred, ce genre de choses ne doit pas se reproduire. Votre travail est de vous assurer que le ministère et ses employés ne soient pas traînés dans la boue, qui plus est par des accusations mensongères de la sorte. Miss Lavespère est une alliée très précieuse du FREE, une chargée de communication dont la réputation se doit d'être exemplaire, et ce type de publicité est donc plus que malvenue."

Son regard sévère se darda sur Mildred une longue seconde, comme pour faire pénétrer le message, puis il se tourna vers Isobel.

"Nous avons besoin de toute l'entente et de toute la cohésion possible entre nous, aussi j'attends de vous deux plus de tenue à l'avenir, est-ce clair ? Je vous assure que mon temps est beaucoup trop précieux pour être perdu à s'intéresser aux galipettes de monsieur Calder."



Christoph Waltz, merci à Roy
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 661

Voir le profil de l'utilisateur
Jésus Christ. La grand-mère d'Isobel lui avait appris à ne pas jurer ainsi mais des choses la dépassaient largement : Mildred Magpie était impossible. Devant tant de bêtise, Isy était partagée entre consternation et agacement, surtout quand elle remit encore une fois cette scène avec Roy sur le tapis devant le Ministre de la Magie. Quand Mildred évoqua son Boursouf, ce fut la fin et elle secoua la tête en fixant la rédactrice en chef avec un mépris qui n'avait plus rien de dissimulé cette fois-ci.

La remontrance du Ministre de la Magie au sujet de sa vie personnelle qui avait été étalée sur le devant de la scène fut l'humiliation suprême. Elle n'était pas une petite fille qui avait besoin d'être grondée en revanche, Magpie avait clairement besoin d'apprendre les limites. Le sang battant à ses tempes, Isobel usa de tout son sang-froid pour hocher lentement la tête, la neutralité revenant peu à peu sur son visage même si le regard meurtrier qu'elle posa sur Mildred aurait pu honorer la plus criminelle de ses ancêtres.

- C'est très clair, Monsieur le Ministre, répondit-elle avec un sourire professionnel.

Isobel retrouvait le contrôle d'elle-même mais elle n'oubliait absolument rien de ce qui venait de se passer. Sa réputation trainée dans la boue, son humiliation devant le Ministre, cette atteinte à son professionnalisme et cette remontrance comme une adolescente qui fricotait avec les garçons dans les bosquets... Non, clairement, Isy n'oublierait rien et s'il y avait bien quelque chose qu'on cultivait en Louisiane, c'était l'art du karma. Que ce soit dans un an ou dans dix, Isobel finirait par se rappeler au bon souvenir de Mildred...


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Mildred MagpieDirectrice de Multiplettesavatar
Messages : 677

Voir le profil de l'utilisateur

Face aux remontrances du Ministre de la magie, la rédactrice en chef de Multiplettes ne put que baisser un regard embarrassé en direction du sol de son bureau.

"Je suis profondément navrée, monsieur le Ministre. Je vous promets que de telles choses ne se reproduiront plus. Je châtierai comme il se doit les incompétents qui ont osés publier cet article, avant d'émettre demain un démenti formel contre ses accusations. Ainsi l'incident sera clos... "  

Décidemment, le plan initial de Mildred Magpie ne fonctionnait pas comme prévu. La journaliste s'était permise de penser que le simple fait de jeter l'opprobre sur Isobel Lavespère suffirait à l'évincer de son poste de chargée en communication; Mais voilà, Leopold Marchebank semblait réellement tenir à conserver cette peste américaine à ses cotés. Pour quelles raisons? Mildred jeta un regard en coin à la jeune femme, et la réponse lui parut tellement évidente : Un tel sex-appeal ne pouvait laisser indifférent le Ministre...

* Il se la tape, c'est évident! Bien jouée Miss Lavespère, mais tu ne perds rien pour attendre... *

Mildred ravala sa colère à l'idée de savoir que la chargée en communication usait des mêmes méthodes qu'elle pour s'attirer les faveurs des puissants. Mais ce qui la faisait réellement enrager, était de savoir que Isobel était probablement parvenue à ses fins, alors que son décolleté plongeant n'avait essuyé que l'indifférence du Ministre de la Magie. Face à cette jeune louve aux dents longues, Mildred sentit le poids des années entraver ses ambitions. L'image publique du Ministre reposait sur deux femmes qui se haïssaient ouvertement, et qui pourtant allaient devoir mettre leurs égos de coté. Tant que Isobel Lavespère ne lui réclamait pas des excuses, la chose pouvait encore lui paraître concevable...


Leopold MarchebankMinistre de la Magieavatar
Messages : 674

Voir le profil de l'utilisateur
Isobel semblait mortifiée, et Mildred embarrassée, mais au moins toutes deux acceptaient de mettre leur fierté de côté et c'était tout ce que Leopold avait besoin d'entendre. Il se doutait que les coups bas n'étaient pas finis entre ces deux-là, mais il espérait que dans le futur, elles auraient le bon goût de les faire sans que cela porte préjudice à leurs intérêts communs...

Un démenti formel n'était qu'une solution bancale. En ce qui concernait la réputation d'Isobel, le mal était fait car il y aurait toujours quelqu'un pour ne pas avaler le démenti... Mais c'était bien tout ce qu'ils étaient en mesure de faire, maintenant. On ne pouvait pas effacer les mémoires de tous les lecteurs de Multiplettes. En permettant à Mildred Magpie de faire de son journal le numéro 1 des ventes, le FREE lui avait octroyé un pouvoir considérable, et de grandes responsabilités, dont il lui faudrait se montrer plus digne à l'avenir.

Le visage sévère, Leopold laissa planer le silence un instant, avant de conclure l'incident d'un ton sec : "Très bien. Je vérifierai personnellement la présence de ce démenti. Maintenant, l'incident est effectivement clos, n'en parlons plus. Bonne journée à toutes les deux."

Sans un mot de plus ni sans attendre Isobel, il fit volte-face et quitta la pièce, emprunt d'agacement ministériel. Merlin, devait-il vraiment s'occuper de tout dans ce régime ? Ce fut heureux pour Roy qu'il ne le croise pas ce jour-là, car Leopold avait bien envie de l'enguirlander. Quel besoin avait-il d'attiser des jalousies entre les femmes importantes du régime ? Ne pouvait-il pas se contenter de draguer les danseuses des Folies ? Pourquoi était-ce toujours de ses alliés que semblaient-venir les ennuis...

RP terminé



Christoph Waltz, merci à Roy
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[JR] Si tu ne viens pas à Lavespère, Lavespère ira à toi! [Pv Iso & Leo]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]
» Je ne te connais pas... d'où viens tu?(Coeur boiteux )
» Viens prendre ta claque !!!
» Pour une personne admirable et exceptionnelle. ♥ [ Viens vite, grognasse. ♪ ]
» [Mission C.] — Petit, petit diamant, viens voir maman ! ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol, :: Les Folies Sorcières,-