AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Féministe en herbe [Nelly/Alex]

Alexandra FitzApothicaireavatar
Messages : 240

Voir le profil de l'utilisateur
5 avril 2009

Alex ne s’était pas rendue au petit village sorcier depuis la dernière grosse action des mardoliens : la chasse au trésor qui avait mal tourné à cause des potions frelatées. Elle avait des souvenirs très nets de cette journée à laquelle avait longtemps hésité à participer. Si l’idée d’ouvrir les yeux des plus jeunes sur leur dépendance à la magie l’attirait, les tromper en leur faisant prendre une potion contre leur gré l’avait profondément dérangé. Au final, elle s’y était rendue et avait tenté comme elle pouvait de réparer les dégâts qu’ils avaient causés.

Si elle était là aujourd’hui c’était de façon beaucoup plus volontaire. Toujours pour une cause cela dit mais une qui était beaucoup plus acceptable dans leur société sorcière bien qu’elle soit trop souvent minimisée. Elle avait rendez-vous en ce jour de sortie à Pré-au-lard.

Au siège de l’OFFRE, ils recevaient un certain nombre de courriers félicitant leur combat ou au contraire le dénigrant, et puis, parfois, ils recevaient une lettre racontant une histoire personnelle ou suggérant une idée à l’association. C’était ces lettres-là qu’Alex préférait, elle aimait l’investissement qu’elle voyait chez des personnes n’ayant pas forcément la possibilité de se rendre aux réunions mais qui n’en soutenaient pas moins la cause, ça lui prouvait que les citoyens magiques avaient des idées.

Lorsqu’elle avait lu cette lettre, elle avait tout d’abord été surprise par l’audace mais surtout l’assurance de son expéditeur. Une toute jeune femme qui écrivait avec détermination et défendait ses idées avec pugnacité, et contrairement à ce qu’on aurait pu penser en voyant son âge, la jeune Nelly avait de bonnes idées.

Les deux femmes avaient échangé un certain nombre de lettres et avait fini par convenir d’un rendez-vous pour se parler de vive voix, Alex s’était arrangée avec le Ministère pour avoir un laisser-passer, et voilà qu’elles y étaient.

Alexandra entra aux Trois Balais et s’installa dans une table du fond, elle était un peu en avance mais elle avait souhaité laisser la jeune fille la rejoindre pour ne pas avoir à essayer de la reconnaître parmi une foule d’élèves, après tout, elle ne connaissait pas son visage et en cette belle après-midi le village allait grouiller.

Elle sirotait un jus de fruit lorsqu’elle vit une jeune fille brune avancer vers elle d’un pas déterminé. Alex ne retint pas le sourire qui lui vint en la voyant, Nelly était égale à l’idée qu’elle s’était faite d’elle à travers les lettres : elle transpirait l’assurance. Une assurance qu’elle était loin d’éprouver à son âge. La présidente de l’OFFRE se leva pour l’accueillir.

« Bonjour Nelly, j’espère que tu vas bien. Tu veux boire quelque chose ? Je t’invite. »

Après quelques paroles insignifiantes, elles en vinrent à la raison de leur rencontre :

« Alors dis-moi, comment pense-tu pouvoir éveiller la conscience de tes camarades ? Si Poudlard n’a pas changé depuis ma scolarité, je me doute qu’il y a du boulot ! »


Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 309

Voir le profil de l'utilisateur
C'était le grand jour ! Enfin ! Nelly attendait ce jour depuis si longtemps ! Elle avait tout planifié : comment elle s'habillerait, ce qu'elle dirait, ce qu'elle ferait... Il faut dire qu'elle en avait tant rêvé de ce rendez-vous. Depuis que l'OFFRE faisait parler d'elle, elle avait entretenu une correspondance avec sa créatrice: Alexandra Fitz. Elle n'avait pas songé une seule seconde que cette dernière lui répondrait lorsqu'elle lui avait envoyé sa première lettre où elle lui disait qu'elle admirait l'organisation, mais aussi pour lui exposer l'idée qu'elle avait eu avec Amely de créer un club OFFRE au sein de Poudlard. Les deux jeunes femmes s'étaient revues plusieurs fois depuis leur rencontre dans le train en début d'année. Elles avaient partagé leur point de vue et s'étaient découvert des points et des goûts communs. Ensemble, elles ont relevé plusieurs choses qui n'allaient pas selon elles dans l'école au niveau des mentalités: il y a beaucoup trop de machos et de sexistes dans cette école ! Elles avaient ensuite planifié de créer un club OFFRE et avaient noté des idées sur les actions de ce club. Et puis Nelly avait envoyé cette lettre. Et Alexandra Fitz lui avait répondu ! Elles avaient même planifié un rendez-vous lors de la prochaine sortie à Pré-au-Lard ! La jeune sorcière était surexcitée. Elle était tellement contente de rencontrer celle qu'elle admirait ! Elle partageait sa joie avec tous ceux autour d'elle et elle avait finit par en énerver quelque uns… Mais c'était plus fort qu'elle ! Elle se sentait honorée d'être invitée par Alexandra Fitz et elle était sûre que leur conversation allait être passionnante. Si le ministre en personne l'avait invitée à discuter autour d'un verre aux Trois Balais, elle n'aurait pas été autant emballée...

C'est donc confortablement habillée que Nelly quitta, en ce jour plutôt ensoleillé d'avril, le château pour se rendre d'un pas pressé à Pré-au-Lard. Elle se dirigea aussitôt en direction des Trois Balais, déterminée et rayonnante. En entrant dans le bar, elle s'arrêta sur le seuil et parcourut la salle du regard. Elle savait parfaitement à quoi ressemblait Alexandra Fitz. Elle l'avait vu deux ou trois fois dans des journaux ou des magazines et lorsqu'elle la vit, assise seule à une table isolée, elle s'avança vivement vers elle, le sourire jusqu'aux oreilles. Elle rendit son salut à sa nouvelle idole avant de s'asseoir et de commander la même chose que buvait Miss Fitz qui abordait déjà le sujet du club OFFRE à Poudlard. Nelly réfléchit un instant avant de croiser ses mains sur la table et de répondre.

« Eh bien… Tout d'abord, je suis super contente de faire enfin votre connaissance ! C'est génial de votre part de m'avoir invitée ! Pour le club, avec Amely – désolée elle ne pouvait pas venir aujourd'hui – on a eu plusieurs idées mais celles qui nous plaisent le plus sont celles-là. Elle sortit alors une feuille pliée de sa poche et la déplia entre elle et Alexandra Fitz. Elle évoqua les idées écrites sur la feuille en les pointant au fur et à mesure du doigt. Tout d'abord, on a pensé qu'il serait intéressant de faire des genres de cours sur l'histoire des femmes, le place des femmes dans la société, etc... Aussi bien les femmes sorcières que moldues. On trouve que l'on n'aborde pas suffisamment le sujet en cours d'Histoire de la Magie et moi, en tant que née-moldue, je pourrai présenter un peu la place des femmes dans la société moldue, afin d'en dégager les différences avec la société sorcière… Même si, des différences, il n'y en a pas tellement ! rajouta-t-elle. Après au niveau de l'ambiance de l'école, je suppose que c'était pareil avant, c'est vrai qu'il y a encore des machos… Ya des gars qui se croient supérieurs aux filles et parfois qui nous prennent pour des cruches finies faciles à influencer – pour son cas, c'était plutôt l'inverse, les garçons ne sont que des bêtas incapables de réfléchir avec leurs cerveaux – et parfois on nous prend pour des jouets, on n'hésite pas à nous coller des mains aux fesses parce que, après tout, on est des filles et on est censée aimer ça que des beaux gosses nous touchent ! Et si on se retourne contre eux, on est vu comme des « coincées », des « connes » et ils trouvent le moyen de dire qu'on les a agressé… J'ai entendu dire que les filles ne pouvaient pas faire certaines choses dans la vie, parce qu'on n'a pas « les tripes » pour, pour rester polie. C'est pour ça que l'on veut essayer de faire quelque chose parce que, comme les femmes adultes, on en a assez de voir que certains n'évoluent pas et gardent une mentalité sexiste, on en a marre d'entendre des cochonneries sur nous dans notre dos et on veut leur dire que, après être sorties de Poudlard, on ne va pas rester à la maison pour s'occuper des gosses, que parfois on aura même pas voulu, pour faire la vaisselle et concocter de bons petits plats en attendant le retour de « l'homme » à la maison ! Pourquoi les guillemets ? Parce que c'est pas ça ce que j'appelle un homme moi ! C'est plutôt quelque chose d'inhumain et démodé. On est tout autant capables qu'eux d'avoir un travail, de gagner notre vie et d'être indépendantes ! »

Elle but plusieurs gorgées du contenu de son verre et, en le reposant, dit en rosissant : « Je me suis un peu emballée... »


Un gros merci à Irving !
Alexandra FitzApothicaireavatar
Messages : 240

Voir le profil de l'utilisateur
Alex était surprise par l’enthousiasme de Nelly, si elle l’avait perçu dans ses lettres, elle ne l’avait pas saisie dans sa globalité. Elle avait toujours pensé que la jeune fille n’était intéressée que par l’idée de partager ses idées mais en la voyant aussi excitée aujourd’hui, Alex prenait conscience que c’était la rencontrer, elle, qui la mettait dans tous ses états. Tout d’abord un peu surprise et perturbée, Alex se détendit rapidement et offrit à la jeune fille un grand sourire. Elle n’avait pas l’impression d’être aussi extraordinaire que la jeune fille semblait le penser mais c’était agréable de se dire qu’elle était aux yeux de Nelly l’image de leur combat commun.

Elle écouta avec un petit sourire bienveillant le discours de la jeune fille et nota rapidement les idées dans un coin de sa tête. Elle se sentit néanmoins un peu bête de s’être adressée à la jeune fille comme s’il s’agissait que d’une interlocutrice adulte qui viendrait la voir dans son bureau de l’OFFRE alors elle tâcha de rectifier le tir.

« Je suis également ravie de faire ta connaissance ! Je dois avouer que l’enthousiasme et la détermination dont tu fais preuve à ton âge m’ont beaucoup impressionnée. A travers tes lettres, j’ai tout de suite compris que tu étais intelligente et que tu savais ce que tu voulais, ton discours ne fait que le confirmer et tu n’as pas à t’excuser de t’être emballée, c’est ce qui fait que tu es là aujourd’hui, tu veux faire les choses à fond et c’est plutôt une qualité. »

Elle lui fit un sourire et but une gorgée de son jus de fruit en se demandant si elle n’en avait pas trop fait. Elle pensait tout ce qu’elle avait dit mais elle ne savait pas trop comment réagir avec Nelly, elle n’avait que peu de discussions avec des adolescents et encore moins de discussions professionnelles avec des adolescentes.

« Pour en revenir à tes idées, je les trouve très intéressantes. Malheureusement, tu ne fais que confirmer ce que je savais déjà sur les garçons à Poudlard et c’est pour ça que je pense que ton idée d’OFFRE à Poudlard est aussi bonne. C’est à votre âge que se forment les consciences et les caractères des individus qui formeront notre société dans quelques années et c’est maintenant qu’il faut agir pour leur faire comprendre que leur comportement est déplacé. Je pense que ça ne leur fera pas de mal d’entendre parler de féministe, de leur montrer qu’ils ne peuvent pas tout se permettre mais aussi de montrer aux autres filles qu’elles ne sont pas des cruches sans cervelle et qu’elles ont le droit de dire ce qu’elles pensent et de se défendre. Vous pourriez offrir de nouvelles idées et donner du courage aux autres pour s’affirmer, ce ne peut qu’être positif. Toutefois, vous n’aurez sans doute pas que des retours positifs, il faut que vous en soyez conscientes et que vous voyiez prêtes à y faire face. »

Elle lui laissa quelques secondes pour digérer les informations et lui faire prendre conscience de ce dans quoi elle s’engageait.

« Ce n’est pas une lutte facile et bien souvent, tu recevras des paroles vexantes et tu rencontreras des gens qui ne comprendront pas ton point de vue, qui seront incapables de comprendre. J’aime à croire qu’au fil des années ils seront de moins en moins nombreux. »

Elle but tranquillement une gorgée de son jus de fruit avant de se reconcentrer.

« Pour l’idée de donner des cours sur la place des femmes, je ne peux pas grand chose pour toi pour l’instant. Ce serait une excellente idée en effet mais ce n’est clairement pas de mon ressort, ni du tien. Enfin, qui ne tente rien n’a rien. Je pense que tu pourrais en parler avec ton directeur de maison et éventuellement avec la directrice si possible mais peut-être pas dès maintenant. De mon côté, je pourrais peut-être essayer de faire remonter cette idée au Ministère, je vais en parler à la prochaine réunion de l’OFFRE, j’ai cependant peur que ce sujet face polémique. Pour l’instant, je me demandais où vous en étiez dans vos démarches avec Amely ? Vous en avez déjà parlé un peu autour de vous ? Vous en avez parlé avec les professeurs, vos directeurs de maison, la directrice ? »



Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 309

Voir le profil de l'utilisateur
HRP:
 


Nelly rougit comme une tomate quand Miss Fitz la complimenta. Elle ne se voyait pas comme ça elle-même, mais si c'était le cas ? Elle aurait alors tous les moyens en poche pour créer ce qu'elle voulait avec Amely ! La tête qu'elle fera quand je vais lui raconter tout ça ! Songea-t-elle à propos de son amie. Elle but un peu en même temps que son interlocutrice avant de se redresser un peu plus pour écouter la suite. Alexandra semblait intéressée par l'idée des filles et elle avait compris ce qu'elles voulaient faire passer à Poudlard. La gérante de l'OFFRE la mit toutefois en garde à propos de ce qu'elles pourraient avoir en retour. Nelly le savait, il y aura sans aucun doute des conservateurs qui n'aiment pas que l'on touche à leur petit nid douillet, qui veulent que le monde reste ainsi parce que, selon eux, il est très bien comme ça. Il y aura aussi des moqueries, très certainement, elles seront vues comme des petites intellos qui organisent un club pour se faire bien voir, certains leur demanderaient si elles pensaient vraiment arriver à changer le monde. Mais tout ça Nelly s'en fichait. Ce qu'elle voulait c'était faire quelque chose pour elle, pour Amely, pour toutes les filles de Poudlard. Intérieurement, elle voulait peut-être aussi prouver à son père qu'elle était capable de grande chose, comme lui, bien que fonder un club à Poudlard ne soit pas considéré comme un acte grandiose. En songeant ainsi à son père, ses pensées bifurquèrent malgré elle vers sa mère. Nelly se rappelait que cette-dernière disait souvent que les femmes s'étaient battues pour obtenir le droit de vote, c'est pour cela qu'elle allait toujours voter, pour n'importe quelle élection. Sa mère était-elle féministe ? Avait-elle en réalité un point commun avec sa mère en plus que son nez ? Si celle qu'elle rejetait était en fin de compte une femme honnête et digne d'être respectée ? Elle chassa cette idée. Non, elle n'avait plus de mère, même féministe.

"-Moi aussi j'y crois," dit-elle d'une voix basse quand Alexandra eut dit qu'elle croyait qu'il y aurait de moins en moins de personnes qui ne comprennent pas.

Elle réfléchit un instant avant de répondre aux paroles suivantes de son idole, but quelques gorgées et s'humidifia les lèvres.

" - Pour les cours, on verra plus tard si le club avance bien. Et on préfère être bien rodées avant d'en parler aux enseignants. Si vous le faites remonter au ministère, ce serait vraiment super ! Ça leur montrera que la jeunesse est vraiment impliquée dans ce qu'il se passe autour d'elle ! Et puis on pourra peut-être recevoir des aides, qui sait ? On ne sait jamais, l'idée plaira peut-être plus qu'on ne l'attend. Par contre, pourquoi cela ferait scandale si vous en parlez à une réunion de l'OFFRE ? Amely a assisté avec sa mère à votre première réunion, une jolie blonde, teint très clair, vous avez sûrement dû la voir ! Et les adultes n'ont pas été choquées de la voir, du moins, ils ne l'ont pas montré. C'est le fait qu'on soit jeunes qui pourrait choquer ?"

Elle ne comprendrait pas vraiment pourquoi si c'était le cas.

" -Et en ce qui concerne la publicité du club, on a distribué des tracts aux élèves, sans pour l'instant leur dire de dates précises pour une première réunion. J'ai aussi accroché des feuilles d'annonces dans ma salle commune. Mon directeur de maison m'a surpris et du coup je lui ai tout expliqué, il m'a autorisé à continuer et vu que le club n'est pas officiellement lancé, il n'a rien ajouté d'autre. Et je n'en ai pas parlé au reste du corps enseignant,"
finit-elle.


Un gros merci à Irving !
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Féministe en herbe [Nelly/Alex]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nelly s'installe, nelly se pose ♪♫ (PV M.)
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Le champ d’herbe a pipe de Nirco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Pré-au-Lard,-