AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Maison à vendre [Isoroy]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Face à Isobel qui ne lâchait rien, Roy ne put s’empêcher d’éclater de rire, surtout lorsqu’elle finit par reconnaître qu’elle s’obstinait purement et simplement. Voilà qui lui ressemblait bien, et pourtant, pousser Isobel dans ses derniers retranchements n’était pas chose aisée. Le coup de la piscine, sans doute.

« Moui, ton argumentation commence à être bancale, Isy. Dis-le tout de suite si je te déstabilise. »

Décidant que leur joute avait assez duré, Roy attira la sorcière à lui pour lui voler un baiser sensé les mettre d’accord. Ses mains glissèrent dans celle d’Isobel, subtilisant au passage les clés qu’elle lui avait repris. A ce moment-là, il détacha ses lèvres des siennes, faisant tinter le trousseau avec un sourire.

« Et ça, c’est à moi. Tu crois qu’il nous reste combien de temps avant que madame l’agent paniquée revienne ? »

Juste assez pour faire d’autres bêtises ? disait son regard malicieux.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 660

Voir le profil de l'utilisateur
- Dans tes rêves, répliqua-t-elle avec malice lorsqu'il affirma qu'il la déstabilisait.

Si son argumentation était bancale, c'était tout simplement parce qu'elle reposait effectivement sur du vent. Il y a six ans... Oui, elle avait perdu, elle devait le reconnaître mais c'était en partie parce qu'elle l'avait bien voulu, elle aurait pu faire autrement. Ils avaient tous les deux un peu raison mais pour deux esprits aussi entiers que les leurs, la demi-victoire était une entière défaite, alors hors de question de le reconnaître.

Lorsque Roy lui vola un baiser pour mettre fin à leur débat - elle n'avouerait pas que cela lui sauvait un peu la mise au passage - et récupérer les clés de la villa, elle se laissa faire, effleurant la paume de sa main au passage. Sa question lui arracha un rire et elle glissa ses bras autour du cou de Roy, effleurant ses lèvres des siennes, charmeuse.

- Huuum, bonne question, murmura-t-elle. Elle lui vola un autre baiser avant que son sourire charmeur ne se transforme en sourire moqueur et qu'elle ne recule brusquement, se laissant tomber sur le canapé. Tu peux toujours trouver un sablier pour voir le temps passer... Il doit y en avoir un rangé près de tes chances avec moi, quelque part au fond de la piscine.

Rancunière, elle ? Jamais.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Au moment où il glissait ses bras autour de sa taille pour répondre à son baiser, Isobel se rétracta brusquement, dans l’un de ces mouvements dont elle avait le secret pour le faire languir. Roy en avait même l’habitude, s’échapper au dernier moment avec un air malicieux -démoniaque- sur la figure était l’un des jeux préférés de la sorcière. Combien de fois l’avait t-elle planté de cette façon aux Folies ? Elle s’amusait beaucoup à le titiller pour finir par lui souhaiter joyeusement bonne nuit en tournant les talons, l’air de rien. L’air un peu de lui dire « Mais tu peux toujours me suivre, si tu oses », interprétait Roy avant de décider une fois sur deux -bon, une fois sur trois- qu’il avait une fierté lui aussi et qu’il n’était pas obligé de courir après mademoiselle.

Cette fois, il y avait un arrière-goût de vengeance très lisible dans le ton de la jeune femme, qui fit moqueusement sourire le trafiquant.

« Oh, madame est rancunière, tiens donc. Et pourtant, je n’ai fait que t’offrir un avant-goût de cette superbe villa, avec sa jolie piscine » déclara t-il, plein d’innocence. Il vint la rejoindre sur le canapé, poursuivant tranquillement. « Pas grave, si tu ne veux pas. Les grandes baies vitrées, l’agent qui pourrait revenir à tout moment… Je comprends que ça te fasse peur. Quand il n’y a pas de cap ou pas cap à la clé, Isobel Lavespère perd toute son audace… »

Esquissant une moue faussement déçue, Roy reporta son regard sur la sorcière, espérant bien au fond de lui titiller son orgueil, c’était un coup de poker qui valait le coup d’être tenté.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 660

Voir le profil de l'utilisateur
- Et voilà l'homme du peuple qui cède aux sirènes des demeures de luxe, soupira Isobel, faussement blasée. L'histoire est un éternel recommencement !

Elle s'accouda sur le dossier du canapé tandis que Roy se laissait tomber à côté d'elle, faussement négligeant. La suite de son petit discours lui arracha un regard outré et elle secoua la tête, atterrée. Il fallait bien le reconnaître... Roy était un sacré Cognard, pas étonnant qu'il réussisse dans son milieu. Dans tous les cas, elle était perdante : soit elle admettait qu'elle n'en n'était pas capable - ce qui était au passage totalement faux, elle avait déjà fait bien pire (Sa période Los Angeles ne lui avait pas très bien réussi) - et perdait donc, soit elle cédait et perdait donc au petit jeu qu'elle avait elle-même instauré. Un vrai dilemme : elle était coincée, ses deux options étaient une défaite... Alors autant choisir la plus agréable.

- Si tu savais comme je te déteste à cet instant très précis de nos vies , souffla-t-elle. Cap ou pas cap de ne pas te pavaner après ? ajouta-t-elle en faisant basculer ses jambes par dessus celles de Roy pour s'installer sur ses genoux.

Elle se pencha vers lui pour l'embrasser longuement, glissant l'une de ses mèches de cheveux derrière ses oreilles avant de déposer quelques baisers dans son cou...

- Il y a quelqu'un ?

La voix de l'agent immobilier retentit sur la terrasse et Isy se sépara de Roy avec un sourire mesquin.

- Même quand tu gagnes, tu ne gagnes jamais vraiment, c'est triste, ricana-t-elle en rebasculant sur le canapé. Ici ! répondit-elle à l'agent immobilier, haussant la voix.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Roy lut dans le regard outré d’Isobel qu’il avait réussi à la poser dans un dilemme. Il n’était pas peu fier de son coup. On ne le surnommait pas le roi du poker pour rien, faire rentrer ses adversaires dans ses stratégies retorses où il ressortait gagnant était presque son deuxième métier. Souriant avec satisfaction d’avance, dès l’instant où Isobel déclara qu’elle le détestait -mon oeil- Roy passa ses mains autour de sa taille pour la rapprocher alors qu’elle le chevauchait, puis répliqua :

« Humm, ni l’un ni l’autre, le jeu est fini, Isy. »

Et comment qu’il allait se pavaner ! Mais pour l’heure, ce n’était pas le moment d’y penser, ils auraient bien le temps de discuter détail des règles plus tard. Surtout que du temps, ils n’en avaient pas beaucoup… Roy n’eut pas l’occasion de profiter jusqu’au bout de leurs baisers, car ce qui devait arriver arriva, l’agent vint les interrompre. Laissant Isobel se détacher de lui, il soupira avant de lui répliquer avec un demi-sourire :

« Et toi tu as toujours ce que tu veux, hein. »

En l’occurrence, elle avait réussi à le frustrer, encore. L’agent revint dans le salon, tendit sa fameuse tasse de thé à Isobel, puis une à Roy -qui ne but pas-, tout en faisant des commentaires sur les qualités indénombrables de la villa, afin de les pousser à signer. Environ une heure plus tard, quelques papiers supplémentaires restaient à signer, mais l’affaire était conclue, et les deux compères furent débarrassés de l’agent, qui ne remarqua pas l’absence des clés dans sa cape, puisque Roy l’avait discrètement remplacée à un moment de la discussion par un bibelot… Le Isoroy n’avait pas encore accompli son dernier coup d’éclat.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 660

Voir le profil de l'utilisateur
- Toujours, répondit-elle dans un souffle quand Roy lança qu'elle avait toujours ce qu'elle voulait.

Pourtant, Isobel n'avait pas été une enfant gâtée au sens premier du terme : sa grand-mère avait toujours été très maternelle mais savait serrer la vis quand il le fallait, quant à sa mère... Disons-le, elle n'était pas du genre à gâter sa fille unique, il fallait d'abord qu'elle se souvienne de se lever à un moment de la journée. Mais disons qu'elle avait toujours su ce qu'elle voulait et avait vite appris à se donner les moyens de l'obtenir parce que pourquoi pas, après tout ?

Remerciant l'agent d'un sourire lorsque cette dernière lui tendit une tasse de thé - elle n'était pas très fan du breuvage mais il était le bienvenue après son petit tour dans la piscine - elle laissa Roy signer les papiers nécessaires pour la villa, retenant un sourire lorsqu'elle l'aperçu glisser un bibelot dans la poche de l'agent immobilier pour compenser le poids des clés. Cette dernière finit par les raccompagner à la porte - qu'elle claqua derrière elle - et transplaner tandis que Roy et Isobel s'attardaient, prétextant vouloir faire un tour dans le quartier. Une fois qu'ils furent seuls, ils ne s'éloignèrent pas d'un pas de la maison : ils n'avaient pas récupéré ces clés en vain et étaient assurés d'être tranquilles, cette fois-ci.

- J'ai l'impression de faire le mur comme quand j'étais ado, lança Isobel dans un rire.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
La remarque de son amie arracha un sourire à Roy qui poussait la porte de la villa, pas peu fier de leur coup.

« N’importe quoi, nous sommes deux adultes très responsables, je ne vois pas de quoi tu parles… » 

Pénétrant de nouveau dans l’entrée spacieuse de la villa, Roy fit quelques pas en savourant du regard la hauteur des murs et la qualité de la lumière de son futur chez lui. Voilà une petite folie financière qu’il n’allait pas regretter de sitôt. Il s’arrêta en plein milieu de la double hauteur qui donnait sur la mezzanine, avant de se tourner vers Isobel, mains sur la taille, un fier sourire aux lèvres.

« Maintenant c’est à moi, héhé. »

Et y avait t-il de l’alcool dans son nouveau chez lui pour fêter cela ? Roy s’éclipsa un instant, le temps d’aller vérifier. Il revint quelques secondes plus tard d’un coin du séjour, où il avait repéré un mini-bar lors de la visite, avec une bouteille et deux verres à la main.

« C’est pas du bourbon, mais ça m’a l’air correct, commenta t-il en l’ouvrant pour eux deux. Reprenant sa place sur le canapé face à la cheminée, Roy avait bu une bonne gorgée, avant qu’une idée ne germe dans son esprit. Un sourire malin s’étira sur ses lèvres, alors qu’il se tournait vers Isobel, décidé à s’amuser encore un peu. Je n’ai jamais… claqué plus de cent mille Gallions en une journée. »

Qui avait dit ado ?



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 660

Voir le profil de l'utilisateur
S'ils se faisaient attraper pour effraction sur une propriété privée, Isobel n'était pas certaine que son supérieur apprécie. Mais après tout, quand on y pensait bien, Roy avait signé des papiers et on pouvait donc dire - en théorie - que c'était à lui et donc qu'ils n'étaient pas en train de vraiment entrer par effraction. Ce n'était pas certain que les actuels propriétaires de la maison soient d'accord mais Isy n'avait de toute manière pas l'intention de se faire attraper et elle était certaine que Roy non plus. Elle eut un sourire en le voyant parader, tout nouvel acquéreur qu'il était, et s'assit sur le canapé avec lui lorsqu'il leur dénicha un peu d'alcool. Heureusement que quelques meubles restaient encore dans la maison, cela aurait été beaucoup moins amusant sinon. Lorsqu'il se tourna vers elle avec un sourire roublard pour lancer un jeu d'alcool, elle eut un rire mais ne protesta pas, s'enfonçant au contraire un peu plus profondément dans le canapé.

- T'abuses avec cette question, protesta-t-elle, tu gagnes bien huit fois plus que moi par mois !

Elle n'était de toute manière pas assez posée pour être propriétaire, Isobel n'avait jamais vraiment eu d'attaches dans un autre pays que les États-Unis. Sans boire - elle n'avait donc jamais pu dépenser autant en une journée, même au casino - elle réfléchit un instant.

- Je n'ai jamais... été arrêtée, lança-t-elle avec un sourire en coin.

Elle avait pourtant traîné toute sa vie auprès de personnes peu fréquentables - et elle se comptait dedans - mais avait toujours su s'en tirer de ce côté-là, quitte à ne pas être très loyale.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
« Désolé, j’avais envie de me vanter. » répliqua t-il en ricanant, avant d’avaler une gorgée de son verre.

Cela dit, même pour Roy, claquer la somme qu’il venait de dépenser aujourd’hui restait exceptionnel. Il n’eut pas le loisir de reposer son verre, puisque la question suivante devait le forcer à boire de nouveau. Il avait déjà été arrêté, mais jamais véritablement inquiété. La première fois, l’an dernier, il avait été placé sous garde à vue, c’était d’ailleurs la seule fois où il aurait pu avoir chaud au derrière. Les fois suivantes, eh bien… Cela avait plus ressemblé à une promenade de santé chez les Aurors, entre la compagnie charmante de Meyer et Mordred.

« Quoi, tu n’as jamais été arrêtée, toi ? Avec toutes les conneries que tu fais ? Je suis sûr que t’écoperais pas moins que moi, si les gens savaient » ricana t-il.

Quelques secondes de réflexion plus tard, décidé à savoir si Isobel avait déjà été en danger un jour, Roy finit par lancer :

« Je n’ai jamais failli être arrêté. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 660

Voir le profil de l'utilisateur
- T'as toujours envie de te vanter, pointa-t-elle mesquinement avec un sourire moqueur.

Roy Calder, un homme d'égo ? Jamais voyons. Elle l'observa boire sans trop de surprise, arborant un air innocent quand il fit remarquer qu'elle prendrait sûrement autant que lui, si ce n'est plus. Il avait sûrement raison et c'était bien ça le pire : le vaudou était considéré comme de la magie noire en Europe et le fait qu'elle soit impliquée dans la mort d'un homme avec sa magie ne l'aiderait sûrement pas à défendre sa cause.

- Sûrement mais disons que je suis plus discrète que toi, répondit-elle avec un sourire insolent et une pensée pour les Aurors qu'elle croisait régulièrement dans les couloirs du Ministère.

Elle avait beau se pavaner - elle n'avait jamais prétendu avoir moins d'égo que Roy, hein - la question suivante la prit au dépourvu et elle hésita un quart de seconde avant de pencher pour l'honnêteté et de prendre une gorgée d'alcool. Comme si de rien n'était, elle attrapa la bouteille pour remplir de nouveau son verre et se tourna vers Roy.

- Je n'ai jamais été membre d'un gang.

Elle avait beau ne pas mentir, elle n'était pas pour autant décidée à dire toute la vérité aussi facilement...


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Roy perçut la légère hésitation de son amie, avant qu’elle ne boive, comme s’il avait réussi à la troubler une seconde. Allons, lui cachait t-elle des choses ? Ce ne serait pas la première fois, mais Roy était un homme curieux qui aimait connaître les secrets des autres. Surtout ceux d’Isobel : en général, ils étaient particulièrement croustillants… Alors qu’il s’apprêtait à parler pour en savoir plus, Isobel l’interrompit pour lancer son « Je n’ai jamais », à quoi Roy faillit boire, avant de finalement reposer son verre.

« Je ne suis pas membre… Je suis le chef, nuance. » rétorqua t-il avec un sourire suffisant.

Et toc, il n’allait pas non plus laisser Isy gagner si facilement, avec une question aussi évidente ! Reposant son coude sur le dossier du canapé pour mieux se tourner vers la jeune femme, Roy stoppa momentanément leur jeu pour poser sa question franchement :

« Raconte, tu as failli être arrêtée pour quoi ? »

Elle était si secrète sur sa vie avant l’Angleterre, pour des raisons que Roy ne s’expliquait pas toujours : il avait l’impression de savoir déjà tout ce qu’elle cachait le mieux. Son rapport à la magie, même une partie de son histoire familiale… Alors autant lui révéler le reste, lui était avis.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 660

Voir le profil de l'utilisateur
- Huuum, tu aurais pu boire quand même, c'est du pareil au même, répondit-elle avec un sourire amusé.

Il était décidément prêt à tout pour gagner - y compris à la laisser finir la bouteille seule, ce qui ne donnerait rien de bon - mais elle était loin d'être en reste. Lorsqu'il posa son coude sur le dossier du canapé pour lui demander les raisons de sa presque arrestation, Isobel fit de même, reposant son verre au passage. Elle ne parlait pas de ce genre de choses, puisqu'elle avait l'habitude d'occulter tout son passé à chaque fois qu'elle changeait d'endroit et elle avait beaucoup bougé dans sa vie. Après sa fuite de la Nouvelle-Orléans, elle était passée par plusieurs phases et si elle s'était posée aux alentours de vingt-ans, en s'installant à Salem pour trois ans afin de mener des études et de décrocher un diplôme mais, elle avait, avant ça, erré pas mal dans les différents États américains.

- Disons que même avant d'arriver ici, j'avais de très mauvaises fréquentations, répondit-elle laconiquement. Tu n'es pas le premier et unique chef de gang dans ma vie, tu sais, ajouta-t-elle sur un ton énamouré, contredit par son sourire moqueur.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Roy resta silencieux aux insinuations d’Isobel, qui révélait ni plus ni moins qu’elle avait côtoyé d’autres mafieux avant lui. Ce n’était pas étonnant en soi, il avait déjà compris lors de ses premiers contacts avec elle de vendeur à cliente qu’elle n’en était pas à ses premiers marchandages avec des trafiquants. Mais il l’avait toujours vue comme une femme qui n’était que cliente, justement, pas tant actrice, pas au point de risquer de se faire arrêter dans le lot d’un gang. Ainsi donc, elle avait été plus imprudente en Amérique ? Intéressant. Peut-être était-ce d’ailleurs à l’issue de cette expérience qu’elle avait décidé de veiller soigneusement à son image, comme elle le faisait ici.

La façon qu’elle eut de présenter les choses arracha un petit rire à Roy, qui relégua ses spéculations dans un coin de sa tête.

« Oh ! Isobel Louise Anne, tu me brises le coeur, là » répliqua t-il sur un ton faussement dramatique, en plaquant même sa main sur le coeur pour l’effet tragique.

Il dramatisait mais au fond, Roy préférait savoir qu’il tenait un rôle particulier. Avec Isobel, les choses avaient toujours été claires, même si de l’extérieur, leur amitié pouvait paraître bien étrange. Son sourire devint bien plus suggestif alors qu’il se rapprochait légèrement Isobel, loin d’avoir oublié où ils s’en étaient arrêtés tout à l’heure.

« Puisque c’est comme ça… Je n’ai jamais couché avec un chef de gang dans une villa presque à lui. »

Ca, il espérait bien qu'il serait le premier !



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 660

Voir le profil de l'utilisateur
L'utilisation de son patronyme complet fit secouer la tête à Isobel, qui avait depuis longtemps perdu l'habitude d'être appelée ainsi. Question dénomination, elle avait connu de tout. Isobel, évidemment, Isy, souvent, Isy Louise lorsqu'elle était enfant, Isy Lou dans sa famille, Isobel Louise Anne quand elle allait avoir des ennuis (assez souvent d'ailleurs, peut-être un peu trop.) La grande majorité des gens ici peinaient à prononcer son nom de famille correctement, massacrant la langue française au passage, mais son prénom passait bien alors elle le vivait plutôt correctement (et elle avait ouvertement ricané en entendant l'un des ingénieurs de Cosmos appeler Abel "Aybeul" lors d'une réunion qu'ils avaient en commun, réunions qu'elle craignait toujours.)

Le défi suivant de Roy lui arracha un rire et elle s'apprêtait à saisir son verre quand une pensée la fit suspendre son mouvement, malicieuse, avant de le reposer doucement.

- Je ne l'ai pas encore fait, rappela-t-elle. Et ça me surprend que tu lâches le morceau si facilement, concernant l'Amérique, tiens. T'es bien plus curieux d'habitude... T'as peur que je te retourne la question pour savoir tes obscurs petits secrets ? interrogea-t-elle avec un sourire en coin.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Le même sourire étira les lèvres de Roy alors qu’elle se ravisait pour boire -il comptait bien sur ce « pas encore » - et qu’elle le tannait sur ses propres secrets. Une mine parfaitement innocente s’étala alors sur sa figure, tandis qu’il répliquait :

« Mes obscurs petits secrets ? Tu sais tout de moi, Isy, je ne te cache rien, moi. Je n’ai pas de passé mystérieux dans une famille de fous, si j’évite la mienne, c’est juste parce que parler trafics de drogue aux repas de famille, ça la fout mal. »

Jolie façon d’enrober les tensions qui existaient entre lui et ses frères ou parents. Isobel était d’ailleurs plus ou moins au courant, il lui en avait déjà parlé, il n’en faisait pas un secret d’Etat quand on lui posait la question. Tandis qu’Isobel, eh bien, pour lui tirer les vers du nez, il fallait y aller. Tout en changeant de position sur le canapé pour mieux prendre ses aises dans la discussion, Roy tourna un sourire en coin vers la jeune femme.

« Mais toi, je vois que tu veux me parler de ton escapade en Amérique. Fais-toi plaisir, je suis toute ouï. Etonne-moi de tous tes exploits que tu ne m’as pas encore raconté. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 660

Voir le profil de l'utilisateur
- On ne sait jamais tout de quelqu'un, répondit tranquillement Isobel sans se départir de son sourire. C'est ça qui est drôle.

Cela dépendait sûrement des points de vue, pour la dernière affirmation. Mais contrairement à ce que lui maintenant Roy, elle était certaine de ne pas tout savoir de lui : tout le monde avait ses petits secrets, elle la première, et s'ils se connaissaient bien après six ans d'amitié, cela n'empêchait rien. Certaines choses étaient faites pour être enterrées.

- Mon escapade... cita-t-elle avec un sourire. C'est plutôt l'Europe qui serait mon escapade ! Mais si ça peut t'aider à dissiper mon passé mystérieux, comme tu dis... Deux vérités, un mensonge, je bois si tu trouves le dernier, lança-t-elle en changeant de jeu d'alcool. J'ai un diplôme de l'Université de Salem, j'ai été serveuse et je suis sortie avec un fils de sénateur. 


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
On ne pouvait pas tout savoir de quelqu’un, c’était sûr. Roy ne se dévoilait d’ailleurs pas si facilement que le laissait croire sa personnalité bavarde, en général, il prenait justement soin de ne pas parler des choses vraiment importantes. Pour autant, Isobel devait être l’une des personnes qui connaissait le plus de choses sur lui, parfois même sans qu’il ne l’ait voulu : toute sa part obscure, notamment, eh oui, il fallait croire que tuer ensemble tissait des liens.

Amusé par le nouveau jeu, Roy prit le temps de réfléchir quelques secondes. Voyons, à première vue, les trois propositions lui paraissaient possibles, même la dernière : connaissant Isobel et ses ambitions, elle savait tout à fait estimer de qui il fallait se rapprocher, et Roy ne doutait pas qu’elle ait pu charmer des jeunes hommes de hautes sphères. La fille mystérieuse et charmeuse restait un fantasme universel après tout. Les deux premières étaient plausibles également. Roy supposait qu’Isobel n’aurait pas obtenu son travail actuel au Ministère sans diplôme. Quant au job de serveuse, il lui fallait bien de quoi financer sa cavale.

« Hum, je dirais que ton mensonge est… »
La réponse de Roy :

Spoiler:
 



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3875

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Roy Calder' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé à 6 faces' : 3


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 660

Voir le profil de l'utilisateur
Isobel eut un rire lorsque Roy affirma qu'elle n'était attirée que par les mauvais garçons - ce n'était presque pas vrai, elle avait eu une ou deux exceptions dans sa vie - et but une longue gorgée de son verre.

- Joliment trouvé. Je ne suis pas sortie avec lui.

Dans les faits, Isobel n'avait jamais eu de véritable relation, ayant du mal à vraiment se poser quelque part, toujours dans l'optique de pouvoir repartir facilement, sans attaches. Ce n'est qu'au Royaume-Uni qu'elle s'était un peu installée mais elle avait continué à aller d'aventures en aventures, c'était plus amusant et cela lui évitait surtout d'avoir à rendre des comptes à quelqu'un sur ce qu'elle faisait de sa vie : assurément, c'était l'une des choses qu'elle détestait le plus au monde.

- Tu vois, tu vas finir par tout connaître de moi, souffla-t-elle avec un sourire insolent.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Un sourire victorieux, puis amusé fendit les lèvres de Roy à la réponse insolente de la sorcière.

« Evidemment, Isobel Lavespère ne sort pas avec des hommes. »

Même lui avait déjà eu quelques relations sur un certain temps, quand Isy semblait mettre un point d’honneur à ne jamais se fixer. Toutes les relations masculines de la sorcière n’étaient que des aventures, à la connaissance de Roy, en tout cas. Finalement, c’était lui le privilégié, le seul ami sincère, il lui semblait être le seul à pouvoir se targuer d’avoir noué avec la jeune femme quelque chose d’un peu plus profond qu’une partie de jambes en l’air.

« Je doute que je puisse tout connaître de toi, tu aimes cultiver le mystère -ose me dire le contraire, répondit t-il, avant de faire mine de détourner le regard. Maaais… C’est ce qui fait ton charme, je veux bien le reconnaître. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 660

Voir le profil de l'utilisateur
La dernière réplique de Roy arracha un rire à Isobel qui haussa les épaules sans en dire plus. S'il fallait qu'elle soit complètement honnête, elle aurait pu reconnaître qu'effectivement elle entretenait volontairement ses secrets, par sécurité, certes, mais aussi pour le plaisir de laisser planer le mystère. C'était bien plus amusant que d'être un livre ouvert aux yeux du monde et cela lui garantissait surtout un certain contrôle sur ce que l'on pouvait savoir d'elle. C'était plus facile de garder la main-mise sur une situation quand on avait toutes les cartes en main tandis que son adversaire devait avancer sans savoir où il mettait les pieds : rien de très équitable mais Isobel n'avait de toute manière jamais été quelqu'un de très fair-play.

- Comme si tu avais besoin de reconnaître quelque chose... le taquina-t-elle. Si je devais reprendre tes propres mots, je dirais que tu n'as jamais pu me résister, ajouta-t-elle sans se départir de son sourire.

Elle termina la dernière gorgée de son verre avant de le reposer sur la table basse et de se tourner vers Roy, une lueur dans le regard.

- Tu sais ce qui fait mon charme, aussi ? J'honore toujours ma parole et mes paris. Et à ce sujet...

Elle se pencha vers lui pour l'embrasser longuement, étreinte perdant en décence au fil des secondes. Après tout, ce jeu-là, c'était celui qu'ils connaissaient le mieux.

FIN DU RP


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Maison à vendre [Isoroy]

Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Maisons à vendre: 10 500$
» [regle maison] souterrain
» Quelle est la base du développement ?
» Palace Ducarme Joseph presumé gwo chef bandi
» Lavanville; maison a vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol,-