AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Seven Devils [Sophie & Roy]

Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
30 avril 2009

La clientèle des Folies Sorcières se renouvelait quelque peu depuis que le blocus de la ville avait été assoupli, ce qui était bien pour arranger les affaires de Roy, qui prêtait assez attention à qui fréquentait son casino. Il avait toujours eu une bonne mémoire des visages et des noms, il était capable de reconnaître ses clients réguliers, tout comme ceux plus occasionnels, il lui suffisait de les avoir aperçus un petit nombre de fois, et leur physionomie était gravée dans sa tête. Commenter la tenue et faire des hypothèses sur certains d’entre eux était d’ailleurs un passe-temps auquel il se livrait parfois avec Isobel, lorsqu’ils s’ennuyaient tous les deux près du bar. Il y avait des personnes que l’on remarquait tout de suite, et qui déclenchaient les rêvasseries, exactement comme cette dame seule, assise au bar, à enchaîner les verres. Elle ne faisait rien de particulier, elle était même silencieuse et plutôt immobile, mais Roy ne pouvait s’empêcher d’être happé par ce regard fardé de noir, presque ombrageux, qui lui laissait presque une sensation d’inconfort. Il avait l’impression dérangeante de la connaître ou l’avoir déjà vue quelque part, sans parvenir à la replacer et c’était frustrant, justement parce qu’il s’était toujours targué d’avoir une bonne mémoire des visages. Et de façon générale, Roy n’aimait pas laisser des questions sans réponse.

Il finit donc par s’approcher, après avoir décidé que la meilleure technique d’approche serait le franc-jeu : bizarrement, il sentait que cette femme au regard noir n’aimerait pas être dérangée pour des futilités, alors mieux valait ne pas tourner autour du pot.

« Bonsoir, commença t-il, pour attirer son attention. Une fois qu’elle eut relevé le regard vers lui, Roy se permit de s’accouder sur le comptoir, affichant l’un de ses sourires habituels. Excusez-moi mais j’ai l’impression de vous avoir déjà vue quelque part, je me trompe ? »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

Cela faisait six mois que Sophie savait où était sa fille aînée. Elle avait reçu le message d'Abel en Janvier, message qu'elle avait déchiré sans répondre mais dont les mots s'étaient inscrits dans son esprit. Cela faisait six mois qu'elle ne savait que faire de cette information, qu'elle hésitait. Au début, elle avait envoyé Isobel au diable, comme chaque jour depuis seize ans : elle avait fait un choix, Sophie ne lui donnerait pas le plaisir de venir la chercher. Elle était partie, qu'elle y reste.

Les semaines étaient passées et elle avait beau faire comme si de rien n'était, continuer à faire comme si elle n'avait qu'une fille, elle n'avait pas oublié. Elle avait passé seize ans à ruminer le couteau qu'elle avait dans dos, à avoir ce goût amer dans la bouche. Elle avait beau prétendre le contraire, elle avait des comptes à régler. Ce n'était pas pour comprendre Isobel, parce qu'elle comprenait déjà tout : elle connaissait ses enfants par cœur. Elle avait juste besoin d'une dernière confrontation. Alors elle était venue, sans rien dire à personne : tout le monde à la Nouvelle-Orléans avait l'habitude qu'elle disparaisse parfois quelques jours, échouée quelque part. Aujourd'hui, c'était ici, guidée par la lettre. Ce fut une voix anglaise qui la tira de son verre et elle vrilla sur le nouvel arrivant un de ces regards sombres et glaciaux dont elle avait le secret, le fixant de longues secondes sans rien dire.

- Vous vous trompez, finit-elle par lâcher de sa voix éraillée par des années de tabac.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
La réponse plutôt lapidaire de la quarantenaire -cinquantenaire ? Roy ne savait pas trop sur quelle tranche parier- confirma sa première intuition : cette femme n’était ni volubile, ni aimable. Mais Roy persistait, elle lui rappelait fortement quelqu’un, encore plus maintenant qu’elle avait pris la parole. Il y avait quelque chose dans cet accent de bien familier…

Le déclic se produisit au moment où son regard baissa vers le verre qu’elle tenait à la main. Du bourbon. Merlin, cette boisson ne voulait peut-être rien dire, mais l’idée parut très cohérente à Roy, sur le coup. Ce regard noir ! Il prenait lui aussi tout son sens, à présent. Désireux de rester prudent, Roy se contenta de tâter le terrain, pour commencer. Il prit place sur la chaise à côté de l’inconnue, comme pour mieux engager la conversation.

« Peut-être bien, vous n’avez pas l’air d’être ici, finalement… Vous ne venez pas d’Angleterre, je me trompe ? Son regard vrillé sur la dame, il guettait ses réactions. Votre accent. » ajouta t-il, comme une explication.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

Sophie observa l'homme s'installer à côté d'elle avec une hostilité non-dissimulée. Elle était venue ici dans un but bien précis et ce n'était pas celui de faire des amabilités avec des anglais. Terminant cul-sec son verre de bourbon, elle ne fit exceptionnellement pas signe au serveur pour en reprendre un, toute son attention vrillée sur l'intrus bien curieux. Elle le sonda longuement sans prononcer un son, appréhendant son aura, fixant le moindre des détails de son visage dans un regard insistant qui avait tout pour mettre à l'aise n'importe quelle personne saine d'esprit.

- J'vois pas en quoi ça vous regarde, répondit-elle finalement sans pour autant chercher à dissimuler l'accent qui venait d'être pointé du doigt. Vous n'êtes pas de la police.

Ce n'était même pas une question, c'était une pure affirmation énoncée sans la moindre hésitation, comme si elle connaissait l'homme depuis des années. Il avait une aura bien trop trouble pour un membre des forces de l'ordre, elle aurait pu en parier. Sophie n'était peut-être pas une grande sorcière mais elle était assurément perspicace et cela compensait souvent.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
Plus il soutenait le regard de l’étrangère, plus Roy était convaincu d’avoir formulé la bonne hypothèse. Cette façon de vous assassiner d’un regard… Eh bien, il connaissait une Lavespère qui le faisait très bien aussi. Plus il observait les traits de cette femme, plus il avait l’impression d’y voir Isobel, et cette idée restait troublante. Quelqu’un de sa famille ? Etait-ce possible ? La seule fois où elle lui avait parlé de sa famille, c’était pour lui dire qu’elle lui avait tourné le dos, alors que pourrait bien faire une autre Lavespère ici ?

« Qu'est ce qui vous dit que je ne le suis pas ? » répliqua Roy, du tac au tac, tout en restant calme.

Il pouvait évoquer Isobel maintenant, ce serait sûrement plus simple pour avoir les réponses aux questions qu’il se posait, mais si ses intuitions s’avéraient bonnes… Alors, compte tenu de ce que lui avait raconté sa meilleure amie, Roy savait qu’il n’était pas très bon pour elle que quelqu’un de sa famille retrouve sa trace.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

L'homme était bien tenace, songea Sophie avec un haussement de sourcils. Devant l'hostilité ouverte qu'elle dégageait, peu se seraient attardés et elle doutait qu'il soit là pour le plaisir de la conquérir. A une époque, les hommes se pressaient autour d'elle pourtant, belle jeune femme seule qu'elle était alors, attablée quotidiennement dans des bars, attendant que des inconnus l'accostent pour le plaisir d'en éconduire la moitié, profitant au passage des verres qu'on lui offrait. Mais les années étaient passés par là, l'alcool aussi, d'autres substances moins légales également et Sophie n'avait jamais mené ce qu'on pouvait appeler une vie équilibrée, ce qui avait marqué son corps et son visage.

Elle aurait pu refuser de répondre à la question de l'homme mais son insistance avait piqué sa curiosité, la manière dont il la fixait aussi. Il ne lui parlait pas par hasard, il y avait quelque chose d'autre derrière, sinon il aurait abandonné.

- Une intuition, répondit-elle laconiquement. Je sais ce que vous n'êtes pas. En revanche, je ne sais pas qui vous êtes, ajouta-t-elle en le fixant.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
Roy perçut un léger changement d’attitude chez son interlocutrice, comme si la rudesse dont elle avait fait preuve était destinée à l’éloigner, et qu’elle constatait désormais que cela ne fonctionnait pas. Sa réplique le fit hésiter une seconde. Devait t-il être honnête ? De toute évidence, elle n’était pas prête à se dévoiler tant que lui ne montrait pas ses cartes. C’était un coup de poker qui valait la peine, parfois.

« Roy Calder. Je gère ce casino. »

Sur cette présentation, Roy n’en dit pas plus pour le moment, et esquissa un bref sourire, destiné à l’engager à répondre elle aussi :

« Et vous ? »

Il serait juste qu’elle abatte ses cartes à son tour.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

Ainsi donc, elle avait affaire au grand patron des lieux ? Quelqu'un qui avait donc sûrement bien mieux à faire que de discuter avec tous les clients qui mettaient les pieds dans ce cabaret. Il était petit par rapport à ce que l'on pouvait trouver aux États-Unis mais assez grand pour que le patron n'ait pas à se donner la peine de venir saluer individuellement chaque consommateur. L'intérêt que lui portait Roy intriguait trop Sophie pour qu'elle mette fin à la conversation après avoir eu son nom, ce qu'elle aurait pourtant pu faire. Isobel venait ici, elle le savait par la lettre du jeune Laveau, et si sa fille tenait d'elle - et Sophie ne doutait pas de ce point - elle devait venir souvent, assez pour être reconnue du patron. Cela faisait seize ans qu'elle n'avait pas vu sa fille, Isy Louise était une adolescente la dernière fois qu'elle avait posé les yeux sur elle, elle venait tout juste d'avoir seize ans mais elles se ressemblaient sur certains points, tout le monde le disait. Peut-être même assez pour qu'une personne extérieur puisse faire le lien si elle en avait l'occasion... Scrutant Roy de ses yeux noirs, Sophie répondit en fixant la moindre de ses réaction, son attention portée sur son aura et sur les expressions de son visage.

- Sophie Lavespère.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
Le nom qui tomba finit par confirmer les soupçons de Roy, qui resta immobile, à scruter Sophie Lavespère. Ce prénom ne lui disait rien, mais étant donné la ressemblance, il était certain qu’il s’agissait d’un membre proche de la famille d’Isobel. Une tante, ou peut-être même… sa mère, qui savait ? L’idée était étrange, perturbante. Isobel avait tant caché cette part d’elle-même, Roy n’avait appris quelques éléments de son histoire familiale que tout récemment, alors qu’ils étaient proches depuis plusieurs années, maintenant. Il avait l’impression de se trouver face à quelque chose qu’il n’aurait jamais dû voir, mais c’était plus fort que lui : la curiosité l’emportait encore, et luisait dans son regard.

« Vous avez raison, nous ne nous sommes jamais croisés. »

Sans préciser si c’était parce que le nom ne lui disait rien, Roy se laissa un temps de silence, pendant lequel il se contenta de soutenir le regard de la sorcière. Vraiment, c’était troublant. Même plus fardés, il reconnaissait ce regard ombrageux si particulier à Isobel. Par Merlin, combien de chances y avait t-il pour que quelqu’un de la famille d’Isobel soit par hasard ici, précisément, dans l’un des lieux qu’elle fréquentait le plus ? Roy était certain qu’elles étaient quasi-nulles, et cette situation l’intriguait beaucoup. Pour autant, il ne pouvait pas trop en dire face à une femme qu’Isobel avait possiblement fui… Se redressant légèrement, il se composa sa mine détachée et demanda, pour tâter le terrain :

« Mais je vous dérange, peut être, vous attendiez quelqu’un ? »

Ou plutôt... Cherchait t-elle quelqu'un ?



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

Après avoir décliné son identité, Sophie ne manqua pas la lueur de curiosité qui s'intensifia dans le regard de son interlocuteur, confirmant son intuition première. Elle pouvait sentir l'ombre d'Isobel qui planait sur cette conversation et cette constatation lui tira un sourire en coin. Ainsi donc le jeune Laveau n'avait pas menti, sa fille fréquentait assez les lieux pour que le nom de leur famille trouve résonance dans l'esprit de son propriétaire... Sophie savait qu'elle tenait là un précieux moyen d'en savoir plus sur Isobel et un moyen de parvenir à elle plus directement, sans devoir passer de nouveau par l'autre. D'un signe, elle se fit de nouveau servir un verre, de whisky cette fois-ci, avant d'en boire une longue gorgée, prenant tout ton temps pour répondre à la question.

- Je pourrais vous demander la même chose, je crois, déclara-t-elle. N'est-ce pas ?
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
Aux jeux de dupe, Sophie Lavespère n’était pas en reste, Roy en eut la confirmation à la façon dont elle répondit sans vraiment répondre. L’atmosphère était étrange, il sentait qu’il s’était engagé dans l’un de ses bras de fer silencieux, où il s’agissait de viser juste et proprement, avec les mots précis. S’il en disait trop, il perdait, mais s’il n’en disait pas assez, Sophie ne se dévoilerait pas non plus… Décidément, les Lavespère étaient toutes secrètes et bien difficiles à faire parler.

Roy fit signe pour avoir un verre de whisky aussi -s’il fallait discuter, autant se mettre à l’aise- prit le temps de savourer sa première gorgée, et scruter la sorcière du regard. Son attitude défensive lui soufflait qu’elle devait se douter de ce qui l’amenait là. Elle jouait le même jeu que lui, finalement : pousser l’autre à montrer ses véritables intentions le premier. Roy savait qu’il avait d’autant moins le droit à l’erreur que si cette femme avait les mêmes dons magiques qu’Isobel, eh bien, elle saurait très vite s’il se mettait à mentir. Il choisit donc de lui relancer la balle, avec une certaine prudence derrière son ton nonchalant :

« Qu’est-ce qui vous fait dire ça ? »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

Si Sophie n'était pas prête à se dévoiler, par prudence, méfiance et parce qu'elle n'avait rien à y gagner, l'homme en face jouait au même petit jeu qu'elle. Il était bien arrogant de croire qu'il pourrait ressortir de ce petit échange mais l'arrogance était l'un des vices les plus fréquents chez les hommes qui n'avaient pas appris leur véritable place, à l'image des européens, sans doute.

- L'insistance. Vous êtes bien trop curieux pour que ce soit du vent. Je dirai même que vous ne vous êtes pas assis par hasard : il n'y a pas de hasard dans cette conversation.

Ni dans le monde, d'ailleurs.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
Roy saisit à nouveau son verre, détournant volontairement le regard à la réponse de la sorcière. Le problème avec les sorcières vaudou, au goût du trafiquant, était qu’elles vous donnaient toujours l’impression d’avoir un coup d’avance, d’avoir senti ce que vous ne pouviez pas voir. Tout en buvant une gorgée de whisky, Roy se demanda un instant depuis combien de temps elle savait qu’il n’était pas venu par hasard… Depuis qu’elle avait dit qu’elle savait ce qu’il n’était pas ? Ou alors, depuis le début ? Comprendre que Sophie se doutait de bien des choses fut ce qui le décida à passer à la vitesse supérieure : lui aussi, il avait des soupçons à confirmer.

« Je me suis assis ici parce que vous me rappeliez quelqu’un, répliqua t-il. Et je pense qu’il n’y a pas de hasard dans votre présence ici non plus. »

Son regard se reporta sur elle, pour tenter de lire l’expression de son visage, alors qu’il ajoutait, un imperceptible sourire aux lèvres :

« Je me trompe ? »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

La confirmation de ses soupçons par l'homme en face d'elle tira un léger sourire en coin à Sophie qui but une nouvelle gorgée d'alcool. Ainsi donc, il connaissait sa fille, du moins, la personne qu'elle était désormais. Elle aurait menti en disant qu'elle n'avait pas cherché à imaginer ce qu'était devenue Isobel en seize ans loin d'eux et de la Louisiane. Que faisait-elle en Angleterre ? Quelle vie menait-elle ? Des questions qui revenaient bien trop souvent au goût de Sophie, souvent portées par les brumes d'alcool qui engourdissaient ses soirées et ses nuits.

- Non. Vous ne vous trompez pas.

Après tout, Sophie ne comptait pas cacher sa présence à Isobel aussi aurait-il été idiot de mentir mais elle tenait tout de même à ne pas trop en dire pour le moment : elle préférait mener la danse.

- Je vous rappelle donc quelqu'un, hm ? Vous voyez, lança-t-elle en levant légèrement son verre, cela ne me surprend même pas.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
C’était sa mère. Plus la conversation avançait, et plus Roy en était intimement convaincu. Il aurait du mal à expliquer d’où lui venait cette certitude, c’était un pressentiment profond, et un mélange de certains détails. Dans son regard sombre, dans son sourire en coin, dans la tournure de ses phrases, dans l’ironie sourde de ses mots, Roy avait l’impression de retrouver Isobel, tant et si bien que cette femme ne pouvait être une autre Lavespère que sa mère. Et c'était là une hypothèse fort perturbante, que Roy tâcha de ne pas laisser influer dans sa façon d'agir.

« Parce qu’on vous fait la remarque qu’il y a beaucoup de femmes métisses à l’accent français que l’on retrouve esseulées près des bars ? lança t-il, le ton égal. »

Reposant son verre, il s’accouda au comptoir de façon à tourner le buste vers Sophie.

« Ou parce que vous savez exactement de qui je parle ? »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

Tant d'insolence, pour un homme, songea Sophie en posant un regard flamboyant sur Roy. Pour elle qui avait peu quitté sa Nouvelle-Orléans natale, franchissant à peine les frontières de l’Oklahoma, c'était quelque chose de nouveau. Esseulée. Il n'en n'était rien en réalité, elle avait beau en être à son cinquième verre, elle était bien loin de ce qu'elle pouvait atteindre. Ce soir, contrairement aux autres soirs, elle n'était pas sortie pour boire. Elle n'était pas venue jusqu'en Angleterre pour découvrir les pubs d'ici, non, et pour la première fois depuis des années, Sophie ne comptait pas se laisser distraire par ses vieux démons aussi soutint-elle le regard de son interlocuteur lorsqu'il posa la question qui devait lui brûler les lèvres depuis le début. Allons bon ? Pourquoi continuer les faux-semblants ? Ils savaient exactement tous les deux quel était le véritable sujet de la conversation.

- Bien sûr que je sais, répondit-elle de sa voix éraillée, un sourire mauvais sur les lèvres. Comme vous dites, peu de femmes de mon genre dans le coin, si ce n'est celles qui tiennent tout de moi.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
Ils y étaient. Roy avait la réponse à ses intuitions. Sophie aurait difficilement pu être plus explicite, à part en affirmant directement qu’elle était la mère d’Isobel. Merlin. Il avait la mère d’Isobel, sous les yeux. Comme ça, un soir, par hasard. S’il n’avait pas eu un moment d’ennui pour faire le tour de ses clients, Roy ne l’aurait même pas remarquée. Inévitablement, sa conversation avec Isobel le jour où elle lui avait relaté sa fugue lui revint, avec tous les détails fâcheux qui allaient avec. Ce que Roy avait retenu de cette discussion ? Que les Lavespère en voulaient suffisamment fort à Isobel pour être prêts à la sacrifier sur un autel si jamais ils lui mettaient la main dessus. Autrement dit, qu’ils étaient de grands psychopathes. Le plus drôle -terme relatif- était que cette Sophie avait presque l’air sympathique…

Sa méfiance toute réveillée, Roy se redressa partiellement de sa chaise, comme prêt à bientôt s’éclipser. Il avait toutefois quelques dernières choses à dire à la sorcière, qu’il sonda un certain moment du regard, avant de se décider :

« Elle ne tient pas tout de vous. Elle se fond bien mieux que vous dans le paysage anglais et je dirais même qu’elle s’y sent complètement à son aise. »

Et beaucoup mieux sans vous, songeait t-il. Une lueur de défiance imprégnait le regard de Roy, posé sur la vieille sorcière, qu’il identifiait désormais comme une menace pour sa meilleure amie.

« Ce n'est plus la fille que vous avez connu. Quelque soient vos plans… Vous ne savez pas à qui vous avez affaire. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

C'était de la méfiance que l'on pouvait lire sur le visage de Roy Calder et cela ne fit que renforcer le sourire de Sophie. A quel point sa fille avait-elle été honnête avec ses amis anglais ? Se méfiait-il par réflexe ou bien parce qu'il savait ce qu'elle était ? Les deux hypothèses étaient plausibles, la deuxième était plus plaisante. Ainsi donc, Isobel se fondait dans le paysage anglais ? Elle avait du mal à l'imaginer, elle qui avait toujours été si tempétueuse. Mais après tout, sa fille avait toujours su creuser son trou, pas étonnant qu'elle soit parvenu à le faire ailleurs. La deuxième phrase de son interlocuteur lui arracha néanmoins un rire grave, d'une voix cassée par des années d'excès et une lueur indescriptible au fond des yeux tandis qu'elle lâchait complètement son verre pour faire entièrement face à Roy.

- Allons bon, persiffla-t-elle, de qui vient la menace ? De vous ? Ou d'elle ?
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
A la réponse sifflante de Sophie, Roy fronça les sourcils, accentuant davantage l’expression défiante qui durcissait ses traits. Il n’aimait pas beaucoup la lueur qui brillait dans le regard de Sophie, et qui lui donnait la sensation qu’elle transperçait ses pensées. Il n’aimait pas son attitude tranquille et son ton sarcastique, comme si rien ne l’ébranlerait. Soutenant son regard, il finit par prendre le même ton contrôlé, alors que son regard s’assombrissait.

« De vous, contrecarra t-il. Mais ni elle, ni moi ne vous laisserons faire. »

La messe était dite, quelque soient les plans de cette Sophie, Roy comptait bien veiller à ce qu’ils ne fauchent pas Isobel au passage. Il lui avait promis son aide en janvier, quand elle avait semblé dépassée par les évènements. Il ne comptait pas plus la laisser tomber qu’avant, dût t-il se salir les mains à nouveau, mais pour le moment, la retraite devait bientôt s’imposer: il ne pouvait pas laisser cette femme en apprendre trop.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

Sophie rit. Un vrai rire, un rire sincère et franc. Elle rit parce qu'elle était amusée par la situation. N'était-ce pas comique, après tout ? Que cet homme - un homme - sorti de nul part pense vraiment faire quelque chose contre elle, contre leur famille, si jamais elle décidait de vraiment faire quelque chose qui inclue le reste du coven ? Après tout, pour le moment, Sophie n'avait rien décidé et n'avait rien dit à personne d'autre, même pas à Clarisse. Elle était venue pour elle et parce que les choses étaient entre Isobel et elle, elles l'avaient toujours été.

- Voyez-vous ça... murmura-t-elle. Et depuis quand ma fille envoie t-elle des petits chiens de garde en prévention ? Elle s'est fondue dans le paysage anglais au point d'en prendre la faiblesse ?
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1877

Voir le profil de l'utilisateur
Roy ne comprenait pas ce qu’il y avait de si drôle. Le rire franc de Sophie lui donnait l’arrière-goût amer de ne pas être pris au sérieux. Il ne dit rien, pourtant, et resta stoïque face à la réaction de a sorcière, qui restait l’une de ses clientes malgré tout. Il ne s’agissait pas de se faire remarquer, ici, dans un lieu où tout le monde le connaissait. L’arrogance de Sophie le piquait, mais elle allait vite apprendre qu’il n’était pas en reste non plus, à ce niveau-là.

« Elle n’envoie personne, je vous avertis de mon propre chef. » Si elle croyait détenir le monopole des regards sombres… « Et je vous déconseille de la sous-estimer. Génétique ou éducation, j’en sais trop rien, mais vous n’avez pas trop foiré votre coup à ce niveau-là, déclara t-il, un fond moqueur dans la voix. Votre fille est loin d’être faible. » Roy finit par se lever tout à fait de sa chaise, toisant la sorcière une dernière fois. « Et elle sait s’entourer des bonnes personnes, et s’éloigner de celles qui lui nuisent. »

Sur ces mots, un léger sourire de circonstances étira les lèvres du co-gérant, qui conclut la discussion d’un de ces tons plus doucereux qu’aimables.

« Passez une bonne soirée, madame Lavespère. »

Et au plaisir de ne plus jamais vous revoir par ici, songeait t-il en tournant les talons.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 


Sophie Lavespère, 51 ans, mère de Clarisse et Isobel, sorcière de la Nouvelle-Orléans

Oh non, Sophie ne sous-estimait pas sa fille, loin de là. Elle avait au contraire été la première à croire en ses capacités et en la prêtresse qu'elle pourrait devenir, enfant prodigue pour rattraper les défaillances d'une mère pointée du doigt au sein de sa propre communauté. Elle l'avait sûrement même surestimée, avec le recul, surestimé son attachement à leur coven, surestimé sa volonté de faire ses preuves au sein de la Nouvelle-Orléans. Isobel avait toujours eu trop d'ambition : elle avait voulu faire ses preuves en dehors des frontières de la Louisiane. Ce que Sophie était venue chercher ici précisément, elle ne le savait pas. Mais elle était venue, incapable au final d'ignorer cette information après seize années de silence. C'était la curiosité, peut-être, dans le fond. Savoir quelle adulte était devenue sa fille, quelle personne elle était maintenant, à quoi ressemblait sa vie, qui étaient les fameuses personnes dont elle avait su s'entourer, si ce n'est d'un directeur de cabaret un peu trop curieux et arrogant. Faisant fi de la menace, peu impressionnée, Sophie le regarda s'éloigner et leva même son verre dans sa direction.

- Et passez le bonjour à Isobel de ma part, conclut-elle en prononçant le prénom de sa fille pour la première fois depuis des années.

Seize ans de silence. Seize ans qui allaient prendre fin.

FIN DU RP


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Seven Devils [Sophie & Roy]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seven Devils [Sophie & Roy]
» LES DEVILS À 10 PTS DES ÉLIMINATOIRES
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» New Jersey Devils
» Parce ce que ça le prends des fois: Les malheurs de Sophie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol, :: Les Folies Sorcières,-