AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Les démons de minuit [Isobel & Roy]

Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
30 avril 2009

Roy vivait à un rythme tellement indécent avec les nuits qui s’enchaînaient au casino qu’il oubliait parfois que tout le monde ne passait pas sa soirée hors de son lit. Il s’en souvint après avoir regardé sa montre, en constatant qu’Isobel mettait du temps à répondre aux coups frappés à sa porte. Evidemment, il était minuit passé et il y avait des gens qui travaillaient demain. Bon, tant pis, c’était trop tard. Et surtout, c’était important. Alors il devança les reproches qu’il voyait naître sur la figure sombre d’Isobel lorsqu’elle finit par lui ouvrir la porte, d’une vague justification :

« Désolé, mais faut que je te parle. Genre, maintenant. Je peux rentrer ? »

En fait, il n’attendit pas d’être tout à fait invité pour s’introduire à l’intérieur, pressé de faire part de ses découvertes du soir à son amie. Seulement, en voyant l’état de ses draps dans la chambre qu’on voyait directement depuis le salon, et la tête qu’Isobel tourna vers lui, il se fit la réflexion que l’avoir tirée du lit pour venir lui annoncer une telle nouvelle n’était sûrement pas la meilleure façon de la mettre dans de bonnes dispositions… Ah, parfois, il devrait mieux doser son impulsivité de Gryffondor.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
Depuis son enchantement contre Mildred, quelques jours auparavant, Isobel était plus fatiguée que d'habitude et avait donc tenté de retrouver un rythme un peu plus raisonnable. Elle n'avait pas diminué ses heures au Ministère de la Magie - il ne manquerait plus que cela - mais avait levé le pied sur les soirées qu'elle passait en dehors de chez elle, profitant de ces moments-là pour se reposer un peu. Enfin, ça, c'était en théorie. Dans les faits, on venait la réveiller au cœur de la nuit en frappant à sa porte. Émergeant péniblement de son lit - pour une fois qu'elle dormait sans cauchemar en plus - elle traversa son appartement, dérangeant son chat qui somnolait sur une chaise au passage et alla jeter un coup d’œil au judas pour distinguer le visage de Roy. Sérieusement ? Soupirant, elle donna un tour de clé et ouvrit la porte, s'appuyant contre le battant, prête à lui rappeler que l'expression "Passe quand tu veux" était justement une expression, pas une phrase à prendre au pied de la lettre, mais ce dernier ne lui en laissa pas le temps et s'invita chez elle.

- Si c'est pour commanditer un meurtre, ça aurait pu attendre demain tu sais, lança-t-elle sarcastiquement en refermant la porte.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Il y avait des moments où les sarcasmes d’Isobel résonnaient avec une dangereuse justesse. Commanditer un meurtre, non… Enfin, il n’espérait pas. Mais il avait cru comprendre que ce n’était pas l’amour fou entre la mère et sa fille, et que la tête d’Isobel était mise à prix, alors Roy ne se sentait étrangement pas à l’aise avec le fait qu’elle évoque des meurtres, à cet instant.

« J’ai rencontré quelqu’un au casino. »

Sur cette introduction, Roy évalua du regard son amie, autant pour appréhender sa réaction que pour choisir les bons mots. Y en avait t-il ? Dans tous les cas, cette déclaration allait lui faire un choc, et il n’allait pas jouer le mélodrame de lui demander d’abord de s’asseoir, cela ne lui ressemblait pas, ni à lui, ni à Isobel qui n’avait pas besoin de ménagement de ce genre. Quand les choses devaient être dites… Eh bien, elles étaient dites, tout simplement. Pour autant, quelque chose dans l’expression de Roy montrait qu’il n’était pas aussi assuré que d’habitude, mais la pénombre ne permettait pas vraiment de le voir. Son ton, tout juste, perdait de sa superbe habituelle, alors qu’il finissait précautionneusement, à l’affût du moindre geste d’Isobel, pour lui révéler un nom qu'il n'avait jamais entendu de sa part :

« Sophie Lavespère. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
- Tous mes vœux de bonheur... ? répondit Isobel, un peu narquoise, lorsque Roy lui annonça qu'il avait rencontré quelqu'un aux Folies.

Elle ne voyait toujours pas ce qui justifiait qu'il vienne la réveiller au milieu de la nuit. C'est vrai qu'ils s'étaient beaucoup moins vus ces deux dernières semaines, presque pas croisés en fait, mais certaines informations pouvaient peut-être attendre un peu. Du moins, c'est ce que pensait Isobel, avant qu'elle ne distingue un peu dans la semi-obscurité la manière dont Roy la scrutait, comme si elle allait s'évanouir d'une minute à l'autre. Avait-il croisé Abel ? A cet instant, c'était le seul nom qui venait à l'esprit d'Isobel et qui puisse justifier les inquiétudes qu'elle distinguait chez son ami. Abel était en Angleterre depuis des mois sans que rien ne se passe, que Roy le croise aux Folies n'était pas surprenant - enfin, nous parlions tout de même d'Abel - et n'avait rien de bien inquiétant...

Le nom que souffla Roy, Isobel ne s'était pas attendu à l'entendre, en revanche. Elle ne l'avait même pas entendu depuis des années puisqu'elle avait perdu le contact avec sa mère depuis son départ de la Nouvelle-Orléans. Sophie appartenait à son passé, au coven, aux choses qu'elle ne devait jamais revoir. Que Roy ait croisé sa mère aux Folies était tout bonnement impossible, tout simplement parce que sa mère n'avait jamais quitté les USA, ne quitterait jamais les USA et tout simplement parce que la présence de sa mère ici était quelque chose de bien trop énorme pour que Isobel puisse l'admettre. Éprise d'un vertige, elle secoua la tête.

- Qu'est-ce que tu racontes ? souffla-t-elle, guidée par l'infime espoir qu'il se soit trompé.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Roy lut la surprise et l’incompréhension sur le visage d’Isobel, et il y avait de quoi : une femme qu’elle croyait avoir relégué au passé venait de ressurgir dans sa vie sans que personne ne s’y attende. La nouvelle n’avait pas l’air de la ravir davantage que l’apparition de cet Abel, quelques mois plus tôt. Malheureusement, ce n’était ni une blague, ni un mauvais rêve, Roy savait que son récit allait encore plus lui faire perdre contenance, mais Isobel devait être mise au courant. Elle seule saurait quoi faire des informations qu’il lui apportait là.

« Elle était attablée toute seule au bar. Quand je l’ai vue, j’ai… Je sais pas, y avait un truc dans son expression. Il ne saurait pas qualifier autrement ce que dégageait Sophie, assez indéfinissable, mais il s'agissait d'une personne qui vous marquait, dans tous les cas. Son visage me rappelait tellement le tien que j’ai voulu en savoir plus. Et elle m’a donné son nom. »

La mine désormais inquiète, Roy scruta son amie du regard pour guetter sa réaction, avant de demander confirmation d’un fait qui était déjà certain, mais savait t-on jamais qu’il ait rêvé, lui aussi…

« C’est ta mère, n’est-ce-pas ? »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
Toute son enfance, Isobel avait été comparée à deux femmes : sa grand-mère Anne et sa mère. Si elle avait toujours été flattée de la comparaison avec la première, grande sorcière, grande prêtresse de leur coven et qui l'avait élevée une brève partie de son enfance, elle avait toujours mis toute son énergie à se différencier de la dernière. Sophie et Isobel avaient toujours une relation compliquée et conflictuelle, Isy mettant autant d'énergie à mépriser sa mère qu'elle en mettait à l'impressionner et à attirer son attention. Abel savait tout cela, il savait à quel point les choses avaient pu être compliquées entre sa mère et elle et surtout, il savait à quel point cela pouvait être dangereux pour elle d'être retrouvée par le coven. Isy ne craignait pas sa mère en elle-même mais le reste de sa famille, beaucoup plus. Car elle ne se faisait pas d'illusions : si Sophie la retrouvait quelques mois après Abel, au même endroit qu'eux deux en décembre dernier, ce n'était pas un hasard. Il l'avait prévenue. Voilà pourquoi les choses étaient calmes, parce qu'il avait déjà fait ce qu'il à faire, ce traître. Tandis qu'Isobel ressentait la colère qui envahissait tout son esprit et parcourait tout son sang d'un coup, elle releva les yeux vers Roy, toujours en quête de réponses.

- Oui, oui, c'est ma mère, soupira-t-elle. Et lui, je vais le tuer, ajouta-t-elle, rageuse, sans même prendre la peine de préciser à qui elle pensait. Il n'y avait qu'une seule personne au monde qui puisse lui enfoncer aussi profondément un couteau dans le dos.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Roy n’avait pas les capacités d’Isobel pour lire les auras, mais il n’en avait pas besoin pour voir que sa déclaration l’avait ébranlée. Après le choc, il distingua la fébrilité et la colère dans l’expression de son amie. Fronçant les sourcils à la mention de « lui », Roy chercha à comprendre qui elle désignait derrière ce pronom comme si l’identité était évidente.

« Lui ? »

Savait t-elle qui avait envoyé sa mère sur sa trace, après de longues années de fuite ? S’interroger en ces termes fournit la réponse à Roy à peine une seconde après avoir posé la question.

« Le mec de la dernière fois que t’as revu au cabaret ? »

Deux personnes de son passé qui surgissaient au même endroit, à quelques mois d'intervalle, cela ne pouvait pas être une coïncidence. Son regard devint plus sombre alors qu’il attendait la confirmation d’Isobel. N’avait t-il pas fait comprendre à ce Laveau qu’il avait tout intérêt à se tenir loin de la sorcière, pourtant ?



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
- Abel, confirma Isobel lorsque Roy le désigna.

Il était le seul dans ce pays à savoir qui était sa mère, à savoir comment la contacter et surtout à savoir exactement l'effet que ça lui ferait de revoir Sophie après tant d'années. Elle ne comprenait pas ce qu'il cherchait en faisant cela : s'il voulait qu'il lui arrive des problèmes, il lui suffisait de se tourner vers les Aurors ou l'une des prêtresses de son coven. Contacter sa mère c'était mille fois plus personnel et beaucoup plus cruel, il utilisait ses faiblesses les plus enfouies, ses angoisses et ses problèmes avec Sophie qu'elle n'avait jamais révélé qu'à lui. Isobel était peut-être partie sans laisser de traces mais ce n'était pas elle qui se servait de leur ancienne complicité pour nuire à Abel, ce n'était pas elle qui piétinait la confiance qu'il y avait pu y avoir entre eux juste par... Par quoi ? Vengeance ? Cruauté ? Volonté de la blesser ? A quoi bon ?

- Ma mère est peut-être naturellement attirée par tous les débits d'alcool, cracha Isobel, mais ce n'est pas ça qui lui aurait fait traverser l'Atlantique pour débarquer aux Folies. Abel l'a prévenue, c'est la seule explication, ça fait seize ans que je ne l'ai pas vue. Qu'est-ce qu'elle t'as dit au juste ? interrogea-t-elle en croisant ses bras sur sa poitrine pour dissimuler sa nervosité.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Roy resta silencieux alors qu’Isobel lui confirmait qu’il s’agissait bien du même homme qui lui attirait des ennuis, maintenant. En voilà un qui avait la tête dure et ce n’était pas faute de l’avoir brutalisée pour mieux lui faire intégrer le message. A nouveau, il avait réveillé un état bien rare chez Isobel, celui de la nervosité, Roy le percevait dans la gestuelle et le ton cassant de la jeune femme.

« On a peu parlé, avoua le trafiquant lorsqu’elle l’interpella au sujet de sa mère. Au départ, j’essayais juste de connaître son nom. Elle doit savoir que tu viens souvent aux Folies Sorcières, elle a vite deviné ce que je cherchais. Je lui ai fait comprendre qu’elle aurait tort de s’en prendre à toi. Elle m’a juste répondu… de te passer le bonjour. »

Il guetta du coin de l’oeil la réaction de son amie, passer le bonjour, voilà une formule qui pouvait paraître aussi bien polie que menaçante. Mais Isobel connaissait mieux sa mère que lui, qui au final, ne savait que trop penser de cette entrevue avec la sorcière. Elle lui avait laissé une impression floue, Sophie ne lui avait pas paru réellement agressive, mais pas bienveillante non plus.

« Tu crois qu’elle va faire quoi, maintenant ? »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
- Je ne sais pas, soupira sincèrement Isobel. Je ne sais pas du tout.

La seule chose dont Isobel était certaine, c'est que sa mère voulait qu'elle soit au courant de sa présence en Angleterre, d'où son petit message à Roy. Sophie n'était pas ici en secret, elle ne se dissimulait pas, ne cherchait pas à ménager un effet de surprise. Si Isobel avait dû réaliser ce genre de petite visite, elle serait restée dans l'ombre jusqu'au bout, pour s'assurer que la personne qu'elle visait ne disparaisse pas et soit au maximum surprise de son apparition, comme Abel l'avait fait d'ailleurs... Sa mère, elle, avait préféré qu'elle soit prête avant. Gardant le silence pendant de longs instants, Isobel réfléchissait, les mains crispées et le cœur battant. Sa mère aurait pu être mille fois plus hostile mais elle n'en n'avait rien fait, elle s'était contentée de l'attendre et de lui faire signe...

- Je crois qu'elle veut vraiment parler, finit par dire lentement Isy. Dans les faits, je ne crains pas grand-chose, physiquement, elle a toujours été la pire des sorcières de la Nouvelle-Orléans, je crois qu'elle est célèbre pour ça d'ailleurs... Et son coté pilier de bar, aussi. Mais... Isobel secoua doucement la tête, soudainement angoissée. Je ne veux pas lui parler, j'ai pas envie de la revoir.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Après la nervosité, les craintes et les angoisses. Roy voyait qu’Isobel n’était pas du tout à l’aise avec la nouvelle qu’il lui apportait, il s’en doutait en venant ici, à vrai dire, mais il avait préféré prévenir la jeune femme le plus vite possible, plutôt que risquer qu’elle tombe sur un fantôme de son passé par hasard, sans y avoir été préparée. Isobel ne lui avait jamais parlé de sa mère directement, plutôt de sa famille dans son ensemble, en lui glissant qu’elle avait à craindre de leurs représailles. Sauf que Roy refusait que qui que soit fasse du mal à son amie. Il posa sa main sur l’épaule d’Isobel, la pressant comme pour lui donner un peu de force, avant de reprendre la parole :

« Sans vouloir te faire peur… Je pense qu’il sera facile pour elle de venir à ta rencontre si elle est en contact avec Laveau, j’imagine qu’il sait où tu habites. »

Sophie ne lui avait pas paru foncièrement menaçante ou dangereuse, mais si Isobel refusait de la revoir, il devait y avoir des raisons profondes que Roy n’avait pas besoin de connaître pour le moment. Aider la jeune femme à se sortir de ce mauvais pas était le plus urgent, même si les chances qu’elle s’en extirpe complètement lui paraissaient bien maigres.

« Donc… Soit tu convaincs Laveau de tenir sa langue -ce qui lui semblait utopique- soit… Tu te prépares à sa venue. » Roy voulait l’aider, mais il n’avait pas de solution miracle, et il n’allait pas lui proposer de tuer sa mère pour l’en débarrasser. Mais… « Je peux la faire surveiller pour toi, si tu veux. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
- Je ne sais pas, répondit Isobel lorsque Roy affirma qu'il serait sûrement facile pour sa mère de venir à sa rencontre si elle était en contact avec Abel. Je veux dire, je ne lui ai jamais donné mon adresse même si je suppose qu'il suffit de chercher un peu... J'ai du mal à les imaginer en contact en réalité, ma mère ne l'a jamais apprécié et c'était assez réciproque je crois.

Abel avait été son meilleur ami durant de longues années mais c'était un garçon – Sophie méprisait ces derniers avec force – et c'était un Laveau. Leurs deux familles faisaient partie de la même communauté mais de la méfiance régnait entre elles malgré leur collaboration. De plus, sans vraiment savoir pourquoi, Isy avait toujours eu l'impression que sa mère avait une dent personnelle contre Adeline Laveau, la mère d'Abel. Malgré tout, il semblait que ces derniers avaient surmonté leur griefs réciproques pour débarquer dans sa vie sans prévenir, à son plus grand regret. L'idée de voir sa mère sonner à sa porte à tout moment n'avait absolument rien de plaisant et Isobel ne comptait pas rester terrée chez elle à craindre les coups à sa porte. Sa mère était venue pour la voir ?  Et bien qu'il en soit ainsi.

- J'aimerais plutôt que tu trouves où elle loge en Angleterre, rétorqua-t-elle à la proposition de Roy. Je commence à en avoir sérieusement marre que tout le monde débarque devant moi sans prévenir, je pense qu'il est temps d'inverser un peu les rôles.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Roy médita un instant sur la réponse d’Isobel. Ainsi donc, ces deux rigolos ne s’appréciaient même pas, mais avaient tout de même décidé de s’allier pour tourmenter une de leurs connaissances communes. L’un comme l’autre semblait décidé à retrouver Isobel et obtenir réparation ou explication de ce qu’elle avait fait, Roy ne savait pas trop ce qu'ils cherchaient, mais il ne tenait pas à le leur en donner l’occasion. Il n’avait même pas besoin de le savoir, au fond, il restait du côté de son amie, quelque soit la situation.

« Je suis bien d’accord. Rappelle-leur que tu n’es pas le genre à te laisser faire, conclut t-il avec un léger sourire, satisfait de retrouver la Isobel combative qu’il connaissait. Il se souvenait encore de leur discussion, quelques mois plus tôt, quand c’était l’arrivée d’Abel qui l’avait mise dans un état de panique. Cette fois, elle prenait la situation avec beaucoup plus de maîtrise, et c'était tant mieux. Je te donne son adresse dès que je l’ai. Tu veux lui rendre visite ? Sans chercher à savoir quelles sont ses intentions d’abord ? »

Elle avait affirmé que Sophie était une mauvaise sorcière quelques minutes plus tôt, mais on ne savait jamais après tout, elle était peut-être accompagnée d’autres personnes sans qu’ils le sachent.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
Isobel recula de quelques pas pour s'appuyer contre le dossier de son canapé, bras toujours croisés. Non, elle n'avait jamais été du genre à se laisser faire, bien au contraire, mais sa famille avait sur elle cet effet paralysant. Cela la renvoyait à des sentiments bien trop profonds pour qu'elle puisse en faire abstraction. C'était facile de se détacher des choses qui ne comptaient pas, facile de manipuler, de tricher, de porter un regard froid et calculateur sur des choses qui au final, ne la concernait pas tant que cela. Là, c'était malheureusement bien trop différent. Isobel n'avait pas tourné le dos à la Nouvelle-Orléans en coupant tous les ponts pour rien : elle en avait besoin pour avancer, la moindre attache là-bas l'aurait retenue mille fois trop fort.

- Je veux... Je ne sais pas encore, en fait, avoua-t-elle. Posséder quelques cartes, plutôt que de rester dans l'attente, avoir un moyen d'action.

L'impuissance et l'inaction sur ce qui pouvait impacter sur sa vie la tuait à petit feu.

- Je pourrais lui rendre visite, oui, énonça-t-elle lentement pendant qu'elle y réfléchissait. Je suis presque certaine qu'elle doit être seule... Je ne vois pas qui aurait pu l'accompagner.

Et dans cette dernière phrase, il y avait un peu de mépris.

- Si tu savais la réputation qu'elle se traîne à la Nouvelle-Orléans... Quoique. Je dois en avoir une bien pire désormais, souligna-t-elle avec cynisme et un sourire mauvais.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
Roy resta silencieux face aux hypothèses d’Isobel, se contentant de l’observer pendant qu’elle réfléchissait à voix haute. Il essayait de se mettre à la place de la jeune femme, avec deux personnes qui pouvaient potentiellement lui nuire dans les parages, sans qu’il puisse savoir quelles étaient leurs intentions, et il s’imaginait sans mal en train de tourner en cage, il s’imaginait aussi prêt à accomplir n’importe quelle bêtise juste pour ne pas rester inactif, et ne pas laisser une menace tenir les rênes à sa place. Isobel gardait relativement son calme, pour le moment, elle s’essayait même à un peu d’ironie sur sa situation, ce qui fit sourire Roy. Il fit quelques pas vers elle, effleurant son bras de sa main dans un geste de soutien.

« Ce que je t’ai dit la dernière fois tient toujours, s’il faut aller casser du Lavespère pour qu’on te laisse tranquille… » glissa t-il presque malicieusement -mieux valait en rire qu’en pleurer- avant de retrouver un peu plus de sérieux. « Commence par voir peut-être du côté de ce Laveau, tu sais où il habite, lui. A ta place, j’irai lui rendre une petite visite pour lui faire cracher son plan. Et pour mettre les points sur les i. »

Il sentait qu’Isobel était réticente à nuire complètement à cet homme, d’ailleurs, c’était seulement par respect pour ses volontés que Roy ne l’avait pas trop amoché la dernière fois. Mais puisqu’il était la source directe de ses ennuis, il tentait tout de même de remettre le sujet sur le tapis, et de la diriger vers cet angle d’attaque qui lui semblait le plus logique.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
La proposition de Roy « d'aller casser du Lavespère » lui tira un sourire voire même un léger rire même si elle sentait le flot de ses pensées et de sa colère qui bourdonnait toujours dans sa tête et dans son cœur. Reculant de quelques pas pour s'appuyer contre le dossier d'une chaise, elle glissa une main sur son visage, hochant lentement la tête lorsque Roy lui suggéra d'aller rendre une petite visite à Abel histoire de remettre les choses en place et de savoir ce qu'il avait en tête, d'essayer de comprendre jusque où il était prêt à aller. Et si prévenir sa mère n'était qu'une première étape ? Rien ne l'empêchait d'aller la dénoncer aux Aurors si l'envie l'en prenait.

- Tu as raison, répondit-elle en relevant les yeux. Je vais le faire.

Ce n'était peut-être même pas la plus prudente des réactions mais Isy avait des comptes à régler et une folle envie d'agir, quitte à décharger toute sa rage et sa colère sur celui qui fut un jour son meilleur ami. Elle aurait pu s'arrêter là, sur cette résolution, mais elle ne pouvait pas ignorer l'angoisse qui l'avait saisie depuis qu'elle avait appris le retour de sa mère.

- Mais... Elle hésita quelques secondes, peu habituée à se confier vraiment sur ce qui pouvait l'effrayer. Qu'est-ce que je fais s'il parle aux Aurors ou à qui que ce soit ? Il sait tout, absolument tout. Je... S'il parle, c'est fini pour moi, je ne m'en sortirai pas cette fois.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
D’un sourire encourageant, Roy approuva la résolution d’Isobel, qui commençait à voir plus clair sur la suite. Se battre, et ne pas se laisser faire, c’était toujours la réponse à donner dans un combat, pour le trafiquant. Mais, un dernier doute semblait encore tirailler la sorcière. Lorsqu’il l’entendit parler de ses réelles craintes, Roy n’hésita pas une seconde sur la façon de rassurer son amie.

« C’est faux, il ne sait pas, répliqua t-il. Il sait ce que tu as été un jour, peut-être, mais plus de dix ans sont passés depuis. Ca ne prouve rien du tout. Et il n’est pas en mesure de prouver quoique ce soit sur toi, tu as refait une vie ici dont il ne sait rien. Dont il ne sait que ce que toi, tu lui montres, en vérité. Saisissant ses deux épaules dans un geste destiné à lui donner du courage, Roy termina, avec la même assurance. Tu as fait une vie ici, tu as assuré tes arrières, tu as les bons alliés, et tu es forte, Isy. Ne le laisse pas te déstabiliser. Il touche peut-être tes cordes sensibles en ce qui concerne ton passé, mais il ne sait pas ce que tu es devenue entre temps, et en plus il se bat sur un terrain où il n’a personne avec lui. Alors que toi, tu as la force de frappe de tout un gang derrière toi. »

La dernière réplique fut dite sur le ton de l’humour pour dérider la jeune femme. Roy finit par l’attirer contre lui, pour une étreinte de réconfort, tout en concluant :

« C’est toi qui a un coup d’avance, à toi de prendre les devants. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
Seize ans, en réalité, s'étaient écoulés depuis la dernière fois où Abel et elle s'étaient vus, s'étaient connus. Roy avait raison sur un point, il ne savait pas ce qu'elle était devenue depuis, il ne savait rien de ce qui s'était passé durant tant d'années, de son parcours, de sa vie actuelle même si elle avait tendance à l'oublier. Abel avait été la personne qui la connaissait le mieux durant tant d'années, elle lui disait tout, sans hésiter la moindre seconde : il était la personne la plus importante de sa vie et elle l'avait tant aimé, s'il avait su à quel point, qu'en le revoyant, elle avait eu l'impression qu'il pouvait encore lire à travers elle comme il l'avait fait pendant des années. Mais Roy avait raison, tout cela était faux et Abel ne savait plus rien d'elle, ils ne se connaissaient plus et les seuls liens qui les unissaient désormais étaient ceux de la colère et de la rancœur. Ceux d'une bataille. Et Isy ne se rendait jamais sans se battre, aussi hocha-t-elle doucement la tête aux paroles de Roy, sa dernière phrase lui tirant un sourire alors qu'il l'attirait contre lui pour l'étreindre. Elle poussa un soupir, fermant les yeux quelques secondes le temps de retrouver un peu de courage dans le câlin de son ami.

- C'est sûr que je vois bien Solal foncer pour me défendre, tiens, plaisanta-t-elle à voix basse.

Il avait raison : elle avait un coup d'avance et comptait bien s'en servir, elle ne resterait pas plus longtemps inactive à attendre qu'il attaque.

- Merci, au fait, souffla-t-elle en relevant les yeux vers lui. Qui aurait cru que tu pouvais être de si bon conseil, toi ? ajouta-t-elle sans se priver du plaisir de le taquiner un peu au passage, même si sa reconnaissance était sincère.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
« Sache que ce que j’ordonne est toujours fait, mademoiselle. » rétorqua t-il sur le même ton plaisantin.

Enfin, presque, parfois il fallait un peu leur courir derrière… Mais c’était ainsi que les choses fonctionnaient, les ennemis du chef étaient les ennemis du gang. En vérité, Roy n’avait même pas besoin d’expliquer la situation, il suffisait qu’il désigne une tête, et il aurait toujours des hommes pour régler l’affaire. La boutade d’Isobel l’ôta à ses pensées, et le fit répliquer du tac au tac, histoire de lui retourner la politesse :

« Et qui aurait cru que tu savais dire merci, toi ? Collant une pichenette sur le front de la sorcière, il se détacha d’elle, un sourire orgueilleux aux lèvres. Je donne toujours de bons conseils, c’est juste que tu ne m’en demandes pas souvent. » Sur des sujets sérieux, il voulait dire, choisir la couleur de sa prochaine tenue hors de prix ne comptait pas. « Mais c’est de bonne grâce. » ajouta t-il, plus sincère.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
- Ce n'est pas toi qui me dit tout le temps d'être polie ? répliqua-t-elle avec acidité, ne pouvant pourtant pas s'empêcher de laisser un sourire en coin bien familier naître sur ses lèvres.

Elle écarta sa main un peu tard lorsqu'il entreprit de lui donner une pichenette sur le front et fit claquer sa langue dans un signe de désapprobation. S'appuyant sur le dossier de son canapé tandis que Roy ajoutait que c'était de bonne grâce, le regard qu'elle lui jeta était reconnaissant et son sourire avait perdu de sa malice pour prendre en sincérité, le silence s'établit dans la pièce quelques secondes avant que ses yeux ne se posent sur son manteau, accroché au dos de sa porte.

- Attendre une heure décente pour le voir serait trop gentil, non ?

Elle n'avait pas envie de laisser passer une nuit supplémentaire dans cette situation.

- Tu crois que les Aurors ont de quoi repérer un sort de magie noire à Cosmos ? interrogea-t-elle avec cynisme. Au cas où ça m'échapperait...


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
« Eh bah c’est bien la première fois que tu m’écoutes, alors ! »

Et ce n’était pas faute de lui avoir servi tout va des « Reste polie ! » pour à peu près tout et n’importe quoi que Roy jugeait insolent chez Isobel : à savoir les trois quarts de sa personne. Mais c’était plus pour la titiller qu’autre chose, comme d’habitude entre ces deux-là. Et il n’y avait bien que ce genre de moments d’épreuve pour qu’ils dévoilent un peu de sincérité l’un envers l’autre. Il attrapa la reconnaissance dans le regard d’Isobel, sans faire aucun autre commentaire que le simple sourire qu’il lui renvoya. C’était le genre de choses qu’ils n’avaient pas besoin de dire, ce qui les arrangeaient bien, au fond.

« Je pense que certains messages s’impriment encore mieux à trois heures du matin. » répondit Roy, d’un ton presque carnassier.

C’était bien la moindre des choses, ils n’allaient pas penser à ménager son sommeil, non plus ! A sa question suivante, la première réponse que Roy laissa échapper avec assurance en s’affalant sur le canapé fut :

« Mais non, c’est Cosmos, tout le monde s’en fout. » Avant de répondre plus sérieusement, après trois secondes de réflexion : « Les sorts de magie noire sont difficilement traçables, à la base. Les sorts de ta magie… Encore plus, j’imagine, on n’est pas très connaisseurs dans ce domaine, ici. » Il vrilla son regard dans celui de la sorcière, un sourire pas très bienveillant aux lèvres. « Alors, ne te retiens pas, si ça te démange. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
- En plus, il aime dormir, répondit Isobel sans trop savoir pourquoi cette information au sujet d'Abel lui revenait à cet instant précis.

Combien de fois il avait râlé - pendant des heures entières voire des jours - parce qu'elle l'avait traîné en dehors de son lit pour une quelconque fête dans le bayou ou dans le Carré... Secouant légèrement la tête, elle chassa les souvenirs de leur adolescence de son esprit : cela n'avait plus lieu d'être et surtout, cela n'aurait jamais lieu d'être après ce dernier coup.

- Hééé, tout le monde ne s'en fout pas de Cosmos, je bosse dessus tous les jours ! protesta-t-elle pour la forme tandis qu'il s'affalait sur le canapé. Elle-même se posa sur l'accoudoir, une jambe repliée sous elle, l'autre dans le vide. Malgré tout, Roy n'avait pas tort : la magie noire était difficile à tracer, encore plus le vaudou, que les Aurors d'ici connaissaient très peu. Elle avait déjà pratiqué sans problème, ce qui la condamnerait si ça venait à être découvert, c'était ses ingrédients, pas sa magie qui était obscure pour le classique sorcier occidental. Le sourire mauvais de Roy lui tira un léger rire - toujours prêt à la bagarre, lui - et elle grattouilla le dos de Sorbier, qui venait de bondir sur le canapé à côté de lui. C'est bon à savoir, alors. Même sa mère n'appréciera sûrement pas... Parce que oui, Monsieur est le fils d'une grande prêtresse d'un autre coven, pour arranger les choses.

Adeline Laveau ne serait sûrement pas ravie de voir son fils unique disparaître et Isobel n'était pas téméraire au point de se mettre cette femme-là à dos... Déjà qu'elle n'avait jamais vraiment semblé l'aimer.


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Roy CalderChef de la mafiaavatar
Messages : 1879

Voir le profil de l'utilisateur
« Navré, je ne voulais pas heurter la professionnelle en toi. » répliqua Roy, légèrement moqueur.

Il n’y avait bien que la taquinerie pour rendre ce moment un peu moins inquiétant. Il voyait dans le regard d’Isobel qu’elle se posait encore des questions sur la stratégie à adopter. Roy, pour sa part, mettrait dès le lendemain deux gars à la pêche aux informations sur cette Sophie Lavespère, et il savait qu’il ne leur faudrait pas plus d’une semaine pour trouver tout ce qu’il fallait. Leur réseau était vaste, même au-delà des frontières de Bristol, ils conservaient beaucoup de liens dans d’autres villes, à Londres, notamment. Et si par un heureux hasard, cette femme ait décidé de s’installer à Bristol-même, quelques jours suffiraient, car les Veilleurs avaient des yeux et des oreilles partout, sur leur territoire où ils avaient tissé leur emprise silencieuse…

Mais visiblement ils n’étaient pas les seuls à avoir un réseau bien pratique. L’information qu’Isobel ajouta à propos d’Abel étira un rictus sur les lèvres de Roy, qui commenta, en étalant ses bras sur les accoudoirs :

« Il a décidé d’être chiant jusqu’au bout, lui. Vrillant un instant son regard dans celui de son amie, comme s’il réfléchissait en silence, il finit par ajouter : Tu le connais mieux que moi, tu sais quelles sont les armes que tu peux utiliser contre lui, et surtout, quelles sont ses faiblesses… Il t’a prise en traître de cette façon. Alors, réplique de la même façon. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Isobel LavespèreChargée de communicationavatar
Messages : 622

Voir le profil de l'utilisateur
Le soupir que poussa Isobel lorsque Roy décréta que Abel avait décidé d'être « chiant » jusqu'au bout était assez équivoque. Abel Laveau, être chose qu'horriblement buté ? Cela serait presque une atteinte à sa personnalité profonde. Il était pire qu'elle à ce sujet et honnêtement, ce n'était pas peu dire puisqu'elle estimait se placer assez haut sur l'échelle des têtes dures. Elle soutint le regard de Roy lorsqu'il finit par reprendre la parole après un silence, déclarant ce qui ressemblait presque trait pour trait à un plan de bataille. Sa première réaction suite à la venue d'Abel avait été très impulsive, elle avait réagi sous le coup de la peur en s'en prenant à lui physiquement mais depuis, elle n'avait rien fait. Sûrement parce qu'elle ne savait pas quoi faire, elle avait peu de marge de manœuvre et ne savait surtout pas sur quel plan jouer. En temps normal, elle aurait appliqué les conseils de Roy sans hésiter, elle n'aurait même pas eu besoin de les entendre.

- Tu as sûrement raison. C'est ce que je devrais faire mais...

Elle eut un infime instant d'hésitation. Mais c'était plus compliqué que cela, ce n'était pas n'importe qui en face, une personne qu'elle ne connaissait pas et qui était presque abstraite. C'était une personne qu'elle connaissait, qu'elle avait connu, c'était Abel. Et derrière l'épaisse couche de colère et d'angoisse à son égard, toute l'affection qu'elle avait pu avoir pour lui était presque entière, inchangée, protégée par tous leurs souvenirs et Dieu savaient à quel points ils étaient bons. Ce n'était sûrement plus des considérations à avoir mais c'était là et elle se détestait pour ça. Elle avait aussi tourné complètement la page de la Nouvelle-Orléans pour ne plus avoir à composer avec ce genre de choses, ce genre de poids.

- Mais je le ferai, se reprit-elle finalement. Je ne sais même pas pourquoi ça me questionne, nous ne sommes plus amis, après tout. Plus que des étrangers. A la guerre comme à la guerre alors, n'est-ce pas ?

FIN DU RP


Isobel Lavespère
I am a villain, a hero, no more and no less, an awful disaster, a beautiful mess. @ ALASKA.

Avatar par foolish blondie.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Les démons de minuit [Isobel & Roy]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les démons de minuit [Livre 1 - Terminé]
» [Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean]
» Les démons de minuit [PV: Zakuro]
» Les démons de minuit vont danser ...jusqu'au bout de la nuit [Fe]
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-