AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [JR] Un aller simple [Flash-back Klem & Irving]

Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3454

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Irving Whitaker le Mar 2 Fév 2016 - 18:57, édité 1 fois
25 avril 2009

"Sept mornilles et deux noises, s'il te plait."

Irving attrapa les pièces  dans son porte monnaie et les tendit à l'épicière de la Grand-Place.
"C'est parfait, répondit-elle après avoir rapidement recompté,En tout cas je suis contente que tu te sois remis de cette grippe, claironna-t-elle.
Irving esquissa un bref sourire auquel elle répondit: Tu passeras le bonjour à ta mère de ma part."
"J'y manquerai pas." répondit-il en poussant la porte du commerce.

Un mois. Cela faisait un mois aujourd'hui et il était toujours là, à faire ses courses,  aller au travail, faire semblant de vivre sa vie comme monsieur-tout-le-monde.
Poussant un soupir, Irving s'approcha de la vitrine de l'Entrepot'es pour jeter un coup d’œil à l'intérieur. Aucune trace de Klemens. Il devait être chez lui, ou peut-être à Bristol. Depuis quelques semaines, il passait la majorité de son temps libre avec les amis de Juliana. Ceux qui se faisaient appeler le Kraken. Irving avait bien participé à une de leur réunion avant le meurtre de Dalhiatus mais il n'avait pas donné suite. A vrai dire il avait d'autres niffleurs à fouetter en ce moment et même les actions de la Salamandre étaient le cadet de ses soucis. Il avait des priorités à régler et pour cela il avait besoin des compétences de son loup-garou de voisin.

Il remonta donc en direction de leur immeuble et s'arrêta à l'étage du lycanthrope.
"Salut Klem, lacha-t-il quand ce dernier ouvrit la porte, J'sais qu'ça fait un baille mais faut qu'j'te parle." lança-t-il de but en blanc sans vraiment prendre le temps d'y mettre les formes... Quoique. Il leva sa main droite qui tenait le pack de gobières qu'il venait juste d'acheter et finit par ajouter, j'peux entrer ?"


Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Une tasse de café entre les mains, Klemens feuilletait la Gazette des Sorciers. Une activité qui ne lui était pas coutumière à dire vrai. Mais depuis qu'il avait prêté le serment inviolable pour le Kraken, il avait entrepris de noter toutes les actions douteuses du gouvernement, chaque article qui laissait entrapercevoir une vérité beaucoup plus douteuse. La presse était devenue une arme de propagande bien plus efficace que tout le reste. Les sorciers ne se doutaient pas, ne voyaient pas. Et croyaient aveuglément le gouvernement.

Et lui ? Se serait-il laissé berner s'il n'avait pas côtoyé Irving ? Il savait que l'engagement du jeune homme pour sa cité avait joué pour beaucoup dans sa propre implication et dans sa prise de conscience. Tout comme l'avait fait sa dispute avec Roy. Peut-être que s'il s'était intéressé un peu plus à ses propres actions et cas de conscience, peut-être aurait-il vu que lui aussi avait profondément changé depuis la mort de Valery. Intensément marqué. Il n'était plus le même. Même si dans le fond, il était toujours aussi prêt à faire la fête, à s'amuser et à... être lui. Mais tout ceci n'était plus que superflu. Passé au second plan. Après son engagement pour le Kraken.

Il sursauta légèrement lorsque des coups se firent entendre contre sa porte. Se levant de son canapé en fronçant les sourcils. Se demandant qui cela pouvait bien être. Il n'attendait pas de visite pourtant. Un sourire s'esquissa sur ses lèvres lorsqu'il vit apparaître la tête bouclée de son voisin. Il y avait un moment qu'il ne l'avait pas vu. Et c'était toujours un plaisir de l'accueillir. Néanmoins, la visite d'Irving semblait plus que sérieuse. Il jeta un coup d'oeil par dessus l'épaule du jeune homme avant de hocher la tête et de s'effacer pour le laisser entrer.

"Comment refuser lorsque tu avances des arguments imparables ?"

Un sourire complice s'étira sur ses lèvres alors qu'il se saisissait du pack de Gobières pour l'ouvrir et en tendre une à son ami.

"Alors... Qu'est-ce qui t'amène ? Ça a l'air drôlement sérieux vu ta tête. Il y a un soucis ?"



Klemens Dabrosky
Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3454

Voir le profil de l'utilisateur
Irving attrapa la gobière tendue par son ami et  s'engouffra dans son appartement.

"Rien d'bien grave, mentit-t-il, mais y a qu'à toi qu'j'peux d'mander ça."

Même si les deux jeunes hommes ne faisaient plus partie du même mouvement de résistance, ils avaient des situations relativement semblables, et forcément des problématiques identiques.

"Ça fait un p'tit moment qu'j'y réfléchis en fait, commença-t-il en s'asseyant sur le canapé du lycanthrope, et j'me dit qu'j'uis pas assez paré au cas où il m'arriverait une bricole. Une mission ça peut vite mal tourner. Il en avait fait l’amère expérience même s'il ne comptait pas l'évoquer auprès de Klemens, On l'a bien vu quand on est allé récupérer des médocs au centre médico-phramaceutique, ils s'en étaient tous tiré de justesse avant que la Milice ne puisse les contrer, du coup j'voulais savoir s'il y avait possibilité qu'tu m'bricoles une sorte de portoloin discret et assez puissant pour ne pas être bloqué par des sorts anti-transplanage, un truc qu'j'puisse utiliser n'importe quand...En cas de coup dur quoi... Une issue de secours magique en somme ! finit-il par dire, J'imagine que ce doit être compliqué à réaliser, p't'être même impossible, mais j'sais qu't'as appris plein d'trucs chelous à Durmstrang...alors bon..."

Il haussa les épaules avant d'ajouter:

"J'ai un peu d'argent d'côté s'il faut..."


Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Un froncement de sourcils accompagna les paroles de son ami. Comment ça, il ne pouvait en parler qu'à lui ? Il avait Nora non ? Et puis, il lui semblait qu'il pouvait également en discuter avec Tara, s'il s'agissait d'un point sur la Salamandre ou quelque chose de ce genre. Evidemment, Klemens était flatté que Irving se tourne vers lui. Cela montrait que leur relation avait évolué. Ils se faisaient mutuellement confiance et ils savaient qu'ils pouvaient compter l'un sur l'autre. Mais cela avait aussi un petit côté inquiétant que le jeune homme ne puisse en parler qu'à lui. Il le laissa donc s'installer et l'écouta raconter ce qui le tracassait et ce qui l'amenait dans son salon.

"Garde ton argent !"

Il avait plus grogné qu'autre chose. Mais l'idée que Irving puisse imaginer un instant qu'il lui ferait payer un service lui hérissait le poil. Et sa demande à dire vrai l'intriguait beaucoup. Que c'était-il passé pour que son ami ressente le besoin d'avoir un objet lui permettant de quitter le pays en cas de coup dur ? Et il réfléchissait en même temps à comment, il pourrait accéder à sa requête.

"Un Portoloin clandestin devrait pas être trop dur à fabriquer. Après... la distance c'est une question de puissance et de concentration magique au moment du sort. Et ça, j'en fais mon affaire. De toute façon, les portoloins se sont logiquement pas bloqués par les sorts anti-transplanages. Jusqu'à ce que le ministère nous ponde un truc du moins. Mais ça devrait pas être trop compliqué à faire. Reste juste à trouver l'objet. Et pour le déclenchement... ça risque d'être un peu plus complexe. Faudrait que ce soit toi qui le déclenche. Mais j'imagine que faut que ce soit un sort simple. Je peux me pencher la dessus sans problème."

Il esquissa un léger sourire avant de se pencher vers lui.

"Mais dit-moi, qu'est-ce qui c'est passé pour que tout d'un coup, tu cherches un moyen de replis comme ça ?"



Klemens Dabrosky
Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3454

Voir le profil de l'utilisateur
Irving écouta attentivement  les explications de son ami. Klemens le connaissait suffisamment pour confectionner un portoloin adapté à son niveau en magie. Même s'il avait fait quelques progrès depuis que le lycanthrope lui donnait des cours, Irving n'était pas encore devenu un champion en Sortilèges.

"Merci, je te revaudrai ça." lâcha-t-il finalement avant de boire une gorgée de gobière, si vous avez b'soin d'un coup d'main au niveau logistique avec le Kraken, hésitez pas."

Irving savait que Julia et Klemens s'étaient fortement radicalisés depuis quelques temps. S'il comprenait leur besoin d'agir, il ne se voyait pas rejoindre leur groupe, pas depuis le meurtre de Dalhiatus. Prendre une vie était la pire chose qui soit et il n'envisageait plus la résistance de cette façon là, hors, Juliana avait été très claire dans son discours du lancement du Kraken: Pour eux, il s'agissait de tuer...ou d'être tué.  
Irving fut tiré de ses pensées par la question de Klemens. L'ancien Gryffondor s'autorisa quelques secondes de réflexion avant de répondre. La tentation était grande de tout révéler à son ami. Il était engagé dans la Résistance et il avait tué quelqu'un lui aussi. Pas dans son état normal, certes, mais il vivait toujours avec la même culpabilité qui le rongeait depuis un mois. Oui,  Klemens pourrait comprendre... et pourtant, Irving savait au plus profond de lui que c'était une mauvaise idée de lui révéler la vérité. Il en était de sa sécurité.

"J'ai bien réfléchis tu sais, finit-il par dire après avoir bu une gorgée de gobière, j'veux pas avoir les mains liées si tout ça tourne mal."
Il n'était pas sûr que la Salamandre le soutiendrait jusqu'au bout, il suffisait de voir comment Chloé avait réagit la dernière fois qu'il l'avait vu.
"J'veux créer ma propre chance de m'en sortir. C'est tout."


Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
"J'hésiterais pas si on a besoin... Mais ce serait plus simple si tu nous rejoignais..."

Un léger sourire mutin se dessina sur les lèvres du lycanthrope. Comme s'il lui faisait une blague. Toujours la même, inlassablement. Et pourtant, il était plus que sérieux. Il serait ravi d'accueillir son ami au sein du Kraken. Ils avaient plus que jamais besoin d'hommes prêts à s'engager et à se battre ardemment contre le régime. Et malgré les mots de son ami, de son besoin de fuir si les choses tournent mal et de son intense réflexion, il ne pouvait s'enlever de la tête qu'il s'était passé quelque chose.

Et quelque chose de suffisamment grave pour tourmenter Irving. Il l'observait intensément et il y avait en lui un il-ne-savait-quoi de différent. Comme si tout d'un coup, il avait subitement mûri. Comme si un événement l'avait poussé à devenir un adulte à part entière. Il ne le lâcha pas du regard en portant sa Gobière à ses lèvres. Buvant une longue rasade avant d'hocher lentement la tête pour lui signifier qu'il comprenait ce qu'il voulait dire.

"Je comprends parfaitement. Après tout, je suis le champion de le fuite, après toutes ces années à fuir mon passé."

Un léger sourire sans joie se dessina sur ses lèvres avant de s'approcher lentement de son ami pour poser une main amicale et secourable sur son épaule pour murmurer à son oreille.

"Mais j'espère que tu sais que même si quelque chose de grave était arrivé, je serais là pour t'écouter, t'épauler et t'aider du mieux que je peux. Même si je peux sans doute pas y faire grand chose. Je te jugerai pas. Je serais plutôt mal placé pour le faire."

Il lui décocha un clin d'oeil en se reculant légèrement un sourire amusé aux lèvres avant de reprendre la conversation sur un ton badin.

"Nora va bien ?"

Une façon comme une autre de changer de sujet.


Klemens Dabrosky
Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3454

Voir le profil de l'utilisateur
Ce n'est pas tant les paroles de Klemens qui touchèrent Irving, mais plutôt sa voix qui trahissait une amertume palpable.
Le champion de la fuite... Klemens regrettait-il d'avoir quitté les siens  ?
Irving envisageait lui aussi la fuite pour se sortir de la situation dans laquelle il se trouvait mais ce n'était peut-être pas la bonne solution à en juger par Klem qui semblait ressasser son choix, alors que le lycanthrope était en mauvais termes avec ses parents au moment de son départ.
Alors, qu'en serait-il de lui, Irving, dans dix ou quinze ans ? Se verrait-il comme un couard, juste bon à détaller ? Bon à abandonner sa famille qui l'avait toujours soutenue ?
Oh Merlin, ce choix était si compliqué !
L'ancien Gryffondor poussa un soupir avant de relever les yeux vers son voisin qui semblait avoir perçu son trouble.

"Je sais qu'j'peux compter sur toi Klem, c'est juste que... J'peux pas trop en parler, s'excusa-t-il , m'oblige pas à m'foutre dans la merde, ajouta-t-il avec un sourire désolé, Tu connais la Salamandre et leur culte du secret !"

La Salamandre n'avait rien à voir là dedans, Irving savait simplement qu'il ne devait parler du meurtre à personne.

Fort heureusement, Klemens ne chercha pas à en savoir davantage puisqu'il lui adressa un clin d’œil en guise de conclusion, ce qui soulagea Irving immédiatement. Il ne se sentait pas la force d'entamer un nouveau bras de fer comme il l'avait fait avec Chloé qui n'avait eu de cesse d'insister pour qu'il se confie. Klemens respectait son silence et  il lui en était reconnaissant.

"Nora va bien, j'te remercie. Elle révise ses ASPICS alors on s'voit un peu moins..." mentit-il en haussant les épaules.

Il laissa passer un moment de silence et reprit finalement:

"Pourquoi est-ce que t'es amer quand tu dis qu'tu as fui ton passé ? Tu penses que tu aurais du rester chez toi. En Pologne ?"


Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Il ne chercha pas à en savoir plus. Si Irving souhaitait se confier, il savait qu'il pouvait le faire. Et s'il ne souhaitait pas le faire, c'était son droit. Ce n'était pas lui qui irait lui tirer les vers du nez. Il avait toujours détesté qu'on l'oblige à parler lorsqu'il ne le voulait pas. Ce ne serait pas lui qui commencerait à aller fourrer son nez dans les petits secrets des gens s'ils ne voulaient pas lui en parler directement. Il rebondit donc plutôt habilement sur Nora.

"Ah là là, quelle idée de sortir avec une lycéenne aussi..."

Il lui adressa un léger clin d'oeil amusé avant de porter son goulot à ses lèvres. La vie facile serait bientôt terminée pour la jeune fille également. Peut-être avait-elle déjà choisi le camp dans lequel elle voulait se battre. Si elle sortait avec Irving quelque chose lui disait que le choix serait rapidement fait si ce n'était pas déjà le cas. Son regard s'assombrit légèrement avant de se poser sur le jeune homme à sa question.

"Non... Il fallait que je parte. J'avais l'intention de partir loin de ma famille dès ma cinquième année à Durmstrang tu sais..., il esquissa un léger sourire amusé à cette pensée. Disons que c'est plutôt les circonstances qui m'ont forcé à fuir qui me rendent amer. Et d'autres composants de mon passé qui font qu'à chaque fois, je me suis retrouvé à fuir à nouveau car j'ai toujours été incapable de voir ce qui était réellement bon et bien pour moi. Et ce n'est que lorsque les choses dérapent et qu'il est trop tard que je me rend compte que j'ai fait une bêtise et qu'il faut que je parte sinon, je risque de finir en petits morceaux.Mais je ne pense pas du tout que j'aurais dû rester chez moi. Même si parfois mon pays me manque. Mais je crois que c'est normal. Toute personne normalement constituée regrette un jour le pays qui l'a vu naître et les amis qu'il y a laissé."



Klemens Dabrosky
Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3454

Voir le profil de l'utilisateur
Irving médita quelques instants les paroles de son ami, essayant de les appliquer à sa propre situation. La fuite était un choix lourd de conséquences et Klem semblait encore le regretter aujourd'hui. En serait-il de même pour lui s'il optait pour la même décision ?
Comme l'affirmait le lycanthrope il y avait des situations où la fuite était inévitable mais était-ce vraiment son cas ?
Cela faisait deux mois que Dalhiatus était mort et, pour le moment, Irving n'avait pas été inquiété. Il était clair qu'il devait prévoir une solution de repli au cas où la Milice serait sur ses traces mais un départ trop hâtif ne ferait qu'accroitre les soupçons sur lui.
Faire profil bas s'avérait peut-être plus judicieux...

L'ancien Gryffondor décida de se laisser le temps de la réflexion pour prendre cette décision puis il reporta son attention sur Klem, soucieux d'alimenter leur conversation:

"Si ça peut t'consoler, parfois on reste, et on regrette quand même... Nimbus me manque et pourtant j'y vis toujours... expliqua-t-il d'un air blasé, alors tu vois, parfois vaut p't'être mieux partir et garder ses souvenirs intacts plutôt qu'd'être témoin de tout ça." grogna-t-il en désignant d'un geste du menton la direction correspondant au chantier de réhabilitation du Mont.

Irving était d'humeur morose ce soir, le mieux c'était qu'il rentre chez lui,songea-t-il, sinon il allait finir par trop boire et indubitablement trop en dire...

"Bon allez vieux, faut qu'j'te laisse, lâcha-t-il en se levant, Encore merci pour tu sais quoi... Fais moi signe quand ça s'ra prêt et si t'as b'soin d'moi d'ici là...Hésite pas." proposa-t-il sans savoir que Klem allait effectivement avoir besoin de lui très bientôt...

[On peut clôturer ici et en ouvrir un autre en Septembre si ça te va ]

Fin du RP


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[JR] Un aller simple [Flash-back Klem & Irving]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Le jardin aux simple [Flash-back] Yvia/Tobold [Terminé]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Cité Cosmos de Sheffield, :: Les Pentes,-