AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [JR] Les sujets qui fâchent [Mordred & Roy]

Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
13 juin 2009

Après la décadence de la soirée du vingt-sept mai, la normalité était revenue dans l’établissement célèbre pour ses excès. Ou plutôt, une relative normalité, c’était difficile à évaluer dans un lieu où se côtoyaient des personnages de tous les extrêmes, des richissimes personnalités aux mafieux sans vergogne, en passant par des politiques désireux de côtoyer du beau monde, et des clients plus ordinaires venus chercher leur dose d’addiction. Il n’y avait pas à dire, la soirée dantesque de Mildred avait offert un formidable coup de pub à leur établissement, les Folies Sorcières n’avaient jamais été aussi fréquentées. Et pourtant, sans trop savoir pourquoi, Roy sentait qu’il s’essoufflait. A moins que c’était simplement ce sentiment pessimiste et paranoïaque qu’il ne parvenait pas à déloger de son coeur qu’il y avait quelque chose dans l’ombre qui n’allait pas tarder à lui ternir cette réussite aussi...

Mais Roy était bon lorsqu’il s’agissait de feindre le détachement, il circulait dans son casino avec son éternelle chemise noire, silhouette familière du gérant des lieux pour ses clients. En s’attardant près du bar, il attrapa une autre silhouette assise qu’il connaissait bien, celle d’un ami qu’il n’avait pas eu le plaisir de croiser depuis un certain temps. Machinalement, ses pas le dirigèrent vers lui et il l’alpagua, son habituel sourire au coin aux lèvres :

« Mordred ! Comment ça va ? Posant sa main sur son épaule et saisissant l’autre pour la serrer en guise de salut, il s’accouda à son comptoir et déclara. T’as l’air pensif, dis-moi. Tu me payes un coup ? »

Dit t-il de cet air aguicheur avec lequel il aimait le taquiner. La compagnie de Mordred serait un bon prétexte pour s’aérer la tête, tiens, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas papoté avec lui.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Mordred LannisterAuroravatar
Messages : 410

Voir le profil de l'utilisateur
Une fois n'était pas coutume, Mordred était grognon. Ca n'était pas parce que sa joueuse, qui adorait jouer les grognons, n'avait pas fait son deuil d'un certain Aaron Finnigan, non. Non, Mordred était grognon parce qu'il s'était disputé avec quelqu'un. Rendez-vous compte! Lui, Mordred Lannister, la bonne humeur incarnée, la gentillesse (maladroite, certes, mais on ne pouvait pas être parfait) faite homme, s'était vu adresser des reproches personnels par sa propre binôme. On aurait été grognon pour moins que ça!

Bon, comme il n'était pas du genre à aller ruminer dans son coin, il s'était rendu aux Folies pour se changer les idées. Il croiserait Robin, qu'il essayait toujours de mettre dans son lit sans débourser un centime, ou une autre belle créature avec une conversation agréable... Ses pensées en étaient là lorsqu'une main vint brusquement s'abattre sur son épaule. Découvrant son propriétaire, Mordred bougonna intérieurement que le destin et lui n'avaient pas la même définition de la belle créature, mais convint aussitôt qu'en dépit de ce défaut, Roy Calder pouvait avoir une conversation agréable.

"Hey Roy!" répondit-il donc avec un grand sourire en serrant la main du dea... gérant. "Tu sais bien que je ne sait pas m'arrêter à un coup quand il s'agit de toi!"

Mouais, bon, il n'était pas en forme, il était d'habitude bien meilleur niveau répartie. Roy s'en était rendu compte, d'ailleurs, puisqu'il souligna son air "pensif". Doux euphémisme! Grommelant pour la forme sur le fait que Roy lui faisait payer un coup dans sa propre maison, Mordred demanda au serveur deux Goblins Glacés avant de répondre sur un ton humoristique dont il avait décidément du mal à se départir:

"Il faut bien que j'utilise mon cerveau, de temps en temps! Et ces jours-ci, il me dit que j'ai beau être très sociable, j'en ai parfois marre des gens!"
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Roy répondit au sourire avec lequel le salua Mordred, tout en sentant toutefois qu’il y avait un peu de façade dans cette bonne humeur. L’Auror était quelqu’un de naturellement joyeux et prêt à plaisanter, c’était la première fois que Roy avait l’impression que quelque chose le tracassait. Sa réplique suivante confirma ses hypothèses, et il répliqua, sur le même ton léger et narquois pour ne pas casser l’ambiance :

« Oooh, raconte tout à papa Roy, qui donc t’embête ? »

Ce ne devait pas être très grave pour que Mordred parvienne à en plaisanter, et cela allait changer les idées de Roy de prêter attention aux problèmes de quelqu’un d’autre, décida t-il en commençant à siroter le verre qu’on vint lui servir.

« C’est le boulot ? Ou c’est une femme ? »

Car évidemment, il n’y avait que deux sources d’ennui possibles, dans la vie.



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Mordred LannisterAuroravatar
Messages : 410

Voir le profil de l'utilisateur
Roy cernait décidément bien les choses. Ils avaient, malgré leurs boulots diamétralement opposés, pas mal de choses en commun, et cela rasséréna Mordred qui leva son verre pour trinquer. Il ne lui fallu pas plus d'une gorgée pour se lancer.

"Ah, tu l'as presque. Une femme au boulot."

Bon, c'était peut-être un peu confus, et Roy ayant les idées mal placées, il fallait peut-être préciser.

"Ma binôme. Donc, avant que tu ne demandes, non, je ne couche pas avec elle."

Quoique. C'était peut-être ça la solution!
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
La précision qu’ajouta Mordred ajouta un franc rire à Roy, qui venait effectivement de faire ce lien facile dans sa tête, par voie d’habitude.

« Oh mais tu sais, tu peux coucher avec tes collègues de bureau, je ne juge pas ! répliqua t-il innocemment. Allez, t’as même pas des vues sur elle ? »

Comme en quête d’un ragot croustillant, Roy se tourna vers lui d’un air d’investigateur, la main sous le menton. Très vite, cette expression se mua en celle railleuse et paillarde que Mordred connaissait bien.

« Avec quoi elle t’a pris la tête, alors ? Tes pieds toujours sur le bureau ? Toi qui voudrais l’avoir sous ton bureau ? »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Mordred LannisterAuroravatar
Messages : 410

Voir le profil de l'utilisateur
Mordred fit mine de réfléchir lorsque Roy lui demanda s'il avait des vues sur Willa. Il était vrai qu'elle était plutôt mignonne, mais son côté sévère et conservateur était décourageant. Et puis, il ne couchait pas avec ses collègues, c'était un principe. Non pas par éthique, mais pour éviter de multiples sources d'ennuis: tensions au bureau, scènes devant la machine à café, ou, plus embêtant, passage en commission disciplinaire. Buvant une nouvelle gorgée, il poussa un soupir dramatique.

"Elle vote presque FMI, ça coupe un peu toute envie, non?"

Il était sûr que Roy ne s'arrêtait pas à ce genre de choses et entendait presque la raillerie qu'il allait sortir sur le sujet. D'ailleurs, le FMI ayant été dissous pour cause de terrorisme, ça n'avait pas été la chose la plus maline à dire.

"Nos disputes sont malheureusement bien moins triviales. Il paraît que je suis un traître à mon corps professionnel parce que je fais partie, je cite "d'un organe gouvernemental non contrôlé qui vole le travail d'un corps d'élite centenaire". Ah, et il y avait aussi toute une partie sur la fréquentation d'un certain temple de la luxure, mais je n'ai pas vu de quoi elle parlait. Une idée, par hasard?"
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur

« Mwarf, c’est pas avec son bulletin de vote que tu couches. » railla le trafiquant.

Faisant signe au barman de lui remplir à nouveau son verre, Roy, parfaitement détendu, écouta Mordred lui exposer la situation, puis conclure avec un sarcasme qui lui tira un sourire.

« J’sais pas trop, apparemment, môssieur Lannister ne fréquente pas les bordels. Vraiment pas son genre de se trouver dans un quelconque temple de la luxure. » glissa t-il, l’air de rien.

Ce n’était pas la première fois qu’ils se titillaient sur le sujet, soi-disant un Auror n’avait rien à faire dans ce genre d’endroit… A d’autres ! Même jusqu’aux hautes sphères du Magenmagot, ça fricotait illégalement, Roy était bien placé pour le savoir. Se recentrant néanmoins sur la partie sérieuse de la conversation, il ajouta, faisant tournoyer son verre dans sa main.

« Un organe gouvernemental non contrôlé… C’est une façon polie de dire que vous vous faites moins chier avec la paperasse que les Aurors ? ricana t-il. Y a de l’ambiance entre vos deux bureaux, dis donc, on dirait le fan-club de Montrose face à celui de Flaquemare »

Ce qui était le plus drôle, songea Roy sans le dire, c’était que les représentantes de ces deux institutions, Hailey et Danielle, s’entendaient parfaitement bien…



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Mordred LannisterAuroravatar
Messages : 410

Voir le profil de l'utilisateur
On ne couchait peut-être pas avec le bulletin de vote de quelqu’un, mais cela en disait souvent long sur sa personnalité. Si Willa votait FMI, c’était bien parce qu’elle se retrouvait dans ses valeurs traditionnalistes. Elle faisait les choses dans l’ordre avec son petit ami : ils ne vivraient pas ensemble tant qu’ils ne seraient pas mariés, et les fillançailles duraient depuis deux ans déjà. Il était amusant de constater que malgré son avenir qu’elle s’imaginait tout tracé, Willa avait choisi un métier assez masculin et rechignait à enfanter, peu encline à rester derrière un bureau pour plusieurs années, le temps que sa progéniture grandisse – chose qu’elle estimait nécessaire, et elle ne se privait pas de juger les jeunes mamans qui partaient sur le terrain. S’il ne voulait pas débattre avec Roy des droits civiques, Mordred ne put s’empêcher de répondre par une boutade à sa pique sur les bordels.

« Môsieur Lannister ne fréquente pas les bordels parce qu’il n’en a pas besoin, lui ».

Et, pour appuyer sa phrase, il fit un clin d’œil à la charmante créature qui se trouvait à l’autre bout du bar et qui détourna la tête d’un air agacé en réponse. Mais, une fois n’était pas coutume, Mordred n’était pas d’humeur à  échapper à une conversation sérieuse. La blague de Roy sur les clubs de Quidditch lui fit tout juste hausser les épaules.

« T’as bien cerné le problème » grommela-t-il en regardant son verre déjà vide. « En même temps, je ne sais pas qui a eu la brillante idée de créer la Milice, mais il n’a jamais pis un pied au Ministère. Tu ne peux pas demander à des gens de faire partie de deux corps en compétition et d’être aussi loyaux et dévoués à chacun. Surtout quand t’es lieutenant dans l’un et sous-fifre dans l’autre. »

Ah, ça faisait du bien de le dire, quand bien même il ne faudrait probablement pas compter sur Roy pour lui proposer une solution. Après tout, ça l’arrangeait bien, lui, que le BDA reste hors de Bristo l et que la Milice prenne ses aises aux Folies. Et franchement, l’Auror ne pouvait pas l’en blâmer. Lui-même aurait été bien aise de rester dans un seul camp bien tranquillement.
HRP:
 
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
« Evidemment. » répliqua Roy, d’un sourire qui ne cachait pas son ironie, et qui s’agrandit davantage lorsque la cliente à qui Mordred fit un clin d’oeil s’éloigna.

Lui était d’avis que sur le sujet, la question n’était pas tant d’en avoir besoin que d’en avoir envie -et les moyens- mais peu importait. Il choisit de se recentrer sur la partie plus sérieuse de la discussion, à savoir l’Auror milicien qui lui faisait part de sa schizophrénie.

« Hum… Pourquoi tu restes dans les deux bureaux dans ce cas ? rebondit Roy, ses yeux noirs posés sur Mordred. La solution lui parait simple et inévitable, dans cette situation. Choisis entre les deux, tu t’éviteras bien des emmerdes. Tes supérieurs ne t’obligent pas à jouer sur les deux tableaux, si ? »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Mordred LannisterAuroravatar
Messages : 410

Voir le profil de l'utilisateur
"Ouais, je sais, je devrais faire ça..." soupira Mordred à la suggestion de Roy. Il y avait pensé de nombreuses fois depuis des mois, mais il ne voyait pas de solutions à son dilemme. "Mais qu'est-ce que je suis censé choisir? Si je quitte la Milice, mes collègues seront peut-être contents, mais Peterson va m'avoir dans le nez et déjà qu'on n'a plus beaucoup de boulot au BDA, je vais me retrouver à faire les sorties à Pré-au-Lard tous les week-end."

Et franchement, peu de choses le rebutaient autant que de la paperasse et des ados boutonneux qui s'embrassaient chez Mrs Pieddodu.

"Et si je quitte le BDA..." Nouveau soupir. "Bah, j'ai pas envie."

Non, il n'avait pas envie d'abandonner un métier auquel il tenait, pour lequel il avait longuement travaillé. Il n'avait pas envie d'abandonner son grade de lieutenant pour redevenir le sous-fifre d'un corps dans lequel il ne se sentait pas à l'aise. Entres les Oubliators et les missions tendancieuses qu'on leur donnait, Mordred n'y trouvait pas sa place. Et il commençait à trouver que la Milice outrepassait le cadre de ses missions, ainsi qu'une multitudes d'autres problèmes peu déontologiques. Mais il ne pouvait pas dire ça à Roy, qui devait sûrement en profiter.
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
« T’es dans un beau dilemme, quoi, résuma Roy. Il laissa une seconde s’écouler, tout à l’observation de la mine contrariée de l’Auror, avant de lui administrer une petite tape amicale à l’épaule, de réconfort, et d’enchaîner sur un peu d’humour pour lui redonner le sourire. Plusieurs solutions. Un, tu gardes le poste où t’es lieutenant, parce que faut avouer que ça en jette plus que sous-fifre. Deux, tu laisses le hasard choisir. Ca tombe bien, y a une roulette au fond de la salle -non, je n’ai pas honte d’en profiter pour remplir mes poches. Trois… Tu restes là où il y a le plus de jolies collègues. C’est un critère de choix comme un autre ! » se justifia t-il, avec un grand sourire.

Sur ces sages paroles, il termina la dernière gorgée de son verre, puis s’appuya contre le comptoir, tourné vers Mordred. Eh oui c’était lui, Roy Calder, l’homme qui ne savait pas faire des choix et qui voulait toujours tout concilier qui parlait pour pousser son ami à trancher. C’était fou comme les conseils étaient plus simples à donner qu’à appliquer.

« Allez, au fond, ton coeur penche pour l’un, plus que pour l’autre, je me trompe ? C’est comme avec les femmes, il y en a toujours une que tu préfères, même si c’est juste passager. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Mordred LannisterAuroravatar
Messages : 410

Voir le profil de l'utilisateur
Les conseils du Grand Roy, d'une utilité proportionnelle à sa taille... Mordred garda sa remarque pour lui mais elle lui tira un sourire qui le dérida quelque peu et l'incita à relever le défi financier que l'honorable génant du casino lui proposait.

"T'as raison, j'ai bien une préférence... mais ta curiosité devra en rester là! Après tout, tu n'as jamais répondu à mes questions au BDA, j'ai donc le droit de ne pas répondre aux tiennes quand on est chez toi!" Il préférait toujours poser les questions. Toujours. "Ou alors, on peut régler ça à la roulette... celui qui gagne le moins doit répondre aux questions de l'autre."

Parce que Mordred avait encore quelques informations à soutirer à Roy. Comme, par exemple, pourquoi il ne parlait plus à Klemens, ou si cette June Byrd avait été une de ces femmes qu'il avait préféré.
HRP:
 
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
La réponse de Mordred arracha un sourire à Roy, qui retrouva bien là la verve joueuse de son ami. Sa main frappant le comptoir comme pour sceller l’accord, il déclara :

« Un défi ! Eh bah j’espère que t’as du liquide sur toi, mec, je te préviens, c’est pas parce qu’on est potes que je vais te faire crédit. »

Car Roy ne doutait aucunement qu’il allait gagner, évidemment. A hauteur de la roulette, il n’eut qu’à faire un signe pour qu’on leur en libère une, et il prit place avec Mordred à ses côtés. De but en blanc, il déclara en déposant une petite pile de jetons en guise de mise :

« Prêt à tout me révéler, Lannister ? Dans ma grande générosité, je te laisse choisir, noir ou rouge, et je prends l’autre couleur, comme ça, on aura forcément un gagnant. »

Et une fois que son choix fut révélé, la bille roula sur la table, jusqu’à s’arrêter pour annoncer son verdict…
Spoiler:
 



  - Power goes by and leaves me blind -
   
MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3875

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Roy Calder' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé à 6 faces' : 6


Les messages postés avant le 17/12/16 par ce compte l'ont été sous le nom et par la joueuse de Chloé Hellsoft.
Mordred LannisterAuroravatar
Messages : 410

Voir le profil de l'utilisateur
Oh, bien sûr que Roy lui ferait crédit, Mordred n'en doutait pas. Il payait ses dettes, lui. Il regrettait presque que Roy ait choisi un jeu de hasard, ayant envie d'être un peu roublard et de faire une partie de poker contre son cadet. Mais bon, le hasard ferait bien les choses, il n'en doutait pas!

"Je prends toujours le rouge" décida l'Auror en posant également sa mise. Gryffondor un jour... et puis, le noir allait bien à Roy, le côté obscur de la force.

Les deux hommes regardèrent la bille rouler pour finalement s'arrêter sur le noir. Mordred grogna, un peu mélodramatique:

"Accepter de jouer contre le gérant, mauvaise idée, j'aurai du y penser plus tôt! Pose ta question, va, que je meure!"
Roy CalderChef de la mafiaEn ligneavatar
Messages : 1903

Voir le profil de l'utilisateur
Un sourire assuré vint se glisser sur les lèvres de Roy face au résultat qui le donnait vainqueur, sourire qui s’accentua davantage au commentaire plein de mauvaise foi de son ami.

« Oh l’autre ! Quel mauvais perdant, ricana t-il. Une question pour toi, donc… »

Alors que le croupier récupérait la balle et déplaçait les jetons, Roy se plongea un instant dans ses réflexions. Que voulait t-il savoir sur Mordred, de préférence compromettant ou cocasse, sinon ce n’était pas drôle ? Son visage parut s’illuminer l’espace d’un instant, alors qu’il livrait enfin sa question :

« Puisqu’on parlait de métier tout à l’heure… Que dirais-tu si je te proposais d’entrer dans mon gang ? Un sourire narquois s’étala sur ses lèvres. Non parce qu’honnêtement, tricheur aux jeux et comédien que tu es, tu ferais un bon gangster. »



  - Power goes by and leaves me blind -
   
Mordred LannisterAuroravatar
Messages : 410

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Mordred Lannister le Lun 4 Jan 2016 - 21:44, édité 1 fois
"C'est ta façon de résoudre mon problème professionnel?" demanda Mordred avec un rire lorsque Roy lui posa la question.

Il ne s'attarda cependant pas sur sa boutade. S'il savait bien une chose, c'est qu'on ne rigolait pas avec la parole donnée. Mieux encore, il avait intérêt à jouer la carte de la sincérité s'il voulait pouvoir cuisiner Roy lorsque son tour viendrait.

"Hum... Ca me plairait peut-être, oui" dit-il en réfléchissant rapidement. Après tout, du danger, de l'adrénaline, un groupe à organiser... et le tout sans paperasse administrative, que demander de mieux? "Si je ne risquais de me faire tuer dès que je mettrais les pieds dans la Voie à cause de mon passé, je me laisserai peut-être tenter."

Ou pas, après réflexion: la mafia, on lui devait sa vie, et c'était un engagement bien trop grand pour Mordred. Les aurors, on devait juste des heures de travail et on pouvait ne pas être d'accord avec le patron sans trop de risques. Enfin, en temps normal.

"Je garde les rouges!"

Lancé de dé:
 
MerlinCompte fondateuravatar
Messages : 3875

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Mordred Lannister' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé à 6 faces' : 5
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[JR] Les sujets qui fâchent [Mordred & Roy]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mario Andresol s'exprime sur des sujets chauds
» Sujets de Melissa Hastings
» Mordred L. Melkor, le nouveau nom de la mort vivant à vos coté...[terminer]
» Carmen Juraquille - Sujets
» Index des Sujets Explicatifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol, :: Les Folies Sorcières,-